Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Concept ship XWind 4000 DCNS]


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

On est devant le 3ème concept de suite portant sur un navire de surface (Surface combattant)

Avant il y a eu :

Le Trimaran Swordship

image.jpg

L'Advansea

28835.jpg

On a l'impression que le Xwind tient des 2, mais avec une plus grande maturité des solutions déployées sur la mature, tout en retrouvant la propulsion hybride de l'Advansea, mais avec la coque trimaran du Swordship, cette fois mise à profit pour déployer 2 Hélo.

AMHA, on aurait une bonne idée d'une putative FTI en mixant la coque de l'Advansea et les superstructures du Xwind ???

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Moui bof, la formule trimaran c'est bien pour les jouets de competition qui ont de riches sponsors, mais cette formule implique des contraintes de construction et de maintenance pas piquees des vers, du genre que la MN prefere eviter.

 

+1 pour la carene de l'advensea et les hauts du Xwind, ca pourrait etre interessant.

Link to comment
Share on other sites

Moui bof, la formule trimaran c'est bien pour les jouets de competition qui ont de riches sponsors, mais cette formule implique des contraintes de construction et de maintenance pas piquees des vers, du genre que la MN prefere eviter.

+1 pour la carene de l'advensea et les hauts du Xwind, ca pourrait etre interessant.

En plus "yaka" rabotter les sponsons et les coques latérales et c'est fait.. :lol: Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Découvrez les trois innovations majeures développées par DCNS pour le XWIND®4000. pic.twitter.com/jtZGA3k0Ga

— DCNSgroup (@dcnsgroup)

October 28, 2014

 

A model of the XWIND®4000 is on display on a rotating platform @ #Euonaval2014. pic.twitter.com/wztxLfYNxy

— DCNSgroup (@dcnsgroup)

October 28, 2014

 

Bâtiments de combat : la #DGA prépare une rupture technologique - #Topside @ThalesGroup @DCNSGroup #Industrie... http://t.co/EqcIbQAD6I

— RP Defense (@RPDefense)

October 28, 2014

 

CP_DGA_Bâtiments de combat : la DGA prépare une rupture technologique http://t.co/UqoL0LBINO

— Philippe Top-Action (@top_force)

October 28, 2014
Link to comment
Share on other sites

DCNS a fusioné un LCS-2 avec un DDG-1000 pour obtenir ce concept a bouble plateforme sur laquelle des helicoptères de type serait le bienvenu pour de l'AVT ou de la lutte anti surface, si seulement nous avions des ronds.

Edited by P4
Link to comment
Share on other sites

Les LCS ont tellement de problèmes techniques qu'ils ne peuvent pas faire de Retex sur la fatigue du matériel.

Le LCS-2 rouille beaucoup. A l'origine, son constructeur avait prévu un dispositif anti-rouille. Mais l'US Navy ne l'a pas l'acheté pour économiser.


Saab propose depuis ce salon un concept assez proche même si petit :

http://aviationweek.com/blog/turnkey-not-smorgasbord

DSC01515.JPG

245 tonnes de fibre de carbone, vitesse max 51 km/h, croisière 2000 nautiques à 30 km/h, équipage de 23 hommes.

Système d'arme Saab, canon Bofors 40Mk4, missiles RBS15

Ce navire est un dérivé d'un patrouilleur rapide Indonésien qui lui a été conçu sous la maîtrise d’œuvre d'un fabricant Néo-zélandaisMa de trimaran de course.

1529609_-_main.jpg

La partie haute du navire a été modifiée pour accueillir l'équipement voulu par Saab.

Le premier  patrouilleur  Indonésien a pris feu et a été détruit. Les modèles Saab auront une formule modifiée.

Ca, c'est du retex.

Link to comment
Share on other sites

Mais la coque trimaran ...

Au fait quel Retex de fatigue sur le LCS-2 ?

 

Je ne sais plus qui avait expliqué que les US n'avaient pas vraiment de savoir faire avec les trimarans, alors que les français en ont beaucoup et donc que cela ne devrait pas pauser de probléme si un de nos industriels devaient se lancer dedans. Que le concept serait donc viable de par chez nous.

Edited by Drakene
Link to comment
Share on other sites

Pascal de mémoire.

Il avait surtout expliqué que des tests de carènes dans les années 80 avaient démontrés les faiblesses de structure de la classe LCS-2.

Le problème est-il pour autant résolu ?

Edited by Serge
Link to comment
Share on other sites

C'est ainsi que j'imaginais la position du 57mm sur le SMX-25. Après, obtenir une solution compatible avec la submersion, c'est autre chose.

 

Sans parler de submersion dans ce cas là (celui du flotteur de Saab) le "piège" entre le Canon et la passerelle n'est il pas un sacré nid à rouille quasiment innaccessible? Sauf si toute la surface est en composite, auquel cas, ignorez ma remarque.

Link to comment
Share on other sites

Sans parler de submersion dans ce cas là (celui du flotteur de Saab) le "piège" entre le Canon et la passerelle n'est il pas un sacré nid à rouille quasiment innaccessible? Sauf si toute la surface est en composite, auquel cas, ignorez ma remarque.

 

Tout est en composite il me semble ... c'est d'ailleurs pourquoi le feu de joie a été si spectaculaire.

Link to comment
Share on other sites

J'ai l'impression que les solutions trimaran (ça faut aussi pour les LCS) donnent vite des coques volumineuses pour un espace utile assez faible. C'est quelque chose qui m'avait fort frappé avec le navire indonésien. L'étrave très effilée empêche d'y mettre grand chose d'utile.

Link to comment
Share on other sites

Le LCS-2 et le Xwind4000 sont tous les deux trimaran mais il y a de grosses differences.

 

  • pas le meme objectif de vitesse
  • emplacement différent des volumes utile pour le cargo

 

Ce Xwind4000 a tout d'une FTI sauf la rusticité mais qui y a cru?

Edited by P4
Link to comment
Share on other sites

Un trimaran a l'avantage d'une grosse surface de pont et de beaucoup de volume utile au dessus de la ligne de flottaison... or c'est justement ce dont on a le plus besoin sur un navire de combat moderne (pont d'envol, hangars, zone vie, VLS etc).

En plus ces volumes et surfaces sont relativement "gratuits" car il n'y a plus de flotteur dessous, moins de déplacement et surtout moins de trainée.

Après la ou la formule tri manque c'est au niveau des volumes protégés sous la ligne de flottaison... or ça tombe bien aujourd'hui on sait faire des propulsions de plus en plus compactes et de moins en moins gourmandes, et on n'a plus de grosses soutes a canons.

Tertio l'hydrodynamisme et la stabilité du tri fait qu'on a moins besoin de caser des MW de puissance propulsive, des tonnes de carburant et du poids mort dans les fonds. Et on peut mettre les moteurs et conduites d'échappement a l'abri entre les coques, ce qui ameliore encore la disposition des machines et permet d'assurer la redondance dans des volumes propulsion plus réduits.

Bref pas mal d'avantages. La grosse question reste le coût supplémentaire. Ce sera forcément plus cher a la tonne... mais potentiellement moins cher au m3 de volume utile?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...