Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Arabie saoudite, le pays et son influence internationale


Recommended Posts

il y a 47 minutes, Shorr kan a dit :

En quelque mot, l'AS est une entreprise privé et géré comme tel. Et comme beaucoup de propriétaire ils essayent d'assurer la sûreté de leur biens ; que ce soit en payant des fortunes les EU ou en entretenant une caste de religieux obscurantistes qui en échange s'assure de la docilité de la population.  

Rôooooh !

Je ne sais pas si tu t'inspires d'un barbu Monsieur K : "La religion est l'opium du peuple"

ou d'un autre Monsieur J : "Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites, car vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat; mais le dedans est plein de rapine et d'intempérance" (Matthieu, 23, 25)

Mais de toute façon tout cela est fort déplacé. Donald irait jusqu'à s'interroger : serais-tu un chiite ?

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
il y a une heure, zx a dit :

Les saoudiens...

S'est l'hôpital qui ce fout de la charité ...

Sans oublier la lutte entre le wahhabisme et les frères musulmans ...

Point commun entre le wahhabisme et les frères musulmans ,ils nous détestent ...

La s'est la panique à bord vu que plus personne n'est dupe du jeu trouble de tout ces pays ...

Pour ce faire autant tout mettre sur le dos du Qatar ...comme sa les wahhabites pourront prendre l'ascendant sur les frères musulmans ...

Et bien qu'ils ce tapent dessus entre eux ne me dérange pas du tout ...

Mais ne soyons pas dupe ...Les saoudiens nous l'ont déjà fait à l'envers ... la ils cherchent à retrouver une virginité auprès des occidentaux ...

J'espère que cela va dégénéré entre wahhabites et frères musulmans ...

Sa fera moins de cons sur terre ...

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Sans oublier la lutte entre le wahhabisme et les frères musulmans ...

Cela n'a pas toujours été le cas. À l'époque de Nasser, Saïd Ramadan était basé en Arabie Saoudite.

il y a 24 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Les saoudiens nous l'ont déjà fait à l'envers ... la ils cherchent à retrouver une virginité auprès des occidentaux ...

Ce ne serait pas le contraire ? Les Américains (Trump) qui cherchent à se refaire une virginité avec l'Arabie Saoudite après leur avoir fait une infidélité avec l'Iran ?

En fait le Qatar est resté sur la ligne Obama. Du fait du parti-pris pro-saoudien de Trump, le Qatar se retrouve isolé.

Le New York Times du 7 septembre 2014 ( http://www.nytimes.com/2014/09/07/us/politics/foreign-powers-buy-influence-at-think-tanks.html ) avait indiqué que la Brookings, citerne de pensée réputée à gauche, était sous l'influence du Qatar. Donc finalement le départ d'Obama a signifié la perte d'influence du Qatar à Washington.

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Wallaby a dit :

Cela n'a pas toujours été le cas. À l'époque de Nasser, Saïd Ramadan était basé en Arabie Saoudite.

Ce ne serait pas le contraire ? Les Américains (Trump) qui cherchent à se refaire une virginité avec l'Arabie Saoudite après leur avoir fait une infidélité avec l'Iran ?

En fait le Qatar est resté sur la ligne Obama. Du fait du parti-pris pro-saoudien de Trump, le Qatar se retrouve isolé.

Le New York Times du 7 septembre 2014 ( http://www.nytimes.com/2014/09/07/us/politics/foreign-powers-buy-influence-at-think-tanks.html ) avait indiqué que la Brookings, citerne de pensée réputée à gauche, était sous l'influence du Qatar. Donc finalement le départ d'Obama a signifié la perte d'influence du Qatar à Washington.

Moi je ne parle pas des puissants , mais de mon ressenti  .

Le triple jeu de ces 2 pays même si tout n'est pas limpide les a vu jouer un drôle de jeu qui a généré des causes à effets ...

Oui bien évidemment qu'il y a les histoires de l'influence US , mais avec les saoudiens tout est toujours un prétexte pour jouer leurs propres cartes ...

Si en plus sa peu avoir un double tranchant, autant "rentabiliser" les effets .

Link to comment
Share on other sites

https://www.theguardian.com/uk-news/2017/jun/04/london-bridge-attack-pushes-theresa-may-into-promising-new-laws (4 juin 2017)

Jeremy Corbyn s'est interrogé sur les raisons pour lesquelles Theresa May avait manqué de publier - ainsi que l'a révélé le Guardian - un rapport commandé par David Cameron sur le financement des groupes djihadistes que l'on pense focalisé sur l'Arabie Saoudite.

« Nous devons avoir des conversations difficiles à commencer par l'Arabie Saoudite et les autres pays du Golfe qui financent et alimentent l'idéologie extrémiste ».

https://www.theguardian.com/world/2017/jun/05/theresa-may-urged-not-to-suppress-report-into-funding-of-jihadi-groups (5 juin 2017)

Tim Farron demande aussi à Theresa May de publier le rapport sur le financement des groupes extrémistes. Ce rapport faisait partie d'un accord conclu entre les libéraux-démocrates et David Cameron en échange de leur soutien à la poursuite des frappes en Syrie.

Edited by Wallaby
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 23/05/2017 à 11:31, Fusilier a dit :

Nous il nous a fallu plus d'un siècle entre la Révolution et la séparation de l'église et de l'Etat...

[...]

Mais, la relégation du christianisme à la sphère privée, ce n'est pas venu d'une qualité interne, cela a été une longue lutte du civil face au religieux, qui même aujourd’hui prétend encore intervenir sur le plan  des mœurs...  Faut mener la même lutte contre la pensée musulmane. Mais, c'est autre chose que le pb du terrorisme 

D'un autre côté, et contrairement à ce que l'on devine et ce que l'on voit de l'Islam, la confusion Eglise / Etat n'est pas inscrite dans les textes de la chrétienté, elle ne fait pas partie des dogmes. Doit-on analyser de la même manière une doctrine religieuse qui fut à une époque instrumentalisée et dévoyée au service d'intérêts bassement temporels et une autre théorisant la subordination du politique au religieux, et la théorisant dans ses textes fondateurs ?

On va me dire que ce n'est pas le bon fil...

Link to comment
Share on other sites

@Boule75  On peut effectivement faire la différence, en ce qui concerne le christianisme, entre les textes fondamentaux et la pratique des églises, catholique en particulier. Ceci posé, on peut aussi, en islam, différencier le texte coranique de la charia, cette dernière étant une législation apparue sous le califat abbasside, avec  pour objectif probable de renforcer le pouvoir califal. Note que dans le royaumes chrétiens le mouvement est similaire, voir accentué par le caractère divin prêté au pouvoir du prince. 

Ceci dit on est un peu HS :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

6 minutes ago, Fusilier said:

@Boule75  On peut effectivement faire la différence, en ce qui concerne le christianisme, entre les textes fondamentaux et la pratique des églises, catholique en particulier. Ceci posé, on peut aussi, en islam, différencier le texte coranique de la charia, cette dernière étant une législation apparue sous le califat abbasside, avec  pour objectif probable de renforcer le pouvoir califal. Note que dans le royaumes chrétiens le mouvement est similaire, voir accentué par le caractère divin prêté au pouvoir du prince. 

Ceci dit on est un peu HS :biggrin:

Dès qu'on parle de politique ET de religion, le thème des liens culturels/organiques entre le trône et l'autel n'est JAMAIS hors sujet. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Fusilier a dit :

Note que dans le royaumes chrétiens le mouvement est similaire, voir accentué par le caractère divin prêté au pouvoir du prince. 

Le prince a d'autant plus intérêt à se prévaloir de l'onction sacrée qu'il est faible. Quand je parlais d'instrumentalisation de la foi...

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Boule75 a dit :

Le prince a d'autant plus intérêt à se prévaloir de l'onction sacrée qu'il est faible. Quand je parlais d'instrumentalisation de la foi...

Mais cette instrumentalisation, que l'on perçoit avec la distance, n’empêchait pas le fait religieux d’imprégner et régler la vie quotidienne, le statut des gens, l'idéologie, la vision du monde, le droit. Ce n'est guère différent de ce que prétend la charia. 

C'est bien là qu'il y le noeud, réduire l'islamisme à un discours théologique, religieux, alors que c'est un fait politique. Que les acteurs ne le perçoivent pas comme tel, c'est une autre affaire. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Hé ben, Ryiad fait feu de tout bois


 

Citation

 

L’Arabie saoudite somme l’Afrique de lâcher le Qatar

Riyad tente de convaincre les Etats africains de rompre leurs relations diplomatiques avec Doha. Sept pays ont déjà cédé, explique le chercheur Benjamin Augé.

 

La violente crise diplomatique survenue le lundi 5 juin entre l’Arabie saoudite et le Qatar – ce dernier étant accusé de soutenir le terrorisme – a des répercussions jusqu’en Afrique. De fait, Riyad se démène pour obtenir le soutien du plus grand nombre d’Etats africains, sommés de prendre position.

Lire aussi :   Le Qatar juge « sans fondement » la liste de « terroristes » publiée par l’Arabie saoudite

Sept pays du continent (Niger, Mauritanie, Sénégal, Tchad, Egypte, Comores et Maurice) ont déjà fait le choix de rappeler leur ambassadeur en poste à Doha. De son côté, Djibouti a préféré réduire le personnel de son ambassade pour ne pas insulter l’avenir, le Qatar faisant office de médiateur sur le différend frontalier qui oppose le pays à l’Erythrée.

Deux moyens de pression

Les présidents des Etats africains dans lesquels la population est à dominante musulmane – et où de nombreux lieux de prière sont construits et contrôlés par les intérêts saoudiens via des organismes de charité – subissent une forte pression depuis le déclenchement de la crise qui a conduit l’Arabie saoudite, mais aussi les Emirats arabes unis, Bahreïn, le Yémen et l’Egypte, à couper les relations diplomatiques avec le Qatar et à organiser un blocus terrestre et aérien à son encontre.

Lire aussi :   Embargo du Qatar : l’Iran envoie des avions de produits alimentaires

L’Arabie saoudite a utilisé ses ambassadeurs dans les capitales africaines ou des émissaires spécialement envoyés depuis Riyad afin de convaincre les présidents de prendre l’unique décision qui s’impose à ses yeux : le rappel des ambassadeurs en poste à Doha et la rupture des relations diplomatiques. Pour ce faire, deux moyens de pression ont été utilisés par ses émissaires : l’arrêt potentiel d’une manne financière pourtant jusqu’alors très modeste – en dehors des projets financés par le Fonds arabe pour le développement économique et social (Fades) – et des menaces à peine voilées de complications dans l’obtention de visas pour le pèlerinage à La Mecque.

 

reste ici : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/06/12/quand-l-arabie-saoudite-somme-l-afrique-de-lacher-le-qatar_5143209_3212.html

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

De deux choses l'une: ou l'Arabie Saoudite emploie plus la menace, ou elle emploie plus le pognon. Dans les deux cas, ça coûte: un tel effort, à une telle échelle, auprès de tant de pays, va se ressentir dans des finances qui, en ce moment, peuvent nettement moins se le permettre qu'à l'ordinaire, surtout qu'il s'agit, pour obtenir l'effet voulu, de paiements répétés dans le temps. L'utilisation de la menace, elle, coûte autrement: les pays qui n'apprécient pas vont chercher à se prémunir autant que faire se peut contre elle à l'avenir, soit être nettement moins à l'écoute des besoins saoudiens (le coût de la diplomatie va croître pour des résultats équivalents ou inférieurs), voire plus hostiles à Riyad, qui n'est pas non plus, loin de là, une puissance pouvant se permettre de trop vexer ses alliés et partenaires, contrairement aux USA, qui eux sont assez puissants, et peuvent amener avec eux suffisamment d'avantages de diverses sortes (argent, protection, aides diverses) pour vous cracher une certaine quantité de glaires dans la gueule sans craindre que vous ne mouftiez aujourd'hui ou demain. L'AS sous son nouveau mode de direction semble vraiment faire feu de tout bois à l'extérieur, de façon étrangement violente: entre les guerres directes et par proxy et l'effort de prosélytisme toujours croissant, on a du mal à voir où est la logique fondamentale, tant elle semble vouée à créer plus de difficultés que d'avantages avec le temps. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Tancrède a dit :

De deux choses l'une: ou l'Arabie Saoudite emploie plus la menace, ou elle emploie plus le pognon. Dans les deux cas, ça coûte: un tel effort, à une telle échelle, auprès de tant de pays, va se ressentir dans des finances qui, en ce moment, peuvent nettement moins se le permettre qu'à l'ordinaire, surtout qu'il s'agit, pour obtenir l'effet voulu, de paiements répétés dans le temps. L'utilisation de la menace, elle, coûte autrement: les pays qui n'apprécient pas vont chercher à se prémunir autant que faire se peut contre elle à l'avenir, soit être nettement moins à l'écoute des besoins saoudiens (le coût de la diplomatie va croître pour des résultats équivalents ou inférieurs), voire plus hostiles à Riyad, qui n'est pas non plus, loin de là, une puissance pouvant se permettre de trop vexer ses alliés et partenaires, contrairement aux USA, qui eux sont assez puissants, et peuvent amener avec eux suffisamment d'avantages de diverses sortes (argent, protection, aides diverses) pour vous cracher une certaine quantité de glaires dans la gueule sans craindre que vous ne mouftiez aujourd'hui ou demain. L'AS sous son nouveau mode de direction semble vraiment faire feu de tout bois à l'extérieur, de façon étrangement violente: entre les guerres directes et par proxy et l'effort de prosélytisme toujours croissant, on a du mal à voir où est la logique fondamentale, tant elle semble vouée à créer plus de difficultés que d'avantages avec le temps. 

Le souci c'est qu'ils ont un levier religieux majeur : les visas d'entrée pour le Hadj

Ca leur coute pas cher mais ca fait chier tout le monde

Link to comment
Share on other sites

5 minutes ago, Akhilleus said:

Le souci c'est qu'ils ont un levier religieux majeur : les visas d'entrée pour le Hadj

Ca leur coute pas cher mais ca fait chier tout le monde

Yep, mais c'est justement le genre de contrainte qui fait que les Etats du mauvais côté de ce bâton gardent un chien de leur chienne; et comme je l'ai signalé, l'AS n'a pas le genre de marge de supériorité, et encore moins la gamme de services à offrir qu'ont des puissances plus traditionnelles et "complètes", les USA en tête (de loin). La diplomatie de la carotte et du bâton est plus limitée quand on n'a qu'un ou deux bâtons de taille moyenne, et une carotte qui a des limites. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Akhilleus a dit :

Le souci c'est qu'ils ont un levier religieux majeur : les visas d'entrée pour le Hadj

Ca leur coute pas cher mais ca fait chier tout le monde

Mais utiliser l'accès au lieux le plus saint de L'Islam pour servir leur intérêts et ce contre tous les autres pays musulmans sur le mode "vous êtes avec ou contre nous" ne risque pas de conduire à une coalition musulmane anti-Saouds qui deviendrait plus active qu'elle ne l'est déjà(Cf le soutien Iranien)?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Akhilleus a dit :

Le souci c'est qu'ils ont un levier religieux majeur : les visas d'entrée pour le Hadj. Ca leur coute pas cher mais ca fait chier tout le monde

C'est donc le bon moment de ramener toutes ces pauvres brebis égarées vers la vraie foi et la vrai pratique ! En plus si on fait ça bien y'aura plus de problème de jihad à la con sous quelque forme que ce soit... Deuxième effet kiss cool : le retour du touriste (et de sa petite monnaie) !

:chirolp_iei:

Edited by rendbo
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, RugbyGoth a dit :

Mais utiliser l'accès au lieux le plus saint de L'Islam pour servir leur intérêts et ce contre tous les autres pays musulmans sur le mode "vous êtes avec ou contre nous" ne risque pas de conduire à une coalition musulmane anti-Saouds qui deviendrait plus active qu'elle ne l'est déjà(Cf le soutien Iranien)?

Ils ont d'autres atout pour éviter ça et le plus évident est le pognon. Les saouds arosent un paquet de gens dans un paquet de pays. C'est une politique qui a ses limites mais qui reste diablement efficace dans bien des cas.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, collectionneur a dit :

Il plie peut-être tout simplement son genou ;)

et s'est balader jusqu'en haut de son pic rocheux avec la jambe de bois d'un copain et sa PKM pour se la jouer? (ou ptet epour la photo... rhaaaa on peut voir la propagande partout...)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...