Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Attentat] Paris, 7 Janvier 2015


TimTR
 Share

Recommended Posts

Va falloir faire des efforts en terme de sécurité

 

C'est compliqué, comme le dit le spécialiste du renseignement au telégramme, il y a trop de monde a surveiller, nos moyens sont saturés et les pays confrontés à ces menaces recensent tous des pertes importantes bien que souvent peu démocratique, si je comprends sa conclusion c'est ce à quoi nous devons nous habituer, avoir des morts sur notre territoire, dur, dur !!!

 

pour l'action nous avons

 

  • inadaptation totale de la police et de la gendarmerie à ce type de menace

 

  • un plan vigipirate mis en place à une autre époque, armée de conscription nombreuse et maillage territorial important du casernement

 

 

ça craint.

Link to comment
Share on other sites

Comment, Messieurs !

 

Vous mettez en doute l'intérêt de méthodes d'instruction qui ont fait leurs preuves, et qui certes au début du XXème siècle parvenaient à inculquer aux bambins les principes d'une saine moralité, ce qui est pourtant abondamment prouvé par le fait qu'à cette époque nul en France n'était immoral, injuste, égoïste, menteur, voleur, agressif ni plus généralement mauvais sujet ?

 

Vous suggérez que les cours de morale seraient "rasoir", une méthode "pourrie" et que tout appel à la participation dans ces cours n'est qu'un appel au fayotage et à la reproduction d'un discours plaqué plutôt que vraiment intégré ?

 

Vous niez l'évidence : si les frères Kouachi et le sieur Coulibaly avaient bien copié les leçons de morale reçues à l'école primaire, en soulignant en rouge le titre et en respectant bien la marge, jamais ils ne seraient devenus des criminels.

 

Pour votre édification :

 

ecole-1900-5-728.jpg?cb=1350076348

Tu oublies le plus important: les leçons de morale pour les garçons de niveau collège dans les USA des années 10 aux années 50 mettaient un accent fort sur l'interdiction de la branlette et de toute autre forme d'auto-attouchement, montrant par A + B que ceux qui ne s'y adonnaient pas faisaient de bonnes études, avaient un bon boulot et trouvaient une épouse belle et aimante qui leur feraient de beaux enfants, tandis que ceux qui s'y livraient  étaient mal coiffés et débraillés, foiraient tout, finissaient seuls et n'aimaient pas leur pays, ne produisant jamais rien d'utile de leur vie et devenant des criminels. Donc, vu que l'Amérique à cette période est devenue la première puissance mondiale, et de loin, j'en conclue que 99% des petits Américains des années 10 aux années 50 ne se sont jamais branlés de leur vie, ont tous réussi leur vie et n'ont jamais été violents ou malhonnêtes, se chopant tous une belle épouse douce et aimante. CQFD. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il faudrait réfléchir a ce qui peut donner gout à la culture a donner l'habitude de se servir de sa tête.

Je crains que l'ecole rende ca trop rasoir (les enseignants n'y sont pour rien cela dit). La philosophie devrait être enseignée tôt. Tout le monde peut en faire et sans forcement les saouler avec un bouquin de 500 pages .

On pourrait aussi essayer de dispatcher les élèves des quartiers ou on est particulièrement "bourrin" vers d'autres quartiers en internat. A moins qu'ils soient si nombreux que ce soit l'effet inverse qui se produirait. Est ce un probleme sans solution tant il est devenu profondement ancré ? :unsure:

Bah, tu ne peux pas leur servir de la philo trop tôt non plus, et ceux qui ont le plus besoin de philo sont les moins réceptifs.

De toute façon ce n'est pas vraiment un problème de programme scolaire et de budget. C'est un problème d'éducation hors de l'école. Pour un gamin de banlieue qui reçoit une éducation et des valeurs décentes, combien ne reçoivent rien du tout de leurs parents absents ou aussi paumés qu'eux, et sont éduqués dans la rue par d'autres gamins.Et combien reçoivent une éducation de leurs parents, mais une éducation anti-flic, anti-prof, anti-français, anti-juifs,.. avec des valeurs pareilles, va travailler et te comporter correctement en classe,  et bien t'intégrer socialement et économiquement ensuite dans la société. ( ne pas oublier en passant le shit, les traffics, la télé merdique,... et par dessus le marché la connerie religieuse).

 

Je connais pas mal de profs de primaire de quartier difficile. C'est pas comme dans le secondaire où les profs ont beaucoup d'élèves et peu de contact avec les parents, et où les élèves savent déjà cacher pas mal de choses. En primaire, les profs ont un petit nombre d'élève tout l'année, voient beaucoup plus les parents, et les gamins révèlent volontairement ou non plein de choses sur ce qu'il se passe chez eux. Touts ces profs ont des tonnes d'histoires bien rageantes/déprimantes à raconter, et ils ne se font guère d'illusions sur l'avenir de certains de leurs élèves, parfois dès la maternelle hélas.

 

On a un bon paquet de gens de tout âge totalement irrécupérables (socialement ET économiquement), avec des promos de nouveaux chaque année, et ce n'est pas avec des marches et des réformettes qu'on va les transformer en bons citoyens, et se débarrasser des nombreux problèmes qu'ils posent. Les plus pessimistes, ou peut-être les plus réalistes, te diront qu'il va falloir apprendre à vivre avec, mais comme je suis un peu optimiste et rêveur, j'ai toujours l'espoir que la société française devienne plus ferme face aux individus qui ne respectent pas certaines valeurs de bases, et que ces irrécupérables s'expatrient en masse plutôt que de rester en France entre 4 murs.

Edited by Carl
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Tu oublies le plus important: les leçons de morale pour les garçons de niveau collège dans les USA des années 10 aux années 50 mettaient un accent fort sur l'interdiction de la branlette et de toute autre forme d'auto-attouchement, montrant par A + B que ceux qui ne s'y adonnaient pas faisaient de bonnes études, avaient un bon boulot et trouvaient une épouse belle et aimante qui leur feraient de beaux enfants, tandis que ceux qui s'y livraient  étaient mal coiffés et débraillés, foiraient tout, finissaient seuls et n'aimaient pas leur pays, ne produisant jamais rien d'utile de leur vie et devenant des criminels. Donc, vu que l'Amérique à cette période est devenue la première puissance mondiale, et de loin, j'en conclue que 99% des petits Américains des années 10 aux années 50 ne se sont jamais branlés de leur vie, ont tous réussi leur vie et n'ont jamais été violents ou malhonnêtes, se chopant tous une belle épouse douce et aimante. CQFD.

JE VOIS LA LUMIÈRE !!

Link to comment
Share on other sites

Poésie ou histoire. Et si quelqu'un dégottait des leçons de rigueur scientifique ou de logique faites par des érudits (entre autres) musulmans, ça les ferait peut être réfléchir. La difficulté est là, en fait, à un moment : faire réfléchir.

 

Tiens, en passant ...

 

Notre civilisation actuelle et son coté "éclairé" nous vient en grande partie du siècle des lumières et de l'esprit de quelques philosophes et penseurs.

 

Il serait intéressant de les ré-étudier, même sommairement, avec l'éclairage des événements de ces dernières années afin, entre autres :

   - de voir quel est l'apport des autres cultures dans ce bagage, et notamment quel peuvent être les apports d'érudits musulmans, perses ou israélites de la période et des périodes précédentes, tant sur le plan scientifique que sur le plan de la sagesse.

   - de voir quand et comment un retour des valeurs héritées de ce siècle peut se mettre en place vers les autres cultures. Cette période a changé la façon de concevoir la foi chrétienne, entre autres par un apport de tolérance et par l'apparition du déisme (qui n'est quand même pas loin d'une hérésie). L'Islam peut il accepter cet apport ?

    - de rappeler les bases même de ce courant de penser, de les expliquer, de montrer les applications concrètes dans la vie et la société, tant à l'époque que maintenant et de rappeler ce qu'il y a à perdre en laissant s'éteindre cet esprit. Je ne suis pas certain que les programmes de français/histoire-géo/ECJS mettent l'accent de la bonne manière sur ces idées.

 

Anecdote personnelle : les cours de Français sur ce sujet m'ont gravement fait chier lorsque j'étais scolaire. Par contre, lorsqu'un prof d'histoire-géo, en classe de 1ere a commencé à nous parler des idées plutôt que des auteurs, des implications de celles-ci, de leur permanence dans les revendications de 1789, 1830, 1848, 1871 et même de 1968, qu'il nous a montré à quel point nous étions pétris par des idées modernes vieilles de 2 siècles et demi que que nous n'étions pas près à les perdre, le tout à un âge où la conscience politique commence à se forger (années lycée), ce jour là, en 2h de cours sans une note au tableau, sans une ligne dans nos cahier, il a fait de nous de vrais citoyens de la République Française.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Un article sur ce qui se passe politiquement au Danemark suite aux attaques, un questionnement intéressant je pense...

http://www.slate.fr/story/96679/charlie-hebdo-danemark-doutes

 

Et surtout il commence par ceci :

 

La publication, en 2005, des caricatures de Mahomet par le quotidien danois Jyllands-Posten a inauguré une période tumultueuse pour le Danemark, avec des ambassades brûlées, des menaces de fanatiques religieux, des boycotts... On a assisté à plusieurs tentatives d'assassinat, toutes déjouées, d'un des caricaturistes danois ainsi que d'intimidation du Jyllands-Posten. Mais rien de comparable à l’attaque terroriste contre Charlie Hebdo.

Celle-ci a suscité des vagues de dégoût, de sympathie, de colère et de réflexion parmi les Danois. En marque de respect et de soutien, chaque grand journal danois a republié des caricatures de Charlie Hebdo le lendemain de l’attaque, à l’exception notable, justement, du Jyllands-Posten. L’explication officielle tarde à venir, mais il est difficile de ne pas y voir la volonté des éditeurs, soucieux de la sécurité de leur employés, de ne pas attirer plus l’attention sur le journal.

 

"ça c'est être Charlie", et pas être un vautour qui se délecte du malheur du monde pour faire du fric avec des images chocs, des infos caviardées qui mettent en danger nos concitoyens tout en gênant le travail de la police dans une phase critique... 

Link to comment
Share on other sites

 

Notre civilisation actuelle et son coté "éclairé" nous vient en grande partie du siècle des lumières et de l'esprit de quelques philosophes et penseurs.

 

 

Disons, que nous avons réussi la rupture entre le spirituel et le temporel, pendant cette période, chose que d'autre religion n'ont pas encore fait. Quant à savoir si elles l'accepteront, seul l'avenir nous le dira.

Link to comment
Share on other sites

C'est fatiguant de toujours voir que l'éducation est toujours mis comme la solution miracle, faut croire qu'en France il est difficile d'accès d'avoir un enseignement, ou encore que nos profs ne foutent rien à leur travail ... Oui, je suis sarcastique car je trouve que certains ce bercent d'illusion de croire que la culture et l'éducation nationale est capable de régler les choses comme une baguette magique.(je dirai même que cela fait très gauchissant) Nous nous sommes pas confronté à un problème de l'éducation ou de l'enseignement mais un problème politico-religieux. Ces individus pensent que leur revendications et actes sont juste, ils croient en leur cause comme l'ont cru des communistes, fascistes, et autre idéologie. Ce n'est pas en citant de l'Eluard et Voltaire qu'on va changer quoique ce soit, d'autant qu'on le fait déjà ...

 

Comme l'a signalé certains dans ce topic, il nous reste qu'une seule solution c'est vivre avec le rythme des attentats, notre période de paix relative s'arrête dès maintenant. Et au vu du rythme de ces 5 dernières années on va avaler encore bien des couleuvres avant que les choses ce tasse, comme ce fut le cas lors de la lutte contre le communisme. Il y a bien une alternative c'est d'accepter l'existence d'un parti islamiste en France, même de l'admettre me donne de l'urticaire.

 

 La philosophie devrait être enseignée tôt. Tout le monde peut en faire et sans forcement les saouler avec un bouquin de 500 pages .

 

Comme par exemple on enseigne les textes de Joseph de Maistre et de Louis de Bonald, ou encore mieux ceux de Charles Maurras ... Oui, je taquine car j'ai détesté mes cours de philosophie. :P

Edited by Rochambeau
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

L'ancien gourou religieux des frères Kouachi condamne leurs actes! 

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/13/l-ancien-referent-religieux-des-freres-kouachi-condamne-leurs-actes_4554774_3224.html

 

Certains pensent que la France opprime les musulmans. Je suis la preuve du contraire. J'ai un casier judiciaire difficile à assumer. J'ai été condamné pour terrorisme, c'est le pire des casiers. Malgré ça, on ne m'a jamais discriminé. Bien au contraire, on m'a aidé. Des gens continuent à croire en moi

 

 

Il sert la soupe en beauté, c'est presque trop beau pour être vrai... 

Link to comment
Share on other sites

L'ancien gourou religieux des frères Kouachi condamne leurs actes! 

Il sert la soupe en beauté, c'est presque trop beau pour être vrai... 

 

Autre hypothese ambiance bisounours ... c'est le moins con de la bande et peut etre le seul capable de "changer".

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

L'ancien gourou religieux des frères Kouachi condamne leurs actes! 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/13/l-ancien-referent-religieux-des-freres-kouachi-condamne-leurs-actes_4554774_3224.html

Il sert la soupe en beauté, c'est presque trop beau pour être vrai... 

 

Kouachi en 2005 aussi etait un repenti... aucune confiance.

 

 

Je ne comprend pas ta position : le type a commis un acte répréhensible, il a été condamné, il a fait sa peine, et dans la théorie il a compris et changé (sinon à quoi sert une peine de prison autrement que l'éloignement de la société, à quoi bon le relacher ensuite ?).

En gros pour toi une personne bonne peut être bonne mais tourner mauvaise, mais une personne "mauvaise" ne peut jamais revenir sur le droit chemin c'est ça ?

 

Un article intéressant sur la récidive en France.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/justice-les-chiffres-de-la-recidive-en-france_1299565.html

Je sais que le terrorisme est différent du banditisme et autres délits, mais ça donne toujours un ordre d'idée sur le pourcentage de personnes sur qui les infos se focalisent

Edited by rendbo
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je ne comprend pas ta position : le type a commis un acte répréhensible, il a été condamné, il a fait sa peine, et dans la théorie il a compris et changé (sinon à quoi sert une peine de prison autrement que l'éloignement de la société, à quoi bon le relacher ensuite ?).

En gros pour toi une personne bonne peut être bonne mais tourner mauvaise, mais une personne "mauvaise" ne peut jamais revenir sur le droit chemin c'est ça ?

 

C'est tout le drame du doigt dans le pot confiture ou de la désintoxe. Un toxico sevré reste un toxico en rémission, et ne sera jamais quelqu'un qui n'a jamais aimé la drogue.

 

Pour le "vice" c'est un peu pareil, quand tu prends gout a quelques chose ca s'imprime dans ton cerveau, et tu as beau faire il en reste toujours quelques chose. Ne pas etre tenté a nouveau est souvent un combat quotidien. C'est d'autant plus compliqué si des éléments de rapproche de ton ancien vice, des fréquentation, des évenements, des tentations etc.

 

Certes la peine est là pour reintégrer le coupable dans le groupe sous condition, mais ce n'est en rien une assurance de non réitération ou de "blanc comme neigitude". C'est d'autant plus vrai que la prison actuelle ne fait pas grand chose pour redresser le condamné.

 

Si la mise a piquet fonctionne pour quelques comportement délictuel vis a vis de personnalité a peut pres raisonnable, dont la vie ne va pas etre détruite par la détention, et qui on un espoir de vie meilleur en changeant de comportement, pour tout un tas d'autre profil c'est juste vu comme une étape de leur vie de délinquance, ou de violence poltiique, un moyen de faire des bonne rencontre, de monter en grade en rendant de menu service etc. Et oui les criminel aussi instrumentalisent les prison, ce n'est pas que l'apannage des politiques.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Pour revenir sur certains posts évoquant la présence de français en Syrie, il faut reconnaitre que le soulèvement contre Hassad a longtemps été présenté comme un combat contre la tyrannie.

Nos médias ont assuré le SAV (Poutine soutient Damas!!), ce qui a probablement convaincu certains paumés de partir là-bas. On parlait des différentes factions, et notamment de l'Armée Syrienne Libre soutenue par Paris (fourniture "contrôlée" d'armes...). Bref, parmi les candidats au départ, s'il y avait de vrais fanatiques religieux, il y avait aussi alors des français qui voulaient se battre au côté des factions soutenues par l'Occident. Les temps changent.

 

Lorsque Daech a diffusé ces images http://www.liberation.fr/monde/2014/11/17/un-francais-parmi-les-bourreaux-de-l-etat-islamique_1144557

cette boucherie à visages découverts était aussi un moyen de compromettre définitivement ces types venus d'occident. (je ne les plains pas, loin de là).

 

Enfin, bcp imaginent que les jeunes de familles musulmanes modestes sont les principaux candidats aux départ. Délinquance, désoeuvrement, toussa...

Il y a qqes jours, une femme en pleurs témoignait à la radio du départ de son neveu pour la Syrie en septembre dernier. Famille bourgeoise, athée, "de chez nous" quoi ^^

Le neveu, 22 ans, a plongé en qqes mois et est parti en cachette.

 

 

 

C'est tout le drame du doigt dans le pot confiture ou de la désintoxe. Un toxico sevré reste un toxico en rémission, et ne sera jamais quelqu'un qui n'a jamais aimé la drogue.

 

Il y a bien des alcoolos débauchés qui sont devenus président des Etats-Unis. Ils ont trouvé le vrai chemin parait il. Des "reborn christian" qui peuvent faire ensuite des leçons de morale.

Si l'on ne propose pas une porte de sortie à ses ennemis repentis, ils restent des ennemis.

(Ne me faites pas dire qu'il faut baisser les bras).

Edited by artyparis
Link to comment
Share on other sites

C'est tout le drame du doigt dans le pot confiture ou de la désintoxe. Un toxico sevré reste un toxico en rémission, et ne sera jamais quelqu'un qui n'a jamais aimé la drogue.

 

Pour le "vice" c'est un peu pareil, quand tu prends gout a quelques chose ca s'imprime dans ton cerveau, et tu as beau faire il en reste toujours quelques chose. Ne pas etre tenté a nouveau est souvent un combat quotidien. C'est d'autant plus compliqué si des éléments de rapproche de ton ancien vice, des fréquentation, des évenements, des tentations etc.

 

Certes la peine est là pour reintégrer le coupable dans le groupe sous condition, mais ce n'est en rien une assurance de non réitération ou de "blanc comme neigitude". C'est d'autant plus vrai que la prison actuelle ne fait pas grand chose pour redresser le condamné.

 

Si la mise a piquet fonctionne pour quelques comportement délictuel vis a vis de personnalité a peut pres raisonnable, dont la vie ne va pas etre détruite par la détention, et qui on un espoir de vie meilleur en changeant de comportement, pour tout un tas d'autre profil c'est juste vu comme une étape de leur vie de délinquance, ou de violence poltiique, un moyen de faire des bonne rencontre, de monter en grade en rendant de menu service etc. Et oui les criminel aussi instrumentalisent les prison, ce n'est pas que l'apannage des politiques.

Effectivement.

On peu aussi prendre en compte le degré de toxicomanie en comparaison du niveau de radicalisation .

Il y celui qui commence et ne va pas trop loin ,donc qui pourra disons se désintoxiquer sans risque de rechute .

Ou comme le drogué qui va trop loin à un choc qui le fera revenir ,par peur ou un éclair de lucidité passager .

Il en va de même pour le radicaliste bien motivé qui une fois parti faire la guerre verra différemment la chose une fois confronter à la guerre .

Comme si le mec se réveille en voyant un rêve se transformer en cauchemar .

Tout le problème est la aussi ,comment discerner le degré de radicalisation .

On ne doit pas oublier que nos 3 gus et merah avait jamais combattu à l' étranger .

Entre une formation et la guerre il y a un pas énorme .

Donc pas évident d'avoir une confiance total envers ses gus .

Comme tu le dis si bien ,on est en pleine ambiance pot de confiture .

Donc comment caché le pot de confiture hormis peut être changer la confiture en lui enlevant se qui attire les papilles .

En gros il faut vraiment créé un organisme religieux qui va plus loin que se que l'on fait avec le culte musulman.

Que se système entre dans les foyers des français de confession musulmane de manière plus visible et audible .

Enfin si tu vois se que je veux dire .

Link to comment
Share on other sites

C'est fatiguant de toujours voir que l'éducation est toujours mis comme la solution miracle, faut croire qu'en France il est difficile d'accès d'avoir un enseignement, ou encore que nos profs ne foutent rien à leur travail ...

 

Euh... Ca s'appelle de la sur-réaction. Vas donc discuter un peu avec ces jeunes gens rapidement excités et excédés par tout un n'importe quoi. Tu le fais quotidiennement ? Fort bien, louange à toi. Ça ne change rien au fait que beaucoup sont complètement incultes, trimbalent des idées juste fausses sur ce qui fait le pays, à la pelle, et ont souvent un discours d'écorchés vifs, une incapacité manifeste au langage et à la logique, les deux étant probablement liés.

 

Faute de comprendre quoi que ce soit, ceux là se réfugient dans les postures et les fantasmes. C'est une fuite.

La faute à qui ? A leur parents, leurs familles, à ce qu'ils écoutent, à l'école aussi mais pas seulement. Les politiques, les médias, leurs tiennent-ils un discours compréhensible ? Pas du tout vu de moi, et ils sont jugés illégitimes par principe, car ce sont les mêmes qui galèrent, dont les familles et les potes galèrent, faute de travail. La faute aux patrons aussi ? Disons que ça irait probablement mieux s'il y avait moins de chômage.

 

Et après avoir enfoncé cette jolie porte ouverte, j'y retourne, au travail.

 

 

P.S. : un entretien avec le rédac' chef de Beur FM, que j'ai trouvé intéressant (Le Monde).

Link to comment
Share on other sites

Petite précision Jeannette Bougrab dont il est question dans l'article s'est présenté comme la compagne de Charb... - meme si la famille de Charb semblait absolument pas au courant -

 


Pendant ce temps là l'enquete se poursuit, on recherche des complice, notament lié a la vidéo, mais aussi la compagne de Coulibaly.

Et visiblement pendant que les cas sociaux servent de chair a canon, les plus malins servent d'autres fins.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/13/une-filiere-afghane-a-aide-hayat-boumeddiene-a-fuir_4554983_3224.html

 

La femme la plus recherchée de France se trouve en Syrie. La Turquie a confirmé lundi 12 janvier la fuite, via son territoire, d’Hayat Boumeddiene, l’épouse d’Amedy Coulibaly. La police française avait émis un avis de recherche contre la jeune femme âgée de 26 ans afin de déterminer son rôle dans l’équipée meurtrière de son conjoint.

Le ministre turc des affaires étrangères Mevlüt Çavusoglu a assuré que Hayat Boumeddiene se trouvait en Syrie depuis le 8 janvier. « Elle est entrée en Turquie le 2 janvier en provenance de Madrid. Il y a des images [la montrant] à l’aéroport, a t-il déclaré dans un entretien à l’agence de presse turque Anatolie. Elle est ensuite restée avec une autre personne dans un hôtel de Kadiköy [un district de la rive orientale d’Istanbul]. Puis elle est passée en Syrie le 8 janvier, ses relevés téléphoniques le montrent. »

La chaîne de télévision Habertürk a diffusé lundi des images de surveillance de l’aéroport Sabiha-Gökçen montrant Hayat Boumeddiene. On y voit, à ses côtés, un homme, portant un sac à dos et arborant une fine barbe et des cheveux longs attachés. D’après des informations concordantes, il s’agirait de Mehdi Belhoucine, un ressortissant français âgé de 23 ans. Un nom connu des services de renseignement français.

Le 11 juillet 2014, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné son frère aîné à deux ans de prison, dont un avec sursis, pour sa participation à une filière d’acheminement de combattants à destination de la zone pakistano-afghane. Après avoir grandi à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Mohamed Belhoucine suivait des études d’ingénieur à l’école des mines d’Albi. Il avait mis en ligne des films de propagande djihadiste, produits notamment par As-Sahab, l’organe médiatique d’Al-Qaida. Le réquisitoire définitif du parquet de Paris, en date du 21 février 2014, soulignait « la profondeur de ses convictions djihadistes et son rôle de relais de la propagande djihadiste sur Internet. »

Soirées vidéo

Comme Saïd Kouachi – l’un des deux auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo, que l’on croise en périphérie d’un dossier visant son frère Chérif –, Mehdi Belhoucine, l’homme suspecté d’accompagner Hayat Boumeddiene, apparaît dans l’affaire ayant valu un an de prison ferme à son aîné. Avant leur départ pour l’Afghanistan, les candidats transitent par un appartement à Bobigny, où Mohamed Belhoucine est convié afin de visionner les dernières vidéos de combats. D’après un participant à ces soirées, Mehdi accompagne Mohamed mais vient seulement « jouer à la console ». Alors âgé de 18 ans, cet étudiant en mécanique électronique à la faculté de Jussieu téléphone à plusieurs reprises aux financiers de la filière.

Entendu à son tour en qualité de témoin le 16 mai 2010, Mehdi Belhoucine ne cache pas qu’il se sent « particulièrement concerné par la situation » en Afghanistan, en Irak mais aussi en Palestine, en Somalie et en Tchétchénie. « J’ai pensé à me rendre dans l’un de ces pays mais pas forcément pour prendre les armes dans un premier temps. L’idée pour moi serait d’être là avec eux, de les aider, peut-être sous forme d’aide humanitaire et peut-être que, poussé, je pourrais être amené à prendre les armes », dit-il aussi. Parce qu’il semble ne servir que de messager, Mehdi Belhoucine n’est alors pas inquiété.

Le voilà devenu l’objet de toutes les attentions. Selon une source judiciaire, au moins un des membres de la filière, toujours en détention, a été approché par la justice pour être interrogé « soi-disant par les services de renseignement américains ». La demande est intervenue en fin de semaine, après la tuerie de Charlie Hebdo. Le détenu sollicité a refusé.

Une nouvelle strate

Afin de protéger la cavale de Hayat Boumeddiene, Mehdi Belhoucine a pu bénéficier des relations d’un proche de son frère, Zahir Chouket, lui-même en fuite en Tunisie. Le réquisitoire du 21 février 2014 présente Chouket comme ayant eu « un rôle de facilitateur en Turquie, où il disposait de contacts susceptibles d’héberger [des djihadistes] à Istanbul. »

L’apparition présumée de Mehdi Belhoucine aux côtés de l’épouse de Coulibaly ajoute une nouvelle strate dans une affaire qui associe plusieurs branches de l’islamisme radical. Les frères Kouachi ont fait leurs premières armes au sein de la filière des Buttes-Chaumont, qui envoyait des combattants en Irak. Ils ont été ensuite au Yémen et ont revendiqué la tuerie de Charlie Hebdo au nom d’Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA). Sous l’emprise du même mentor, le terroriste Djamel Beghal, l’un des frères Kouachi s’est lié d’amitié en détention avec Amedy Coulibaly qui, lui, a assuré avoir perpétré ses crimes au nom de l’Etat islamique. Et voilà qu’un membre d’une filière afghane aide l’épouse de Coulibaly à rejoindre la Syrie.

« Filières à tiroir »

Plusieurs hypothèses pour justifier cette jonction : dans la vidéo publiée après sa mort, Amedy Coulibaly a assuré avoir écumé les mosquées franciliennes depuis neuf mois – or les Belhoucine et leurs complices étaient des adeptes de la mosquée Omar, située à proximité de la rue Jean-Pierre-Timbaud (11e arrondissement de Paris). En 2009, Mohamed Belhoucine en Grèce et un complice à Fès au Maroc, se retrouvent dans des lieux fréquentés par le couple Coulibaly-Boumeddiene à la même époque. Enfin, Amedy Coulibaly, pour avoir fomenté l’évasion d’un des auteurs des attentats de 1995 à Paris, et Mohamed Belhoucine, pour sa participation à la filière afghane, ont tous deux été arrêtés mi-mai 2010 et écroués dans la foulée. L’éventualité d’une rencontre en maison d’arrêt n’est donc pas à écarter.

Quelle que soit l’origine de ce rapprochement, y voir la constitution d’une internationale terroriste serait sans doute erroné, les dirigeants d’Al-Qaida et de l’Etat islamique continuant à se vouer une inimitié certaine. En revanche, les parois sont beaucoup moins étanches du côté de leurs soldats. Au début des années 2000, les policiers évoquaient des « équipes à tiroir » pour désigner ces conglomérats de braqueurs corses, franciliens et marseillais se regroupant au gré des opportunités pour attaquer un fourgon blindé. Aujourd’hui, en matière de terrorisme, on peut aussi parler de « filières à tiroir ».

Link to comment
Share on other sites

Ce que tu es triste Gally... Un toxico sevré est aussi le mieux placé pour connaitre les dangers de la toxicomanie...

ce que tu ne connais pas ne te fait pas envie

La conscience des conséquence, malheureusement ca ne suffit pas a empecher la plupart de replonger si on les tente trop ... l'appelle du mécanisme de la récompense étant assez intraitable. Mais ce n'est pas vrai que pour les toxicos, c'est vrai pour toutes les addictions, que cela soit au pouvoir, a l'argent, au sexe, au jeu ... le mécanisme psychologique et la dépendance qui va avec est plus ou moins le meme pour tout, meme si certaine sont plus dure que d'autre.

Il y a bien des alcoolos débauchés qui sont devenus président des Etats-Unis. Ils ont trouvé le vrai chemin parait il. Des "reborn christian" qui peuvent faire ensuite des leçons de morale. Si l'on ne propose pas une porte de sortie à ses ennemis repentis, ils restent des ennemis. (Ne me faites pas dire qu'il faut baisser les bras).

C'est la transcendence, ils ont troquer un drogue pour une autre... au moins aussi dure, mais socialement acceptable.

C'est comme ca que les business men canalise le psychopathie par exemple etc.

Le souci c'est que ca ne se fait pas par l'opération du saint esprit et que souvent ca demande des base solide pour faire le chemin qui permet ca.

En gros il ne faut pas prendre les exceptions pour la regle sinon on risque de gravement déchanter.

Link to comment
Share on other sites

 

Et après avoir enfoncé cette jolie porte ouverte, j'y retourne, au travail.

 

Excusez moi mais défendez vous l'idée que la France est un pays remplie d'inculte et que sont système éducatif est inefficace ? Que nos professeurs sont payés à rien foutre ? Et donc que l'image véhiculé par certains partis extrêmes en France qui affirment que le niveau a diminué, est donc vrai ? Je rappelle à cela que le profile de l'islamiste est multiple entre Kelkal, Atta et Jarrah on est loin de ce que vous affirmez avec l'inculture, et c'est d'autant plus vrai pour les deux dernier cas. Dois-je aussi faire mention de personnalité multiple comme el-Banna et Madani, qui ont eu des études très complète. (vous me direz autre temps autre mœurs). C'est marrant qu'en même que des gens qui défendaient le système éducatif français se mettent tout d'un coup à lui trouver tout les défauts du monde, pour juste éviter de prendre conscience que finalement nous ne sommes face qu'à un banal conflit politico-religieux.

 

L'islamisme est un mouvement politico-religieux, je ne vois pas en quoi cela il y a de choquant à l'admettre. J'ai tendance à croire justement qu'on sous-estime grandement les revendications de ceux-ci juste parce qu'il sont totalement opposés à notre vision du monde. Affirmer que les islamismes sont tous des incultes, tout en croyant que être cultivé empêche d'être radicale (voir exalté), c'est à mes yeux plus réducteur que entendre que je fais dans la sur-réaction. Et je vous cache pas que cela sonne condescendant par rapport à de nombreuses personnes qui sont incultes, mais qui ne sont pas forcément des terroristes en puissance. Cela me rappelle un commentaire tout pourrie que j'avais lu sur Rue89, ou un connard affirmait que les DOMiens avaient plus le profile d'entrée dans le jihad que les métropolitains, et là paf quelque temps plus tard les médias ont fait leur une sur ces renoirs faisant le jihad en Irak et Syrie ...

Edited by Rochambeau
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La France traque les apôtres du terrorisme CHARLIE HEBDOAprès les attaques, les forces de l'ordre s'intéressent à ceux qui pourraient encourager ou glorifier les djihadistes.

http://www.tdg.ch/monde/france-traque-apotres-terrorisme/story/24314226

 

 

 

 

 

Censure d'une pièce après le drame de Charlie Hebdo ThéâtreEcrite par un pasteur Lausannois, «Lapidée» ne sera joué à Paris que trois fois au lieu de trente. Explications.

http://www.tdg.ch/news/standard/censure-piece-drame-charlie-hebdo/story/21708812

 

 

Tout le monde clame haut et fort «Je suis Charlie», mais quand il faut agir, il n’y a plus personne, explique la comédienne

 

 

 

Retour a la réalité, le début du changement. Une fois l'effet de groupe dissipé, l'autocensure sera belle et bien la. 

Link to comment
Share on other sites

La France traque les apôtres du terrorisme CHARLIE HEBDOAprès les attaques, les forces de l'ordre s'intéressent à ceux qui pourraient encourager ou glorifier les djihadistes.

http://www.tdg.ch/monde/france-traque-apotres-terrorisme/story/24314226

 

 

 

 

 

Censure d'une pièce après le drame de Charlie Hebdo ThéâtreEcrite par un pasteur Lausannois, «Lapidée» ne sera joué à Paris que trois fois au lieu de trente. Explications.

http://www.tdg.ch/news/standard/censure-piece-drame-charlie-hebdo/story/21708812

 

 

Tout le monde clame haut et fort «Je suis Charlie», mais quand il faut agir, il n’y a plus personne, explique la comédienne

 

 

 

Retour a la réalité, le début du changement. Une fois l'effet de groupe dissipé, l'autocensure sera belle et bien la. 

 

Interessant ta réaction de yaka faukon

Première remarque : la pièce est encore distribuée

Seconde remarque si les gens annulent (par peur, ce qui peut etre légitime à moins de vivre sous une pierre) il n'ya plus trop utilité à jouer la pièce.

On verra pour l'autocensure, pour l'instant il est encore trop tot et on est encore dans une situation à chaud pour qu'il n'y ait pas des consquences immédiates.

A moins que tu ne considères aussi le deployement policier supplémentaire comme une sur-réaction ?

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...