Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Qui sera le quatrième client export du Rafale?


pascal
 Share

Recommended Posts

il y a 43 minutes, Grenouille Tactique a dit :

Qu’est ce que c’est que cette histoire de Rafale en leasing pour la Croatie ? J’ai vu ça dans le « rapport Griveaux ».

D’après ce que j’ai lu ici sur le sujet, une hypothèse plausible est que B. Griveaux ait fait un lapsus dans son rapport : il aurait voulu parler de «lasagnes au riesling ».

Dégustées lors d’un séjour à Dubrovnik ?)

Edited by Hirondelle
  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Il y a 7 heures, Picdelamirand-oil a dit :

EXCLUSIF: Proposition officielle de la France pour 12 chasseurs Rafale dans l'AP

La fourniture de chasseurs Rafale d'occasion par l'AP a été proposée par les Français selon des informations exclusives de pronews.gr avec un rachat parallèle des anciens chasseurs Mirage-2000EGM / BGM. Dans le cadre d'un accord de défense étendu entre la Grèce et la France et avec le soutien à la fois du gouvernement français et du constructeur Dassault, il y a deux semaines une proposition a été faite à l'Autorité palestinienne pour fournir des chasseurs Rafale déjà en service dans l'armée de l'air française (d'occasion) à travers un accord global qui comprend l'ancien Mirage-2000EGM / BGM (rachat) avec un coût de fourniture s'élevant à 1 milliard. euros et concerne 6 Rafale F-1 et 6 Rafale F-2 / F-3R. Dans le cadre de l'offre, la société française les rachèterait en service avec le PA 17 Mirage 2000EGM (les deux BGM biplace resteraient en service en tant que formateurs). La société française considère qu'il existe un marché pour ces vieux ...

Pour ceux qui ne suivent pas le fil MEDOR dans la partie relation international.

À croire que les 12 Rafale d'occasion proposés aux Croates font envie...

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, ARPA a dit :

Pour ceux qui ne suivent pas le fil MEDOR dans la partie relation international.

À croire que les 12 Rafale d'occasion proposés aux Croates font envie...

Je ne comprends pas comment on peut vendre des rafales F1 vu que les 10 appareils produits ont tous été rétrofité au standard F3R (ou F3).

Un achat Grec avec rachat des mirages est possible si Dassault à un client pour les M2000 (Inde ?) Mais les rafales vendus neuf ou d'occasion ne seront pas des F1 (d'ailleurs tous les F1 sont des rafale M non?)

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Je ne vois pas pourquoi les grecs lâcheraient leurs Mirages 2000 alors qu'ils sont aux bords de la guerre... qu'ils demandent des Rafales d'occaz pour être rapidement OP et avoir une veritable capacité de frappe aérienne et être ainsi réellement intimidants OK, mais pourquoi te déplumer d'avions tout à fait valables !? Au contraire je demanderais une modernisation en urgence à leur place...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

À mon avis, il ne faut pas surinterpreter l'article qui n'est qu'une traduction d'un site grec et pas forcément très fiable dans les détails.

Les avions d'occasion sont ceux qu'on aurait d'après l'offre faite aux Croates. Il y a peut-être les 3 ou 4 ex-F1 (C101, B101, B102 ...?) et des ex-F2.

Et si l'auteur crois aux ex-F1 de l'aéronavale, c'est peut-être parcequ'il s'agit de Rafale apte à l'emport d'exocet  (ils le sont tous, mais seuls les M le font)

Pour la reprise des 2000EGM, il s'agit d'avions obsolètes qui ne sont conservés que pour tirer de l'exocet. Ils seront inutiles dès la mise en service du Rafale. D'ailleurs leurs pilotes risquent de ne vraiment pas mettre longtemps pour être aussi dangereux dans un Rafale qu'ils ne le sont dans ces 2000EGM.

Si on les reprend, c'est soit pour s'en servir de pièces détachées et que la Grèce ne prévoit plus de garder ses autres mirage très longtemps, soit pour les revendre. Une proposition de revente en l'état aux Argentins pourrait faire partie des négociations sur le Brexit, mais ça me paraît plus crédible qu'on espère de les revendre (modernisé) aux indiens. Pour l'Inde, ce serait cohérent, ca rajoute des avions à sa flotte de 2000 qui est en train d'être modernisé.

 

Maintenant il ne s'agit peut-être que de rumeurs (c'est pour ça que je l'ai posté ici, si d'autres personnes ont des infos, ça m'intéresse) ou d'un geste de la Grèce pour remercier la France de son soutien. Pour l'instant ça ne coûte rien et même si c'est vrai, 12 Rafale d'occasion ce n'est pas très cher donc ça n'engage pas trop le pays.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Conan le Barbare a dit :

Je ne vois pas pourquoi les grecs lâcheraient leurs Mirages 2000 alors qu'ils sont aux bords de la guerre... qu'ils demandent des Rafales d'occaz pour être rapidement OP et avoir une veritable capacité de frappe aérienne...

 Le rafale a beau être sain et intuitif d'après les retours, le temps de formation pour le maîtriser au max de ses capacité ne se compte pas en minutes ou en jours. Donc même avec des avions d'occaz livrés le mois prochain...

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Kelkin a dit :

En alphabet latin, ça donne ça :

Echoume ragdaies exelixeis ston tomea tis enischysis ton ellinikon enoplon dynameon me gallikis technologias opla kai pio synkekrimena afto tis promitheias ton gallikon fregaton Belharra i machitikon Rafale me tin Athina na evegpistei na echei kleisei tin symfonia promitheias tous mechri ta teli Septemvriou.
I Athina anamenei veltiomenes protaseis ek merous tis gallikis plevras ton prosechi Septemvrio, idi echei sta cheria tis tin prosfora gia gallika metacheirismena machitika 4is genias Rafale, eno parallila synechizontai oi syzitiseis gia tin ypografi mias dimerous stratigikis symfonias stin opoia i Ellada epimenei gia ischyroteri desmefsi tou Parisiou sto zitima.
Fanetai oti i dynamiki parousia tis Gallias stin Anatoliki Mesogeio pe tin xekathari stirixi tis stin Ellada echei epanekkinsei tis diadikasies gia enischysi tou gallikou paragouta sto elliniko oplostasio me systimata pou boroun poiotiki yperochi enanti tis Tourkias.

C'est tout de suite plus clair, non ?

Blague à part, traduction google:

Nous avons des développements rapides dans le domaine du renforcement des forces armées grecques avec des armes technologiques françaises et plus précisément celle de l'approvisionnement des frégates françaises Belharra ou des chasseurs Rafale avec Athènes espérant avoir conclu leur accord d'approvisionnement d'ici la fin septembre.
Athènes attend des propositions améliorées de la partie française en septembre prochain, a déjà entre les mains l'offre de chasseurs Rafale de 4e génération d'occasion français, tandis que les discussions se poursuivent pour la signature d'un accord stratégique bilatéral dans lequel la Grèce insiste sur un engagement plus fort de Paris sur la question.
Il semble que la présence dynamique de la France en Méditerranée orientale, du fait de son soutien clair en Grèce, ait repris les procédures de renforcement du facteur français dans l'arsenal grec avec des systèmes pouvant être de qualité supérieure face à la Turquie.

Moi, j'ai ça. (Repris du fil Médor aussi.) Là il n'est pas question de reprendre les Mirages, par contre il y est question d'un accord stratégique bilatéral. On a aussi une date, fin septembre -- donc encore un mois et demi avant une confirmation officielle.

Ah oui, c'est la traduction du texte de cette vidéo :

Il y a 17 heures, Lezard-vert a dit :

Μέχρι τέλη Σεπτεμβρίου η Ελλάδα θα αποκτήσει φρεγάτες Belharra ή μαχητικά Rafale

c'est du lard ou du cochon ?

Fin septembre, la Grèce acquerra des frégates Belharra ou des chasseurs Rafale

 

Edited by Kelkin
Link to comment
Share on other sites

La seule chose qu'on doit prendre en compte, c'est que la France cherche un client Rafale pour cette année afin de pouvoir combler un trou dans le calendrier de production vers 2025. On ambitionne un besoin de commander 20 appareils dans le plan de relance.

L'idéal serait un client qui achète cash des avions neufs.

L'option de vendre des Rafale d'occasions reste une option qu'on pousse, mais là aussi, ce ne sera pas pour livrer les avions le mois prochain, mais quand ceux qu'on aura commandé arriveront ou si on est gentil, un peu avant. Les grecs auront le temps de se préparer, de se former.

On leur vendrait des Rafale avec un certain potentiel (20 ans?), qui sont déjà d'un bon niveau et permettent d'avoir une aviation de supériorité pour un pays comme la Grèce. Des Rafale qui peuvent être upgrader dès aujourd'hui et à qui on prépare déjà une version F4. Donc un client Rafale, même d'occasion est serein sur l'avenir.

Ensuite nous avons sans doute une fourchette assez grande pour vendre ces appareils, qui peut faire fluctuer le prix. On peut proposer les appareils dans une "ancienne" version comme on peut leur proposer de passer à la version F3R, leur offrit un package de munitions, de soutiens, de collaborations. La France pouvant faire avancer un partenariat dans la défense plus important avec la Grèce, un soutien politique et militaire qui compte dans les marchés de ventes d'armes. Nous sommes aussi bien placer par rapport à la dette d'Athènes, on peut jouer dessus, par une baisse d'intérêts, un décalage, voir une réduction (comme les russes le font souvent en échange de l'achat d'armes, l'industrie avant tout). La création du plan de relance européen va donner également à plusieurs pays une masse d'argent, bien entendu il y a des priorités plus économiques et sociales, mais le contexte de tension avec la Turquie rend un tel choix du Rafale par la Grèce assez plausible.

Pour nous ce serait également avantageux, ça éviterait de devoir moderniser d'anciens appareils et d'obtenir des nouveaux, qui auront un potentiel qui va permettre de rajeunir le parc Rafale et de repousser les tensions qui pourraient intervenir au moment de l'arrivée de son successeur (il suffit d'un peu de retard pour casser le planning et perturber le renouvellement). Mais la seconde option "plan de relance" qui verrait une commande de 20 Rafale se faire n'est pas mauvaise, elle permettrait d'accélérer la transition vers le "tout Rafale" et on pourrait alors proposer à l'export d'occasion, des Mirage 2000D qu'on aura rénové pour pas cher afin que certains pays qui disposent déjà de tels avions puissent "rajeunir" leur flotte et repousser leur renouvellement, comme les indiens qui ont un gros besoin.

Link to comment
Share on other sites

Pour la Grèce, je vois les Rafale d'occasion comme un produit d'appel. On leur fournit une micro flotte de Rafale pour pas cher (peu d'avions, d'occasion, ils ont déjà les mica et les exocet) et ça devrait garantir qu'ils en achèteront des neufs plus tard, quand ils en auront les moyens...

Et pour la France, la Grèce reste un pays allié fiable européen et de l'OTAN. On pourrait très vite les voir participer à une coalition.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, ARPA a dit :

Pour ceux qui ne suivent pas le fil MEDOR dans la partie relation international.

À croire que les 12 Rafale d'occasion proposés aux Croates font envie...

Je trouve l'info étrange, notamment la reprise des Mirage 2000.:blink:

En effet, les grecs ont signé en décembre 2019 un contrat avec Thales de modernisation de leur Mirage 2000, ce qui rend cette reprise peu crédible. 

De plus, aucun média n'a repris cette information (du moins pour l'instant). 

Franchement, l'info viendrait de quelqu'un d'autre que @Picdelamirand-oil, je l'aurai écarté d'un revers de la main. 

Mais comme elle vient de Pic... :blush:

En revanche, la vente de Rafale d'occasion, cela devient de plus en plus crédible. Il y a trop de bruits autour de cette hypothèse pour qu'elle ne soit pas prise au sérieux. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Salverius a dit :

Je trouve l'info étrange, notamment la reprise des Mirage 2000.:blink:

Il y a 6 heures, Kelkin a dit :

Moi, j'ai ça. (Repris du fil Médor aussi.) Là il n'est pas question de reprendre les Mirages, par contre il y est question d'un accord stratégique bilatéral. On a aussi une date, fin septembre -- donc encore un mois et demi avant une confirmation officielle.

Ah oui, c'est la traduction du texte de cette vidéo :

 

Suivant la traduction de @Kelkin il n'est pas question de reprise des 2000 ...

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, Salverius a dit :

Je trouve l'info étrange, notamment la reprise des Mirage 2000.:blink:

En effet, les grecs ont signé en décembre 2019 un contrat avec Thales de modernisation de leur Mirage 2000, ce qui rend cette reprise peu crédible. 

De plus, aucun média n'a repris cette information (du moins pour l'instant). 

Franchement, l'info viendrait de quelqu'un d'autre que @Picdelamirand-oil, je l'aurai écarté d'un revers de la main. 

Mais comme elle vient de Pic... :blush:

En revanche, la vente de Rafale d'occasion, cela devient de plus en plus crédible. Il y a trop de bruits autour de cette hypothèse pour qu'elle ne soit pas prise au sérieux. 

Attendez, moi j'ai juste cherché l'information à l'origine de la vidéo pour qu'on ait une idée de sa teneur, cela ne veut pas dire que je cautionne ladite information, je n'en sais pas plus que vous.

  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Pierre_F a dit :

Je me demande si cette accord stratégique ne porterait pas sur une sorte de troc. La grève fournirait une base/aérienne/port à la France et la France paierait en matériel et logistique. 

Cela nous permettrait d'avoir une indépendance stratégique sur le moyen orient et mettrait un gros cailloux dans la chaussure de la Turquie. 

 

Putain même si nos forces armées se mettent en grève on est dans le caca. :laugh:

On n'est pas vendredi mais bon... Désolé.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Salverius a dit :

Je trouve l'info étrange,

L'information globale est fausse,  en tout cas, certains "détails" sont faux. Maintenant il y a probablement une base de vérité.

Dans les détails, pour la modernisation des 2000 grecs, je crois que le contrat ne concernait que les 2000-5 et non les 2000 EGM qui seraient justement remplacés.

Et "l'information" (à ce stade c'est plus une rumeur ou une possibilité) est très récente et probablement encore dépendante des prochaines actions politiques. Si finalement on décide d'annuler nos prochains déploiements de Rafale ou qu'ils se passent mal, ou qu'un autre pays se range du côté de la Grèce, on va voir des Typhoon d'occasion...

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, ARPA a dit :

L'information globale est fausse,  en tout cas, certains "détails" sont faux. Maintenant il y a probablement une base de vérité.

Dans les détails, pour la modernisation des 2000 grecs, je crois que le contrat ne concernait que les 2000-5 et non les 2000 EGM qui seraient justement remplacés.

Et "l'information" (à ce stade c'est plus une rumeur ou une possibilité) est très récente et probablement encore dépendante des prochaines actions politiques. Si finalement on décide d'annuler nos prochains déploiements de Rafale ou qu'ils se passent mal, ou qu'un autre pays se range du côté de la Grèce, on va voir des Typhoon d'occasion...

Moi je vois un intérêt à la manip, outre l'intérêt pour la Grèce, c'est de remplacer des F3R qui seraient limité à F4.1 par des F4.2 le coût étant partagé entre la Grèce et la France (on peut le justifier comme une mesure de soutient à l'industrie aéronautique).

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Moi je vois un intérêt à la manip, outre l'intérêt pour la Grèce, c'est de remplacer des F3R qui seraient limité à F4.1 par des F4.2 le coût étant partagé entre la Grèce et la France (on peut le justifier comme une mesure de soutient à l'industrie aéronautique).

Franchement j'ai toujours du mal à croire que deux trous sur les côtés du nez du Rafale et un recâblage partiel suffiraient à rendre l'option d'un achat de Rafale neufs pour remplacer des avions revendus d'occasion, plus avantageux qu'une modernisation des avions français avec retour usine...

Je parle pour la France.

Après si le but est de placer des Rafale d'occase façon Gripen hongrois et tchèque pour en placer absolument en Europe et dans une armée de l'air occidentale/OTAN, et sachant qu'après 2025 il est fort probable que les seuls Rafale qui sortiront d'usine seront d'entrée de jeu F4.2-ready (d'ailleurs pourquoi ne le seraient-ils pas dès maintenant vu que les 36 indiens sont déjà concernés) je comprends déjà mieux, mais ça me semble vraiment cher pour nous pour la vanité de refourguer des avions même pas vieux à proprement parler. Surtout dans un contexte où l'AdlA manque de Rafale pour ses missions.

D'ailleurs, qui dit que les avions déjà vendus au standard F3R ou à peu près afférent ne seront pas candidats à la modernisation? Egypte et Qatar reçoivent à peine leurs avions, si dans 5 ans une version bien meilleure et surtout passage obligé vers le prochain standard voit le jour, ils vont peut-être l'avoir un peu mauvaise...

On est très loin d'une modernisation type 2000C > 2000-5 qui effectivement ne justifiait pas forcément la mise à niveau de tous les avions (et pourtant ça s'est partiellement fait dans certains cas).

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Patrick a dit :

Surtout dans un contexte où l'AdlA manque de Rafale pour ses missions.

L'AdlA manque de Rafale ou d'heures de vols de Rafale ?

Si on part du principe que les Rafale ont un potentiel de 7500 heures de vol, en vendre 12 qui ont consommé 3 000 heures (donc 54 000 heures de vols restantes) pour en racheter 8 neufs (donc 60 000 heures de vols) ne me parait pas forcement une mauvaise idée.

Si on se retrouve à réduire (légèrement) notre nombre d'avions pour augmenter notre nombre d'heures de vols disponibles, je ne suis pas sur qu'on y perde.

Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, Patrick a dit :

Franchement j'ai toujours du mal à croire que deux trous sur les côtés du nez du Rafale et un recâblage partiel suffiraient à rendre l'option d'un achat de Rafale neufs pour remplacer des avions revendus d'occasion, plus avantageux qu'une modernisation des avions français avec retour usine...

 

 

Il faut amener le circuit de refroidissement dans tous les endroits où il y aura une antenne multi fonction conforme.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, ARPA a dit :

L'AdlA manque de Rafale ou d'heures de vols de Rafale ?

Si on part du principe que les Rafale ont un potentiel de 7500 heures de vol, en vendre 12 qui ont consommé 3 000 heures (donc 54 000 heures de vols restantes) pour en racheter 8 neufs (donc 60 000 heures de vols) ne me parait pas forcement une mauvaise idée.

Si on se retrouve à réduire (légèrement) notre nombre d'avions pour augmenter notre nombre d'heures de vols disponibles, je ne suis pas sur qu'on y perde.

Pour être franc, c’est plus un problème d’heures aux vues de danger qui apparaissent partout. Il faut du nombre et aussi du côté mirage notamment dans les endroits où on a pas envie d’afficher les caractéristiques du rafale. 
Récupérer les m2k des émirats contre un contrat rafale me paraît de plus en plus appropriés. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 17/08/2020 à 19:35, Patrick a dit :

mais ça me semble vraiment cher pour nous pour la vanité de refourguer des avions même pas vieux à proprement parler

Si ça permet d'éviter de perdre les marchés suisses et finlandais sur le thème "nous avons décidé de prendre un avion qui a été adopté par des forces européennes" alors c'est plutôt une bonne opération -- et une qu'on aurait dû faire bien avant.

Edited by Kelkin
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Kelkin a dit :

Si ça permet d'éviter de perdre les marchés suisses et finlandais sur le thème "nous avons décider de prendre un avion qui a été adopté par des forces européennes" alors c'est plutôt une bonne opération -- et une qu'on aurait dû faire bien avant.

Le seul problème, c'est que pour vendre du Rafale d'occasion, il fallait en avoir en nombre suffisant et ayant déjà entamé une bonne partie de leur potentiel.

On aurait probablement pu tricher sur leur usure en surexploitant nos premiers Rafale livrés, ce qui nous aurait permis de disposer assez rapidement d'un petit nombre d'avions à mi-potentiel. Mais il fallait encore disposer d'un nombre suffisant d'avions pour se permettre d'en "perdre" une douzaine pendant 3 ans. En 2015 pour la vente express à l'Égypte, l'armée de l'air a quasiment annoncé qu'on pouvait se passer de 6 Rafale (en instance de livraison) mais pas de plus.

En 2015 une offre d'occasion avec seulement 6 Rafale (donc une capacité très théorique s'il se passe quoique ce soit) et nettement moins usés qu'en 2020 (donc plus proche du prix du neuf) n'aurait pas été très crédible.

J'ai l'impression qu'on doit actuellement pouvoir se passer de 12 Rafale, mais je ne suis pas sur qu'on puisse se passer de beaucoup plus. Le marché du Rafale d'occasion doit donc se limiter à des alliés ou des marchés stratégiques.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Patrick a dit :

Après si le but est de placer des Rafale d'occase façon Gripen hongrois et tchèque pour en placer absolument en Europe et dans une armée de l'air occidentale/OTAN, et sachant qu'après 2025 il est fort probable que les seuls Rafale qui sortiront d'usine seront d'entrée de jeu F4.2-ready (d'ailleurs pourquoi ne le seraient-ils pas dès maintenant vu que les 36 indiens sont déjà concernés) je comprends déjà mieux, mais ça me semble vraiment cher pour nous pour la vanité de refourguer des avions même pas vieux à proprement parler. Surtout dans un contexte où l'AdlA manque de Rafale pour ses missions.

Les Américains ont déjà tendance à fouler les règles aux pieds, mais si dans l'OTAN ou une alliance OTAN il n'y a que les Français qui ont leur format de langage et que tout le monde a du matos américain, il y a peu de chances que le langage scaf ait un avenir, ou alors son interopérabilité avec nos alliés sera limité ...

(on en revient un peu à cette fameuse incompréhension avec les Belges qui prennent Scorpion et F35, ou qui pensaient pouvoir avoir  du F35 et du SCAF)

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Il faut amener le circuit de refroidissement dans tous les endroits où il y aura une antenne multi fonction conforme.

Pour le moment ces endroits se limitent a priori au nez de l'avion. L'avant du saumon de dérive possède dorénavant lui aussi un brouilleur bande basse, sur les Rafale indiens. Est-ce qu'il serait impossible par exemple d'installer ça sur les Rafale français? Et si ce n'est pas le cas, alors que penser des DDM-NG bien plus gros et a priori consommateurs d'énergie et de refroidissement que les DDM de première génération, par exemple?

Il y aurait de la marge pour certains systèmes mais pas certains autres?
Le circuit serait-il déjà sur-utilisé et au maximum de sa modularité?
Le Rafale indien serait-il si différent que ça?

Idem pour SAKaR en pied de dérive, elle aussi va demander du refroidissement et pourtant elle est bien prévue en rétrofit sur une grande partie de la flotte Rafale actuelle, pas seulement F4.2 si je ne m'abuse.

Après, franchement, si la modification est si importante, alors pourquoi ne pas la lier à une MLU elle aussi beaucoup plus importante qui améliorerait tout l'avion de A à Z? Ce que sont déjà au moins partiellement les Rafale indiens si on suit cette logique, et ce qu'ont été les 10 premiers F1 devenus F3 dans l'aéronavale, qu'il a pour le coup fallu entièrement recâbler (et pas que)?

Quitte à faire du "fitted for but not with" qui semble devenir la norme un peu partout, autant le faire dans les formes, non?

 

Je radote mais j'ai toujours le sentiment que finir avec des flottes F4.1 et F4.2 différenciées est une mauvaise idée et une négation du concept Rafale. Que se passera-t-il ensuite? Aura-t-on des F5.1 et F5.2? Cela aura-t-il du sens alors que les Rafale concernés par ces modifications Fx.2 ne seront sans doute au sein de l'Adla qu'environs 80 à terme même en comptant un rab d'une vingtaine d'avions au titre du "plan de relance"? (28 de la 4ième tranche restants à livrer + 30 de la 5ième tranche + 20 du plan de relance). Ils seront surexploités dès que le niveau de menace augmentera un petit peu. De plus s'il faut les ventiler entre 3 version on aura des micro-flottes.

 

Ou alors autant mettre le paquet non? On va avoir un avion différent? Parfait! Il faut donc modifier la cellule en profondeur, bien au-delà du standard Inde, pour avoir quelque chose de bien plus avancé. Et puis tant qu'à faire opter pour des M88 boostés préfigurant le NEFE, avec des manches à air plus larges. Et plus de matériaux RAM pour améliorer la discrétion en bande X/S. Et des emports conformes, à défaut de soutes. Et des pylônes, réservoirs et cocons d'emports traités RAM eux aussi. Et une cellule lourdement modifiée et très évoluée, beaucoup plus discrète. Et plus longue pour y caler notamment plus de carburant interne.
Tout ça en parallèle des études sur le NGF, et constituant de fait un Rafale NG, comme il y a un Gripen NG (avec ses 40% de carburant interne en plus) beaucoup plus létal, et permettant à une nouvelle génération d'ingénieurs du GIE de faire leurs dents sur un programme ambitieux mais bâti à partir d'une solution éprouvée (les "petits pas") pour être le plus performants possible sur le NGF s'il se fait.

Là il aurait de la gueule le volet "Rafale" du plan de relance!
Et il constituerait même une solution de repli au moins partielle en cas d'échec du NGF.

 

Mais, parce que deux misérables trappes sur le côté du nez de l'avion ne peuvent pas être usinées équipées câblées etc a postériori dans la cellule, il faudrait abandonner l'idée de mettre à niveau la quasi-totalité des anciens Rafale? Désolé j'ai vraiment du mal à le digérer quand je vois ce que font les autres avec leurs avions...

- L'Eurofighter qui doit repasser à l'usine pour recevoir un AESA à la place d'un radar mécanique, c'est pas anodin du tout (3 radars distincts en plus, bonjour les surcoûts rien que pour les études).

- Les F-16 Viper modifiés avec des AESA SABR/RACR, idem, même si le radar est a priori simple à installer.

- Les Mirage 2000H indiens proches des C/B devenant des 2000I avec un RDY-3/RC400 proches des -9/-5mk2, même histoire... Des engins dont la plupart sont entrés en service (neufs donc) à partir du milieu des années 80! Ils devraient être totalement rincés.

- Pour  rappel, en 2004 les indiens ont mis 2.2 MILLIARDS de dollars, 43 millions de $ par avion (le prix d'un F-16 block 50 neuf!) pour la modernisation vers le standard 2000I. En euros constants ça fait d'après un calculateur d'inflation presque 59 millions de US$ actuels, soit presque 50 millions d'€ actuels! En clair pour le coût des modernisations des 50 Mirage 2000I, les indiens auraient pu se payer, en considérant un Rafale Inde à 87 millions d'€ en 2015, environs 29 Rafale Inde NEUFS. Hors coûts de maintenance associés bien entendu. C'est délirant.

 

C'est une illustration de ce que font les autres: ils font durer leurs cellules.

Alors je veux bien que ce ne soit pas la culture française de moderniser des flottes à outrance mais quand même, c'était justement le concept sous-jacent du Rafale dès le départ.

Pour les histoires de cellules trop vieilles auxquelles il ne reste plus assez de potentiel, ça tombe d'ailleurs bien, un retour usine est non seulement l'occasion de le régénérer partiellement, mais aussi de laisser le temps aux autres appareils de la flotte de vieillir. Cas des F1 > F3.
C'est même l'une des nouvelles méthodes de management de la flotte au sein de l'AdlA qui a été adoptée depuis quelques années pour "lisser" le potentiel restant.

Pour moi cette histoire de F4.1 =/= F4.2 a le cul entre deux chaises et va aboutir à une situation de "ni fait ni à faire". Ni MLU complète, ni modernisation suffisamment lourde pour justifier l'absence de modification de toute la flotte autrement que par le désir de faire des économies de bout de chandelle. Et donc pas assez intéressante pour justifier son existence en premier lieu = bye bye antennes latérales, on attendra le NGF pour en avoir, comme avec le multistatisme prévu au départ pour F4 mais finalement abandonné!

 

Comment être crédibles sur les engagements financiers des programmes majeurs, surtout à l'export, après un coup pareil?
C'est au moins aussi dommageable que notre incapacité à vendre et ça montre que quelque part on ne croit pas en l'avion ou en sa longévité.

 

***

 

tl;dr (too long ; didn't read) :

Les options que je vois:

  • modifier toute la flotte Rafale avec le câblage et le circuit de refroidissement pour les antennes conformes, façon Rafale Inde, quitte à faire du "fitted for but not with" mais au moins avoir des avions au même standard "F4.2-ready", puis lisser le potentiel de la flotte en jouant sur les périodes d'immobilisation usine comme avec les F1 devenus des F3 dans la MN.
     
  • abandonner l'idée du F4.2 et des tranches 5/6 et les remplacer directement par un Rafale NG bien plus avancé et moderne à tous niveaux qui préfigurerait le NGF et serait en bonne partie un nouvel avion vraiment différent du Rafale actuel, un peu comme ce que SAAB a fait avec le Gripen E/F, mais en beaucoup plus ambitieux (formes beaucoup plus furtives, M88-3, antennes multifonction GaN, verrière bulle, cellule, pylônes et emports traités RAM, nouveau cockpit/casque, nouveaux EMTI...) Intérêt évident: montrer le savoir-faire de Dassault et proposer un candidat solide sur plusieurs marchés export avec un choix modulable entre Rafale actuel, possiblement d'occasion (pensons aux Mirage F1...) et Rafale NG très avancé chassant pour de bon sur les terres du F-35.
     
  • conserver en l'état plus de 150 Rafale à un standard bloqué à F4.1 pour cause de besoin d'un retour usine pour les porter au standard F4.2, et acquérir entre 60 et 80 Rafale supplémentaires au standard F4.2 qui servira de base à une MLU/F5, dont seront de facto exclu ces 150 premiers Rafale, dont l'Adla se débarassera petit à petit, soit sur le marche de l'occasion (mais pour les remplacer par quoi dans un contexte où le NGF toujours pas sanctuarisé n'arriverait qu'en 2040?) soit par attrition naturelle de la flotte qui devrait en toute logique commencer là aussi vers 2035 au plus tôt pour s'achever vers 2055 au plus tard (sauf que tout achat de Rafale F4.2 de remplacement, au titre d'un plan de relance, sera probablement plus cher qu'une modernisation d'un F4.1 > F4.2, et que le volume d'avions proposés d'occasion sera très limité contrairement au cas du Gripen suédois, en plus de créer un problème de disparité des flottes si des clients acquièrent des F4.2 à la suite de leur achat de F3R/F4.1 d'occasion, une fois séduits par l'avion).
     
  • Remiser l'idée des antennes conformes vues sur les Rafale indiens et se contenter au moins pour la France d'un F4.1, F5.1, F6.1, etc, au nom de l'homogénéité de la flotte, quitte à avoir deux standards de l'avion en vente, comme il y eu le Mirage 2000-5F et son RDY, mais à côté de lui les 2000-9, 2000-5mk2, et 2000-I avec leurs RDY-2 et RDY-3, que nous n'avons jamais acquis même en rétrofits sur nos propres Mirage 2000.
     
  • acheter des F-35 (c'est pas moi qui l'ai dit, c'est Trappier) et enterrer notre industrie des avions de combat parce que c'est presque ce qu'il y aurait de plus simple à assumer si on est pas foutus de décider des modernisations aussi insignifiantes par rapport à ce que font ou décident les autres et qu'on s'embarque dans des histoires de vente d'occasion à dormir debout!
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...