Alexis

Effondrement écologique et civilisationnel en ce siècle ?

Recommended Posts

Le 04/10/2019 à 11:11, Wallaby a dit :

On peut tirer les mêmes conclusions à partir d'un autre mot clef, d'un autre "élément de langage" en vogue qui est "l'urgence". Qui dit "urgence" dit "état d'urgence" et suspension des libertés démocratiques.

Je partage donc les craintes que tout cela est en train de faire litière de la démocratie.

Je reposte donc la liste d'articles de Rogue0 que je n'ai pas encore terminé de lire :

Le 22/09/2019 à 02:25, rogue0 a dit :

Blague à part, ça fait plusieurs années que les experts et scientifiques doutent ouvertement que les régimes démocratiques soient capables de faire face à ce type de problème, diffus, long-terme, et nécessitant des sacrifices personnels significatifs que ce soit en préventif, ou pour faire face aux crises prévisibles, ...

http://maplanete.blogs.sudouest.fr/archive/2017/10/12/le-changement-climatique-menace-pour-la-democratie-1060635.html
https://www.liberation.fr/debats/2019/05/08/luc-semal-le-catastrophisme-peut-contribuer-a-esquisser-une-democratie-ecologique_1725713

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/01/03/la-democratie-a-l-epreuve-de-l-environnement_5404750_3232.html

Je rajoute une pièce dans le débat.

Voilà quelques constats et quelques prédictions (en vrac) de Ole Waever*, un spécialiste danois en relations internationales ... justement coincé en Australie pendant les méga-feux australiens, avec le gouvernement qui est radicalement climato-sceptique.

Je le trouve un peu trop optimiste , mais c'est intéressant.

https://www.numerama.com/politique/597180-peut-on-sauver-la-planete-sans-mettre-la-democratie-en-peril.html

* c'est le fondateur de l'école de "sécuritisation" (rien à voir avec la finance) :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sécurisation
cad la tendance des gouvernants à présenter un sujet comme une menace de sécurité (inter)nationale pour s'affranchir des contrôles démocratiques, et prendre des mesures extrêmes.
Et la lutte contre le réchauffement est le candidat rêvé en la matière (vu les conséquences prévues).

Quelques prédictions / pistes en vrac :

  • (Une fois qu'un groupe de pays puissants décident de se bouger), passer par le conseil de sécurité de l'ONU pour imposer des mesures aux Etats...
    Justement en présentant le réchauffement climatique en menace pour la sécurité du monde ->  une pire menace que les nazis (par exemple).
    EDIT: cf sondage en australie
    https://www.tai.org.au/content/australians-want-gov-mobilise-against-climate-change-world-war

    Pour les états non préparés / trop pauvres pour la transition énergétique, cela passerait par des mesures extrêmes ... Trop impopulaires pour être vendues à leurs citoyens
    Façon FMI contre la Grèce.

    Corollaire non cité par l'article, mais montré dans Gundam 00 : inévitablement des guerres contre les renégats qui refuseraient de se plier à la volonté des grandes puissances.
    (dans l'anime, une fois les centrales solaires spatiales fabriquées par les grandes puissance, il y a une interdiction totale d'utiliser les carburants fossiles -> ce qui plonge tout le moyen orient et l'OPEP dans la m...ouise, avec guerres à la clé. ).
     
  • Plus chaotique : si pas d'accord international rapide, on peut imaginer que chaque état (voire des entités privées), se mettent à faire de la géo-ingénierie, sans autorisation des voisins.
Edited by rogue0
edit ajout liens
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, rogue0 a dit :

Je rajoute une pièce dans le débat.

Les réflexions de Philippe Moreau-Defarges et ses références cinématographiques que j'ai signalées dans la page précédente de ce fil me paraissent aussi être d'utiles pièces pour ce débat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, rogue0 a dit :

Ole Waever*, un spécialiste danois en relations internationales ... justement coincé en Australie pendant les méga-feux australiens, avec le gouvernement qui est radicalement climato-sceptique.

Je le trouve un peu trop optimiste , mais c'est intéressant.

https://www.numerama.com/politique/597180-peut-on-sauver-la-planete-sans-mettre-la-democratie-en-peril.html

* c'est le fondateur de l'école de "sécuritisation" (rien à voir avec la finance) :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sécurisation
cad la tendance des gouvernants à présenter un sujet comme une menace de sécurité (inter)nationale pour s'affranchir des contrôles démocratiques, et prendre des mesures extrêmes.
Et la lutte contre le réchauffement est le candidat rêvé en la matière (vu les conséquences prévues).

C'est très intéressant, car cela se raccorde plutôt bien avec la notion d'urgence climatique :

Le 29/11/2019 à 00:19, Wallaby a dit :

http://www.air-defense.net/forum/topic/6986-union-européenne-nos-projets-son-futur/page/272/?tab=comments#comment-1260813

Le parlement européen a adopté une résolution non contraignante sur "l'état d'urgence climatique".

https://www.merkur.de/politik/klimanotstant-europa-parlament-cdu-csu-hitler-zeit-greta-thunberg-markus-ferber-zr-13254841.html (28 novembre 2019)

Mis à jour à partir de 13h30 : La CDU et la CSU ont vivement critiqué la déclaration d'un "état d'urgence climatique" en Europe par rapport à l'ordonnance allemande de 1933. "Celui qui proclame aujourd'hui l'état d'urgence climatique n'exige rien d'autre que des décisions sans légitimation démocratique et vise à passer outre les droits démocratiques", a déclaré jeudi Markus Ferber, membre de la CSU.

Il a ajouté : "Soit ces gens ne savent pas de quoi ils parlent, soit ils trouvent légitime d'arrêter le processus démocratique. Tous deux sont profondément effrayants, surtout dans le contexte de notre histoire allemande et de l'année 1933".

En février 1933, un décret d'urgence pris par le président du Reich, Paul von Hindenburg, avait restreint les droits fondamentaux et consolidé le pouvoir du chancelier du Reich Adolf Hitler, alors nouvellement nommé.

Le député de la CDU, Peter Liese, a soutenu la même chose. Surtout en Allemagne, la démocratie a été abolie et les droits fondamentaux tels que la liberté de la presse ont été restreints par l'utilisation du terme "urgence" après l'arrivée au pouvoir d'Hitler", a averti Liese. "Ce terme suscite avant tout la peur et suscite également des attentes quant aux mesures immédiates que l'Europe ne peut prendre. Il a parlé d'une politique symbolique d'effets de manche.

Il y a quelques jours à peine, il y a eu une discussion à propos du comédien Dieter Nuhr. Les Kieler Nachrichten avaient rapporté qu'il avait comparé Greta Thunberg à Hitler. Nuhr a contredit cette affirmation. Il y avait en effet des formulations trompeuses dans la recension du journal qui avaient conduit à l'incompréhension.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'état d'urgence climatique est une forte déclaration mais sera-t-elle suivie de mesures concrètes ? on a l'habitude des blablas politiciens qui ne mènent rarement plus loin que les élections

Share this post


Link to post
Share on other sites

La notion d'urgence permet aussi de se laisser les mains libres en matière d’exécution façon tout et n'importe comment, à la LOPPSI 2. Pas forcément une bonne nouvelle.

Edited by Rémy

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.eurotopics.net/fr/233770/davos-battage-autour-de-greta-et-remise-en-cause

L'Opinion (FR) : "Trump contre Thunberg: duel de caricatures à Davos" : "Désigner un ennemi, et un seul, revient à tronquer le réel".

Kristeligt Dagblad (DK) ne voit guère d'utilité à cette rencontre annuelle à Davos entre les riches et les grands de ce monde, agrémentée de la présence de quelques youtubeurs et de jeunes.

Lidové Noviny 'CZ) : "Sous la pression politique et sociale, le capitalisme et ses banques se trouvent dans l'obligation de financer un nouveau monde vert. C'est là le fond de l'agenda de Davos, somme toute non-conflictuel - et non les joutes verbales que peuvent se livrer Greta et Trump".

Delfi (LT) : [Le fondateur du FEM Klaus] Schwab propose ainsi de faire en sorte que l'évaluation d'une entreprise ne prenne pas uniquement en compte les bénéfices dégagés, mais aussi l'argent dépensé en salaires, en impôts et dans la lutte contre les problèmes comme le changement climatique. ... Le FEM commence à poser des questions qui font écho à l'inquiétude de millions de personnes dans différentes parties du monde occidental.»

Journal 21 (CH) Reste le sentiment troublant de se trouver sur un terrain accidenté, de devoir de toute urgence inverser la tendance, sans que personne n'ait de solution pour sortir de l'ornière. Dans les situations sans issue, on a tendance à faire des actes de substitution. En l'occurrence le culte voué à Greta Thunberg - un repère dans l'absence de repères.»

Corrierre del Ticino (CH) : Une économie verte ou un Green New Deal ne peuvent être vraiment efficaces que s'ils sont en phase avec les réalités concrètes. La protection de l'environnement est une bonne chose, de même que c'est une bonne chose de promouvoir les entreprises et l'économie de marché (et du même coup la croissance, les salaires et l'emploi). Le véritable défi consiste à synthétiser l'économie et l'environnement et non à opposer les deux notions.»

Avant l'ouverture du Forum de Davos, des entreprises comme Nestlé, Microsoft et Blackrock ont annoncé vouloir adopter des mesures favorables à l'environnement. De telles initiatives ne suffiront pas, explique L'Echo (BE): «D'abord parce que la plupart d'entre elles, ponctuelles, ne peuvent échapper à la croissance continue des activités mondiales. A l'instar de ces voitures, moins polluantes ces dernières années au niveau individuel, mais collectivement plus voraces en CO2. Ensuite car pour canaliser cette croissance, il faut un chef d'orchestre supranational capable d'intégrer le volet environnemental dans les arbitrages commerciaux. Le dernier accord signé cette semaine entre les Etats-Unis et la Chine en est tout le contraire. Il force l'échange de biens de part et d'autre de la planète, avec la lourde empreinte environnementale que cela suppose.»

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.globaltimes.cn/content/1177750.shtml (22 janvier 2020)

"L'épreuve de force Trump contre Thunberg montre que l'Occident souffre de polarisation idéologique et qu'aucun des deux camps ne fait ce qu'il faut pour résoudre le problème, et c'est ce que croit le public chinois lorsqu'il voit que le gouvernement chinois fait de réels efforts pour lutter contre la pollution et la désertification", a déclaré M. Shen [Shen Yi, professeur à l'université Fudan de Shanghai].

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sommet de Davos est avant tout un rdv économique, qu'on ajoute quelques gouttes de peintures vertes pour faire joli n'arrange pas le problème.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le corps des ingénieurs des États-Unis propose de construire, entre autres projets pour protéger New York des intempéries, un grand mur d'une dizaine de km en 25 ans en travers de la baie coûtant 119 milliards de dollars :

https://www.sciencealert.com/storm-brewing-over-giant-6-mile-sea-wall-to-defend-new-york-from-future-floods

https://weaponews.com/analytics/65358905-wall-over-119-billion-dollars-around-new-york-a-project-of-the-u-s-arm.html

Plan ici :

https://www.nan.usace.army.mil/Portals/37/20190308_FINAL_HatsAlt2_AreasBenefitingByFeature.pdf

ALTERNATIVE_2_-_USACE.png

Trump trouve cette idée ''stupide'' :angry:

Edited by collectionneur
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donald aime les murs ... ça doit pouvoir le faire ^_^

Il suffit de lui dire qu'on poldérise toute la zone pour construire des towers et le tour est joué :bloblaugh:

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/01/2020 à 12:30, kalligator a dit :

LOPPSI 2 qu'est-ce que c'est ?

Une loi de sécurité intérieure qui a renforcé les pouvoirs de la police en matière de renseignement visant la cybercriminalité. Des impacts positifs mais aussi négatifs (neutralité du web mise à mal, protection des données devenue fragile, etc) surtout que pour les secteurs visés, les plus gros poissons savent (et savaient déjà avant l'application de cette loi) contourner ce genre de dispositifs. Ceux qui se font prendre ne sont pas très malins/doués et beaucoup de gens, y compris le péquin moyen, se sont mis à utiliser des moyens similaires pour éviter le flicage.

Résultat, pour pêcher le gros poisson, là où il y avait un étang, il y a désormais un lac voire une petite mer intérieure... en ayant au passage récolter des égratignures sur les libertés/droits. 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, bubzy a dit :

Je pose ça là, car ça a un lien plus ou moins direct. Tout est dans le titre. Pour ceux qui me connaissent depuis longtemps, ça expliquera certaines choses 

https://www.linfodurable.fr/culture/passionne-daeronautique-bruno-decide-de-ne-plus-prendre-lavion-podcast-16026

s'il peut se le permettre... c'est son choix.

 

Je suis à 10 000 km de la métropole. Les lignes de bateaux n'existent plus ; le trajet pour du fret va de 3 semaines ( dans le sens métropole Mayotte) à 5 semaines dans l'autre sens.

Je ne suis pas certain que tous les habitants de mon coin, qui ont quelque chose à faire en métropole, soient décidés de mettre 8 semaines, au moins pour un aller retour, ni que la pollution du bateau et celle engendrée durant le déplacement (je pense à la bouffe, à l’électricité ou la clim pour vivre à bord pendant ce temps) aient un impact moindre que celui de l'avion.

 

Mais, c'est son choix... Sur un peu plus de 9 milliards d'habitants, il donne l'exemple.

 

Il faut aussi poser la question aux adeptes des vols low cost, des destinations lointaines faites par agrément (pas par necessité).... ou ceux qui achetent des produits fabriqués à l'autre bout de la planete

Edited by christophe 38
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, christophe 38 a dit :

s'il peut se le permettre... c'est son choix.

 

Je suis à 10 000 km de la métropole. Les lignes de bateaux n'existent plus ; le trajet pour du fret va de 3 semaines ( dans le sens métropole Mayotte) à 5 semaines dans l'autre sens.

Je ne suis pas certain que tous les habitants de mon coin, qui ont quelque chose à faire en métropole, soient décidés de mettre 8 semaines, au moins pour un aller retour, ni que la pollution du bateau et celle engendrée durant le déplacement (je pense à la bouffe, à l’électricité ou la clim pour vivre à bord pendant ce temps) aient un impact moindre que celui de l'avion.

 

Mais, c'est son choix... Sur un peu plus de 9 milliards d'habitants, il donne l'exemple.

 

Il faut aussi poser la question aux adeptes des vols low cost, des destinations lointaines faites par agrément (pas par necessité).... ou ceux qui achetent des produits fabriqués à l'autre bout de la planete

Ce n'est pas son choix, c'est le miens. ;)

Je viens de finir un bouquin qui date de la fin du 19e siècle en étant assez étonné de la capacité d'un missionnaire bien connu de l'époque, avoir fait 16 voyages différents, tous qui ont duré par loin d'un an, qui l'ont emmené partout en Europe, en Amérique du nord, jusqu'en Australie et en Nouvelle Zélande, sans oublier les Indes, le Népal, etc. 

Il y a beaucoup de choses à revoir. Certes, il faudrait avoir des alternatives aux transports actuels. Et prendre plus de temps. Mais aussi reconsidérer sérieusement ce qui est nécessaire ou non. 

Ce qui fait que dans ta situation tu es à Mayotte doit être en grande partie due au fait que cela était possible et ne représentait pas d'inconvénient majeur. Le fait que demain, un voyage Mayotte métropole se fasse en 8 semaines, impliquera forcément des changements dans ta façon de faire. Aujourd'hui tu verrais comme une contrainte qu'on t'impose de ne plus prendre l'avion parce que ça t'es indispensable. Mais en prenant en considération la pollution sérieuse que cela implique, et en fonction des priorités, tu serais peut-être amené à changer d'opinion, et à reconsidérer ton quotidien. Soit retourner en métropole définitivement, soit rester à Mayotte, soit accepter de faire de longs voyages.

Mais la liberté de voyager ne devrait pas poser un problème de conscience. Si tel est le cas, c'est qu'il y a un problème. Nous rentrons tous en dissonances cognitive facilement sur ces sujets là, et il est important d'être pragmatique.

C'est sûr, nous pourrions limiter les usages en catégorisant ce qui est moins nécessaire. On garderait le transport de matières non productibles ailleurs, et l'usage de l'aviation dans le domaine du secours par exemple. On retirerait la possibilité d'utiliser le transport aérien pour le tourisme de masse, qui est d'ailleurs encore plus pollueur à destination que pour son voyage en lui-même. 

Mais en réduisant drastiquement l'utilisation du déplacement aérien, cela aura d'autres implications. Economique tout d'abord, avec un billet qui sera beaucoup plus cher, du fait d'un effet d'échelle bien moindre. Bref, le monde de demain est à inventer, et pour cela il convient de ne pas trop regarder à nos conditions actuelles, sinon nous risquons de nous enfermer dans nos biais. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/01/2020 à 19:47, zx a dit :

pas besoin de bombe H, c'est déjà tout cramé [en Australie], il suffit d'attendre qu'il n y ai plus rien à brûler, ca s’éteindra tout seul

Le karma, peut être. Les australiens polluent l'atmosphère comme des gros sales, et là, retour de bâton.

Regardez ce bilan carbone électrique : https://www.electricitymap.org/?page=country&solar=false&remote=true&wind=false&countryCode=AUS-SA

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Histoire de lier l'utile à l'agréable, l'écologie et la passion aéronautique, à quand le retour des voyages en zeppelins ?

 

 

il y a 43 minutes, christophe 38 a dit :

...

Je participais à une "conversation" sur un forum de plongée ; une demoiselle cherchait de la creme solaire qui ne fasse pas de mal aux coraux. Elle allait à PhuKet plonger et bronzer.

Elle avait une bonne idée à la base ; simplement, localement, ce sont des milliers de vacanciers chinois, venus en voisins, qui pietinent le corail.

Elle, son empreinte carbone, entre sa combinaison de plongée (ça, c'est pourri de chez pourri, coté polluants), son vol, les détritus que sa présence génère,  ça représente autre chose qu'un peu de gras dans l'eau (quand tu compares avec le trafic maritime, les effluents et autres).

Bref, entre elle et moi, je ne sais pas lequel des deux s'est le plus étranglé. C'est sur, nous ne partirons jamais en vacances ensemble.

 

...

 

Toi tu sais parler aux femmes :chirolp_iei:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Estimation en hausse, 300 millions de personnes risquent la submersion d'ici 2050

Quelque chose que je n'avais pas vu ici,  sur la sur-estimation de la hauteur des reliefs côtiers et la sous-estimation consécutive du risque de submersion avéré (risque décennal en 2050 pour cette étude).

En premier, un article francophone, avec vision centrée sur le Nord-Pas-de-Calais.

Sont concernés la côte allant de Calais à Hambourg, avec Dunkerque, Saint-Omer, Bergues, Gravelines (centrale nucléaire...), Bruges, Gant, Anvers, Rotterdam, La Haye, Amsterdam, Brême,....

Sans parler en allant vers le sud,  des vallées de la Somme (le Touquet, Mr Le président !), la Seine (le Havre, Rouen,..), le Cotentin (-25%), des bouts de Bretagne, l'estuaire de la Loire et Nantes, le Marais Poitevin, etc.

Et sans compter la Grande-Bretagne, et bien d'autres....

Submersion marine : une nouvelle carte permet de visualiser ce qui nous attend dans le Nord Pas-de-Calais, Noémie Javey, 01/11/2019, France 3 Régions

Qu'apporte cette nouvelle étude ?

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont corrigé les données existantes sur l'altitude des terres dans les zones côtières via l'intelligence artificielle. Jusque-là, ces données sous-estimaient parfois l'étendue des zones touchées lors des marées hautes ou de fortes tempêtes. 

Ben Strauss, co-auteur de l'étude et président-directeur de Climate Central, un institut de recherches aux États-Unis explique que "les projections de l'élévation du niveau des océans n'ont pas changé. Mais lorsque nous utilisons nos nouvelles données concernant le relief, nous trouvons beaucoup plus de gens vivant dans des régions vulnérables que ce que nous estimions jusqu'à présent". 

Il y a cinq ans, Ben Strauss et Scott Kulp ont réalisé que le système qu'ils utilisaient jusque-là surestimait systématiquement l'altitude des bords de mer, confondant des toits et des arbres avec le niveau du sol. 

Elle estime que d'ici 2050, des zones côtières abritant 300 millions de personnes pourraient être menacées par la montée des océans liée au changement climatique. Plus des 2/3 des populations concernées se trouveront en Chine, au Bangladesh, en Inde, au Vietnam, en Indonésie et en Thaïlande. 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/submersion-marine-nouvelle-carte-permet-visualiser-ce-qui-nous-attend-nord-pas-calais-1743393.html

L'article de la revue nature Communications (en anglais, gratuit et en ligne)

New elevation data triple estimates of global vulnerability to sea-level rise and coastal flooding

https://www.nature.com/articles/s41467-019-12808-z

La carte de visualisation

https://coastal.climatecentral.org/map/9/-1.4657/47.1301/? Régionstheme=sea_level_rise&map_type=coastal_dem_comparison&elevation_model=coastal_dem&forecast_year=2030&pathway=rcp85&percentile=p95&return_level=return_level_10&slr_model=kopp_2014

Edited by Benoitleg
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, christophe 38 a dit :

re,

 

jusqu'il y a peu (aboli en 2015), les fonctionnaires était sous un régime datant de 1907 et qui ouvrait droit à des congés administratifs de 6 mois (pour un contrat de 2 ans). Bien entendu, pendant 2 ans, pas de congés, qui étaient cumulés avec le voyage en bateau du retour (à la date du décret, donc 1907).

Aujourd'hui, quelle administration peut se permettre le luxe de payer un voyage d'un ou de deux mois à ses personnels pour rejoindre leur affectation ?

Et, toi, si tu es patron, pourrais tu payer, à chacun de mes 340 collegues de la PAF Mayotte, un salaire de 2, 3 ou 4 000 euros par mois.... perdus par conviction écologique ?? je te laisse chiffrer la masse financiere.

 

Aujourd'hui, tout le monde est pressé, tout le monde veut tout, tout de suite. Les convictions, c'est une chose, le choc de la realité en est une autre.

Je suis un anté boomer, c'est dire ! quand je vois que la Mairie de Paris envisage de réduire les stationnements, pour diminuer le nombre de voitures, j'ai des envies de revolution, surtout que ces c....ds de décideurs ont voiture avec chauffeur et carburant payé par les impots des habitants. Je suis en train de t'écrire que je ne suis pas pret, par obligation (le contraire de "par choix") à me promener le dimanche apres midi, à pieds, dans un rayon de 3 km autour de chez moi, au nom de l'abandon de la voiture décidé par d'autres.

Tu veux proteger la planete ? c'est une belle idée. Ne vient surtout pas à Mayotte où les ordures, les plastiques recouvrent la mangrove, où les pneus se retrouvent au fond du lagon qui est pollué par les lavandieres.

l'écologie est un souci de riche.

 

 

Je participais à une "conversation" sur un forum de plongée ; une demoiselle cherchait de la creme solaire qui ne fasse pas de mal aux coraux. Elle allait à PhuKet plonger et bronzer.

Elle avait une bonne idée à la base ; simplement, localement, ce sont des milliers de vacanciers chinois, venus en voisins, qui pietinent le corail.

Elle, son empreinte carbone, entre sa combinaison de plongée (ça, c'est pourri de chez pourri, coté polluants), son vol, les détritus que sa présence génère,  ça représente autre chose qu'un peu de gras dans l'eau (quand tu compares avec le trafic maritime, les effluents et autres).

Bref, entre elle et moi, je ne sais pas lequel des deux s'est le plus étranglé. C'est sur, nous ne partirons jamais en vacances ensemble.

 

le monde de demain ? avec 9.5 milliards d'habitants ? dont les 2/3 sont sous le niveau de pauvreté et aspirent à avoir notre niveau de consommation (je rappelle que la totalité des habitants des USA pollue autant que ces pauvres...)...hébé, ce n'est pas gagné (pour ne pas écrire que c'est perdu !)

https://www.rts.ch/info/sciences-tech/environnement/8668890-les-etats-unis-un-demi-siecle-de-pollution-massive.html

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/si-on-vivait-tous-comme-un-americain-un-qatari-un-suedois-quel-impact-sur-la-planete_2378243.html

Je suis d'accord avec tout ça, bien qu'on sorte du cadre du débat initialement posé. Sauf pour une chose:

Citation

l'écologie est un souci de riche.

Certainement pas. C'est une préoccupation qui devrait concerner tout le monde, du plus riche au plus pauvre. Bien qu'en contextualisant, on s'aperçoit que la majorité de la pollution est causé par les plus riches et que leurs effets néfastes est directement imposé aux plus pauvres. Et Mayotte en est un bel exemple. 

Mayotte et la réunion ainsi que dans les Indes et en Indochine ont été des territoires gérés par la France à une époque où les voyages prenaient des mois. C'est moins facilement gérable, mais ça l'est. Encore une fois, tout est à réinventer. Mais qu'on ne dise pas que c'est impossible. Difficile oui, impossible non.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, bubzy a dit :

Bien qu'en contextualisant, on s'aperçoit que la majorité de la pollution est causé par les plus riches et que leurs effets néfastes est directement imposé aux plus pauvres. Et Mayotte en est un bel exemple. 

Je ne serais pas aussi affirmatif. Ma soeur travaille en Afrique, et j'ai pu discuter avec des officiers qui revenaient d'opex ou d'exercices en Afrique et c'est juste une catastrophe leur manière d'appréhender la chose. Il jette absolument tout. Tu peux te retrouver dans le désert à 200 km de la ville la plus proche et tombé sur une déchetterie à ciel ouvert. .. Alors oui on rétorquera qu'on trouvera toujours du français pour allez balancer son frigo en pleine forêt mais cela ne doit pas être à la même échelle. Quan ma soeur et les expats font un pot avec les locaux, ils passent une heure ensuite à ramasser tout les déchets.

http://www.rfi.fr/fr/afrique/20171105-rdc-kinshasa-ordure-dechet-capital-collecte-insalubrite-sale-cher-onereux-ramassage

L'UE a financé et mise en place une usine de traitement, en même pas quelques mois après leur départ c'était déjà l'anarchie.

Il me semble qu'on estime à 80 % du plastique trouvé dans les océans provient d'Afrique. . .

Alors ce n'est évidemment pas une raison de se dire: mon voisin fait pire donc je ne fais plus rien mais si on veut un impact majeur c'est clairement les 3/4 de la pop mondiale qu'il faut rééduquer. . .

https://video-streaming.orange.fr/actu-politique/equateur-un-camion-poubelle-filme-en-train-de-decharger-ses-dechets-dans-le-fleuve-CNT000001n05Ft.html

Quand tu vois ça, je trouve ça cocasse de venir faire culpabiliser le français de base car il ne trie pas suffisamment ses déchets. ..

Ensuite si effectivement on peut faire des efforts sur le transport de personnes comment fait on pour les marchandises voir les marchandises de nécessité comme disons les médicaments ? Et pas forcément du produit fini mais de tout les ingrédients nécessaires pour le fabriquer. alors certe tout refaire localement serait sympathique sur certains niveaux mais à quel prix ? Tu  paierais ton aspirine 50 balles ?

C'est comme la consommation de pétrole. Il me semble qu'en France c'est 99 (ou 90 je ne sais plus)% consommé qui provient de l'industrie. la part de pétrole consommé dans les bagnoles c'est mineure pour pas dire négligeable. . .

Là dessus, je rejoints @christophe 38. Sans nier du tout ( ce sera l'objectif majeure de l'humanité au cours de ce siècle ) son impact, pour le moment on ne mets absolument pas ou on ne communique pas sur les points d'importances capitales.

 

Rien que le fait qu'on se soit pas lancé à corps perdu dans le nucléaire ( monter de nouvelles centrales avec les techs dispo et tenter dans les décennies à venir de mettre en place les centrales ITER et/ou de quatrième génération avec quasi recyclage de tout les éléments radioactifs) car c'est et de très loin l'énergie la moins carbonée et qu'entre les mains de gens responsables, les risques sont faibles.

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Bien qu'en contextualisant, on s'aperçoit que la majorité de la pollution est causé par les plus riches et que leurs effets néfastes est directement imposé aux plus pauvres. Et Mayotte en est un bel exemple. 

Faux et en plus Mayotte serait un TRES mauvais exemple (sans parler de la Reunion qui n'a jamais été administrée par la France mais un territoire français habité par des français

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je plussoie Elannion pour avoir vécu la même chose à Goa : lors d'une visite chez mon frangin alors babacoll j'ai été dégouté de voie la plupart des locaux balancer tout mais alors tous leurs déchets sans aucune précaution, passe encore pour les biologiques qui se dégardent mais les plastoc l'électro etc tout est jeté n'importe comment n'importe ou et stagnent durant de nombreuses années.

C'est pas de l'antiwokisme mais il faut vraiment qu'ils changent leur façon de faire.

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, prof.566 a dit :

Faux

Ok, mais encore ?

Citation

et en plus Mayotte serait un TRES mauvais exemple (sans parler de la Reunion qui n'a jamais été administrée par la France mais un territoire français habité par des français

Ok. Mais dis moi... Tu pinaillerais pas un peu pour la Réunion ? Elle n'était pas administrée par la France en étant un territoire français ? C'était un port de commerce important, plaque tournante du café puis de la canne à sucre, et de bien des choses tropicales qui arrivaient en métropole. Base importante également dans le contrôle d'une partie de l'Océan Indien. Bref. Il y avait un gouverneur, une administration, l'armée. On faisait tout à la voile, puis à la vapeur, et ça fonctionnait. Moins vite que maintenant, mais ça fonctionnait. 

Plus généralement, quand on parle de pollution, on rentre quasi-systématiquement sur des débats de comparaison, dans lesquels on y mets beaucoup de clichés et d'amalgames.

Quand je parle de pollution, je ne parle pas uniquement du fait de laisser des déchets et des décharges à ciel ouvert. les pollutions sont de natures multiples et sont la conséquence de TOUTES les activités humaines. On peut, sans aucune objection, tirer un parallèle entre la consommation et la pollution.

Qui consomme le plus pollue le plus, et il serait temps de prendre du recul et de regarder à ce qui est, non ce qui semble seulement.

Alors OK, laisser du jetable à même le sol, c'est dégueulasse. Mais c'est pas uniquement un problème culturel. Je tiens à préciser que j'ai grandi à Bayonne, et pour ceux qui connaissent les férias, avant les années 2010 environs, s'y balader le matin avant le passage des balayeuses, c'était comme de marcher dans de la poudreuse. Dans le sens où dans certains endroits, il y avait des gobelets plastiques jusqu'à mi-mollet, dans des rues entières !  

Et puis... Nous nous habillons, nous mangeons, nous téléphonons et nous surfons (sur le oueb) avec des équipements dont la production et la pollution ont été décentralisés ailleurs. Que ce soit en Chine, au Bengladesh, en côte d'ivoire, au Brésil... Quel est le pays qui ne subit pas notre pollution ? Sans parler des décharges à ciel ouvert remplies de NOS produits dont nous avons simplement décidé qu'économiquement il serait plus viable de les laisser pourrir des environnements qui ne sont juste pas sous notre fenêtre ? 

Donc oui, sans aucun doute, un pauvre français plus riche que 90% de la population mondiale pollue beaucoup plus que n'importe quel africain, tant qu'à rester dans le cliché.

Edited by bubzy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,544
    Total Members
    1,550
    Most Online
    salvaggioc
    Newest Member
    salvaggioc
    Joined
  • Forum Statistics

    20,996
    Total Topics
    1,349,693
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries