Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

menaces intérieures


zx
 Share

Recommended Posts

Possible attaque terroriste à Londres - je dis bien possible. Un véhicule a heurté des piétons près d'un musée de la capitale. Conducteur arrêté, la police parle pour le moment d'un "incident sérieux".

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/10/07/97001-20171007FILWWW00077-londres-plusieurs-personnes-blessees-apres-une-collision.php

Link to comment
Share on other sites

Entendu ce matin sur france-info : "Ils préparaient l'attentat depuis leur cellule avec leur téléphones portables"... c'est tellement banal d'avoir un portable en prison que les journalistes ne relèvent même plus ça comme étant étonnant.

Il n'y a pas quelqu'un il n'y a pas longtemps qui justement avait suggéré qu'il faudrait leur laisser en avoir, des portables, aux prisonniers?

D'ailleurs on ne parle pas de leur complices avec lesquels ils préparaient le dit attentat.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

INFO TF1/LCI - Armes à feu dans la police : les tirs de sommation en très forte hausse, "réelle inquiétude" sur les tirs accidentels

EXCLUSIF - Dans deux récentes notes confidentielles que nous nous sommes procurées, la "police des polices" recense un usage des armes à feu en nette hausse depuis le début de l’année dans les rangs policiers. Elle s’alarme aussi des 94% de tirs accidentels avec les nouveaux fusils d’assaut.

Les policiers français font de plus en plus souvent usage de leurs armes. Mais pas toujours correctement. Voilà le portrait mitigé dressé par deux notes écrites les 3 et 18 juillet derniers par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). 

Cinq mois alors après la promulgation d’une nouvelle loi assouplissant les règles de la légitime défense pour les policiers, le premier constat est implacable : le nombre de tirs policiers est en nette augmentation. Au cours du 1er semestre 2017, 192 tirs ont été recensés au total. La hausse par rapport à la même période en 2016 est significative : +39%.  

Plus impressionnant encore, les "tirs d’intimidation ou de sommation" explosent : +89%. Des situations de légitime défense où les fonctionnaires préfèrent tirer en l’air ou vers le sol plutôt qu’en direction de leurs agresseurs (policiers encerclés, suspects armés de barres de fer, souvent cagoulés, etc.). Des tirs "justifiés et justifiables", insiste l’IGPN.

Une nouvelle loi peu utilisée

Les scénarios de tirs directement vers des assaillants restent stables : 19 tirs sur des "personnes dangereuses (…) armées ou apparemment armées" au premier semestre, contre 17 l’an dernier. Concrètement, les agents tirent donc sur leurs agresseurs en tout dernier recours.

Les coups de feu en direction de "véhicules en mouvement"  - avec souvent au volant des chauffards qui, en voulant prendre la fuite, tentent de percuter les fonctionnaires – augmentent eux aussi sans ambiguïté : +32,6%. 

Etonnamment, les nouveaux textes – réclamés depuis des années par une majorité de policiers – ne semblent guère liée à ces tendances. Depuis janvier, deux cas seulement d’usages d’armes à feu rentrent en effet dans ce cadre législatif plus souple. Contactés par TF1, plusieurs hauts responsables policiers rappellent en revanche la hausse très forte des agressions contre les fonctionnaires.

Une "réelle inquiétude" sur les armes longues

C’est le point noir du document de l’IGPN. Le nombre de tirs effectués "par imprudence" avec des armes longues (fusils d’assaut G36, pistolet mitrailleur Beretta 12SD, etc… qui équipent les équipages de "primo-intervenants" depuis les attentats sanglants de 2015) est une "réelle inquiétude". 

 

Depuis le 1er janvier, 19 tirs ont été recensés au total. 18 d’entre eux (soit 94,7%) étaient accidentels. Heureusement sans faire pour l’heure le moindre blessé. Les 'bœufs-carottes" pointent du doigt un "défaut de maîtrise d’armes plus complexes et encombrantes" : sélecteur mis en position "rafale", chargeur non retiré, culasse bloquée à cause d’un mauvais geste, etc.

"Une ou plusieurs erreurs, souvent cumulées dans les procédures de mise en sécurité, sont à l’origine des coups de feu, précise la note, qui évoque aussi "une méconnaissance bien plus étendue en matière de sécurité lors de la manipulation des armes". Le constat est sans appel : "Les agents sont mal à l’aise avec ces armes". L’IGPN milite dès lors pour des stages plus longs et plus fréquents afin de mieux former les policiers à ces nouveaux (et dangereux) outils. Ces tirs accidentels à répétition nécessitent "une exigence accrue et une vigilance à renforcer".

