Alexis

Effondrement écologique et civilisationnel en ce siècle ?

Recommended Posts

il y a 13 minutes, WizardOfLinn a dit :

Non, pas du tout. Relisez attentivement, y compris la dernière phrase.

C'était une pratique courant dans le Nord au début du 20ème siècle, ce qui se voit dans l'architecture datant de cette époque.

Ce n'était certainement qu'un complément à l'alimentation, je ne saurais dire dans quelle proportion, mais les gens de l'époque avaient d'autres préoccupations que le jardinage d'agrément, je pense que cet apport ne devait pas être si négligeable.

 

 

Certes mais c'était comment dire .... avant

Même autour de Paris on trouve encore des maisons qui servaient début 20e pour la production maraichère

Le souci, je le dis, je le répète, c'est que ce type de solution, s'il peut fonctionner à petit échelle voire échelle individuelle, ne fonctionnera pas à l'échelle d'un pays

Or nous somme en plus bien plus nombreux que dans les années 1900 (40 millions vs 68 millions soit 1.7 x)

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/12/2019 à 12:31, Benoitleg a dit :

Certains pays comme l’Égypte vivent des canicules estivales à 45/50° degrés chaque année sans difficulté

[...]

à cause du taux d'humidité allié à la chaleur (humidité à 100 % et chaleur supérieur à 36.5°). 

Et oui, la chaleur en elle-même n'est pas un indice suffisant, il faut prendre en compte la capacité du corps humain à se refroidir par évaporation de la transpiration. 45° degrés avec une hygrométrie à 50%, c'est la mort assurée par surchauffe de l'organisme après un temps très court. La survie dans ces conditions demande donc de l'énergie pour avoir des machines qui refroidissent et assèchent l'air.

Le 16/12/2019 à 13:53, Gaspardm a dit :

Toutes les zones sous influence océanique verront aussi l'augmentation de température modérée par l'océan. et il se trouve que la majorité de la population mondiale près du littoral. Par exemple le mois le plus chaud en Islande c'est le mois d'Aout. Température moyen 12°, température maxi 20°. Ils peuvent prendre 15° ça restera très agréable. Ils ne prendront jamais 15° ni même 10°. À + 10° c'est le climat de la Bretagne qui est tout à fait agréable. De plus l'augmentation des températures dans ce cas de figure va provoqué un allongement de la période de végétation qui va permettre une augmentation très marqué de la production agricole donc la possibilité d'avoir une population supérieur. 

Les autres choses que les zones océaniques verront, c'est la montée des eaux, la progression du sel dans le sol, et l'accroissement des typhons, cyclones, ouragans et autres tempêtes tropicales. Donc pour l'augmentation de la production agricole, ma foi...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne les discussions pour savoir si oui ou non la population serait capable de produire sa propre nourriture ou au moins une partie d'entre elle, vous n'êtes pas d'accord, mais parceque vous ne prenez pas en compte les mêmes paramètres.

Si on décide dés maintenant de faire un plan d'action stratégique pour demander à tout le monde d'utiliser son jardin pour y planter des légumes, de former des gens qui vont passer dans les quartier pour montrer aux gens comment faire, distribuer des graines et y impulser les actions; mais aussi réquisitionner les terrasses, toits et espaces verts, alors on augmente grandement la résistance à toute pénurie provenant de l'extérieur, tout du moins ont réduit la dépendance. 

Il est clair cependant qu'une ville comptant des millions d'habitants ne pourra jamais se suffire à elle même en terme d'apports de calories alimentaires. Mais mis à part les quelques grosses villes françaises qui devraient dégrossir un petit peu, c'est gérable. 

Après tout, les USA l'ont fait pendant la seconde guerre mondiale, mais pour poursuivre d'autres objectifs. Et Cuba a pu le faire aussi, mais sous une lattitude avec un temps plus propice à toutes sortes de culture. 

Donc oui, c'est possible de faire en sorte que chaque français ou presque produise tout ou partie de sa nourriture. Mais si ça ne se prépare pas en amont, c'est aussi possible que sans aucune autre ressource, la famine se soit chargée par elle-même de réduire considérablement les besoins en nourriture.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf qu'il y a un problème, vous pensez qu'avec une augmentation de 5 degré vos plantes supporteront ?

Tiens j'y pense, 90% des tomates sont hors sols.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, bubzy a dit :

En ce qui concerne les discussions pour savoir si oui ou non la population serait capable de produire sa propre nourriture ou au moins une partie d'entre elle, vous n'êtes pas d'accord, mais parceque vous ne prenez pas en compte les mêmes paramètres.

Si on décide dés maintenant de faire un plan d'action stratégique pour demander à tout le monde d'utiliser son jardin pour y planter des légumes, de former des gens qui vont passer dans les quartier pour montrer aux gens comment faire, distribuer des graines et y impulser les actions; mais aussi réquisitionner les terrasses, toits et espaces verts, alors on augmente grandement la résistance à toute pénurie provenant de l'extérieur, tout du moins ont réduit la dépendance. 

Il est clair cependant qu'une ville comptant des millions d'habitants ne pourra jamais se suffire à elle même en terme d'apports de calories alimentaires. Mais mis à part les quelques grosses villes françaises qui devraient dégrossir un petit peu, c'est gérable. 

Après tout, les USA l'ont fait pendant la seconde guerre mondiale, mais pour poursuivre d'autres objectifs. Et Cuba a pu le faire aussi, mais sous une lattitude avec un temps plus propice à toutes sortes de culture. 

Donc oui, c'est possible de faire en sorte que chaque français ou presque produise tout ou partie de sa nourriture. Mais si ça ne se prépare pas en amont, c'est aussi possible que sans aucune autre ressource, la famine se soit chargée par elle-même de réduire considérablement les besoins en nourriture.

Personne ne propose quelque chose d'aussi stupide que l'autosuffisance alimentaire des citadins, il est bien évident que les surfaces n'y sont pas, et ce n'était pas mon propos (peut-être que certaines personnes ne sont pas d'accord avec ce qu'elles ont cru comprendre).
Les céréales qui permettent de produire pain, pâtes, etc., ça se cultive sur des grandes surfaces, loin des villes.
Par contre, les cultures potagères dans les villes et à la périphérie immédiate, comme complément pour avoir des légumes, ça a toujours existé, et ça n'a disparu qu'assez récemment. Et même pas partout, puisque j'en vois encore un peu dans ma région, reliquat d'une pratique courante il y a moins d'un siècle (mais il y a aussi des potagers collectifs plantés au milieu de cités HLM construites il y a moins de 50 ans, et j'y vois toujours de l'activité quand je passe devant).
Et au passage, je ne pense même pas que les gens aient besoin d'un grand "plan d'action stratégique" planifié par des énarques parisiens pour que cela se redéveloppe spontanément en cas de nécessité dès qu'il y a des morceaux de terre disponible.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, WizardOfLinn a dit :

Personne ne propose quelque chose d'aussi stupide que l'autosuffisance alimentaire des citadins, il est bien évident que les surfaces n'y sont pas, et ce n'était pas mon propos (peut-être que certaines personnes ne sont pas d'accord avec ce qu'elles ont cru comprendre).

Et ce n'est pas tout à fait le sujet, merci de laisser la susceptibilité au placard, j'essayais de démontrer que vous parliez du même sujet sans forcément partir d'un même contexte, rendant la discussion difficile, voire impossible.

Il y a 2 heures, WizardOfLinn a dit :

Les céréales qui permettent de produire pain, pâtes, etc., ça se cultive sur des grandes surfaces, loin des villes.
Par contre, les cultures potagères dans les villes et à la périphérie immédiate, comme complément pour avoir des légumes, ça a toujours existé, et ça n'a disparu qu'assez récemment.

Notre société a basculé complètement et avec une telle force dans les énergies fossiles, qu'entre 3 générations on passe d'une enfance dans la campagne à aider les parents aux champs (l'origine des grandes vacances au passage...), à une enfance bloquée sur l'écran de son téléphone, avec sa nourriture qui vient des 4 coins du monde sans que ça ne surprenne tout le monde. Et s'il faut s'acheter la coque du téléphone qui va bien on la fait venir de Chine en 3 semaines. Et 3 semaines...C 'est long bord d'aile ! 
On ne s'en rend pas vraiment compte, mais le gap est incroyable. Et aussi vrai qu'un gamin vous regarde comme un dinosaure en parlant de K7, parce qu'il n'a aucun recul, un retour en arrière résonnera dans une grande partie de la population comme l'arrivée dans un nouveau monde. Ou plutot un ancien. Psychologiquement, c'est pas neutre.

Il y a 2 heures, WizardOfLinn a dit :

Et même pas partout, puisque j'en vois encore un peu dans ma région, reliquat d'une pratique courante il y a moins d'un siècle (mais il y a aussi des potagers collectifs plantés au milieu de cités HLM construites il y a moins de 50 ans, et j'y vois toujours de l'activité quand je passe devant).

Et même ça revient un peu. Mais bon. C'est à la marge quand même.

Il y a 2 heures, WizardOfLinn a dit :


Et au passage, je ne pense même pas que les gens aient besoin d'un grand "plan d'action stratégique" planifié par des énarques parisiens pour que cela se redéveloppe spontanément en cas de nécessité dès qu'il y a des morceaux de terre disponible.

Si. Car si nos politiques se réveillent vraiment, va falloir initier un mouvement que, sans aucune contrainte ou nécessité, la population ne fera pas. Et parce qu'il faudra aussi changer la destination de beaucoup d'espaces publiques, il faudra des changement de loi. Si ce que disent certains en parlant d'effondrement ont raisons, avec un événement soudain qui pourrait faire s'effondrer tout le château de carte en quelques mois/années, va falloir réagir vite. Or, cultiver sa propre nourriture, individuellement ou collectivement, ça s'anticipe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, bubzy a dit :

Si. Car si nos politiques se réveillent vraiment, va falloir initier un mouvement que, sans aucune contrainte ou nécessité, la population ne fera pas. 

Je pense que la plupart des gens ne diraient pas non pour revenir à une vie certes plus simple, mais libérée des contraintes imposées par l'économie néo-libérale et mondialisée.

Je pense surtout que les "élites" politiques et financières ne veulent pas du changement.

Ce nouveau "green business", cette économie verte dont on nous vante les louanges est juste un moyen de combiner écologie et mondialisation/libéralisme. 

D'ailleurs, pas mal de défenseurs autoproclamés du climat ne sont rien de plus que des "agents marketing" de cette nouvelle économie.

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Je pense que la plupart des gens ne diraient pas non pour revenir à une vie certes plus simple, mais libérée des contraintes imposées par l'économie néo-libérale et mondialisée.

Moi personnellement j'en rêve. Mais dans mon entourage je suis plus ou moins un extra-terrestre. Que ce soit au sein de ma famille, et, pire, de mon environnement professionnel. Je travaille à la Défense... Comment dire. 

Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Je pense surtout que les "élites" politiques et financières ne veulent pas du changement.

C'est peu de le dire.

Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

Ce nouveau "green business", cette économie verte dont on nous vante les louanges est juste un moyen de combiner écologie et mondialisation/libéralisme. 

Très bonne intervention à ce propos hier soir sur Thinkerview que j'ai suivi en pointillés.https://www.youtube.com/watch?v=2lHTHINmNVk

Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

D'ailleurs, pas mal de défenseurs autoproclamés du climat ne sont rien de plus que des "agents marketing" de cette nouvelle économie.

Et du coup ils sont de très mauvais messagers. Car eux ils ont l'argent et le pouvoir d'imposer leurs idées dans l'inconscient collectif, et donc de détourner les réels enjeux de cette question.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, bubzy a dit :

Mais dans mon entourage je suis plus ou moins un extra-terrestre.

idem

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi aussi ça me plairait bien de revenir à quelque chose de beaucoup plus simple. Plus d'internet, plus de smartphones, des vêtements peut-être plus "simples", mais un rythme de vie aussi plus sain et des relations sociales de meilleures qualités. Des activités de loisirs plus "simples" aussi, mais de meilleures qualité socialement et intellectuellement. 

Le problème est que les "élites" qui défendent l'écologie verte et la lutte contre le changement climatique veulent garder le système capitaliste/mondialisé avec son cortège d’inconvénients (salaires au rabais, dégradation de la qualité du travail, concurrence exacerbée entre les travailleurs, dumping fiscal, chantage à l'emploi...) MAIS que les gens, pour la sauvegarde de la planète (officiellement), soient taxés jusqu'à l'os, doivent acheter de nouvelles voitures électriques (dont l'impact sur l’environnement est avéré), soient priés d'acheter des panneaux solaires fabriqués en Chine...

En fait, c'est juste une arnaque et la preuve que le capitalisme est capable de s'adapter à-peu-près à tout et, surtout, à récupérer des enjeux nobles pour en faire un business. 

Edited by Kiriyama

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils réussiront à nous vendre de l'air le jour où ils l'auront rendu toxique. Et continuerons à nous faire croire qu'ils le font pour notre bien. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Benoitleg a dit :

L’

C'est encore aujourd'hui, même si la tradition se perd en région parisienne mais perdure toujours un peu partout ailleurs.

Statistiquement, 1.5 millions de foyers ont acheté des plants de pomme de terre (légume de base pour la consommation alimentaire) en France soit quelque 3 à 4 millions de personnes et 6 millions des plants de tomates, soit quelque chose comme 10-15 millions de personnes. On est un peu au delà de l'anecdotique.

2018

https://www.valhor.fr/etudes-statistiques/etudes-de-marche-et-dopinion/infographies-fruitiers-et-plantes-potageres/

Et 30 % des ménages déclarent acheter des plantes de potager et près de 75 % pour les végétaux d'ornement.

2019

https://fr.statista.com/statistiques/856471/menages-acheteurs-vegetaux-par-type-france/

Ce qui indique bien que la pratique du jardinage reste très implantée dans la population, même si l'on est évidemment loin de l'auto-suffisance alimentaire.

Mais des exemples historiques montrent bien que nécessité faisant loi,  des populations entières peu habituées à l'auto-production s'y mettent très vite, comme en 1939 les britannique lancés dans l'urbanisation massive depuis 1800  :

On bêche pour la victoire au Royaume-Uni


"C’est le cas du Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre Mondiale. A l’époque, le pays dépend largement des importations pour ses besoins alimentaires : il produit moins d’un tiers de la nourriture consommée, avec 20 millions de tonnes de nourriture importée par an. Quand la guerre éclate, les attaques ennemies sur la marine marchande font planer la menace d’une pénurie alimentaire.
En conséquence, le nombre de jardins partagés augmente rapidement pour atteindre 1,4 million de parcelles. Comme les œufs sont rationnés à 1 par personne et par semaine et que la viande se fait rare, les habitants commencent à élever des poules et des lapins dans leurs jardins. Le Ministère de l’Alimentation va même jusqu’à réquisitionner des parcs de la capitale pour que les Londoniens y fassent pousser leur alimentation !

Affiche de la "Women's Land Army"
Rapidement, la campagne est un succès et en 1943, les jardins familiaux et partagés produisent plus d’un million de tonnes de nourriture. En 1945,  c’est 75 % de la nourriture consommée dans le pays y a poussé ! En parallèle, une “Women’s Land Army” est créée pour prêter renfort aux agriculteurs du pays et remplacer les ouvriers agricoles partis au front. 80,000 femmes vont ainsi aux champs!"


https://culturesetcompagnies.fr/2019/07/30/et-si-les-legumes-etaient-la-solution/

 

Et les français ont fait exactement la même chose en 1940-44 avec le rationnement imposé par l'occupant, la ration alimentaire disponible en commerce passant de 2000 à 1300 (!! :/) calories en en 6 mois, le solde étant récolté par tous les moyens possible (jardinage, rutabaga -Beurk!-, batteries de lapin, poullailer, etc..)

http://memoiredeguerre.free.fr/ph-doc/vie-quotidienne/vie-quotidienne.htm

 

 

Pour moi c'est de l'anecdotique dans le sens ou c'est du loisir sans nécessairement de pérénité. Ca sert de complément alimentaire très limité. Alors oui on peut eventuellement renforcer la production si besoin. Cependant le savoir faire entre les générations actuelles et celles de la France ou de l'Angleterre d'avant guerre (60% agricole quand on est à 3% de nos jours) ne sont pas les mêmes.

C'est pas tout à fait la même chose de cultive 2 courgettes et 3 fraises pour le plaisir et de maintenir un jardin viable tout au long de l'année sur des années (Quid de l'hiver, de l'automne, comment on gère la secheresse et les coupures d'eau)

Je vais grossir le trait mais y'en as qui savent même pas cuisine sauf au microone ou au thermomix, alors assurer des cultures ou un élevage efficaces en quantité et qualité. Et je dis ça, j'ai passé mon enfance avec des poules, des lapins, des cochons, des poivrons, des haricots, des pommes de terres et des oignons. Je ne parle pas dans le vide, je vois ce que ça demande comme effort pour que la production ne s'effondre pas d'une année sur l'autre ainsi que comme savoir faires. C'est pas nécessairement très sorcier mais ce n'est pas nécessairement complétement intuitif (ex : les besoins en eau des différentes plantes ne sont clairement pas les mêmes).

Comme complément alimentaire et après une phase d'adaptation qui sera bordélique pour le plus grand nombre, je ne dis pas. Et on part de plus loin en terme de savoir faire et d'accessibilité aux agro ressources que en 1940. De toute façon, ca restera anecdotique si on s'intéresse au niveau épidémiologique global cad à l'ensemble de la population (près de 70 millions d'habitants)

Ou je vois plutot ceux qui sauront faire et auront à defendre leur auto production et ceux qui sauront pas et soit creveront la dalle soit iront piller le voisin 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Akhilleus a dit :

Pour moi c'est de l'anecdotique dans le sens ou c'est du loisir sans nécessairement de pérénité. Ca sert de complément alimentaire très limité. Alors oui on peut eventuellement renforcer la production si besoin. Cependant le savoir faire entre les générations actuelles et celles de la France ou de l'Angleterre d'avant guerre (60% agricole quand on est à 3% de nos jours) ne sont pas les mêmes.

C'est pas tout à fait la même chose de cultive 2 courgettes et 3 fraises pour le plaisir et de maintenir un jardin viable tout au long de l'année sur des années (Quid de l'hiver, de l'automne, comment on gère la secheresse et les coupures d'eau)

Je vais grossir le trait mais y'en as qui savent même pas cuisine sauf au microone ou au thermomix, alors assurer des cultures ou un élevage efficaces en quantité et qualité. Et je dis ça, j'ai passé mon enfance avec des poules, des lapins, des cochons, des poivrons, des haricots, des pommes de terres et des oignons. Je ne parle pas dans le vide, je vois ce que ça demande comme effort pour que la production ne s'effondre pas d'une année sur l'autre ainsi que comme savoir faires. C'est pas nécessairement très sorcier mais ce n'est pas nécessairement complétement intuitif (ex : les besoins en eau des différentes plantes ne sont clairement pas les mêmes).

Comme complément alimentaire et après une phase d'adaptation qui sera bordélique pour le plus grand nombre, je ne dis pas. Et on part de plus loin en terme de savoir faire et d'accessibilité aux agro ressources que en 1940. De toute façon, ca restera anecdotique si on s'intéresse au niveau épidémiologique global cad à l'ensemble de la population (près de 70 millions d'habitants)

Ou je vois plutot ceux qui sauront faire et auront à defendre leur auto production et ceux qui sauront pas et soit creveront la dalle soit iront piller le voisin 

J'ai moi aussi l'expérience du jardinage familial assurant plus de 80 % des besoins en fruits et légumes (Pdt, carottes, tomates, légumes verts, ...,  fruits frais et confitures, noix, ...écossage de petits pois et equeutage de haricot, conserves en verre préparées par dizaines à l'eau bouillante  ...etc..  ) parce que mon père maitrisait la partie, voulait nous faire manger des produits sains et avait trouvé un excellent dérivatif et délassement à sa vie professionnelle trépidante. Chose qu'il a pratiqué sans grosses difficultés pendant 25 ans, mes deux grands-pères toute leur vie et que mon frère réalise toujours.

Un peu de logistique, de préparation et un bon Rustica permettent de rapidement obtenir des résultats positifs et réguliers, avec  la culture vivrière la plus simple qui soit pour débuter et assurer un apport calorique important, la pomme de terre. Avec 300/400 m² de pdt, on peut quasiment assurer l'apport calorique annuel d'une famille classique (4 pers.). Et la plupart des jardiniers "vivriers" que j'ai croisé (et y en a un paquet :) assurent toujours le coup en prévoyant de planter 150 % de leurs besoins réels, en cas d'aléa, ce qui fait qu'ils finissent toujours par distribuer leurs trop-plein à leurs connaissances.

 Dans mon esprit, la difficulté principale viendrait plus de la fourniture des jeunes pousses et plants nécessaires  à ce type de culture, qui constitue la pratique la plus délicate dans ce processus.

Pour le savoir-faire agricole, la population britannique est déjà urbanisée à 80 % vers 1940 (toute personne qui habite dans une agglomération de plus de 18000 h), en France vers 55% (agglomération de plus de 2000h, les 50 % sont passés en 1921),  actuellement on est passé à 80 %.

http://www.observationsociete.fr/population/donneesgeneralespopulation/la-part-de-la-population-vivant-en-ville-plafonne.html

La situation démographique de la Grande - Bretagne. Comparaison avec celle de la France [article] sem-linkJ. Bourgeois-Pichat Population Année 1948 https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1948_num_3_4_2041

Si le gap était moins élevé en France pour revenir à une culture vivrière en 1939-40,  le Grande-Bretagne est partie de beaucoup plus loin (état actuel de la France, urbanisation à 80%) pour arriver rapidement (4 ans) à un excellent taux de couverture.

Les retraités propriétaires à petits revenus s'y remettent aussi et pas que pour le délassement, c'est un complément de revenu parfois essentiel, de ce que me disent ceux que j'ai croisé.

pour l'exemple : https://www.notretemps.com/retraite/video-petite-retraite-jardin,i67452

 

Sinon, on discute et on bavasse en permanence sur les pays sous-développés avec tous leurs pauvres qui vont venir se réfugier en masse dans nos chers endroits privilégiés, mais au niveau de la France, on va vite voir arriver en premier les hollandais (17 millions de personnes...), des belges et les Dunkerquois, si les hausses promises du niveau des mers se réalisent (3 m sur un siècle) ;

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/ocean-rechauffement-climatique-montee-eaux-sera-bien-plus-elevee-rapide-prevu-78203/

Simulateur réglé à 3 m

http://sboisse.free.fr/planete/simulateur-de-montee-des-oceans.php

 

 

 

Edited by Benoitleg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euuh 300m2 pour de l'autosuffisance ?

De plus comment pouvez vous savoir alors que les températures seront plus élevée, faut planter des ignames, du manioc etc...Car il n'y aura plus de saison donc d'hiver ou de printemps....

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, kotai said:

De plus comment pouvez vous savoir alors que les températures seront plus élevée, faut planter des ignames, du manioc etc...Car il n'y aura plus de saison donc d'hiver ou de printemps....

Il suffit de décaler les périodes des semis pour cultiver de la pomme de terre dans un climat un peu chaud ...

... avec la chaleur la patate pousse encore plus vite ...

Et avec 40t a l'hectare ... sur 300m² tu obtiens 1.2t de patate ... ca en fait des frites :bloblaugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, g4lly a dit :

Il suffit de décaler les périodes des semis pour cultiver de la pomme de terre dans un climat un peu chaud ...

Mais la plupart des cultures ne sont pas adaptées à un climat tropical...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
11 minutes ago, kotai said:

Mais la plupart des cultures ne sont pas adaptées à un climat tropical...

Qui te parles de climat tropical en France?

Le réchauffement climatique c'est aussi des hiver qui pourrait être beaucoup plus froid.

La douceur du climat d’Europe de l’ouest est largement dû a la chaleur amené par l'océan ... et ce cycle n'est absolument pas garanti.

En Amérique à la latitude de Brest ... tu trouves Terre-Neuve.

G5Htecc.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, g4lly a dit :

Qui te parles de climat tropical en France?

Le réchauffement climatique c'est aussi des hiver qui pourrait être beaucoup plus froid.

La douceur du climat d’Europe de l’ouest est largement dû a la chaleur amené par l'océan ... et ce cycle n'est absolument pas garanti.

En Amérique à la latitude de Brest ... tu trouves Terre-Neuve.

G5Htecc.png

 

La rumeur laisse entendre que la terre deviendra la nouvelle arrakis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, kotai said:

La rumeur laisse entendre que la terre deviendra la nouvelle arrakis.

La tienne de rumeur?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien beau les plans cités ci dessus mais la raréfaction de l'eau généralisée + une répartition totalement anarchique (grosses grosses chaleurs suivie de pluie diluviennes, gel puis chaud etc) feront très mauvais ménage avec l'agriculture. J'ai cité l'exemple comme beaucoup d'autres de nos parents Ok mais eux n'ont jamais eu à affronter un climat aussi instable. Donc "l'humanité s'est toujours adaptée" n'est plus pertinent.

D'autre part vu l'inertie des politiciens le problème va s'aggraver s'aggraver 2 - 3 - 4 degrés et ce pas en 2100 : la fonte des neige et la mise à nu des rochers augmentera la chaleur absorbée, idem pour la fonte des glaces remplacée par de l'eau.

Arrakis ? peut être mais sans l'épice et avec des Harkonnen

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/12/2019 à 01:13, Benoitleg a dit :

Il y a des égyptiens qui survivent très bien à la Norvège et ses hivers. Ils font comme les Norvégiens, au chaud pendant l'hiver.

Et quand j'évoque des gros efforts d'adaptation, ça ne résume évidemment pas à aller chercher une ombrelle au Lidl du coin.

Pour les sujets évoqués, je remarque que très justement depuis quelques années la végétalisation urbaine devient très à la mode dans beaucoup de projets, qu'un certain nombre d'agriculteurs commencent à changer de son de cloche (on en est déjà aux projets de pois chiches sur des centaines d'hectare dans le Nord-Pas de-Calais pour réduire drastiquement les besoins en eau)

Pour la forêt des Landes, elle a déjà brulé massivement dans les années 1950 quand la première génération de plantations (1850) assez anarchique arrivée à maturité a brulé sans aucune possibilité de contrôle. Depuis, les nouvelles plantations ont été réalisées avec des dispositifs de pare-feu et toute une sécurisation prévue d'origine.

J'ai dis LES Egyptiens, pas DES Egyptiens. Transpose le climat norvégien sur l'Egypte en quelques années à peine et tu auras des millions de morts. Pareil dans le sens inverse. Mais oui, répond à mes propos uniquement sur les Egyptiens en vacance en Scandinavie, plutôt que sur le fond du problème.

Les dérèglements sont trop rapides pour que les sociétés, les écosystèmes et les argicultures s'y adaptent efficacement déjà aujourd'hui, et on est loin des +5° !! Et on a pas encore à subir ça en même temps qu'une pénurie des matières premières nécessaires à la création d'engrais et de pesticides.
Quand on va devoir gérer à la fois les pénuries et le réchauffement, ça va faire très très mal !

Mais apparemment, tu as plein de petites solutions mignonnes pour des problèmes qui s'annoncent gigantesque.
Regarde un peu les prévisions climatiques des décennies à venir: y'a pas que les Landes qui vont cramer, et pas juste sur un seul épisode d'incendies ! Concrètement, ce qui s'annonce, ce sont des incendies de forêts tous les étés, dans toutes la France, jusqu'aux portes de Paris. Mais bon, ça va, y'a pas besoin d'ombrelle à Lidl, juste de quelques dispositifs pare-feu, donc tout va bien !

Et puis pareil pour l'agriculture, franchement, qui a besoin de pesticides, d'engrais et d'eau pour nourrir 8 milliards de personnes quand on peut mettre des pois chiches dans le Nord Pas de Calais! Ouf, nous sommes sauvez!!

Le 19/12/2019 à 01:13, Benoitleg a dit :

C'est encore aujourd'hui, même si la tradition se perd en région parisienne mais perdure toujours un peu partout ailleurs.

Statistiquement, 1.5 millions de foyers ont acheté des plants de pomme de terre (légume de base pour la consommation alimentaire) en France soit quelque 3 à 4 millions de personnes et 6 millions des plants de tomates, soit quelque chose comme 10-15 millions de personnes. On est un peu au delà de l'anecdotique.

Et tu comptes nourrir une famille toute l'année avec 2 pieds de tomates et 3 plants de patates?

On est COMPLETEMENT dans l'anecdotique, arrête de te voiler la face !

Si on veut nourrir tout le monde en France dans un système en effondrement énergétique, il faudrait une exode massive vers les campagnes. Et même là, je ne prend en compte ni les effets du réchauffement climatique sur les cultures (nouvelles maladies, plantes mal adaptées, etc.), ni la perte des sols, ni la diminution des ressources d'eau, ni les incendies des zones agricoles.
Y'a pas a dire on va se marrer :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup on nié le RC jusqu'en 2018...maintenant je pense que beaucoup minimisent, tergiversent ou s'inquiètent de la consommation d'Asperges de Greta...résistance au changement, difficulté d'admettre qu'il faut de manière urgente modifier notre mode industriel et agroalimentaire etc. Ils sont dans la phase OUI MAIS... qui permet de ne rien faire.

C'est clair que sur un forum militaire on se sent plus motivé par un nouveau char nouvel avion  ou un supercanon mais beaucoup moins par la manière de faire pousser des tomates sans eau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, PolluxDeltaSeven a dit :

J'ai dis LES Egyptiens, pas DES Egyptiens. Transpose le climat norvégien sur l'Egypte en quelques années à peine et tu auras des millions de morts. Pareil dans le sens inverse. Mais oui, répond à mes propos uniquement sur les Egyptiens en vacance en Scandinavie, plutôt que sur le fond du problème.

Les dérèglements sont trop rapides pour que les sociétés, les écosystèmes et les argicultures s'y adaptent efficacement déjà aujourd'hui, et on est loin des +5° !! Et on a pas encore à subir ça en même temps qu'une pénurie des matières premières nécessaires à la création d'engrais et de pesticides.
Quand on va devoir gérer à la fois les pénuries et le réchauffement, ça va faire très très mal !

Mais apparemment, tu as plein de petites solutions mignonnes pour des problèmes qui s'annoncent gigantesque.
Regarde un peu les prévisions climatiques des décennies à venir: y'a pas que les Landes qui vont cramer, et pas juste sur un seul épisode d'incendies ! Concrètement, ce qui s'annonce, ce sont des incendies de forêts tous les étés, dans toutes la France, jusqu'aux portes de Paris. Mais bon, ça va, y'a pas besoin d'ombrelle à Lidl, juste de quelques dispositifs pare-feu, donc tout va bien !

Et puis pareil pour l'agriculture, franchement, qui a besoin de pesticides, d'engrais et d'eau pour nourrir 8 milliards de personnes quand on peut mettre des pois chiches dans le Nord Pas de Calais! Ouf, nous sommes sauvez!!

Et tu comptes nourrir une famille toute l'année avec 2 pieds de tomates et 3 plants de patates?

On est COMPLETEMENT dans l'anecdotique, arrête de te voiler la face !

Si on veut nourrir tout le monde en France dans un système en effondrement énergétique, il faudrait une exode massive vers les campagnes. Et même là, je ne prend en compte ni les effets du réchauffement climatique sur les cultures (nouvelles maladies, plantes mal adaptées, etc.), ni la perte des sols, ni la diminution des ressources d'eau, ni les incendies des zones agricoles.
Y'a pas a dire on va se marrer :D

sans compter qu'à l'époque du grand père, il y avait 6 fois moins de monde à nourrir et qu'on vivait un peu moins vieux...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je tiens à rétablir une petite vérité, ou une sorte d'idée reçue. L'espérance de vie est une moyenne qui intègre aussi la mortalité infantile. La hausse de la durée de vie moyenne a beaucoup gagné avec la baisse de cette mortalité infantile.

Donc c'est pas qu'on vivait "forcément" moins vieux à l'époque. Il y a pleins d'autres paramètres. Le plus gros, dans les faits, c'est la mortalité par infection. Il est facile de donner à la population une très bonne durée de vie avec relativement peu de moyens. Je fais un grand écart avec le sujet actuel, mais dans le cadre de l'effondrement, c'est une crainte un peu trop grande je trouve.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,501
    Total Members
    1,550
    Most Online
    tomduri
    Newest Member
    tomduri
    Joined
  • Forum Statistics

    20,879
    Total Topics
    1,312,084
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries