Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

menaces intérieures


zx
 Share

Recommended Posts

il y a 18 minutes, French Kiss a dit :

 

Bien vu pour les gants.

C'est la technique de Daech en Irak les Kamikazes sont reliés depuis un gant filaire à leur bombe . Lors des 3 semaines de formation sentinelle on l'apprend.  (Le gant sert de détonateur )   

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Tancrède a dit :

Les retours d'excursions en Syrie font effectivement partie des trucs qu'on pourrait mieux gérer, mais en même temps, ça entre sur le terrain de la circulation des biens, personnes et capitaux qui sont une problématique autrement plus sérieuse et difficilement sécable

"Autrement plus sérieuse" qu'une série d'attaques terroristes contre la population civile par une secte prosélyte en expansion :huh: ?

Euh les mots n'ont-ils pas dépassé ta pensée, là :smile: ?

 

Il y a 10 heures, Tancrède a dit :

et sur laquelle trop d'intérêts très puissants n'ont pas trop envie qu'on vienne regarder dans le détail; non seulement au sein de l'espace européen proprement dit, mais aussi avec la Turquie (et de là, autant dire que le problème est cerclé, puisque l'influence européenne sur la politique frontalière d'Ankara avec la Syrie est assez.... Relative.... Et au mieux tarifée)

Oui, laisser à ce genre d'intérêts la bride sur le cou fait partie de ce que j'appelais "nos naïvetés et nos inattentions passées". Dont nous n'avons pas nécessairement encore fini de payer le prix, si les djihadistes disposent encore d'un certain nombre de cellules dormantes non détectées par nos services, comme c'est malheureusement probable.

Maintenant, nul n'est obligé de rester naïf indéfiniment. Et la douleur, aussi cruel que cela soit, fait partie de ce qui aide à concentrer l'attention. Je pense que l'attention du public va continuer en tendance lourde à se concentrer sur le sujet. Et par ricochet l'attention du monde politique, car si obtenir des résultats pour la sécurité de la population n'est pas une condition suffisante pour être élu ou réélu, cela pourrait devenir assez rapidement une condition sine qua non.

Pour l'aspect pratique des choses, eh bien c'est assez simple :

- Nous connaissons une solution traditionnelle et qui fonctionne - certes jamais de façon absolument parfaite mais incomparablement meilleure que du rien - qui s'appelle le contrôle aux frontières du territoire français

- Une solution théorique a été proposée - quoique à ce jour jamais mise en place - qui s'appelle le contrôle aux frontières du territoire des Etats membres de l'espace Schengen. Elle n'a jamais été mise en place parce que jusqu'en novembre dernier, si les contrôles internes à la zone Schengen avaient bien été démantelés, aucun contrôle vraiment sérieux n'était réalisé aux frontières

Le bon sens élémentaire consisterait à mettre en place la solution traditionnelle, tout en se déclarant prêt à passer à la solution aujourd'hui encore théorique, mais à la condition expresse que le contrôle aux frontières externes de Schengen soit déjà en place.

Rien n'empêcherait le gouvernement français d'une part d'établir un contrôle effectif aux frontières plutôt que les coups de sonde aléatoires actuels, d'autre part d'annoncer officiellement que le passage à la solution nouvelle ne sera décidé qu'après qu'elle fonctionne déjà. Les justifications quant aux règles de l'UE du type "pas d'exception à l'interdiction des contrôles aux frontières pendant plus de telle période", il est tout à fait possible qu'on en trouve - état de crise, situation exceptionnelle, président de la commission européenne mal coiffé ce matin, peu importe les détails - et si on n'en trouve pas eh bien il suffit de déclarer que c'est comme ça et pas autrement.

Et si le gouvernement français ne le fait pas, rien n'empêche de le remplacer. Les "intérêts puissants" et tutti quanti c'est bien gentil, mais le régime de la France s'appelle la démocratie, ce qui comme tu le sais fort bien signifie "le pouvoir du peuple". Et le peuple sait bien au final s'inviter aux agapes des "intérêts puissants", avec toute la délicatesse d'un taureau exaspéré, contre lequel rien ne tiendra. Sauf si justement les politiques, dont c'est après tout le boulot, représentent ses intérêts de façon suffisamment acceptable, plus précisément les imposent aux fameux "intérêts puissants". Sous peine, au final, d'être eux-mêmes remplacés.

L'aventure du promoteur immobilier malpoli de l'autre côté de l'Atlantique aura du moins un avantage, c'est que l'on pourra moderniser la formule latine classique Memento mori - je me rappelle de la mort, je me rappelle que je vais mourir - en un Memento Trumpi... à l'adresse des gouvernants d'un peu partout, y compris de la douce France, et de la non moins douce Belgique.

S'inspirant de Voltaire, on pourrait dire qu' "il est bon de faire chuter de temps en temps un politicien... pour encourager les autres"

 

Il y a 10 heures, Tancrède a dit :

des sujets politiques qui rejoignent d'autres questions où les problématiques sont complexes, mais surtout, où les forces de blocage sont énormes: comment? Contrôler plus que 10% des marchandises qui transitent dans les ports, gares et autres? Vous n'y pensez pas mon bon monsieur, le PIB va s'effondrer! Rétablir des postes frontières sur toutes les routes, et des patrouilles entre elles? Mais monsieur, c'est l'explosion des déficits, la mort du travail frontalier et des échanges rapides, le chômage, la malaria et la fin des bébés phoques (les phoques, on sait pas, mais on s'en fout, y sont pas mignons)!

S'il s'agit des questions réelles, voir un peu plus bas pour les contrôles frontaliers, et quant au travail frontalier rien n'empêcherait par exemple un système de passage prioritaire pour les personnes concernées, un coupe-file qui soit valable seulement sur une certaine plage horaire afin d'étaler les passages par exemple sur la période 7h-9h par tranches d'une demi-heure.

Pour les forces de blocage, je n'ai rien à rajouter à mon argument principal qui est que la mission d'un gouvernement est de gouverner, non de jouer les cerfs-volants qui dérivent dans le moindre courant d'air, et que s'il ne remplit pas sa mission eh bien on le remplace. Si pas par des gens polis et qui se tiennent bien à table, alors par des gens insortables qui rotent pendant les repas et rigolent gras, la possibilité même d'un tel remplacement ayant une bonne chance de "convaincre" les gens polis de devenir sérieux, convaincre façon "pour encourager les autres"...

Les bébés phoques c'est une objection plus sérieuse je le reconnais. On pourrait peut-être agrandir le zoo de Vincennes ?

 

il y a une heure, g4lly a dit :
  • Agir sur le "trafic" c'est entraver le business, et ajouter de lourd surcoût ... c'est pour ca qu'on le fait peu. Il est matériellement impossible de "contrôler" tous le fret - colis, paquet, conteneur - transitant en douane! Ce sont les joie de la globalisation ... plus de business et plus de trafic sont liés.
  • Pour les faux papiers ... c'est illusoire aussi, c'est tellement facile a contourner avec des faux vrai papier. Des mecs sont venu en Europe avec des papier Syrien ... que veux tu que l'UE fasse pour la politique syrienne des "papiers"?!
  • Quand a tracker les passagers aériens ... ça va changer quoi?! La plupart des terro sont des primo terro domestiques... on remonte un profil sensible a posteriori mais a priori je doute qu'il soit possible de décréter untel va passer a l'acte untel non etc.

A mon sens les solutions techniques sont un cache sexe ... ni plus ni moins.

Personne, et en tout cas pas moi, n'a dit qu'une solution technique pourrait faire disparaître le djihadisme. Maintenant s'il s'agit de diminuer son impact - le seul objectif que l'action publique puisse se proposer, car pour le reste un ensemble d'individus dont chacun est un agent disposant de libre-arbitre aura toujours la possibilité de choisir une voie plutôt qu'une autre - alors oui il y a des pistes très sérieuses !

Sur tes deux premiers exemples :

1. D'une part je ne suis pas certain que le contrôle de la totalité du fret serait une mauvaise idée. Certes il aurait un coût significatif, mais ses bénéfices seraient nombreux : blocage de la très grande majorité des trafics d'arme, de drogue, et encore application véritable des normes sur les produits d'importation. Et il pourrait tout à fait être financé par une taxe sur les importations. Ce ne serait que justice, sans être une taxe bien lourde vu la valeur énorme des marchandises contrôlées : quand le dénominateur est en centaines de milliards d'euros annuels, même un numérateur en centaines de millions voire en milliards ne donnera qu'un tout petit pourcentage.

D'autre part, même si pour raison X ou Y on souhaitait refuser d'appliquer un contrôle intégral, des contrôles aléatoires auraient déjà un effet dissuasif important pour peu qu'ils soient couplés à une règle "si une infraction est détectée, interdiction d'importation pendant telle durée pour l'exportateur ou le transporteur". La dissuasion inciterait fortement les acteurs concernés à mettre en place leur propre contrôle.

2. Les Etats-Unis appliquent la règle que nul ressortissant d'un pays étranger ne peut obtenir une dispense de visa sauf s'il présente un document biométrique avec un niveau suffisant de sécurité. Par conséquent, soit le ressortissant peut prouver son identité de façon techniquement aussi certaine que possible - contrefaire un document d'identité biométrique moderne, c'est vraiment difficile - soit il n'entrera qu'après avoir montré patte blanche, en pratique suffisamment de documents, contre-vérifications, garanties etc. pour s'assurer de son identité autrement.

L'exemple des migrants qui entrent avec des papiers syriens sans visa, c'est l'exemple de l'effondrement d'un système de contrôle aux frontières, dans ce cas sous prétexte humanitaire. Certes, si on laisse les contrôles s'effondrer, la sécurité en pâtira, je ne dis pas le contraire !

 

D'une manière générale, quand on cherche des solutions, bien souvent on en trouve.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, JASHUGAN a dit :

Le suspect Najim Laachraoui vient d'être arrêté selon la BBC.

http://www.bbc.com/news/world-europe-35879236

Voici la source belge de l'information, le média DHNet.

Citation

Le 3e homme des images prises à l’aéroport de Zaventem aurait été arrêté ce matin même par la DSU selon nos sources.

Il s’agirait de Najim Laachraoui. Il aurait été pris à Anderlecht ! Il est soupçonné d'avoir participé aux attentats de Bruxelles ce mardi. Le parquet fédéral ne confirme pas cette information mais a annoncé une conférence de presse à 13h sans démentir l'arrestation de Laachraoui.

 

Link to comment
Share on other sites

Comme dirait Marsellus Wallace:

"What now? Let me tell you what now. I'ma call a coupla hard, pipe-hittin' niggers, who'll go to work on the homes here with a pair of pliers and a blow torch. You hear me talkin', hillbilly boy? I ain't through with you by a damn sight. I'ma get medieval on your ass."

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Alexis said:

"Autrement plus sérieuse" qu'une série d'attaques terroristes contre la population civile par une secte prosélyte en expansion :huh: ?

Euh les mots n'ont-ils pas dépassé ta pensée, là :smile: ?

 

 

Non, mais j'ai mal formulé une remarque ironique; my bad. "Autrement plus sérieuse" renvoyait à l'agenda (en matière de frontières) des dits puissants intérêts susmentionnés. Ceux qui ne votent pas tous les 4 ou 5 ans dans les urnes avec un bout de papier, mais tous les jours, au Parlement (de Bruxelles, de Paris et autres capitales) avec des billets de banque, des déjeuners offerts, des plans de reconversion pour politiciens et des dîners en ville. 

 

Edited by Tancrède
Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

C'est curieux, il ressemble étrangement à Najim LAACHRAOUI justement, avec lunettes et bob.....

=> CeFjqfiXEAAFqFJ.jpg

Photos sur le tweet de la police fédérale justement ...

je faisais référence à ce post de jojo qui a du nez !

Link to comment
Share on other sites

Quote


• Lors d'une opération, le "testament" d'Ibrahim El Bakraoui a été découvert, dans une poubelle dans la rue. Il s'y dit "cerné de toutes parts".

13h25 : D'après le procureur fédéral belge, Ibrahim El Bakraoui se sentait "dans la précipitation", et n'était "plus en sécurité". "Il se disait cerné de toutes parts et ne savait plus que faire" et voulait éviter de finir "incarcéré comme Salah Abdeslam".

13h24 : Les enquêteurs ont également trouvé un ordinateur, "dans une poubelle" d'une rue de Shaerbeek, qui contenait ce que le parquet a présenté comme le "testament" d'Ibrahim El Bakraoui.

13h24 : Sur les opérations menées hier, voici quelques détails sur ce qui a été retrouvé dans l'un des appartements perquisitionnés à Shaerbeek :

• 15 kilos d'explosifs de type TATP

• de l'eau oxygénée

• des détonateurs

• "une valise pleine de clous et de vis"

13h20 : Ibrahim El Bakraoui, le kamikaze de l'aéroport, a été identifié "grâce à ses empreintes".

Quote


• Les frères El Bakraoui ont été identifiés comme deux des kamikazes des attaques. L'un d'eux, Ibrahim, s'est fait exploser à l'aéroport, tandis que Khalid s'est fait sauter dans le métro de Maelbeek.

Quote

• Le deuxième homme, à gauche sur la photo prise dans l'aéroport, mort également, n'a pas été encore identifié. Le troisième homme, qui est coiffé d'un chapeau, a pris la fuite. Son identité n'est pas établie et il est "activement recherché".

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Akhilleus a dit :

Primo :  ce n'est pas moi qui ai écrit "que nous nous accomodions de la banalisation de la violence" : prend une verveine et relis le thread

Secundo : l'EI n'introduit pas de gradation, il fait de la sur-enchère sans palliers. C'est du coup d'éclat médiatique permanent, pas de la progression régulière. C'est nous qui y mettons des différentiels de valeurs alors que décapiter 25 gus au couteau de boucher ou en bruler 5 dans une cage, entre les 2 , aucune des méthodes n'est propre

 

Bien entendu que si, il y a gradation. Ça commence par : Égorger un homme devant une caméra, ensuite 10, ensuite ça brule vif, fait rôtir (beaucoup plus long et douloureux que que l'immolation d’ailleurs), noie dans une cage, fait exécuter par un enfant, etc. C'est bien une gradation soit dans l'horreur, soit médiatique (du "jamais vu").

Ensuite tu te trahis toi même. En ne sachant quel terme utiliser, tu finis par utiliser un mot qui a pour synonyme, progression, escalade, accroissement qui sont eux même synonymes de gradation :happy: Le "sans pallier" n'enlevant rien au fait qu'il est apparemment difficile de trouver un terme adéquat dans cette situation tellement gradation semble adapté.

 

Citation

Et nous répondons à chaque coup d'éclat médiatique en les confortants par la résonance médiatique que nous leur donnons quel que soit l'importance de l'evenement, qu'il s'agisse d'une tentatie avortée faite par un branquignolle (comme le projet d'attque contre une eglise à Villejuif ou contre des militaires de la base de Toulon) ou une réussite.

Le volume médiatique est hors de proportion des dommages infligés.

Le seul point ou nous sommes d'accord c'est que ç'est faire preuve d'une absence de résilience

PS :merci de me prendre pour un benet mais je sais ce que veux dire le terme résilience

 

Encore du relativisme. Les dommages infligés n’étant qu'un effet recherché secondaire lors d'un acte terroriste. La symbolique est bien plus importante, le nombre de victimes n'apportant que du "bonus médiatique" et encore (l'attentat de Charlie Ebdo ayant eu la même caisse de résonance médiatique que celui de novembre avec 10 fois moins de victimes)

Si on assassine un président "la proportion de dommages infligés" est minime quantitativement, vu que l'on semble aborder cela sous l'angle quantitatif, un seul homme mort, pourtant c'est un acte terroriste et médiatique plus que réussi.

 

Link to comment
Share on other sites

j'ai jamais trop compris à quoi rimait  ce fétichisme ... des coeurs sur le trottoir, des colifichets de toutes sorte, des bougies des petits mots .... et ça passe à toute heure sur nos chaines d'info ....

Je ne dis pas un bouquet de fleur à l'endroit où est tombé quelqu'un.. la je comprendrai  mais ces mouvements grégaires .. moi je pige pas.  Faudra qu'on m'explique !

Je pense que les fondus de Daesh doivent rire à gorges déployée de voir ça.

 

Link to comment
Share on other sites

Le cout économiques des attentats de Bruxelles ... estimés a au moins 4 milliards par la RTBF.

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_attentats-de-bruxelles-cela-risque-de-couter-quelque-quatre-milliards?id=9249445

Quote

Les dégâts économiques consécutifs aux attentats perpétrés à Bruxelles sont évalués à quatre milliards d'euros, d'après une première estimation.

"Si la menace terroriste persiste ou que d'autres attentats sont commis, ces coûts pourraient encore augmenter", affirme l'économiste en chef d'ING Peter Vanden Houte, mercredi dans les colonnes de Het Nieuwsblad.

Les réparations ne comptent que pour une petite partie des coûts

L'économiste évalue le coût total des attentats à 0,1% du produit intérieur brut (PIB), soit à quelque quatre milliards d'euros. "Les réparations ne comptent que pour une petite partie. Les portes des cafés, restaurants et magasins sont restées closes mardi et ces établissements risquent de ne pas voir grand monde dans les prochains jours", affirme-t-il.

"Il est également probable que de nouvelles mesures de sécurité jouent en leur défaveur. Puis il faut encore compter les coûts liés à la fermeture de l'aéroport qui, selon certains experts, s'élèvent à 10 millions d'euros par jour, et la paralysie des transports en commun".

Link to comment
Share on other sites

C'est pour cela que j'ai du mal a comprendre qu'on ne mette pas plus de moyen quand on voit ce que peuvent couter ces attaques sur le plan economique: au dela de la douleur des victimes et de leurs proches, a travers le tissu socio-economique, directement ou indirectement, a la fin cela affecte tout le monde. Bon d'accord, les specialistes des affaires terroristes et les analystes ne courrent pas les rues non plus...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

11 minutes ago, French Kiss said:

C'est pour cela que j'ai du mal a comprendre qu'on ne mette pas plus de moyen quand on voit ce que peuvent couter ces attaques sur le plan economique: au dela de la douleur des victimes et de leurs proches, a travers le tissu socio-economique, directement ou indirectement, a la fin cela affecte tout le monde. Bon d'accord, les specialistes des affaires terroristes et les analystes ne courrent pas les rues non plus...

La prévention est toujours vu comme une dépense non rentable, parce que sa rentabilité est invérifiable ... vu que ce qu'il faudrait vérifié ce sont des choses qui n'ont pas lieu.

C'est un mal moderne, ce qui n'est pas quantifiable n'est pas politiquement vendable.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, g4lly a dit :

La prévention est toujours vu comme une dépense non rentable, parce que sa rentabilité est invérifiable ... vu que ce qu'il faudrait vérifié ce sont des choses qui n'ont pas lieu.

C'est un mal moderne, ce qui n'est pas quantifiable n'est pas politiquement vendable.

Et cela ne te met pas non plus à l'abri de toute attaque... En cas d'échec, le décideur en prendra d'autant plus dans la gueule. Du genre, on a investi et on n'a pas les résultats attendus...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 22/03/2016à13:16, christophe 38 a dit :

enfin, aujourd'hui, les jeunes veulent du tout cuit. C'est la rançon de l'enfant roi. Ils n'ont plus le sens critique et, en géneral, l'envie de se battre.

A leur décharge, l'école fabrique des chomeurs diplomés et n'apprend pas un vrai metier (travailler avec ses mains semble dévalorisant).

 

Chaque génération s'inquiète de ce que va faire la suivante. Oui, la situation est inquiétante, mais regardons le contexte.

Il y a de futurs employés qui sont sceptiques sur leur avenir professionnel, et je ne parle de retraite. Passe ton BTS et tu auras pt-être ensuite des CDDs. Ca peut refroidir certains enthousiasmes.

Et parmi les "jeunes", aujourd'hui, on trouve quand même des mecs qui en veulent. Evitons de tomber dans le "tous comme ça", "tout est foutu" et le "où va t on ?"

 

Edited by artyparis
Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...