TimTR

[Attentat] Paris, 7 Janvier 2015

Recommended Posts

Ca s'énerve bcp chez les petits hommes verts. On parle même d'examens d'OPJ....

Pour quelle raison ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les tuer serait trop simple et ne l'oublions pas, la mort n'arrive qu'une fois....

20 ou 30 piges à l'isolement puis après on les jettes dans une prison violente et sans repères pour qu'ils puissent goûter à ce sentiment d'impuissance et de perte de moyens

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour

 

 

 

c'est en effet une tres mauvaise journée pour la Liberté, la Tolerance et la Laicité.

 

J'ai une pensée pour mes deux collegues, ainsi, bien sur, que pour les autres victimes innocentes.

 

Je me garde bien de tout amalgame ; j'ai hate que les auteurs soient identifiés.

 

D'un autre coté, j'aimerai bien qu'une minorité silencieuse nous dise "Not in my name !". Cela éviterait peut etre que certains assimilent des fanatiques, des fous, à des gens qui ne font pas de bruit et qui ne nous nuisent pas.

 

Quant à savoir s'il faut les interpeller...

je pense qu'en prison, ils pourront endoctriner d'autres simplets et resteront dangereux, mettront en péril la vie des surveillants.

S'ils veulent se rendre, le mieux pour eux est d'aller dans une Gendarmerie.

 

Sinon, ont ils laissé une chance à leurs victimes ?

 

donc....

 

Ma philosophie là dessus est simple : je tire (et peut tuer) pour proteger les innocents.

Les tueurs ont fait le choix de leur vie et de leur mort.

Les gens, les autres, eux, veulent vivre et n'ont rien demandé.

Cela ne me pose pas de problemes moraux.

 

 

 

Mais les tuer c'est se priver d’éventuelles informations qui pourraient être soutirés à l'issu d'interrogatoires.

 

Sinon la question du mélange avec les autres détenus est un vrai problème. Sur le plan juridique, Il n'existe aucune procédure en France d'isolement définitif ?

 

Pour les conditions d'incarcérations j'aurais ma petite idée, avec des cellules pas assez grande pour se coucher confortablement ni pour se relever de toute leur taille, et ce à vie  >:D  ; mais je suppose que les autorités ne solliciterons pas mon avis dans cette affaire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais les tuer c'est se priver d’éventuelles informations qui pourraient être soutirés à l'issu d'interrogatoires.

 

On peut les expédier chez Assad, il a de l'expertise. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Expertise qui s’étend à la transformation d'humains en kits peu encombrants. Garantie de frais de port réduit en retour...

Share this post


Link to post
Share on other sites

@prof : c'est à dire ?

 

Des militaires habilités comme OPJ pour épauler les forces de l'ordre sur le terrain du contre-terrorisme intérieur ?

 

Concrètement, quels sont les droits des soldats Vigipirate?

Sans présence d'un OPJ, que peuvent ils faire ?

 

Et un soldat est un soldat, il n'a pas été formé pour le maintien de l'ordre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Charlie Hebdo : ce que l’on sait de l’attentat

Vers 11 h 20, ce mercredi matin, deux hommes vêtus de noir, cagoulés et armés chacun d’une kalachnikov se présentent au numéro 6 de la rue Nicolas-Appert (XIe arrondissement), où se trouvent les archives de Charlie Hebdo. Ils hurlent « C’est ici Charlie Hebdo? » Voyant qu’ils sont à la mauvaise adresse, ils se dirigent alors au numéro 10 de la rue, où se trouve le siège de l’hebdomadaire satirique.

Une fois dans l’immeuble, ils font feu sur le chargé de l’accueil et se rendent au deuxième étage, où se trouve la rédaction de Charlie Hebdo. « Les deux hommes ouvrent alors le feu et achèvent froidement les personnes rassemblées pour la conférence de rédaction ainsi que le policier chargé de la protection du dessinateur Charb, qui n’a pas le temps de riposter », explique à l’AFP une source policière. Une seule personne, qui a réussi à se cacher sous une table, en réchappe. Elle entend les deux hommes crier « nous avons vengé le prophète » et « Allah Akbar », selon cette source.

Vers 11 h 30, un appel police-secours fait état de tirs au siège de Charlie Hebdo. Des policiers sont dépêchés immédiatement sur place. Les deux agresseurs prennent la fuite en criant de nouveau « Allah Akbar » et se retrouvent nez à nez avec une patrouille de la Brigade anti-criminalité (BAC) locale. Un échange nourri de coups de feu s’ensuit.

Ils parviennent à prendre la fuite à bord d’une voiture Citroën C3 noire et font alors face à un véhicule de police sérigraphié. Ils tirent une dizaine de coups de feu sur le pare-brise de cette voiture sans blesser les policiers qui se trouvent à l’intérieur. Des policiers font feu sur les assaillants, qui ripostent. Boulevard Richard-Lenoir, un policier en uniforme d’une trentaine d’années, est touché et se trouve à terre, selon une vidéo diffusée sur internet. Les deux hommes sortent alors de leur voiture et s’approchent en courant du policier qui lève la main et leur demande : « Vous voulez me tuer? ». L’un des deux assaillants s’approche de lui en courant et lui répond « C’est bon chef » avant de lui tirer une balle en pleine tête sans s’arrêter, selon une vidéo diffusée sur internet.

Les deux assaillants repartent vers leur voiture sans s’arrêter. « On a vengé le prophète Mahomet! On a tué Charlie Hebdo! », crient-ils avant de repartir, selon une autre vidéo.

Un peu plus loin, place du colonel Fabien, les deux hommes percutent une automobiliste blessée légèrement. Ils abandonnent leur voiture porte de Pantin (XIXe arrondissement). Les deux assaillants braquent ensuite un automobiliste porte de Pantin et s’enfuient vers le Nord de Paris à bord de sa voiture. Les forces de l’ordre perdent alors leur trace.

Lors de leur attaque et de leur fuite, ils ont tué 12 personnes et fait 8 blessés, dont 4 en « urgence absolue » selon François Hollande. Selon le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, « trois criminels », impliqués dans l’attaque, sont recherchés activement, sans préciser le rôle du troisième. Tout est mis en oeuvre pour « neutraliser le plus rapidement possible les trois criminels », a déclaré le ministre.

Edited by DAR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens d'écouter Philippe Val sur Inter, il a perdu tous ses potes ce matin, il y avait aussi en direct d'Alger un caricaturiste algérien catastrophé en pleurs qui fut hébergé par Val et Charlie Hebdo en 1994 quand il ne pouvait plus travailler en Algérie ...

 

Ne nous leurrons pas ce massacre au delà de la personnalité des gens de Charlie Hebdo c'est un peu notre liberté citoyenne qui est menacée ...

 

Charlie Hebdo de par ses dessins c'est la vraie liberté d'expression, qu'on soit d'accord ou pas; les dessins de Charlie Hebdo et d'autres journaux (tous les autres) c'est l'expression de ce que nous pensons tous.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit bilan d'une immersion dans la "fachosphère", ça navigue entre appels à la vengeance (ou plus modestement à rejoindre la manifestation anti-islam du 18 janvier) et ironise sur le fait que des défenseurs acharné de la France "multiculturelle" et de "l'immigrationisme" soient mort parce qu'ils ont osés critiquer l'islam, en quelque sorte le boboïsme à l'épreuve du réel. 

 

Au niveau de l'impact politique on s'achemine vers une sorte d'Anders Breivik à l'envers, cette fois c'est l'islam qui va prendre cher et la cause natio qui va remonter. 

 

C'est ce qui fout les boules. De telles attaques terroristes sont terribles mais ne peuvent pas directement mettre en danger l'état de droit. La reprise par le grand public des thèses de la fachosphère qui exigent des pogroms d'état, oui.

Edited by Bat

Share this post


Link to post
Share on other sites

« C’est ici Charlie Hebdo? » Voyant qu’ils sont à la mauvaise adresse, ils se dirigent alors au numéro 10 de la rue»

« On a vengé le prophète Mahomet! On a tué Charlie Hebdo! »

 

Moi, cela me fait plutôt penser à de nouveaux Mohammed Merah.

Edited by DAR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concrètement, quels sont les droits des soldats Vigipirate?

Sans présence d'un OPJ, que peuvent ils faire ?

 

Et un soldat est un soldat, il n'a pas été formé pour le maintien de l'ordre.

En fait APJ (dsl). Concrètement, actuellement, sans l'aval d'un OPJ, ils ne peuvent rien faire hors auto-défense, et encore...

Il y a des gens ici qui sauraient mieux te renseigner que moi.

C'est ce qui fout les boules. De telles attaques terroristes sont terribles mais ne peuvent pas directement mettre en danger l'état de droit en danger. La reprise par le grand public de sthèses de la fachosphère qui exigent des pogroms d'état, oui.

Un membre du forum que je ne citerai pas a perdu un ami aujourd'hui.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

« C’est ici Charlie Hebdo? » Voyant qu’ils sont à la mauvaise adresse, ils se dirigent alors au numéro 10 de la rue»

« On a vengé le prophète Mahomet! On a tué Charlie Hebdo! »

 

Moi, cela me fait plutôt penser à de nouveaux Mohammed Merah.

 

Ou, sans vouloir lancer ici une thèse conspirationniste (il y en aura probablement, malheureusement, malgré les avancées éventuelles de l’enquête), à un leurre, une fausse piste lancée par les assaillants. Il faut se garder des interprétations et conclusions hâtives et voir ce que va donner l’enquête, voir si la revendication dont il a été question est authentifiée, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concrètement, quels sont les droits des soldats Vigipirate?

Sans présence d'un OPJ, que peuvent ils faire ?

 

Et un soldat est un soldat, il n'a pas été formé pour le maintien de l'ordre.

leurs pouvoirs ?

légitime défense de soi meme ou d'autrui...

 

dans un cas comme ça, ils peuvent (et doivent) utiliser leurs armes...

malheureusement, comme ce n'est pas leur culture ni leur formation, ils peuvent perdre du temps en cherchant une autorité qui leur donnera cet ordre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

leurs pouvoirs ?

légitime défense de soi meme ou d'autrui...

 

dans un cas comme ça, ils peuvent (et doivent) utiliser leurs armes...

malheureusement, comme ce n'est pas leur culture ni leur formation, ils peuvent perdre du temps en cherchant une autorité qui leur donnera cet ordre...

 

Pas sur que dans les circonstances présentes on ne leur accorde pas davantage de libertés pour utiliser leurs armes. En tout cas, je ne vois pas qui pourrait leur reprocher a posteriori.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas sur que dans les circonstances présentes on ne leur accorde pas davantage de libertés pour utiliser leurs armes. En tout cas, je ne vois pas qui pourrait leur reprocher a posteriori.

si c'est grave et que ça passe au tribunal, le juré populaire appréciera ... et dans ce cas là, avec les victimes achevées, je pense qu'il y aurait de la mansuétude...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon si on pouvait laisser de côté ce genre de considérations "techniques"

 

les munitions sont à part en plus. Donner un coup de crosse ?

 

dignes des plus grands moments du "bar des Platanes" et qui n'apporte rien au débat

 

ceci n'est qu'un exemple non personnalisé ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

les munitions sont à part en plus. Donner un coup de crosse ?

tu veux mourir ??

reste serieux un instant : contre un mec à 10 m de toi qui tire à l'arme automatique, tu penses faire quelque chose avec une crosse ????

 

viens sur une zone d'entrainement et on se la refait avec des simunitions...

et tu verras tout de suite ta limite...

 

 

au pire, tu restes en retrait, tu essaies de memoriser des choses qui permettraient de les identifier, boiterie, accent, tatouage, doigt qui manque... pour aider à faire avancer l'enquete et l'arrestation ; tu donnes l'alerte, tu portes assistance aux blessés

tu seras plus utile que mort

et ta famille te remerciera

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

les munitions sont à part en plus. Donner un coup de crosse ?

Les munitions ne sont plus dans un étui plastique scéllé, toutefois les armes sont plombées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense qu'on va avoir des répercussions très rapidement dans les académies de Créteil et de Versailles. Paris a déjà interdit toutes les sorties scolaires. On risque aussi de retrouver les barrières devant les établissements, comme en 1995.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,380
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,633
    Total Topics
    1,231,365
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries