nemo

La production de pétrole

Recommended Posts

India's dilemma: Donald Trump or cheap Iran oil

Oil imports from Iran totaled about $9 billion in the year ended March and substituting some of the contracts with more North American crude will help India lower the $24.5 billion trade surplus it runs with the world’s largest economy

https://energy.economictimes.indiatimes.com/news/oil-and-gas/indias-dilemma-donald-trump-or-cheap-iran-oil/65038413

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aux Etats-Unis, un projet de loi pour poursuivre l'Opep en justice

https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0302008783127-aux-etats-unis-un-projet-de-loi-pour-poursuivre-lopep-en-justice-2193605.php

Des sénateurs américains veulent juguler la « fixation illégale des prix ». L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) prépare une riposte juridique.

Aux Etats-Unis, une loi pourrait bientôt permettre au gouvernement américain de poursuivre en justice l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour violation des règles antitrust.

Du nom de Nopec pour « No Oil Producing and Exporting Cartels Act », le projet de loi a été présenté cette semaine au Sénat américain. En mai, une version avait déjà été introduite à la Chambre des représentants, l'autre chambre du Congrès américain. « Il est grand temps de mettre un terme à la fixation illégale des prix par l'Opep », a lancé l'un des porteurs du projet, le sénateur républicain Chuck Grassley.

Plusieurs projets de loi depuis 2000

Ce n'est pas la première fois que le Congrès américain discute d'une législation à l'encontre de l'Opep. De nombreuses versions du projet sont arrivées sur la table depuis les années 2000. Mais, jusqu'à présent, les présidents américains - dont la signature est requise - avaient menacé d'user de leur droit de veto, aussi bien George W. Bush que Barack Obama, selon Bloomberg.

Avec Donald Trump, toutefois, les choses pourraient être différentes. Le président américain a multiplié les tweets critiques sur l'Organisation pétrolière, qu'il accuse d'avoir « artificiellement » fait monter les prix du pétrole. « Ce n'est pas bon et ce ne sera pas accepté ! » a-il ainsi prévenu en avril.

2193605_aux-etats-unis-un-projet-de-loi-

Dernier tweet en date, le 4 juillet. « Le monopole de l'Opep doit se souvenir que les prix de l'essence sont élevés et qu'ils ne font pas grand-chose pour que ça change. », s'agace Donald Trump.

 

Citation

 

Donald J. Trump✔@realDonaldTrump

The OPEC Monopoly must remember that gas prices are up & they are doing little to help. If anything, they are driving prices higher as the United States defends many of their members for very little $’s. This must be a two way street. REDUCE PRICING NOW!

 

Ses premières attaques remontent à plusieurs décennies. Dans son livre « Time to get tough : make America great again », publié en 2011, Donald Trump consacre un chapitre au pétrole dans lequel il approuve l'idée d'une loi Nopec. « Il est temps d'être ferme avec l'Opep qui contrôle 80 % du pétrole accessible sur Terre, écrit-il. Ces types s'assoient autour d'une table et s'entendent sur les prix. Fixer ainsi les prix est illégal en Amérique. »

L'Opep se défendra

Pour l'heure, la Maison-Blanche n'a pas fait part de ses intentions concernant la proposition de loi Nopec. Mais les nouvelles velléités américaines préoccupent l'Opep, qui produit un tiers du pétrole de la planète. Jeudi, l'Organisation a rencontré des cabinets d'avocats à Vienne, où se situe son siège, pour mettre au point une stratégie de défense si cette loi venait à passer, selon S & P Global Platts qui cite des sources proches des discussions.

Après dix-huit mois à limiter leur production, les quinze membres, Arabie Saoudite en tête, ont annoncé en juin qu'ils allaient faire machine arrière et mettre environ 1 million de barils supplémentaires par jour sur le marché. Les cours du brut américain, le WTI ont perdu moins de 2 % depuis.

Pour autant, les observateurs estiment que l'Opep ne peut guère pomper plus qu'elle ne le fait aujourd'hui. Il ne reste quasiment pas de capacités de production inutilisées, il n'y a donc a rien à gagner à passer cette loi, dit David Goldwin, un consultant cité par Foreign Policy.

 

  • Haha (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est fini pour Total

L'Iran annonce officiellement que Total a quitté le projet South Pars

Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh, a déclaré ce 20 août que le groupe français Total avait officiellement quitté l'Iran à la suite des menaces de Washington visant les entreprises qui continueraient de commerce avec Téhéran, rapporte la télévision publique iranienne.

https://www.usinenouvelle.com/article/l-iran-annonce-que-total-a-quitte-le-projet-south-pars.N731559

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le ministère américain de l'énergie a annoncé la vente prochaine de pétrole provenant de réserves stratégiques. Un total de 11 millions de barils sera mis aux enchères. Le pétrole à vendre proviendra du Texas et de la Louisiane.

Les demandes doivent être reçues au plus tard le 28 août. Les livraisons auront lieu en octobre et novembre.

Source: https://www.energy.gov/fe/articles/strategic-petroleum-reserves-announces-notice-sale-crude-oil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est marrant, il est tout gentil le trumpignon avec l'Inde, on se demande pourquoi. autant dire tout ce qu'il a fait ne sert à rien, vu les demandes en pétrole des pays comme l'inde et la chine qui ont d'énormes besoins.

Pétrole iranien: Washington envisage des dérogations temporaires

https://fr.yahoo.com/news/pétrole-iranien-washington-envisage-des-dérogations-temporaires-140218659.html

 

NEW DELHI (Reuters) - Washington envisagera des dérogations pour certains pays qui achètent du pétrole iranien, tels que l'Inde, mais ces derniers devront en fin de compte mettre fin à leurs importations en raison des sanctions imposées à Téhéran, a déclaré jeudi le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

En visite en Inde avec son collègue de la Défense Jim Mattis, Mike Pompeo a reconnu que certains acheteurs de pétrole iranien mettraient "un peu de temps" avant de renoncer à commercer avec l'Iran.

"Nous envisagerons des dérogations, le cas échéant, mais nous nous attendons à ce que les achats de pétrole iranien prennent fin partout dans le monde (...) Nous allons donc travailler avec les Indiens, nous nous engageons à le faire", a-t-il dit.

Washington veut que tous les pays arrêtent leurs importations de pétrole en provenance d’Iran, en conséquence du retrait en mai dernier du président Donald Trump de l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien et du retour progressif des sanctions américaines contre la République islamique.

Certaines de ces sanctions sont entrées en vigueur le 6 août. Les autres, qui touchent notamment le secteur pétrolier, prendront effet le 4 novembre.

Donald Trump a averti les pays qui continueraient à commercer avec Téhéran qu'ils ne pourraient plus faire des affaires avec les Etats-Unis.

L'Inde est le troisième plus grand importateur de pétrole au monde et le deuxième client de l'Iran après la Chine et des responsables indiens ont déclaré qu'il serait difficile de mettre fin à cet approvisionnement iranien.

"De nombreux pays sont dans une position telle qu'il leur faudra un peu de temps (pour cesser d'importer du pétrole iranien) mais nous allons travailler avec eux et je suis sûr que nous arriverons à trouver une issue raisonnable", a ajouté Mike Pompeo.

Les importations indiennes de pétrole en provenance d'Iran ont chuté d'un tiers au mois d'août.

Modifié par zx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@collectionneur   Je pense que tu connais. Les compagnies aériennes achètent en parti le kérosène avec des contrats futures.

Futures pétrole brut WTI - Contrats

Mois en dollar 

Cash 68.98 

Sep 18 67.35

Oct 18 69.34

Nov 18 69.1

Dec 18 69.05

Jan 19 68.96

Feb 19 68.73

Mar 19 68.55

Apr 19 68.37

à 

Dec 26 56.09

Jan 27 56.22

Feb 27 56.25

source: https://fr.investing.com/commodities/crude-oil-contracts

 

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 252
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    mayce
    Membre le plus récent
    mayce
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 393
    Total des sujets
    1 164 380
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets