Recommended Posts

Tiens au fait pourquoi zelinsky nest pas devenu president hier ?

Tout simplement parce que la constitution dit que cest 30 jours max apres l'election, mais sans plus de precision. Alors quoi ?

Le president a le droit de dissoudre le parlement avant le 27 mai, soit moins de 6 mois avant les elections legislatives. Passer ce moment il devra attendre les elections normales en novembre... Et vu que c'est le parlement qui decide du jour de l'intronisation, qu'il est pro Porochenko, que les députés risquent de ne pas etre réélus, que ce sont des pourris (souvenez vous la masquarade à ses debuts), que... Bah ca traine. 

Dans la rue ca ne gueule pas encore, mais les personnes interrogées trouvent ca anormal, et ca va peut etre commencer à bruisser... 

 

Edited by rendbo
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

e87f572_OGI04_UKRAINE-INAUGURATION-_0520

Ca y est, le nouveau president a pris ses fonctions aujourd'hui, et comme prevu, il a dissous la rada dans la foulée, et renvoyer des tas de gars un peu louches qui gravitaient autour de Poro...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/ukraine-zelensky-veut-arriver-a-un-cessez-le-feu-dans-l-est-20190520

Citation

Le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé ce lundi dans son discours d'investiture la dissolution du Parlement, qui lui est largement hostile, convoquant des législatives anticipées sans attendre le scrutin prévu jusqu'ici en octobre. «Je dissous le Parlement», a-t-il lancé devant les députés et délégations internationales réunies dans l'hémicycle, malgré les incertitudes juridiques persistant sur sa capacité à lancer ce processus très encadré.

Il a également indiqué vouloir arriver à un cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine, où un conflit meurtrier oppose depuis cinq ans l'armée ukrainienne à des séparatistes pro-russes. «Notre première tâche, c'est d'arriver à un cessez-le-feu dans le Donbass», le bassin houiller en partie contrôlé par les séparatistes, provoquant une salve d'applaudissements de députés.

et quasiment mot pour mot dans les 2/3 du texte : https://www.europe1.fr/international/ukraine-investi-president-volodymyr-zelensky-dissout-le-parlement-3899619

Citation

Volodymyr Zelensky a été investi président d'Ukraine lundi. Il a annoncé dans son discours d'investiture la dissolution du Parlement convoquant des législatives anticipées sans attendre le scrutin prévu jusqu'ici en octobre.
L'ex-comédien et humoriste Volodymyr Zelensky a été investi président d'Ukraine lundi, ouvrant une nouvelle ère pour ce pays indépendant depuis moins de 30 ans, éprouvé par une guerre et des difficultés économiques. "Je m'engage par tous mes actes à défendre la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine, prendre soin du bien-être de la Patrie et de celui du peuple ukrainien, défendre les droits et libertés des citoyens", a déclaré Volodymyr Zelensky en prêtant serment devant les députés et une cinquantaine de délégations étrangères.

Dans son discours d'investiture, il a annoncé la dissolution du Parlement, qui lui est largement hostile, convoquant des législatives anticipées sans attendre le scrutin prévu jusqu'ici en octobre. "Je dissous le Parlement", a-t-il lancé devant les députés et délégations internationales réunies dans l'hémicycle, malgré les incertitudes juridiques persistant sur sa capacité à lancer ce processus très encadré.

L'ancien comédien a également déclaré que sa "première tâche" était d'arriver à un cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine, où un conflit meurtrier oppose depuis cinq ans l'armée ukrainienne à des séparatistes prorusses. "Notre première tâche, c'est d'arriver à un cessez-le-feu dans le Donbass", le bassin houiller en partie contrôlé par les séparatistes, provoquant une salve d'applaudissements de députés.

c'est là qu'on se dit que notre force à nous l'occident, c'est le pluralisme de notre presse...

Pour une fois c'est le monde qui à un bon article complet : https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/20/a-peine-investi-volodymyr-zelensky-convoque-des-legislatives-anticipees-en-ukraine_5464529_3210.html

Citation

A ceux qui espéraient que l’homme se serait assagi après sa victoire foudroyante à l’élection présidentielle ukrainienne, en avril, Volodymyr Zelensky a opposé, lundi 20 mai, un démenti cinglant. Investi président, l’ancien acteur a montré qu’il n’entendait pas abandonner les méthodes qui l’ont conduit au pouvoir : impertinence, transgression et offensive permanente.

A peine prononcée sa prestation de serment, le sixième président de l’Ukraine indépendante a annoncé la dissolution du Parlement et la convocation d’élections anticipées, qui devraient se tenir dans un délai de deux mois. Elu en capitalisant sur la défiance des Ukrainiens envers leurs élites et sa promesse de mettre fin à la corruption et de « casser le système », le président Zelensky semble déterminer à maintenir ce cap, celui d’une pression constante sur la vieille classe politique.

« Je ne comprends pas quand nos gouvernants haussent les épaules et disent “nous ne pouvons rien faire”. Ce n’est pas vrai, vous pouvez faire quelque chose : vous pouvez prendre une feuille de papier et un stylo et laisser vos fauteuils à ceux qui pensent aux générations futures », a-t-il lancé à des députés médusés pour justifier sa décision.

A ce Parlement malmené, le nouveau président a toutefois enjoint d’adopter comme dernières mesures une réforme du code électoral et la fin de l’immunité parlementaire. « Faites cela et vous pourrez vous décerner une médaille », a-t-il plaidé, demandant à plusieurs hauts fonctionnaires et ministres chargés de la défense et de la sécurité de démissionner. Premier à entendre l’appel, le premier ministre Volodymyr Hroïsman a annoncé son départ dans la soirée.

73 % des voix

Au-delà du symbole et du message envoyés à l’Ukraine, il y a aussi pour le nouveau président une nécessité : le parti qu’il a créé, Serviteur du peuple (du nom de la série à laquelle il doit une part importante de sa popularité, où il incarne un simple professeur propulsé président), ne dispose pour l’heure d’aucun élu. En surfant sur la vague qui l’a vu emporter 73 % des voix au second tour de la présidentielle, M. Zelensky peut espérer constituer un groupe suffisamment solide pour former une coalition. Sans cela, la tâche déjà infiniment compliquée de réformer en profondeur les structures de l’Etat ukrainien s’annoncerait tout bonnement impossible.

La manœuvre n’est pas seulement risquée, elle peut être contestée. La Constitution prévoit en effet la possibilité d’une dissolution une fois seulement l’absence de coalition viable constatée par le président du Parlement. D’éventuelles contestations constitueraient un premier rapport de force à mener pour le président élu. « L’expérience montre que lorsque les légitimités politiques et juridiques s’affrontent, c’est le politique qui l’emporte, tempère l’analyste politique Vladimir Fessenko. Surtout, les groupes les plus importants du Parlement ne sont pas foncièrement contre des élections anticipées. »

C’est particulièrement vrai s’agissant des élus fidèles au président sortant, Petro Porochenko, qui entend lui aussi profiter de la mobilisation de son électorat, dont une partie n’a pas digéré l’élection du comique Zelensky, jugé non seulement inexpérimenté, mais aussi faible et soumis aux intérêts oligarchiques.

« Chacun d’entre nous est président »

Les détracteurs du président n’auront sans doute pas été rassurés par les saillies populistes qui ont émaillé le discours d’investiture du nouveau président. « Chacun d’entre nous est président. Chacun d’entre nous a prêté serment sur la Constitution, chacun d’entre nous assume la responsabilité pour notre Ukraine », a-t-il ainsi débuté son intervention, quelque peu décousue quoique au ton très volontariste.

Agé de 41 ans, le plus jeune président de l’Ukraine postsoviétique est arrivé à pied au Parlement, saluant la foule massée sur l’itinéraire. Par deux fois, il est passé de l’ukrainien au russe : pour réclamer au pouvoir russe la libération des prisonniers ukrainiens détenus par Moscou puis pour rappeler aux citoyens du Donbass qu’ils appartiennent bien à la communauté nationale.

Volodymyr Zelensky a d’ailleurs particulièrement insité sur la nécessité de parvenir à un cessez-le-feu dans l’est du pays – « Ce sera ma première mission » – où les affrontements ont fait quelque 13 000 morts depuis 2014. Tout en se disant prêt à « tout » dans ses discussions avec Moscou, il a précisé que la reprise du dialogue avec la Russie ne pourra avoir lieu qu’après la restitution des territoires ukrainiens et la libération des prisonniers de guerre.

 

Edited by rendbo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, rendbo a dit :

e87f572_OGI04_UKRAINE-INAUGURATION-_0520

 

Il ne rigole pas, massue en main!  :angry:

Au fond de lui, je suis sûre qu'il pense encore jouer un rôle à la TV...:rolleyes:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Jésus a dit :

Il ne rigole pas, massue en main!  :angry:

C'est plutôt la boulava de l'hetman (masse d'armes), qui était en Pologne et en Ukraine un symbole du pouvoir militaire aux 16ème et 17ème siècles.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Boulava_(sceptre)

Citation

...Quand Bogdan Khmelnytsky commue sa fonction d'auditeur de l'ataman pour le titre polonais d'hetman, la boulava s'intègre alors avec le bountchouk à un ensemble de symboles de l'hetmanat appelés kleïnodi.... Au XVIIIe siècle, le partage de la Pologne fait disparaitre la fonction et son insigne. Celui-ci est repris au xxe siècle, en particulier par la Deuxième République de Pologne comme attribut de maréchal et par les présidents d'Ukraine comme symbole de souveraineté....

 

Edited by LunchTime
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La perte du client russe avait impacté de nombreuses entreprises ukrainiennes (et russes aussi)... et en particulier les industries d'armement ukrainiennes.

La Chine est venue faire son shopping en Ukraine, pardon investir dans les entreprises locales.

https://www.washingtonpost.com/world/europe/at-a-ukrainian-aircraft-engine-factory-chinas-military-finds-a-cash-hungry-partner/2019/05/20/ceb0a548-6042-11e9-bf24-db4b9fb62aa2_story.html?utm_term=.3ee246d1db9b

https://en.wikipedia.org/wiki/Motor_Sich#cite_ref-scmp-20170916_5-0

Dans l'article précédent du Wapo, les USA critiquent le niveau d'investissement chinois en Ukraine (*), avec comme exemple une tentative de rachat de Motor Sich, un grand fabriquant de moteur (pour Antonov et d'hélicoptères).
Le rachat total avait été limité à un investissement de 25% pour raison de sécurité nationale, mais ça n'empêche pas des échanges réguliers d'ingénieur (voire des propositions d'expatriation lucrative en Chine).
Les Ukrainiens répliquent qu'ils ont besoin de client pour vivre, et que les USA n'ont qu'à leur passer commande.

* Rappels: il y avait déjà eu le vieil achats de plans & épaves de porte-avion et des prototypes de T-10K
Il y avait aussi eu des accusations que les progrès récents des missiles Nord Coréens avaient été facilités par la fourniture de moteurs (ukrainien ou russe?)

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, rogue0 a dit :

La perte du client russe avait impacté de nombreuses entreprises ukrainiennes (et russes aussi)... et en particulier les industries d'armement ukrainiennes.

La Chine est venue faire son shopping en Ukraine, pardon investir dans les entreprises locales.

Chasser les Russes pour faire entrer les Chinois, c'est la politique américaine habituelle :

Le 25/09/2017 à 17:18, Wallaby a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/19894-les-balkans-au-coeur-dun-nouveau-grand-jeu/?page=2&tab=comments#comment-1085667

http://nationalinterest.org/feature/china-using-the-russia-america-standoff-win-big-europe-22442 (24 septembre 2017)

Sous la pression d'Hillary Clinton, la Bulgarie a annulé un contrat avec Rosatom pour la construction d'une centrale nucléaire. Résultat, la Bulgarie a dû indemniser Rosatom et finalement c'est les Chinois qui ont remporté le marché, avec en plus le contrôle de l'exploitation.

http://www.air-defense.net/forum/topic/18223-ukraine/?page=31&tab=comments#comment-742434

Posté(e) February 24, 2014

http://www.razumkov.org.ua/upload/Sidenko_East_European_Studies_2013.pdf

Volodymyr Sidenko, « Les politiques d'intégration régionale de l'Ukraine : l'UE face à la communauté eurasienne » 2013, 19 pages en anglais

[page 23] L'implication d'acteurs tiers tels que la Chine est également une entreprise risquée, si l'on prend en compte l'habileté avec laquelle la Chine conquiert les marchés étrangers, sans compter les dépendances que crée l'endettement. Par dessus le marché, la Russie pourrait se montrer jalouse du flirt de l'Ukraine non seulement avec l'UE mais avec la Chine également, cette dernière constituant pour la Russie un allié global problématique et un concurrent...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, kalligator a dit :

Bon c'est bien gentil tout ça le nouveau président commence quand à faire bouger le pays ?

Il lui faut une majorité pour ça. Et un parti, qu'il n'a pas encore crée.

Il va donc falloir attendre. Plusieurs mois. Est-ce que l'opinion attendra ? Pas sur.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me permet de lui proposer un programme :

- Lutter contre la corruption

-Relancer l'agriculture

-Lutter très sévèrement contre la corruption

-Remettre l'armée à niveau

-Editer des lois d'exception contre la corruption

 

ETC

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, kalligator a dit :

Je me permet de lui proposer un programme :

- Lutter contre la corruption

-Relancer l'agriculture

-Lutter très sévèrement contre la corruption

-Remettre l'armée à niveau

-Editer des lois d'exception contre la corruption

 

ETC

 

Ce serait un minimum. Pas sur qu'il aille au-delà de taper à la porte de l'UE et de l'OTAN.

L'agriculture ukrainienne fonctionne toujours aussi mal ? Ils ont réussi à mettre en place un agrobusiness dans les Terres Noires ou il n'y a encore que de l'extensif ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, kalligator a dit :

Bon c'est bien gentil tout ça le nouveau président commence quand à faire bouger le pays ?

Les lois anti corruptions et la levée de l'immunité, dans son discours d'investiture , il a demandé aux députés de les voter avant de se barrer / se faire dégager par le peuple.

Ca bouge pas mal dans les réseaux citoyens, ça refait le monde, ça espère dégager les éléphants et aller vers le mieux. Mais pour l'instant le prez' a plus de bâton dans les roues (de la part des députés) que d'aide. Les élections législatives seront en juillet. D'ici là, vu qu'il ne peut pas gouverner par décret, peu de chance que ça bouge beaucoup (par contre il mettra en évidence dans ce laps de temps comme certaines forces empêchent d'avancer)

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://razumkov.org.ua/en/comments/russian-investments-in-ukraine-peculiarities-of-2018 (18 décembre 2018)

Selon UkrStat (le Service national des statistiques de l'Ukraine), la Fédération de Russie est devenue le principal investisseur dans l'économie de l'Ukraine en 2018.

Auparavant, les investissements en provenance de Russie se cachaient derrière des formats et des domaines d'activité qui ne révélaient pas l'origine de ces investissements. Aujourd'hui, la coopération par l'intermédiaire de certaines personnes morales et physiques est compliquée par les sanctions. L'activité offshore a perdu de sa dynamique. En conséquence, la situation devient plus conforme à la réalité. En outre, le risque d'escalade militaire reste élevé sans qu'aucun signe de résolution de conflit ne soit en vue. Deuxièmement, il y a une certaine déception face à l'absence de progrès dans l'amélioration du climat d'investissement du pays. Par conséquent, seuls les investisseurs habitués à un tel environnement peuvent travailler ici, et c'est vrai pour les Russes. En outre, les indicateurs UkrStat peuvent indiquer une activité réduite des investisseurs étrangers autres que les Russes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

http://razumkov.org.ua/en/comments/russian-investments-in-ukraine-peculiarities-of-2018 (18 décembre 2018)

Selon UkrStat (le Service national des statistiques de l'Ukraine), la Fédération de Russie est devenue le principal investisseur dans l'économie de l'Ukraine en 2018.

Auparavant, les investissements en provenance de Russie se cachaient derrière des formats et des domaines d'activité qui ne révélaient pas l'origine de ces investissements. Aujourd'hui, la coopération par l'intermédiaire de certaines personnes morales et physiques est compliquée par les sanctions. L'activité offshore a perdu de sa dynamique. En conséquence, la situation devient plus conforme à la réalité. En outre, le risque d'escalade militaire reste élevé sans qu'aucun signe de résolution de conflit ne soit en vue. Deuxièmement, il y a une certaine déception face à l'absence de progrès dans l'amélioration du climat d'investissement du pays. Par conséquent, seuls les investisseurs habitués à un tel environnement peuvent travailler ici, et c'est vrai pour les Russes. En outre, les indicateurs UkrStat peuvent indiquer une activité réduite des investisseurs étrangers autres que les Russes.

Voilà qui est très étonnant mais finalement c'est bon signe si les russes pensaient qu'une guerre pouvait éclater ils s'abstiendraient.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.spiegel.de/politik/ausland/ukraine-seegerichtshof-in-hamburg-entscheidet-ueber-matrosen-in-russischer-haft-a-1269056.html (25 mai 2019)

L'affaire des marins ukrainiens capturés en novembre dans le détroit de Kertsch passe en jugement au tribunal international de la mer d'Hambourg. La Russie a boycotté la procédure, arguant qu'une affaire militaire n'est pas de la compétence de ce tribunal.

Les services secrets du FSB avaient embarqué à bord d'un navire de Greenpeace dans l'océan Arctique en 2013 et arrêté l'équipage, tandis que les Pays-Bas se plaignaient. Même si la Russie ne reconnaît pas officiellement la compétence du Tribunal du droit de la mer, elle a néanmoins mis en œuvre des décisions : " Dans le cas de l' " Arctic Sunrise ", cela s'est même produit beaucoup plus vite que beaucoup ne l'avaient prévu ", déclare Sergei Golubok, avocat d'un des détenus de l'époque, au journal critique du Kremlin Nowaja Gazeta.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/05/2019 à 20:25, Jésus a dit :

Il ne rigole pas, massue en main!  :angry:

C'est pour taper sur les usurpateurs potentiels.

jkTJdnf.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Member Statistics

    5,358
    Total Members
    1,132
    Most Online
    pripankaj
    Newest Member
    pripankaj
    Joined
  • Forum Statistics

    20,588
    Total Topics
    1,219,398
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries