Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

menaces intérieures


zx
 Share

Recommended Posts

ouais et si tu le prends autrement, 8500, sur 100 départements, ça ne fait que 85 de plus par département, 40-45 policiers et autant de gendarmes..

je ne vais pas écrire du saupoudrage, m'enfin...

et ces 8500, ils seront operationnels, aguerris, efficaces, dans combien de temps ?

D'autant que ca concerne aussi la justice ... greffe magistrat etc.

En fait c'est 5000 policier et gendarme, 3500 "justice".


Effectifs Police

a0258-txiii-2.gif

 

Effectifs Gendarmerie

a0258-txiii-3.gif

http://www.assemblee-nationale.fr/14/budget/plf2013/a0258-tXIII.asp

Ca donne 237 500 pour 2013 visiblement. Soit grosso modo -5% ou 12 000 poste en 10 ans.

Edited by g4lly
Link to comment
Share on other sites

[Attentats de Paris] Hollande annonce 8.500 nouveaux postes dans la sécurité et la justice ...

Quelqu'un a une longue série des effectif police gendarmerie? A priori les 8500 postes ne feront que combler ce qui avait été taillé ces dernières année?

De 2002 a 2010 on est passé de 249 000 a 243 000 police/gendarmerie, mais apres j'ai du mal a voir des chiffre complet.

Pour la police & gendarmerie 5000 de plus s'ajoutent aux 5000 déjà créés depuis 2012, ça devrait nous ramener ~ à l'état d'effectifs de 2007.  

2500 pour la justice

1000 pour les douanes.

Pas de suppressions d'effectifs dans les armées, du coup les augmentations récentes sont des vraies augmentations...

Link to comment
Share on other sites

La nouvelle du jour c'est que les russes sont nos amis ^_^

Hollande veut une grande coalition avec la Russie contre l'EI

"Les actes de guerre de vendredi ont été planifiés en Syrie, organisés en Belgique et perpétrés sur notre sol avec des complicités françaises", a déclaré lundi François Hollande. Il a appelé à construire une grande coalition visant à détruire Daech.

Le président français doit rencontrer Barack Obama et Vladimir Poutine "dans les prochains jours"à cette fin, a-t-il ajouté devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles. Il a précisé qu'il avait demandé au Conseil de sécurité de l'Onu d'adopter une résolution marquant la volonté commune de lutter contre le terrorisme.

"Il faut un rassemblement de tous ceux qui peuvent réellement lutter contre cette armée terroriste dans le cadre d'une grande et unique coalition", a-t-il dit.

La France intensifiera ses opérations


"La France intensifiera ses opérations en Syrie", a encore dit François Hollande, après les attaques qui ont fait au moins 129 morts vendredi à Paris et en région parisienne et de nouvelles frappes françaises contre Daech dimanche soir en Syrie.

"Nous poursuivrons ces frappes au cours des semaines à venir", a-t-il précisé, en soulignant que le porte-avions Charles-de-Gaulle appareillerait jeudi pour le golfe arabo-persique.

"Il n'y aura aucun répit et aucune trêve", a promis François Hollande. "Nous devons être impitoyables", a-t-il ajouté, en précisant qu'"il ne s'agit pas de contenir mais de détruire cette organisation".

Clause de solidarité


"Nous sommes dans une guerre contre le terrorisme djihadiste qui menace le monde entier", a poursuivi le chef de l'Etat.

Il a par ailleurs annoncé qu'il avait décidé d'invoquer la clause de solidarité de l'Union européenne en cas d'attaque contre un de ses membres.

(ats / 16.11.2015 17h21)

Edited by g4lly
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Lors du discours de Hollande, il a précisé qu'il n'y aurait pas de suppressions d'effectifs au sein des armées avant 2019.

Je serai curieux de savoir ce que va veut dire exactement en terme de chiffre.

C'est pas la LPM 2015/2019 tout simplement? En gros comme dit Fusilier, les augmentation de janvier ne devraient plus être rabottable ... jusqu'en 2019.

Edited by g4lly
Link to comment
Share on other sites

Ca nous donnerait quoi au total ?

Pour les militaires? http://www.opex360.com/2015/06/05/en-2019-larmee-francaise-comptera-moins-de-militaires-professionnels-quavant-la-fin-de-la-conscription/

Pour rappel, la LPM initiale prévoyait de supprimer 33.675 postes au sein du ministère de la Défense. Les attentats commis à Paris, en janvier, ont contraint le gouvernement à revoir sa copie et à renforcer le « contrat protection » des armées en décidant non pas d’augmenter leurs effectifs mais en allégeant le rythme des déflations de postes. Ce qui n’est pas la même chose, même si l’annonce d’un recrutement massif pour les besoins de l’armée de Terre en 2015 et en 2016 peut donner le sentiment le contraire.

Même si le format de la Force opérationnelle terrestre (sera porté de 66.000 à 77.000 soldats, il n’en reste pas moins que le ministère de la Défense aura supprimé, sur la période 2014-2019, 14.925 postes. En réalité, les effectifs des armées seront stables en 2015 (7.500 postes crées et supprimés) et augmenteront en 2016 (avec 6.800 créations de postes mais 4.500 suppressions, soit un solde de +2.300) pour décroître à nouveau les années suivantes (-2.600 en 2017, -2.800 en 2018 et -3.818 en 2019). Et comme l’a souligné le général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées (CEMA), « nous aurons en 2019 moins de militaires professionnels qu’en 1996 avant la professionnalisation ».

Au mieux on peut espérer la suspension des déflation 2017, 2018, 2019, soit 2600+2800+3818= 9218

Plus logiquement on peut penser que sera intégré la hausse de 2016 (+2300) et que donc serait neutralisé en pratique seulement la baisse de  6918 personnels.

Edited by g4lly
Link to comment
Share on other sites

C'est pas la LPM 2015/2019 tout simplement? En gros comme dit Fusilier, les augmentation de janvier ne devraient plus être rabottable ... jusqu'en 2019.

Oui, évidemment, c'est dans le cours de la LPM.  On ne supprime plus, donc les augmentations sont réelles. Maintenant, ça veut pas dire que certains emplois non supprimés seront tels quels, ils pourront être basculés sur l'opérationnel... 

Link to comment
Share on other sites

Sur la "dissolution des mosquées" prêchant la haine, outre le caractère problématique des critères et du contrôle, il y a un autre problème lié: toutes les études montrent que les jihadistes ou apprentis-jihadistes fréquentent assez peu les mosquées en-dehors de quelques-unes. C'est une mesure qui risque donc d'avoir peu d'effet. En outre, cela va favoriser encore plus un mouvement de "l'Islam souterrain" ou clandestin, radical ou non, qui le rendra totalement invisible et, pour tout dire, incontrôlable. Certaines mosquées posent peut-être problème, mais au moins on sait où elles sont, à peu près qui y prêche et qui les fréquente. Si on les ferme, ces gens vont se retrouver "dans la nature", dans des caves, dans des cercles privés, etc., sans aucun garde-fou. C'est par exemple ce qui arrive en Italie (notamment en Lombardie, la région de MIlan), où la Lega Nord bloque systématiquement tout projet de mosquée, le résultat n'étant pas une baisse du radicalisme, mais une disparition de celui-ci des radars, morcelées en de multiples sous-communautés éclatées à peu près impossibles à mapper.

On en revient au même problème qu'avec les informateurs de la criminalité: On tolère de plus en plus facilement des comportements inadmissibles sous prétexte de recherche d'information. A mon avis c'est complètement contre-productif à long terme sans compter que c'est démoralisant pour la police et pour le public.

L'urgence absolue c'est de faire un grand ménage et de dire enfin STOP.

Actuellement, ces sectes prospèrent grâce à l'impunité qui leur est de fait accordée.

Même topo avec les fiches S: l'urgence ce n'est pas la légalité angélique mais la mise à l’écart de gens potentiellement dangereux pour la population. 

 

En aparté je dirais que les effectifs de la police seraient largement suffisants si elle n'avait pas à arrêter 15 fois un petit criminel avant qu'il soit enfin à l'ombre. Plus de juges, de gardiens de prison et de douaniers devraient soulager grandement le travail de la police en lui permettant de faire des choses plus productives qu’arrêter un type pour la n-ième fois. 

Edited by proxima
Link to comment
Share on other sites

Si je résume:

Sur le plan international:
- Convocation du conseil de sécurité pour une résolution appelant à la destruction de l'EI
- Appel du pied à une alliance à la Russie (l'a t-il dit clairement ?)
Bachar n'est plus la priorité.
- Appel à la close d'aide militaire aux autres membres de l'UE.
- Appel à cesser l'immigration de masse.

Sur le plan national:
- Priorité à la défense avec préservation des effectifs et que l'équilibre budgétaire n'est plus la priorité.
- Déchéance des bi-nationaux 
- Redéfinition de la légitime défense pour les policiers
- Traque des mosqué intégriste (pas bien compris comment).

C'est à peu près ça ? J'ai raté d'autres points ? Je ne veux pas dire mais whoo y a beaucoup de chose là :ohmy:

Link to comment
Share on other sites

Les limonadiers ne perdent pas le nord et organisent une grande opération sur le front (intérieur), en mobilisant demain en première ligne les vaillants soldats des terrasses extérieures, en guise de fin de deuil probablement.  :bloblaugh:

Si le combat se mène sur le terrain des p'tits coups de blanc, demis et autres whisky, j'ai confiance : la République l'emportera.

Les djihadistes et les pisse-froid ne font pas le poids ! :biggrin:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Si je résume:

Sur le plan international:
- Convocation du conseil de sécurité pour une résolution appelant à la destruction de l'EI
- Appel du pied à une alliance à la Russie (l'a t-il dit clairement ?)
Bachar n'est plus la priorité.
- Appel à la close d'aide militaire aux autres membres de l'UE.
- Appel à cesser l'immigration de masse.

Sur le plan national:
- Priorité à la défense avec préservation des effectifs et que l'équilibre budgétaire n'est plus la priorité.
- Déchéance des bi-nationaux 
- Redéfinition de la légitime défense pour les policiers
- Traque des mosqué intégriste (pas bien compris comment).

C'est à peu près ça ? J'ai raté d'autres points ? Je ne veux pas dire mais whoo y a beaucoup de chose là :ohmy:

Il te manque juste la révision de la constitution... Une espèce de Patriot Act temporaire activable en cas de terrorisme ?

Link to comment
Share on other sites

J'approuve ce que dis Alexis y compris l'analyse politique.
Le seul hic c'est que le discoure de Valls à l'Assemblée Nationale après le 11/01 était magnifique aussi. Guerrier, on va ouvrir la boite à baffe, etc... On a vu ce qu'il en a été.

Pour le moment les discours sont absolument majestueux à l'unissons du sentiment du peuple français en ce moment, marseillaise, toussa...

On va voir ce qu'il en sera.

Pour le moment désolé mais une "stabilisation" des effectifs ne fait pas un effort de guerre de la nation pour écraser un ennemi immonde et sa manière répugnante de faire la guerre.

Pour le moment on soutiens. On va voir. Mais s'il déçois attention le cinglant retour de baton. C'est pour le coup un boulevard - une piste de décollage - pour Marine LP. A cause de toutes les erreur qui ont été faites depuis 30 ans de la part de différents gouvernements, certe, mais au nom d'une idéologie perçue comme étant de gôche essentiellement

Edited by c seven
Link to comment
Share on other sites


Mohamed Abdeslam, frère d'Ibrahim Abdeslam, le kamikaze qui s'est fait exploser boulevard Voltaire vendredi, et de Salah Abdeslam, soupçonné d'être impliqué dans les attentats et recherché par les services de renseignement, a été libéré lundi en Belgique après plusieurs heures de garde à vue. Il s'est exprimé dans l'après-midi de son domicile, à Molenbeek, comme le rapporte Libération :
« Je n’ai jamais eu d’ennuis avec la justice, a affirmé Mohamed Abdeslam. J’avais un alibi. Il n’y avait pas d’élément pour me retenir plus longtemps, c’est pour cela que je remercie la juge qui m’a libéré sans conditions. Je ne peux pas dire pourquoi ou comment se sont passés les actes de Paris. Nous sommes une famille ouverte qui n’a jamais eu de problème avec la justice. Mes parents sont sous le choc de la tragédie. Mes deux frères sont normaux, je n’ai jamais rien remarqué. »
Concernant son frère Salah, recherché, Mohamed Abdeslam dit ne pas savoir où il se trouve.
« On ne sait pas où il est, on a aucune info. On ne savait pas qu'Ibrahim était à Paris samedi. Mes frères sont des grands garçons, on ne leur demande pas leur emploi du temps. Bien que certains penseront que je suis faux, moi et ma famille nous sommes très touchés, nous pensons aux victimes, mais vous devez comprendre que pour ma mère ça reste aussi ses enfants. »

Link to comment
Share on other sites

Tu peux m'indiquer où est la frontière Schengen entre la banlieue parisienne et le 11ième arrondissement ?

Tu peux m'indiquer au nom de quoi la la frontière belge aurait arrêté des ressortissants français en ordre de papier inconnu des services de police ?

Tirer sur Bruxelles c'est plus facile que de reconnaitre que des états ont laissé partir des morceaux de territoires car non rentable politiquement (ne vote pas ou peu ou mal) ou économiquement (coût de sécurité et infrastructure vs impôt collecté)....

Je ne pense pas non plus que ce soit Bruxelles qui a délégué depuis 30 ans la gestion des mosquées à des pays étrangers.

 

Mon bon c'est la faute des fonctionnaires en cravate à Bruxelles (aux ordres des états soit dit en passant), hein rassures toi, continuons comme si de rien n'était.

Attention je n'ai fait que mettre en lumière une partie de problème, je ne dis pas que l'UE est le seul problème et que c'est par là uniquement que passeraient les solutions.

Mais pour te répondre, je parle d'un meilleur contrôle à la frontière Schengen pour la question de la sortie de ceux qui veulent rejoindre la Syrie qui passent encore beaucoup trop facilement et pour l'entrée sur le territoire de ceux qui reviennent. Parce que quand on lit que beaucoup de migrants arrivent à passer avec de faux papiers pourtant facilement identifiable on se dit qu'il y a quand même une faille sécuritaire aux frontières de Schengen non ?

Je ne dis pas que c'est l'unique solution et je partage ton avis sur la faillite de l'état sur certaines partie du territoire, néanmoins je pense que dans un territoire européen où les flux humains et matériels se déplacent librement, une meilleure coordination des services de sécurité et de renseignement européens est possible et nécessaire à l'intérieur de l'espace Schengen mais aussi à son entrée. De plus quand je fais cette critique je ne rejette pas la faute sur "les fonctionnaires en cravate à Bruxelles"  comme tu dis, mais bien sur l'ensemble des dirigeants politiques des états européens y compris français.

Link to comment
Share on other sites

Un article qui décoiffe au Figaro: 

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/11/16/31003-20151116ARTFIG00173-islamisme-les-propositions-choc-d-un-groupe-de-hauts-fonctionnaires.php 

"

FIGAROVOX/ANALYSE - Pour le groupe de hauts fonctionnaires, le Plessis, les attentats de Paris pose la question de l'islamisme en France. Ils proposent plusieurs solutions pour éradiquer celui-ci.


Plessis est le pseudonyme d'un groupe de hauts fonctionnaires."

 

Link to comment
Share on other sites

On dirait que les mecs parle d'éradiquer le communisme ... c'est rigolo.

A priori les idée politique islamiste devrait ne pas etre plus illégales que les autres. C'est la violence politique des radicaux qui l'est.

Non c'est pas vraiment rigolo.

Depuis la séparation de l'église et de l'état les idées politiques en provenance d'une religion n'ont aucune légitimité en France. C'est le relativisme béat et lâche de toutes les idées, quelqu'elles soient, qui nous a amené à la situation que l'on connait aujourd'hui

Link to comment
Share on other sites

On en revient au même problème qu'avec les informateurs de la criminalité: On tolère de plus en plus facilement des comportements inadmissibles sous prétexte de recherche d'information. A mon avis c'est complètement contre-productif à long terme sans compter que c'est démoralisant pour la police et pour le public.

L'urgence absolue c'est de faire un grand ménage et de dire enfin STOP.

Actuellement, ces sectes prospèrent grâce à l'impunité qui leur est de fait accordée.

Même topo avec les fiches S: l'urgence ce n'est pas la légalité angélique mais la mise à l’écart de gens potentiellement dangereux pour la population.

Ce n'est pas si simple. La plupart des gens auxquelles tu fais allusion n'ont, en réalité, enfreint aucune loi. Elles fréquentent juste des mosquées où prêchent des prédicateurs extrémistes, dont on ne sait d'ailleurs pas bien ce qu'ils disent. Les "comportements inadmissibles" n'ont pas nécessairement lieu dans les mosquées, mais autour (dans la socialité qui existe autour de tout lieu de culte). Cela pose donc quatre problèmes:

  1. Le défaut de critères clairs pour fermer des mosquées (associations 1901) dès lors que l'association ou ses membres n'ont pas enfreint la loi
  2. L'absence totale de critères juridique pour faire quoi que ce soit avec la plupart des gens aux "fiches S" (qui comptent plusieurs catégories, recouvrant des choses très différentes, la plupart étant fiché parce qu'ils ont été à la mosquée X ou ont rencontré monsieur Y). De quel "grand ménage" parles-tu contre des gens qui n'ont pour la plupart commis aucune infraction et ne sont accusés de rien, si ce n'est d'être "à risque"? Je ne veux pas (re)lancer le débat, mais tu peux difficilement prendre une mesure quelconque autre que le suivi du fichage sans renier tous les principes de l'état de droit.
  3. De quelle "impunité" parles-tu? C'est avant tout une construction intellectuelle visant à faire accroire qu'on tolérerait sciemment des comportements délinquants. Ce n'est pas le cas: la police et la justice interpellent et inculpent beaucoup, au point qu'ils ne peuvent nécessairement suivre. Ceux qui sont prétendument "impunis" sont, surtout, des gens contre lesquels il n'y a pas d'éléments à charge, autrement dit qui, juridiquement, ne sont pas délinquants. "L'impunité" de gens présumés innocents est une notion toute paradoxale.
  4. En prenant des dispositions illégales et anticonstitutionnelles, tu alimentes le récit que ces jihadistes élaborent, à savoir que l'Occident fera tout pour combattre l'Islam, et tu pousses des candidats au jihad vers les centres de recrutement en légitimant l'insurrection contre un état qui ne respecte pas les lois et valeurs dont il prétend qu'elles les différencient des terroristes.

Ce n'est pas un problème de "légalité angélique", c'est un problème fondamental de choix de société. Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire, mais attention aux dérives qui se profilent: la remise en cause de tous les principes fondateurs de l'état de droit, même pour des raisons louables, est loin d'être anodine et est porteuse de nombreuses dérives. "Oui, mais c'est juste pour neutraliser les terroristes" va-t-on dire. OK. Mais on sait d'une part que ça va nécessairement frapper des innocents (erreurs judiciaires), et d'autre part l'arsenal mis en place aujourd'hui dans un contexte donné sera nécessairement, tôt ou tard, utilisé contre d'autres groupes, d'autres courants, pour d'autres catégories de faits, etc. On le sait parce que c'est ce qui s'est passé pour la plupart des dispositions restrictives des libertés ces dernières années.  Simple exemple ponctuel: quand on a créé le fichier des empreintes ADN, c'était, promis-juré, uniquement pour les délinquants sexuels condamnés et récidivistes. Maintenant, pour quels motifs peut-on avoir un prélèvement ADN? À peu près tout, du cambriolage à l'infraction de roulage en passant par la participation à une manifestation, sans aucune condamnation. Imagine ce que donnerait une extension d'une possibilité de pouvoir s'affranchir de "la légalité angélique" pour restreindre les libertés de gens qui ne sont même pas accusés de quoi que ce soit, mais sur lesquels pèse un simple soupçon, plus ou moins étayé. Quelle société est-ce?

Non c'est pas vraiment rigolo.

Depuis la séparation de l'église et de l'état les idées politiques en provenance d'une religion n'ont aucune légitimité en France. C'est le relativisme béat et lâche de toutes les idées, quelqu'elles soient, qui nous a amené à la situation que l'on connait aujourd'hui

Désolé mais c'est faux (même si c'est HS). Tu as une vision très restrictive de la chose, et pour tout dire historiquement et légalement fausse.

La séparation de l'Eglise et l'Etat, c'est que l'état qui ne relève d'aucune église (par opposition à l'époque où il y avait une religion d'état), et qui n'en privilégie aucune par rapport aux autres. Après, chaque parti peut proposer s'il en a envie un programme basé sur la Bible, la Torah, le Coran ou toute autre religion. La chose qu'il ne peut pas faire, par contre, c'est donner à cette religion qui l'inspire une place particulière dans la loi ou dans le fonctionnement de l'état, et bien sûr contraindre les citoyens d'y adhérer. Exemple simple: certains se sont opposés à la peine de mort (notamment) au nom du commandement "tu ne tueras point" de l'Ancien Testament et de la croyance dans une rédemption possible des criminels. Ils ont voté l'abolition en fonction de ces convictions, mais ça n pose aucun problème car l'abolition elle-même ne se relève pas d'un principe religieux.

Fin du HS.

Edited by Bat
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,796
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ixnay
    Newest Member
    ixnay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...