De façon plus anecdotique, les agents sont de plus en plus souvent amenés à tirer sur des animaux : + 36,1%. Un chiffre qui s’explique en grande majorité par deux phénomènes : l’apparition de plus en plus fréquente dans les villes de sangliers ou de renards à la recherche de nourriture, mais aussi l’acquisition (illégale) par des particuliers d’animaux sauvages comme des singes ou des fauves, souvent violents et incontrôlables

 

  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Chaud ! :blink:
 

Citation

Greenpeace prouve qu'on peut tirer un feu d'artifice... depuis une centrale nucléaire !

Ce jeudi 12 octobre, à l'aube, des militants de Greenpeace se sont introduits dans une centrale nucléaire de Moselle et ont tiré un feu d'artifice. Une action qui ne remettrait pas en cause "la sûreté des installations" assure EDF.

Cela fait plusieurs années qu'ils tentent de faire bouger les pouvoirs publics en multipliant les actions coups de poing. Ce jeudi 12 octobre, "à 5h35" précise un communiqué de Greenpeace, des militants de l'association "se sont introduit-e-s à l’intérieur du périmètre de la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle, et y ont déclenché un feu d’artifice, à proximité de la piscine d’entreposage du combustible usé". A l'arrivée d'une voiture de la gendarmerie, comme on peut le voir sur des images vidéos, la petite dizaine de militants a déclenché leur feu d'artifice.

"Alors qu’EDF, l’exploitant des centrales nucléaires françaises, prétend sécuriser les centrales, les militant-e-s de Greenpeace France pointent du doigt le manque de protection des parties les plus fragiles des installations", écrit Greenpeace. Yannick Rousselet, chargé de campagne de nucléaire pour Greenpeace France interroge : "Faut-il attendre qu’un acte de malveillance subvienne sur une centrale pour qu’EDF sorte enfin du déni dans lequel elle est engluée ? EDF doit agir dès maintenant en bunkerisant les piscines d’entreposage de combustible usé. Il en va de la sécurité des populations en France et en Europe".

De son côté, EDF a relativisé l'action des militants écologistes dans un communiqué affirmant que "l'’intrusion a immédiatement été détectée par les équipes de sécurité du site et le peloton spécialisé de protection de la gendarmerie les a interceptés à 5h45. Les intrus sont toujours restés à l’extérieur des bâtiments et hors zone nucléaire." Le gestionnaire de la centrale nucléaire a tenu à insister : "Cette intrusion n’a eu aucun impact sur la sûreté des installations."

Depuis janvier 2015, la question de la sécurisation des installations nucléaires face au terrorisme est l'un des chevaux de bataille de Greenpeace. En début de semaine, l'association a ainsi remis un rapport à différents fonctionnaires en charge des questions de défense et de sécurité au sein des institutions (ASN, IRSN et Cossen) selon le Parisien, "seul média à avoir pu consulter le rapport", précise le quotidien. Une étude réalisée par sept experts du nucléaire et du terrorisme mandatés par Greenpeace pour imaginer les pires scénarios.

"Nous connaissons un déficit historique de la protection de nos installations, et notamment des piscines de refroidissement, a expliqué Yves Marignac, l'un des contributeurs du rapport au Parisien. A l'époque du lancement du programme nucléaire français, l'attention a été portée uniquement sur le risque d'emballement du coeur du réacteur. L'évolution du risque terroriste en quarante ans change tout".

En 2009, EDF et la gendarmerie nationale avaient signé une convention pour créer le Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG). Financé par l'exploitant nucléaire, le PSPG compte 800 gendarmes répartis dans les 19 centrales, comme a pu l'expliquer Libération. Pas suffisant. En juillet 2013, lors de l'intrusion de militants de Greenpeace dans la centrale de Tricastin, Yannick Rousselet racontait : "Il n’y avait personne du PSPG sur le site ! Les gendarmes étaient déployés en renfort au Mont Ventoux, pour le Tour de France…"

Marianne.net

 

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

Opération de comm habituelle de greenpeace et réponse inchangée des pouvoirs publiques.

Si j'avais bien compris les échanges lors de la dernière opération de comm, les militants de greenpeace sont généralement repérés bien en amont, et on les laisse faire, il y a des consignes. Vous imaginez le tollé si on les empêche à coup de 5.56?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, RugbyGoth a dit :

Opération de comm habituelle de greenpeace et réponse inchangée des pouvoirs publiques.

Si j'avais bien compris les échanges lors de la dernière opération de comm, les militants de greenpeace sont généralement repérés bien en amont, et on les laisse faire, il y a des consignes. Vous imaginez le tollé si on les empêche à coup de 5.56?

Ils savent ce qu'ils font..

du bruit !!!

 

 

Pourquoi n'essaient ils plus en Russie ???

pas le meme degré de finesse ? peur de prendre du pruneau ou du goulag ???

 

ce ne sont que des petits joueurs (ils n'essaient pas non plus aux USA)

 

A force, on peut se demander pour qui roule green peace

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, RugbyGoth a dit :

Opération de comm habituelle de greenpeace et réponse inchangée des pouvoirs publiques.

Si j'avais bien compris les échanges lors de la dernière opération de comm, les militants de greenpeace sont généralement repérés bien en amont, et on les laisse faire, il y a des consignes. Vous imaginez le tollé si on les empêche à coup de 5.56?

Dans ce cas, on pourra très officiellement dire que le nucléaire tue :laugh: ===============================>>>> J'ai déjà mis la post-combustion :combatc:

  • Like 1
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, kalligator a dit :

Réaction au dessin amusant plus haut : les centrales nuc sont dangereuses ok mais pas question de mêler ecolo et djihadistes

simplement, les écolos sont tellements kons qu'ils ne pensent pas qu'en insistant sur les points faibles des centrales, ils donnent des idées aux neuneus terro.

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ca  va finir par donner une tentative, il suffit qu'il fasse sauter les systèmes de refroidissement, on avait failli évacuer Bordeaux parce qu'une les tuyaux d'alimentation en eau de la centrale du Blayais  étaient bouchés par des débris après la tempête de 1999.

Edited by zx
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Je ne crois pas que les terroristes aient besoins des intrusions écolos pour trouver les points faibles des centrales nuc.Il est évident qu'un commando  bien déterminé et bien armé peut entrer dans une centrale et faire entrer le réacteur en fusion, ce n'est pas fort Knox.

Si j'ai bien vu les mêmes images que vous ils ont pénétré l'enceinte extérieure ce qui est à la portée de pas mal de monde.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, kalligator a dit :

Je ne crois pas que les terroristes aient besoins des intrusions écolos pour trouver les points faibles des centrales nuc.Il est évident qu'un commando  bien déterminé et bien armé peut entrer dans une centrale et faire entrer le réacteur en fusion, ce n'est pas fort Knox.

Si j'ai bien vu les mêmes images que vous ils ont pénétré l'enceinte extérieure ce qui est à la portée de pas mal de monde.

ouais,

 

et quelles sont les armes en dotation, pour les gardes ? (je ne parle pas des gendarmes, mais des gardes).. (pour info, il y a 15 ans, ils avaient déjà au moins des M16, en nombre et la condition d'usage des armes n'est pas du tout la meme pour eux).

et tu penses qu'en France, on peut rafaler sur des guignols comme ceux de green peace ? et qu'on utilisera les memes (non) moyens en cas de penetration hostile...

pour l'instant, les terros muslim ne brillent pas par leur stratégie et leur intelligence. Ce n'est pas une raison pour leur mettre sous le nez les "clés" pour réussir une "merde" qui remisera la catastrophe de Tchernobyl au rayon des miniatures.

 

Autrement écrit, et en étant excessif, je me demande meme si la manip de greenpeace n'a pas pour but discret d'exciter les connards fondamentalistes et les inciter à tenter, pour pouvoir dire ensuite, "vous voyez, nous avions raison".

Bref, c'est un comportement non citoyen et criminel.

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, christophe 38 a dit :

pour l'instant, les terros muslim ne brillent pas par leur stratégie et leur intelligence. Ce n'est pas une raison pour leur mettre sous le nez les "clés" pour réussir une "merde" qui remisera la catastrophe de Tchernobyl au rayon des miniatures.

Ca je suis d'accord. N'oublions pas qu'il y a plein de terroristes zozos qui se foirent lamentablement à l'exécution (récemment encore ). Autant ne pas les aider.

Quoique... si ca peut les inciter à attaquer une centrale où ils se feront accueillir comme il se doit plutôt qu'un objectif non-défendu, faudrait-il s'en plaindre ?

Edited by Rob1
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Fenrir locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,825
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...