Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Instruction Sur le Tir de Combat ,technique etc ...


Gibbs le Cajun
 Share

Recommended Posts

Il y a 13 heures, Fusilier a dit :

Si la capacité a inventer, soit un armement, soit une manière de faire, peut sembler au premier abord séduisante; dans la pratique cela s'est traduit par quelques déculottées depuis 1870. Déculottées toutes imprégnées d'une autosatisfaction, voir suffisance, des penseurs-décideurs militaires.  Quand on a évolué, c'est souvent après avoir pris un bon coup de pied aux fesses des certitudes de nos façons de faire. Même si, nos pioupious sont capables d'innovation, voir d'adaptation (notion chère à nôtre cher Gibbs :biggrin: )

Et il y a justement corrélation entre les deux parties en gras.
En tout cas c'est ce que je crois.

 

Il y a 12 heures, KALIKO a dit :

Pardon mais je comprends mal ce que notre instruction au tir à d'US ?

Le sujet est assez régulièrement étudié par des publications comme la revue Infanterie en passant en revue les politiques de formations au tir US, allemande, anglaise et donc française.
Certaines chaines youtube comme "9 Holes" (lien plus bas), plus les quelques GI's que j'ai pu croisé me fait dire que nos armées ont des standards assez éloignés...un module Bravo est plus dur que leur qualification expert ! Notre équivalent serait les pré-tests en formation initial.

N'y a t-il pas confusion entre les experts en tir qui font flores et le niveau institutionnel réel aux USA ?

Oui j'aurais plutôt dû préciser que c'était de cela dont il était question.
On ne s'est pas inspirés de ce que fait l'armée US, mais de ce qu'ont mis au point patiemment des centres de formation extérieurs qui s'abreuvent mutuellement entre anciens militaires US devenus formateurs, ou policiers, et monde du tir civil, notamment du tir de défense. Depuis aux alentours de 2004, ce qui coïncide avec l'entrée dans le "dur" de la war on terror, et surtout avec la fin du Assault Weapon Ban qui a rendu à nouveau les AR15 et dérivés de FA accessibles à l'achat en neuf aux civils aux USA après 10 ans d'interdiction, drainant de nouveaux besoins en instruction ou amenant de nouveaux concepts d'utilisation.
L'armée US a du coup bénéficié en premier lieu de ce genre de retours.
Et nous aussi.

 

Il y a 12 heures, KALIKO a dit :

Pour l'Histoire du tir de combat, effectivement le fait que ça vienne des USA est connu. Puis la Suisse, puis nos FS (la MTC) et le CNEC. Enfin la régulière.

Le choix d'une plate-forme AR permet beaucoup d'autres choses : la gestuelle a peu changé par rapport au FAMAS, et n'importe quelle plateforme moderne sélectionné en est proche (même le SCAR en un sens). Mais surtout, si je suis à la DGA ou à la STAT, et que je dois sélectionner un matériel, je suis bien content de bosser sur une plateforme qui est un standard.

Et c'est exactement le sens de mon message.
On prend un truc qui existe et dont les techniques d'emploi sont déverminées.

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Patrick a dit :

Oui j'aurais plutôt dû préciser que c'était de cela dont il était question.
On ne s'est pas inspirés de ce que fait l'armée US, mais de ce qu'ont mis au point patiemment des centres de formation extérieurs qui s'abreuvent mutuellement entre anciens militaires US devenus formateurs, ou policiers, et monde du tir civil, notamment du tir de défense. Depuis aux alentours de 2004, ce qui coïncide avec l'entrée dans le "dur" de la war on terror, et surtout avec la fin du Assault Weapon Ban qui a rendu à nouveau les AR15 et dérivés de FA accessibles à l'achat en neuf aux civils aux USA après 10 ans d'interdiction, drainant de nouveaux besoins en instruction ou amenant de nouveaux concepts d'utilisation.
L'armée US a du coup bénéficié en premier lieu de ce genre de retours.
Et nous aussi.

Et c'est exactement le sens de mon message.
On prend un truc qui existe et dont les techniques d'emploi sont déverminées.

J'avoue ne pas savoir exactement de quoi se sont inspirés des gens comme Perotti. J'ai cru comprendre que les MTC (1er RPIMa et CNEC) ont une parenté commune avec les NTTC. C'est l'INVEX qui a nécessité ça. L'extension à la régulière est lié à un constat très scientifique : il est moins utile de tirer bien que de tirer vite. A distance, nous gagnons : meilleur protection, meilleur conduite de tir (technologie). A courte distance, le meilleur des entrainements et de la technologie ne peut rien. A rapprocher avec ça : https://legrandcontinent.eu/fr/2020/07/16/clausewitz/

Je sais que Sasia lui a fait un tour à Quantico. Prouteau, dans "Nous Etions Les Premiers" prouve bien qu'il y a une école française Ex-Nihilo.

En tout cas il est logique que de mêmes causes donnes les mêmes résultats.
J'observe cependant que nous sommes à la fois très frileux à la nouveauté (15 ans pour institutionnalisé le "canon au bleu", j'imagine que le High-Ready employé par nos FS suivra...), et pour autant pas à la masse (bien en avance par rapport au GI justement !).

Le fait que la "génération Afghanistan" arrive aux manettes (à tout les niveaux, des sections d'instructions spécialisés aux Etat-Majors) n'est certainement pas étranger à ces progrès.

Edited by KALIKO
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, KALIKO a dit :

J'avoue ne pas savoir exactement de quoi se sont inspirés

A l'Ecole des Fusiliers la NTTC a été importée après un stage d'un instructeur chez les suisses. D'abord pour les Commandos, puis étendue à la formation initiale Fus.  

https://fr.calameo.com/read/000413241b7ab078d2274 

il y a 29 minutes, Patrick a dit :

Et il y a justement corrélation entre les deux parties en gras.
En tout cas c'est ce que je crois.

Je n'ai peut-être pas bien compris ta démonstration :biggrin:

Edited by Fusilier
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Fusilier a dit :

A l'Ecole des Fusiliers la NTTC a été importée après un stage d'un instructeur chez les suisses. D'abord pour les Commandos, puis étendue à la formation initiale Fus.  

https://fr.calameo.com/read/000413241b7ab078d2274 

 

Intéressant, ils sont en stance, pas en isocèle. J'avais déjà remarqué ça dans le making-off de Force Spéciale.

 

Pour la partie marine j'avoue ne pas savoir. Le document semble expliquer que l'inertie est venu de l'AdT.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Fusilier a dit :

Je n'ai peut-être pas bien compris ta démonstration :biggrin:

Je te recite:

Si la capacité a inventer, soit un armement, soit une manière de faire, peut sembler au premier abord séduisante; dans la pratique cela s'est traduit par quelques déculottées depuis 1870. Déculottées toutes imprégnées d'une autosatisfaction, voir suffisance, des penseurs-décideurs militaires.  Quand on a évolué, c'est souvent après avoir pris un bon coup de pied aux fesses des certitudes de nos façons de faire. Même si, nos pioupious sont capables d'innovation, voir d'adaptation (notion chère à nôtre cher Gibbs  )

Qu'en aurait-il été sans appareil industriel national capable de fournir les outils nécessaires à la transformation doctrinale?
Je pense que ça aurait été encore pire.

Mais on a le droit de penser que ça aurait forcé à "faire avec ce qu'on a" et donc amené à devoir tirer le meilleur de matériels ne correspondant que peu à notre doctrine.
En témoigne, puisqu'on parle de cette période, les prodigieux achats sur étagères d'armes automatiques ou semi-automatiques de tout types à l'étranger survenus pendant la première guerre mondiale, et le développement d'armes très novatrices au niveau national qui ne réussiront malheureusement pas à nous faire abandonner le 8x50 Lebel inadapté aux actions semi-auto et aux mitrailleuses.

 

il y a une heure, KALIKO a dit :

Je sais que Sasia lui a fait un tour à Quantico. Prouteau, dans "Nous Etions Les Premiers" prouve bien qu'il y a une école française Ex-Nihilo.

Oui j'aurais pu parler du GIGN qui a eu une influence notable sur le tir de précision notamment et dont certaines procédures novatrices ont fini par faire des petits dans toutes les unités spéciales et armées du monde, par exemple.

La question très prosaïque que je me pose au fond, c'est de savoir si disposer de matériels en propre, avec un accès privilégié à un industriel national, qui puisse répondre vite et discrètement aux besoins émis par les opérationnels sur, par exemple, l'ergonomie d'une arme, une optique spécifique, un chargeur d'une certaine contenance (au hasard hein) peut aider ou non à mieux mettre en oeuvre des solutions d'emploi ad hoc de ces matériels plus aisément, plutôt que de reprendre ce qui a été fait ailleurs dans un autre pays avec une culture différente, et un lien armée-industriels différent.

Concrètement, le tir de précision au GIGN serait-il le même aujourd'hui sans le FRF1 puis l'Ultima Ratio?
J'ai le sentiment que non.

 

il y a une heure, KALIKO a dit :

En tout cas il est logique que de mêmes causes donnes les mêmes résultats.
J'observe cependant que nous sommes à la fois très frileux à la nouveauté (15 ans pour institutionnalisé le "canon au bleu", j'imagine que le High-Ready employé par nos FS suivra...), et pour autant pas à la masse (bien en avance par rapport au GI justement !).

Le fameux paradoxe français. :laugh:
D'où ma tentation de dire qu'en ayant conservé une industrie afférente offrant sa production, on serait beaucoup plus agiles au niveau de la doctrine d'emploi.
Mais peut-être est-ce une erreur, peut-être est la disponibilité de matériels sur étagères, donc hors du cadre traditionnel de l'industriel national qui refile ses productions à l'armée servant de marché captif, qui a amorcé les changements culturels récents?

 

il y a une heure, KALIKO a dit :

Le fait que la "génération Afghanistan" arrive aux manettes (à tout les niveaux, des sections d'instructions spécialisés aux Etat-Majors) n'est certainement pas étranger à ces progrès.

...Et la guerre en Afghanistan étant le produit direct de la "war on terror" qui a été accompagnée de la "RMA", "revolution in military affairs" voulue par le pentagone, la filiation me paraît assez vraisemblable.

 

Il y a 5 heures, Fusilier a dit :

Le fait que la "génération Afghanistan" arrive aux manettes (à tout les niveaux, des sections d'instructions spécialisés aux Etat-Majors) n'est certainement pas étranger à ces progrès.

...Les premiers mots du papier:

"si la nouvelle technique de tir de combat nous vient d'Amérique"...

C'est pas moi qui l'ai dit. :ohmy:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Question concernant l'avenir :

Le tir létal au-delà des 200/300 m et jusqu’à 500/600 m par fusil d'assaut est-il réaliste si l'on considère l’intégration systématique de calculateurs balistiques, d'optiques puissantes et bien entendue de cartouches aux calibres appropriés (j'ai un faible pour la 6.5 Grendel) ?

 

Corollaire : ça ferait de fait, de tout les fusillers, des TP ?

 

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Shorr kan a dit :

Question concernant l'avenir :

Le tir létal au-delà des 200/300 m et jusqu’à 500/600 m par fusil d'assaut est-il réaliste si l'on considère l’intégration systématique de calculateurs balistiques, d'optiques puissantes et bien entendue de cartouches aux calibres appropriés (j'ai un faible pour la 6.5 Grendel) ?

 

Corollaire : ça ferait de fait, de tout les fusillers, des TP ?

 

C'est déjà très largement le cas des tireurs FM/TP. Donc minimi 5,56 mk3 (avec ELCAN), HK 417, Minimi 7,62 et enfin SCAR HPR.

Un FA en 5,56 62 Gr (et encore, on pourrait tirer une meilleur balle...) peut performer à 400 m. Mais je serai partisan d'optique duale, comme l'infanterie anglaise.

Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, Shorr kan said:

Le tir létal au-delà des 200/300 m et jusqu’à 500/600 m par fusil d'assaut est-il réaliste si l'on considère l’intégration systématique de calculateurs balistiques, d'optiques puissantes et bien entendue de cartouches aux calibres appropriés (j'ai un faible pour la 6.5 Grendel) ?

Le fail des "viseur FELIN" qui devait transformer chaque soldat en sniper ... devrait t'éclairer a ce sujet.

C'est pas la peine d'avoir une pétoire qui envoie un pruneau à 1500m si l’entraînement au tir n'est pas infiniment plus fréquent, et aux distance, et condition pratique d'usage.

S’entraîner avec un équipement pour se retrouver à tirer au combat avec d'autres équipement - arme, munition, optique, casque, GPB ... - ... c'est "moyennement" pertinent.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, g4lly a dit :

Le fail des "viseur FELIN" qui devait transformer chaque soldat en sniper ... devrait t'éclairer a ce sujet.

C'est pas la peine d'avoir une pétoire qui envoie un pruneau à 1500m si l’entraînement au tir n'est pas infiniment plus fréquent, et aux distance, et condition pratique d'usage.

S’entraîner avec un équipement pour se retrouver à tirer au combat avec d'autres équipement - arme, munition, optique, casque, GPB ... - ... c'est "moyennement" pertinent.

Les résultats à la FIL/FIR étaient je trouve interessant. On arrivait effectivement à taquiner la portée des 400/600m. Mais ces optiques sont des usines à gaz, impropre au combat de rencontre. L'approche IdZ de la Bundeswher est mieux pensé : dissocier l'AVJ de l'optique grossissante puis de celle de nuit (3 modules, avec IR ou IL pour l'optique que de nuit, qui s'ajoute aux optiques jours présentes).
Du coup le manque de solutions en laser IR se fait désormais ressentir.

Par contre à l'heure actuelle, nos combattants s'entrainent +/- avec ce qu'ils ont en OPEX. Manque à mon goût la généralisation des plaques d'entrainements perçues avec la SMB.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Shorr kan a dit :

Question concernant l'avenir :

Le tir létal au-delà des 200/300 m et jusqu’à 500/600 m par fusil d'assaut est-il réaliste si l'on considère l’intégration systématique de calculateurs balistiques, d'optiques puissantes et bien entendue de cartouches aux calibres appropriés (j'ai un faible pour la 6.5 Grendel) ?

Corollaire : ça ferait de fait, de tout les fusillers, des TP ?

 

La J4 permettait déjà de taper à 600m (c'était plus du tir de neutralisation) mais jusqu'à 400mètres tu peux largement effectuer du tir létal avec de la 5.56 classique.

La Famas F1 était donné pour un H+L de 40 cm à 200mètres pour un tir de 10 cartouche, donc même se n'est pas tout à fait vrai tu peux considérer que tout rentre dans un cercle de 10 cm de rayon ; ça te fait environ du 2 MOA. Plus tard et pour ne pas changer les canons la tolérance est passée à H+L de 60 cm ce qui est déjà précis pour un FA des années 70-80. Donc ce n'est pas un problème de précision. Concernant le manque de punch de la munition, oui la 5.56 va perdre en energie, mais pour du tir de neutralisation ça suffira, et si le type ne face ne porte pas de protection balistique, elle rentrera.

Au delà des performances de l'arme, le TP n'a pas le même rôle qu'un fusiliers, les missions sont différentes.

 

Il y a 3 heures, g4lly a dit :

Le fail des "viseur FELIN" qui devait transformer chaque soldat en sniper ... devrait t'éclairer a ce sujet.

Je ne parlerai pas de fail pour les FIL/FIR. Elles ont des défauts mais utilisées à bon escient elles apportent un plus réel à un groupe de combat par rapport à l'OB50 par exemple ou par rapport au tir en OB70/Pirat.

Certes elles sont arrivées trop tard du fait du programme qui a été retardé, il y en a trop… mais elles ont quand même une plus value.

Le programme Félin est dans son ensemble un fail, mais certains sous ensemble ont leur intérêt.

il y a une heure, KALIKO a dit :

. Mais ces optiques sont des usines à gaz, impropre au combat de rencontre. L'approche IdZ de la Bundeswher est mieux pensé : dissocier l'AVJ de l'optique grossissante puis de celle de nuit (3 modules, avec IR ou IL pour l'optique que de nuit, qui s'ajoute aux optiques jours présentes).
Du coup le manque de solutions en laser IR se fait désormais ressentir.

L'infanterie (classique) est par définition inapte au combat de rencontre. C'est pour cela que les éléments de tête auront quasi systématiquement pour mission "éclairer" (on engage pas le combat) et qu'en cas de contact cet élément recevra pour mission "préciser le contact". Vouloir faire du combat de rencontre avec de l'infanterie n'est pas une bonne idée.

Il faut quand même se méfier de la solution en laser IR. A l'heure actuelle les systèmes de vision nocturne se généralisent et suivant les équipements de l'équipe adverse, l'utilisation intempestive ou abusive de Laser type Pirat ou PEQ va juste révéler ta position (tout comme les lampes sur les flingues). Ces sont des outils utiles dans certaines phases de combat mais qui ont des limites notamment dans le cadre d'un conflit symétrique. 

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, KALIKO a dit :

C'est déjà très largement le cas des tireurs FM/TP. Donc minimi 5,56 mk3 (avec ELCAN), HK 417, Minimi 7,62 et enfin SCAR HPR.

Un FA en 5,56 62 Gr (et encore, on pourrait tirer une meilleur balle...) peut performer à 400 m. Mais je serai partisan d'optique duale, comme l'infanterie anglaise.

Minimi 5.56, du fait de la saturation? Où le canon lourd la rend réellement plus précise qu'un FA?

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Patrick a dit :

Minimi 5.56, du fait de la saturation? Où le canon lourd la rend réellement plus précise qu'un FA?

 

Mécaniquement, je ne sais pas. Vu la taille du canon, j'imagine que oui, c'est du au canon lourd. En 5,56 oui la rafale est très précise. Déjà vu un groupement 15x15 sur une cible mobile.
Au coup par coup, c'est surprenant mais on a des tireurs qui font du 100% à 300/400 m. Ce qui pour une arme tirant culasse ouverte est pas mal du tout.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Clairon a dit :

Les minimis de l'AdT sont à canon court 350 mm, soit encore moins qu'un HK416 "de base" ...

Les brittons l'on retirée des rangs du fait du manque de punch et de précision, tout comme les Marines

Clairon

"manque" de précision me parait abusif. L'effet n'est pas celui attendu.
Et le tir au coup par coup plus de la foire démonstrative.
Le concept oui a été remis en cause.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Clairon a dit :

Les brittons l'on retirée des rangs du fait du manque de punch et de précision, tout comme les Marines

Clairon

A l'origine le constat des Marines ne partait pas d'un manque de précision mais du constat que dans certaines phases de combat, la M249 ralentissait le rythme de combat du groupe. Le M27 IAR est né de la volonté d'avoir un groupe de combat plus dynamique en remplaçant le tir de suppression par un tir plus précis. 

Pour les GiBi, ils avaient estimé que la L110 perdait en efficacité (par manque de précision) dans son rôle de suppression à partir de 250 mètres (ce que je trouve un peu court quand même) ; pour eux en remplaçant la LMG par un L85+LG ils y gagneraient. Ils espéraient également augmenter le nombre de L129 et dotation (mais je ne sais pas où ça en est) 

Ce n'est pas vraiment un manque de punch qui est incriminé, dans les 2 cas on reste sur du 5.56x45mm. La volonté c'est plus d'obtenir un meilleur effet avec une arme plus légère et plus précise que la MiniMi .

 

2 liens pour les GiBi :

https://ukarmedforcescommentary.blogspot.com/2018/03/infantry-modernisation-british-army.html

https://www.joint-forces.com/uk-news/16719-uk-infantry-to-lose-minimi-lsw-and-60mm

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Le 06/09/2020 à 14:50, KALIKO a dit :

"manque" de précision me parait abusif. L'effet n'est pas celui attendu.
Et le tir au coup par coup plus de la foire démonstrative.
Le concept oui a été remis en cause.

Le problème c'est qu'on a voulu vendre le concept du "double tap".. Alors que dans le réel tant que le gus est pas à terre, ben on envoi au coup par coup rapide le nombre de cartouches qu'il y aura besoin pour l'avoir, qu'il soit blindé via un pareballe, ou shooter aux amphétamines ou autres drogues, un grand gaillard qui encaisse, etc... 

Le pb c'est qu'on a habitué au "double tap"... Juste parce que derrière il y a sûrement une vision de budget vu qu'avec l'arrivé du nouvel ISTC au début on a vu que ça consommait trop de munition... Bien évidemment quand le mec vous la joue optique démonstration je t'en colle une dans le ventre puis une dans la tête à courte portée... Dans le réalité on vise la masse la plus importante, qui part du ventre et remonte au niveau du cou, si on tape le cou ben coup de bol, mais au au moins dans la masse de la poitrine, ventre et au niveau des burnes, hanche , ben ça peut vite mettre un adversaire à terre, enfin plus vite. 

Perso le double ou triple tap... C'est juste de l'économique au final. 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Formation au tir de combat, simunition, balles réelles. 

On met les tireurs dans l'ambiance, explosion, tir, civils ( drone roulant avec une silhouette de civil), on a même un suicide bomber jouait par un militaire, il se fait exploser, la charge ayant était dosé tout en s'évacuant via une poussée qui va vers l'extérieur, le type se laisse tomber. 

Le scénario est très intéressant, et les techniques de tir très bien. Le F90 me parle bien ! 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Je vois que le fameux chrono qui lance le bip de départ des tireurs sportif aux USA est employé par les instructeurs ISTC de se régiment. Je pense qu'il n'y a pas de mal à s'inspirer et utiliser des outils venant du monde civil, tant que cela reste bien cadré et apporte du plus sur la réglementation du tir militaire. 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

 

Je me suis fais une petite réflexion car que je pense qu'on emploi pas à fond c'est les stand de tir, qu'ils soient ouvert ou configuré dans un bâtiment de stand de tir.
On se limite à du tir de base, alors qu'on a une distance importante vide.
Se que je veux dire c'est que rien empêcherait de faire creuser des trous de combats, des petites tranchées, installation de sac à terre sur 2 ou 3 couches à certains endroits simulant des petits mouvement de terrain.
On pourrait aussi installer des cibles basculante dans ces trous de combat, mini tranchées.
Le but étant de travailler le tir de combat des 300 derniers mètres, même si on a des stands plus grand en longueur ou limité s 200 mètres.
Le but n'est pas que les gars restent sur le pas de tir, celui-ci devant servir à la formation de base, les réglages des armes.
Idem, emploi de grenade à plâtre pour travailler le nettoyage de position ( trous de combat, mini tranchée).
Bien évidemment cela sera fait avec des contrôleurs issu de l'encadrement.
Le but étant de faire un tir ludique, avec toujours l'idée d'un tir offensif avec progression.
Bien évidemment la baïonnette devra aussi être un élément du tir de combat, et donc emploi de mannequins.
L'avantage c'est que l'on pourra même organisé des challenges inter-unites.
Vu la largeur des stands, on pourra gérer des parcours individuel, puis du travail d'équipe.
Car il est là le bien fondé de ma vision, permettre aux soldats de travailler un tir de combat réaliste, et en sécurité.
D'ailleurs comme j'ai put le voir avec le 3ème RAMa qui pour des parcours individuel emploi aussi une sono ou ils passent des enregistrements ou on entend gueuler des types, des explosions, des bruits de rafale, etc...
C'est vraiment dommage de ne pas utiliser l'espace vide que representent la centaine de mètres  des stands de tir couvert ou extérieur, ou le travail du tir de combat ou est possible les bonds avec appui ou tir de couverture sont de mise.
Je pense que c'est important qu'on puisse offrir aux soldats cette possibilité.
Ça vaut aussi pour le combat loc, on commence à créer un bâtiment permettant de travailler les bases, et cela au cœur du régiment. Il y a plusieurs Régiment qui ont monté des bâtiments de se type, s'inspirant de se qui se fait ailleurs, avec une vue du dessus ou les cadres peuvent voir évoluer leurs hommes, idem pour les jeunes recrues qui peuvent ainsi visualiser la manière de se comporter.
Il faut que cela se généralise à toute les unités de l'armée de Terre.
Car le pb c'est aussi qu'avec les imprévues, on a pas forcément accès au terrain d'entraînement. Donc le régiment, ne doit pas être qu'une garnison, mais doit aussi permettre de s'entraîner, donc emploi des espaces au cœur du Régiment.
Enfin voilà mon sentiment sur le sujet.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Un thread en images sur un film d'instruction sur les techniques de tir du FBI dans le milieu des années 60, film dédié aux agents du FBI et des policiers. 

À la fin du thread il y a la vidéo du film sur YouTube. 

Je met aussi le lien direct sur YouTube :

https://youtu.be/7tUW0cUkNv0

 

Link to comment
Share on other sites

Le 02/01/2021 à 13:14, Gibbs le Cajun a dit :

Je me suis fais une petite réflexion

dans la même veine, je me suis demandé s'il serait intéressant de s'inspirer du biathlon (je suis fan) pour des parcours de tir (quitte a faire du tir réduit en 22, plus économique) 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...