Alexis

Effondrement écologique et civilisationnel en ce siècle ?

Recommended Posts

https://www.7sur7.be/ecologie/reboiser-la-terre-suffirait-a-enrayer-le-rechauffement-climatique-et-c-est-possible~aea8e6c1/ (7 juillet 2019)

Le reboisement de la Terre pourrait, en théorie, ramener les gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique à leur niveau d’avant-guerre. L’espace n’est pas ce qui manque: la Terre dispose encore d’une superficie supérieure à celle de la Chine pour héberger tous ces nouveaux arbres.

Actuellement, notre planète dispose de 5,5 milliards d’hectares de forêts, une superficie qui équivaut à deux fois l’Europe environ. Un chiffre qui semble énorme, mais pas quand on sait qu’entre 1,7 et 1,8 milliards d’hectares sont “vides”. Soit la surface des États-Unis. Ces terres ne sont pas dédiées à l’agriculture, pas plus qu’elles ne correspondent à des villes. L’activité humaine n’y est même pas décelable. Elles sont donc de parfaites candidates pour abriter des bois et forêts salutaires pour notre environnement. 

Et ce n’est pas tout, selon les chercheurs suisses: même dans les villes et nos campagnes, il y a l’espace pour planter des arbres sur 0,7 milliard d’hectares environ, soit une superficie quasi équivalente à celle de l’Inde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Wallaby said:

https://www.7sur7.be/ecologie/reboiser-la-terre-suffirait-a-enrayer-le-rechauffement-climatique-et-c-est-possible~aea8e6c1/ (7 juillet 2019)

Le reboisement de la Terre pourrait, en théorie, ramener les gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique à leur niveau d’avant-guerre. L’espace n’est pas ce qui manque: la Terre dispose encore d’une superficie supérieure à celle de la Chine pour héberger tous ces nouveaux arbres.

Actuellement, notre planète dispose de 5,5 milliards d’hectares de forêts, une superficie qui équivaut à deux fois l’Europe environ. Un chiffre qui semble énorme, mais pas quand on sait qu’entre 1,7 et 1,8 milliards d’hectares sont “vides”. Soit la surface des États-Unis. Ces terres ne sont pas dédiées à l’agriculture, pas plus qu’elles ne correspondent à des villes. L’activité humaine n’y est même pas décelable. Elles sont donc de parfaites candidates pour abriter des bois et forêts salutaires pour notre environnement. 

Et ce n’est pas tout, selon les chercheurs suisses: même dans les villes et nos campagnes, il y a l’espace pour planter des arbres sur 0,7 milliard d’hectares environ, soit une superficie quasi équivalente à celle de l’Inde.

On en a discuté sur le fil approprié ... c'est bidon de l'avis même du GIEC.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, g4lly a dit :

On en a discuté sur le fil approprié ... c'est bidon de l'avis même du GIEC.

Je n'avais pas fait attention. Au temps pour moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

110 mesures, aucun effet : les ratés du plan santé environnement

Deux rapports dressent chacun un bilan accablant du troisième plan national santé-environnement, en vigueur entre début 2015 et fin 2019.

En France, il arrive que la discrétion soit la contrepartie de la liberté. Rendus en décembre 2018 et publiés quatre mois plus tard sans tambour ni trompette, deux rapports – l’un de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS), l’autre du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) – dressent chacun un bilan accablant du troisième plan national santé-environnement (PNSE), en vigueur entre début 2015 et fin 2019. Ces évaluations seront examinées, mardi 9 juillet, pour l’élaboration du futur quatrième PNSE, dit-on à la direction générale de la santé.

Passés inaperçus lors de leur publication, les deux rapports concluent en substance que le PNSE en vigueur n’a eu aucun impact sanitaire positif mesurable. « Le constat tiré par les inspecteurs est particulièrement affligeant, estime l’épidémiologiste William Dab, professeur au Conservatoire national des arts et métiers et ancien directeur général de la santé. Il est très rare que, sur un sujet aussi important que l’impact de l’environnement sur la santé, une politique publique se situe à un tel niveau de défaillance. »

Institué par le code de santé publique, le PNSE est un plan national de prévention des risques sanitaires liés à l’environnement, censé tenir compte des effets « des agents chimiques, biologiques et physiques présents dans les différents milieux de vie, y compris le milieu de travail, ainsi que ceux des événements météorologiques extrêmes ». Le PNSE-3 est constitué de cent dix actions, soit plus de deux fois plus que sa version précédente.

Des mesures qui relèvent surtout de la communication

Ces mesures sont très diverses : « élaborer et mettre en œuvre une feuille de route interministérielle “amiante” », « mettre en œuvre la protection des captages utilisés pour l’alimentation en eau potable contre les pollutions accidentelles et diffuses », « soutenir les travaux liés à la substitution des substances perturbateurs endocriniens », « résorber les points noirs du bruit »… A lire les rapports d’inspection, cette inflation de mesures relève surtout de la communication. L’action réellement mise en œuvre est « très relative », selon l’IGAS.

L’analyse de l’ensemble des mesures révèle d’abord que « très peu (…) visent à réduire l’exposition aux facteurs nocifs ». Environ 65 % consistent à acquérir de nouvelles connaissances sur les risques par des mesures ou de la recherche, 13 % renvoient à d’autres plans prévus ou en cours… Mais le « plan plomb », par exemple, auquel renvoie le PNSE-3, n’existe toujours pas. Enfin, seules 20 % des mesures annoncées consistent à « répondre » aux risques, soit en prenant en charge leurs conséquences, soit en diminuant l’exposition des populations.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/07/08/le-dernier-plan-sante-environnement-n-a-eu-aucun-effet_5486708_3244.html

  • Sad 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

"l'écologie c'est comme la confiture .. . moins on en a (la fibre), et plus on l'étale"....

car c'est un  domaine qui est sensible

que du tape à l’œil ....  car au fond  rien ne change vraiment.

mais c'est vrai  dans de nombreux domaines pas que pour l'écologie.Donner l'illusion de la prise en compte des problèmes (autre exemple la justice sociale, la réforme de l'enseignement, la santé) tout en continuant la ligne politique (surtout économique) que l'on s'est fixé.

Edited by Lezard-vert
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, g4lly a dit :

Je suis moyennement convaincu par l'angle retenu par le journaliste.

Dans un monde drastiquement moins dangereux que par le passé, il est mécaniquement de plus en plus difficile d'abaisser significativement les risques encourus par les professionnels et le public, d'une part. D'autre part, pour lever de nouveaux lièvres, il est nécessaire de déployer davantage de moyens et de passer plus de temps à mettre en place des outils d'observation et de collecte d'informations, les dangers imminents les plus évidents étant probablement déjà adressés.

Il est surprenant de dire que ces plans n'ont mené à rien... Et dire ensuite que nombre d'actions étaient axées sur la recherche et la mise en place d'outils ; ce sont des prérequis à l'exécution de mesures, on a besoin de savoir un minimum de choses sur les problèmes qu'on entend régler si on veut effectivement avoir un effet.

J'ai la vague impression que le journaliste aurait préféré des mesures démagogiques à base d'interdictions en tous sens, parce que ça aurait donné l'impression qu'on fait des trucs, qu'on ne reste pas les mains dans les poches. Je ne suis pas sûr que ce soit une stratégie si pertinente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le 29/07/2019 à 10:39, koojisensei2 a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/10777-chine/page/154/?tab=comments#comment-1235380

D'un autre coté, je n'ai jamais penser qu'avoir plus de croissance est le but de l'Humanité. Au contraire, l'Humanité devrait prendre en compte les projections sur 10, 20, 50 voire 100 ans et essayer de bâtir quelque chose de vraiment durable. 
Il ne suffit pas de repousser les décisions difficiles en espérant qu'avec la science, on trouvera une hypothétique solution dans le futur.

J'aime bien cette idée de penser les choses à long terme.

À ce sujet, il y a une fondation qui s'appelle la fondation "Long Now" (le "maintenant" long) basée à San Francisco, qui s'est donné pour but de penser l'avenir de l'humanité dans 10.000 ans : https://www.youtube.com/user/longnow/videos

Pourquoi le long terme ?

- Parce que, nous dit Jean-Marc Jancovici à 34:11 dans cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Fp6aJZQldFs : « aujourd'hui si on arrêtait d'émettre [du CO2], il faudrait attendre plus de 10.000 ans pour que l'atmosphère revienne à son niveau initial  »

- Il va falloir refabriquer du charbon pour remettre le carbone sous terre. Donc il va falloir refaire des forêts. Les grands arbres dans les grandes forêts primaires vivent 600 ans ou plus. Donc pour refabriquer une forêt, une vraie, pas de la sylviculture industrielle dont j'ai parlé ici : http://www.air-defense.net/forum/topic/7775-economie-et-climat-co2-or-not-co2/?do=findComment&comment=1231378, pour refabriquer une forêt il faut à peu près 600 ans.

- Les arbres nous donnent ainsi le "la" de l'échelle temporelle où il faut penser les choses. Comme le dit si bien le botaniste Francis Hallé, héro du documentaire de Luc Jaquet "il était une forêt", si les animaux sont les rois de l'espace, les arbres dominent le temps. Il faut s'inspirer des arbres pour retrouver le sens du temps, qu'en tant qu'animaux nous n'avons pas vraiment. En tant qu'animaux, on est très doués pour se déplacer dans l'espace - on a même réussi à aller jusqu'à la Lune - mais on ne sait pas gérer le temps, c'est à dire le temps long.

 

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le comportement de nos gouvernement actuel me fait penser à l'image d'un homme qui saute du 7eme étage. Lorsqu'il arrive au 2eme étage, il se dit encore jusque la, tout va bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, koojisensei2 said:

Le comportement de nos gouvernement actuel me fait penser à l'image d'un homme qui saute du 7eme étage. Lorsqu'il arrive au 2eme étage, il se dit encore jusque la, tout va bien.

Ils s'en foutent ils ne seront plus là demain ...

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 7/7/2019 at 4:28 PM, g4lly said:

On en a discuté sur le fil approprié ... c'est bidon de l'avis même du GIEC.

euh, un lien peut être pour les retardataires ? Je ne trouve rien notamment dans le sujet "Economie et climat. CO2 or not CO2?".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, g4lly a dit :

Ils s'en foutent ils ne seront plus là demain ...

Je vous trouve bien dur. Mais il y a un fait qui est exacte: Demain, nous ne seront plus là. Nous avons tellement impacté notre environnement, qu'à terme c'est la disparition de l'humanité qui est au programme. Et par bêtise, nous nous en rendons même pas compte. Pour la simple raison que c'est l'argent le moteur de l'humanité. Quand elle se rendra compte, que les couts engendrés par son action sur la planète, seront supérieure aux bénéfices qu'elle peut en tirer. Il sera trop tard. Et les changements que nous avons enclenché, iront à leur terme. C'est un peu comme un incendie qui se déclenche dans un appartement, les premières secondes sont cruciales pour le circonscrire, après il est trop tard. Nous étions dans les premières secondes lors de l'apparition du rapport sur la décroissance(Meadows). Maintenant...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement, je suis bien pessimiste concernant l'avenir de l'Humanité sur terre. Ce n'est pas pour rien que des grands scientifiques pensent qu'a terme, la Terre deviendra inhabitable et que le salut passera par l'exode spatial. 
Petit coup de gueule concernant notre système actuel de richesse qui ruine notre planète. Je prend un exemple très simple. 
Une boite qui fabrique 1000 laves linges tous les ans avec une durée de vie d'1 ans fera 10 fois plus de PIB en 10 ans que la même boite qui fabrique 1000 laves linges mais dure 10 ans. Or, l'utilisation par les ménages de ces produits seront la même.
Le fait qu'en Europe, la garantie des produits soit passé d'1 ans à une garantie de 2 ans est une très bonne chose. Je pense même qu'on devrait demander des garanties encore plus longues sur certain famille de produit comme les téléviseurs, les frigo, etc. 
Un système encore plus radical serai de réfléchir à un système d'abonnement que l'usager verse au constructeur tous les ans ( un abonnement qui coûterai le prix d'achat du produit disons au bout 5 année d'utilisation ) Cela obligera les constructeurs à améliorer drastiquement la qualité des produits sur la durée.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
32 minutes ago, koojisensei2 said:

Un système encore plus radical serai de réfléchir à un système d'abonnement que l'usager verse au constructeur tous les ans ( un abonnement qui coûterai le prix d'achat du produit disons au bout 5 année d'utilisation ) Cela obligera les constructeurs à améliorer drastiquement la qualité des produits sur la durée. 

Il suffit de voir l'exemple des trottinette électrique pour s'en convaincre ... :unsure:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, g4lly a dit :

Il suffit de voir l'exemple des trottinette électrique pour s'en convaincre ... :unsure:

Alors oui mais je suis pas vraiment d'accord sur ça. La trottinette électrique qu'on en voit partout, la M365 par exemple, est une trottinette qui tombe effectivement en panne mais c'est une trottinette qu'on peut réparer assez facilement. J'en ai 2 à la maison et c'est un très bon moyen de transport je trouve.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Kate Raworth [1], l'humanité doit se mouvoir entre un plancher social (santé, nourriture, eau, revenu, éducation, résilience, voix politique, emploi, énergie, équité sociale, égalité des sexes) [2] et un plafond environnemental (changement climatique, eau douce, cycles de l'azote et du phosphore, acidification des océans, pollutions chimiques, charge atmosphérique en aérosols, déplétion de la couche d'ozone, appauvrissement de la biodiversité, changements d'occupation du sol) [3].

Doughnut_fran%C3%A7ais_72dpi.jpg

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Kate_Raworth

[2] qui sont à peu de choses près les "objectifs de développement durable" de l'ONU

[3] Les "limites planétaires" de Rockström et Steffen : https://fr.wikipedia.org/wiki/Limites_planétaires

 

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Personnellement, je suis bien pessimiste concernant l'avenir de l'Humanité sur terre. Ce n'est pas pour rien que des grands scientifiques pensent qu'a terme, la Terre deviendra inhabitable et que le salut passera par l'exode spatial. 

Enfin, l'exode spatial c'est ^pas avant 100 ans au rythme où ça avance. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/08/2019 à 12:18, koojisensei2 a dit :

Personnellement, je suis bien pessimiste concernant l'avenir de l'Humanité sur terre. Ce n'est pas pour rien que des grands scientifiques pensent qu'a terme, la Terre deviendra inhabitable et que le salut passera par l'exode spatial. 

31 janvier 2019 - L'exploration spatiale ne résout pas les problèmes de la terre - par Martin Rees, astronome royal du Royaume Uni.

« N'allez pas imaginer une émigration de masse depuis la terre : nulle part dans notre système solaire il n'y a un environnement aussi clément que l'Antarctique ou que le sommet du mont Everest ».

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, l'exploration spatiale c'est un peu la solution miracle qu'on nous sort souvent.,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les révolutions énergétiques sont encore au-delà de l'horizon

 Lorsque les 4 milliards d'habitants les plus pauvres de la planète augmenteront leur consommation d'énergie pour atteindre seulement 15 % du niveau par habitant des économies développées, la consommation mondiale d'énergie augmentera de l'équivalent de la valeur totale de la demande des États-Unis[92] Face à de telles projections, il est proposé que les gouvernements restreignent la demande, voire interdisent certains comportements consommateurs d'énergie. Un article universitaire proposait que " la vente de versions gourmandes en énergie d'un appareil ou d'une application pourrait être interdite sur le marché, et les limitations pourraient devenir progressivement plus strictes d'année en année, pour stimuler les gammes de produits économes en énergie "[93] D'autres ont proposé de " réduire la dépendance énergétique " en réduisant la taille des infrastructures ou en exigeant le recours au transport collectif ou au co-voiturage[94].
 
Le problème ici n'est pas seulement que, inévitablement, les plus pauvres voudront - et pourront - vivre davantage comme les plus riches, mais que les nouvelles inventions créent continuellement de nouvelles demandes d'énergie. L'invention de l'avion signifie que chaque milliard de dollars en nouveaux avions à réaction produit génère quelque 5 milliards de dollars en carburant d'aviation consommé pendant deux décennies pour les faire fonctionner. De même, chaque milliard de dollars de centres de données construits consommera 7 milliards de dollars d'électricité au cours de la même période[95] Le monde achète les deux au rythme d'environ 100 milliards par an[96].
 
La marche inexorable du progrès technologique pour les objets qui utilisent de l'énergie crée l'idée séduisante que quelque chose de radicalement nouveau est aussi inévitable dans les moyens de produire de l'énergie. Mais parfois, l'ancienne technologie ou la technologie établie est la solution optimale et presque à l'abri des changements. Nous utilisons encore la pierre, la brique et le béton, qui datent tous de l'Antiquité. Nous le faisons parce qu'ils sont optimaux, pas "vieux". Tout comme la roue, les conduites d'eau, les fils électriques... la liste est longue. Les hydrocarbures sont, jusqu'à présent, le meilleur moyen de satisfaire la plupart des besoins et désirs de la société.
 
Il y a plus d'une décennie, Google a concentré ses talents d'ingénieur sur un projet appelé "RE<C", visant à développer des énergies renouvelables moins chères que le charbon. Après l'annulation du projet en 2014, les ingénieurs principaux de Google ont écrit : " Les améliorations progressives aux technologies [de l’énergie] existantes ne suffisent pas ; il nous faut quelque chose de vraiment révolutionnaire.... Nous n'avons pas les réponses "[97] Ces ingénieurs ont redécouvert les types de physique et les réalités d'échelle mis en évidence dans ce document.
 
Une révolution dans le domaine de l’énergie ne viendra que des sciences fondamentales. Ou, comme l'a dit Bill Gates, le défi appelle des " miracles " scientifiques[98] qui émergeront de la recherche fondamentale et non des subventions pour les technologies d'hier. L'Internet n'est pas né en subventionnant le téléphone commuté, ni le transistor en subventionnant les tubes à vide, ni l'automobile en subventionnant les chemins de fer.
 
Cependant, 95 % des dépenses de R-D du secteur privé et la majorité de la R-D du gouvernement sont consacrées au " développement " et non à la recherche fondamentale[99] Si les décideurs veulent une révolution dans le domaine de l’énergie, la mesure la plus importante consisterait à recentrer radicalement et à élargir le soutien à la recherche scientifique fondamentale.
 
Les hydrocarbures - pétrole, gaz naturel et charbon - sont la principale ressource énergétique mondiale aujourd'hui et continueront de l'être dans un avenir prévisible. Les éoliennes, les panneaux solaires et les batteries, quant à eux, constituent une petite source d'énergie, et la physique exige qu'ils le demeurent. En attendant, il n'y a tout simplement aucune possibilité que le monde subisse - ou puisse subir - une transition à court terme vers une " nouvelle économie énergétique ".

notes
https://media4.manhattan-institute.org/sites/default/files/R-0319-MM.pdf#page=20

  • Sad 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je parle du salut de l'Humanité par l'espace, je suis bien entendu conscient que nous n'allons "déménager" la population sur une autre planete. 
Je vois la colonisation de l'espace plutôt comme un espoir contre une extinction de l’espèce humaine sur Terre à long terme si jamais il y a un catastrophe. Ca sera comme une sauvegarde de notre civilisation.

Pour l'énergie, il est important que l'on apprenne à ne pas "gâcher" l'énergie. Par exemple, nous roulons tous en voiture en France mais d'un point de vu énergétique, c'est vraiment pas terrible de faire déplacer un engin de 1,5 tonne pour nous déplacer. Même pour une voiture électrique, je trouve cela extrêmement aberrant d'un point de vu énergétique. Une petite trottinette électrique qui pèse 10-12kg fera bien mieux le job lorsque le déplacement de dépasse pas 5-6 km. Après, c'est un mode de déplacement qui est encore très récent donc il y a encore énormément de chose a améliorer notamment au niveau de la sécurité mais c'est très pertinent d'un point de vu énergétique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
46 minutes ago, koojisensei2 said:

Pour l'énergie, il est important que l'on apprenne à ne pas "gâcher" l'énergie. Par exemple, nous roulons tous en voiture en France mais d'un point de vu énergétique, c'est vraiment pas terrible de faire déplacer un engin de 1,5 tonne pour nous déplacer. Même pour une voiture électrique, je trouve cela extrêmement aberrant d'un point de vu énergétique. Une petite trottinette électrique qui pèse 10-12kg fera bien mieux le job lorsque le déplacement de dépasse pas 5-6 km. Après, c'est un mode de déplacement qui est encore très récent donc il y a encore énormément de chose a améliorer notamment au niveau de la sécurité mais c'est très pertinent d'un point de vu énergétique.

Parce que tu es un homme blanc ... etc.

Le véhicule individuel et la garantie pour les femmes d’être autonome et en sécurité ...

... si la voiture individuelle s'est tant développé en occident - en orient certain pays les gens n'ont pas de quoi payer l'essence a mettre dedans et donc roule en mobylette - ... c'est parce qu'elle apporte mille fois plus que le simple fait de te transporter.

Être capable de transporter 5 personne et leur bagage ... pour 10€ les 100km ... ou tu veux quand tu veux ... c'est ultra efficace. C'est d'ailleurs pour ca que l’avènement de la voiture particulière et des engins utilitaire associé on produit tellement de richesse ... ils ont permis a quantité de gens de travailler ... de travailler mieux ... plus et mieux payé.

La trottinette n'est pas un truc récent ça date depuis toujours, comme le vélo ... le fait que ce soit électrique et que ca roule a 80 c'est plus du grand n'importe quoi qu'autre chose. Faire rouler un engin avec des roue de 10 cm a 80 a l’heure c'est juste criminel.

Sinon coté énergétique ... c'est assez amusant de comparer ... et de s'apercevoir qu'un vélo une moto ou une mobylette consomme autant qu'une voiture!!! oui oui ... vérifie les conso tu vas haluciner ... et c'est lié avant tout a l'aero de boite a chaussure des engin non caréné.

Pour bien faire énergétique il faudrait pédaler avec ca ... c'est cher ... et personne n'en veut ... sauf a la marge au pays bas.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, g4lly a dit :

Sinon coté énergétique ... c'est assez amusant de comparer ... et de s'apercevoir qu'un vélo une moto ou une mobylette consomme autant qu'une voiture!!! oui oui ... vérifie les conso tu vas haluciner ... et c'est lié avant tout a l'aero de boite a chaussure des engin non caréné.

 

Sur autoroute peut être mais en ville où l'aéro importe moins les scooter restent imbattable. 

Edited by clem200

Share this post


Link to post
Share on other sites
28 minutes ago, clem200 said:

Sur autoroute peut être mais en ville où l'aéro importe moins les scooter restent imbattable.  

Non ... ca consomme 3 à 4 litres au 100 pour transporter une seul personne sans presque aucun bagage. Certes il y a bien de tout petit mobyliette asthmatique qui consomme 2.5L ... mais ce n'est pas utilisé du tout en occident ... nous on préfère les T-Max ... qui consomme 5L ou plus selon l'usage.

Un petite citadine micro hybride consomme 4.5 L en ville pour transporter confortablement - avec la clim, le chauffage, en sécurité, à l'abri etc. - 4 adultes est leurs bagages ... ou deux adultes et trois enfants.

La voitures est vraiment imbattable pour une simple est bonne raison on a mis tellement de pression "consommation" dessus que des immense progrès on été fait.

Et si tu suis l’exemple des Kei japonaise ... tu obtiens le paradis de mobilité urbaine ... 4 personnes ... moins de 5m2 d'occupation de l'espace collectif ... et une conso de 3 à 4L maxi en ville.

La Daihatsu Mira est 3L tout pile. 76mpg ...

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, g4lly a dit :

Parce que tu es un homme blanc ... etc.

Le véhicule individuel et la garantie pour les femmes d’être autonome et en sécurité ...

... si la voiture individuelle s'est tant développé en occident - en orient certain pays les gens n'ont pas de quoi payer l'essence a mettre dedans et donc roule en mobylette - ... c'est parce qu'elle apporte mille fois plus que le simple fait de te transporter.

Être capable de transporter 5 personne et leur bagage ... pour 10€ les 100km ... ou tu veux quand tu veux ... c'est ultra efficace. C'est d'ailleurs pour ca que l’avènement de la voiture particulière et des engins utilitaire associé on produit tellement de richesse ... ils ont permis a quantité de gens de travailler ... de travailler mieux ... plus et mieux payé.

La trottinette n'est pas un truc récent ça date depuis toujours, comme le vélo ... le fait que ce soit électrique et que ca roule a 80 c'est plus du grand n'importe quoi qu'autre chose. Faire rouler un engin avec des roue de 10 cm a 80 a l’heure c'est juste criminel.

Sinon coté énergétique ... c'est assez amusant de comparer ... et de s'apercevoir qu'un vélo une moto ou une mobylette consomme autant qu'une voiture!!! oui oui ... vérifie les conso tu vas haluciner ... et c'est lié avant tout a l'aero de boite a chaussure des engin non caréné.

Pour bien faire énergétique il faudrait pédaler avec ca ... c'est cher ... et personne n'en veut ... sauf a la marge au pays bas.

Hé non, je ne suis pas blanc ! mdr

Je suis bien d'accord qu'on en remplacera pas la voiture comme ca dans les foyers. Mais quand même en terme de consommation, une trottinette électrique est tellement plus économique en terme écologique. Ca ne remplacera pas tous les rôles qu'ont les voitures mais dans mon cas, je fais 4km par jour pour aller bosser et c'est juste extraordinaire à quel point je gagne en liberté, en temps de trajet et aussi en coût d'utilisation. On est bien d'accord que le rendement énergétique d'une mobylette ou une moto est extrêmement mauvais. Il faut croire que rien n'avait été bien optimiser sur ces engins et que ca ne soit pas la priorité des consommateurs qui en achètent. 

Pour revenir à la consommation, il suffit de comparer l’énergie nécessaire d'une voiture électrique à une trottinette électrique pour faire 100 km. A mon avis, il devrait bien avoir une différence de consommation au dela du rapport 1 contre 10.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,533
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Tyreas
    Newest Member
    Tyreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,961
    Total Topics
    1,339,778
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries