zx

menaces intérieures

Recommended Posts

Sans doute. Des personnes à interroger sont plus intéressant que des terroristes morts mais la, c'est vraiment du loupé. On à parlé de l'usage des gaz qui n'étaient pas trop efficaces mais je pense que les équipes auraient du tenté le coup.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

encore un zinzin, allez au goulag sur les kerguelens sans chauffage

 

le militaire et un passant légèrement blessés

Un homme fonce en voiture sur un militaire à Valence

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/01/01/97001-20160101FILWWW00081-un-homme-fonce-en-voiture-sur-un-militaire-a-valence.php

 

Militaires visés à Valence: soutien de Valls, Cazeneuve et de Le Drian

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/01/01/97001-20160101FILWWW00102-militaires-vises-a-valence-soutient-de-cazeneuve-et-de-le-drian.php

Edited by zx
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures , christophe 38 said:

Je ne partage pas...

Primo, ils était suicidaires et n'avaient rien à perdre. Donc, les prendre vivants qu'ils ne se fassent sauter, c'est une gageure ; secundo, il ne faut pas de perte chez nous (pour preserver la vie de fripouilles).

Ensuite, eh bien, pris vivants, on en fait quoi ?

apres la GAV de 96h où ils n'auraient pas forcement parlé (et l'exploitation des relevés téléphoniques, des cartes SIM et autres sont plus parlants que de longs interrogatoires), on en fait quoi ?

on les envoie en prison où les QHS ont été supprimés et où nos compatriotes vont observer l'arrivée de héros qui ont tués des kafirs (ou kouffars), qui vont endoctriner d'autres prisonniers ? on va payer des matons pour garder ces betes sauvages pendant 20 ans ???? avec leur dangerosité ? et après ? on les remet en liberté pour bonne conduite en disant qu'ils ont payé leur peine à la société ??

 

ces individus veulent détruire notre Nation, notre maniere de vivre, la Liberté. C'est simple, pour moi : c'est eux ou nous.

 

A défaut des QHS, il y a une section SPDSC? ("S'est Pendu Dans Sa Cellule")

C'est peut-être par là qu'est passé l'autre boucher qui avait égorgé son patron en Isère. J'y croit moyen mais on peut toujours rêver.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 hours ago, christophe 38 said:

ces individus veulent détruire notre Nation, notre maniere de vivre, la Liberté. C'est simple, pour moi : c'est eux ou nous.

C'est toute la complexité de la violence politique ... C'est pourtant pas faute d'y avoir déjà été confronté longuement dans toute l'Europe. Puis plus récemment avec les "combattants étrangers" si cher aux américains...

Une des solutions "démocratie compatible" c'est l'action clandestine ... mais ce n'est valable qu'a priori sur des cibles clairement renseignée, renseignement qu'on a pas...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures , c seven said:

 

A défaut des QHS, il y a une section SPDSC? ("S'est Pendu Dans Sa Cellule")

C'est peut-être par là qu'est passé l'autre boucher qui avait égorgé son patron en Isère. J'y croit moyen mais on peut toujours rêver.

 

re

 

on ne peut pas :

d'une part, comme nous ne sommes plus au Moyen Age, avec toutes les infos qui circulent, la mort, accidentelle ou la disparition de ces fous finirait par attirer l'attention et l'Etat et les décideurs auraient à faire face à des campagnes de presse avec le retour des Escadrons de la Mort...

Ensuite, pour certains, ils sont hors des radars ; donc pas identifiés, donc pas possible de les "viser".

 

Quant au suicide en prison, il y a autopsie ensuite.. Donc, une bagarre (pour lui passer la corde), une intoxication (pour l'endormir), ne passeraient pas inaperçu. Non, c'est plus simple : il a craqué : il a vu ce qu'allait etre son avenir pour les 20 années suivantes, ce qu'il laissait, peut etre imaginé qu'il serait seul, oublié et qu'il a preféré en finir... (mauvais musulman : il me semble bien que le Coran interdit le suicide)

Edited by christophe 38

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures , christophe 38 said:

(...)

