Tancrède

Adaptation structurelle au terrorisme

Recommended Posts

Shengen est bien pratique pour nous ainsi que pour les terroristes : plus de postes frontière, et donc moins de contrôle. Je suppose de plus qu'un agent de la DCRI qui file un suspect doit s'arrêter à la frontière ou au moins demander la coopération du pays où il se trouve par toute une voie hiérarchique compliquée et pas forcément ouverte en dehors des heures de bureau ou le week end...

Peut être qu'il faudrait aussi farfouiller dans cette direction.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, je pense que c'est rappé, nous avions une structure plutôt efficace au début des années 2000, non? Elle nous a permis de déjouer des attentats et entre autre de prévenir les USA qu'il allait se passé quelque chose sur le territoire américain en 2001. Alors qu'est ce qui c'est passé pour que tout foute le camps? Dois-je rappeler la mésaventure de 2 jihadistes dont on a perdu la trace entre la Turquie et la France, l'été dernier si mes souvenirs sont bons. Qu'ils ont d'eux même pointé à leur plus proche commisariat. Bref, quand on détruit un outil performant, qu'ensuite on vienne pleurer par ce qu'il y a eut des failles et malheureusement des morts, je suis attéré. À part augmenter notre capacité de renseignement, je ne vois pas comment lutter contre le terrorisme.

 

Je pense que le problème n°1 est avant tout dans l'explosion des cibles à suivres depuis 2001. Pour suivre 10 fois plus de cibles (nombre au hasard), il faut 10 fois plus de personnels et de moyens.

 

Et on n'a pas un moyen magique de tarir le problème contrairement au KGB où on pouvait expulser les cibles par dizaines.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait, est-ce que vous coyez au jeune qui se radicalise "tout seul" devant internet ? Moi personnellement ça me semble une tarte à la crème, comme le loup solitaire. Je ne vois pas comment on peut se radicaliser à ce point sans un contact "physique" avec un "guide" rencontré en prison, à la mosquée... Je pense que ces vidéos d'égorgement sur internet ne tranforment pas quelqu'un de neutre en un fanatique mais sont surtout regardées par un public déjà convaincu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est justement l'absence de contact physique, le coté irréel du truc qui permet de sauter le pas. Tu ajoutes des types habiles au discour mielleux, tu vends la destination comme un colo, et tu fer ta proie.

 

Les réseaux sociaux c'est une véritable vie parallèle pour beaucoup de jeunes, d'ailleurs pas strictement distinct de la vie physique.

 

C'est un peu comme ces gars qui jouent à Counter-Strike et intègrent l'US Army en s'imaginant que c'est kikif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans Mon frère le terroriste, le réalisateur-narrateur évoque un tel cas en Grande-Bretagne d'un jeune qui s'est converti, radicalisé et a préparé un attentat sans contact autre que via le web, mais je ne me souviens plus du nom du type et je n'ai pas vérifié.

 

Mais effectivement, la pub du "loup solitaire" qu'on fait sur les plateaux télé est un cas extrême. La plupart du temps, le parcours des terroristes n'échappe pas aux endroits-clés : groupe de relations aux goûts similaires, radicalisateur, prison, zone de guerre...

 

Rien que pour les zones de guerre, Merah était allé en AfPak, Nemmouche en Syrie et les Kouachi au Yémen.

 

Donc oui, dans la majourité des cas, l'auto-radicalisation c'est un fantasme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le type qui s'excite /se radicalise tout seul devant des vidéo va tomber de haut lorsqu'il sera confronté aux horreurs de la guerre. Idem s'il se base sur le discour d'un illuminé.

 

Maintenant le même bad guy qui prépare tout seul des attentats depuis le confort de son appart occidental va faire de gros dégats.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'un autre côté, il sera nettement moins compétent. Le British en question s'est fait gauler comme un débutant avant de commettre son premier attentat.

 

Comme quoi, la menace du "lone wolf", certes pas nulle, est excessivement médiatisée par rapport aux profils plus classiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Compter sur l'incompétence de celui qui se radicalise "à domicile" me parait risqué...

 

Nul besoin de posséder un entrainement ramboesque pour aller flinguer quelques civils ou dessinateurs de presse désarmés

Share this post


Link to post
Share on other sites

Compter sur l'incompétence de celui qui se radicalise "à domicile" me parait risqué...

Nul besoin de posséder un entrainement ramboesque pour aller flinguer quelques civils ou dessinateurs de presse désarmés

Se mentir en brodant sur les loups solitaires et autre auto radicalisation 2.0 comme moteur essentiel du totalitarisme islamiste l'est tout autant...

S'auto radicaliser sur internet c'est très risqué. Il est très facile de tomber sur des gobet pot, d'être surveillé électroniquement, donc dur de rester sous les radars. D'ailleurs le B A na du terrorisme islamiste c'est d'éviter les communications électroniques pour tout ce qui est sensible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au risque de me répéter :

 

Nul besoin de posséder un entraînement ramboesque NI DE CONNECTION 2.0 DJIHAD pour aller flinguer quelques civils ou dessinateur de presse désarmés.

 

Par  contre un djeun suffisament déjanté (genre Colombine) suffisament parano pour éviter de se faire repérer sur tous les sites Allah akbar là ça craint.

 

Même les terroristes de Paris dont au moins un ou deux avaient déjà fait l'objet de surveillance ont pu aller jusqu'au bout de leur démarche terroriste. Je doute qu'un Patriot Act si cher au premier ministre y change grand chose : trop de monde à contrôler, trops de dérapages possibles, trops de lacunes.

 

J'en profite pour pousser une gueulée sur la récup dont a fait preuve le gouv. et surtout sur les politiciens étrangers qui ont osé défiler alors qu'ils chient sur la liberté d'expression

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nul besoin de posséder un entraînement ramboesque NI DE CONNECTION 2.0 DJIHAD pour aller flinguer quelques civils ou dessinateur de presse désarmés.

Pour un terroriste isolé, sans aucun soutien et aucune formation, c'est assez dur de se procurer des armes de guerres (ou des explosifs de qualité) et de faire un attentat vraiment efficace. Pour tuer un civil, il suffit d'un fusil de chasse, mais ça risque de ne pas suffire pour tuer quelqu'un qui a un garde du corps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens sur le sujet. Cela fait maintenant plus d'un mois que nous sommes en posture "Vigipirate alerte attentat" et plutôt que de réduire la tension, il vient justement d'être renforcé avec une couverture au niveau des Alpes Maritime.

Pourtant ce niveau de vigilance est censé ne concerner qu'une durée "très limité" (d'après la définition gouvernementale : http://www.risques.gouv.fr/menaces-terroristes/le-plan-vigipirate)

J'en viens donc à me demander si ce niveau n'est pas insuffisant (on va finir par être en "alerte attentat" en permanence)

Actuellement, on assure la protection militaire de certaines écoles ou lycée (principalement juives ?) mais si on devait le généraliser, ça reviendrait à protéger plus de 11 000 établissement du secondaire (collège ou lycée, donc avec une présence militaire quasi-permanente vu que toutes les heures entre 8H et 18H il va y avoir des élèves qui arrivent ou quitte l'établissement) et peut-être même plus de 52 000 du primaire (donc seulement avec quelques moment d'ouverture et de fermeture et souvent bien moins d'élèves)

Rien que pour protéger les 11 000 établissements du secondaire, cela pourrait demander presque 100 000 soldats en permanence (on parle d'établissement assez grand donc ayant de quoi abriter un détachement de quelques 10 ? soldats chargés d'assurer la sécurité) Dans des reportages US, on voit régulièrement des établissement scolaire avec des vigiles armés à l'entrée, si c'est un véritable besoin cela pourrait faire partie des missions de l'armée.

En plus de ces établissements scolaires, je présume qu'il y a d'autres lieux fortement peuplés (et symboliques) qui pourraient nécessiter une présence militaire au moins ponctuelle (il faudrait comparer avec un pays déjà en état de guerre contre les terroristes sur son sol comme Israël)

En fait rien que pour assurer des missions de protection d'installations fixes, la France pourrait mobiliser entre 100 et 200 000 militaires (à multiplier par 2 ou 3 suivant la durée du service, entre une formation initiale assuré pendant les vacances pour un service de plus d'un an ou une formation continue sur toute l'année pour un service de quelques mois). On parle aussi d'infrastructures fixes pouvant souvent aussi servir de logement pour les militaires (il y a souvent des internats sur place donc de quoi les loger) donc ça réduit le problème du manque d'infrastructure en cas de ré instauration d'un service militaire.

En fait, je ne suis pas sur qu'un service (partiellement) militaire obligatoire soit aussi difficile que ça à réinstaller. Surtout si on compte aussi des activités annexes (comme les 200 000 services civiques d'annoncés) et qu'on tolère des exemptions (chargé de famille salarié ...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la surveillance de lieu publique, on ne vas tout de même pas mettre des militaires devant chaque établissement scolaire ! Même au Pakistan qui voit 2 a 3 écoles attaqué par semaine, on en n'est pas a ce point la. C'est aux policiers municipaux de s'y collé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon il faut etre réaliste, ce n'est pas les cibles molles qui manquent dans nos sociétés et systèmes urbains. En vrac : cinés, théatres, centres commerciaux, écoles/collèges/lycées, universités, bibliothèques, transports en commun, places touristiques, hopitaux, hôtels... faire un carton n'est pas compliqué si les gars sont passés à travers le maillage rens, il va falloir intégrer cela une fois pour toute....

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reprends ;

Il faut rester raisonnable et surtout mesurer la portée réelle de ce genre d'attaque. Rapporté à notre population ce sont des piqûres de moustiques.

Chaque jour le tabac et la voiture font plus de morts.

 

Il est essentielle de ne pas changer notre société pour ce genre de mauvaises raisons.

Dans un autre registre, la mise en place du blocage administratif de site web est l'exemple même de l'idée stupide - il est donc normal que le gouvernement l'ait mise en pratique. Un gamin de 12 ans sait comment contourner ce genre de mesure niaise.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon il faut etre réaliste, ce n'est pas les cibles molles qui manquent dans nos sociétés et systèmes urbains. En vrac : cinés, théatres, centres commerciaux, écoles/collèges/lycées, universités, bibliothèques, transports en commun, places touristiques, hopitaux, hôtels... faire un carton n'est pas compliqué si les gars sont passés à travers le maillage rens, il va falloir intégrer cela une fois pour toute....

 

C'est très vrai. Mais au vu de la réaction aux récents attentats au Danemark, je me demande s'il sera aussi facile de "s'habituer".

 

Par s'habituer je ne veux naturellement pas dire considérer ce type d'attentats comme acceptable, mais les considérer comme une simple nuisance que l'Etat et les institutions se donnent pour objectif de réduire, non d'éliminer, car reconnaissant que ce serait irréaliste. Un peu comme les accidents de la route, les accidents domestiques, les cancers dus au tabagisme, etc.

 

Ce type d'attentat peut bien tuer très peu par comparaison aux fléaux que je viens de citer, il reste une différence essentielle. Qu'il s'agisse d'une voiture accidentée ou d'un cancer du poumon, c'est une mort souvent sans coupable trop visible - certes très souvent quelqu'un a bien des risques inconsidérés, mais il est facile de l'oublier - et du moins c'est une mort sans coupable qui voulait tuer.

 

Si chaque année 500 personnes en France étaient tuées par des terroristes, pendant que les tués par fait de tabagisme diminuaient de 1%, il y aurait lieu de se réjouir ! Ce serait une bonne affaire pour notre espérance de vie et la France serait devenue un pays plus sûr... car le nombre de tués diminuerait, les dégâts du tabac sont estimés à 73 000 morts par an

 

Mais à mon avis, l'impression produite serait plutôt que la France est devenue un coupe-gorge et un terrain de guerre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pourquoi il faut se méfier de nos sentiments et analyser les situations en prenant du recul. Car là, le risque c'est de trahir ce qui fait notre société dans le but de la défendre.

 

La décision de bloquer des sites web sur simple décision administrative est l'exemple type de la mesure imbécile. Elle permet de trouver facilement les sites "intéressants" : ce sont ceux qui seront bêtement (mal) bloqué.

En plus, cela n’empêche rien, tout gamin voulant télécharger de la musique sait comment contourner ce genre de pseudo blocage : on se contente de supprimer des noms de domaine de la copie de l'annuaire fournie par les fournisseurs d'accès français. Les sites restent référencé dans l'annuaire mondial interrogeable par tout un chacun depuis son ordinateur (c'est le cas du mien).

Par contre on vient de mettre le doigt dans un mécanisme de censure administrative qui sera rapidement détourné pour les raisons les moins avouables.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très vrai. Mais au vu de la réaction aux récents attentats au Danemark, je me demande s'il sera aussi facile de "s'habituer".

 

Par s'habituer je ne veux naturellement pas dire considérer ce type d'attentats comme acceptable, mais les considérer comme une simple nuisance que l'Etat et les institutions se donnent pour objectif de réduire, non d'éliminer, car reconnaissant que ce serait irréaliste. Un peu comme les accidents de la route, les accidents domestiques, les cancers dus au tabagisme, etc.

 

Ce type d'attentat peut bien tuer très peu par comparaison aux fléaux que je viens de citer, il reste une différence essentielle. Qu'il s'agisse d'une voiture accidentée ou d'un cancer du poumon, c'est une mort souvent sans coupable trop visible - certes très souvent quelqu'un a bien des risques inconsidérés, mais il est facile de l'oublier - et du moins c'est une mort sans coupable qui voulait tuer.

 

Si chaque année 500 personnes en France étaient tuées par des terroristes, pendant que les tués par fait de tabagisme diminuaient de 1%, il y aurait lieu de se réjouir ! Ce serait une bonne affaire pour notre espérance de vie et la France serait devenue un pays plus sûr... car le nombre de tués diminuerait, les dégâts du tabac sont estimés à 73 000 morts par an

 

Mais à mon avis, l'impression produite serait plutôt que la France est devenue un coupe-gorge et un terrain de guerre !

 

J'aime pas trop les comparaisons de se genre   ;) .

 

Un exemple :

Je suis un gros fumeur ( je suis fumeur malheureusement ) ,si demain j'ai un pépin et bien sa touchera un cercle réduit et qui se retrouvera noyé dans la masse .

certains dirons que sa ne pouvait que finir que comme sa car j'étais fumeur ,donc mon choix .

 

Si demain on a 500 personnes qui meurent du terrorisme sur une année sa aura un impacte dans les esprits puisque de facto on se sentira comme une victime potentielle même si sa n'arrivera jamais .

Donc s'est qu'on perçois un danger ,une situation qui pourrait modifié à une échelle plus grande que notre simple contexte familial et amical qui pourrait indirectement nous mettre dans une position de danger encore plus grave ,une guerre ,donc une société qui se casse la gueule .

Donc le bien être de la vie de tout les jours .On reste marqué par les deux guerre mondiales et sa ,tout perdre s'est psychologiquement imprégné .

 

Alors on va me dire mais non monsieur ,il n'y aura plus de guerre en Europe ,ou en France .Sauf qu'avec une super médiatisation on nous amène les images de la guerre que l'on pensait lointaine ,Et on se dit que dans le contexte actuelle mondiale rien n'est sûr ou garantie .

 

De plus le caractère des attentats prend une autre dimension parce qu'il y a de l'idéologie ,du religieux etc ... qui montre un rejet de notre société ,un truc qui met en cause notre mode de vie qui n'a pas comme horizon la guerre .

Sa plus le fait  qu'il y a des musulmans en France et on un cocktail qui met sous pression .

 

attention je dis pas que s'est la faute aux musulmans .

 

Une guerre s'est toujours un sentiment qui monte ,comme si l'inévitable allait arrivé .Parfois sa redescend tout seul et on se dit on est passé loin ,d'autres fois sa passe pas et là s'est le drame comme dirait la pub .

 

Donc si demain je trépasse à cause du tabac ,qui sur le Forum le saura ?

certains qui me connaissent qui viendront vous en parlé ,certains en seront désolé mais sa finira toujours par se diluer dans le temps et assez rapidement (et s'est tout à fait normal )  ,mais en dehors du forum personne ne le saura .

 

Si demain je fais parti des victimes d'un attentat ,vous le saurez et l'effet sera carrément différent car cela touchera l'actualité même si comme tout sa se diluera dans le temps mais l'impact ne sera pas le même .

 

Enfin voilà si vous voyez se que je veux dire  :) .

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très vrai. Mais au vu de la réaction aux récents attentats au Danemark, je me demande s'il sera aussi facile de "s'habituer".

vivre avec est possible, c'est le lot de toutes les guerres civiles, et autre terrorisme chronique, on a connu ça en France il n'y a pas si longtemps avec les événements d'Algérie. Les algériens on connu ça il y a encore moins longtemps avec la guerre civile FIS/GIA etc.

Je pense qu'on fait une très mauvaise lecture des attentats et autres violences politiques islamiste, et qu'on ne regarde cela qu'avec une vision technique et pas du tout stratégique.

La question c'est quel est le but suivi par cette logique. A quoi ces actions politique violente amene, et d'ou elle procède. Que recherche les commanditaires etc.

Partant de là on a une chance de trouver des contre mesures pertinentes a leur stratégie.

Si on reste dans des contre mesure purement tactique aux symptômes on risque juste de chroniciser le truc... et c'est sans intérêt.

A mon sens le passage a la violence politique est un signal plutôt positif. C'est souvent la marque d'un échec, et le seul désespoir de faire vivre la cause alors quelle est déjà perdue.

Ce qui est plus ennuyeux c'est que cette violence politique serve aussi de "réclame" pour la cause, et que ça fonctionne plus ou moins, mais que ça fonctionne.

Alors que dans le même temps nous n'avons pas beaucoup de réponse sur le fond.

En gros le totalitarisme religieux recrute, et nous n'avons pas grand chose a lui opposer comme "-isme sexy".

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement sans la grosse caisse des médias, un attentat de temps à autre en France ça passerait presque inaperçu. C'est spectaculaire parce que ça fait boum, mais c'est rare et les pertes sont hyper faibles en vies humaines comparées aux accidents de la route par exemple ou aux morts par infection nosocomiale dans les hôpitaux (10 à 20 000/ an). Bref... Le terrorisme c'est l'arme du désespéré comme dirait G4lly, et ça ne débouche sur rien. Par contre ça a le mérite de remettre certaines choses en place du côté des naïfs version bisounours. Et ça dope les sondages du pouvoir en place, pour un temps en tout cas.

Edited by Jojo67

Share this post


Link to post
Share on other sites

...............

 

Que nous vaut un message aussi constructif? L'occasion islamiste fait le larron, tous les dossiers en souffrance sont ressortis de la naphtaline :lol: d'autant que les réaction tres tendre aux "révélation" snowdenienne laisse la porte grande ouverte a faire passer ces texte en loucedé dans l'impunité général.

 

Ce qui est très intéressant c'est la privatisation du système. Sous entendu on veut en mettre plein les yeux, mais avec nos moyen de maliens on est capable de rien donc on va vous forcer vous entreprise de l'internet a faire le travail a notre place et si vous le faite mal vous serez complice...

 

M'enfin ce genre de dérive c'est pas comme si on s'en doutait pas, elles sont a l’œuvre depuis longtemps et tout le monde s'en fout, continue a utiliser encore plus massivement les moyens en question écoute ou pas, c'est donc que c'est déjà tellement banalisé dans un monde ou l'intimité n'intéresse plus personne.

 

Évidement changer notre mode de vie ... s'assoir sur les valeurs qui sont sensé être l'essence de la république etc. c'est bien une victoire du terrorisme, mais chut.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fini le "Cash" Sapin veut tout savoir sur vaut échange d'argent :lol:

Possibilité de paiement en liquide réduite, idem pour les versements.

Complication de l’accès aux crédits consos - notamment l'identité -.

Complication de l’accès aux moyens de paiements anonymisables comme les cartes de paiement préchargé.

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/03/18/terrorisme-le-gouvernement-s-attaque-aux-paiements-en-liquide_4595828_3224.html

 

 

Le gouvernement a annoncé, mercredi 18 mars, une batterie de nouvelles contraintes sur les paiements et les transferts financiers de faibles montants dans le cadre de la lutte contre le financement du terrorisme. Objectif, selon Michel Sapin, ministre des finances : combattre « le terrorisme à bas coûts ».

 

Citant les attentats de janvier en France et les moyens de financement très communs qui semblent avoir été mis en œuvre pour les organiser, M. Sapin, a estimé que « ce terrorisme à bas coût se nourrit de fraudes, de blanchiment, de petits trafics ». Une référence à l'auteur de la prise d'otages de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris, Amedy Coulibay, qui s'est équipé grâce à des paiements en liquide.

« La première volonté, c'est de faire reculer le cash et l'anonymat dans l'économie française. Nous avons besoin de pouvoir tracer les opérations suspectes très en amont, a détaillé le ministre. Il faut resserrer les mailles du filet. »

Pas plus de 1 000 euros

Parmi les mesures annoncées par M. Sapin, une véritable chasse à l'argent liquide :

  • les paiements en espèces seront limités à 1 000 euros, contre 3 000 actuellement, à partir du 1er septembre, hors paiements entre particuliers, et à 10 000 euros, contre 15 000 actuellement, pour les non-résidents ;
  • les retraits et dépôts d'espèces d'un montant cumulé supérieur à 10 000 euros sur un mois seront quant à eux signalés automatiquement à Tracfin à partir de janvier 2016 ;
  • il sera désormais obligatoire de présenter une pièce d'identité pour toute opération de change supérieure à 1 000 euros ;
  • le gel des avoirs financiers de personnes soupçonnées de terrorisme par la justice sera désormais possible pour les avoirs immobiliers et mobiliers.
Pour les crédits à la consommation et les transferts internationaux en espèces, une concertation sera lancée dans le courant du premier semestre de cette année, et l'acquisition, le rechargement et l'utilisation des cartes prépayées seront mieux encadrés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,500
    Total Members
    1,550
    Most Online
    am60
    Newest Member
    am60
    Joined
  • Forum Statistics

    20,876
    Total Topics
    1,311,306
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries