Serge

Les démonstrateurs technologiques passés et présents

Recommended Posts

Rêveur, je l'ai même toujours été ;)

 

Quoique mes proches préfèrent le vocable "tête en l'air" O0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CAMEL helps designers make vehicles ‘safe for combat’

May 14, 2015

camel1021-1021x483.jpgCAMEL is one of some 100 displays shown in public during the Lab Day (May 14, 2015) at the Pentagon Yard.

The US Army presented today a new concept vehicle designed to explore how to design current and future combat vehicles to better protect the warfighters riding in those vehicles to combat. The Concept for Advanced Military Explosion-Mitigation Land (CAMEL) vehicle designed by the Tank Automotive Research, Development & Engineering Center (TARDEC), demonstrates the ‘Occupant Centric Platform’ (OCP) concepts developed at the center. A 30-ton 8×8-class troop carrier, CAMEL is designed to safely and securely transport nine troops and two crew-members safely and securely. The goal is to reduce combat vehicle casualties well below 50 percent, compared to current combat vehicles.

This CAMEL demonstrator is ergonomically designed around the Soldiers and their gear, incorporating cutting edge technologies to increase comfort and efficiency while improving soldier safety, by diverting blast energy away from its occupants. TARDEC recently evaluated the vehicle with fully equipped active-duty troops, to gather feedback from soldiers who would use such vehicles in the future. The demonstrator is undergoing tests, including live fire, that are designed to evaluate its safety, comfort and blast resistance.

“This is a new concept in that we are designing the vehicle around the soldier,” said Steve Knott, the Associate Director of Ground Systems Survivability at TARDEC. “There are a lot of vehicles that, when you get in the back, it is tight. There are protrusions that could cause injury and loose gear that can be harmful in certain situations. These OCP demonstrators are designed around the occupant and offer a new level of survivability for our warfighters”.

The OCP Technology Enabled Capability Demonstrator (TECD) program aims to reduce casualties on legacy platforms by as much as 50 percent, using OCP concepts. The ultimate goal is to eliminate crew injuries for any occupant position.

Blast protection is the basic consideration for the design of the hull, seating and ergonomics. Two primary factors contribute to the dissipation of blast effect caused by an underbelly explosion – the distance (height) from the source and the shape of the hull. An OCP-designed vehicle uses a U-shaped hull, with a deflector shield that channels shock waves away from the vehicle’s hull and interiors.

camel_ocp_inside725.jpg

An look into the troop compartment shows the padded ceiling, canted corners, blast isolated ‘floating floor’ and individual seating, with head and foot rests, stowage for the personal gear and ‘virtual windows’ – vision blocks displaying a video image taken from 360 degree cameras located all around the vehicle.

OCP-designed vehicles are equipped with individual seating, fitted with harness straps and foot rests – their role is to isolate the passenger from the blast affecting the hull, while maintaining comfortable and ergonomic design. Seat angles are designed and shaped to prevent spinal injuries, and the ceiling contains impact-absorbing materials to reduce the chance of head injury. The hull is designed with protective trim on the top and sides, also reducing the danger of injury. 360-degree views with cameras capturing the surroundings outside the vehicle and beaming the video onto internal screens provide situational awareness inside, without exposing the crew to hostile fire.

The fighting compartment can be reconfigured to provide space for stretchers, carrying injured squad members. The litters are designed specifically for the vehicle and hang from straps attached to hooks on ceiling-mounted anchor tracks to isolate the wounded from the floor (preventing further injury from blast).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est plus l'aspect extérieur qui me tracasse. S'ils ont prévu de faire de la contre-insurrection avec, ils sont pas sortis de l'auberge. J'ai même pas l'impression qu'il y ait des trappes sur le toit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils ont rien inventé, il y a le même dans ALIENS (pas le vehicule des marines, celui pour le forage exploration, dans la version longue) -------> :happy:

Modifié par Born to sail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CAMEL a été construit à partir du soldat.

C'est à dire que le BE a considéré un soldat assis. Il lui a construit un siège. Ce siège a été fixé à la coque interne.

Une fois dessiné, les sièges ont été placés les uns par rapport aux autres de telle sorte qu'un soldat ne puisse blesser un voisin. Et enfin, ils ont enveloppé le résulta d'une coque dont la géométrie et la nature lutte contre les effets de toutes les propagations d'ondes lors d'une explosion.

Le résultat est un véhicule optimisé sur un unique critères : survivre à une explosion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin des sièges où l'on a réellement la place de mettre sa ceinture sans devoir se tordre en quatre. De plus on peut étendre complètement ses jambes même si les sièges paraissent un peu bas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quitte à avoir un véhicule électrique, pourquoi ne pas passer à du 12x12 ou du 14x14 en petite roues ?

Ce serait des sortes d'hybrides entre la chenille et la roue car la surface au sol serait très importante avec la possibilité de tourner sur place.

Il serait même possible de conserver de grande roue à l'avant et à l'arrière pour le franchissement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quitte à avoir un véhicule électrique, pourquoi ne pas passer à du 12x12 ou du 14x14 en petite roues ?

Ce serait des sortes d'hybrides entre la chenille et la roue car la surface au sol serait très importante avec la possibilité de tourner sur place.

Il serait même possible de conserver de grande roue à l'avant et à l'arrière pour le franchissement.

 

Avec l'essieu directeur arrière il y a déjà une bonne mobilité.

 

En plus avec 2 formats de roues différents, tu compliques la logistique.

Modifié par Cadia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils veulent mettre tout les paquetages à l'intérieur, ce qui n'est pas optimal au point de vue volume à protéger ...

 

Vu que les soldats sont déjà sanglés de tous les côtés en particulier dans leur gilets pare-balles, pourquoi leur mettre des ceinture de sécurité conventionnelles par dessus ?

Des fixations latérales et aux épaules seraient suffisantes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils veulent mettre tout les paquetages à l'intérieur, ce qui n'est pas optimal au point de vue volume à protéger ...

 

Vu que les soldats sont déjà sanglés de tous les côtés en particulier dans leur gilets pare-balles, pourquoi leur mettre des ceinture de sécurité conventionnelles par dessus ?

Des fixations latérales et aux épaules seraient suffisantes.

Elles ne sont pas conventionnelles, il s'agit de ceintures harnais. Dans ces blindés, tu "glisses" plus souvent en avant que sur ta gauche ou ta droite.

 

Pour les paquetages, c'est important de les avoir à l'intérieur, que se soit pour les protéger ou y avoir accès rapidement.

Par contre, ils devraient rajouter un filet (ou une coque plastique) dans lequel on peut glisser le sac. De cette manière, on évite que le sac s'envole au moindre choc ou virage un peu brusque.

Modifié par Cadia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quitte à avoir un véhicule électrique, pourquoi ne pas passer à du 12x12 ou du 14x14 en petite roues ?

Ce serait des sortes d'hybrides entre la chenille et la roue car la surface au sol serait très importante avec la possibilité de tourner sur place.

Il serait même possible de conserver de grande roue à l'avant et à l'arrière pour le franchissement.

Le problème est qu'ici tu vas augmenter le nombre de composants mécaniques. Ton train de roulement risque d'être lourd.

Pour la partie mobilité, si le sol est porteur (dur) mieux vaut de grandes roues partout car les petites vont imposer de nombreux efforts. Leur angle d'attaque sur les obstacles pourrait être supérieur à 90deg quand de toute façon il serait élevé. Et c'est pas bon du tout.

Même pour un chenille, les roues doivent être de grand diamètre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les petites roues on un rendement de merde ... c'est un probleme de surface contact au sol et de la corde que fait la roue sur le sol ... en gros la petite roue et la fausse bonne idée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu que les soldats sont déjà sanglés de tous les côtés en particulier dans leur gilets pare-balles, pourquoi leur mettre des ceinture de sécurité conventionnelles par dessus ?

Des fixations latérales et aux épaules seraient suffisantes.

Cette solution serait trop complexe à mettre en œuvre.

Le harnais en 4 ou 5 points (ou la double ceinture de sécurité en croisé des Namer) fait partie intégrante de la protection anti-mine avec le reste du siège, des amortisseurs sur les fixations des sièges.... Cela se comporte comme dans les voiture. Les sangles ont une élasticité normée et, combinée à leur longueur, absorbe une partie de l'accélération en se déformant. Après une détonation, ou passé 5 ans, il faut les changer.

Si tu n'as plus de longueur de sangle avec ton système, tu dois trouver une solution qui redonne cette capacité d'absorption.

Si tu lies le gilet de combat au siège, alors ledit gilet fait partie de système de gestion de l'explosion. Tu vas faire entrer ton équipement dans un standard proche du matériel d'escalade. La facture va exploser car les contraintes de confection sont supérieures (matériaux et coutures). De plus, il y aura de contraintes de certification où tu devras faire passer tout nouveau gilet à des tests de décélération sur polygone explosif (comme des crash tests).

Enfin, le gilet aura une durée de vie très courte. Devra être contrôler régulièrement et sera soumis à l'abrasion propre au combat en général.

Tout ceci est incompatible.

Il vaut mieux rester à une solution simple de harnais 4 ou 5 points. C'est pas cher. Ça se change très facilement. En restant dans le blindé, la durée de vie est convenable. Il peut être complété pas des guides préformés pour faciliter l'utilisation.

Et n'importe qui peut les employer. Avec où sans gilet.

Modifié par Serge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En faite les sangles des ceintures de sécurité ne sont pas du tout élastique, c'est au niveau de la fixation et/ou de l'enrouleur qu'il y a un limiteur d'effort, souvent ajouté a un dispositif de précharge évitant le choc passager vs ceinture - lié au mou qu'il y a dans la ceinture -.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Statistiques des membres

    5130
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    Kerloas
    Membre le plus récent
    Kerloas
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20129
    Total des sujets
    1096208
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets