Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine Britannique


Recommended Posts

1 hour ago, ogo said:

Encore faudrait-il connaitre la fréquence de ces "périodes planifiées" pour déterminer si il existe toujours un problème de disponibilité incontrôlée..

4 sur 6 en arrêt technique c’est trop.  Normalement ça devrait être 1 sur 6 en arrêt technique long et 1 autre en arrêt court. 2 navires au port (1 en alerte/entraînement, l’autre en permissions). Puis 2 navires à la mer.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ogo a dit :

"Le HMS DEFENDER est actuellement déployé dans le cadre du groupe aéronaval (CSG21) alors que

Le HMS DIAMOND a rencontré des problèmes techniques et s'est détaché du CSG21 pour la maintenance, l'inspection et la correction des défauts.

Le HMS DARING et le HMS DUNCAN font actuellement l'objet d'une maintenance en profondeur planifiée.

Le HMS DAUNTLESS, le premier des destroyers de type 45 à subir une mise à niveau du projet d'amélioration de la puissance, devrait retourner en mer pour des essais cette année.

Le HMS DRAGON subit une période de maintenance planifiée avant d'autres engagements opérationnels."

 

Donc, en dehors du Diamond, les autres semblent être sur des périodes prévisibles et planifiées (ou préparatoire semble t-il, pour le Dragon).

Encore faudrait-il connaitre la fréquence de ces "périodes planifiées" pour déterminer si il existe toujours un problème de disponibilité incontrôlée...

Ouais, mais la HMS Defender s’est couvert de gloire il y a 1 mois en allant tirer la langue aux russes devant Sebastopol !

Révélation

Si ça se trouve, lorsqu’elle ralentissait après avoir distancé les corvettes rouges, ce n'était pas pour les narguer, mais pour faire refroidir les machines :tongue:

 

Link to post
Share on other sites

C'est marrant de chercher ce qui ne fonctionne pas chez les autres. Mais, nos amis outre-manchots se bougent 

http://www.opex360.com/2021/07/21/la-royal-navy-va-deployer-deux-patrouilleurs-en-permanence-dans-la-zone-indo-pacifique/

Une task Force "Littoral Response Group"  autour du HMS Albion, du RFA Mounts Bay et HMS Lancaster (type 23) des détachements des commandos 45 et 30  a été déployée en Norvège et Baltique.. 

https://www.royalnavy.mod.uk/news-and-latest-activity/news/2021/may/07/070521-baltic-deployment-begins

https://www.royalnavy.mod.uk/news-and-latest-activity/news/2021/june/29/210629-albion-returns-from-baltic-mission

ici en manoeuvres avec la marine finlandaise. Au milieu c'est la cloison anti tempête (de radier) 

spacer.png

 

 

 

Edited by Fusilier
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

C'est marrant de chercher ce qui ne fonctionne pas chez les autres. Mais, nos amis outre-manchots se bougent 

http://www.opex360.com/2021/07/21/la-royal-navy-va-deployer-deux-patrouilleurs-en-permanence-dans-la-zone-indo-pacifique/

Une task Force "Littoral Response Group"  autour du HMS Albion, du RFA Mounts Bay et HMS Lancaster (type 23) des détachements des commandos 45 et 30  a été déployée en Norvège et Baltique.. 

https://www.royalnavy.mod.uk/news-and-latest-activity/news/2021/may/07/070521-baltic-deployment-begins

https://www.royalnavy.mod.uk/news-and-latest-activity/news/2021/june/29/210629-albion-returns-from-baltic-mission

ici en manoeuvres avec la marine finlandaise. Au milieu c'est la cloison anti tempête (de radier) 

spacer.png

 

 

 

c'est une blague 

2 patrouilleurs pour tout l'indo pacifique

 

Nous en permance ont à 4 FS 3 BSAM et bientot 6 POM  1 PP et 4 SURMAR 

Sans oublier que l'on maintient en permance une FLF une FREMM plus un ATL 2 et un commando Marin eà Djibout + 1 GTIA Blindé aux EAU 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Scarabé a dit :

c'est une blague 

2 patrouilleurs pour tout l'indo pacifique

Ecoute, jusqu'à maintenant ils n'avaient rien. Ils envoient deux patrouilleurs en Mer de Chine (si j'ai bien compris)  ils peuvent faire le boulot anticipation / connaissance. Ils n'ont rien d'autre à faire à part de balader, faire acte de présence, identifier des points de chute et de collaboration.  Nous on a plus de moyens, normal on a des territoires. Mais ces moyens, outre le fait qu'ils sont insuffisants, ne volent pas bien haut et on plein de choses à faire. 

C'est pas un concours de bittes, il s'agit de comprendre les tendances. Ils ont mis en place leur concept "Littoral Response Group" et ils s'en servent; après on peut analyser si c'est bien ou pas. Pareil leur GAN, qu'ils vont envoyer en Mer de Chine. Il a sans doute des limites, mais ils n'étaient pas revenus dans le coin depuis des lustres.  Ils ont aussi dans les tiroirs leur concept de base flottante 

Même si leur Navy n'est plus ce qu'elle était,  il semble bien que la GB se recentre à nouveau sur sa Navy. Est-ce que ça voudra dire plus de moyens dans l'avenir, ça.. 

il y a 27 minutes, Scarabé a dit :

Sans oublier que l'on maintient en permance une FLF une FREMM plus un ATL 2 et un commando Marin eà Djibout + 1 GTIA Blindé aux EAU 

Je crois que tu nous vois plus beaux qu'en réalité... 

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Fusilier a dit :

Je crois que tu nous vois plus beaux qu'en réalité... 

On a aussi des Rafales au EAU et des 2000 à Djibouti avec des hélico  et des CASA non je me vois pas plus beau que les americains mais bien plus beau que les anglais. 

   

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Les marins britanniques doivent être impatients de recevoir la première des nouvelles frégates Type-26, magnifique vaisseau de 8000 tonnes à pleine charge, et plus de 7000 nautiques en autonomie. 

Edit : pour rappel,  13 unités étaient prévues au lancement du programme, mais finalement ce sera une dotation de 8, dont le coût est aujourd'hui estimé à 8 milliards de Livres (ce qui fait environ 750 millions d'Euros par navire, on est dans la bonne moyenne du prix des grosses frégates des autres pays européens : Horizon, De Zeven Provincien, F125, Huiver Huitfeld)

Edited by Bruno
Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Bruno a dit :

Les marins britanniques doivent être impatients de recevoir la première des nouvelles frégates Type-26, magnifique vaisseau de 8000 tonnes à pleine charge, et plus de 7000 nautiques en autonomie. 

Edit : pour rappel,  13 unités étaient prévues au lancement du programme, mais finalement ce sera une dotation de 8, dont le coût est aujourd'hui estimé à 8 milliards de Livres (ce qui fait environ 750 millions d'Euros par navire, on est dans la bonne moyenne du prix des grosses frégates des autres pays européens : Horizon, De Zeven Provincien, F125, Huiver Huitfeld)

Pas dit qu'ils en construisent 8.  La tendance serait 50% de moins pour lancer les type 31 

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Scarabé a dit :

Pas dit qu'ils en construisent 8.  La tendance serait 50% de moins pour lancer les type 31 

Une tendance suicidaire, quoi ; remplacer de vraies frégates de combat par des super-OPV... Mais bon, l'état major de la Navy devrait bien arriver à convaincre le bouillant-exalté Boris Jonhson qu'il est indispensable d'enrayer le déclin de la flotte, sacrebleu ! 

(It would be a fucking shame, isn't it ?)

Edited by Bruno
Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Bruno a dit :

Edit : pour rappel,  13 unités étaient prévues au lancement du programme, mais finalement ce sera une dotation de 8, dont le coût est aujourd'hui estimé à 8 milliards de Livres (ce qui fait environ 750 millions d'Euros par navire, on est dans la bonne moyenne du prix des grosses frégates des autres pays européens : Horizon, De Zeven Provincien, F125, Huiver Huitfeld)

Le contrat pour les trois premières coques est de 3.7£ milliards, donc 1.23£ milliard (1.4€ milliard) part navire et non 1£ milliard... pour des frégates assez dépouillées, sans lance-torpilles par exemple.

Pour la rumeur du programme à trois frégates, ça reste une simple rumeur sans aucuns fondements. Les choses vont lentement dans la RN, qui doit doit gérer la construction de plusieurs nouvelles coques dans plusieurs shipyards. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Bruno a dit :

Les marins britanniques doivent être impatients de recevoir la première des nouvelles frégates Type-26, magnifique vaisseau de 8000 tonnes à pleine charge, et plus de 7000 nautiques en autonomie. 

Hmmm, des économies aussi avec ce curieux Artisan 3D 997 qui appartient à la décennie précédente, l'élevage de missiles AA courte/moyenne portée (j’ai compris qu’il n’y aurait pas de SM2 ds les mk41), l’absence de TLT signalér par Umbria (je croyais qu’elles en auraient).

Au passage : s’ils prennent de l’Asroc comme c’est évoqué, plus besoin de TLT, non ? Ou y a t il un intérêt à doubler les équipements ?

Et côté ASW le Sonar 2087*, quelqu’un connaît ? Ça ressemble furieusement au Captas 4 extérieurement, et la RN s’en dit très satisfaite sur les Type23. Le  S2150 d’Ultra Electronics semble lui aussi «de la même gamme » que le 4110 ou BlueMaster de Thales.

 

edit : en fait, le 2087 c’est le Captas 4 :bloblaugh:

https://www.thalesgroup.com/fr/marches/defense-et-securite/forces-navales/lutte-sous-mer/bluescan/famille-captas

Edited by Hirondelle
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Umbria a dit :

Le contrat pour les trois premières coques est de 3.7£ milliards, donc 1.23£ milliard (1.4€ milliard) part navire et non 1£ milliard... pour des frégates assez dépouillées, sans lance-torpilles par exemple.

Pour la rumeur du programme à trois frégates, ça reste une simple rumeur sans aucuns fondements. Les choses vont lentement dans la RN, qui doit doit gérer la construction de plusieurs nouvelles coques dans plusieurs shipyards. 

Oui, la commande  des 3 premières unités inclut les frais de développement, donc c'est classique. Le chiffre de 8 milliars de Livres pour une série de 8 étaient un calcul de la commission de la défense du parlement britannique, sans savoir si c'était au cas où les 8 étaient commandés d'un coup, ou si ce prix global restera valable avec les 5 autres commandés plus tard qui alors coûteraient (Conditionnel) moins de 1 milliard de Livres par unité, car les frais de développement auront déjà été payés.

Je ne savais pas qu'ils avaient renoncé aux tubes lance-torpilles : ça craint, et je vois qu'ils partagent avec nous cette sale habitude de faire des économies de bout de chandelle sur des navires de 1er rang, qui dans plusieurs domaines se retrouvent "fitted for, but not with"... Sale habitude que les italiens, eux, ont la sagesse de ne pas avoir pris, avec des frégates richement dotées en armements.  

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Hirondelle a dit :

edit : en fait, le 2087 c’est le Captas 4 

Tout le monde, ou presque, met du CAPTAS, même les espagnols dans les futures F 110.

C'est comme les piles et les batteries de chef SAFT que tu retrouves dans les produits Raytheon et plein d'autres. Encore des frenchy méconnus des déclinistes. :rolleyes:

https://www.militaryaerospace.com/power/article/16725628/raytheon-selects-saft-liion-rechargeable-batteries-to-power-us-army-tow-missile-system

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bruno a dit :

Je ne savais pas qu'ils avaient renoncé aux tubes lance-torpilles : ça craint, et je vois qu'ils partagent avec nous cette sale habitude de faire des économies de bout de chandelle sur des navires de 1er rang, qui dans plusieurs domaines se retrouvent "fitted for, but not with"... Sale habitude que les italiens, eux, ont la sagesse de ne pas avoir pris, avec des frégates richement dotées en armements.  

Ce manque d'équipements en tout genre est à compenser avec la capacité d'emport des frégates City. Une tranche de la superstructure de 12+ mètres est réservée à la mission bay. Elle permet de manipuler 4 RHIB de 11 mètres (en plus des RHIBS latéraux) : une capacité qui sera très utile quand il faudra mettre en œuvre des USV comme les ARCIMS USV ASW que la Royal Navy a commandé en 2017 et 2919.

  Les USV ne font pas tout mais permettent de relativiser les dimensions aberrantes des City comparées à nos petites FREMMs.. parce que sinon c'est sur que ces frégates non pas grand chose à donner si ce n'est 8000 tonnes d'acier et de carburant.

Edited by Umbria
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Umbria a dit :

Les USV ne font pas tout mais permettent de relativiser les dimensions aberrantes des City comparées à nos petites FREMMs.. parce que sinon c'est sur que ces frégates non pas grand chose à donner si ce n'est 8000 tonnes d'acier et de carburant.

À mon avis c'est là que le deuxième rang devient interessant si le format est maintenu (les britishs ne se posent pas la question, ils ont des frigates et des destroyers) : le premier rang va au fight et est conçu pour, sans rien de plus, le deuxième (voir le troisième avec les auxiliaires) est constitué de gros OPV avec un grand hangar, une grande plate-forme arrière et une grosse grue (c'est mieux même si ça signe au radar) et juste un système d'auto-defense pour se rapprocher un peu des zones chaudes avec tout un tas d'engins (pas encore forcément développés) à infuser en cadeau.

Après on peut débattre des termes employés en France pour désigner les coques : les PO sont des potentiels "frigates" alors que les FLF ne seront jamais des "destroyers", forcément ça aide pas à comprendre ni comparer.

Edited by Beachcomber
Link to post
Share on other sites

Intéressant article de synthèse sur le radar Sampson des T45.

https://www.navylookout.com/in-focus-the-royal-navys-sampson-radar/

Avec ce schéma notamment (qu’on retrouve avec une meilleure définition ds l’article): antenne double face et refroidissement par air, 640 T/R par face, *

https://images.app.goo.gl/wQvUk6ghYsaPmuCt6

Citation

À bien des égards, SAMPSON est un microcosme de tout ce qui est bon et mauvais dans les achats de défense au Royaume-Uni. Probablement le meilleur capteur de ce type au monde, il a été développé par certains des meilleurs ingénieurs britanniques qui ont surmonté d'incroyables obstacles techniques. Lorsque le HMS Queen Elizabeth effectuera son premier déploiement opérationnel en 2021, la RN aura une très grande confiance dans la protection de la défense aérienne offerte par les deux Type 45 qui l'accompagnent. Malheureusement, une grande partie du potentiel de SAMPSON a été gaspillée et l'avantage qu'il donne à la RN s'est trop mince, avec seulement 6 unités de production et 3 prototypes fabriqués. Réduire de moitié le nombre de destroyers de type 45 a effectivement doublé le coût de développement par unité de l'ensemble du programme, y compris le radar. SAMPSON a été envisagé pour être installé sur les porte-avions QEC mais supprimé à un stade précoce comme mesure d'économie et aucune commande à l'exportation n'a été reçue.

[...]

SAMPSON n'est en aucun cas une impasse de développement et BAES considérait des versions multifaces avec trois, quatre et même cinq baies, y compris une baie zénith destinée à une utilisation BMD. Une vision simplifiée et à moindre coût avec une seule baie appelée SPECTAR était également proposée à l'export.

[...]

Après une décennie de service, SAMPSON n'a reçu aucune mise à niveau significative. C'est peut-être autant un témoignage de leur excellence d'origine que des limites de leur financement. En octobre 2018, BAE Systems a déclaré qu'il envisageait des options de développement potentielles. Le ministère de la Défense a déclaré en mars 2020 qu'aucune mise à niveau de SAMPSON n'avait été effectuée, mais que la révision de routine des systèmes en service coûte environ 400 000 £ par an.

Voili-voilou, une vieille histoire maintenant.

 

*Edit : voir la correction d’Umbria juste en dessous, je me suis laissé abusé par une traduction approximative. Ça me paraissait peu, j’ai pensé que c’etait une histoire de génération, ben non :blush:

Edited by Hirondelle
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Hirondelle a dit :

Intéressant article de synthèse sur le radar Sampson des T45.

https://www.navylookout.com/in-focus-the-royal-navys-sampson-radar/

Avec ce schéma notamment (qu’on retrouve avec une meilleure définition ds l’article): antenne double face et refroidissement par air, 640 T/R par face, 

https://images.app.goo.gl/wQvUk6ghYsaPmuCt6

Voili-voilou, une vieille histoire maintenant.

 

Pas vraiment. Chaque face est divisée en 40 sub-array de 16 QTRM chacun. 640 QTRM donc 2496 T/R par face. Le SAMPSON étant à refroidissement par air, la gestion de la température est plus compliqué ce qui va obliger de réduire les kW/T/R (25 kw).. 

 

  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites
Le 26/07/2021 à 16:51, Bruno a dit :

Je ne savais pas qu'ils avaient renoncé aux tubes lance-torpilles : ça craint, et je vois qu'ils partagent avec nous cette sale habitude de faire des économies de bout de chandelle sur des navires de 1er rang, qui dans plusieurs domaines se retrouvent "fitted for, but not with"... Sale habitude que les italiens, eux, ont la sagesse de ne pas avoir pris, avec des frégates richement dotées en armements.  

Reste à savoir si les TLT sont vraiment utiles face à des SM dont les missiles AN ou les torpilles lourdes ont des autonomies X fois > à celle des torpilles de 324 mm. Les leurres anti torpilles eux ne sont pas oubliés

Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Hirondelle a dit :

antenne double face et refroidissement par air,

Réfrigération à l’air oui , puis à l’eau . Puisque dans les boucles caloportrices du cooling , il faut bien aller chercher une source froide que l’on trouvera ici au niveau des batteries froides des ACU alimentées en eau glacée des « chillers »- frigo air- du bord .

Ce schéma m’est fonctionnellement plus parlant ;

210803095847727065.png

 

On a donc une réfrigération à l’air des antennes via brassage sur les  ACU , le tout bénéficiant d’une pressurisation du dôme via circuit du bord avec contrôle des fuites d’air , pressu pour empêcher l'air extérieur humide de pénétrer dans le dôme. Le tout avec une hygrométrie hyper suivie donc , HR < 50 % sinon plus faible . Comprendre que le bilan thermique global comprend le rayonnement antennes ET l’apport par les parois ,  dôme toussa et qu’au golfe çà tape dur avec des températures de surface > 65 ° si c’est pas plus par vent nul , bref faut pas se tromper…….

A signaler aussi que dans les process radar , outre la réfrigération des antennes on aura la réfrigération des baies qui peuvent être à l’air ou à l’eau selon la puissance thermique à dissiper.

 

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pascal a dit :

Reste à savoir si les TLT sont vraiment utiles face à des SM dont les missiles AN ou les torpilles lourdes ont des autonomies X fois > à celle des torpilles de 324 mm. Les leurres anti torpilles eux ne sont pas oubliés

Citation

There is a school of thought that considers ship-mounted torpedoes almost useless. By the time a submarine is within sufficient range to be engaged with weapons launched from a ship, and it is more than likely to have sunk the ship. The Sting Ray lightweight torpedo has an effective range of about 11 km and is designed to search for its target, typically in a descending spiral. Heavyweight torpedoes fired by submarines usually have a range of up to 50km and have wire guidance so they can be directed onto their target using the submarine’s sensors. They may be fired down an initial bearing and close at high speed, only using active sonar in the terminal phase, reducing the time to detect and evade them. (For example, the Russian Type 65 heavyweight torpedo has an officially given range of 50 km at 93 km/h or 100 km at 56 km/h.)

Développer, plutôt que des TLT, des VLA-ER ?

Citation

The VLA Extended Range (VLA-ER) was a project that aimed to provide four to five times more range by adding a wing glider kit to the torpedo. VLA-ER was abandoned in 2010 but High Altitude ASW (HAASW) glider kits are being used by the P-8A Poseidon to drop Mk54 torpedos from high altitudes. Japan has developed the Type-07 VLA which is compatible with Mk41 VLS, but flies at supersonic speeds and has a range in excess of 30km.

https://www.navylookout.com/mtls-and-asroc-killing-the-submarine-without-a-helicopter/

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pascal a dit :

Reste à savoir si les TLT sont vraiment utiles face à des SM dont les missiles AN ou les torpilles lourdes ont des autonomies X fois > à celle des torpilles de 324 mm. Les leurres anti torpilles eux ne sont pas oubliés

Je voyais les TLT plus comme:

-une redondance si l’hélico ne peut pas sortir,

-un genre de ciws anti-sous-marin, à supposer que les torpilles embarquées disposent d’un mode hard kill (qui marche :happy:). C’est le cas des MU90 mais la Royale n’aurait pas acquis cette version.

 

Restent les mortiers et les torpilles-missiles, type ASROC (on dit VLA maintenant) ou MILAS. Comme les type-26 auront des mk41 strike lenght, ils pourraient éventuellement les en équiper selon cet article (quitte à sacrifier la 8eme coque, ils sont désespérés chez Navy Lookout !).

Mais ce serait pour faire «baisser la tête » à l’assaillant, les Sting Ray ne sont pas aptes à poursuivre une torpille.

https://www.navylookout.com/mtls-and-asroc-killing-the-submarine-without-a-helicopter/

VLA/ASROC

spacer.png

 

Edit : désolé @BPCs, on a tapé sur le même lien.

il y a 15 minutes, ARMEN56 a dit :

le tout bénéficiant d’une pressurisation du dôme via circuit du bord avec contrôle des fuites d’air , pressu pour empêcher l'air extérieur humide de pénétrer dans le dôme

C’est un cercle vertueux la pressurisation, non ? Le matériel électronique doit en bénéficier fortement.

Mais côté dommages au combat, un simple shrapnell ne risque t il pas de mettre le radar HS en l’empêchant d’être refroidi ?

Edited by Hirondelle
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Les soviétiques ont mis au point un système porte torpilles tout à fait différent. Ils l'ont d'abord qualifié pour sous-marin avant de l'adapter aux bâtiments de surface. Le RPK-6 Vodopad est en fait encapsulé. Dès qu'il est en contact avec l'eau, le processus de mise à feu s'enclenche. Le missile est éjecté en surface puis après son parcours aérien plonge avec sa torpille à proximité de la cible.

Cela fait très curieux, mais l'intérêt est que le missile n'a pas eu besoin d'une deuxième validation. Il n'a fallu qu'une simple adaptation des navires de surface pour que l'engin de 533 mm soit lancé en surface depuis des tubes lance-torpilles

Vidéo ici

https://www.thedrive.com/the-war-zone/24945/russian-cruiser-fires-odd-torpedo-tube-launched-anti-sub-missile-during-arctic-exercise

A+

 

Edited by mudrets
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,614
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ink
    Newest Member
    Ink
    Joined
  • Forum Statistics

    21,237
    Total Topics
    1,430,755
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...