Sign in to follow this  
Gibbs le Cajun

Histoire militaire des USA en Amérique Latine dans les années 80

Recommended Posts

Bonsoir .

J'ouvre ce file généraliste mais ciblé sur la politique et  les opérations militaire US en Amérique latine  , les caraïbes etc ...

Durant une période ces opérations étaient plus des opérations de Police que de véritable guerre mais cela évolua avec le caractère guerre Froide ou l'idéologie prit une part importante sur les enjeux et influence dans cette partie du monde ,pour ensuite voir des opérations type Panama qui n'avait rien à voir avec la guerre froide .

D'un point de vue évolution ,les USA ont vu des actions de tout type , soit en soutenant des régimes dictatoriaux ,soit en aidant une rébellion de type Contra au Nicaragua , des opérations spéciale ,des opérations d'ampleur plus grande voyant tout le panel de force employé avec une victoire au bout mais une certaines mise en avant des failles dans l'outil militaire US comme on a put le constater sur l'île de Grenade ou au Panama .

Il y a sûrement eu  des opérations de type FS  ( enfin je le pense ) ,mais avec très peu d'informations au fond sur la présence de ces FS US et des actions de combat qu'elles auraient put mené ( je pose en fait une question ) .

On peu estimé que ces guerres ou opérations ont permis une sorte de rodage de l'outil militaire US , idem pour les FS US qui ils me semblent ont au lendemain du Vietnam peut-être eu une approche différente dans ces capacités ,et les années 80 une phase de réglage de l'emploi de ces FS .

 

D'ailleurs peut-on aussi voir dans l'invasion du Panama  une sorte d'occasion dans un intérêt direct comme une sorte de "préparation " à la guerre du Golfe qui suivit ?

Enfin voilà un sujet assez vaste mais qui peut permettre de découvrir des faits dans cette période qui fut mine de rien très dense pour toute l'Armée US .

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour La Grenade, à t'on une liste des choses qui ont cafouillé ?

On à sans doute tous vu le film ''le Maitre de Guerre'' avec Clint Eastwood ou à la fin son équipe de reconnaissance à du emporté du matos en suppléments contre l'avis de son supérieur, j'ai lu la noyade de quatre membres du SEAL et l'oubli de la radio satellite (???), d'autres cafouillages ont eu lieu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour La Grenade, à t'on une liste des choses qui ont cafouillé ?

On à sans doute tous vu le film ''le Maitre de Guerre'' avec Clint Eastwood ou à la fin son équipe de reconnaissance à du emporté du matos en suppléments contre l'avis de son supérieur, j'ai lu la noyade de quatre membres du SEAL et l'oubli de la radio satellite (???), d'autres cafouillages ont eu lieu ?

Il me semle qu'un assaut héliporté de rangers en mode formation serrée ambiance apocalypse now ne fut pas terrible lors de la prise d'une caserne . Il me semble que l' équipe SEAL à la maison du gvt s'est faite coincée et dans l' impossibilité de s'exfiltrer , il faudra l' arrivé des marines pour permettre l' exfiltration des SEAL .

le saut de combat des Rangers par contre s'est pas trop mal passé,d'ailleurs vu l' altitude ils ont sauté sans parachute de secours ,prenant en échange un supplément de munitions .la 82eme airborne n'aura pas à sauter et sera juste aero transportée . pour la Delta Force il me semble que l' opération sur la prison fut pas une grosse réussite non plus . Mais il faudrait que je revisite mes bouquins pour avoir plus de précision sur ce que je viens de poster. edit : Pour l' assaut des Rangers ,apparemment il y a eu un ou deux black hawk crashé sans causé de pertes , trop de voilures tournante sur un espace aérien réduit . Pour le film le maître de guerre il faut y voir un mix d'infos récupéré pour le scénario,et qui des infos qui ne concerné pas que l' USMC . Petit détail militaria dans le film on voit que les marines ont perçu le nouveau casque fritz en kevlar ,alors que lors de l' opération à la grenade les marines et les rangers avaient encore l' ancien modèle de casque ,seul les personnels de la 82 éme Airborne avait perçu le casque en Kevlar .pour la libération des étudiants US il me semble que ce sont les rangers qui ont géré et pas les marines comme le film semble le présenter ,enfin il me semble que ce sont les rangers ,il faut que je re vérifie .

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Umpf, ca va être dur pour les actions des Rangers et des forces classiques où je n'ai pas trop de détails, mais je peux essayer. Il va falloir patienter jusqu'à demain.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je relance ce fil :souritc: .

Au fond je me demande si cette opération sur l' ile de la Grenade aurait pas mieux fait d'être gérer par les Marines , bien évidemment avec plus de monde question effectif pour les Marines et Navy .

Je pense que l'on a eu trop de diversité en terme de type d'unités .

Mais il faudrait connaitre les disponibilités de l' USMC et de la Navy sur la côte Est à l'époque .

On a vraiment l' impression que cette opération , arrivant après le drame de Beyrouth fut pour l' ensemble des forces armées US une possibilité de ce faire un bon coup de pub , et disons faire oublier le Vietnam .

Alors après on devait bien avoir des plans au cas ou , et que l' optique serait l' inter armée mais bon je me fis que faire travailler un ensemble si divers pas si évident .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Je relance ce fil :souritc: .

Au fond je me demande si cette opération sur l' ile de la Grenade aurait pas mieux fait d'être gérer par les Marines , bien évidemment avec plus de monde question effectif pour les Marines et Navy .

Je pense que l'on a eu trop de diversité en terme de type d'unités .

Mais il faudrait connaitre les disponibilités de l' USMC et de la Navy sur la côte Est à l'époque .

On a vraiment l' impression que cette opération , arrivant après le drame de Beyrouth fut pour l' ensemble des forces armées US une possibilité de ce faire un bon coup de pub , et disons faire oublier le Vietnam .

Alors après on devait bien avoir des plans au cas ou , et que l' optique serait l' inter armée mais bon je me fis que faire travailler un ensemble si divers pas si évident .

 

Vu la rivalité permanente des différentes armes au sein de l'appareil militaire US, il n'a peut-être été possible de réaliser une intervention qu'en donnant un rôle à chacun; un peu comme l'opération de sauvetage des otages de Téhéran en 1979. Et puis bien sûr, comme tu dis, y'a l'état des unités à ce moment précis: qui est prêt à y aller, dans quelles conditions, quels imprévus peuvent tomber dans une unités nominalement en état optimal...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/07/2016 à 15:49, Gibbs le Cajun a dit :

Au fond je me demande si cette opération sur l' ile de la Grenade aurait pas mieux fait d'être gérer par les Marines , bien évidemment avec plus de monde question effectif pour les Marines et Navy .

J'avais lu les réflexions d'un officier américain sur le sujet. C'avait été une critique faite après la Grenade - et d'autres avaient dit que ca aurait été mieux d'être géré uniquement par l'Army.

Il faut savoir qu'il y avait deux aéroports capturés en ouverture de l'invasion, un dans le nord par une compagnie de Marines où il n'y a pas pratiquement pas eu de combats, et un dans le sud de l'île, celui pris par les Rangers, dans la zone de la capitale où il y a eu l'essentiel des combats. La progression dans le sud a été beaucoup moins rapide que prévue, et un débarquement du reste du bataillon de Marines à revers de la capitale le soir du 1er jour est l'évènement qui a causé l'effondrement de la résistance dans le sud. Par ailleurs, apprenant la présence d'un deuxième campus d'étudiants US en zone adverse, un assaut héliporté a été lancé pour les récupérer le 2e jour avec les seuls hélicoptères disponibles (ceux des Marines) et les seules troupes disponibles (les Rangers).

Si l'opération avait été montée uniquement avec les Marines, il y a le problème qu'ils n'avaient sous la main que la MAU qui avait été déroutée de son trajet vers le Liban. Ca fait un bataillon, contre deux bataillons d'infanterie grenadins, un bataillon cubain de génie (et 7 bataillons de miliciens grenadins qui se sont débandés dès le 1er jour). Pour en avoir plus, il aurait fallu mobiliser le départ d'autres MAU depuis les USA, hors du cycle de rotation normal, et leur faire faire le trajet jusqu'à la Grenade. Ca aurait pris trop de temps pour la crise que c'était.

Si on en avait fait une opération purement Army, ils auraient sans doute parachuté un bataillon de Rangers sur chaque aéroport (c'était leurs premiers plans). Ca aurait fait un bataillon de moins dans les combats du sud, ce qui aurait été un peu sportif. Les bataillons de la 82e auraient eu plus de mal à être déployés (parachutage si l'aéroport n'est pas assez sécurisé pour les posés) et à progresser. Sans Marines, il n'y aurait pas pu avoir le débarquement à revers du dispositif adverse pour dégager la situation, ni les hélicos pour aller chercher les étudiants du 2e campus. Et le soutien aurait toujours été fourni par le groupe aéronaval et l'artillerie navale, avec toujours les problèmes de communication Army-Navy.

Comme quoi, mettre au point un plan alternatif n'est pas évident. Et pour imiter Michel Goya, la concentration des forces et la combinaison de capacités variées aident à faire face aux imprévus.

L'article est dans la Military Review de juillet 1986 : http://cgsc.contentdm.oclc.org/cdm/singleitem/collection/p124201coll1/id/255/rec/6

Le 01/07/2016 à 15:49, Gibbs le Cajun a dit :

Alors après on devait bien avoir des plans au cas ou , et que l' optique serait l' inter armée mais bon je me fis que faire travailler un ensemble si divers pas si évident .

Il existait bien des plans d'invasion pour le Nicaragua, le petit Suriname et, très probablement, Cuba, mais apparemment rien pour la Grenade. Le seul truc qui se rapproche qui était mentionné dans ce que j'ai lu était un exercice d'évacuation de ressortissants qui avait eu lieu un certain temps auparavant dans les Caraïbes. Je ne sais pas si les officiers au LANTCOM ou dans le groupe aéronaval étaient au courant, parce qu'ils semblent avoir tout conçu à partir de zéro. 

On peut aussi se poser la question de la compétence du LANTCOM (Atlantic Command), un commandement qui, je suppose, devait être focalisé sur les scénarios d'une troisième guerre de l'Atlantique. On aurait peut-être pu faire venir plus de personnel extérieur et plus tôt que juste Schwarzkopf, par exemple en emprunter au SOUTHCOM (Southern Command, qui s'occupe de l'Amérique latine), le terrestre et les petites interventions ca devait être plus leur truc.

Edited by Rob1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Rob1 a dit :

J'avais lu les réflexions d'un officier américain sur le sujet. C'avait été une critique faite après la Grenade - et d'autres avaient dit que ca aurait été mieux d'être géré uniquement par l'Army.

Il faut savoir qu'il y avait deux aéroports capturés en ouverture de l'invasion, un dans le nord par une compagnie de Marines où il n'y a pas pratiquement pas eu de combats, et un dans le sud de l'île, celui pris par les Rangers, dans la zone de la capitale où il y a eu l'essentiel des combats. La progression dans le sud a été beaucoup moins rapide que prévue, et un débarquement du reste du bataillon de Marines à revers de la capitale le soir du 1er jour est l'évènement qui a causé l'effondrement de la résistance dans le sud. Par ailleurs, apprenant la présence d'un deuxième campus d'étudiants US en zone adverse, un assaut héliporté pour les sécuriser avec les seuls hélicoptères disponibles (ceux des Marines) et les seules troupes disponibles (les Rangers).

Si l'opération avait été montée uniquement avec les Marines, il y a le problème qu'ils n'avaient sous la main que la MAU qui avait été déroutée de son trajet vers le Liban. Ca fait un bataillon, contre deux bataillons d'infanterie grenadins, un bataillon cubain de génie (et 7 bataillons de miliciens grenadins qui se sont débandés dès le 1er jour). Pour en avoir plus, il aurait fallu mobiliser le départ d'autres MAU depuis les USA, hors du cycle de rotation normal, et leur faire faire le trajet jusqu'à la Grenade. Ca aurait pris trop de temps pour la crise que c'était.

Si on en avait fait une opération purement Army, ils auraient sans doute parachuté un bataillon de Rangers sur chaque aéroport (c'était leurs premiers plans). Ca aurait fait un bataillon de moins dans les combats du sud, ce qui aurait été un peu sportif. Les bataillons de la 82e auraient eu plus de mal à être déployés (parachutage si l'aéroport n'est pas assez sécurisé pour les posés) et à progresser. Sans Marines, il n'y aurait pas pu avoir le débarquement à revers du dispositif adverse pour dégager la situation, ni les hélicos pour aller chercher les étudiants du 2e campus. Et le soutien aurait toujours été fourni par le groupe aéronaval et l'artillerie navale, avec toujours les problèmes de communication Army-Navy.

Comme quoi, mettre au point un plan alternatif n'est pas évident. Et pour imiter Michel Goya, la concentration des forces et la combinaison de capacités variées aident à faire face aux imprévus.

L'article est dans la Military Review de juillet 1986 : http://cgsc.contentdm.oclc.org/cdm/singleitem/collection/p124201coll1/id/255/rec/6

Il existait bien des plans d'invasion pour le Nicaragua, le petit Suriname et, très probablement, Cuba, mais apparemment rien pour la Grenade. Le seul truc qui se rapproche qui était mentionné dans ce que j'ai lu était un exercice d'évacuation de ressortissants qui avait eu lieu un certain temps auparavant dans les Caraïbes. Je ne sais pas si les officiers au LANTCOM ou dans le groupe aéronaval étaient au courant, parce qu'ils semblent avoir tout conçu à partir de zéro. 

On peut aussi se poser la question de la compétence du LANTCOM (Atlantic Command), un commandement qui, je suppose, devait être focalisé sur les scénarios d'une troisième guerre de l'Atlantique. On aurait peut-être pu faire venir plus de personnel extérieur et plus tôt que juste Schwarzkopf, par exemple en emprunter au SOUTHCOM (Southern Command, qui s'occupe de l'Amérique latine), le terrestre et les petites interventions ca devait être plus leur truc.

Je pense qu'au fond , la prise des deux aéroports étaient pas nécessaire .

Je suis tombé sur ce lien , je ne sais pas ce qu'il vaut mais il est intéressant de voir le désordre sur qui devait faire quoi et ou , à un moment on s'est aperçu que les marines et les rangers était prévu sur le même objectif dans la préparation de l'assaut ...

https://www.mca-marines.org/leatherneck/operation-urgent-fury-grenada

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu de vidéos sur cette opération .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,781
    Total Topics
    1,273,564
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries