Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

menaces intérieures


zx
 Share

Recommended Posts

Il y a 18 heures, Kiriyama a dit :

Une question bizarre : j'ai vu des photos d'un exercices antiterroristes et je me demandais qui étaient les personnes qui jouaient les plastrons (otages, civils, terroristes...) ? D'aitres policiers ? Des civils (comment sont-ils recrutés pour jouer ces rôles) ?

Élèves des écoles de Police ou de Gendarmerie dans pas mal de récents exercices

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

13 hours ago, floflo7886 said:

Élèves des écoles de Police ou de Gendarmerie dans pas mal de récents exercices

Rien que pour des probleme de sécurité - aussi bien celle des participants que celle des enseignement de l'exercice lui même, des méthodes, et des résultats - et d'assurance ça ne peut être quasiment que des gens de la maison qui organise l'exercice.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Un exemple de réalisation pratique d’un Yakafocon:

En Corse, les indépendantistes considèrent la drogue comme une arme officielle du gouvernement Français contre les volontés indépendantistes de l’ile.

Un indépendantiste a eu une idée pour lutter contre les trafics de drogue : le plan «  A droga Basta ! ». Les indépendantistes allaient annoncer  publiquement qu’ils chasseraient la drogue hors de l’ile. Tout trafiquant identifié aurait un avertissement simple : tu te barre de Corse ou on te bute…

Simple et efficace. Mais une question s’est vite posé : comment faire pour identifier les trafiquants?

Un indépendantiste avait un informateur dans les forces de l’ordre. Cet informateur a accepté, moyennant finance, de donner des noms de trafiquants locaux pris dans les fichiers officiels.

Au début, le plan marchait bien. Il y avait de nombreux trafiquants qui quittaient la Corse, terrorisé.

Mais très vite, les indépendantistes se sont rendu compte que cela n’était absolument pas efficace. Le trafic de drogue continuait exactement comme avant. Les nouveaux trafiquants restant impossible à identifier par  l’informateur.

Il a fallu du temps avant que indépendantistes ne comprennent. L’informateur a fini par se faire arrêter. Non pas par ce qu’il informait les indépendantistes. Mais parce qu’il  travaillait en fait pour  un groupe de trafiquants.  Un autre groupe que celui dont les membres était dénoncé aux indépendantistes.

Humilié par cette révélation, les indépendantistes ont décidé de ne plus jamais de parler d’«  A droga Basta !.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Marcus a dit :

L’informateur a fini par se faire arrêter. Non pas par ce qu’il informait les indépendantistes. Mais parce qu’il  travaillait en fait pour  un groupe de trafiquants.

Exemple parfait de la dure réalité

Les trafics génèrent un cash tellement important qu'il permet de retourner à peu près n'importe quelle tête mal faite ou un peu vide ...

Je rappelle qu'un gamin de10 ans qui fait le chouf en cité peut se faire 100 euros par jour de présence en restant assis sur un fauteuil au pied de l'immeuble

1-pourquoi voulez-vous qu'il aille à l'école

2-le voudrait-il qu'il ne pourrait pas car sur ces 100 euros la moitié au moins participe à faire vivre une famille dont les ressources sont minimales

3-cet argent fait vivre beaucoup de monde à commencer par les commerces de fringues, de téléphonie etc etc ...

bon certes de temps en temps un de ces gamins se prend une balle perdue ... les risques du métier.

YAKAFAUCON ...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, rogue0 a dit :

@Marcus intéressant :  aurais tu un p'tit lien presse (ou autre) pour cette histoire ? 

 

Je n’ai hélas pas trouvé d’article. Il semble que le nom «  A droga Basta ! » a été récupéré par  des associations plus moderne.

 

Ce sont mes souvenirs d’un chapitre du livre « Pour solde de tout compte ». Un livre d’entretiens entre Guy Benhamou (journaliste libé) et  Jean-Michel Rossi et François Santoni (indépendantistes).

 

Benhamou était un bon journaliste sur la Corse.  Sa maison en banlieue parisienne a été mitraillée par le FLNC...

 

http://www.corsematin.com/article/papier/flnc-cinq-assassinats-assumes-en-35-ans

L’article ici présent parle de deux meurtres en 1986 signé  FLNC et « A droga Basta ! ». Il ne détaille pas plus sur cette question malheureusement.

Edited by Marcus
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, g4lly a dit :


Ce livre parle de la suite de l’histoire : Des gens qui ont porté  des T-shirt «  A droga Basta ! », qui ont affirmé que la drogue était une arme du gouvernement colonialiste Français contre la Corse et qui sont arrêtés comme très gros trafiquants de drogue.

Cela fait désordre…

Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, Marcus said:


Ce livre parle de la suite de l’histoire : Des gens qui ont porté  des T-shirt «  A droga Basta ! », qui ont affirmé que la drogue était une arme du gouvernement colonialiste Français contre la Corse et qui sont arrêtés comme très gros trafiquants de drogue.

Cela fait désordre…

C'est un peu ce qu'il y a de terrible avec le stup' , c'est une telle poule aux œufs d'or, qu'il est vraiment très difficile de ne pas se laisser corrompre des qu'on a quelques chose a financer et des contacts dans le milieu. La plupart des mouvements "révolutionnaires" ont fini par taper plus ou moins dans le stup' pour cette raison, ça permet de se financer facilement et grassement sur le dos de l'état oppresseur, c'est bien plus facile et rentable que le trafic d'arme par exemple.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

C'est un peu ce qu'il y a de terrible avec le stup' , c'est une telle poule aux œufs d'or, qu'il est vraiment très difficile de ne pas se laisser corrompre des qu'on a quelques chose a financer et des contacts dans le milieu. La plupart des mouvements "révolutionnaires" ont fini par taper plus ou moins dans le stup' pour cette raison, ça permet de se financer facilement et grassement sur le dos de l'état oppresseur, c'est bien plus facile et rentable que le trafic d'arme par exemple.

Si comparé au trafic d'armes, le trafic de stups induit également un aspect qui peut intéresser certains mouvements : la dimension territoriale. Le trafic d'armes implique généralement moins d'acteurs et s'insère finalement moins largement dans le paysage, la population et l'économie. Pour certaines mafias, qui conçoivent la maîtrise territoriale non pas comme moyen du seul trafic mais comme objectif - parce que cela permet d'affirmer son pouvoir (support d'un honneur familial, d'une gloire personnelle ou d'une cause à défendre) et/ou parce que cela permet de gangréner d'autres aspects de la vie locale (développement d'autres trafics ou monopolisation d'autres secteurs économiques légaux) -, le trafic de stups à un avantage certain.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

@ Marcus

Je peux citer ton anecdote dans un autre forum ? Quelqu'un s'y intéresse aux questions liées à la drogue (il travaille dans une association).

Tu peut faire ce que tu veux avec l’anecdote. Elle n'est pas de moi.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 18/02/2016 à 11:11, rogue0 a dit :

Bon, l'affaire est vraiment une question de principe, parce qu'il y a des tonnes de failles pour accéder au contenu d'un iPhone (et certainement plein d'autres connus seulement de la NSA)

Exemple:
http://arstechnica.com/security/2015/09/how-hackers-can-access-iphone-contacts-and-photos-without-a-password/

Par ailleurs, les iPhone synchronisent par défaut la majorité des données (contacts, RDV, photos) avec le cloud Apple, et ceci n'est pas protégé par l'encryption utilisateur.

Bon, à l'occasion de la divulgation par Wikileaks d'outils de hacking de la CIA, j'en profite pour revenir sur l'affaire de l'iPhone verrouillé des tueurs de San Bernardino.

Pour ceux qui en doutaient encore, il est confirmé que la CIA (et donc sans doute aussi la NSA) avaient des moyens de hacker la plupart des versions d'iOS (du 4.x au 9.2 minimum, souvent même à distance).

EDIT: Bref, c'était vraiment une tentative (ratée) de tuer le chiffrement dans l'oeuf.

Détails dans le fil cyber

Et si le FBI voulait s'économiser 1.3 millions de $ (prix de la faille achetée), la copie de la puce mémoire coûte 100$ et marche aussi bien.
https://www.nextinpact.com/news/101495-nand-mirroring-100-dollars-materiel-ont-suffi-a-deverouiller-iphone-5c.htm

 

Edited by rogue0
Link to comment
Share on other sites

Le 07/03/2017 à 16:08, g4lly a dit :

C'est un peu ce qu'il y a de terrible avec le stup' , c'est une telle poule aux œufs d'or, qu'il est vraiment très difficile de ne pas se laisser corrompre des qu'on a quelques chose a financer et des contacts dans le milieu. La plupart des mouvements "révolutionnaires" ont fini par taper plus ou moins dans le stup' pour cette raison, ça permet de se financer facilement et grassement sur le dos de l'état oppresseur, c'est bien plus facile et rentable que le trafic d'arme par exemple.

 

      Ou vice versa : Le milieu "révolutionnaire" , un milieu de drogués amenant le trafic avec eux ...

   Ca me refait penser au mouvement free party qui est basé la dessus et ou tout le monde se revendique anarcho-drogué ...

     Ca me refait penser aussi a ces français qui se sont improvisé une identité de fumeur de joint dans les 90 et la mode dread/vert jaune rouge partout ...

Edited by alpacks
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, alpacks a dit :

Le milieu "révolutionnaire" , un milieu de drogués amenant le trafic avec eux ...

Il paraît que Robespierre était un vrai défoncé au captagon. Vous croyez que c'était quoi l'esprit citoyen qui soufflait à Valmy ? Ne faîtes pas les naïfs !

Edited by Skw
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Bruno a dit :

Une info marrante : 3 gusses s'attaquent à un homme qui retire de l'argent au distributeur, manque de pot pour eux c'est un gars du RAID... Ils se prennent une branlée et...appellent la Police à l'aide :biggrin: >

http://info24.fr/sattaquent-a-membre-raid-civil-se-corriger-appellent-police-se-proteger/

Ne ris pas trop vite, il y a plusieurs années et à plusieurs reprises, des victimes, également policiers, malgré avoir subi des blessures parfois graves, ont été condamnés face à leurs agresseurs, dans des cas très exactement similaires.

Je ne pense pas qu'un juge ayant une interprétation très personnelle du droit se lance dans une telle aventure visant à blâmer le policier vu le contexte actuel, mais c'est déjà arrivé.

Link to comment
Share on other sites

1 minute ago, Patrick said:

Ne ris pas trop vite, il y a plusieurs années et à plusieurs reprises, des victimes, également policiers, malgré avoir subi des blessures parfois graves, ont été condamnés face à leurs agresseurs, dans des cas très exactement similaires.

Je ne pense pas qu'un juge ayant une interprétation très personnelle du droit se lance dans une telle aventure visant à blâmer le policier vu le contexte actuel, mais c'est déjà arrivé.

Ça arrive souvent notamment quand il s'agit de mineur ... et c'est la garantie de plusieurs année d'emmerde tant les procès durent en longueur les victimes - celui qui vient t'agresser avec un couteau - demande des dommages etc.

Link to comment
Share on other sites

Citation

Ça arrive souvent notamment quand il s'agit de mineur ... et c'est la garantie de plusieurs année d'emmerde tant les procès durent en longueur les victimes - celui qui vient t'agresser avec un couteau - demande des dommages etc.

C'est ça que je ne comprends pas. Mineur ou pas, il reste l'agresseur quand même.

Link to comment
Share on other sites

L'agresseur n'est pas innocenté pour autant.

Il y a deux procédures :

- celle contre l'agresseur, pour son geste

- celle contre l'agressé qui n'a pas fait un usage modéré de sa force

 

J'ai vu le cas par chez moi d'un prof d'art martiaux qui a séché 2 gars qui lui sont tombés dessus et l'ont agressé avec marteau et tournevis pour lui piquer son scooter.

Il a eu le tort, par dépit et pour l'immobiliser, de flanquer un mauvais coup de pied à celui qu'il avait mis au sol pendant que l'autre s'enfuyait. Dents cassées, entorse cervicale, perte de connaissance et commotion cérébrale.

La justice est passée, avec du sursis pour le prof. Par contre, le procès (et l'attente de celui-ci) lui ont fait perdre son boulot. Dommage car la sécu s'est retournée contre lui pour réclamer le paiement des frais médicaux, estimant que ce n'était pas à la communauté de payer pour des actes de violence "volontaires".

Pour les agresseurs (celui blessé et celui enfui, dénoncé par son copain à l'hopital), ça a été incarceration directe, avec révocation d'un sursis précédent ...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • Fenrir locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,809
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...