Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'emploi de 3 millions de salariés menacé par les robots d'ici 2025


zx
 Share

Recommended Posts

La mains d'oeuvre est souvent un poste de dépense très important, si on réduit ce cout de 95%, je pense que les Robots pourraient provoquer une forte diminution du cout de la vie et peut-être que les gens pourraient vivre correctement rien qu'avec l'aide sociale.

 

Les gens n'auraient pas de travail ,mais il n'en aurait  plus besoin.  Il resterait des travailleurs spécialisés, des gérants , des scientifiques, des artists etc des passionnés ou des gens qui en veulent plus que les autres...

 

ça dépendra de la qualitié des robots en question ,mais aussi du problème de l'énergie et bien d'autre chose au final =)

Link to comment
Share on other sites

@ g4lly

Il n'y a pas plus de destruction créatrice que de beurre au cul ... Dans le meilleur des cas il y a un "renouvellement" du tissu productif. La destruction en elle même ne produit rien. D'ailleurs a la base le concept qui se cache derrière cette formulation marketing est péjoratif. Pour le coté philosophique du concept, c'est l'inverse ... la création engendre "nécessairement" la destruction ... c'est tout de suite moins sexy.

 

Vu sous cet aspect, je ne puis répondre au débat.

 

 

@ Shorr Kan

Le vrai défi comme l'indique Janmary est la requalification des adultes aux faibles qualifications. Le sujet m’intéresse beaucoup, mais j'avoue avoir trouvé peu de programmes/initiatives systématique concluantes. À dire vrai je n'en connais aucune ; juste des initiatives dispersés qui tiennent plus de l'artisanat alors qu'il faudrait une industrie de la reconversion. C'est très inquiétant pour l'avenir et soupçonne des impossibilités: une caissière ne codera probablement jamais un programme informatique...

 

Seule 10% d'une population est apte à programmer (en Java, Cobol, Fortran, etc.) d’après une étude américaine enseignée du reste dans les formations informatiques. A une époque ou les technologies évoluent très vite, votre constat concernant la reconversion est très fort Shorr Kan. C'est même un sujet des plus important concernant le monde du travail et de son évolution.

A titre personnel, j'ai eu plusieurs conversions à faire dans ma carrière professionnelle. La base doit être une bonne formation générale et technique lors de l'entrée dans le monde du travail. C'est ma conviction du vécue.

 

De formation technique, après mon temps de service militaire (partis pour 28 mois avec le conflit Algérien) j'ai du me reconvertir à l'électronique au retour, puis à l'informatique naissante complémentaire de l'électronique (années 1970), puis aux techniques du Laser et de l'amplification optique dans mon groupe américain, ou j'ai du suivre en cours du soir les cours du CNAM ou Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris, et enfin de repartir une année en université pour une formation plus complète en informatique (Université François Rabelais de Tours) en quittant la région Parisienne. Ce n'est pas évident d’apprendre les langages C, C++, Java, dit de haut niveau, etc.alors que la retraite avance. J'ai réussi toutes mes reconversions.

 

Si j'ai réussi, d'autres personnes peuvent le faire et réaliser la mise à jour de leurs connaissances et de leurs reconversions. Il faut de la volonté et serrer les dents devant l'adversité.

 

 

@ Divos

La mains d’œuvre est souvent un poste de dépense très important, si on réduit ce cout de 95%, je pense que les Robots pourraient provoquer une forte diminution du cout de la vie et peut-être que les gens pourraient vivre correctement rien qu'avec l'aide sociale.

 

C'est effectivement le souci de nos sociétés actuelles, Divos. Les charges salariales impliquant les charges patronales / salariales représentent - suivant les secteurs et le type d’entreprises -  80% des finances d'une firme. (Tiens ! On revient à la loi de Pareto sur les 80-20%). C'est du reste le débat actuel concernant les charges patronales / salariales devant être soustraites des entreprises pour être affectées pour ses payements à la TVA ou mieux par la CSG. Les allégements seraient des plus importants pour les entreprises.

 

Voici. C'était un petit complément que je voulais apporter au débat.

 

Cordialement.

Janmary

Edited by Janmary
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La mains d'oeuvre est souvent un poste de dépense très important, si on réduit ce cout de 95%, je pense que les Robots pourraient provoquer une forte diminution du cout de la vie et peut-être que les gens pourraient vivre correctement rien qu'avec l'aide sociale.

 

Les gens n'auraient pas de travail ,mais il n'en aurait  plus besoin.  Il resterait des travailleurs spécialisés, des gérants , des scientifiques, des artists etc des passionnés ou des gens qui en veulent plus que les autres...

 

ça dépendra de la qualitié des robots en question ,mais aussi du problème de l'énergie et bien d'autre chose au final =)

Ca dépendra surtout de qui est propriétaire des robots et qui est clients des produits...

Link to comment
Share on other sites

Les robots coutant toujours moins cher que les salariés qu'il remplacent (sinon le robot est inutile), il y aura toujours plus d'emploi détruit que créer.

 

Mais ne pas oublier qu'avec des robots coutant moins cher que des salariés, si les produits sont vendus au même prix, les entreprises feront bien plus de bénéfices. De quoi augmenter les impôts pour permettre un revenu universel de base à chaque citoyen suffisant pou vivre.

 

On peut également fusionner le RSA/retraite/aides scolaires pour augmenter le revenue universel de base.

 

Les gens ne seront donc plus obliger de travailler et cela arrangera tout le monde.

Edited by stormshadow
Link to comment
Share on other sites

Moi je pense surtout que sa va crée encore plus de caste sociale .

 

Si la fabrication ne coûte pas cher ,en sera t'il de même pour la logistique ,le stockage ,le transport etc ...?

 

Métier directement lié à la fabrication et qui aura toujours des humains .

 

Comment seront-ils payé ?

Plus ou encore moins cher ?

 

Ou arrivé d'une immigration pour compenser car sa ne vaudra plus le coup de faire ses métiers  au vu des salaires qui ne seront plus attractif  au vu d'une société qui n'aura que des inactifs qui pourront vivre sans se cassé la tête ?

 

Si la grande majorité des gens ne travaillent plus quid en cas de crise mondiale ou de société qui fermeront malgré la robotisation ,simplement parce que leur produit ne seront plus attractif ou intéressant ?

 

On va me dire qu'une autres boite arrivera ,mais n'y aura t'il pas une course à l'échalote entre les pays qui voudront tous récupéré des boites en proposant encore plus d'avantage et apportera peut-être des tensions limite conflit puisque l'industrie et les boites s'est pas extensible à volonté ?

 

Est ce que la Chine et d'autres accepteront de voir des pays partir dans se type de système alors qu'ils sont devenu les ateliers du monde ?

Surtout si d'ici là il n'y a pas d'évolution net du niveau de vie dans ses pays .

 

 

 

 

 

Enfin voilà , sa peut paraître intéressant comme piste la robotisation mais faut le mettre dans un contexte mondiale ,car sa aura un impacte pour des puissance émergentes .

 

On pourrait même voir des boites s'installé dans des pays très très pauvre  ,certes apportant de l'argent au tissus sociale mais tirant quand même sur les prix .

 

Sa peut être bon pour ses pays ,mais quid des aléas du monde de l'industrie quand des boites fermeront ou décideront de voir ailleurs ?

Certes on va me dire que déménagé des boites sa à un coût m'enfin sa se fait déjà .

 

Faut voir les répercussions mondiale que sa peut occasionné ,en positif mais aussi en négatif .

Link to comment
Share on other sites

Les robots coutant toujours moins cher que les salariés qu'il remplacent (sinon le robot est inutile), il y aura toujours plus d'emploi détruit que créer.

Mais ne pas oublier qu'avec des robots coutant moins cher que des salariés, si les produits sont vendus au même prix, les entreprises feront bien plus de bénéfices. De quoi augmenter les impôts pour permettre un revenu universel de base à chaque citoyen suffisant pou vivre.

On peut également fusionner le RSA/retraite/aides scolaires pour augmenter le revenue universel de base.

Les gens ne seront donc plus obliger de travailler et cela arrangera tout le monde.

Les robots coûtent moins cher que les salariés ? Première nouvelle.

Pourquoi les salariés ne sont-ils pas remplacés alors.

Ceux qui seront arrangés sont surtout ceux qui y croient.

Le problème étant que cela n'arrivera pas.

Edited by Serge
Link to comment
Share on other sites

Les technologies ne sont pas encore au point, mais depuis dix ans les progrès sont très important, on developpe des mains, des jambes, des visages, la paroles la capacité d'apprendre. Bientot on fera la synthèse de tout  ça et alors ça va aller vite ...

 

 

Moi je m'attends qu'a tout moment le ministère japonais annonce l'achat de robots pour s'occuper de leur ainés ...

Link to comment
Share on other sites

Quand les machines sont arrivées dans les usines, les ouvriers ont cédé leur place.

Quand les ordinateurs sont arrivés dans les bureaux, les secrétaires ont cédé leur place.

Quand les robots sont arrivés au conseil d'administration, les dirigeants ont estimé que le progrès était un danger pour l'emploi. Et que l'Etat devait légiférer.

 

Solidarité avec les classes dirigeantes !!

 

 

;)

Edited by artyparis
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Est-ce que ça fait grève un robot? Tout dépend de qui a conçu sont logiciel certes. Et donc l'on pourrait avoir des robots syndiqués et d'autres anti-syndicats finalement... Nous pourrons les voir faire sur notre télé à la maison.

Nan: un robot (et un ordi en fait), c'est pas comme un ouvrier, c'est comme une petite amie: ça a besoin de beaucoup d'attention et de soins, ça coûte cher en logistique et maintenance, ça veut plein de monde pour le pouponner, et ça a des crises fréquemment, pour en rameuter encore plus. Et ça a souvent mal à la tête le soir ??? .... 

Edited by Tancrède
Link to comment
Share on other sites

Est-ce que ça fait grève un robot? Tout dépend de qui a conçu sont logiciel certes. Et donc l'on pourrait avoir des robots syndiqués et d'autres anti-syndicats finalement... Nous pourrons les voir faire sur notre télé à la maison.

 

Le principe meme du robot c'est de ne pas avoir de volonté propre, il ne fait que ce qu'on la concu pour faire quand on lui demande de la faire ... Apres si tu le concois pour faire greve ou pour se ménager un droit de retrait c'est une autre histoire.

 

Si ton robot se met a développer un ghost ... ce n'est plus un robot.

Ils ne faut pas s'inquiéter. L'explosion des licenciements et du désœuvrement seront un coup de boost à cette branche d'activité qui a un avenir radieux devant elle. Le chômeur est presque toujours un poivrot qui s'ignore et le pas est vite franchi, qui d'ailleurs trouve toujours miraculeusement le moyens de se payer ou se faire payer sa bibine.

 

Non, aucune crainte à avoir. La boisson et les débits de boissons sont des secteurs d'avenir.

 

Sauf que ca coute beaucoup moins cher de picoler sur le parking du Lidl :lol: d'autant que l'alcool y est moitié prix, une achetée une volée :happy:

Link to comment
Share on other sites

Les robots coutant toujours moins cher que les salariés qu'il remplacent (sinon le robot est inutile), il y aura toujours plus d'emploi détruit que créer.

 

Mais ne pas oublier qu'avec des robots coutant moins cher que des salariés, si les produits sont vendus au même prix, les entreprises feront bien plus de bénéfices. De quoi augmenter les impôts pour permettre un revenu universel de base à chaque citoyen suffisant pou vivre.

 

On peut également fusionner le RSA/retraite/aides scolaires pour augmenter le revenue universel de base.

 

Les gens ne seront donc plus obliger de travailler et cela arrangera tout le monde.

 

 

     Mouais, partir du postulat que le robot dans l'industrie existerait dans un but avant tout économique de comparaison de couts avec l'ouvrier : C'est faire une erreur historique pour bien comprendre "pourquoi" notre monde s'est robotisé dans l'industrie ...

 

 

   Si a la base de tout, tu t'équipes en robot sur le simple postulat qu'il coute moins cher que l'Humain :

 

    Tu peux être a peu près certains que les managers de ta boite formés aux réalités industriels vont réclamer ta tête d'ici peu, voyant bien que tu captes rien aux raisons premières qui poussent a ce choix la ...

 

     Ton erreur c'est d'abord oublier que nous vivons dans une société de normes et de jugement par l'aspect, un exemple simple :

 

   Un produit industriel réclamant une soudure, a le choix quand a son process entre les mains humaines et le robot ... C'est évidemment le robot qui bat l'humain a plat de couture, car il sera le seul capable de pouvoir reproduire la même soudure quasi a l'identique, la ou le soudeur même avec 40 ans de métier en sera tout simplement incapable !

 

    La robotisation de l'industrie a été motivée par la qualité de réalisation en tout premier lieux et ce de manière quasi infinie en termes quantitatifs pour cette même qualité !

 

 Aucun humain n'est capable de ça, et encore moins a échelle industrielle ... Alors 40 pelés et 30 tondus dans une usine ...

 

    En réalité, la robotisation par choix économique pur, est un phénomène anecdotique et relativement récent et qu'on voit avant tout dans les entreprises dont l'objectif n'est pas de satisfaire une clientèle (pour conserver le confort du chiffre d'affaire) mais de satisfaire le + rapidement possible des objectifs de bénéfices dans les popoches ...

 

 

     Que crois tu ? Que chez Renault on a robotisé dans les années 70 pour sauver l'industrie française d'une invasion chinoise 40 ans + tard ? Non ...

 

   Parce que, l'industrie automobile a un besoin dicté par des normes de réaliser des soudures irréprochables en grandes séries sur des chassis ... Et d'ailleurs si tu regardes bien, dans l'industrie auto : Partout ou un robot n'est pas tellement utile en termes de qualité-cadence, il y a un humain a la place (il suffit de savoir observer une chaine de montage auto, pour voir l'évidence, y a plein de vidéos sur youtube de comment ça se passe pour s'en faire une idée ...)

 

     L'industrie agro-alim : La robotisation-automatisation a permis des gains qui auraient été inespérable au niveau du respect de l'hygiène et de ses normes !

 

 

   Partir sur l'argument économique, c'est n'avoir pas bien compris le véritable intérêt technique du robot, devenu essentiel dans l'industrie pour faire de la qualité, et assurer une capacité de prod "crédible" pour sa clientèle qui achète en gros et ont besoin d'arguments crédibles pour le jour ou ils réclameront des volumes supérieurs encore ...

 

 

     Après on peu citer l'argument économique aussi, mais pas vraiment dans le sens de celui que vous penser (qui est de forcément remplacer ces imondes humains trop lents et trop couteux ...) mais dans le sens que de nombreux produits industriels n'existeraient tout simplement pas sans les robots et l'automatisation : Pas de possibilité économique crédible avec des ouvriers ...

 

    Il existe probablement 99% des cas de figure "économiques" ou c'est la crédibilité économique du produit qui est en jeu, et peut être mm pas 1% ou il y aurait eu un vrai match ouvriers vs robots a départager pour décider ...

 

    Car un robot ça coute, dire qu'un robot coute "moins cher qu'un ouvrier" : Moi j'ai envie de te dire, va faire faire un devis chez un spécialiste allemand de l'automatisation et reviens me voir avec tes larmes ... Un robot c'est très cher a l'achat, et assez cher en maintenance et parfois ils peuvent même vous couter énorme en matière première gaspillée (réglage qui peuvent être très très long avant d'avoir le résultat escompté ... Erreurs de prod vu que trop tard et les robots qui ont débité comme des salauds pendant ce temps ... Tu peux en perdre de l'argent et même beaucoup)

 

   Et comme par robot on entend souvent au sens large, des process industriels entiers : La on parle de millions d'euros voir dizaines de millions ...

 

 

   Donc non, stop : Arrêtons le n'importe quoi, la robotisation de l'industrie a pour cause avant tout un monde de normes et une demande qui ne pouvait être satisfaite autrement POINT ... Et cessons de prendre des cas anecdotiques pour parler de la généralité du domaine

 

    On ne dira jamais assez quelle est la vraie qualité d'un robot : Celle de pouvoir reproduire a l'exact et ce a grande cadence ...

 

 

 

  Pour le reste, il y a une arme qui répond parfaitement a ceux a qui la robotisation pourrait faire peur en baisse de potentiel d'emplois encore pour l'avenir :

 

     Le revenu universel, dont je suis un militant car dans une société de chomage de masse impossible a résorber, c'est la seule solution durable qui reste si on veut pas un jour s'effondrer chez nous ...

 

   Et l'autre vérité masquée dans ce débat et dont on veut surtout pas parler évidement :  On a eu tout le long du 20 ème siècle pour prouver que l'humain n'est pas adapté aux emplois industriels ... Voyons le comme une chance, avec les robots on pourrait minimiser le fait que des millions d'ouvriers se pourrissent la santé a l'usine :  Le mal de dos, est considéré comme le mal du 20 ème siècle, a votre avis ça vient d'ou ?

 

    Mais peut être qu'il faut avoir trimé a l'usine dans sa vie pour le comprendre et voir l'évidence : L'humain n'a rien a faire a l'usine, et le robot le libérera peut etre bien et c'est la meilleure nouvelle qui puisse exister a mon sens !

 

      Mais on va surement me rétorquer que c'est du raisonnement de fainéant ... Non de quelqu'un qui a vu, subit et compris de quoi on parle ; )

Edited by alpacks
Link to comment
Share on other sites

Bravo pour l'analyse quand au déploiement des robots dans l'économie.

Quand cette étude est sortie, Les décodeurs de l'éco ont fait une émission dédiée à la robotisation. Il y avait le représentant de kuka France (ils faisaient la tourelle du Marder mais c'est fini.). Deux cas étaient évoqués pour expliquer comment arrivent les nouveaux robots :

- dans une fabrique de parpaings, un décaisseur a mal au dos. Sa productivité diminue. Il manipule des pièces jusqu'à 45kg. Le patron a étudié le cas et décide d'acheter un robot. L'employé est partie en formation et programme le robot qui le remplace. La cadence de travaille est supérieure et il décaisse des pièces plus lourdes.

- pour le BTP, Kuka propose un robot qui fore les murs des bâtiments en construction. L'employé vient avec son robot, le programme et ça commence. La cadence est supérieure, la qualité est constante, il n'y a plus de fatigue de l'ouvrier... Et ce robot, il n'y en a pas en France pour une raison simple. Comme la cadence est élevée, rentabiliser cette machine impose de nombreux chantiers. Or, leur nombre en France est trop faible.

En revanche, pour ce qui est du chômage, je dirais qu'avant de penser que l'on a tout fait contre le chômage, il faudrait déjà avoir fait quelque chose.

Il ne faut surtout pas croire que le chômage de masse est inéluctable. Et le revenu universel n'apporte rien sinon quelques économies en passant à une aide unique ce qui est éparpillé.

Edited by Serge
Link to comment
Share on other sites

Nan: un robot (et un ordi en fait), c'est pas comme un ouvrier, c'est comme une petite amie: ça a besoin de beaucoup d'attention et de soins, ça coûte cher en logistique et maintenance, ça veut plein de monde pour le pouponner, et ça a des crises fréquemment, pour en rameuter encore plus. Et ça a souvent mal à la tête le soir ??? .... 

Gros misogyne va... T'as pas honte? ???

Les robots pourraient développer une forme de conscience avec les progrès de l'intelligence artificielle et devenir dangereux pour nous. Certains comme Bill Gates et Stephen Hawking par exemple le craignent :

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/intelligence-artificielle-attention-danger-meme-bill-gates-a-peur_1647411.html

 

On sait déjà faire des robots capables d'apprendre. Croire que la conscience ne naît que du biologique est peut-être faux, il y faut peut-être simplement une certaine masse critique de connaissances et une certaine complexité neuronale, que des machines complexes peuvent atteindre. L'avenir nous le dira.

Edited by Jojo67
Link to comment
Share on other sites

Gros misogyne va... T'as pas honte? ???

...

 

Oui, il a une vision très laide des femmes...en même temps on sent le "pratiquant".

 

 

...

 

Sauf que ca coute beaucoup moins cher de picoler sur le parking du Lidl :lol: d'autant que l'alcool y est moitié prix, une achetée une volée :happy:

 

On ne dénoncera jamais assez la concurrence déloyale du vin en brique O0 .

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

J'ai une question toute bête à propos de l'automatisation de l'économie : Si la était si concrète alors pourquoi les industrielles délocalisent dans des pays ou l’automatisation est la moins présente, et ou on utilise surtout une main-d'œuvre humaine ?

 

 

Les robots pourraient développer une forme de conscience avec les progrès de l'intelligence artificielle et devenir dangereux pour nous. Certains comme Bill Gates et Stephen Hawking par exemple le craignent :

 

Sauf, que Bill Gates et Hawking confondent volontiers conscience avec mimétisme.

 

Notre conscience nous vient de nos cinq sens directement géré par notre cerveau, tandis que celle d'une machine artificielle c'est un logiciel se basant sur ces dernières.

Link to comment
Share on other sites

J'ai une question toute bête à propos de l'automatisation de l'économie : Si la était si concrète alors pourquoi les industrielles délocalisent dans des pays ou l’automatisation est la moins présente, et ou on utilise surtout une main-d'œuvre humaine ?

La main d'oeuvre pas chere elle est financé par l'économie du pays hote. Le robot est entierement financé par l'industriel. Résultat la main d'oeuvre bon marché permet d'obtenir des bonne rentabilité sans investissement préalable.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

La main d'oeuvre pas chere elle est financé par l'économie du pays hote. Le robot est entierement financé par l'industriel. Résultat la main d'oeuvre bon marché permet d'obtenir des bonne rentabilité sans investissement préalable.

 

 

Le fait de ne pas avoir à faire d'investissements capitalistiques lourds jouent, mais ces grand groupes qui n'ont pas trop de difficultés à rassembler des capitaux ne s’arrête pas qu'à ça.

 

J'ai une question toute bête à propos de l'automatisation de l'économie : Si la était si concrète alors pourquoi les industrielles délocalisent dans des pays ou l’automatisation est la moins présente, et ou on utilise surtout une main-d'œuvre humaine ?

 

...

 

C'est essentiellement parce qu'ils ne peuvent faire autrement ! La main d’œuvre humaine a la versatilité nécessaire pour suivre les changements rapides de modèles dans l'électronique et l'habillement, et que les robots n'ont pas encore atteint. Une machine il faut la programmer et ne s'adapte pas spontanément. Aussi, elle manque de "sensibilité" et de "délicatesse" dans le sens que le maniement des objets peut être précis mais n'est pas capable de travaux trop fin (par exemple c'est des humains qui passe leur doigts sur les carrosseries des voitures hauts gammes pour vérifier que la peinture est régulière).

 

Il y a bien des exceptions comme Zara qui a une chaine de production hautement automatisé, mais ça demande de repenser  tout le process de la conception à la sortie du produit : mais c'est payant, en moyenne leurs collections sont plus souvent renouvelés et ils s'adaptent plus vite aux gouts des clients du fait que leurs usines se trouve en Espagne.

 

 

 

Le scénario optimiste : on aurait des robots qui bosseraient à la place des humains qui seraient en vacances toute l'année. ;)

 

 

Il ne faudrait pas sombrer dans l'oisiveté quand même. Les romains avaient une merveilleuse notion "l'Otium", des sortes de vacances studieuses. Ainsi, libéré de la nécessité d'assurer sa subsistance nous redeviendrions tous des hommes libres au sens Antique. ;)

Edited by Shorr kan
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

L'avenir :P pour les cotisations retraites ca va devenir dur, en plus si tout le monde est remplacé par des robots, plus personne ne pourra acheter

ce qu'ils produisent.

 

neheznesu5hierjp21iy.jpg

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

L'avenir :P pour les cotisations retraites ca va devenir dur, en plus si tout le monde est remplacé par des robots, plus personne ne pourra acheter

ce qu'ils produisent.

C'est exactement cela.

Le remplacement n'est pas possible car il n'y aurait plus de demande donc plus de débouché.

Pour acheter, il faut avant tout produire soi même.

L'avenir sera comme ce que nous avons toujours vu : une lente transformation de la structure même du travail.

Link to comment
Share on other sites

L'avenir :P pour les cotisations retraites ca va devenir dur, en plus si tout le monde est remplacé par des robots, plus personne ne pourra acheter ce qu'ils produisent.

Sauf si tu es propriétaire dudit robot et que tu récupere les revenu de sa production...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,749
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...