Recommended Posts

https://www.spiegel.de/politik/ausland/ukraine-heiko-maas-sergej-lawrow-sprechen-sich-gegen-beteiligung-der-usa-aus-a-1278007.html (18 juillet 2019)

Lavrov et Maas rejettent la proposition de Zelenski de rajouter les USA et la Grande-Bretagne dans le format Normandie.

[Maas] a critiqué la délivrance de passeports russes à la population des territoires séparatistes en disant que cela ne contribue pas à la désescalade. Lavrov a rejeté la critique et a déclaré que personne ne pouvait se voir refuser un passeport de son propre pays.

Maas a de nouveau appelé la Russie à libérer les marins ukrainiens détenus par les Russes.

Un tribunal russe a prolongé mercredi la détention de 24 marins ukrainiens arrêtés au large de la péninsule de Crimée en novembre. Moscou accuse les marins de violer la frontière, tandis que Kiev les appelle "prisonniers de guerre".

Le conflit ukrainien a également fait l'objet d'une conversation téléphonique entre le président russe Poutine et son homologue français Emmanuel Macron.

Edited by Wallaby
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a eu 15% de participation à Paris (donc en France) hier, avec une majorité pour Porochenko. 

S'il a 240 siège sur 420, il n'aura pas besoin de faire alliance avec Sviatoslav Vakartchouk, un chanteur super populaire là bas (pas mal de gens m'avaient dit que c'était dommage qu'il ne se soit pas présenté aux présidentielles car elles auraient voté pour lui)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://carnegie.ru/commentary/79435 (3 juillet 2019)

Le chef de l'administration [de Zelenski], Andriy Bohdan, a montré sa volonté de compromis. Dans une entrevue avec RBC Ukraine, il a proposé de donner à la langue russe le statut de langue seconde régionale dans le Donbass - ce qui contreviendrait à une nouvelle loi accordant un statut spécial à l'ukrainien que Porochenko a signé peu avant de quitter son poste - à condition que les régions sécessionnistes redeviennent un territoire ukrainien.

Le Kremlin a tout son temps : les premiers reportages triomphants de résidents locaux qui reçoivent des passeports russes parviennent du Donbass. Zelenski est confronté au fait que le refus de participer aux pourparlers aux conditions de la Russie ne conduit qu'à une intégration plus étroite du Donbass avec la Russie.

En février 2019, un plan a été publié sur le site web du président moldave pour la Conférence de Munich sur la sécurité. Le plan prévoit un statut neutre pour la Moldavie et un rôle pour ce pays en tant que plate-forme de dialogue entre la Russie et l'UE dans le but de résoudre le problème du territoire séparatiste de la Moldavie, la Transnistrie. Le plan note que " le projet moldave pourrait servir de base à l'établissement d'un processus de paix progressif pour résoudre la situation de conflit sur le territoire de l'Ukraine ".

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Wallaby a dit :

https://carnegie.ru/commentary/79435 (3 juillet 2019)

Le chef de l'administration [de Zelenski], Andriy Bohdan, a montré sa volonté de compromis. Dans une entrevue avec RBC Ukraine, il a proposé de donner à la langue russe le statut de langue seconde régionale dans le Donbass - ce qui contreviendrait à une nouvelle loi accordant un statut spécial à l'ukrainien que Porochenko a signé peu avant de quitter son poste - à condition que les régions sécessionnistes redeviennent un territoire ukrainien.

Le Kremlin a tout son temps : les premiers reportages triomphants de résidents locaux qui reçoivent des passeports russes parviennent du Donbass. Zelenski est confronté au fait que le refus de participer aux pourparlers aux conditions de la Russie ne conduit qu'à une intégration plus étroite du Donbass avec la Russie.

En février 2019, un plan a été publié sur le site web du président moldave pour la Conférence de Munich sur la sécurité. Le plan prévoit un statut neutre pour la Moldavie et un rôle pour ce pays en tant que plate-forme de dialogue entre la Russie et l'UE dans le but de résoudre le problème du territoire séparatiste de la Moldavie, la Transnistrie. Le plan note que " le projet moldave pourrait servir de base à l'établissement d'un processus de paix progressif pour résoudre la situation de conflit sur le territoire de l'Ukraine ".

Faut pas se leurrer, Moscou ne cherche pas à résoudre le conflit au Donbass avec des accords interne à l'Ukraine, on cherche l'annexion immédiate ou différée par un statut d'autonomie qui n'a d'autonome que le nom.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Jésus a dit :

Faut pas se leurrer, Moscou ne cherche pas à résoudre le conflit au Donbass avec des accords interne à l'Ukraine, on cherche l'annexion immédiate ou différée par un statut d'autonomie qui n'a d'autonome que le nom.

Je nuancerai.

Moscou veut une Ukraine neutralisée, c'est à dire à sa botte ou au minimum avec de solides garanties d'une finlandisation très affirmée, et accessoirement la reconnaissance de l'annexion de la Crimée plus des facilités pour ses minorités nationales dans le Donbass. Et éventuellement la tête de Mikhail S. s'ils le trouvent.

Rien de bien méchant comme vous pouvez vous en douter. :mellow:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Ciders a dit :

Je nuancerai.

Moscou veut une Ukraine neutralisée, c'est à dire à sa botte ou au minimum avec de solides garanties d'une finlandisation très affirmée, et accessoirement la reconnaissance de l'annexion de la Crimée plus des facilités pour ses minorités nationales dans le Donbass. Et éventuellement la tête de Mikhail S. s'ils le trouvent.

Rien de bien méchant comme vous pouvez vous en douter. :mellow:

Oui dans l'absolu, la priorité des russes restent de faire accepter l'annexion de la Crimée, qui reste légitime uniquement dans la communication russe et le soutien peut-être d'Assad ou autres "sujets" de Moscou.

J'estime pour ma part que les russes ont compris que l'Ukraine n'est pas vraiment récupérable et que justement la prise de la Crimée, c'était déjà une manière de sauver les meubles, que ce qui s'est passé dans le Donbass a mal tourné et qu'on s'accroche désormais à ce qui reste. Il est compliqué pour les russes de compter sur un soulèvement pro-russe généralisée dans toute l'Ukraine, car justement ces populations favorables à ce genre de choses sont trop regroupées dans la Crimée et le Donbass. Les divisions actuelles réalisées et entretenues par la Russie retire un pouvoir d'influence sur toute l'Ukraine, moins de chance de faire élire un pouvoir et des représentants pro-russe qui peuvent servir à "tenir" l'Ukraine.

L'Ukraine semble vraiment tourner le dos à la Russie et regarde vers l'Ouest pour son avenir, l'animosité émanant par le conflit du Donbass et la prise de la Crimée a fait émerger un courant nationaliste (haït par les russes, alors même qu'ils soutiennent tous les autres nationalistes en Europe) qui fait valoir une identité ukrainienne, la ou les russes cherchent encore à vouloir dénier l'existence de ce pays et à imaginer une réintégration à la Russie.

L'Ukraine mais aussi la Russie (et bien d'autres aussi) font face a des difficultés démographiques et économiques non négligeables pour l'avenir. Les populations désertent des zones, vont en villes ou émigrent à l'étranger. Dans la stratégie russe qui se reposent sur les populations et surtout sur la mémoire des anciens (qui gardent encore l'URSS dans leur tête) sur le long terme c'est mauvais. Dans la zone de Dontesk et de Lougansk, on a une perte de population entre 2001 et 2014 qui est respectivement de -10 et -21%. J'aimerai aussi connaitre les chiffres d'après 2014, avec le conflit et la volonté manifeste de Moscou de "ponctionner" des habitants de ces régions miséreuses mais qu'à Kiev (on va voir comment ce sera avec le nouveau président) on semblait également pousser une population pro-russe (ou pouvant le devenir) à choisir.

Dans la politique de l'URSS, les mouvements de populations étaient une stratégie qui a été très similaire à la colonisation et l'éclatement a laisser bon nombre d'immigrés russes (forcés ou non) dans des nouveaux pays. AU moment des indépendances, pourtant, ils votaient majoritairement "oui" mais la misère qui a suivi a retourné certains esprits avec le classique "c'était mieux avant" donc on s'imagine qu'avec la Russie ça ira mieux (pourtant en Russie, ce n'est pas mieux, la campagne russe ne change pas de la campagne ukrainienne). Je pense qu'il faudra qu'en Ukraine et peut-être ailleurs aussi, accepter un processus d'émigration vers la Russie (qui manque et va manquer de plus en plus de main d'oeuvre). Il faut que la Russie accepte d'abandonner sa politique de possession de territoires sous prétextes de défendre des minorités russes, mais qu'il faut mettre en place pour ceux qui ne supportent vraiment pas de vivre comme un ukrainien en Ukraine ou comme un moldave en Moldavie (Transnistrie) un processus d'émigration via des bureaux spéciaux proposant localement du travail ici ou là en Russie, mais que pas comme travailleur détaché, ce sera également l'acceptation de quitter le pays, d'en perdre la nationalité et de devenir russe avec reprise de certains droits acquis dans le pays de départ (pour la retraite par ex). Il doit y avoir une émigration vers la Russie, une émigration définitive, même si le problème de la Russie c'est que c'est moins tentant que l'Allemagne pour réussir une nouvelle vie.

 

Je crains car j'en suis convaincu, que dans les années à venir, les décennies à venir, il y ait justement en Europe centrale un grand vide de population qu'absorbera des pays comme l'Allemagne, voir même la Pologne (même si aujourd'hui c'est encore l'inverse, son développement économique accompagner de sa régression démographique devrait la pousser à inverser le sens des migrations). Que ce soit les populations d'Ukraine, de Biélorussie, de Moldavie, de Bulgarie, de Roumanie voir de la Grèce (et d'autres), il va y avoir un sérieux vide qui se comptent en millions d'habitants et tout cela a déjà commencé, ce ne sont pas que des migrants, mais surtout un taux de décès supérieur à celui des naissances.

La Russie est également concernée, sa population régresse fortement et ça commence à avoir des sueurs froides au Kremlin, ils ont besoin de millions d'immigrés, oui oui, ce même Kremlin qui dans ses médias de propagande à destination des occidentaux joue au rejet et à la peur du migrant, cette même Russie admirée par les nationalistes qui s'imaginent qu'en Russie on reste dans un entre soit de russes ethniques orthodoxes, oubliant que 20% de la population est musulmane, oubliant comment des centaines de milliers d'immigrés d'Asie centrale commence à s'insérer un peu partout.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Jésus a dit :

L'Ukraine semble vraiment tourner le dos à la Russie et regarde vers l'Ouest pour son avenir,

Dans ce cas, pourquoi voter pour Zelenski ?

il y a 20 minutes, Jésus a dit :

La Russie est également concernée, sa population régresse fortement

La démographie russe régresse moins que la démographie polonaise :

Le 03/06/2014 à 07:52, Wallaby a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/6454-russie-et-dépendances/page/94/?tab=comments#comment-772114

http://www.herodote.net/_La_Russie_nous_surprendra_toujours_-article-1468.php (28 mai 2014)

Emmanuel Todd est interrogé sur la Russie (et la Biélorussie).

En 2013, la Russie a une fécondité de 1.7 meilleure que la Pologne (1.3) et le constat est le même pour la Biélorussie (1.6), alors qu'en 1993 la Pologne était à 2.0 contre 1.7 pour la Russie et 1.8 pour la Biélorussie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

#BREAKING Ukraine has detained #Russ|ian-flagged oil tanker for blocking free navigation in Kerch Strait last year

 

C'est devenu la mode on dirait :biggrin:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est courant dans le secteur : on s'arrête mutuellement des ressortissants et ensuite on pratique des échanges. Ça marche aussi partout où les pays n'ont pas confiance dans ceux d'en face, comme en Iran par exemple ou en Chine.

Donc ça va discuter désormais : tu as un de mes tankers, j'ai des marins et des patrouilleurs à toi. Deal ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Wallaby a dit :

Dans ce cas, pourquoi voter pour Zelenski ?

Zelensky serait un vote anti-occidental et pro-russe? Explications stp

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Banzinou a dit :

#BREAKING Ukraine has detained #Russ|ian-flagged oil tanker for blocking free navigation in Kerch Strait last year

 

C'est devenu la mode on dirait :biggrin:

On dirait, comment la Russie réagira ? Elle peut arraisonner à leur tour un navire ou abattre des drones comme certain :smile:.  Ou tout simplement envoyer sa flotte sécuriser le détroit ? 

Non sérieusement, je me demande qu'elle sera la réaction de la Russie ?  Mais peut être que ce n'est pas les solutions qui manquent . 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Bastion a dit :

On dirait, comment la Russie réagira ? Elle peut arraisonner à leur tour un navire ou abattre des drones comme certain :smile:.  Ou tout simplement envoyer sa flotte sécuriser le détroit ? 

Non sérieusement, je me demande qu'elle sera la réaction de la Russie ?  Mais peut être que ce n'est pas les solutions qui manquent . 

Options :

  • on joue la force, on bloque la mer d'Azov et on tape sur l'économie ukrainienne
  • on joue la diplomatie bilatérale et on échange des prisonniers

Je miserai sur la seconde. Zelensky peut gagner pas mal à ce petit jeu, mais Poutine aussi. En fait, si les deux sont malins, ils y trouveraient du positif : l'un renforcerait son crédit politique en Ukraine et à l'étranger, le second se sortirait d'une ornière potentielle (les marins capturés dans le détroit de Kerch) et pourrait se présenter comme raisonnable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Jésus a dit :

Zelensky serait un vote anti-occidental et pro-russe? Explications stp

En contraste avec Porochenko, oui, il n'y a pas photo.

Je renvoie à ce que j'ai écrit juste ci-dessus sur la langue russe : http://www.air-defense.net/forum/topic/19078-ukraine-3/?do=findComment&comment=1234424

Il est contre "l'ukrainisation" à outrance de Porochenko :

Le 22/04/2019 à 11:12, Wallaby a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/19078-ukraine-3/page/106/?tab=comments#comment-1211344

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/21/en-elisant-volodymyr-zelensky-president-l-ukraine-fait-un-saut-dans-l-inconnu_5453254_3210.html (21 avril 2019)

Ce populisme est d’un type nouveau : un populisme « sympa », pro-européen, qui ne cherche pas le clivage mais le rassemblement d’une Ukraine aux indentités morcelées. C’est d’ailleurs dans ce domaine que Volodymyr Zelensky s’est montré le plus précis, en disant sa volonté de cesser l’« ukrainisation » linguistique et culturelle menée par M. Porochenko et à laquelle n’adhère pas une partie de la population, de « réintégrer » les populations du Donbass, par exemple en versant leurs pensions aux retraités des territoires de l’Est sous le contrôle des séparatistes prorusses… « Il est le seul parmi les candidats à ne pas avoir fait campagne sur la peur », résume le politologue Vladimir Fessenko.

-

Le 24/02/2019 à 11:19, Wallaby a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/19078-ukraine-3/page/103/?tab=comments#comment-1198378

https://carnegie.ru/commentary/78218 (28 janvier 2019)

Les déclarations politiques de Zelensky suggèrent qu'il prend soigneusement la température au-delà des questions évidentes. Et il semble qu'en plus d'occuper le créneau du "nouveau leader", il essaiera également de se présenter comme le candidat du sud-est russophone.

Les antécédents de Zelensky l'ont bien préparé à ce rôle. Il est originaire de la ville industrielle de Kryvyi Rih, dans la région orientale de Dnipro. Les émissions produites par son studio Kvartal 95 sont généralement présentées en russe. Et, jusqu'en 2014, l'exportation de spectacles d'humour en Russie a apporté au studio une part importante de ses profits. (Plus récemment, des journalistes ukrainiens ont découvert que Zelensky détenait encore des participations dans l'industrie cinématographique russe, ce qui a suscité une certaine colère.)

Zelensky a été attaqué à plusieurs reprises par les nationalistes pour avoir été complice de "l'occupation culturelle de Moscou" et pour avoir caricaturé des Ukrainiens. Et malgré son soutien au nouveau régime ukrainien, Zelensky s'est prononcé après 2014 contre la rupture des liens culturels avec la Russie et contre la violation des droits des Ukrainiens russophones. Dans une longue interview récente, Zelensky a accordé une attention particulière à la question de la guerre de Donbas, affirmant qu'il est prêt pour des négociations directes avec la Russie à ce sujet et pour un référendum populaire sur les résultats des négociations. Cela pourrait lui valoir une certaine sympathie auprès des électeurs du sud-est, qui en ont assez de la rhétorique belliqueuse de Porochenko.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Wallaby a dit :

En contraste avec Porochenko, oui, il n'y a pas photo.

Porochenko était un peu extrême sur certains points, mais Zelensky n'a pas été élu pour diriger l'Ukraine dans les bras des russes. Je pense que le premier point pour lequel il a été élu, c'est de foutre un coup de pied et de balai dans le "système" politique ukrainien largement corrompu (comme un peu partout dans ces pays). Son opposant était Porochenko et naturellement il jouait de l'opposition pour capter un électorat (dont les russophones). Ses deux principaux thèmes de campagne c'est de mettre un terme à la guerre au Donbass et mettre fin à la corruption.

Mais dans la géopolitique du pays, ça ne change pas, ce n'est pas un président pro-russe comme l'Ukraine pouvait en avoir, l'Ukraine glisse vers l'UE et l'Otan et Zelensky garde cette tendance comme priorité, n'a rien remis en cause. Ce n'est pas parce qu'il ne cherche pas à imposer un brusque changement culturel ou qu'il se dit ouvert à un dialogue avec Moscou, que ça en fait un pro-russe, c'est un peu cela que je voulais dire. La Russie ne risque pas de retrouver un système politique lui étant favorable chez son voisin.

Pour Zelensky, il y a comme partout un monde entre la position et les volontés d'un candidat et l'exercice du pouvoir. Je pense qu'il va vite comprendre que du côté russe, la paix au Donbass ne passera pas par un "consensus" qui laisserait le Donbass dans l'Ukraine de la même manière que pour la Crimée (Zelensky dit qu'elle doit revenir à l'Ukraine), face aux russes, il ne trouvera pas un une bonne oreille et des mains à serrer alors qu'ailleurs (entendez à l'Ouest) il y en aura, cette realpolitik s'imposera naturellement, même si je pense qu'elle était parfaitement comprise par le nouveau président.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.courrierinternational.com/article/accord-les-feux-sont-au-vert-pour-un-echange-de-prisonniers-entre-lukraine-et-la-russie (22 août 2019)

Un accord semble avoir été trouvé entre les présidents russe et ukrainien pour amorcer le processus d’échange de prisonniers, dans le contexte du conflit armé qui sévit depuis cinq ans dans le Donbass. À commencer par les 24 marins ukrainiens interpellés en novembre 2018 en mer d’Azov.

https://www.t-online.de/nachrichten/ausland/internationale-politik/id_86316346/g7-gipfel-macron-und-merkel-fordern-gipfel-zum-ukraine-konflikt.html (25 août 2019)

La chancelière Angela Merkel entrevoit la possibilité d'une nouvelle tentative rapide de résoudre la crise ukrainienne avec la Russie dans le cadre de ce qu'on appelle le format Normandie avec la France. L'Allemagne et la France avaient clairement indiqué lors des discussions au sommet du G7 " que nous voulons maintenant un sommet avec le président russe et le président ukrainien très rapidement après des réunions préparatoires avec des conseillers, éventuellement le ministre des Affaires étrangères ", a déclaré Mme Merkel dimanche en marge du sommet à Biarritz.

Mme Merkel a déclaré que des efforts seraient faits pour faire en sorte qu'un tel sommet puisse avoir lieu très rapidement afin de faire progresser le processus de Minsk pour une solution à la crise en Ukraine orientale. Elle avait l'impression que cela pourrait être possible avec le nouveau président ukrainien Volodymyr Selenskyj. "Avec de la bonne volonté de part et d'autre, nous aurions alors l'occasion de progresser. Depuis le dernier sommet de Normandie qui s'est tenu en Allemagne en 2016, la prochaine réunion aura lieu en France.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Echanger les prisonniers, retirer l'artillerie à portée de frontière...c'est pas ben compliqué, ça aurait du être fait depuis la signature de Minsk...ENFIN 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, kalligator a dit :

Echanger les prisonniers, retirer l'artillerie à portée de frontière...c'est pas ben compliqué, ça aurait du être fait depuis la signature de Minsk...ENFIN 

Il y a déjà eu de très nombreux échanges de prisonniers depuis les accords de Minsk, une dizaine peut-être. Ce n'est pas parce que Courrier International sous-entend le contraire que Courrier International a forcément raison.

Le 27/12/2017 à 13:06, Wallaby a dit :

http://www.deutschlandfunk.de/ost-ukraine-regierung-und-separatisten-wollen-gefangene.1939.de.html?drn:news_id=831915 (27 décembre 2017)

Le gouvernement ukrainien et les séparatistes de l'est du pays veulent échanger des prisonniers aujourd'hui. Selon un mémorandum d'accord, l'Ukraine va libérer 306 prisonniers et les insurgés 74. L'accord a été conclu à la mi-novembre avec l'aide du Groupe de contact des représentants de l'Ukraine, de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

- - -

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nadia_Savtchenko#Libération

Le 25 mai 2016, elle est graciée et échangée par la Russie contre deux Russes emprisonnés en Ukraine, Evgueni Erofeïev et Alexandre Alexandrov, accusés par Kiev d'appartenir au service de renseignement militaire russe (GRU) et d'avoir combattu aux côtés des rebelles dans l'Est lors de la Crise ukrainienne

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne évolution alors.

S'ils retirent l'artillerie de part et d'autre plus trop de bombardement de maison civiles, baisse de l'agressivité et peu être une voie pour la paix dans le futur, c'est ce dont les populations locales ont besoin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lefigaro.fr/international/la-russie-et-l-ukraine-echangent-des-prisonniers-dont-le-cineaste-oleg-sentsov-20190907 (7 septembre 2019)

Selon l’avocat d’un des prisonniers ukrainiens, le journaliste Roman Souchtchenko, les deux pays se seraient finalement entendus pour échanger chacun trente-cinq prisonniers.

Vingt-quatre marins emprisonnés à Moscou après un incident naval dans le détroit de Kertch, au large de la Crimée, en novembre dernier, auraient également pris place dans les autobus.

Ainsi, la semaine dernière, à la surprise générale, le journaliste russo-ukrainien Kyrylo Vychynsky, 52 ans, responsable à Kiev de l’agence de presse RIA Novosti, avait été remis liberté sous condition.

En juillet dernier, le président Zelensky avait donné un signal important en proposant d’échanger Vychinsky contre le réalisateur Oleg Sentsov, une figure emblématique, Âgé de 43 ans, le cinéaste détenu dans le Grand Nord russe s’était opposé à l’annexion de la Crimée.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.spiegel.de/politik/ausland/russland-und-ukraine-tauschen-gefangene-aus-selenskyjs-preis-a-1285731.html (7 septembre 2019)

Les réactions au plus grand échange de prisonniers entre l'Ukraine et la Russie en deux ans ne pourraient pas être plus différentes. Celui de Kiev montre combien cette journée est importante pour Zelenski. Il s'agit de son premier grand succès en politique étrangère après plus d'une centaine de jours au pouvoir. Lorsqu'il a été élu en avril, il a promis de libérer les prisonniers, en particulier les deux douzaines de marins.

Le président ukrainien a payé le prix fort pour avoir ramené au pays au moins 35 hommes. Il a non seulement gracié douze prisonniers russes, mais il a également remis Vladimir Zemach en Russie. L'ancien combattant prorusse de 58 ans a été vu en train de descendre la passerelle à Moscou samedi. Comme l'ont rapporté plusieurs journalistes ukrainiens et russes, il n'a été inscrit sur la liste que récemment par Moscou, et un échange devait avoir lieu le 30 août.

Zemach est un témoin clé, sinon un suspect, dans l'affaire de l'avion de ligne MH17 abattu au-dessus de l'Ukraine orientale en juillet. A cette époque, les 298 passagers, pour la plupart hollandais, sont tous morts. Les services secrets ukrainiens ont enlevé Zemach en juin dans la région de Donetsk et l'ont emmené à Kiev, probablement pour montrer clairement que l'abattage de MH17 n'avait pas été oublié après cinq ans.

Zemach a combattu en 2014 dans la région de Donetsk, était commandant d'une unité de défense aérienne pro-russe. Dans une interview accordée à une chaîne de télévision russe, il a non seulement décrit comment l'avion s'est écrasé, mais il a également dit qu'il avait "sorti le garçon et s'est caché". Le "garçon" serait la fusée de type Buk qui, selon les enquêteurs néerlandais, est originaire de Russie et a percuté l'avion. Le mot décisif de Zemach a été rendu méconnaissable dans la citation, mais le mouvement des lèvres est clairement reconnaissable.

Zelenski, pour résumer, a placé le sort des prisonniers et de leurs proches au-dessus du rôle de ce témoin. Une décision du cœur, si vous voulez, pour laquelle il doit maintenant se faire critiquer par les Pays-Bas, par les proches des morts, mais aussi par les représentants des cercles patriotiques ukrainiens. Les familles des marins, de Senzow, Zushchenko et de tous les autres, cependant, sont reconnaissants à Zelenski pour cette décision.

Elle a également entraîné un mouvement dans le conflit ukraino-russe. La chancelière Angela Merkel appelle cela "un signe d'espoir". Mais cet échange de prisonniers ne pouvait être que la "première étape", comme l'a expliqué Zelenski.

Environ 250 Ukrainiens croupissent toujours dans les prisons russes, et il y a encore des tirs dans le Donbass. En septembre, il y aura une réunion au format Normandie avec les principaux responsables politiques de Russie, d'Ukraine, de France et d'Allemagne. Ce serait la première depuis 2016, car depuis lors les négociations ont été suspendues.

 

  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.t-online.de/nachrichten/ausland/id_86551000/ost-ukraine-selenskyj-schafft-wichtige-einigung-mit-prorussischen-separatisten-.html (1er octobre 2019)

Dans les efforts pour la paix dans la zone de guerre à l'est de l'Ukraine, les parties au conflit sont parvenues à un accord important. Les représentants du gouvernement ukrainien et les séparatistes pro-russes de Luhansk et Donetsk ont signé mardi un accord sur un statut spécial pour les régions contestées. Cela ouvre la voie à la tenue d'un sommet Normandie avec la France, l'Allemagne, l'Ukraine et la Russie, a déclaré le président ukrainien Volodymyr Selenskyj à Kiev. Une date pour la réunion devrait suivre sous peu.

Dans la capitale biélorusse, Minsk, s'est déjà tenue une réunion du groupe de contact. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui a participé aux pourparlers, a annoncé qu'un nouveau retrait des troupes avait également été convenu. Cette procédure, connue sous le nom de découplage, vise à démilitariser les villages de Petriwske et de Solote. Selon les informations de l'OSCE, la démilitarisation commencera le 7 octobre. Ces deux sections de front avaient déjà été démilitarisées brièvement à l'automne 2016.

Concrètement, l'accord sur le statut spécial traite de la "formule Steinmeier" pour la zone de guerre du Donbass. La formule, du nom du président fédéral et ancien ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier (SPD), prévoit que les régions de Louhansk et Donetsk, qui ont rejeté l'Ukraine, bénéficient d'un statut spécial temporaire.

"La formule Steinmeier sera incorporée dans une nouvelle loi qui n'existe pas encore", a déclaré Selenskyj après la réunion du groupe de contact. La Russie a accusé la dernière fois l'Ukraine de boycotter la formule. Selenskyj l'a maintenant admise publiquement. Néanmoins, d'après les reportages, les points de vue sur sa mise en œuvre restent divergents.

Les séparatistes soutenus par la Russie comprennent que ce statut est temporaire pour le moment, que des élections auront bientôt lieu sous observation de l'OSCE et qu'un désarmement ultérieur aura lieu. Une fois que l'OSCE a reconnu le bulletin de vote, un statut spécial permanent doit être accordé. Selenskyj, d'autre part, a déclaré qu'il ne pouvait pas y avoir d'élections démocratiques sous les barils de fusils d'assaut.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a récemment critiqué l'Ukraine pour sa volonté de modifier les accords déjà conclus dans le plan de paix de Minsk de 2015 et de fixer de nouvelles conditions. Il a également expliqué pourquoi le sommet avec l'Ukraine et la Russie, demandé à plusieurs reprises par la France et l'Allemagne dans le format dit Normandie, n'a pas lieu. Néanmoins, la partie russe a récemment fait part à plusieurs reprises de son inclination à le faire.

Peskov a déclaré que, pour un sommet, il était nécessaire de s'appuyer sur ce qui avait été réalisé jusqu'à présent et d'examiner les résultats futurs. Depuis le changement de pouvoir au printemps, la communauté internationale espère que la paix sera possible en Ukraine sous Selenskyj. Le 7 septembre, Kiev et Moscou ont échangé 70 prisonniers - 35 de chaque côté. Cela a été perçu, tant en Russie qu'à l'échelle internationale, comme un signe de progrès possibles dans le règlement du conflit ukrainien.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,402
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Hannibal Lektor
    Newest Member
    Hannibal Lektor
    Joined
  • Forum Statistics

    20,690
    Total Topics
    1,243,971
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries