Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Arabie saoudite, le pays et son influence internationale


Recommended Posts

A peut-être mettre sur le fil ''jésus, Allah et le saint frusquin'' :

https://www.lorientlejour.com/article/1186914/le-n1-de-la-ligue-islamique-mondiale-denonce-lislam-politique-une-menace.html

Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale (LIM), Mohammed Al-Issa, a affirmé lors d'une conférence mardi à Paris que "l'islam politique" représentait "une menace", assurant que son organisation avait "adopté une vision nouvelle pour faire face au fanatisme".

L'ancien ministre saoudien de la Justice est depuis 2016 le dirigeant de l'organisation panislamique sunnite, basée à La Mecque. Cette organisation est souvent considérée comme un bras diplomatique du royaume saoudien, et comme un instrument de diffusion du wahhabisme, version saoudienne et très puritaine de l'islam....

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a tout de même un relents de début de guerre généralisée dans le secteur...

Je ne sais pas pourquoi...

Mais j'ai la sensation que tout cela va partir en cacahuètes

 

Tout ce que les Iraniens on a faire c'est a tenir parole, et emporter tout le Moyen-Orient avec eux....

Link to comment
Share on other sites

Citation

CAIRO (Reuters) - Un porte-parole du ministère saoudien de la Défense tiendra une conférence de presse mercredi pour fournir des informations sur l'attaque de la semaine dernière contre Aramco, a déclaré la télévision publique au début de mercredi.

La conférence montrera des preuves de l'implication de l'Iran dans les attentats d'Aramco, a ajouté la télévision publique. Il montrera également les armes iraniennes qui ont été utilisées lors des attaques.

https://www.reuters.com/article/us-aramco-attack-iran/saudi-defense-ministry-press-conference-to-show-iranian-involvement-in-aramco-attacks-state-tv-idUSKBN1W22S5

Réparation express et enquête ultra rapide, bon par contre ils sont moins rapides à prendre des mesures de sécurisation de leur sites stratégiques face à une menace qui avait été démontrée depuis pas mal de temps... :rolleyes:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Arland a dit :

https://www.reuters.com/article/us-aramco-attack-iran/saudi-defense-ministry-press-conference-to-show-iranian-involvement-in-aramco-attacks-state-tv-idUSKBN1W22S5

Réparation express et enquête ultra rapide, bon par contre ils sont moins rapides à prendre des mesures de sécurisation de leur sites stratégiques face à une menace qui avait été démontrée depuis pas mal de temps... :rolleyes:

surtout demain cela peut être un autre site

Link to comment
Share on other sites

La mise sur le marché d'une fraction du capital d'Aramco qui était imminente ne doit pas être étrangère à ce bazar. Une partie des saoudiens était contre. Quid de la valorisation d'une société (évaluée à + 1000mds$) qui peut perdre la moitié de sa capacité de production après une opération "terroriste" de quelques dizaines de milliers de dollars ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Comme c’est du reuters, je le pose ici (je mets en gras certaines phrases) :

 

« Arabie: Le Drian juge "peu crédible" la revendication des Houthis

Reuters 2019/09/19 10:22

“Les Houthis (...) ont annoncé que c’était eux qui avaient provoqué cette intervention, c’est relativement peu crédible”, a dit le ministre français des Affaires étrangères sur CNews.

(...)

“Puisqu’il y a une enquête internationale, attendons ses résultats”, a-t-il poursuivi, rappelant que la France avait envoyé ses propres experts sur place

Le ministère saoudien de la Défense, qui a présenté mercredi à la presse des débris de drones et de missiles utilisés lors des attaques de samedi contre les sites d’Abkaïk et de Khouraïs, a affirmé que ces éléments prouvaient de façon “indéniable” qu’il s’agit d’une agression iranienne. 

Je n’ai pas d’avis particulier avant qu’il y ait des résultats”, a dit Jean-Yves Le Drian. 

Il a ajouté que l’enquête internationale initiée par les Saoudiens serait rapide. 

“Il faut tout mettre en oeuvre pour qu’il y ait une désescalade” dans cette région où “les risques de conflictualité sont majeurs” et où “la moindre étincelle peut provoquer un embrasement”, a martelé le chef de la diplomatie française. 

Il a observé que l’Assemblée générale annuelle des Nations unies qui s’ouvre cette semaine à New York fournirait une occasion d’y travailler. 

Emmanuel Macron a prévu de rencontrer à cette occasion ses homologues américain Donald Trump et iranien Hassan Rohani - si ce dernier obtient un visa nécessaire pour se rendre au siège new-yorkais des Nations unies. “J’espère que le bon sens va revenir”, a dit à ce sujet le ministre français. 

Jean-Yves Le Drian a par ailleurs préconisé d’en revenir à l’accord de juillet 2015 qui encadre le programme nucléaire iranien en échange d’une levée des sanctions internationales. 

(...)

Le ministre français s’est également dit incapable de dire à ce stade ce que ferait la France en cas d’intervention saoudienne ou américaine contre l’Iran. “Je ne fais pas des projets sur des hypothèses qui ne sont pas aujourd’hui sur la table”, a-t-il dit. 

Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot »

 

 

Le 18/09/2019 à 01:53, Arland a dit :

https://www.reuters.com/article/us-aramco-attack-iran/saudi-defense-ministry-press-conference-to-show-iranian-involvement-in-aramco-attacks-state-tv-idUSKBN1W22S5

Réparation express et enquête ultra rapide, bon par contre ils sont moins rapides à prendre des mesures de sécurisation de leur sites stratégiques face à une menace qui avait été démontrée depuis pas mal de temps... :rolleyes:

Pour le gag, je ne sais pas si ça a été cité ici, mais Moscou a proposé ses S-300 et S-400 à l’AS pour l’aider à sécuriser ses sites (je vous laisse le savourer)

1568889287-e31b4029-68b3-4658-9530-c8452

 

https://www.msn.com/fr-fr/news/monde/attaques-en-arabie-saoudite-poutine-propose-c3-a0-ryad-dacheter-des-missiles-russes/ar-AAHoa3T

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, PGM a dit :

La mise sur le marché d'une fraction du capital d'Aramco qui était imminente ne doit pas être étrangère à ce bazar. Une partie des saoudiens était contre. Quid de la valorisation d'une société (évaluée à + 1000mds$) qui peut perdre la moitié de sa capacité de production après une opération "terroriste" de quelques dizaines de milliers de dollars ?

Hmmm ?

Révélation

 

 

Allez, j'aime le risque, j'en prends 51%.

Pour 10 bitte-coings. Oui, ma générosité me perdra :smile: 

 

Il y a 1 heure, TarpTent a dit :

“Les Houthis (...) ont annoncé que c’était eux qui avaient provoqué cette intervention, c’est relativement peu crédible”, a dit le ministre français des Affaires étrangères sur CNews.

(...) “Puisqu’il y a une enquête internationale, attendons ses résultats”, a-t-il poursuivi, rappelant que la France avait envoyé ses propres experts sur place

Le ministre des affaires étrangères français est diplomatique, comme il se doit. "Relativement" peu crédible :smile: ? La litote est jolie.

Sinon, l'envoi d'experts français sur place est d'une part absolument indispensable pour avoir des sources d'information d'une quelconque fiabilité, surtout par les temps qui courent de propagandes d'Etat suractives et de tous les côtés.

Et c'est indispensable aussi parce qu'en dehors de la très forte probabilité que c'est l'Iran qui a réalisé le bombardement d'Alqaïq, il est nécessaire de comprendre exactement comment ils ont fait. L'efficacité des attaques au drone ou au missile de croisière vient d'être démontrée de manière spectaculaire, et beaucoup de gens observent et ont sans doute déjà des projets de faire de même.

Y compris sans doute des gens qui ne reculeraient pas nécessairement devant des violences contre la France.

 

Il y a 1 heure, TarpTent a dit :

Jean-Yves Le Drian a par ailleurs préconisé d’en revenir à l’accord de juillet 2015 qui encadre le programme nucléaire iranien en échange d’une levée des sanctions internationales. 

C'est-à-dire qu'il a préconisé que le président américain fasse exactement ce que l'Iran demande. Ce qui est le bon sens même.

D'une part parce que l'Iran est dans son droit.

D'autre part parce qu'ils sont le couteau sous la gorge, qu'ils semblent prêts à prendre des mesures, et que vu le résultat d'une mini-mesurette, une petite attaque gentillette à peut-être vingt drones ou missiles, il serait préférable de ne pas découvrir le résultat d'une grande guerre.

 

Il y a 1 heure, TarpTent a dit :

Pour le gag, je ne sais pas si ça a été cité ici, mais Moscou a proposé ses S-300 et S-400 à l’AS pour l’aider à sécuriser ses sites (je vous laisse le savourer)

Après les attaques qui ont visé les infrastructures pétrolières de l'Arabie Saoudite le 14 août, Vladimir Poutine propose à Ryad de se défendre, en achetant des missiles à la Russie. "Nous sommes prêts à aider l'Arabie saoudite pour qu'elle puisse protéger son territoire. On pourrait le faire de la même manière que l'Iran a déjà fait en achetant les systèmes de missiles russes S-300 et de la même manière que la Turquie a déjà fait en achetant les systèmes de missiles russes S-400", a déclaré le président russe, à Ankara. Ces armes "vont sûrement protéger n'importe quels sites d'infrastructures en Arabie saoudite".

https://www.msn.com/fr-fr/news/monde/attaques-en-arabie-saoudite-poutine-propose-c3-a0-ryad-dacheter-des-missiles-russes/ar-AAHoa3T

C'est de la propagande russe, et de bas étage.

Les systèmes S-300 et S-400, couramment considérés comme "très performants" - d'ailleurs sans preuve aucune sinon des copié-collés de brochures de leurs fabricants, rien de tout cela n'a jamais été soumis à l'épreuve du feu - obéissent aux lois de la physique.

Or, l'interception de drones ou de missiles de croisière suppose de les détecter. Ce qui est pour le moins difficile s'agissant d'objets volant à très basse altitude, en-dessous de l'horizon radar. Par exemple, un engin volant à 30 mètres d'altitude n'apparaîtra pas sur un radar au sol situé à plus de 20 kilomètres. Et encore, c'est en cas d'absence de relief, s'il y a montagnes et vallées ce sera encore plus difficile pour la défense.

C'est pour cette raison notamment que les défenses anti-aériennes syriennes n'ont intercepté que très peu voire possiblement strictement aucune de la centaine de munitions tirées contre leurs sites chimiques en 2018.

Et ni S-300 ni S-400 n'ont aucun avantage sur ce point comparés au Patriot, Aster ou autre système américain ou européen. Ils seraient tout à fait incapables d'intercepter un essaim de drones ou de missiles de croisière.

 

Pour se défendre contre ce genre d'attaque, je ne vois que :

- Guerre électronique contre le guidage des missiles et des drones

- Défense terminale avec canons automatiques rapides voire mini-missiles très courte portée

- Défense passive par protection physique, ou organisation pour résilience aux pertes par exemple par dispersion

Mais chacune de ces voies a ses limites. Éventuellement sévères. :mellow:

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Un billet qui flingue MBS et le dépeint comme le pigeon naïf de MBZ.

https://www.middleeasteye.net/opinion/will-mbs-bring-end-saudi-dynasty

J'aime tout particulièrement le sous-entendu de cette petite phrase assassine vers la fin :

Citation

Is it an attempt to win the heart of Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu and the mind of Trump? There are no signs of any success in this regard. 

Ben oui, parce que Bibi n'a pas de coeur et Trump n'a pas d'esprit.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Alexis a dit :

Pour se défendre contre ce genre d'attaque, je ne vois que :

- Guerre électronique contre le guidage des missiles et des drones

- Défense terminale avec canons automatiques rapides voire mini-missiles très courte portée

- Défense passive par protection physique, ou organisation pour résilience aux pertes par exemple par dispersion

 Mais chacune de ces voies a ses limites. Éventuellement sévères. :mellow:

Il y avait le JLENS Youesse avec une détection par des ballons fixes

https://en.m.wikipedia.org/wiki/JLENS

JLENS-Capabilities.pngjlens-1.jpg?x71037

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Alexis a dit :

 

C’est de la propagande russe, et de bas étage.

Les systèmes S-300 et S-400, couramment considérés comme "très performants" - d'ailleurs sans preuve aucune sinon des copié-collés de brochures de leurs fabricants, rien de tout cela n'a jamais été soumis à l'épreuve du feu - obéissent aux lois de la physique.

Or, l'interception de drones ou de missiles de croisière suppose de les détecter. Ce qui est pour le moins difficile s'agissant d'objets volant à très basse altitude, en-dessous de l'horizon radar. Par exemple, un engin volant à 30 mètres d'altitude n'apparaîtra pas sur un radar au sol situé à plus de 20 kilomètres. Et encore, c'est en cas d'absence de relief, s'il y a montagnes et vallées ce sera encore plus difficile pour la défense.

C'est pour cette raison notamment que les défenses anti-aériennes syriennes n'ont intercepté que très peu voire possiblement strictement aucune de la centaine de munitions tirées contre leurs sites chimiques en 2018.

Et ni S-300 ni S-400 n'ont aucun avantage sur ce point comparés au Patriot, Aster ou autre système américain ou européen. Ils seraient tout à fait incapables d'intercepter un essaim de drones ou de missiles de croisière.

 

Pour se défendre contre ce genre d'attaque, je ne vois que :

- Guerre électronique contre le guidage des missiles et des drones

- Défense terminale avec canons automatiques rapides voire mini-missiles très courte portée

- Défense passive par protection physique, ou organisation pour résilience aux pertes par exemple par dispersion

Mais chacune de ces voies a ses limites. Éventuellement sévères. :mellow:

 

Moi, j’avais surtout relevé le côté totalement ironique de sa déclaration : cessez d’acheter américain, ça ne vous défendra pas mieux. Alors que si vous venez chez nous, comme l’Iran et la Turquie l’ont fait, vous n’aurez plus ces soucis. :biggrin:

Edited by TarpTent
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

AFP

Actualités

L'Arabie saoudite dévoile les dégâts sur ses installations pétrolières

 Anuj CHOPRA,AFP ven. 20 sept. 20:00 UTC+2 

 

Citation

 

Abqaiq (Arabie saoudite) (AFP) - L'Arabie saoudite a montré vendredi pour la première fois à la presse l'étendue des dégâts sur ses installations pétrolières attaquées le 14 septembre, insistant sur sa détermination à rétablir rapidement sa production en dépit de la montée des tensions dans la région.

Ces attaques ont été attribuées à l'Iran par les Etats-Unis qui ont évoqué un "acte de guerre" mais Téhéran a nié toute responsabilité et mis en garde contre une "guerre totale" en cas de riposte américaine ou saoudienne. Les rebelles yéménites Houthis, soutenus politiquement par Téhéran, ont revendiqué ces attaques.

L'installation de Khurais, dans l'est du royaume, a été frappée quatre fois et des incendies y ont fait rage cinq heures durant, a déclaré aux journalistes un responsable du géant pétrolier saoudien Aramco qui gère le site, ce qui a contribué à la réduction de moitié de la production du premier exportateur d'or noir et entraîné une flambée des prix.

Dix-huit frappes ont été recensées à Abqaiq (200 kilomètres au nord-est de Khurais), qui abrite la plus grande usine du monde de traitement de brut, selon un autre responsable d'Aramco.

Les journalistes ont constaté lors de cette rare visite du complexe énergétique saoudien que d'énormes réservoirs avaient été endommagés à Abqaiq ainsi que des tours de "stabilisation", servant notamment à séparer le gaz du brut.

Selon un troisième responsable d'Aramco, Khaled al-Ghamdi, "6.000 ouvriers sont impliqués dans les travaux de réparation" contre 112 sur le site habituellement.

- "Retenue" -

La visite a été organisée au lendemain d'une tournée dans la région du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo qui a semblé vouloir calmer le jeu, affirmant que son pays privilégiait une "solution pacifique" avec l'Iran.

Le numéro deux de la diplomatie saoudienne, Adel al-Jubeir, a affirmé dans la nuit que toute complaisance envers Téhéran l'encouragerait à "commettre d'autres actes de terrorisme et de sabotage" dans la région.

Le président chinois Xi Jinping a appelé à la retenue pour éviter "d'aggraver les tensions" et condamné les attaques au cours d'une conversation téléphonique avec le roi Salmane d'Arabie saoudite.

Les tensions entre Washington et Téhéran n'ont cessé de croître depuis le retrait unilatéral en 2018 des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien suivi du rétablissement de lourdes sanctions américaines contre l'Iran.

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi de nouvelles sanctions contre le système bancaire iranien et notamment contre la Banque centrale, "les plus sévères jamais imposées à un pay

s", deux jours après avoir évoqué un "durcissement substantiel" de ces mesures punitives.

La Banque centrale était déjà sanctionnée pour des motifs liés aux activités nucléaires de Téhéran mais l'est désormais pour "financement du terrorisme", a indiqué le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

M. Trump a toutefois ajouté que "faire preuve de retenue" sur le plan militaire était le meilleur moyen d'afficher "la force" des Etats-Unis face à l'Iran, même si le pays a les capacités de "frapper 15 sites majeurs" iranien.

- "Plus forts" -

Les reporters ont constaté des scènes de destruction à Khurais, avec des grues déployées au milieu de débris calcinés. Les techniciens s'activaient à évaluer les dommages causés à un stabilisateur.

Au moment de l'attaque, "il y avait plus de 200 à 300 personnes à l'intérieur des installations", a déclaré Fahad Abdelkarim, un directeur d'Aramco, précisant que personne n'avait été blessé.

Les dégâts matériels sont considérables: de gros tuyaux en métal ont été déformés par les explosions et étaient éparpillés sur le site.

Selon les autorités saoudiennes, 18 drones et sept missiles de croisière ont été utilisés.

La vulnérabilité des infrastructures saoudiennes en général, et pétrolières en particulier, a été rappelée dans un rapport du Center for Strategic and International Studies (CSIS) de Washington.

Malgré l'ampleur des dégâts, Aramco demeure optimiste quant au rétablissement complet de sa production.

"Une équipe d'urgence a été constituée pour réparer l'usine, relancer les activités et ramener (la production) à son niveau habituel", a souligné M. Abdelkarim.

"En moins de 24 heures, 30% de l'usine était opérationnel", a-t-il dit, affirmant que "la production sera au même niveau qu'avant l'attaque d'ici la fin du mois". "Nous reviendrons plus forts", a-t-il promis.

Mais des spécialistes jugent cet objectif ambitieux. Le bulletin spécialisé du groupe Energy Intelligence a souligné dans un rapport que certaines réparations nécessiteraient "plusieurs semaines".

Vendredi, les Houthis on accusé la coalition menée par Ryad depuis 2015 au Yémen pour soutenir les forces progouvernementales d'une "escalade" à Hodeida, ville stratégique de l'ouest du pays, au lendemain de frappes contre quatre sites des Houthis, les premières depuis le 14 septembre.

 

 

 

Edited by zx
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, zx a dit :

M. Trump a toutefois ajouté que "faire preuve de retenue" sur le plan militaire était le meilleur moyen d'afficher "la force" des Etats-Unis face à l'Iran, même si le pays a les capacités de "frapper 15 sites majeurs" iranien

 

Celle-ci est fabuleuse, quand même.

J’aime bien ce côté « retenez-moi où je fais un malheur. Retenez-moi, je vous dis !! »

C’est un véritable aveu quant aux états actuellement en position de force et ceux ne l’étant pas, dans le présent bras de fer.

 

L’accroissement des sanctions ne fera qu’augmenter les pressions de l’Iran vis-à-vis des autres signataires de l’accord, et ne fera donc qu'accentuer Le porte-à-faux de ces derniers.

 

Le blocage est pour le moment total, les USA cherchant une porte de sortie « honorable » (si tant est qu’ils le soient et en méritent une), et l’Iran bien qu’exsangue joue de la situation pour humilier les USA et prendre l’ascendant sur les AS.

Il est quand même significatif de voir qu’aussi bien les USA, que l’AS et l’Israel sont aujourd’hui directement en position d'échec face à leurs vis-à-vis, en dépit de leurs moyens militaires bien supérieurs.

Comme quoi, ça ne fait pas tout de pouvoir appuyer sur un gros bouton rouge, encore faut-il éviter d’avoir des talons d’Achille bien trop faciles à exploiter, et d’avoir une vraie diplomatie permettant de gérer les situations se plus faible intensité.

Edited by TarpTent
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le problème est qu'on commence à le prendre pour un qui en a pas, des que cela commence à devenir sérieux, il fait machine arrière et il fait diversion, sa stratégie du bluff associée à des sanctions économiques ne fonctionne pas. alors que les autres avancent leur pions sur l'échiquier.

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, zx a dit :

Le problème est qu'on commence à le prendre pour un qui en a pas, des que cela commence à devenir sérieux, il fait machine arrière et il fait diversion, sa stratégie du bluff associée à des sanctions économiques ne fonctionne pas. alors que les autres avancent leur pions sur l'échiquier.

 

Il y a de ça.

Il y a aussi le fait que c’est MBS soutenu par Netanyahu qui a convaincu Trump qu’une alliance à 3 avec Israël face à l’Iran, avec les soutiens des EAU et des autres, leur permettrait facilement de faire mettre un genou à terre à l’Iran et y provoquer un changement de régime.

C’est dire si l’évaluation préalable des forces en présence a été menée avec grand sérieux et beaucoup de compétences par chacun des alliés...

 

Tout le reste, à commencer par la décision de retrait de l’accord, vient de là et n’en est qu’une conséquence.

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

En même temps, la stratégie optimale pour les EU est de ne pas réagir et de continuer à pressurer économiquement l'Iran par ses sanctions.

L'Iran sera alors toujours bloqué et n'aura d'autre choix que de subir, ou de monter encore d'un cran, au risque de liguer contre elle la communauté internationale soucieuse que le pétrole continue à circuler. 

 

Edited by Shorr kan
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Shorr kan a dit :

En même temps, la stratégie optimale pour les EU est de ne pas réagir et de continuer à pressurer économiquement l'Iran par ses sanctions.

L'Iran sera alors toujours bloqué et n'aura d'autre choix que de subir, ou de monter encore d'un cran, au risque de liguer contre elle la communauté internationale soucieuse que le pétrole continue à circuler. 

 

Tout le monde te dit que Trump n'a pas ce qu'il faut, il va ramper devant l'Iran....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, kotai a dit :

Tout le monde te dit que Trump n'a pas ce qu'il faut, il va ramper devant l'Iran....

Personne n’a de boule de cristal, donc avoir des certitudes sur ce qui va se passer (même en maniant l’ironie) est du domaine de l’affirmation péremptoire.

 

Ce qu’a déjà montré Trump, c’est que la guerre économique ne l’effraie vraiment pas. Il y en a vraiment peu qui auraient - par courage, bêtise ou inconscience, peu importe - décidé de lancer une guerre économique tous azimuts face aux Canada et au Mexique, face à la Chine, face à l’Europe, et la Russie et d’autres. Trump l’a fait et continue de le faire avec beaucoup de zèle et d’aplomb.

L’avenir dira si son calcul est le bon, pour les USA d’abord et pour l’économie mondiale ensuite. Comme les 2 sont liés, la réponse devrait arriver assez vite, courant 2020.

Donc avec l’Iran, la guerre économique est plus que certaine, c’est son arme favorite et il s’est targué au long des années en tant qu’homme d’affaires et lors de ses shows télévisés et de sa campagne présidentielle d’être un expert dudit domaine économique.

 

L’engagement militaire à l’inverse n’a manifestement pas ses faveurs. S’il a le verbe haut (pour le dire gentiment) et a déclenché une frappe de démonstration en Syrie, il a bien fait attention préalablement d’en avertir la Russie pour éviter tout risque de mauvaise interprétation ou de dégât collatéral.

En Corée du Nord, rien. Voire même plus, il a reculé sur tous les plans et est aujourd’hui le dindon de sa propre farce.

En Afghanistan de même, et la récente polémique sur sa rencontre organisée puis annulée au dernier moment avec des hauts représentants des Talibans rend son approche de la situation encore plus lâche. Pragmatique peut-être, pour le coup, de sa part, mais c’est aussi déclarer officiellement  que les USA ont perdu face aux Talibans. Et en politique intérieure, ça fait tâche.

 

En Iran, il a employé la même stratégie de la provocation à outrance sur les ondes, mais en reculant toujours quant aux options militaires, même après l'abattage du drone ou donc ici, une attaque indirecte sur le territoire saoudien.

Mais partant, l’envoi de forces défensives en AS et dans les eaux du Golfe montrent bien qu’il rechigne à employer la force militaire directe (enfin, comprenons-nous : quand ce sont des drones américains qui bombardent le Yémen, il s’en fiche. C’est la CIA ou c’est en soutien des alliés, mais ce n’est pas son conflit, donc il ne se sent pas responsable des morts, et ne souhaite pas en avoir sur sa conscience.)

 

Ce qui est certain par contre, c’est que ni l’AS ni les USA ne s’attendaient à ce que l’Iran puisse avoir un tel pouvoir de nuisance et menacer si directement et précisément les capacités saoudiennes (de production pétrolière évidemment, mais par extension forcément un peu tout et n’importe quoi), en faisant montre en prime d’un tel culot.

Et avec les équipes entraînées et expérimentées que l’Iran a formé au long des années et au travers des différents conflits de la région (Houthis et Hezbollah en tête, en plus des Gardiens de la Révolution), l’AS et les USA ainsi qu’Israel ont maintenant la certitude que toute intervention ne serait pas une partie de plaisir.

 

Avec toute ses données, un Trump peu chaud pour étendre son action militaire en terrain largement nettoyé comme a pu l’être la Syrie a encore moins de raisons de le faire sur le terrain ultra-miné iranien.

 

L’option économique est la plus sûre pour lui, celle qui est la plus confortable et l’arme qu’il apprécie le plus de manier : donc il n’y aurait pas de raison de « ramper devant l’Iran », et je rejoins Shorr Kan en cela... sauf si la pression exercée par l'Iran sur l’AS et son pétrole devient telle que toute l’approche américaine s’effondre et oblige effectivement le Président à lever les sanctions et réintégrer l’accord afin de cesser les hostilités et leur impact allant croissant sur l’économie mondiale, et donc américaine.

 

 

Ce qui renvoie à une question que je me posais dans un précédent post : combien de temps l’Iran peut tenir face a un tel étranglement économique (et jusqu’où le Régime est-il près à aller pour faire cesser cet étranglement avant qu’il ne s’effondre ?)

En corollaire, il va falloir combien de temps à la famille saoudienne pour comprendre que l’approche cavalière et brutale de MBS les mène dans un conflit donc les contours ne sont ni contrôlés ni maîtrisés, et que la question de l’influence saoudienne dans la région passera largement au second plan quand toute leur industrie pétrolière partira en flamme au gré des sabotages qu’ils subiront en nombre, peu importe dans quel état se trouvera l’Iran à ce moment-là ?

Edited by TarpTent
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

L'AS cherche a défendre ses PDM malgré les dommages causé a sa capacité de raffinage ...

Quote

Pétrole : l’Arabie saoudite en manque de brut léger ?

Et si au final la flambée – tant redoutée – du cours du baril, et donc du prix du carburant avait bel et bien lieu ? Les impacts des attaques de drones perpétrées sur des installations pétrolières saoudiennes pouvant être plus graves que ce qu’on voudrait bien faire croire. Avec à la clé, une menace de taille : une pénurie de pétrole raffiné ?

Modifications de la qualité du pétrole saoudien vendu au Japon

Le journal japonais Nikkei indique en effet désormais que le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a informé le premier distributeur de pétrole du Japon d’un changement potentiel dans le contenu de ses expéditions, alimentant les inquiétudes quant à la capacité du royaume à fournir du brut après les attaques sur ses raffineries il y a une semaine.

La société publique Aramco a ainsi indiqué qu’elle souhaitait faire passer la qualité de brut qu’elle fournissait à JXTG Nippon Oil & Energy de légère à lourde et moyenne, à compter d’octobre, et sans expliquer quels étaient les motifs de cette modification. Une information émanant directement des responsables de JXTG.

L’Arabie saoudite aurait du mal à rétablir sa production

Selon le Nikkei, ce changement indique toutefois que la compagnie pétrolière nationale saoudienne a du mal à rétablir sa production aussi rapidement que promis, malgré les assurances répétées selon lesquelles son approvisionnement serait rétabli d’ici la fin du mois de septembre.

Rappelons que le 14 septembre dernier, deux raffineries d’ Aramco ont été attaquées lors d’une frappe de drones et de missiles de croisière. Ces attaques, revendiquées par des rebelles houthistes soutenus par l’Iran au Yémen, ont neutralisé plus de la moitié de la production pétrolière du pays. L’un des plus importants de la planète.

Les responsables de JXTG ont indiqué qu’ils soupçonnaient Aramco de prendre plus de temps que prévu pour réparer son installation de désulfuration, nécessaire à la production de brut léger utilisé dans la production d’essence et de gazole léger.

Vers une hausse des prix pétroliers au Japon ?

L’Arabie saoudite a représenté près de 40% des importations de pétrole japonais en 2018. Or,  si le brut de qualité moyenne et lourde est moins onéreux pour les acheteurs … il est néanmoins plus coûteux à transformer.
Les modifications des approvisionnements opérés par Aramco devraient donc entraîner probablement une augmentation des prix de détail des produits pétroliers, tels que l’essence, au Japon.

Des distributeurs contraints d’aller voir ailleurs ?

JXTG Holdings s’attend pour sa part à devoir acheter du brut léger à d’autres fournisseurs, tels que les Émirats arabes unis. Ses raffineries ont en effet besoin d’une certaine quantité de brut léger et de teneur moyenne et lourde, pour fonctionner correctement.

Le Nikkei prcéise que Aramco n’a pas notifié à d’ autres distributeurs japonais de pétrole, tels que Idemitsu Kosan et Cosmo Energy Holdings , d’un changement d’approvisionnement.  Selon le journal, cela suggère qu’Aramco essaie d’abord de sonder le terrain avec son plus gros client au Japon. Le géant pétrolier saoudien a toutefois indiqué aux trois distributeurs japonais que les expéditions d’octobre seraient retardés de plusieurs jours.

Les distributeurs japonais s’efforcent de trouver d’autres sources d’approvisionnement, telles que la Russie et les États-Unis, au cas où la production d’Aramco ne reprendrait pas aussi rapidement que la société l’avait promis. « Il est difficile de croire que la production d’Aramco sera entièrement restaurée d’ici la fin du mois », a déclaré un dirigeant de JXTG.

Alors que les attaques ont réduit la capacité de production de l’Arabie saoudite jusqu’à 5,7 millions de barils par jour, soit 5% de l’offre mondiale de pétrole,  Aramco a déclaré que sa capacité de production reviendrait à 11 millions de barils par jour d’ici la fin du mois.

L’avis de Leblogauto.com

L’information du Nikkei est pleine d’enseignement …. laissant entendre que la priorité pour l’Arabie saoudite est de ne pas perdre de part de marché (et de clients) le temps de rendre ses infrastructures de production de nouveau opérationnelle.

De là à minimiser les conséquences des attaques pour éviter de voir ses acheteurs – aussi démunis qu’impatients – s’orienter vers d’autres fournisseurs ? L’enjeu financier est d’une telle ampleur que cela n’est pas inconcevable …. Le cas échéant, on pourrait voir se multiplier ailleurs (en Chine notamment ) des situations de même type que celles auxquelles sont confrontés les distributeurs japonais …. l’Arabie saoudite étant un producteur de tout premier rang … Le monde pourrait alors être confronté à une pénurie de brut léger et de pétrole raffiné ….

https://www.leblogauto.com/2019/09/petrole-larabie-saoudite-manque-de-brut-leger.html

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le 22/09/2019 à 20:18, collectionneur a dit :

@Shorr kan C'est qu'annonce officiellement l'un des sites d'informations du gvt US :

https://share.america.gov/fr/leconomie-iranienne-chancelle-sous-leffet-des-sanctions-americaines/

Iran-GDP-Rectangle-FRENCH-768x384.jpgIran-Oil-Rectangle-FRENCH-768x384.jpg

Iran-Inflation-Rectangle-FRENCH-768x384.

Ah, la vache !  Quand même !

 

Il y a 23 heures, kotai a dit :

Tout le monde te dit que Trump n'a pas ce qu'il faut, il va ramper devant l'Iran....

c’est le métier qui rentre :laugh:

En même temps, même une horloge cassée donne la bonne heure 2 fois par jour...

Link to comment
Share on other sites

Les ventes de pétroles Iraniens vont s'améliorer du simple fait des besoins énormes de l'AS

C'est un fin connaisseur du coin qui me disait que si il y avait une rupture en essence pour la population saoudienne, ce serait immédiatement la révolution.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...