Ensuite, eh bien, pris vivants, on en fait quoi ?

apres la GAV de 96h où ils n'auraient pas forcement parlé (et l'exploitation des relevés téléphoniques, des cartes SIM et autres sont plus parlants que de longs interrogatoires), on en fait quoi ?

on les envoie en prison où les QHS ont été supprimés et où nos compatriotes vont observer l'arrivée de héros qui ont tués des kafirs (ou kouffars), qui vont endoctriner d'autres prisonniers ? on va payer des matons pour garder ces betes sauvages pendant 20 ans ???? avec leur dangerosité ? et après ? on les remet en liberté pour bonne conduite en disant qu'ils ont payé leur peine à la société ??

ces individus veulent détruire notre Nation, notre maniere de vivre, la Liberté. C'est simple, pour moi : c'est eux ou nous.

EPermalien de l'image intégrée

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures , christophe 38 said:

re

 

on ne peut pas :

d'une part, comme nous ne sommes plus au Moyen Age, avec toutes les infos qui circulent, la mort, accidentelle ou la disparition de ces fous finirait par attirer l'attention et l'Etat et les décideurs auraient à faire face à des campagnes de presse avec le retour des Escadrons de la Mort...

Ensuite, pour certains, ils sont hors des radars ; donc pas identifiés, donc pas possible de les "viser".

 

Quant au suicide en prison, il y a autopsie ensuite.. Donc, une bagarre (pour lui passer la corde), une intoxication (pour l'endormir), ne passeraient pas inaperçu. Non, c'est plus simple : il a craqué : il a vu ce qu'allait etre son avenir pour les 20 années suivantes, ce qu'il laissait, peut etre imaginé qu'il serait seul, oublié et qu'il a preféré en finir... (mauvais musulman : il me semble bien que le Coran interdit le suicide)

Le pb c'est que si l'état qui est le seul détenteur de la violence légitime ne fait pas son boulot, on y va tout droit (escadron de la mort et companie - privatisé cette fois ci et n'importe comment).

C'est un risque on ne peut plus réel de mon point de vu. Je reçoit sur facebook des messages qui flirtent avec ce que la gôchosphère appel: la "fachosphère" et il n'y a qu'à voir les réactions après ce qui c'est passé en Corse...

Il y en a qui parlaient de "printemps français" en essayant de faire monter la mayonnaise pour que ça devienne généralisé et on a sentis un léger vent de panique du côté des politiques.

S'il y a un autre attentat sanglant, et il y en aura probablement un autre, on y va tout droit. Et ça ne sera pas de la faute des gens, ça sera de la faute de l'état qui ne fait pas son boulot. On ne souhaite pas que ça en arrive là.

Car n'oublions pas un truc: l'ennemi qui est allé s'entrainer à nous haïr pour ce que nous sommes en Syrie et qui a subit 1000 et quelques perquisitions en représailles est dehors dans 6 mois dans le pire des cas malgré tout les discours martiaux de Valls dit le menton en avant et la main tremblante.

Non: pour moi le benchmark ce n'est pas le moyen âge mais c'est le traitement de l'OAS à la fin de la guerre d'Algérie (barbouzes, SAC). Mode: Gaulliste canal historique!

Un état qui prend ses responsabilités régaliennes plutôt que de venir nous emmerder à chaque occasion.

Edited by c seven

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure , Bruno said:

EPermalien de l'image intégrée

C'est joli, c'est une belle citation..

Mais, avec des mots comme ça, je pense que tu n'es pas un décideur, pas un politique...

Je veux dire par là que si tu commandais/décidais/avais une autorité quelconque, un instant de reflexion te permettrait de voir que si toi, tu donnes une claque à un malfaisant, derriere toi, tous les gens qui emboitent ton pas vont suivre et en faire autant (le chef, lui, l'a fait, alors moi, je peux le faire... (voire certains vont penser qu'avec une claque tu es trop doux et vont sortir le manche de pioche) et, au résultat, ce ne seront que des violences qui seront derriere toi.

Je veux dire par là qu'il faut parfois reflechir avant d'agir (de peur que notre action soit plus négative que positive)

 

il y a 39 minutes, c seven said:

Le pb c'est que si l'état qui est le seul détenteur de la violence légitime ne fait pas son boulot, on y va tout droit (escadron de la mort et companie - privatisé cette fois ci et n'importe comment).

C'est un risque on ne peut plus réel de mon point de vu. Je reçoit sur facebook des messages qui flirtent avec ce que la gôchosphère appel: la "fachosphère" et il n'y a qu'à voir les réactions après ce qui c'est passé en Corse...

Il y en a qui parlaient de "printemps français" en essayant de faire monter la mayonnaise pour que ça devienne généralisé et on a sentis un léger vent de panique du côté des politiques.

S'il y a un autre attentat sanglant, et il y en aura probablement un autre, on y va tout droit. Et ça ne sera pas de la faute des gens, ça sera de la faute de l'état qui ne fait pas son boulot. On ne souhaite pas que ça en arrive là.

Car n'oublions pas un truc: l'ennemi qui est allé s'entrainer à nous haïr pour ce que nous sommes en Syrie et qui a subit 1000 et quelques perquisitions en représailles est dehors dans 6 mois dans le pire des cas malgré tout les discours martiaux de Valls dit le menton en avant et la main tremblante.

Non: pour moi le benchmark ce n'est pas le moyen âge mais c'est le traitement de l'OAS à la fin de la guerre d'Algérie (barbouzes, SAC). Mode: Gaulliste canal historique!

Un état qui prend ses responsabilités régaliennes plutôt que de venir nous emmerder à chaque occasion.

Juste un contre exemple : je suis sur la cote basque.

Pour lutter contre le terrorisme de l'ETA, le gouvernement Espagnol, il y a quelques années a fondé le GAL. Ce groupement, comprenant des gens des services secrets et des truands, avait pour but d'éliminer les terros de l'ETA, des deux cotés de la frontiere.

Tu vois où je veux en venir ?

Ben, y a eu des erreurs de cible et des innocents, des gens qui n'avaient rien du tout à voir, qui se sont fait buter. Moi, ce n'est pas le modele de société que je veux voir se developper.

 

La Corse ? ce n'est pas pareil : ils sont ethno racistes ; tout ce qui n'est pas Corse est un étranger ; le pinsut, comme l'Arabe né sur l'ile.

Les manifs en Corse ? pour moi, c'est ce qui nous attend si Marine prend l'Elysée...

Simplement, la France est un pays d'immigration ; amusons nous à retirer de la France les gens qui ont apporté quelque chose (que ce soit des politiques ou des scientifiques, par exemple)..

et, en plus, nous avons des territoires d'outre mer dont les gens n'ont pas les memes traits ou la meme couleur de peau. Alors, faire du racisme primaire, c'est trop facile.

 

Quant à la religion, je ne mets pas dans le meme sac des crevures, des moins que rien, délinquants, toxicos, voleurs, qui se cherchent un idéal et embrassent cette foi, eux qui n'ont jamais fréquenté la mosquée, qui ne connaissent pas grand chose au Coran... Je dirai qu'ils sont comme nos convertis : ils sont des ratés et essayent de se racheter en faisant des morts civils. Des nihilistes, incapables de créer, d'entretenir, juste détruire.

Edited by christophe 38
  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure , c seven said:

[...] Et ça ne sera pas de la faute des gens, ça sera de la faute de l'état qui ne fait pas son boulot. [...]

Celle là a sa place à part dans mon panthéon personnel.

C'est l'argument qui permet de justifier tout et n'importe quoi et qui déresponsabilise totalement les acteurs (les gens) en légitimant des actes répréhensibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, pascal said:

Je ne peux que souscrire au post de Christophe qui, si ma mémoire est bonne est un membre des "forces de l'ordre" ou un ancien de celles-ci ...

Bref c'est quelqu'un qui sait de quoi il parle ... ce n'est pas comme la plupart d'entre nous ici

moi aussi j’appartiens à une direction qui a en charge certains aspects de la sécurité publique et qui régulièrement paie l'impôt du sang ...

Dans un état de droit il y a des lois et des gens dont c'est le métier de les faire respecter ... attachons nous à améliorer cela...

@ C SEVEN

Ton argumentation engendre une seule chose, le chaos

Tes escadrons de la mort formés de braves concitoyens au dessus de tout soupçons " à la Serge" ne valent que parce qu'ils sont impunis et qu'ils frappent des cibles qui ne réagissent pas. Si tu t'imagine que tes "vigilantes" agiront en toute impunité face à des cibles aussi performantes voir bien plus performantes qu'eux tu te gourres sauf à imaginer que toi chef d'entreprise ou dupont lajoie commerçant ou employé ira faire un stage en Syrie ou dans l'Idaho ...

Bref la solution que tu prônes c'est la jungle.

Tes redresseurs de torts quand il se feront flinguer à la surprise, que leurs familles seront ciblées, qu'ils viendront pleurnicher au commissariat en se chiant dessus et en bramant qu'on ne les protège pas ... je peux te dire qu'il n'y aura pas que la "gauchôsphère" qui se gondolera ... avant de se désoler.

 

La violence pour qu'ellle reste légale et efficace se doit d'être institutionnelle. Seul l’État peut pratiquer l'exercice légal de la violence. Je n'ai pas envie que moi ou mes enfants tombent sous les balles de demeurés inconséquents qui auront généré ou contribué à générer des situations incontrôlables sous prétexte de "faire le travail" des forces de l'ordre.

Ignorer cela c'est fantasmer ...

Heu... je ne suis pas du tout favorable à ce que la situation dégénère comme tu le dit. Bien au contraire, je dit ici que c'est le risque si la "violence légale institutionnelle" ne fait pas son boulot. Ou si elle s'empêtre dans des arguties absurdes ce qui revient au même que de ne rien foutre mais avec une bonne excuse pour expliquer qu'on ne fait rien (explications qui intéressent beaucoup les juristes mais dont tout le monde se fout).

Un exemple emblématique:

deacutecheacuteance%20nationaliteacute.p

Bref: il y a tout alors pourquoi ne pas agir? Pourquoi faire des diversions avec des débats juridiques stérile dont tout le monde se fout? Il semblerait que ça soit à cause de la mention: "après avis conforme du Conseil d'Etat" mais ça veut dire quoi? Qu'une institution non élue empêche l'application d'une loi qui est par ailleurs approuvé par 85% des gens!

N'oublions pas que la loi est l'expression de la volonté populaire, il faut bien sûr des garde-fou mais quand elle s'en éloigne trop à cause d'institutions non élues comme le conseil d'état ou le conseil constitutionnel, on risque une rupture entre le peuple et ce qui est considéré comme des élites déconnectés. C'est le risque et pointer ce risque ne veut pas dire qu'on souhaite des hordes de chemises brunes qui tirent sur tout ce qui bouge en écoutant radio Mille Collines...

En disant cela avec de telles caricatures on fera taire efficacement ceux qu'on entend jamais et qui ne s'expriment que lors des élections. Félicitation.

Mais aura-t-on résolu le problème? aura-t-on débattu pour trouver un consensus entre nous avant d'agir? Non.

 

Edited by c seven

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le texte que tu cites ne concerne que les naturalisés. Par ailleurs ce texte est bien appliqué, notament le §1 il y a plusieurs cas chaque année. Mais ce bannissement ne change pas grand chose au probleme, ou du moins ca change les choses a la marge.

Le bannissement est en pratique compliqué parce que personne n'est tenu d'énoncer toutes les nationalité qu'il "détient". Pour la France quelqu'un reconnu comme francais et uniquement francais, et normalement traité comme tel, donc pas comme marocain ou je ne sais quoi.

L'exception c'est justement la naturalisation. Ici pour la procédure tu es tenu d'énoncer toute tes nationalités, et exposer celles auquel vous comptez renoncer et celles que vous souhaitez conserver. En gros c'est le seul cas ou l'état a des éléments directs concernant votre statut multinational.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, aviapics said:

L'expression de la volonté populaire... On sait bien à quelles folies elle peut aboutir.

Et bien on va dire que c'est ce qui nous sépare. Pour ma part j'ai confiance dans le peuple français, sa sagesse, son amour de la liberté et de la démocratie, son ingéniosité, son courage et sa capacité d'adaptation.

Je suis admiratif y compris et surtout depuis le 13/11, j'ai par contre beaucoup plus de répulsion pour des "élites" autoproclamées comme tel qui pensent comme toi.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, c seven said:

Heu... je ne suis pas du tout favorable à ce que la situation dégénère comme tu le dit. Bien au contraire, je dit ici que c'est le risque si la "violence légale institutionnelle" ne fait pas son boulot. Ou si elle s'empêtre dans des arguties absurdes ce qui revient au même que de ne rien foutre mais avec une bonne excuse pour expliquer qu'on ne fait rien (explications qui intéressent beaucoup les juristes mais dont tout le monde se fout).

Un exemple emblématique:

deacutecheacuteance%20nationaliteacute.p

Bref: il y a tout alors pourquoi ne pas agir? Pourquoi faire des diversions avec des débats juridiques stérile dont tout le monde se fout? Il semblerait que ça soit à cause de la mention: "après avis conforme du Conseil d'Etat" mais ça veut dire quoi? Qu'une institution non élue empêche l'application d'une loi qui est par ailleurs approuvé par 85% des gens!

N'oublions pas que la loi est l'expression de la volonté populaire, il faut bien sûr des garde-fou mais quand elle s'en éloigne trop à cause d'institutions non élues comme le conseil d'état ou le conseil constitutionnel, on risque une rupture entre le peuple et ce qui est considéré comme des élites déconnectés. C'est le risque et pointer ce risque ne veut pas dire qu'on souhaite des hordes de chemises brunes qui tirent sur tout ce qui bouge en écoutant radio Mille Collines...

En disant cela avec de telles caricatures on fera taire efficacement ceux qu'on entend jamais et qui ne s'expriment que lors des élections. Félicitation.

Mais aura-t-on résolu le problème? aura-t-on débattu pour trouver un consensus entre nous avant d'agir? Non.

 

re:smile:

 

la déchéance de nationalité ne peut pas etre appliquée aujourd'hui, parce qu'elle n'est pas prévue dans les textes.

Pour qu'elle le soit, il faut l'inscrire dans la Constitution, donc réunir le Congrès et que cet avis passe avec au moins les 2/3 des voix.

Il faut aussi l'avis du Conseil Constitutionnel (pour etre certain que l'esprit est correct).

 

Pour ma part (et je ne suis plus qu'un citoyen, comme vous), ce que j'en retiens, c'est qu'un individu interpellé pour terrorisme pourra passer en jugement.

Le Tribunal aura la possibilité de rajouter à la peine principale (généralement la prison), une peine complémentaire (là, la décheance de nationalité). Concretement, le malfaisant, une fois jugé et ayant épuisé toutes les voies de recours ira en prison.

A la fin de sa peine, ayant perdu la nationalité française, il pourra etre renvoyé dans le pays dont il a encore la nationalité (puisque cette décheance s'attache à ceux qui ont 2 nationalités et que les traités internationaux interdisent de faire des apatrides).

Mais, pour ce faire, il faudra que son pays d'origine veuille bien le récuperer et ce n'est pas gagné (qui voudra d'un terro ?). Une fois sa peine finie, il serait assigné à résidence, en France (à nos frais).

 

Il y a une distance entre certains politiques et la vox populi.

un bref historique : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/23/01016-20150123ARTFIG00252-decheance-de-nationalite-que-dit-le-droit.php

Pour la petite histoire, De Gaulle avait été déchu de sa nationalité par Petain..

 

Bref, c'est une mesure symbolique ; pour ma part, je conçois mal en tant qu'(ex) policier de voir des gens risquer leur vie, la perdre parfois pour proteger des gens qui veulent détruire notre civilisation (je vous rappelle, pas de dessin, pas de peinture, pas de musique, pas de plaisir, les filles bachées dès 6 ans pour les entrainer à porter la burqa ou le voile plus tard). Non, pour moi, ces gens n'ont pas à rester sur notre sol.

Montesquieu, Voltaire, Rousseau (bref, le siècle des Lumières), nos scientifiques, nos medecins, notre Société, c'est cela qu'il faut proteger et vous (35 ans de police nationale précédé de 5 ans de marine ; j'ai dédié ma vie active à mes concitoyens ; je ne vais pas changer d'état d'esprit à la retraite).

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure , pascal said:

Je ne peux que souscrire au post de Christophe qui, si ma mémoire est bonne est un membre des "forces de l'ordre" ou un ancien de celles-ci ...

Bref c'est quelqu'un qui sait de quoi il parle ... ce n'est pas comme la plupart d'entre nous ici

moi aussi j’appartiens à une direction qui a en charge certains aspects de la sécurité publique et qui régulièrement paie l'impôt du sang ...

Dans un état de droit il y a des lois et des gens dont c'est le métier de les faire respecter ... attachons nous à améliorer cela...

@ C SEVEN

Ton argumentation engendre une seule chose, le chaos

Tes escadrons de la mort formés de braves concitoyens au dessus de tout soupçons " à la Serge" ne valent que parce qu'ils sont impunis et qu'ils frappent des cibles qui ne réagissent pas. Si tu t'imagine que tes "vigilantes" agiront en toute impunité face à des cibles aussi performantes voir bien plus performantes qu'eux tu te gourres sauf à imaginer que toi chef d'entreprise ou dupont lajoie commerçant ou employé ira faire un stage en Syrie ou dans l'Idaho ...

Bref la solution que tu prônes c'est la jungle.

Tes redresseurs de torts quand il se feront flinguer à la surprise, que leurs familles seront ciblées, qu'ils viendront pleurnicher au commissariat en se chiant dessus et en bramant qu'on ne les protège pas ... je peux te dire qu'il n'y aura pas que la "gauchôsphère" qui se gondolera ... avant de se désoler.

Et encore. C'est une version optimiste de la chose. L'histoire d'Amérique du Sud nous montre jusqu'où ce genre de choses peuvent aller. Ça rapporte la "protection".

Sinon juste comme ça, j'aimerais que les tenants de la déchéance de nationalité démontrent l'efficacité opérationnelle de cette mesure dans la lutte contre le radicalisme, les cellules terroristes et leur capacité d'action. Des gens compétents et instruits sachant apparemment de quoi ils parlent (je songe notamment à Marc Trévidic) soulignaient à quel point c'était inutile et aboutirait en plus à exporter des terroristes. Soit vers des pays dans lesquels ils seront exécutés (et donc contraire à la CEDH) ou alors dans des Etats ne disposant pas des ressources pour s'en occuper, ce qui est encore pire.  

Edited by Chronos
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, christophe 38 said:

La déchéance de nationalité ne peut pas etre appliquée aujourd'hui, parce qu'elle n'est pas prévue dans les textes.

Pour qu'elle le soit, il faut l'inscrire dans la Constitution, donc réunir le Congrès et que cet avis passe avec au moins les 2/3 des voix.

Il faut aussi l'avis du Conseil Constitutionnel (pour etre certain que l'esprit est correct).

Elle est applicable aux naturalisés, à la condition de la double nationalité et moins de 15 ans de nationalité.  

Remettre en cause la nationalité acquise à la naissance, par jus solis ou jus sanguinis (et oui..)  c'est quand même une autre affaire et qui va loin dans la conception de nationalité / citoyenneté. En effet, un enfant né de parents naturalisés, ou d'un parent étranger et d'un autre français (les combinaisons sont multiples) est français au titre du "jus solis" et du" jus sanguinis" .  Pour être un "vrai" français faudra-t-il être de parents français non naturalisés, que les 4 grands parents soient "purs français", etc...  Ca s'arrête où?  

J'ai toujours en mémoire cette histoire : d'abord ils sont vénus chercher les noirs. J'en m'en fous, je ne suis pas noir. Puis sont vénus chercher les arabes. M'en fous suis  pas arabe. Puis cela a été le tour des juifs. M'en fous suis pas juif. Et les gitans à leur tour, suis pas gitan, alors nous avons fermé les yeux. Et puis, un jour, ils sont arrivés jusqu'à moi; je me suis tourné pour voir s'il y avait quelqu'un pour protester, et il n'y avait plus personne...

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Fusilier said:

Elle est applicable aux naturalisés, à la condition de la double nationalité et moins de 15 ans de nationalité.  

Remettre en cause la nationalité acquise à la naissance, par jus solis ou jus sanguinis (et oui..)  c'est quand même une autre affaire et qui va loin dans la conception de nationalité / citoyenneté. En effet, un enfant né de parents naturalisés, ou d'un parent étranger et d'un autre français (les combinaisons sont multiples) est français au titre du "jus solis" et du" jus sanguinis" .  Pour être un "vrai" français faudra-t-il être de parents français non naturalisés, que les 4 grands parents soient "purs français", etc...  Ca s'arrête où?  

J'ai toujours en mémoire cette histoire : d'abord ils sont vénus chercher les noirs. J'en m'en fous, je ne suis pas noir. Puis sont vénus chercher les arabes. M'en fous suis  pas arabe. Puis cela a été le tour des juifs. M'en fous suis pas juif. Et les gitans à leur tour, suis pas gitan, alors nous avons fermé les yeux. Et puis, un jour, ils sont arrivés jusqu'à moi; je me suis tourné pour voir s'il y avait quelqu'un pour protester, et il n'y avait plus personne...

comme quoi, cette proposition est complexe de par les tenants et aboutissants

il y a 31 minutes, Chronos said:

Et encore. C'est une version optimiste de la chose. L'histoire d'Amérique du Sud nous montre jusqu'où ce genre de choses peuvent aller. Ça rapporte la "protection".

Sinon juste comme ça, j'aimerais que les tenants de la déchéance de nationalité démontrent l'efficacité opérationnelle de cette mesure dans la lutte contre le radicalisme, les cellules terroristes et leur capacité d'action. Des gens compétents et instruits sachant apparemment de quoi ils parlent (je songe notamment à Marc Trévidic) soulignaient à quel point c'était inutile et aboutirait en plus à exporter des terroristes. Soit vers des pays dans lesquels ils seront exécutés (et donc contraire à la CEDH) ou alors dans des Etats ne disposant pas des ressources pour s'en occuper, ce qui est encore pire.  

re

 

qu'ils perdent la vie ailleurs (contraire à la CEDH), c'est une chose, mais c'est leur choix.
Personne ne les a forcé à etre terroriste.

 

La peine de mort est abolie en France, pour les assassins, pas pour les innocents. Les victimes d'attentats de cette année écoulé auraient certainement bien voulu continuer à vivre...

Philosophiquement, c'est compliqué (garder chez soi des gens qui ne se reconnaissent pas dans notre pays et qui veulent le détruire ou qui ont tué des innocents (qu'ils soient touristes, nationaux, bi nationaux).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures , christophe 38 said:

C'est joli, c'est une belle citation..

Mais, avec des mots comme ça, je pense que tu n'es pas un décideur, pas un politique...

Je veux dire par là que si tu commandais/décidais/avais une autorité quelconque, un instant de reflexion te permettrait de voir que si toi, tu donnes une claque à un malfaisant, derriere toi, tous les gens qui emboitent ton pas vont suivre et en faire autant (le chef, lui, l'a fait, alors moi, je peux le faire... (voire certains vont penser qu'avec une claque tu es trop doux et vont sortir le manche de pioche) et, au résultat, ce ne seront que des violences qui seront derriere toi.

Je veux dire par là qu'il faut parfois reflechir avant d'agir (de peur que notre action soit plus négative que positive)

Ah bon ? Ben non, je ne suis peut-être pas "un décideur" (quoique, vas savoir sur un forum on ne sait jamais à qui on a affaire après tout...), mais aucune importance car il faut aussi réfléchir quand on regarde les posts d'autrui >  "celui qui combat" n'est pas obligé d'utiliser la brutalité qui a l'air de tant t'obséder ; il peut aussi le faire par la lutte d'influence idéologique, l'Education civique (méthode plus longue, mais aux résultats plus durables, car étant préventive), ou combiner diverses méthodes, certaines uniquement "socio-communiquantes" , d'autres plus ou moins coercitives, voire brutales quand urgence et que des vies sont immédiatement menacées...

Si tu t'offres un instant de réflexion, tu arriveras d'ailleurs sûrement à la conclusion que le combat efficace contre le Terrorisme est sans doute celui qui utilise un savant dosage de tous ces aspects : éducatif (là on est mal barrés je crois...), psychologique. médiatique, renseignement en amont, "violence légale" dont bien sûr l'Etat (ou du moins ceux à qui il donne mandat pour ce faire : je pense ici au projet de créer une réserve opérationnelle, y compris peut-être de la Police/Gendarmerie, mais aussi aux service "action" de la DGSE...) doit garder le monopole. Si tu es dans les forces de l'ordre tu seras forcément d'accord sur ce point...   

 Nous (= les pays Occidentaux en particulier, voire le monde civilisé au sens large : Russie et Tunisie entre autres sont également en ligne de mire) sommes confrontés à un ennemi qu'il nous faudra combattre avec une intensité redoublée par diverses méthodes. Avec de la volonté nous en avons les moyens (ce n'est quand même par l'armée d'Hitler en 1940 non plus...) ; la seule véritable possibilité de perdre serait de ne pas/plus y croire comme ma citation l'évoque.  

Enfin c'était ça le sens "caché" de mon post quoi... 

Certains ici veulent tellement jouer aux pères moralistes zélés qu'ils en viennent à sur-réagir à certains posts, en focalisant sur une interprétation étroite du contenu, qui justement par un "heureux hasard" leur sert de prétexte à un objectif de se faire "bien voir" à bon compte :rolleyes: 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, christophe 38 said:

comme quoi, cette proposition est complexe de par les tenants et aboutissants

Philosophiquement, c'est compliqué (garder chez soi des gens qui ne se reconnaissent pas dans notre pays et qui veulent le détruire ou qui ont tué des innocents (qu'ils soient touristes, nationaux, bi nationaux).

 

C'est, à mon avis, mettre les doigts dans un engrenage mortifère, qui n'apporte aucune solution opérationnelle...

Pour le reste, on est effectivement face à un problème nouveau. La qualification de terroriste étant insuffisante en elle-même et susceptible de dérives (quid de tous ceux qui pourraient s’avérer "violents"  et défendant des "causes justes", grévistes, etc...)  

Je n'ai pas de solution toute faite, mis à part le bagne :rolleyes: Mais, je ne crois pas que toucher aux principes de la République, en soit une. 

Edited by Fusilier
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, christophe 38 said:

comme quoi, cette proposition est complexe de par les tenants et aboutissants

re

 

qu'ils perdent la vie ailleurs (contraire à la CEDH), c'est une chose, mais c'est leur choix.
Personne ne les a forcé à etre terroriste.

 

La peine de mort est abolie en France, pour les assassins, pas pour les innocents. Les victimes d'attentats de cette année écoulé auraient certainement bien voulu continuer à vivre...

Philosophiquement, c'est compliqué (garder chez soi des gens qui ne se reconnaissent pas dans notre pays et qui veulent le détruire ou qui ont tué des innocents (qu'ils soient touristes, nationaux, bi nationaux).

 

Le souci n'est pas le décès d'un terroriste mourant dans une opération visant à l'appréhender et durant laquelle il offre une résistance armée (cas de figure à la suite des différents attentats). La question c'est le bannissement/déportation du déchu de sa nationalité française vers un pays tiers dans lequel il pourrait se voir appliquer un châtiment contraire aux droits de l'Homme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En complément de mes deux posts du jour, et des vôtres aussi, je dirais qu'à notre époque où les réseaux sociaux, les blogs, les forums ont pris une véritable importance dans ce qu'il est convenu d'appeler "la lutte idéologique / la lutte des idées" chacun à son petit niveau de citoyen Lambda, peut "combattre" la menace terroriste (ou plutôt la perversion pseudo-religieuse qui est derrière) venant du fanatisme Islamique d'une petite partie (mais avec une importance numérique suffisante pour engendrer beaucoup de mal, et causer bien des troubles) des habitants du pays : en utilisant finalement les mêmes vecteurs de com' qu'eux, mais au grand jour et pour montrer son attachement aux valeurs culturelles de notre République et sa détermination à les défendre, à les faire vivre... 

Enfin, la caricature des Corses comme étant des "ethno racistes", faite en haut de page me paraît bien abusive par son côté général (si une telle caricature était faite ici de certaines autres des "communautés" du pays, ou définies comme telle, il y aurait déjà eu rappel à l'ordre de la Modération...) et lorsqu'elle est relayée par les médias nationaux elle n'est sûrement pas de nature à apaiser les choses !    

Edited by Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,388
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Umbria
    Newest Member
    Umbria
    Joined
  • Forum Statistics

    20,668
    Total Topics
    1,238,213
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries