Adriez

Marine Britannique

Recommended Posts

D'après un journal britannique, on peut apprendre ceci http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/asia/japan/6635212/Japan-to-build-fleets-biggest-helicopter-destroyer-to-fend-off-China.html

The nation's Maritime Self-Defence Force is reportedly planning to construct a new 284 metre long destroyer capable of transporting 14 helicopters, 4,000 people and 50 trucks.

The purchase is part of a wider military build up in which the Defence Ministry has sought funds to purchase around 40 F-35 fighter jets which will become the future mainstay of the nation's air force, according to Kyodo News.

The F-35 Joint Strike Fighter (JSF), is projected to cost around £61 million (nine billion yen) and is currently being developed by the United States, with Britain and Australia as founding partners.

Japan's decision to expand the role of its military despite its pacifist post-war constitution is a reflection of growing concerns surrounding military tensions with regional neighbours.

The new destroyer, which will become the largest in the nation's fleet of 52 vessels in the class, will also provide fuel to other carriers, transport servicemen and assist with emergencies and international peace keeping missiles.

"Helicopters are needed to seek out and keep an eye on submarines as well as to patrol surface ships from as far away as possible outside the range of enemy missiles," a defence ministry official told the Asahi Shimbun. "For those reasons, a large destroyer that can carry many helicopters is necessary."

Its primary function will be to patrol seas contested by China. Japan's neighbour has strengthened its naval capabilities and advanced destroyers armed with cruise missiles have been spotted near gas fields in the East China Sea.

Japan's defence expansion is also believed to be fuelled in part by growing tensions with North Korea over its nuclear weapons and refusal to rejoin multi-party disarmament talks.

Reports of the expanded role for Japan's military coincided with a pledge from Chinese and North Korean defence chiefs to strengthen the long-standing military alliance.

Londres va finir par vendre son second CVF à Tokyo  :lol: s'ils veulent vraiment un bateau long de 284 mètres.  ;)

J'adore cette pudeur de  Geisha de ne jamais appeler cela  porte-avions...

comme quoi le nom...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La constitution japonaise interdit la fabrication de porte-avions il me semble (j ai du lire çà sur strategypage je crois) d'où ce nom.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sea viper fails to strike

The UK Defense Ministry and industry are trying to identify the cause of the failure of what was planned to be the last qualification test firing of the Royal Navy’s Sea Viper air defense missile system.

The Sea Viper – the Royal Navy’s name for the MBDA Principal Anti-Air Missile System – is the primary anti-air armament of the navy’s Type 45 destroyer.

The test failure “has been a setback in the generation of the full capability,” says Andrew Tyler, the chief operating officer for the ministry’s Defense Equipment and Support organization.

“We are working extremely hard with the other partner nations and the company to resolve what the problems were with the final firing,” says Tyler. He adds that as yet it is “too early to come up with the diagnosis.”

The final qualification test – the most stressing of the test firing program – is thought to be have been a two target engagement.

Ares blog

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gilles Corlobé en a fait une traduction d'un article anglais plus complet.

http://www.corlobe.tk/article17226.html

Nouvel échec d’un missile britannique

Par Rédacteur en chef.

Publié le 3 décembre 2009, dernière mise à jour le 3 décembre 2009.

Il semble que le missile "Sea Viper" destiné aux nouveaux destroyers Type 45 de la Royal Navy ait subi un nouvel échec lors d’essais de lancement. Cet armement est déjà tellement en retard que les destroyers Type 45, qui coutent plus d’un milliard £, ont été mis en service depuis près d’un an — pratiquement complètement sans armement.

“L’échec de ce test est un revers," a déclaré Andrew Tyler, du UK Defence Equipment and Support (DE&S).

“Nous travaillons extrêmement dur avec les autres nations partenaires et la compagnie pour résoudre les problèmes survenus lors de ce dernier essais... Il est trop tôt pour en tirer un diagnostique.”

Sea Viper est le nom donné par la Royal Navy à sa verson du PAAMS (Principal Anti Air Missile System), la réponse européenne au couple Aegis/missile Standard américain, qui est maintenant sur le point de pouvoir abattre des satellites en orbite basse. Sea Viper/PAAMS est principalement de conception franco-italienne, mais comporte des éléments britanniques.

Ce système prometteur était supposé pouvoir abattre des missiles anti-navires supersoniques, volant au ras de la surface de l’eau, une chose que même les plus récents missiles américains SM-2 seraient incapables de faire. De tels missiles sont une terrible menace pour des navires sans couverture aérienne, puisqu’ils ne peuvent être détectés par le radar du navire que lorsqu’ils apparaissent au-dessus de l’horizon, soit pendant seulement la dernière minute de leur vol. Le missile Sea Viper/PAAMS est supposé pouvoir détecter un missile hostile dans la seconde à laquelle il apparait, lancer un missile Aster presqu’instantanément, guider le missile Aster de son lancement vertical et le guider pour intercepter le missile — le tout à une vitesse dépassant Mach 5.

Il y a toujours eu des doutes sur la fait de savoir si ça valait la peine — il serait plus économique et plus simple de fournir une couverture aéro-maritime depuis un porte-avions que d’accompagner chaque convoi ou groupe avec un écran de destroyers coutant plus d’un milliard £. Les radars des avions de guet aérien peuvent couvrir de très grandes surfaces de l’océan, pistant les missiles à vol rasant pendant tout leur vol, et des avions pourraient plus facilement abattre les missiles par derrière, ou même plus facilement encore, attaquer l’avion ou le navire avant qu’il ne les lance.

Le test qui a échoué, le test final, était le plus difficile. Il s’agissait d’abattre plusieurs missiles supersonique en vol rasant, la chose la plus difficile que le Sea Viper doit effectuer.

C’est très embarrassant pour le ministère britannique de la défense pour plusieurs raisons. D’abord, il a délibérément choisi le missile européen face au système Aegis qui aurait été moins cher et plus puissant.

La seule raison pour laquelle cette décision a été prise, c’était pour protéger des emplois et une expertise technique. Or, BAE Systems — le participant britannique au projet PAAMS — a déjà licencié ces spécialistes, avant même que le projet ne soit terminé. Les armes ne sont même pas en partie britanniques.

Ensuite, le système Sea Viper/PAAMS est pratiquement la seule raison d’acheter un destroyer Type 45. De la place a certes été prévue pour embarquer des missiles de croisière Tomahawk, mais aucun n’a été acheté, et aucun signe ne montre que cela soit envisagé. Nous avons maintenant les navires, et, en l’absence du Sea Viper, ils sont de couteux et embarrassants éléphants blancs.

Si on excepte ce missile, le seul armement des destroyers Type 45s est un canon de 114 mm et 2 canons légers de 30 mm, qui peuvent être utilisés dans la lutte contre la piraterie.

Et ce qui rend la Royal Navy encore plus dépressive, c’est que la construction des Type 45 s’est fait au détriment du reste de la flotte qui a subi des coupures importantes à cause de leur prix élevé.

Référence :

The Register (Grande-Bretagne)

Share this post


Link to post
Share on other sites

A priori le Sea Viper a échoué à l'occasion d'un test extrèmement exigeant.

Donc la question qui se pose est de savoir si le Forbin a effectué ou non ce genre de tir (le même tir multiples sur cibles rasantes supersoniques) et si oui a-t-il réussi ?

A priori toujours le Sea Viper reste valable pour de l'anti-aérien plus classique et sera toujours mieux que le système d'arme des 42.

Alors c'est vrai que çà fait désordre surtout dans la période que traverse la Navy ...

pas assez de frégates disait Lord Nelson

Share this post


Link to post
Share on other sites

A priori le Sea Viper a échoué à l'occasion d'un test extrèmement exigeant.

Donc la question qui se pose est de savoir si le Forbin a effectué ou non ce genre de tir (le même tir multiples sur cibles rasantes supersoniques) et si oui a-t-il réussi ?

A priori toujours le Sea Viper reste valable pour de l'anti-aérien plus classique et sera toujours mieux que le système d'arme des 42.

Alors c'est vrai que çà fait désordre surtout dans la période que traverse la Navy ...

pas assez de frégates disait Lord Nelson

Les cibles supersoniques US sont en court d'acquisition je doute qu'on les ait déjà tiré...

Normalement c'est un relicat US de ca http://www.defenseindustrydaily.com/gqm163-ssst-a-tricky-coyote-to-match-wits-with-defenses-03155/

Image IPB

Le probleme c'est qu'il y a pas plethore de cible dispo ... elle se compte sur les doit de la main ... pas évident de refaire le test sans cible ...

L'article http://www.theregister.co.uk/2009/12/02/type_45_viper_paams_fail/

Ca relance l'interet des porte avion plutot que des frégate pour la défense de zone, la RN l'aurait fait expres pour préserver ses CVF !!! :lol:

Je pensais qu'on en avait acheté 2 ... les 38 et 39 ... dont les US n'ont pas eu besoin ... mais en cherchant il semble qu'on en ait acheté qu'un ... donc exit le test contre deux missile supersonique :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais ce n'est pas un échec pour nous aussi ?

Par ce que PAAMS c'est aussi le système de défense de nos Forbin non ?

Donc si ça marche pas chez eux ça veut dire que c'est pareil pour nous non, si j'ai bien compris... Non en fait j'ai rien compris ???

PAAMS ça tir des aster pour nous et des Sea Viper pour les anglais ou un truc comme ça ?

SVP aidez moi je comprend rien  :'(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour me rassurer, je me dis que le radar est différent : Sampson/Empar. Est-ce que le problème peut venir du radar ?

Pour se faire peur, je me dis que j'ai pas entendu parler d'un test identique réussi pour le Forbin, et qu'il s'est déjà écoulé pas mal de temps depuis sa traversée de longue durée, qu'il n'est toujours pas en service actif et qu'il ne participe pas aux entraînement du GAN en ce moment...

Share this post


Link to post
Share on other sites

A priori le Sea Viper a échoué à l'occasion d'un test extrèmement exigeant.

Donc la question qui se pose est de savoir si le Forbin a effectué ou non ce genre de tir (le même tir multiples sur cibles rasantes supersoniques) et si oui a-t-il réussi ?

A priori toujours le Sea Viper reste valable pour de l'anti-aérien plus classique et sera toujours mieux que le système d'arme des 42.

Alors c'est vrai que çà fait désordre surtout dans la période que traverse la Navy ...

pas assez de frégates disait Lord Nelson

Extrèmement exigeant certainement

Mais c'est le noeud gordien de la protection des grandes unités de surface : pouvoir repérer et détruire plusieurs missiles supersonique antinavires volant au ras des flots...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce test, ou cette capacité, est peut etre moins capitale chez nous dans la mesure ou le role principal des forbins si je ne me trompe est la defence du GAN, et dans ce role la presence du hawkeye permettant le reperage bien plus precoce des missiles facilite grandement la tache...

Il serai tout de meme interessant de savoir si ce test a deja eu lieu avec notre radar/systeme, et les resultats...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce test, ou cette capacité, est peut etre moins capitale chez nous dans la mesure ou le role principal des forbins si je ne me trompe est la defence du GAN, et dans ce role la presence du hawkeye permettant le reperage bien plus precoce des missiles facilite grandement la tache...

Il serai tout de meme interessant de savoir si ce test a deja eu lieu avec notre radar/systeme, et les resultats...

Pas contre des cibles supersoniques.

On a pas encore les cibles pour tester ça.

Contre des cibles subsoniques, on a testé, aucun problème.

@+, Arka

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas contre des cibles supersoniques.

On a pas encore les cibles pour tester ça.

Contre des cibles subsoniques, on a testé, aucun problème.

Si on a pas encore recu nos GQM163, les anglais non plus ? ils ont testé sur quoi alors ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on a pas encore recu nos GQM163, les anglais non plus ? ils ont testé sur quoi alors ?

Rien ne dis que eux ne les ont pas reçus. (où qu'ils n'aient pas reçus un système équivalent). Leurs essais sont indépendants des notres

@+, Arka

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai déjà dit à plusieurs reprises que le programme SAMP/T avait été bridé dans ses capacités anti-missiles. Le radar Arabel par exemple est totalement incapable de traquer des missiles en basse altitude ou ballistique.

Je ne connais pas le PAAMS mais cela m'étonnerai que les lacunes de SAMP/T soient miraculeusement comblés dans PAAMS.

Il y a bien un programme d'update futur (dont le remplacement d'Arabel) mais il n'a pas été approuvé, financé ou réalisé évidemment.

Quand MBDA vend les systèmes à base d'Aster comme "anti-missiles", on est donc pas loin du mensonge, sans que nécessairement le missile en lui-même soit fautif.

Oui les Britanniques ont eu tort de choisir le PAAMS face à l'Aegis/SM2 si on regarde les coûts et capacités disponibles ce jour.

Je n'ai pas non plus connaissance de réelles capacités anti-missiles du Forbin (contre autre chose que du Scud de base). En fait, plus j'en apprend sur le "Forbin" moins je pense qu'il s'agit d'un navire en avance sur ses concurrents. La France a juste rattrapé son retard sur ses voisins au niveau des capacités du système d'armes (sauf anti-missiles). Les capacités de command and control sont par contre prometteuses mais ca tient plus à la puissance de calcul disponible et aux progrès dans les interfaces et interopérabilité des systèmes (fusion).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai déjà dit à plusieurs reprises que le programme SAMP/T avait été bridé dans ses capacités anti-missiles. Le radar Arabel par exemple est totalement incapable de traquer des missiles en basse altitude ou ballistique.

Je ne connais pas le PAAMS mais cela m'étonnerai que les lacunes de SAMP/T soient miraculeusement comblés dans PAAMS.

Il y a bien un programme d'update futur (dont le remplacement d'Arabel) mais il n'a pas été approuvé, financé ou réalisé évidemment.

Quand MBDA vend les systèmes à base d'Aster comme "anti-missiles", on est donc pas loin du mensonge, sans que nécessairement le missile en lui-même soit fautif.

Oui les Britanniques ont eu tort de choisir le PAAMS face à l'Aegis/SM2 si on regarde les coûts et capacités disponibles ce jour.

Je n'ai pas non plus connaissance de réelles capacités anti-missiles du Forbin (contre autre chose que du Scud de base). En fait, plus j'en apprend sur le "Forbin" moins je pense qu'il s'agit d'un navire en avance sur ses concurrents. La France a juste rattrapé son retard sur ses voisins au niveau des capacités du système d'armes (sauf anti-missiles). Les capacités de command and control sont par contre prometteuses mais ca tient plus à la puissance de calcul disponible et aux progrès dans les interfaces et interopérabilité des systèmes (fusion).

On ne sait pas grand chose des capacité Aegis contre Sunburn ou Sizzler, les systemes ayant été développé et validé sans test in vivo. Les cibles n'ont été produite que récement et les résultats non pas filtré, la cible sizzler-like, GQN-173 n'est même pas encore ne production.

Ce qu'on sait c'est que les US développe le SM6 - actif - ... de la a penser que les SM2 et ESSM n'est pas capable contre les menace antinavire réellement supersonique et rasante - ou plongeante - y a qu'un pas.

Le probleme de fond c'est que ça remet en cause le choix britanique de baser la défense antimissile-antinavire sur des destroyers, plutôt que sur le couple veille avancé chasse - qui est capable aussi d'intercepter de missile de croisière supersonique pour peu que le chasseur soit bien placer, et surtout de détecter et repousser le porteur très tôt -.

Il vont finir par avoir une seul CVF catobar avec du Rafale et des E2 je le sens :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

la cible GQN-163A est censée simuler le Sunburn.

Elle est ops depuis 2006 aux USA et la France est censée en avoir un exemplaire depuis 2008.

Maintenant, penses-tu que les performances demandées au PAAMS à sa mise en service soient si hautes?

Quand j'ai entendu que le test avait raté, j'ai pensé que c'était contre des missiles simulants des perfomances de type Exocet/Harpoon/C-602/Noor C-802... du subsonique très répandu actuellement. Pas contre du haut de gamme supersonique qui est presque pas dispo.

Le SM-2 a fait ces preuves contre les menaces subsoniques il me semble.

Le SM-3, enfin une version modifiée, a été chercher un satellite. Ca veut dire quelque chose quand même (interception d'une menace ballistique à son apogée).

On peut leur donner plus de crédit que sur le PAAMS SAMP/T...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère qu'on a pensé à recruter les spécialistes licenciés par BAe , plutôt que de les laisser filer chez d'autres concurrent .

Cet échec est en fait une grosse claque pour l'Industrie Européenne de pointe, néanmoins c'est en commettant des erreurs que l'on grandit, et je suis sincèrement convaincu que le gap nous séparant des Aegis diminuera rapidement . Par contre j'ai un léger soucis entre le SAMP et le PAAMS , je fais pas vraiment la différence .

Mon cher Pascal , pour le Strasbourg, lançons une pétition :D .

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère qu'on a pensé à recruter les spécialistes licenciés par BAe , plutôt que de les laisser filer chez d'autres concurrent .

Cet échec est en fait une grosse claque pour l'Industrie Européenne de pointe, néanmoins c'est en commettant des erreurs que l'on grandit, et je suis sincèrement convaincu que le gap nous séparant des Aegis diminuera rapidement . Par contre j'ai un léger soucis entre le SAMP et le PAAMS , je fais pas vraiment la différence .

Mon cher Pascal , pour le Strasbourg, lançons une pétition :D .

SAMP/T c'est la solution sol-air, sur camion, avec des silos MBDA des Aster 30 et un radar Arabel.

PAAMS c'est la solution surface-air, sur bateau, avec silos Sylver, Aster 15 et 30, et un radar EMPAR ( PAAMS franco italien ) ou SAMPSON ( appelation SeaViper )

PAAMS est plus orienté attaque saturante missile de croisière supersonique - Sunburn et Sizzler -

SAMP/T est plus orienté défense de théâtre contre missile ballistique - Scud ... 600km, pour les Aster 30 block 1 -

Les deux sont bien sur très capable contre toutes les autres menaces classiques, jet, missile de croisière subsonique etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais ce n'est pas un échec pour nous aussi ?

Par ce que PAAMS c'est aussi le système de défense de nos Forbin non ?

Donc si ça marche pas chez eux ça veut dire que c'est pareil pour nous non, si j'ai bien compris... Non en fait j'ai rien compris ???

PAAMS ça tir des aster pour nous et des Sea Viper pour les anglais ou un truc comme ça ?

SVP aidez moi je comprend rien  :'(

Le "Sea Viper" est juste le nom de la version britannique du PAAMS (qui est pourtant un acronyme anglais puisque ça veut dire "Principal AntiAir System) qui est basé sur la combinaison radar Smart L + Sampson au lieu de Smart L + Empar sur les "Horizons" franco-italiennes.

Dans les deux cas la munition tirée est strictement la même : l'Aster de MBDA en version à booster allongée (Aster 30) ou booster plus court (Aster 15).

On lit partout que le radar BAE Sampson des Type 45 est plus ambitieux (et plus cher) que l'Empar de Finmeccanica qui équipe nos Horizons.

Au vu de ces éléments il est clair que l'échec de ce test est mauvais signe aussi pour nos FDA. Maintenant faut bien se dire que les navires AEGIS ne feraient sans doute pas mieux si on leur fait passer un test aussi exigeant (les US s'en sont bien gardés, se contentant de faire des tests contre avions ou contre missiles subsoniques).

Ca veut dire qu'en l'état actuel la seule protection efficace contre un attaque saturante de missile supersonique est l'aviation embarquée (PA + E2 "Hawkeye" ou à la rigueyr porte-aéronef avec hélico équipé d'un radar AEW).

Et puis l'efficacité du PAAMS contre les missiles subsoniques (qui équipent la grande majorité des marines) a par contre bien été démontrée par nos Horizons.

Conclusion :

1- rien ne permet de dire que le PAAMS est moins efficace que l'AEGIS, par contre il est clair que le développement de ce système étant depuis longtemps amorti, ça aurait coûté moins cher de l'adopter (au prix cependant d'une dépendance industrielle croissante envers les ricains)

2- le PA reste bien le "nec plus ultra" de l'efficacité maritime ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok d'acc merci !

Et nous, sommes-nous censé faire une test Aster vs missile supersonique un de ces quatre ?

Ps : c'est spécial fêtes de fin d'année les nouveaux smileys ?  :oops: :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,388
    Total Members
    1,178
    Most Online
    SLT
    Newest Member
    SLT
    Joined
  • Forum Statistics

    20,666
    Total Topics
    1,237,415
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries