Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Britannique


Adriez
 Share

Recommended Posts

oui il faut aussi préciser que le daring on peut être que 48 silos, (comme les hzn) mais ils ont aussi une réserve pour 16 silos mk41 pour des tomahawk alors ils sont quand même mieux que les freda

Pour le moment les FREDA c'est du bla bla ... difficile de se faire une idée dessus. LEs T-45 est HZN c'est du dur.

Si tu le demande gentiment a DCNS il peuvent te mettre 100 missile dans une coque de FREMM ... c'est pas vraiment le souci. Le souci c'est de dimensionner des engin temps de paix / temps de guerre. Visiblement on a du mal comprendre ce qui pilote ce choix et pourquoi certain se balade avec +100 cells équilvalent et d'autre avec 32 ...

Link to comment
Share on other sites

Wildcat, the Royal Navy's next-generation helicopter, begins sea trials with Iron Duke

The successor to the trusty Lynx, which has served the Navy and the Army admirably since the 1970s, will spend the next month flying on and off HMS Iron Duke in the English Channel as part of its most extensive trials yet.

Wildcat is the next generation of light multi-role helicopter to serve both the Army and the Navy in the future. The Navy variant of the Wildcat will be the mainstay of helicopter operations from Royal Navy destroyers and frigates, with 28 ordered for the Fleet Air Arm.

Image IPB

http://www.navyrecognition.com/index.php?option=com_content&task=view&id=282
Link to comment
Share on other sites

la poutre a l'air de section diamantée ... traitement stealth ?^

28 machines ici aussi on réduit la voilure

G4lly pose bien le problème selon: moi

Le souci c'est de dimensionner des engin temps de paix / temps de guerre. Visiblement on a du mal comprendre ce qui pilote ce choix et pourquoi certain se balade avec +100 cells équilvalent et d'autre avec 32 ...

le raisonnement est le suivant: avoir en temps de paix des navires dotés de 64 silos mais remplis à seulement 25 ou 30 % à quoi çà sert ?

Vous me répondrez, oui mais le jour où çà urge on remplit les silos; oui mais avec quoi ? des missiles stockés (donc produits donc subissant durant des années un cycle de vieillissement nécessitant stockage contrôles et entretien) ou des missiles à produire rapidement (la question étant pourra-t-on produire en disons 2/3 mois 2/300 missiles pour remplir nos silos)

Je pense qu'une des raisons est là avoir 9x 48 ou 64 missiles en stock (à terre ou à la mer) çà représente une grosse immobilisation technique et financière à durée de vie limitée.

Car il y a un domaine que l'on a pas abordé (la durée de vie des composants essentiels d'un missile tel l'Aster)

La Marine Nationale aurait-elle choisi de minimiser les coûts de possession ?

Link to comment
Share on other sites

Un autre paramètre dimensionnant que l'on oublie trop souvent de prendre en compte est celui de la nature des missiles: US ou Européens.

Les navires AEGIS équipés de Mk41 peuvent très bien jouer du nombre (de lanceurs) sans avoir de stock (de missiles) important. En cas de conflit, ce seront les stocks ou en tous cas la production industrielle de l'Oncle Sam qui viendra remplir les lanceurs. On a trop souvent tendance à oublier que ce n'est pas tant le problème des avions que celui des munitions qui a définitivement fait basculer Israël du côté des fournisseurs US.

Cela entre très clairement dans la réflexion des marines asiatiques, et je pense que ça joue aussi du côté des marines OTAN également équipées de Mk41.

De la même manière, une frégate anti-aérienne équipée de 64 à 128 missiles anti-aérien n'aura jamais l'occasion de tous les tirer en une seule sortie, à moins de se retrouver dans l'escorte NATO d'une Task Force articulée autour d'un ou 2 CVN confrontée à une menace saturante de type guerre froide. Et ce jour à il faudra effectivement le même "complement" qu'un AEGIS US pour pouvoir tenir sa place dans le rang.

Je ne dis pas que ce sont les seuls facteurs décisifs et que 32 missiles suffisent dans tous les cas, juste que le besoin de s'aligner technologiquement et opérationnellement sur l'Oncle Sam est un des facteurs dimensionnant dans l'architecture navale européenne et asiatique.

Link to comment
Share on other sites

On remarquera quand meme que dans son programm CAAM, le UK a brien veillé a faire un missile tres compact, par pliage des aileron et soft launch, de maniere a ce que l'emprunte sur le pont soit tres reduite. En forcant un peu on pourrait presque en mettre 9 dans une cellule Sylver ou un Mk41 - ils sont resté raisonnable c'est juste du quad pack -. A ce rythme les T-45 pourrait recevoir 64 CAAM dans la premiere rangée de VLS et 32 Aster 30 dans le reste, soit 96 missiles.

Link to comment
Share on other sites

On remarquera quand meme que dans son programm CAAM, le UK a brien veillé a faire un missile tres compact, par pliage des aileron et soft launch, de maniere a ce que l'emprunte sur le pont soit tres reduite. En forcant un peu on pourrait presque en mettre 9 dans une cellule Sylver ou un Mk41 - ils sont resté raisonnable c'est juste du quad pack -. A ce rythme les T-45 pourrait recevoir 64 CAAM dans la premiere rangée de VLS et 32 Aster 30 dans le reste, soit 96 missiles.

C'est une affirmation ou une spéculation de dire que les T45 VONT êtres ensilées de 64 CAAM ? http://navy-matters.beedall.com/daring1-3.htm

Image IPB

http://navy-matters.beedall.com/daring1-2.htm

Image IPB

Image IPB

Link to comment
Share on other sites

C'est une affirmation ou une spéculation de dire que les T45 VONT êtres ensilées de 64 CAAM?

J'affirme que ca rentre et que c'est fait pour rentrer des les Sylver ou les Mk41 ... donc si les britons le souhaitent ils pourraient le faire, rien de plus ;)

C'est la propagnade de MDBA qui le dit d'ailleurs pas seulement moi :lol:

http://www.mbda-systems.com/mediagallery/files/CAMM_ds.pdf

Maritime

CAMM will operate from the SYLVER and Mk41 launchers using a quad-pack configuration to

maximise packing density or for smaller ships, various flexible canister configurations are

available. The Soft Vertical Launch technique reduces system mass and eases installation onto a

variety of platforms. The Command & Control System is designed to enable rapid integration

with both new and existing naval combat systems where they are used.

CAMM does not require a dedicated Tracking Radar and instead utilises ship target indication

data provided by its surveillance radar to offer high levels of protection in both open and littoral

environments. This represents an acquisition cost saving in addition to ongoing support costs.

CAMM will replace the Royal Navy’s currently in-service VL Seawolf missile, to provide a greater

capability for a reduced cost.

Pour le moment les CAAM sont destinés aux Type 23 et au remplacement des batteries sol air, pas au T-45.

Link to comment
Share on other sites

G4lly pose bien le problème selon: moi

le raisonnement est le suivant: avoir en temps de paix des navires dotés de 64 silos mais remplis à seulement 25 ou 30 % à quoi çà sert ?

Vous me répondrez, oui mais le jour où çà urge on remplit les silos; oui mais avec quoi ? des missiles stockés (donc produits donc subissant durant des années un cycle de vieillissement nécessitant stockage contrôles et entretien) ou des missiles à produire rapidement (la question étant pourra-t-on produire en disons 2/3 mois 2/300 missiles pour remplir nos silos)

Je pense qu'une des raisons est là avoir 9x 48 ou 64 missiles en stock (à terre ou à la mer) çà représente une grosse immobilisation technique et financière à durée de vie limitée.

Car il y a un domaine que l'on a pas abordé (la durée de vie des composants essentiels d'un missile tel l'Aster)

La Marine Nationale aurait-elle choisi de minimiser les coûts de possession ?

Je suis d'accord, tu as bien cerné la question.

Dans le cas des marines européennes, au moins, car les marines asiatiques, voire la marine US dans une moindre mesure, sont plus dans une posture typée guerre froide avec la Chine en arrière plan.

Mais d'un autre coté, je ne cherche pas à la jouer "rambo", je ne cherche pas a mettre 64 silos sur les Freda, ni même sur les Horizon d'ailleurs (bien que l'option existe). Porter le nombre de silos d'une Freda à 48 n'est pas un fantasme démesuré il me semble. Et c'était le volume choisi par les Marines Fra/UK/Ita pour leur navire, il y a donc une certaine cohérence.

D'ailleurs, le prix de 16 vls sur une frégate a 800M€, "normalement" c'est peanuts.

Et c'est la que, selon moi, on se heurte a un problème qui est uniquement lié à l'architecture interne des Fremm :

Installer 16 vls supplémentaires sous la plage avant des Fremm, même les plus légers pour aster-15, doit demander un certains nombre de modifs. Des modifs suffisamment importantes tout de même pour que l'on préfère proposer pour les Fremm Grecques un ajout de 24 mica-vl a l'arrière, plutôt que 16 vls de plus a l'avant.

A mon avis, DCNS doit savoir résoudre cette "difficulté" sans trop de soucis, mais il faut bien sur rajouter quelques €.

Et c'est uniquement cela qui dimensionne les Freda a 32 silos. Car je serai prêt à parier un mois de salaire que si il était possible de mettre "facilement" 16 vls de plus a l'avant comme certaines rumeurs l'ont affirmé, les marins les auraient déjà demandé et obtenus.

Et nous ne serions pas en train d'avoir cette discussion. 

Link to comment
Share on other sites

G4lly pose bien le problème selon: moi

le raisonnement est le suivant: avoir en temps de paix des navires dotés de 64 silos mais remplis à seulement 25 ou 30 % à quoi çà sert ?

Vous me répondrez, oui mais le jour où çà urge on remplit les silos; oui mais avec quoi ? des missiles stockés (donc produits donc subissant durant des années un cycle de vieillissement nécessitant stockage contrôles et entretien) ou des missiles à produire rapidement (la question étant pourra-t-on produire en disons 2/3 mois 2/300 missiles pour remplir nos silos)

Des missiles, c'est plus compliqué à produire que des bombes non ? Parce que si je me souviens bien pendant harmattan on a eu des problèmes pour nos stock de bombes qui se réduisait bien plus vite que ce que notre production locale pouvait compenser.
Link to comment
Share on other sites

Vous êtes que le Daring emporte des missiles antinavires ? Je sais que cela à était programmé, mais les lanceurs ont ils étaient effectivement installés ?

Normalement Frédéric, il faudra vérifier mais c'est HMS Daring qui est partie pour le détroit d'Ormuz et l'Amirauté a dû la déployer avec toutes les panoplies d'attaque et d'autodéfense.Donc 8 Harpoon par contre, les autres ne pourraient pas l'avoir encore, il faut recouper les informations.

Pour le moment les CAAM sont destinés aux Type 23 et au remplacement des batteries sol air, pas au T-45.

D'abord, les CAAM sont destinés avant tout aux Type 26, et la version navale attendue en 2016 pour les dernières T23 devant remplacés les Sea Wolf pourrait être retardée*... ET ce que je voulais te faire dire c'est que pour l'instant, les Aster 30 et 15 sont toujours et encore prévus pour les T45....

*les fameuses contraintes budgétaires.

Link to comment
Share on other sites

January 16, 2012 5:42 pm

BAE looks abroad to save UK shipyards

BAE Systems, Europe’s largest defence contractor, is in talks with Brazil and Turkey, to secure orders for the company’s most advanced warship in the hopes it could save its UK shipyards from closure.

The company is reviewing its business in light of cuts in UK defence spending, including considering whether to close one of its three shipyards in Glasgow and Portsmouth.

In contrast to the UK, Brazil and Turkey are expanding their navies, with BAE earlier this month having sold Brazil three ocean patrol boats for £133m – the biggest naval deal with the country so far. Now BAE hopes to sell them the Type-26 Global Combat Ship, its newest warship, which will support anti-submarine capabilities and have the potential to add air defence capabilities, but is still in the design stage.

Many of the world’s emerging economies, including Brazil and Turkey, want to build as much of their fleet as possible at home.

But experts say the T-26 is so technically complicated that the first few examples may need to be built in the UK with Turkish and Brazilian engineers learning the production process before they take the knowledge home to build subsequent ships there. Such an arrangement would extend the life of BAE’s shipyards.

BAE said it was actively looking to work with Brazil and Turkey on its naval expansion plans. “This includes exploring the potential for Turkey to bring its maritime expertise to the Global Combat Ship programme to jointly develop ships for Turkey.”

BAE has hired LEK, the consultant, to help it review its portfolio and is considering all measures as it restructures its business to match the downturn in orders prompted by defence spending cuts by its biggest customers, including the UK, the US and many European countries.

Meanwhile BAE’s £5bn contract to build two supercarrier warships is coming to an end. The carriers are to to be launched within the next six years and much of the work will be completed sooner.

In 2009, BAE and other defence contractors agreed with the UK government that they would maintain certain key technical abilities, while making their businesses more efficient in order to cut the costs of future projects. In return, the UK government pledged continued purchases that would keep shipyards and others manufacturing facilities around the UK busy.

BAE’s says by reviewing its shipbuilding business it is keeping its part of the deal.

Filling the gaps left by order delays and cuts has proved far from easy and BAE has already come under fire from unions and politicians for cutting jobs in its jet fighter business.

The future – at least in the medium term – lies with new orders from countries that may want to do the work themselves, but still need the UK’s infrastructure and experienced engineers to help them learn how to do it. To secure the shipyards in the long term, BAE will have to keep on the edge of technical advancement and hope that its biggest customers’ budgets and military ambitions recover.

________

Shopping for ships: Where BAE sees opportunities for its Type-26 Global Combat Ship

Turkey

● The current national ship-building programme is called Milgem, which is for the construction of corvettes – small, lightly armed warships – already under way in Turkey by Turkish industry

● Turkey has ambitions to strengthen further its naval fleet and BAE is exploring opportunities for partnerships in the maritime sector, and that could include the Global Combat Ship, which is still in the design stage

Brazil

● The national naval equipment programme Prosuper includes a requirement for five ocean patrol vessels, five frigates and one logistics support vessel

BAE claims that the recent sale of three OPVs to Brazil, plus the manufacturing licence, positions the company well for future contracts

Link to comment
Share on other sites

UK considers Rafale and F-18 as 'interim aircraft'

Ministry of Defence concerns over the F-35 Joint Strike Fighter have led to military chiefs looking at other fast jets for the UK's aircraft carrier, it has been reported.

According to The Times, Admiral Sir Trevor Soar, the current commander-in-chief fleet, said concerns were growing about rising costs and delays in the JSF programme, something now worsened by order cuts from the US.

Soar, who was addressing defence companies at the ADS Maritime Interest Group, reportedly said the UK might not receive the $100m per piece F-35 jets until a decade after the delivery of the carrier, currently set for 2019.

He was said to be considering the French Dassault Rafale and the US F-18 Super Hornet to give Britain an "interim aircraft capability".

Soar indicated that the JSF would be a major talking point at the next strategic defence review in 2015.

http://www.defencemanagement.com/news_story.asp?id=18662
Link to comment
Share on other sites

UK considers Rafale and F-18 as 'interim aircraft'http://www.defencemanagement.com/news_story.asp?id=18662

En français ça donne ça http://www.corlobe.tk/article27439.html

Les inquiétudes du ministère britannique de la défense à propos du chasseur F-35 Joint Strike Fighter, ont conduit les chefs de la Royal Navy à envisager d’autres appareils pour le futur porte-avions britannique.

Selon The Times, l’amiral Sir Trevor Soar, l’actuel commandant en chef de la flotte, a déclaré que l’inquiétude grandissait à propos de l’augmentation des cours et des retards dans le programme JSF, des inquiétudes désormais aggravées par l’annonce américaine de commandes réduites.

Soar, qui s’exprimait devant des compagnies du domaine militaire au ADS Maritime Interest Group, aurait indiqué que la Grande-Bretagne pourrait ne recevoir ses F-35 que 10 ans après la livraison du porte-avions, actuellement prévue pour 2019.

Il envisagerait le Rafale de Dassault et le F-18 Super Hornet américain pour donner à la Grande-Bretagne une « capacité aérienne temporaire ».

Soar a précisé que le JSF serait un sujet de discution important lors de la prochaine revue stratégique de défense, en 2015.

Résultat sujet similaire en tag,

150 Rafale pour la RN par un anglais Rob http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=4057.0

le choix JSF ? http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=3766.0

Rafale pour la RN, est-ce si incongru http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=16019.0

Link to comment
Share on other sites

Je pense que ça dépendra des conditions politiques dans les années qui viennent. Pour l'instant il n'y a pas débat, c'est le F 18 E/F qui l'emporterait.

On peut toujours formuler l'hypothèse d'un rapprochement franco-brit, mais ça souffle le chaud et le froid depuis 15 ans donc ... De plus je vois mal ce qu'on peut leur acheter pour compenser. Même si ils nous filent leur 2e PA (on en ferait quoi d'ailleurs sans GAN autour, voir les topics PA2)

Link to comment
Share on other sites

On peut toujours formuler l'hypothèse d'un rapprochement franco-brit, mais ça souffle le chaud et le froid depuis 15 ans donc ... De plus je vois mal ce qu'on peut leur acheter pour compenser. Même si ils nous filent leur 2e PA (on en ferait quoi d'ailleurs sans GAN autour, voir les topics PA2)

Justement politiquement et "défensement" il y a eu un gros raprochement ces deux dernieres années... et tout s'est (pratiquement) cassé la figure en Decembre dernier pour cause de divergeance de point de vue sur la crise...

Il faut avouer que c'est con

Link to comment
Share on other sites

Justement politiquement et "défensement" il y a eu un gros raprochement ces deux dernieres années... et tout s'est (pratiquement) cassé la figure en Decembre dernier pour cause de divergeance de point de vue sur la crise...

Il faut avouer que c'est con

C'est sur que nos relations sont trop fragiles avec eux pour éspérer de voir le Rafale l'emporter.

Maintenant je pense qu'avec une bonne volonté politique et un gros effort de rapprochement, ce genre d'achat pourrait être envisageable.

Link to comment
Share on other sites

C'est sur que nos relations sont trop fragiles avec eux pour éspérer de voir le Rafale l'emporter.

Maintenant je pense qu'avec une bonne volonté politique et un gros effort de rapprochement, ce genre d'achat pourrait être envisageable.

C'est clair que si on spécule sur des commérages médiatiques ,alimenté par une certaine presse on n'en finit pas.Londres et Paris ont des intérêts mutuels et des intérêts à protéger car ce sont 2 grandes nations en Europe et dans le monde.Mais si on regarde l'histoire de l'aéronautique et de défense, ne faisons pas comme si ces 2 capitales n'avaient rien fait tous les 2.

Concorde-Jaguar-Puma-Gazelle-Lynx-PAAMS-Aster-Meteor-Storm shadow-A400-A330MRTT-Télémos sont quand même de très beaux succès.

Alors on va attendre février et le prochain sommet et non le match des 6 Nations en Rugby pour voir ce qu'il en est. ;)

Cela ne veut pas dire que le Rafale soit commandé par Londres et assemblé par BAE pas plus que le Super Hornet soit commandé pour apponter sur un CVF mais il est clair que sur le plan Marine, les 2 meilleures d'Europe ont beaucoup de choses à faire, ensemble.

Dissuasion-écolage aéronavale et partage de savoir, drones et missilerie....

Des idées:Achat mutuel de Brimstone ,pourquoi pas quelques AW159 Wildcat lynx pour la France, pour remplacer les Panther.Maintenance commune des Voyager A330 MRTT. ...Atlas A400M...

Link to comment
Share on other sites

C'est clair que si on spécule sur des commérages médiatiques ,alimenté par une certaine presse on n'en finit pas.Londres et Paris ont des intérêts mutuels et des intérêts à protéger car ce sont 2 grandes nations en Europe et dans le monde.Mais si on regarde l'histoire de l'aéronautique et de défense, ne faisons pas comme si ces 2 capitales n'avaient rien fait tous les 2.

Concorde-Jaguar-Puma-Gazelle-Lynx-PAAMS-Aster-Meteor-Storm shadow-A400-A330MRTT-Télémos sont quand même de très beaux succès.

Alors on va attendre février et le prochain sommet et non le match des 6 Nations en Rugby pour voir ce qu'il en est. ;)

Cela ne veut pas dire que le Rafale soit commandé par Londres et assemblé par BAE pas plus que le Super Hornet soit commandé pour apponter sur un CVF mais il est clair que sur le plan Marine, les 2 meilleures d'Europe ont beaucoup de choses à faire, ensemble.

Dissuasion-écolage aéronavale et partage de savoir, drones et missilerie....

Oui mais la on parle d'acheter un avion déjà conçu, donc sans participation importante des anglais.

L'assemblage local peur être une solution, mais ça ne sera pas suffisant pours les convaincres.

Pour placer le Rafale je pense qu'il faudrait avancer dans la coopération, avec des trucs qui me viennent en tête :

- Localisation d'une école aéronavale franco-brit chez les anglais

- Achat d'avions d'entrainnement anglais

- Revoir l'équilibre sur le programme Telemos

Il faudrait que ce soit une contre-partie forte pour faire passer la pillule.

Link to comment
Share on other sites

Juste une suggestion à suggérer à nos diplomates, CEM  et politiques ...

Et si nous armions le groupe aérien embarqué de leur CVF avec une de nos flottilles (voir nouvelle activée pour l'occasion) dans laquelle ils auraient 6 ou 8 pilotes en échange ?

Il est pas beau comme ça, le projet mutualisé : une coque britannique, des équipages au 2/3 britanniques et 1/3 français, sur des avions français en attendant qu'ils aient leurs avions à eux ?

Par contre, pour que ça passe sans trop de soucis, il va falloir doper un peu la production et le rétrofit des M (encore qu'on a jusqu'à 2017/19 pour produire de quoi équiper cette flotille, voire même qu'on pourrait faire ça pendant la prochaine IPER du CdG).

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...