Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Ukraine 3


Recommended Posts

Il y a 9 heures, Snapcoke a dit :

Les ukrainiens  pourraient tout aussi bien construire une narration, laissant  entendre que les russes vont passés à l'offensive, et eux même attaquer les séparatistes, ainsi une réponse  russe serait  vue non comme une réaction à l'attaque ukrainienne  mais comme un plan prévu à l'avance  !!!

Non, ce sont les gentils qu'on te dit!

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 27/11/2021 à 17:35, LBP a dit :

Je pense que c'est encore de la gesticulation, car je ne pense que la Russie soit aussi bête d"attaqué l'Ukraine.

Ou alors c'est un plan organisé, en même temps :

La Russie attaque l'Ukraine.
La Chine  attaque Taïwan.
La Corée du Nord attaque Corée du Sud.

le bordel !!!

 

Je suis triste que l'Iran ne profite pas de ce bazar pour tenter quelque chose...

Quel domma ge qu'il n'y ait plus de forces valables en Argentine non plus, parce que le continent Sud Américain va paraitre un havre de paix.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, gustave a dit :

Je ne suis pas certain que les choses soient aussi simples pour les populations du Dombass, et ce ne sont pas les Russes qui communiquent sur leurs frappes grâce à leurs nouveaux jouets. 

Mais il y a pas de soldats russes enfin, juste des touristes non? La Crimée avec la super datcha de luxe offerte à Vladou c'était aussi pour soutenir la population locale?

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Fenrir a dit :

Qui a été envahi? Vraiment je parle. Russie ou Ukraine? Qui a vu son territoire amputé?

L'Ukraine était un glacis assurant la profondeur stratégique de la Russie. Le gouvernement ukrainien post-Maïdan y fait entrer l'ennemi américain...

La Russie insiste pour que l'Ukraine, ainsi que les pays Baltes, la Géorgie, soient neutres comme la Finlande, pour la même raison que l'Angleterre a longtemps insisté pour que la Belgique soit neutre. L'Angleterre ne veut pas avoir une "grande France = France + Belgique" ou une "grande Allemagne = Allemagne + Belgique" en face d'elle. La Russie de la même façon ne veut pas avoir une "grande Amérique" à sa porte.

C'était pareil pour les Américains lorsque l'URSS installait des fusées à Cuba. Le territoire américain n'était pas "amputé" par la présence des fusées soviétiques à Cuba. Et pourtant...

https://neweasterneurope.eu/2015/05/22/russia-will-want-war-ukraine-stop/ (22 mai 2015)

Richard Farkas, professeur à l'université DePaul de Chicago.

Pensez-y de la façon suivante : et s'il y avait une manifestation au Canada, et que le nouveau régime arrivait au pouvoir et déclarait "Nous ne voulons pas être un ami des États-Unis. Nous voulons être un ami de la Chine." C'était un nouveau gouvernement, et il a été établi en brisant les règles politiques. Que penserait ou ferait Washington ? Le Canada est notre voisin, nous avons une longue frontière avec eux, ils nous aident dans notre défense, le Canada se trouve entre l'État de l'Alaska et le reste des États-Unis. Ce serait gênant. Pensez-vous que les États-Unis s'engageraient à changer ce qui s'est passé au Canada ? Je pense que oui. Je ne le préconise pas, mais je vous parie qu'ils le feraient, en raison de la menace perçue, d'avoir un ennemi à la frontière. Dans ce scénario hypothétique, le Canada sera passé du côté obscur - peut-être même en alliance avec la Russie ! Il y aurait un réel sentiment de menace. Maintenant, ce serait différent si le Canada se déclarait neutre. Oui, d'accord. Mais s'ils disent qu'ils sont avec l'ennemi, alors nous devrions faire quelque chose.

Le 01/02/2017 à 14:23, Wallaby a dit :

http://nationalinterest.org/feature/what-russia-expects-the-trump-administration-19269 (31 janvier 2017)

Andranik Migranyan est un universitaire russe. Il explicite les attentes russes vis à vis de la nouvelle administration américaine :

- Les Américains doivent revoir leur conception de l'OTAN, de telle sorte que la Pologne et les pays Baltes ne puissent plus entraîner les Américains dans une guerre sous le "faux prétexte de menace russe".

- La Russie n'a pas l'intention d'attaquer la Pologne et les pays baltes.

- Les Américains doivent reconnaître que l'Ukraine est un "cas spécial pour la Russie" ;

- Reconnaître que la Russie n'a pas délibérément pratiqué une "expansion au détriment de l'Ukraine", mais s'est contentée de répondre à la manœuvre occidentale d'inclusion de l'Ukraine dans l'OTAN en tant qu'État hostile à la Russie ;

- À terme lever les sanctions ;

- Accepter que la Crimée est un territoire russe.

- Les Ukrainiens doivent se déclarer par un article dans leur constitution qu'ils sont neutres et non alignés, mettre en oeuvre la décentralisation et appliquer Minsk.

- Les Américains doivent s'engager à ne pas recruter d'autres pays ex-soviétiques dans l'OTAN.

- Coopération contre Daèche et pour stabiliser le Moyen-Orient.

- Instaurer un "partage d'aires d'influence et de responsabilités" sur le modèle du Congrès de Vienne (1815) et de Yalta (1945) : Trump devrait être sensible à l'argument que cela coûte moins cher aux Etats-Unis d'être l'un des gendarmes du monde plutôt que d'être le seul et unique gendarme responsable de tout partout.

- Rejet de "nouvelles guerres froides" avec la Chine ou les émergeants.

Les obstacles :

- La vision du monde de Trump reste obscure ;
- Le Congrès américain, tant dans les rangs républicain que démocrate est hostile au changement ;
- Une partie de l'Europe (Pologne et pays baltes) y est hostile.

 

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Fenrir a dit :

Mais il y a pas de soldats russes enfin, juste des touristes non? La Crimée avec la super datcha de luxe offerte à Vladou c'était aussi pour soutenir la population locale?

Et je suppose que les US et autres britanniques n’ont aussi que l’intérêt des populations en tête…

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Fenrir a dit :

La Crimée avec la super datcha de luxe offerte à Vladou c'était aussi pour soutenir la population locale?

Vladimir Poutine, à ma connaissance, ne possède pas de datcha de luxe en Crimée, ni achetée, ni reçue en cadeau. Des rumeurs de "palais de Poutine" ont circulé, mais elles concernaient une propriété dans la province de Krasnodar, au nord de Sotchi.

En tant que premier ministre ou président, il dispose de la datcha gouvernementale à Novo-Ogorevo à 30 km de Moscou : https://www.lemonde.fr/international/article/2012/03/02/poutine-maintient-que-medvedev-sera-son-premier-ministre_1650889_3210.html

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Wallaby a dit :

Vladimir Poutine, à ma connaissance, ne possède pas de datcha de luxe en Crimée, ni achetée, ni reçue en cadeau. Des rumeurs de "palais de Poutine" ont circulé, mais elles concernaient une propriété dans la province de Krasnodar, au nord de Sotchi.

En tant que premier ministre ou président, il dispose de la datcha gouvernementale à Novo-Ogorevo à 30 km de Moscou : https://www.lemonde.fr/international/article/2012/03/02/poutine-maintient-que-medvedev-sera-son-premier-ministre_1650889_3210.html

Aux temps pour moi, c'est effectivement pas en Crimée.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 29/11/2021 à 10:35, Wallaby a dit :

L'Ukraine était un glacis assurant la profondeur stratégique de la Russie. Le gouvernement ukrainien post-Maïdan y fait entrer l'ennemi américain...

La Russie insiste pour que l'Ukraine, ainsi que les pays Baltes, la Géorgie, soient neutres comme la Finlande, pour la même raison que l'Angleterre a longtemps insisté pour que la Belgique soit neutre. L'Angleterre ne veut pas avoir une "grande France = France + Belgique" ou une "grande Allemagne = Allemagne + Belgique" en face d'elle. La Russie de la même façon ne veut pas avoir une "grande Amérique" à sa porte.

C'était pareil pour les Américains lorsque l'URSS installait des fusées à Cuba. Le territoire américain n'était pas "amputé" par la présence des fusées soviétiques à Cuba. Et pourtant...

https://neweasterneurope.eu/2015/05/22/russia-will-want-war-ukraine-stop/ (22 mai 2015)

Richard Farkas, professeur à l'université DePaul de Chicago.

Pensez-y de la façon suivante : et s'il y avait une manifestation au Canada, et que le nouveau régime arrivait au pouvoir et déclarait "Nous ne voulons pas être un ami des États-Unis. Nous voulons être un ami de la Chine." C'était un nouveau gouvernement, et il a été établi en brisant les règles politiques. Que penserait ou ferait Washington ? Le Canada est notre voisin, nous avons une longue frontière avec eux, ils nous aident dans notre défense, le Canada se trouve entre l'État de l'Alaska et le reste des États-Unis. Ce serait gênant. Pensez-vous que les États-Unis s'engageraient à changer ce qui s'est passé au Canada ? Je pense que oui. Je ne le préconise pas, mais je vous parie qu'ils le feraient, en raison de la menace perçue, d'avoir un ennemi à la frontière. Dans ce scénario hypothétique, le Canada sera passé du côté obscur - peut-être même en alliance avec la Russie ! Il y aurait un réel sentiment de menace. Maintenant, ce serait différent si le Canada se déclarait neutre. Oui, d'accord. Mais s'ils disent qu'ils sont avec l'ennemi, alors nous devrions faire quelque chose.

 

On tourne en rond, une fois de plus je lis ici exactement la rhétorique du Kremlin. Le cas du Canada est un mauvais sophisme du faux choix. En effet, cela n'a aucune chance de se produire et vous savez pourquoi? Parceque les USA, contrairement à la Russie, ne se sont pas aliénés leurs voisins.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, true_cricket a dit :

On tourne en rond, une fois de plus je lis ici exactement la rhétorique du Kremlin. Le cas du Canada est un mauvais sophisme du faux choix. En effet, cela n'a aucune chance de se produire et vous savez pourquoi? Parceque les USA, contrairement à la Russie, ne se sont pas aliénés leurs voisins.

Ah si. Ils leur ont même piqué une bonne partie de leur territoire (Mexique), les ont envahi à plusieurs reprises (Cuba) et manipulé dans les grandes largeurs (républiques bananières). Simplement, le bâton est trop long pour réagir.

  • Like 2
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, true_cricket a dit :

On tourne en rond, une fois de plus je lis ici exactement la rhétorique du Kremlin.

Et Angela Merkel, elle aussi, sert la rhétorique du Kremlin ?

Robert Gates, lui aussi sert la rhétorique du Kremlin ?

George Kennan, lui aussi, sert la rhétorique du Kremlin ? 

Le 09/12/2020 à 12:42, Wallaby a dit :

https://www.dw.com/en/no-permanent-nato-troop-presence-in-eastern-europe-merkel-says/a-17897288 (3 septembre 2014)

"Nous adopterons une série de mesures lors du sommet de l'OTAN qui amélioreront la capacité de l'OTAN à réagir rapidement dans cette région, tout en respectant l'accord OTAN-Russie", a déclaré Mme Merkel.

Signé en 1997, l'Acte fondateur OTAN-Russie interdit à l'alliance occidentale de baser un grand nombre de troupes en Europe de l'Est, où l'ex-Union soviétique régnait en maître pendant la guerre froide.

L'OTAN s'est trop étendu à l'Est. Des Américains comme George Kennan ou Robert Gates le reconnaissent :

http://www.air-defense.net/forum/topic/18353-ukraine-ii/page/198/#comment-764001

https://nationalinterest.org/feature/understanding—-misunderstanding—nato’s-role-the-ukraine-10375 (6 mai 2014)

c'est un article qui reprend l'histoire de l'élargissement de l'OTAN depuis les années 1990 et qui tente d'expliciter comment cette politique d'élargissement a joué un rôle dans la crise ukrainienne. Cet article cite de nombreuses références, dont un article du 2 mai 1998 ( http://www.nytimes.com/1998/05/02/opinion/foreign-affairs-now-a-word-from-x.html ) qui est une interview par téléphone de George Kennan, ambassadeur américain à Moscou en 1952 et l'un des théoriciens américain les plus importants de la guerre froide en tant qu'auteur de l'article anonyme signé "X" dans Foreign Affairs en 1947. Il s'exprimait en 1998 de façon catégorique contre cet élargissement de l'OTAN, en disant que ce qu'il voyait comme un manque d'imagination et de courage pouvait relancer une nouvelle guerre froide :

Si nous n'avons pas de chance, ils [les historiens du futur] diront, comme le prédit Mr. Kennan, que l'expansion de l'OTAN a créé une situation dans laquelle l'OTAN doit ou bien s'étendre jusqu'à la frontière de la Russie, en déclenchant une nouvelle guerre froide, ou bien arrêter de s'étendre après ces trois pays [Pologne, Hongrie, Tchéquie] et créer une nouvelle ligne de division à travers l'Europe.

Il cite aussi le dernier livre (janvier 2014) de Robert Gates :

Faire accepter par Gorbachev une Allemagne unifiée membre de l'OTAN a été un succès considérable. Mais agir aussi rapidement après l'effondrement de l'Union Soviétique pour incorporer autant de ses États qu'elle maintenait sous son joug a été une erreur. Inclure rapidement les États baltes, la Pologne, la Tchécoslovaquie et la Hongrie était une bonne chose, mais je pense que la procédure aurait dû ensuite ralentir. Tenter de faire entrer la Géorgie et l'Ukraine dans l'OTAN était vraiment aller trop loin. Les racines de l'empire russe peuvent être retracées à Kiev au 9e siècle, donc cela a constitué une énorme provocation. Les Européens, et encore moins les Américains, étaient-ils prêts à envoyer leurs fils et filles pour défendre l'Ukraine et la Géorgie ? C'est difficile à dire... L'élargissement de l'OTAN fut un acte politique et non un engagement militaire prudemment évalué, qui finalement sape la raison d'être de l'alliance et ignore témérairement ce que les Russes considèrent comme étant leur intéret national.

L'ambassadeur Jack Matlock, lui aussi, sert la rhétorique du Kremlin ?

Le 41e président George H W Bush, lui aussi, sert la rhétorique du Kremlin ?

Le 29/08/2014 à 10:14, Wallaby a dit :

Jack Matlock a posté le commentaire suivant en bas de page :

En 1991, les Etats-Unis soutenaient la vision de Gorbachev, pas celle d'Eltsine. Le président Bush s'est adressé au parlement ukrainien le 1er août 1991 en leur recommandant de soutenir le traité d'Union de Gorbachev et de rejeter le « nationalisme suicidaire ».

Link to comment
Share on other sites

Oui enfin, je ne veux pas trop m'avancer mais les Américains n'ont pas fait grand chose pour empêcher l'URSS de s'effondrer et Eltsine de prendre le pouvoir.

Pour le reste, toutes ces prises de parole datent d'avant le Kosovo et le bond en avant (avouez que c'est cocasse cette expression utilisée là... y'en a un qui rigole pas dans le fond, je vais chercher mon Tokarev !) de l'UE et de l'OTAN vers l'est. Depuis lors, les relations russo-occidentales vont lentement vers leur nadir.

 

Link to comment
Share on other sites

Globalment j'aurais tendance à dire "les promesses n'engage que ceux qui les entende" en relation internationale comme en politique le souci c'est que cela a créé et continue de créer les conditions d'un affrontement non seulement inutile mais carrément dangereux avec la Russie. Un affrontement ou l'Europe et particulièrement la France n'a rien à gagner. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Wallaby a dit :

Sauf Angela Merkel et Robert Gates (2014).

Merkel accusée encore il y a peu d'être pro-russe et quasiment crypto-communiste de par ses origines et son soutien au projet de gazoduc, rappelons-le. :smile:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Et j'oublie bien sûr la position de la France, identique à celle de l'Allemagne lors du sommet de Bucarest :

https://www.lefigaro.fr/international/2008/04/02/01003-20080402ARTFIG00006-les-cinq-defis-de-l-otan-au-sommet-de-bucarest.php

Cette question délicate se focalise autour de l'Ukraine et de la Géorgie. Ces deux pays, qui sont engagés dans un «dialogue intensifié» avec l'Alliance, veulent accéder à l'étape suivant, celle du «plan d'action en vue de l'adhésion» (MAP). Les Américains sont les plus ardents avocats de l'entrée de ces deux pays dans l'antichambre de l'Otan. Ils sont suivis par le Canada, les pays Baltes et la plupart des anciens «pays de l'Est». À l'inverse, une dizaine de pays européens estiment que la démarche est prématurée et qu'il ne sert à rien de heurter de front la Russie. La France est sur cette ligne, comme l'Allemagne, l'Italie, la Belgique, la Grèce ou l'Espagne.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Cela hausse le ton 

 La russie rappelle ses lignes rouges !  ( Que l'ukraine n'adhére pas à l'otan ) , et l'otan réplique en disant le contraire, et vouloir protéger l'ukraine ! 

 

http://www.opex360.com/2021/12/01/la-russie-hausse-le-ton-a-legard-de-lukraine-et-de-lotan/

http://www.opex360.com/2021/12/01/le-chef-de-la-diplomatie-americaine-accuse-la-russie-de-se-preparer-a-envahir-lukraine/

 

  Aucune partie ne veut reculer et si ça continue comme ça , il y a forcément guerre !  

  D'un coté la russie peut difficilement reculer, l'otan a sa frontière est quand même dangereux pour sa sécurité ! 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Bastion a dit :

Cela hausse le ton 

 La russie rappelle ses lignes rouges !  ( Que l'ukraine n'adhére pas à l'otan ) , et l'otan réplique en disant le contraire, et vouloir protéger l'ukraine ! 

 

http://www.opex360.com/2021/12/01/la-russie-hausse-le-ton-a-legard-de-lukraine-et-de-lotan/

http://www.opex360.com/2021/12/01/le-chef-de-la-diplomatie-americaine-accuse-la-russie-de-se-preparer-a-envahir-lukraine/

 

  Aucune partie ne veut reculer et si ça continue comme ça , il y a forcément guerre !  

  D'un coté la russie peut difficilement reculer, l'otan a sa frontière est quand même dangereux pour sa sécurité ! 

Après "mourir pour Dantzig"   bientôt  "Mourir pour Kiev? "

Perso je ne vois pas l'occident et/ou l'OTAN prendre les armes si la Russie attaque l'Ukraine.  On fera des communiqués outrés, et puis rien.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, B52 a dit :

Après "mourir pour Dantzig"   bientôt  "Mourir pour Kiev? "

Perso je ne vois pas l'occident et/ou l'OTAN prendre les armes si la Russie attaque l'Ukraine.  On fera des communiqués outrés, et puis rien.

Après l'otan a prévenue de sanction sans précédent , mais se qui me fait déjà rire, il l'ont déjà fait , la population russe surtout les plus pauvre sont déjà à bout de soufle , et cela n'a eu aucun effet sur la politique de moscou ..... 

Alors je ne vois pas que cela changerait , ( si tu tombe , à terre , au sol , tu ne peux pas tomber plus bas .... )  La , cela me semble le cas !  Comme l'iran , elle continue ça politique malgrés les sanctions ou bien la corée du nord etc ....  

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,749
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...