Alexis

Arabie saoudite, le pays et son influence internationale

Recommended Posts

il y a une heure, Tancrède a dit :

Ben, ça donne la réflexion de Brassens selon laquelle depuis que la messe n'est plus en latin, elle n'a aucun intérêt. 

La messe n'a de toute manière jamais eu un quelconque intérêt ... raconter en boucle l'histoire d'un harangueur de foules, vendeur de poissons occasionnel qui de surcroît  prétendait pêcher sans bateau et qui a fini en portant du bois sur son dos dans la banlieue d'un trou à rats paumé de Judée ...

excusez-moi ! à part toucher les rondeurs des filles, la messe ...

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, pascal said:

 

excusez-moi ! à part toucher les rondeurs des filles, la messe ...

#metoo!

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pascal a dit :

La messe n'a de toute manière jamais eu un quelconque intérêt ... raconter en boucle l'histoire d'un harangueur de foules, vendeur de poissons occasionnel qui de surcroît  prétendait pêcher sans bateau et qui a fini en portant du bois sur son dos dans la banlieue d'un trou à rats paumé de Judée ...

excusez-moi ! à part toucher les rondeurs des filles, la messe ...

Ben ça dépend des gens. Quand j'étais ado et qu'on me forçait à y aller je pensais ça aussi. Et puis un jour j'ai changé d'avis et je vie des moments intenses et plein de sens en allant à la messe, parfois même des moments bouleversants. Comme quoi... 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, nemo a dit :

Ben ça dépend des gens. Quand j'étais ado et qu'on me forçait à y aller je pensais ça aussi. Et puis un jour j'ai changé d'avis et je vie des moments intenses et plein de sens en allant à la messe, parfois même des moments bouleversants. Comme quoi... 

Je pense que c'est une question de momentum.

 

Je n'ai jamais était croyant, pourtant il y a quelques années, j'ai eu un problème de couples, rien que de très banal...

Mais en allant marché pour m'aérer histoire de ne pas trucider ma compagne, je suis passé devant un église ( celle de Clamart ) machinalement je suis rentré, et pour je ne sais qu'elle raison j'ai demandé a parlé au prêtre, notés que je ne suis pas du tout croyant, finalement après une heure de discussion avec ce prêtre j'avais les idées beaucoup plus claire...

J'ai retenue la phrase qu'il m'a dite qui m'a marqué : ''ce qu'elle a fait en dit plus sur elle que sur vous, prenait le temps d'être vous même, et si vous choisissez le pardon, demandé lui de ce montré a la hauteur de votre amour ! "

Parfois un prêtre, un réconfort puis l'impression qu'il y a quelqu'un au dessus de nous peut être important...

 

 

Edited by Snapcoke
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Snapcoke a dit :

Je pense que c'est une question de momentum.

 

Je n'ai jamais était croyant, pourtant il y a quelques années, j'ai eu un problème de couples, rien que de très banal...

Mais en allant marché pour m'aérer histoire de ne pas trucider ma compagne, je suis passé devant un église ( celle de Clamart ) machinalement je suis rentré, et pour je ne sais qu'elle raison j'ai demandé a parlé au prêtre, notés que je ne suis pas du tout croyant, finalement après une heure de discussion avec ce prêtre j'avais les idées beaucoup plus claire...

J'ai retenue la phrase qu'il m'a dite qui m'a marqué : ''ce qu'elle a fait en dit plus sur elle que sur vous, prenait le temps d'être vous même, et si vous choisissez le pardon, demandé lui de ce montré a la hauteur de votre amour ! "

Parfois un prêtre, un réconfort puis l'impression qu'il y a quelqu'un au dessus de nous peut être important...

 

 

J'ai recommencé à fréquenter l'église à 43 ans. Entre mon adolescence et ce moment il s'en est passé des choses donc oui bien sur que c'est une question de moment. Ce que je voulais dire c'est que ce qui était vide de sens pour moi pendant longtemps est maintenant tout le contraire. Et aussi y a pas de régle pour certain ça restera toujours vide, pour d'autre ce sera pas le christianisme et ils iront chercher ça dans l'islam ou l'hindouisme... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 6 heures, nemo a dit :

Ben ça dépend des gens.

C'est évident et penser ne croire en rien est parfois pesant,  mon post était une fois de plus ... du second degré

mais j'avoue que ce qui me touche dans la religion c'est uniquement l'architecture

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, pascal a dit :

C'est évident et penser ne croire en rien est parfois pesant,  mon post était une fois de plus ... du second degré

mais j'avoue que ce qui me touche dans la religion c'est uniquement l'architecture

La musique aussi, la musique : chanter du Bach en cœur à l'orgue - y compris si on se demande s'il n'y a pas une contrepèterie là-dedans - c'est un sacré souvenir.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/08/2020 à 15:02, Fusilier a dit :

c'est vrai que la chant du muezzin a quelque chose de particulier.  

parles-en à OSS 117

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, pascal a dit :

parles-en à OSS 117

En gros comme ces citadins à la campagne qui se plaignent des cloches et du chant du coq... :tongue:  

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Boule75 a dit :

La musique aussi, la musique : chanter du Bach en cœur à l'orgue - y compris si on se demande s'il n'y a pas une contrepèterie là-dedans - c'est un sacré souvenir.

Herr, unser Herrscher, dessen Ruhm

In allen Landen herrlich ist !

Zeig uns durch deine Passion,

Daß du, der wahre Gottessohn,

Zu aller Zeit,

Auch in der größten Niedrigkeit,

Verherrlicht worden bist !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 13 minutes, fraisedesbois a dit :

Bramar, Lucien Bramar. :cool:

https://fr.linkedin.com/in/lucien-bramard-414672104  :laugh:

                       

     

Citation

 

CEO

SCEP ; Société Cairote d'Élevage de Poulets

sept. 2016 – Aujourd’hui4 ans

Le Caire

Dirigeant d'une entreprise d'élevage de poulet en pleine croissance ; 450 poules, 110 coqs et 150 poulets. Parmi nos valeurs, le respect de l'environnement et l'éthique sont des priorités à court et long termes : la SCEP s'engage avant tout dans un mode de développement durable et raisonné, une ligne de conduite pérenne et pondérée.

.

 

                     

Edited by Shorr kan
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Alors il y a la musique, mais pas que…

Il y a l’aspect gastronomique de la religion, bien trop négligé. Nourriture terrestre et nourriture spirituelle vont de pair.

Et en chanson s'il vous plaît !

 

 

 

Le 07/08/2020 à 07:20, Phacochère a dit :

Si je devais croire, j'aimerais que ce soit dans le cadre d'une religion où l'on puisse conserver son prépuce. 

 

Il y a 20 heures, Tancrède a dit :

Pffft. Aucun sens de l'effort pour ta dévotion! Si tu ne risques/sacrifie rien, que vaut ta croyance?! Allez, va sur le chemin de Rome à pied, tonsuré, en robe de bure, fais le dernier kilomètre sur tes genoux, et si possible fais ça en te flagellant tout du long (lanières de cuir, corde de chanvre, glaïeuls ou orties fraîches, c'es ton choix. Parfaitement libre. Mais Dieu -et monsieur l'abbé- regarde et juge). Et personne ne touchera à ton prépuce (sauf peut-être monsieur l'abbé, mais ce sera pas pour le couper :rougitc:), en plus, donc de quoi te plaindrais-tu? 

 

Vous ne comprenez rien ! Il s'agit d'empêcher de vous faire aspirer l’âme par le démon – qui le plus souvent a des courbes féminines.

 

Edited by Shorr kan
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/08/2020 à 22:22, pascal a dit :

La messe n'a de toute manière jamais eu un quelconque intérêt ... raconter en boucle l'histoire d'un harangueur de foules, vendeur de poissons occasionnel qui de surcroît  prétendait pêcher sans bateau et qui a fini en portant du bois sur son dos dans la banlieue d'un trou à rats paumé de Judée ...

excusez-moi ! à part toucher les rondeurs des filles, la messe ...

Jésus "a porté du bois" aidé par Simons de Cyrène....déjà l'évocation de la Cyrénaïque. Peut être un ancêtre de Haftar ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

The goblal and mail (Toronto Canada) Former Saudi intelligence chief faces new death threat

https://www.theglobeandmail.com/amp/politics/article-former-saudi-intelligence-chief-faces-new-death-threat/?__twitter_impression=true

"A high-ranking former Saudi intelligence czar is under a heightened security watch in Canada because of an active threat by agents of Saudi Arabia’s Crown Prince Mohammed bin Salman, according to a source with knowledge of the situation" 

Fatwa et compagnie... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/08/2020 à 06:41, pascal a dit :

 

mais j'avoue que ce qui me touche dans la religion c'est uniquement l'architecture

Pour les enfants de cœur c'est le curé

 

NB: second degré

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

https://preserve.lehigh.edu/fire/vol4/iss1/3/ (16 février 2017)

Les droits des femmes sont un sujet sensible en Arabie saoudite, car les conceptions traditionnelles des rôles des hommes et des femmes sont souvent considérées comme faisant partie de l'identité culturelle du pays. Cela a été démontré par une enquête gouvernementale sur les femmes en 2006, dont les résultats ont montré que 86 % des femmes estimaient qu'elles ne devraient pas être employées dans des environnements mixtes et 89 % qu'elles ne devraient pas conduire (Butters, 2009). Si l'approbation d'un changement social de grande envergure ne fera jamais l'objet d'un consensus, certains éléments indiquent que des changements pourraient se produire.

Comme on pouvait s'y attendre, les femmes interrogées [dans une population d'étudiant(es) en 2017] sont plus optimistes que les hommes quant à l'évolution des rôles des sexes. Toutefois, compte tenu de l'extrême respect de l'Arabie saoudite pour la tradition, il est significatif que plus de la moitié des femmes et près de la moitié des hommes considèrent les changements des rôles de genre comme faisant partie d'une tendance mondiale positive. 

Si les jeunes femmes sont plus nombreuses que les hommes à vouloir poursuivre leurs études au-delà de l'université, une majorité d'entre elles souhaitent toutes deux poursuivre leurs études.  Les études à l'étranger offrent la possibilité d'explorer un large éventail de possibilités éducatives et sociales, en particulier pour les jeunes femmes saoudiennes, actuellement plus limitées par les normes sociétales saoudiennes (Doumato, 2010).  Bien que la loi exige que les femmes voyagent à l'étranger avec un tuteur masculin, cette exigence est rarement appliquée (Doumato, 2010).  Après un lent processus d'adaptation, les parents ont plus facilement accepté que leurs filles aillent étudier à l'étranger.  

L'accès des femmes au marché du travail, même avec l'expansion des secteurs, reste l'un des défis les plus pressants et les plus controversés auxquels est confrontée la société saoudienne ségréguée. Seule une petite majorité des personnes interrogées, hommes et femmes, ont déclaré qu'elles pensaient que leur éducation les préparerait à leur future carrière.

Dans cette étude, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à penser qu'elles devraient accroître leur visibilité en politique, au gouvernement et à la direction des entreprises.  L'opportunité d'agir sur la base de ces convictions dépend toutefois d'une meilleure acceptation sociétale de la liberté des femmes dans leur vie quotidienne. Des mesures plus modestes, telles que l'abrogation officielle du code du travail saoudien exigeant la ségrégation sur le lieu de travail, feront partie intégrante de cette acceptation.

https://www.affairesinternationales.fr/2019/12/12/larabie-saoudite-met-fin-a-la-segregation-sexuelle-dans-les-restaurants/ (12 décembre 2019)

L’Arabie saoudite n’exigera plus que les restaurants situés sur son territoire aient des entrées distinctes séparées par sexe, a annoncé le gouvernement.

Auparavant, il était obligatoire d’avoir une entrée pour les familles et les femmes, et une autre pour les hommes seuls.

Plus tôt cette année [2019], un décret royal a permis aux femmes saoudiennes de voyager à l’étranger sans la permission d’un tuteur masculin, et en 2018, le royaume du Golfe a mis fin à une interdiction de conduire des femmes depuis des décennies.

http://www.ipemed.coop/fr/publications-r17/les-cahiers-ipemed-la-verticale-c47/arabie-saoudite-vision-2030-13-br-la-place-des-femmes-dans-léconomie-saoudienne-une-ambition-loin-de-la-réalité--a3581.html (janvier 2020)

De 2013 à 2016 cependant, la baisse du prix moyen du baril (de 78 à 41 dollars l’unité) impacte fortement les revenus d’exportation, principale ressource du pays. La croissance réelle, à 3,7 % en 2014, enregistre un sursaut à 4,1 % en 2015, mais devient négative en 2017 (-0,7 %). Le gouvernement enregistre dès 2013 une baisse de ses revenus mais continue cependant de soutenir l’économie nationale. La balance budgétaire de l’État n’est plus à l’équilibre, malgré l’importance des réserves accumulées durant les années précédentes.

Parallèlement, le gouvernement saoudien prend conscience que sa générosité vis-à-vis de ses ressortissants a eu l’effet pervers de les décourager à participer activement à la vie économique du pays. Entre 2003 et 2013, le taux d’activité est en moyenne de 41 % et la productivité ne s’élève qu’à 0,8 %, chiffres bien inférieurs à ceux d’autres économies émergentes.

Le pays s’est en effet reposé sur l’attraction de main-d’œuvre étrangère pour pallier le manque, si ce n’est de compétences, du moins de motivation des Saoudiens, pour lesquels travailler n’est pas une réelle nécessité. Au premier trimestre 2013, la population active est ainsi estimée par les autorités saoudiennes à 11,286 millions de personnes (9,591 millions d’hommes et 1,695 million de femmes) dont 80 % d’étrangers, alors que ceux-ci restent minoritaires au sein de la population saoudienne.

Le Royaume a lancé dès les années 1990 des plans successifs de « saoudisation » de l’emploi, pour un succès qui reste mitigé. L’objectif annoncé en 2003 était qu’au moins 30 % des employés des entreprises de 20 salariés ou plus soient d’origine saoudienne. Mais en juin 2006, des négociations entre des dirigeants d’entreprises et des hauts responsables gouvernementaux, dont le roi Abdallah, ont abouti à une réduction de 20 points de ce taux, pour parvenir à un objectif de 10 %. Ce premier échec pousse le gouvernement à multiplier les initiatives en ciblant principale-ment les jeunes et les travailleuses, qui représentent alors 43 % des 15-64 ans. Entre 2011 et 2013, grâce au lancement des programmes Nitaqat et Hafiz entre autres, les secteurs des transports et des communications enregistrent la plus forte amélioration des taux de saoudisation, qui sont passés de 9 % à 20 %. La part des Saoudiens dans le secteur manufacturier est passée de 13 % à 19,3 % sur la même période.

Cependant, les chiffres encourageants présen-tés précédemment ne seraient pas le reflet de la réalité économique du pays. Les politiques de saoudisation seraient en effet majoritairement contournées par les entreprises étrangères présentes en Arabie Saoudite. Certaines firmes embaucheraient fictivement des Saoudiens ou Saoudiennes, qui pourtant manquent de compétence, afin de se conformer au ratio exigé par l’administration pour l’obtention du visa nécessaire à l’embauche de salariés étrangers qualifiés.

Selon le rapport de l’organisation saoudienne Glowork de 2017, la consommation de biens ou de services par les femmes est passée de 14,5 % à 17,3 %, entre 2011 et 2015. Elle reste toutefois marginale comparée à celle de 64,1 % mesurée pour les hommes.

La nomination en 2009 par le roi Abdallah de la première femme ministre du gouvernement saoudien, Noura al-Fayez, vice-ministre de l’Éducation chargée de la Condition féminine, n’a pas mis fin à la nécessité d’obtenir l’accord de leur tuteur légal, leur père ou leur frère, toujours indispensable à leur inscription dans les 36 universités du Royaume ouvertes aux femmes.

Les Saoudiennes sont en principe autorisées dans les transports en commun, mais leur accès est dans les faits restreint. Afin de réduire la mixité dans l’espace public, elles rentrent dans le bus ou le train par une entrée qui leur est réservée et s’assoient dans une zone où des places leur sont également affectées. Dans les villes de Riyad et de Jeddah, leur présence dans les transports publics est pour l’instant interdite. Cantonnées aux taxis, conduits par des hommes de nationalité étrangère afin de ne pas aller à l’encontre des interdits du Royaume, les capacités de déplacement des Saoudiennes s’en trouvent fortement limitées.

La grande majorité des Saoudiens et des Saoudiennes n’est pas présente sur les réseaux sociaux. Dans la tranche d’âge la plus connectée (celle des 25-34 ans), 63 % des Saoudiens et 86 % des Saoudiennes en sont ainsi absents.

Edited by Wallaby
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,340,879
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries