Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

clad032
 Share

Recommended Posts

quelques éléments de réflexion ...

Le 18 décembre 2013, le ministère de la défense brésilien établit le montant du contrat à 3,54 milliards d'euros. Ce sera finalement environ 4,272 milliards d'euros pour 28 monoplaces et 8 biplaces qu'il faudra développer pour le seul Brésil car pour le moment les suédois ne prennent que du monoplace ...

Le contrat suédois c'est 60 avions neufs (E) pour 4 milliards d'euros ... 1.5 pour le développement, 1.8 pour la production et 0.6 pour le contrat de maintenance

 

Cherchez l'erreur ! la différence: le développement du biplace et vraisemblablement aussi le coût de l'industrialisation au Brésil car il faut bien remplacer la Suisse qui devait participer à ce développement

Pour pouvoir exporter le Gripen le Brésil devra obtenir les autorisations nécessaires auprès des suédois et des principaux pays équipementiers USA et GB concernant ces derniers Dowty Selex Cobham BAé Lucas ... je me demande comment feront les Argentins pour se l'offrir en sus de leur santé financière.

 

Le contrat doit entrer en vigueur en 2015 soit une entrée en service en 2019 jusqu'en 2024
 

Link to comment
Share on other sites

Ouawww!!! Vraiment pas cher le Gripen ! (5 400 M$ / 36 = 150 M$ unité ) contre le "contrat" Rafale Indien (20 000 M$ /126 = 158,7 M$ l'unité).

Est-ce vraiment le prix qui a décidé du choix? :-[

 

 

Mouai..parfoits ça me fait penser à une vielle pub:

Edited by Dada4
Link to comment
Share on other sites

Ouawww!!! Vraiment pas cher le Gripen ! (5 400 M$ / 36 = 150 M$ unité ) contre le "contrat" Rafale Indien (20 000 M$ /126 = 158,7 M$ l'unité).

Est-ce vraiment le prix qui a décidé du choix? :-[

 

Pas cher ? Qu'est ce que le Rafale a de plus que le Gripen ? Ah, oui, un second moteur. Ce doit être lui qui justifie le surcoût de 9 M$ ...

 

Si le Rafale est plus cher à l'unité, il reste largement moins cher au kilo (à vide ou à pleine charge, peu importe).

 

Non, tant qu'on ne sait pas ce qu'il y a dessous/dedans, il ne faut pas se focaliser sur les prix, ils ne veulent rien dire.

 

Par exemple, les brésiliens n'ont pas forcément besoin d'un apport de missiles alors que les indiens, si. Quelle offre de service (MCO, simulateurs, etc.) a été proposée ? Probablement pas la meme pour 36 appareils ou pour 126.

 

Il ne faut pas croire, à mon propos, que je suis pisse-vinaigre. J'apprécie énormément le Gripen et je suis très content pour les Brésiliens si cette affaire se concrétise.

Link to comment
Share on other sites

Personnellement je trouve ça assez cher, pour un "petit" avion.

A noter:

Le Bresil recevera ses premier avion en 2019 construit en Suède (traduction du site http://www.defesanet.com.br : "la révélation du plan de production, qui prévoit que seulement 15 avions 36 seront construits entièrement au Brésil, les 21 premiers étant construit en partie en Suède, avec ligne de production finale dans le pays, à Embraer. L'estimation initiale de livraison est le premier jeu pour 2019 (sans intégration multirôle complet, et les systèmes d'armes), et le dernier pour 2024 (soit le temps tous les avions déclaré complet capable intégration fonctionnelle complète)."

 

Pour le surcout du Milliard, il est écrit:

" Premier vice-président de SAAB a dit qu'il est possible d'identifier qui a déterminé une augmentation de près de 1 milliard de dollars à la valeur du contrat signé aujourd'hui annoncé que FAB 13 sera investi des milliards de dollars dans le projet. En convertissant la valeur moyenne du dollar de $ 2,30 met le prix de chaque unité de 140 millions de dollars à 164 millions de dollars. En excluant l'investissement dans la logistique et de la formation doit placer la valeur de chaque jeu dans environ 100 à 120 millions de dollars. (Note de l'éditeur Defesanet) la propriété intellectuelle et la façon de 5ème génération..."

 

 l'article enquestion:

http://www.defesanet.com.br/gripenbrazil/noticia/17234/SAAB-detalha-o-contrato-de-US$-5-4-bilhoes-com-a-FAB/

Link to comment
Share on other sites

Au-delà du choix de l'appareil lui-même, je trouve stratégiquement que c'est une voie assez pertinente pour le Brésil.

Ce pays a maintenant depuis de nombreuses années une véritable expertise aéronautique au civil, et développe progressivement ses capacités militaires, du Super Tucano au tout récent KC 390.

Acquérir de nouvelles compétences fortes sur un avion de la taille et du niveau de performance d'un Gripen apparait donc comme une évolution naturelle, et une marche pas trop haute à franchir.

Par ailleurs, le marché à 25 / 40 ans ne sera pas à une bagarre sur les "gros" appareils - du F22 au PAK FA et autre, on voit bien que 4 "pays" maximum pourront prétendre à attaquer frontalement ce marché.

A l'inverse des avions plus légers, depuis les avions d'entraînement avancés jusqu'aux véritables systèmes d'armes comme peut l'être un Gripen, qui eux seront susceptibles sur la durée, que l'on soit entré de plein pied dans la prétendue sixième génération ou non, d'intéresser tout un tas de puissances intermédiaires.

Non pas que le Rafale eût été un mauvais choix et que le transfert aurait été limité, bien au contraire, mais par rapport à leur marché-cible des 3 prochaines décades et en conservant avec ce choix de la bienveillance aussi bien des européens que des américains, je trouverais leur investissement très judicieux.

Edited by TarpTent
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@Pascal qui mentionne :

 

"je me demande comment feront les Argentins pour se l'offrir en sus de leur santé financière."!

 

L'argentine de 2014 n'est pas l'argentine de 1984 !

Vous devriez franchement vous informer sur les sites internet économiques !!!!!!!

 

Ceci dit,

 

si le plan Brésilien est de se doter de 120 x Gripen en trois tranches à raison d'une chaine de montage

chez Embraer à 12 avions par an, nous parlons ici d'un projet au minimum de 15 ans puisque le plein potentiel

de production de la chaine ne sera certainement pas atteint lors des premières années de production.

 

Les argentins, qui soit dit en passant vont produire des pièces pour ce projet Gripen E Brésilien, pourraient très bien

"s'insérer" dans la chaine brésilienne pour leurs besoins de 24 x Gripen E, avec deux ( sur 12 ans ), trois ( sur 8 ans )

quatre ( sur 6 ans ) ou même six ( sur 4 ans ) Gripen E, ce qui est tout a fait dans leurs capacités budgétaires actuelles.   

:cool:

SharkOwl

Edited by SharkOwl
Link to comment
Share on other sites

@Shark Owl

 

je ne vais peut être pas surfer sur les sites internets économiques mais je regarde ce que l'Argentine de 2014 est capable de faire voler ou naviguer et ce n'est pas brillant en terme de budget militaire

 

tout comme je m' interroge sur le fait de savoir si les équipementiers britanniques que je mentionne dans mon post (et j'en ai laissé de côté) seront du voyage sur un avion vendu à un pays dont le leitmotiv est de récupérer les Malouines

 

liste des équipementiers britanniques sur le Gripen NG

 

  • SELEX ES : radar à antenne active "Raven" ES-05 (en coopération avec Saab), capteur optronique "IRST SKYWARD G", IFF.
  • BAE Systems : viseur de casque "IHMDS Cobra".
  • AP Precision Hydraulics (APPH) : train d'atterrissage.
  • Lucas Aerospace : hydraulic system, canopy and one-piece windscreen, auxiliary and emergency power system, etc.
  • Martin Baker : siège éjectable.
  • Page Aerospace Ltd : mini-stick fly-by-wire controls.
  • Ultra Electronics : hydraulic monitoring unit.
  • Cobham : NATO Multi-Mission Launchers, perche de ravitaillement en vol.
  • Dowty Aerospace : Hydraulic system and transfer.
  • Hymatic Engineering : système de contrôle d'environnement (ECS).

Chelton Radomes : radome de pointe avant.

 

 

Maintenant chacun en pense ce qu'il veut

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

J'avais pas non plus pensé à ça (Les anglais/les argentins/las Malvinas/the Falklands).

"C'est pas faux", comme dirait mon personnage préféré de Kamelott. ;)

Au passage, faudrait qu'on repost l'infographie à propos de l'origine des différents éléments du Gripen.

Elle avait été postée vers Noël dernier si je ne m'abuse.

Elle a le mérite de nos faire prendre conscience que le Gripen est minoritairement suédois!

Edited by syntaxerror9
Link to comment
Share on other sites

@Shark Owl

 

je ne vais peut être pas surfer sur les sites internets économiques mais je regarde ce que l'Argentine de 2014 est capable de faire voler ou naviguer et ce n'est pas brillant en terme de budget militaire

 

tout comme je m' interroge sur le fait de savoir si les équipementiers britanniques que je mentionne dans mon post (et j'en ai laissé de côté) seront du voyage sur un avion vendu à un pays dont le leitmotiv est de récupérer les Malouines

 

liste des équipementiers britanniques sur le Gripen NG

 

  • SELEX ES : radar à antenne active "Raven" ES-05 (en coopération avec Saab), capteur optronique "IRST SKYWARD G", IFF.
  • BAE Systems : viseur de casque "IHMDS Cobra".
  • AP Precision Hydraulics (APPH) : train d'atterrissage.
  • Lucas Aerospace : hydraulic system, canopy and one-piece windscreen, auxiliary and emergency power system, etc.
  • Martin Baker : siège éjectable.
  • Page Aerospace Ltd : mini-stick fly-by-wire controls.
  • Ultra Electronics : hydraulic monitoring unit.
  • Cobham : NATO Multi-Mission Launchers, perche de ravitaillement en vol.
  • Dowty Aerospace : Hydraulic system and transfer.
  • Hymatic Engineering : système de contrôle d'environnement (ECS).

Chelton Radomes : radome de pointe avant.

 

 

Maintenant chacun en pense ce qu'il veut

 

Je ne veut surtout pas être "Hors Sujet" mais quand même, il y a ici un lien.

Une fois n'est pas coutume. :

Guillermo Makin, ancien professeur de l’université de Belgrano installé outre-Atlantique

depuis 1977, propose d’inventer "une souveraineté plus moderne, segmentée".

Renvoyant dos-à-dos les Britanniques pour leur "intransigeance" et les Argentins pour

leur "manque d’imagination" il reconnaît que dans l’immédiat, la décision de Buenos

Aires de "compliquer l’exploration pétrolière" en exigeant un permis aux bateaux franchissant

les eaux ou en utilisant les ports argentins va dans le bon sens :  cette initiative contraint

les isleños et Londres à négocier.

Ce qui n'est que réalisme : pour l’approvisionnement (en nourriture ou autre) du personnel

des sociétés pétrolières, le Royaume-Uni a besoin de l’Argentine.

( le Royaume Uni a besoin de l'Argentine )

Solutions créatives

Mais à long terme, Guillermo Makin se dit favorable à "une politique d’intégration pour éviter

les conflits" et souligne que d’ores et déjà, l’opinion publique anglaise est favorable à une

transition ; quant aux isleños, ils reconnaissent également la nécessité de relations normalisées

avec l’Argentine.

( d’ores et déjà, l’opinion publique anglaise est favorable à une transition )  

Guillermo Makin cite les exemples de l'île de Man, des îles Alan (îles autonomes de Finlande)

et d’Andorre, dotées d'un statut spécial, qui permettrait de voir cohabiter sur l'archipel les drapeaux

anglais et argentin. Sous les noms de "Malklands" ou de "Falkinas"...

Hasard ?

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a chargé en fin de semaine dernière le Comité pour

la décolonisation de chercher des "solutions créatives" aux seize territoires dont la souveraineté est

actuellement disputée dans le monde, dont les Malouines (mais aussi Puerto Rico ou les îles Caïman,

par exemple).

:cool:

SharkOwl

Référence :

http://www.lepetitjournal.com/sao-paulo/brl/54094-argentine-malouines-vers-une-qsolution-creativeq-.html

 

Link to comment
Share on other sites

Concernant le contrat d'une première tranche de 36 x Gripen E/F signé avec le Brésil nous

connaissons désormais la répartition entre les monoplaces "E" qui sont de conception Suédoise

et les Biplaces "F" qui seront de conception Brésilienne :

28 x Gripen E et 8 x Gripen F

Nous ignorons pour l'instant si le projet d'aquisition de 24 x Gripen de Nouvelle Génération

par l'Argentine inclus un certain nombre de Biplaces  "F".

Dossier à suivre.
:cool:
SharkOwl

Référence :
http://www.opex360.com/2014/10/27/saab-finalise-la-vente-de-36-gripen-ng-au-bresil/

Link to comment
Share on other sites

bon il est signé ou pas ce contrat??!

 

Il est signé mais il ne peut pas entrer en vigueur car toutes les autorisations n'ont pas été réunies. Suivez mon regard pointé vers les US.

 

The contract with COMAER for Gripen NG and the associated Industrial Co-operation contract will come into effect once certain conditions have been fulfilled. These include, among others, the necessary export control-related authorisations. All of these conditions are expected to be fulfilled during the first half of 2015. Gripen NG deliveries to the Brazilian Air Force will be undertaken from 2019 to 2024.

http://www.saabgroup.com/en/About-Saab/Newsroom/Press-releases--News/2014---10/Saab-and-Brazil-sign-contract-for-Gripen-NG/#.VE3vSRlKHqA

 

Traduction

 

Le contrat avec COMAER pour le Gripen NG et le contrat de coopération industrielle associée entreront en vigueur une fois que certaines conditions seront remplies. Celles-ci comprennent, entre autres, les autorisations liées au contrôle à l'exportation nécessaire. Toutes ces conditions devraient être réunies au cours de la première moitié de 2015. Les livraisons à l'armée de l'air brésilienne de Gripen NG  seront réalisées de 2019 à 2024.

Edited by Picdelamirand-oil
Link to comment
Share on other sites

Il est signé mais il ne peut pas entrer en vigueur car toutes les autorisations n'ont pas été réunies. Suivez mon regard pointé vers les US.

http://www.saabgroup.com/en/About-Saab/Newsroom/Press-releases--News/2014---10/Saab-and-Brazil-sign-contract-for-Gripen-NG/#.VE3vSRlKHqA

Traduction

Le contrat avec COMAER pour le Gripen NG et le contrat de coopération industrielle associée entreront en vigueur une fois que certaines conditions seront remplies. Celles-ci comprennent, entre autres, les autorisations liées au contrôle à l'exportation nécessaire. Toutes ces conditions devraient être réunies au cours de la première moitié de 2015. Les livraisons à l'armée de l'air brésilienne de Gripen NG seront réalisées de 2019 à 2024.

Est ce que ce n'est pas au niveau de ces autorisations là que les fournisseurs GiBi risquent de mettre une condition suspensive, comme l'interdiction d'export vers l'Argentine ??? le peuvent ils ???
Link to comment
Share on other sites

Est ce que ce n'est pas au niveau de ces autorisations là que les fournisseurs GiBi risquent de mettre une condition suspensive, comme l'interdiction d'export vers l'Argentine ??? le peuvent ils ???

Ils le peuvent sans doute pour leurs équipements, ce qui obligeraient les Argentins à developper leur propre version (où à acheter des Rafales sans siège éjectable)

Link to comment
Share on other sites

Pour les brésiliens quand même développer un avion (le F) pour honorer 8 commandes fermes (sous réserve de ce qui précède ...) c'est un pari audacieux et surtout onéreux (on passe de 3.54 milliards d'euros à 4.2 en moins d'un an tout de même)

Link to comment
Share on other sites

Pour les brésiliens quand même développer un avion (le F) pour honorer 8 commandes fermes (sous réserve de ce qui précède ...) c'est un pari audacieux et surtout onéreux (on passe de 3.54 milliards d'euros à 4.2 en moins d'un an tout de même)

 

Brancher la cellule du Gripen E déjà en cours d'élaboration chez Saab avec le section biplace du Gripen D déjà

disponible et ajouter à ces biplaces "F" les équipements du "E" qui seront de toute façon assemblés chez Embraer

n'est pas nécessairement le développement complexe d'un tout nouvel appareil.

 

Qui plus est, à terme, Le Brésil prévoit trois tranches de Gripen E/F totalisant de 108 à 120 appareils.

 

Tranche 1  : 28 x Gripen E et 8 Gripen F déjà confirmée

 

et possiblement

 

Tranche 2  : 28 x Gripen E et 8 Gripen F

et

Tranche 3  : 28 x Gripen E et 8 Gripen F

 

Nous parlons donc ici prospectivement de 24 x Gripen F pour le Brésil

plus

tel que stipulé par l'entente entre la Suède et le Brésil, tous les Gripen F

biplaces qui pourraient être requis dans de cadre de futurs contrats

internationaux.

 

1.

Le Brésil et Embraer ont aussi de tout contrat de vente de Gripen E et/ou F

en Amérique Latine.

 

2.

Pour le reste de la planète, par exemple :

 

Supposons que la Malaisie et l'Indonésie décide chacun d'acheter 12 Gripen E

et 4 Gripen F.

 

Ces Gripen F seraient manufacturés et assemblés chez Embraer au Brésil et les

Gripen E seraient manufacturés et assemblés chez Saab en Suède.

:cool:

SharkOwl

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,773
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...