Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'emploi de 3 millions de salariés menacé par les robots d'ici 2025


zx
 Share

Recommended Posts

Je l'ai toujours dis :JVC est une communauté hautement intellectuelle, repère des futurs prix Nobel, sans parler du langage de ses membres à la fois spirituel, châtié et tellement délicieux.

 

 

""""" ATTENTION""""". Il y a de l'ironie dans mon message, saurez vous la détecter ?

Edited by Shorr kan
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Quel horreur!!! Il y a encore des gens qui ne passe pas des heures a jouer a des jeu vidéo!

 

 

Quelques heures par semaines, génération oblige, je suis certain que Serge ne resterait pas de marbre devant un jeu de simulation militaire comme Steel Beasts.

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai toujours dis :JVC est une communauté hautement intellectuelle, repère des futurs prix Nobel, sans parler du langage de ses membres à la fois spirituel, châtié et tellement délicieux.

 """" ATTENTION""""". Il y a de l'ironie dans mon message, saurez vous la détecter ?

Sexe de 19cm, minimum, tous gagnent 9k/mois, minimum, et tous sont plus beau gosse que Georges Clooney. L'Elite de la nation en somme.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Et les libéraux comme H16 ils en pensent quoi de l'Armée en général ?

 

Même si ça fait partie des fonctions régaliennes de l'état, moins on donne à l'armée, plus ils sont contents ou bien c'est l'un des rares domaines où au contraire ils souhaiteraient voir l'état dépenser plus ?

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai toujours dis :JVC est une communauté hautement intellectuelle, repère des futurs prix Nobel, sans parler du langage de ses membres à la fois spirituel, châtié et tellement délicieux.

 

 

""""" ATTENTION""""". Il y a de l'ironie dans mon message, saurez vous la détecter ?

 

Ouais, y a aussi deux fôtes d'orthographe dans ton message, hein. Et oui, j'ai su les détecter.

 

repère des futurs prix Nobel ---> repaire des futurs prix Nobel

je l'ai toujours dis ---> je l'ai toujours dit

 

 

32_1412.jpg?itok=e_hF64Ro

 

Oui, toute la classe te regarde... ça ne servait à rien de te mettre au fond

Edited by Alexis
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

 

Le billet de ce jour chez H16 est consacré à la robotisation... qui n'appauvrira personne

 

Je trouve vraiment magnifique la capacité d'un thème une fois lancé à se répandre, rebondir, être discuté en long et en large, repris, faire l'objet de broderies, de discussions philosophiques, délayages divers...

 

Peut-être faudrait-il d'abord examiner si le thème en question correspond à une quelconque réalité ?

 

Cela semble être une mode de considérer que les robots progressent à pas de géants et qu'ils vont nécessairement prendre une place de plus en plus grande dans l'économie, jusqu'à supprimer des millions d'emplois, ou en créer, être une malédiction, à moins que ce ne soit une bénédiction, mais en tout cas un très très gros truc attention... le train de l'avenir est lancé, coco, accroche-toi !

 

L'étude de Roland Berger citée au début de ce fil se trouve ici. Pour arriver à un total de 42% des emplois en France "potentiellement automatisables" d'ici 20 ans, on peut se rapporter à leur tableau page 9, qui donne notamment la liste des métiers qu'ils estiment le plus sujets à automatisation, et ceux qu'ils placent dans un groupe intermédiaire. Quant aux tendances technologiques ayant un impact sur l'emploi, c'est en page 5.

 

Quelques remarques :

 

- Ce n'est pas la première fois que l'on annonce l'aube des robots, au sens non de l'existence d'un nombre (assez limité) de robots industriels ce qui est une réalité depuis déjà assez longtemps, ni du rôle de plus en plus important du logiciel (qui ne date pas d'hier non plus) mais de l'explosion de ce nombre de robots dans l'industrie et dans la vie courante et les services. Les dernières fois... on n'a pas vu venir grand chose. Qu'est-ce qui a changé de fondamental ?

 

- L'automatisation passée, telle qu'elle a commencé en un sens depuis des décennies voire des siècles, en un sens plus limité - la numérisation et le logiciel - depuis tout de même assez longtemps, n'a selon Roland Berger causé qu'une partie des pertes d'emploi de l'industrie française des trente dernières années, voir leur tableau page 7 qui liste l'automatisation parmi une demi-douzaine de facteurs ayant tous contribué. Si nous sommes à la veille d'une perte monumentale d'emplois due à l'automatisation, c'est donc encore une fois que quelque chose de fondamental a changé... Quoi, au juste ?

 

- Dans leur tableau des tendances technologiques ayant un impact sur l'emploi en page 5, je note que les tendances "matures" sont estimées d'impact sur l'emploi "limité" voire "très limité"... c'est seulement aux tendances "émergentes" qu'est attribué un impact "fort" voire "très fort". Ce qui est certes cohérent avec le point précédent, mais indique aussi que l'étude se base sur l'impact projeté de tendances émergentes... c'est-à-dire sur l'hypothèse que ces tendances iront bien jusqu'à leur terme et rempliront toutes les promesses que leurs promoteurs font miroiter

 

- Les trois tendances à impact fort sont les véhicules autonomes qui en gros auraient le potentiel de mettre au chômage les taxis, le Big Data qui pourrait mener à l'"automatisation des fonctions d'analyse / décision" et la robotique avancée (polyvalence, mobilité et autonomie) qui pourrait prendre en charge les "tâches physiques". Bon, voilà au moins des prédictions précises. Etant donné que les chauffeurs de taxi ne sont que peu nombreux, le gros de l'impact serait celui du Big Data et de la Robotique avancée, chacune avec impact "très fort". Deux facteurs source donc. Ce sont eux qui auraient changé... de façon fondamentale

 

- Revenant à la liste des métiers les plus sujets à automatisation en page 9, je constate que c'est de loin la Robotique avancée qui est estimé le facteur le plus important. Parmi les métiers "très fortement automatisables", seules les fonctions administratives doivent se rapporter avant tout au Big Data. Parmi les métiers partiellement automatisables, il n'y a guère que les métiers juridiques et l'encadrement intermédiaire qui doivent s'y rapporter. Tout le reste, c'est-à-dire l'essentiel des emplois qui disparaîtraient du fait de l'automatisation, serait causé par le seul facteur Robotique avancée. Nous progressons : ce que dit Roland Berger est donc fondamentalement "Les robots mobiles vont remplacer des tas de boulots" - le reste de l'automatisation annoncée, c'est en comparaison la simple poursuite de tendances déjà établies, et qui n'ont été qu'un facteur parmi une demi-douzaine dans la diminution des emplois industriels

 

Bon maintenant que les choses sont un peu plus claires sur l'origine de ce thème, je suis bien obligé de partager deux ou trois gros doutes...

 

Gros Doute N°1 : 

Comme dit au début, ce n'est pas la première fois qu'on annonce que les progrès - réels - de la robotique mobile vont très bientôt déboucher sur une explosion des applications. Je me rappelle de la revue Micros & Robots - années 80 forever  ;) ! - qui a fini par se saborder avec le message "Goodbye cruel world !" parce que comme ils l'ont reconnu, le sujet n'était pas mûr. Et pourtant, les progrès étaient constants y compris à cette époque, comme ils le sont aujourd'hui.

 

Le sujet est donc mûr maintenant ? Ah bon... on constate le début d'une explosion du nombre des robots mobiles vendus ? La majorité sont vendus non pour recherche, éducation ou amusement comme jusqu'ici, mais pour remplir un rôle utile dans un environnement complexe ? Je ne suis pas au courant...  -_-

 

Gros Doute N°2 : 

Admettant que des robots mobiles soient bientôt utilisés en nombre non minuscule dans des environnements complexes... au fond, cela revient à imaginer que Aldebaran Robotics, l'entreprise française leader de la robotique mobile mondiale réussisse son premier projet de robot mobile en environnement complexe réellement utile en lui-même et non simplement pour la recherche ou l'éducation. Il s'agit du projet Roméo... ou plus précisément des robots commercialisables qui seraient dérivés de ce démonstrateur.

 

Se pose alors une petite question minime. La question économique. Eh oui.

 

L'ordre de grandeur de coût d'un Roméo est annoncé à 250 000 €. Ce qui devrait permettre de calculer une première approximation du coût de son travail. Imaginant 10 ans de fonctionnement utile et 5% en coût annuel d'entretien / mise à jour / réparations / énergie - je sors ces chiffres de mon chapeau certes, mais ils me semblent assez pertinents dans une optique "optimiste" sur la durée de vie et la maintenance d'un robot mobile avec ses milliers de pièces complexes et mobiles donc s'usant régulièrement - nous arrivons à 375 000 € pour 10 ans de travail, à quoi on peut rajouter de manière prudente 15% pour le coût du crédit sur 10 ans - supposant qu'un Roméo soit considéré par une banque un investissement aussi "sûr" qu'une maison ce qui est probablement là encore optimiste. On arrive à un coût mensuel du travail de 3 600 €.

 

Un smic mensuel chargé c'est pour une entreprise un coût d'environ 1 650 €. Certes les charges "devraient" être plus élevées sans les baisses consenties comme mesure pour l'emploi... disons 2 000 € donc ? Il reste que le Roméo coûterait une fois terminé 1,8 fois le prix d'un smicard.

 

Certes il peut travailler la nuit et les week-ends et ne prend guère de vacances sauf réparations. Mais la qualité de son travail n'est tout de même pas celle d'un être humain, même peu qualifié ! Voir le scénario donné pour exemple sur le site du projet Roméo, le robot qui arrivera à faire tout cela sera une splendide réalisation... mais enfin quand il est dépassé - et ça peut arriver assez vite - il appelle quand même l'aide d'un être humain.

 

Alors oui, si de tels robots devenaient disponibles - ils ne le sont pas encore - on pourrait imaginer une baisse progressive du prix avec la fabrication en série... sans doute pas dans des proportions énormes vu la complexité irréductible de l'objet. Mais il est difficile au total d'imaginer un véritable avantage économique pour Roméo comparé à une bonne vieille assistance humaine à la personne.

 

Gros Doute N°3 : 

Les tendances générales en toile de fond de tous ces développements robotiques restent :

- l'augmentation de la population humaine,

- la hausse de la qualification moyenne, au niveau mondial

- la baisse des rémunérations pour les fonctions peu qualifiées, par mise en concurrence au niveau mondial - délocalisation, dévaluation compétitive

- la hausse du coût de l'énergie - indispensable à un robot mobile - par hausse du coût de sa production, du fait de l'utilisation de gisements moins faciles voire d'alternatives plus coûteuses type "énergies renouvelables"

 

Un robot mobile autonome est déjà très "ric-rac" pour concurrencer d'un point de vue économique un travailleur humain peu qualifié, quand bien même il serait au point ce qui encore une fois n'est pas le cas... alors que deviendra sa compétitivité économique devant des êtres humains plus nombreux, dont la rémunération moyenne aura tendance à baisser, tandis que leur qualification moyenne augmente ? Va falloir baisser le coût de ton travail rapidement, mon ami robotique... es-tu sûr d'être compétitif ?  :lol:

 

 

Eh oui... on prend un rapport "sensationnel", qui annonce un très très gros truc, le train de l'avenir en marche, accroche-toi - et investis vas-y faut te positionner rapidement... et ce qu'on découvre en creusant un peu - en lisant le rapport pour commencer ! - c'est que les chances que les réalisations futures de la robotique mobile, que Roland Berger prend pour hypothèse sans davantage se questionner, soient à la hauteur des scénarios envisagés sont sujettes à caution pour dire le moins... extrêmement douteuses pour parler plus franchement !  :rolleyes:

 

Edited by Alexis
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'il faut voir la quantité et la qualité du travail effectué, les automates industrielle sont beaucoup plus rapide et précis que l'homme. Ton smicard, il va produire 1 smartphone par jour alors qu'un automate, c'est toutes les minutes, j'exagère mais c'est la réalité....

 

Un machine est là que pour réduire le temps de fabrication pas le cout du travail..... 

Link to comment
Share on other sites

Pavé Alexis ! Ceux qui n'ont pas lu te salut !

Et les libéraux comme H16 ils en pensent quoi de l'Armée en général ?

Même si ça fait partie des fonctions régaliennes de l'état, moins on donne à l'armée, plus ils sont contents ou bien c'est l'un des rares domaines où au contraire ils souhaiteraient voir l'état dépenser plus ?

Comme dit Shorr Kan il est plutôt sur la ligne "l'état doit disparaître"... Edited by Conan le Barbare
Link to comment
Share on other sites

Alexis d'ou tu sort ton estimation de 250 000 euros pour Roméo ?

 

Sachant que Pepper qui est presque comme Romeo coûte 2000 euros environ, Romeo sera pas beaucoup plus cher. En plus dans 10 ans les robots comme Romeo seront nettement plus intelligent et nettement supèrieur aux humains qu'ils remplacent (vitesse/mémoire/infatigable/acquisition de compétence instantannée) sans compter la production en série qui fera chuter les prix.

 

Les taxis autonome mettront la RATP/SNCF ainsi que tous les chauffeurs de taxis/bus/camions au chomage vu les avantages de ce mode de transport. Ca représente 400 000 emplois tout de même.

 

Sans compter que de nombreux experts prévoit l'arrivé de l'intelligence articiel forte (donc égale à l'homme) d'ici 20 ans et donc à partir de ce moments, c'est tous les emplois qui seront robotisés sans exeptions.

Edited by stormshadow
Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'il faut voir la quantité et la qualité du travail effectué, les automates industrielle sont beaucoup plus rapide et précis que l'homme. Ton smicard, il va produire 1 smartphone par jour alors qu'un automate, c'est toutes les minutes, j'exagère mais c'est la réalité....

 

Un machine est là que pour réduire le temps de fabrication pas le cout du travail..... 

 

C'est d'ailleurs pour cela que les smart phone sont produit par de petit chinois avec leurs petites mains :lol:

 

Qui a déjà programmé un automate pour des tache complexe de fabrication ou d'assemblage ici? Parce que ceux qui l'on fait savent que pour pouvoir industrialiser/robotiser certain élément de la production il faut tout simplement adapté le produit au robot!!!

 

Exemple idiot la panification. Le robot/automate est incapable de "sentir" quand les protéine du pain se lie suffisament pour que la panification soit possible, et d'adapté en conséquence les phase suivante de la production.

 

Résultat on a du produire des farine spéciale robot et des panification spéciale robot. Avec des taux de gluten tres élevé pour que le robot puisse faire n'importe quoi sans que ca empêche les protéine de se lier. On se retrouve donc avec du pain et de la viennoiserie industrielle ultra glutinique... et l'explosion des intolérance au gluten.

Link to comment
Share on other sites

 

C'est d'ailleurs pour cela que les smart phone sont produit par de petit chinois avec leurs petites mains :lol:

 

Qui a déjà programmé un automate pour des tache complexe de fabrication ou d'assemblage ici? Parce que ceux qui l'on fait savent que pour pouvoir industrialiser/robotiser certain élément de la production il faut tout simplement adapté le produit au robot!!!

 

Certains robots n'ont pas besoin de programmation et peuvent apprendre/s'adapter comme Baxter

Link to comment
Share on other sites

Contrairement à nous autres, forcés de vivre notre passion de la chose militaire par procuration, quel besoin aurait Serge de jouer sur un PC ce que lui a eu en main dans la vie réelle ? ;)

Disons surtout que je suis très étanche à tout cela.

Link to comment
Share on other sites

Certains robots n'ont pas besoin de programmation et peuvent apprendre/s'adapter comme Baxter

 

Justement Baxter repose sur un logiciel, qui a d'ailleurs connu une récente mise à jours lui permettant de mieux percevoir son environnement.  Chose qui est naturelle pour tout être vivant , sans pour autant utiliser des matières et ressources rare. 

Link to comment
Share on other sites

Et les libéraux comme H16 ils en pensent quoi de l'Armée en général ?

Même si ça fait partie des fonctions régaliennes de l'état, moins on donne à l'armée, plus ils sont contents ou bien c'est l'un des rares domaines où au contraire ils souhaiteraient voir l'état dépenser plus ?

Je crois bien que c'est un anarcho-capitaliste, avec ce que cela implique de rejet complet de la notion même d’État. Donc pas beaucoup de bien.

Pour répondre à cette question, je commencerai par rappeler ce qu'est l'anarcho-capitalisme:

C'est une vision du libéralisme où ne doivent exister être que des relations contractuelles librement consenties entre les individus pour toute chose. Il ne peut être exercée aucune forme de contrainte d'aucune sorte sur l'individu sous l'argument d'un intérêt général. L'intérêt général suppose l'existence d'une gouvernance collective donc d'un état. Or, Rothbard, fondateur de se courant, émanation autrichienne, démontre que quoi que l'on tente , l'état est une structure humaine de pure coercition, c'est uniquement un prédateur. Il est ontologiquement poussé à l'asservissement des hommes. Ce faisant, l'état de doit pas exister. En parallèle, les individus, seuls, n'ont besoin d'aucun état pour vivre. Ils peuvent interagir et se développer par l'usage contractuel et la propriété privée.

Les questions de justice, de droit, de police... peuvent être traitées par les individus seuls ou des structures privées contractées par les individus.

Sur les forums, converser avec ce genre de libéraux peut poser problème. En cas de désaccord, ils vont à un moment sortir l'argument "les questions collectives, l'état, je m'en fou." C'est gênant quand ils prennent position sur un sujet qui compte une manifestation étatique car on arrive à des culs de sac.

Les anarcaps, de ce que j'en vois, font partie des libéraux les plus puissants intellectuellement. Ils forment un groupe particulier parmis les autrichiens, courant qui a déjà une tendance à l'analyse, la documentation. Le niveau est très haut.

À force de lire H16 et d'échanger avec lui, je dirai qu'il est le bon côté des anarcho-capitalistes. C'est à dire qu'il a un modèle mais qu'il reste dans le quotidien, le réel. Il fait comme moi. Il se lève le matin et prends des décisions concrètes. Dans ses billets, il n'est pas brutal comme certains pour dire "l'état n'est que prédation", il est plus "des étatistes ont pris une décision. Comme elle est étatiste et non libérale, elle est plus nocive que bénéfique. Voilà pourquoi :..."

Vis-à-vis des fonctions régaliennes, comme il est dans le réel, il n'appelle pas à leur fin. Il considère qu'il y a bien d'autres choses à faire avant d'en arriver là. Il dénonce même les manquement gouvernementaux sur les fonctions régaliennes. Une hausse des budgets ici ne lui poserait aucun problème.

Sous certains aspect, il est donc monarchiste en fait. Mais c'est un anarcap car il a une réflexion aboutie.

Pour revenir aux robots, il me semble que leur arrivée se fera mais de façon très diffuse et lente. La notion de crainte est grand classique des journalistes qui ne réfléchissent pas.

L'introduction de toute innovation ne se concrétise pas seulement par une logique de remplacement. Il y a une mutation de l'environnement de ladite innovation. Tout change.

Penser qu'un robot va remplacer un homme est une idée adoptée sans réflexion aucune. Le robot, en arrivant, va créer un autre environnement lui-même agissant sur ce qui l'entoure. Dans ce cadre là, prédire du chômage relève de l'escroquerie.

En revanche, l'intelligence artificielle, si elle est capable de s'opposer à l'intention humaine pose problème. Surtout si elle peut se dupliquer.

Edited by Serge
Link to comment
Share on other sites

Ouais, y a aussi deux fôtes d'orthographe dans ton message, hein. Et oui, j'ai su les détecter.

 

repère des futurs prix Nobel ---> repaire des futurs prix Nobel

je l'ai toujours dis ---> je l'ai toujours dit

 

 

32_1412.jpg?itok=e_hF64Ro

 

Oui, toute la classe te regarde... ça ne servait à rien de te mettre au fond

 

:'(

 

Que de douloureux souvenirs d'enfances tu viens de réveiller :- .

 

 

 

                  piquet2.jpg

 

 

 

Mais, c'est vrai que le temps passant, je n'ai jamais réussi à redresser mon ortograFe, sans parler de la conjugaison et des accords. Et je crains être irrécupérable O0 ...

 

 

Je te suis reconnaissant quand même de m'avoir liké pour la millième fois  ^-^  :happy: :oops: ;)

Edited by Shorr kan
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Pavé Alexis ! Ceux qui n'ont pas lu te salut !

 

Veni, vidi, scripsi... et point tu ne lis  :)  ?

 

quidnovi.jpg

 

 

Soit ! Voici un résumé à l'intention des décideurs et autres paresseux ;)

 

L'étude de Roland Berger, c'est de la daube. La robotique mobile ne progresse pas si vite et il est très douteux qu'elle puisse concurrencer économiquement le travail d'un être humain même peu qualifié à terme prévisible. L'automatisation est depuis longtemps sur une pente ascensionnelle douce et elle y restera, pas d'accélération significative en vue. Et les pertes d'emplois ne sont pas prioritairement le résultat de cette automatisation qui n'est qu'un facteur parmi d'autres.

 

 

Alexis d'ou tu sort ton estimation de 250 000 euros pour Roméo ?

 

Voici par exemple un lien qui inclut aussi les prix pour Nao (4690 €) et Pepper (1400 €)

Ou encore ici avec quelques détails sur les innovations contenues dans Roméo.
 
Il faut voir que ce dernier est incomparablement plus ambitieux que Nao et Pepper - nous parlons d'un robot capable de véritablement jouer un rôle d'assistance à la personne, pas un rôle d'accueil ou d'amusement comme par exemple Pepper. Voir ce scénario auquel la machine une fois au point serait capable de faire face. Il n'est pas surprenant que le prix soit très différent.
 
Et si ce robot était un jour produit en série, cela aurait bien sûr tendance à faire baisser son prix, mais probablement pas dans de très grandes proportions vu la complexité inhérente à la bête. Complexité probablement irréductible pour une machine qui serait capable de manipuler son environnement de manière très riche.
 

 

Sans compter que de nombreux experts prévoit l'arrivé de l'intelligence articiel forte (donc égale à l'homme) d'ici 20 ans et donc à partir de ce moments, c'est tous les emplois qui seront robotisés sans exeptions.

 

En revanche, l'intelligence artificielle, si elle est capable de s'opposer à l'intention humaine pose problème. Surtout si elle peut se dupliquer.

 

De nombreux experts... s'avancent bien loin et bien imprudemment. :)

 

Je commence par le résumé pour décideurs

 

Construire à base d'ordinateurs une intelligence artificielle forte - c'est-à-dire égalant ou dépassant l'esprit humain - est fort probablement impossible pour raison de principe, car au moins trois questions fondamentales pourraient chacune à elle seule en exclure la possibilité et la réponse à chacune de ces questions est à ce jour inconnue. Si toutefois aucune des trois réponses ne s'avéraient faire obstacle et si ce projet était donc théoriquement possible, sa difficulté inhérente - hors de toute proportion avec par exemple la difficulté à fabriquer de simples robots autonomes utiles dans la vie courante ou l'industrie - assurera qu'elle ne peut être qu'un projet à très long terme, comparable par exemple au vol interstellaire en astronautique. L'IA forte dans vingt ans et autres "singularité" ne sont que balivernes.

 

 

Pour la version détaillée, ça sera Pavé II le Retour. Et ça ne pourra être qu'un autre jour...  ;)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Humour...triste.

 

Nombreux sont les experts - dans toute les disciplines et depuis longtemps - qui se sont plantés dans leurs prévisions et diagnostics. !

 

Pour rappel (amusant).  Lors d'une éruption volcanique  aux Antilles, Haroun Tazief, volcanologue, avait dit et affirmé - après avoir monté et examiné  ledit volcan, qu'il était inutile de faire procéder à l'évacuation des populations.

 

Hurlement d'un grand professeur des Universités, très connu, qui ameuta la presse et traita le volcanologue de tous les noms.

Ce grand professeur n'ayant que des connaissances livresques (réponse d'Haroun Tazief), rien ne se passa aux Antilles.

 

Le problème, c'est que ce monument scientifique professait à des centaines d'étudiants !

Il y a de nombreux exemples de ce genre d'affirmations.

Y compris durant la seconde guerre mondiale !

 

C'était le coté humoristique !

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

L'intelligence artificielle est un sujet que l'on parle depuis 50 ans.

Toute proportion gardée, on en parlera encore 50 ans !

 

Lors de mon Master informatique, à l'Université de Tours en 1999-2000 - (j'avais 58 ans , oui je suis un vieil étudiant , oublié en 1968 sans doute), une étude complète nous fut donnée sur le sujet du cours "intelligence artificielle". Les médias et certains laboratoires aiment bien se gargariser de mots propres à recevoir des budgets.

 

Ce n'est pas parce qu'un microprocesseur est monté sur un véhicule, que ce dernier doit être classé "intelligent" . Cet élément gère des fonctions, ce qui n'est déjà pas si mal.

 

Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y pas eu de progrès et d'applications tels l'automatisme, la robotique, etc. sous le vocable "Intelligence artificielle" avec des logiciels (récents et anciens tel LIPS, PROLOG, etc.) et de systèmes désormais intégralement automatisés.

 

Mon propos est de limiter le vocable d'utilisation de ce terme pas toujours bien employé.

Les voitures sont devenues intelligentes et les futurs véhicules sont considérées comme ...intelligents.

 

C'était juste un petit encart.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Osef... La seule chose qui compte c'est que je sois encore en forme quand les robots sexuel arriveront ! :lol:

 

Hmmm y a déjà des expérimentations en ce sens... Le croisement d’un robot et d’une mite excité sexuellement

 

Les scientifiques de l’institut technologique de Tokyo ont eu l’idée de connecter le petit cerveau d’un papillon (Bombyx: vers à soie) à un petit robot sur roues. Lorsque les organes des sens du papillon sont exposés aux Phéromones femelles, le robot effectue une danse typique d’accouplement.

 

Oui, je sais... moi aussi j'ai pensé "Y a vraiment des chercheurs qui ne savent plus quoi f..... avec leurs crédits"  :rolleyes:

 

 

 

Sinon, concernant des robots sexuels en bonne et due forme, disons que tous les goûts sont dans la nature... moi des créatures comme celles-là ça ne m'inspire guère  ;)

 

des-robots-sexuels-pour-combattre-le-cel

Edited by Alexis
Link to comment
Share on other sites

C'est d'ailleurs pour cela que les smart phone sont produit par de petit chinois avec leurs petites mains :lol:

 

Qui a déjà programmé un automate pour des tache complexe de fabrication ou d'assemblage ici? Parce que ceux qui l'on fait savent que pour pouvoir industrialiser/robotiser certain élément de la production il faut tout simplement adapté le produit au robot!!!

 

Exemple idiot la panification. Le robot/automate est incapable de "sentir" quand les protéine du pain se lie suffisament pour que la panification soit possible, et d'adapté en conséquence les phase suivante de la production.

 

Résultat on a du produire des farine spéciale robot et des panification spéciale robot. Avec des taux de gluten tres élevé pour que le robot puisse faire n'importe quoi sans que ca empêche les protéine de se lier. On se retrouve donc avec du pain et de la viennoiserie industrielle ultra glutinique... et l'explosion des intolérance au gluten.

 

Pour les smartphones, c'est plus de l'esclavage..... Il ne veulent pas investir dans des outils performants, je vais prendre un exemple simple : la mise sous pli, un homme peut faire 220 en pointe par heure, des machines peuvent en faire plusieurs milliers. De plus, c'est du travail de chaine de masse, mais l'automobile a eu une révolution robotique qui lui permet de sortir une voiture par heure....

 

Si une société a besoin de mettre sous pli 1000 lettre, un homme mettra en gros 5 heures seule alors qu'avec l'achat d'une machine de 1000/heures:1 heures. Il y a un gain de temps qui permet à l'ouvrier de faire autre chose ou de trouver un plus gros marché.....

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...