fahrenheit

Missile héliporté

Recommended Posts

Finalement le LMM de thalès correspondrait mieux à la problématique de destruction d'embarcation légère que ne le ferait un ANL plus utile pour des batiments jusqu'à 1000 à 2000 t :

Utiliser un ANL contre un RIHB équipé d'un ManPad serait peut être un peu gacher comme aurait dit Guy Roux...

Il serait intéressant de savoir si les Panther Mk2 pourraient le recevoir ...

Logiquement, oui car qui peut le plus (emporter un missile de 150 kg comme l'ANL) peut le moins ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Repris sur le Topic : "Rafale" :

Sinon, dans le DSI, j'ai oublié d'en parler plus haut, mais je trouve qu'on explique assez bien la raison de l'abandon (temporaire?) de la voie IR sur le Rafale, où du moins ils ouvrent des voies de réflexion intéressante.

En effet, entre les MICA-IR qui apparemment font de bons IRST pour la détection lointaine (même si je doute qu'ils fassent aussi bien pour la poursuite) et la voie IR du Damocles qui permet une capacité FLIR aussi bonne voire meilleure.

Bien sur, il y aura toujours quelques fonctionnalités qui manquent, mais le rapport qualité/prix sera tout de même plus avantageux.

Donc si on phantasmait sur une intégration du Mica IR sur le Tigre à l'instar du Sidewinder sur les SuperCobra, on n'aurait pas besoin de rajouter tellement d'électronique que cela sur le Tigre et notamment pas de veille infrarouge  ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Repris sur le Topic : "Rafale" :

Donc si on phantasmait sur une intégration du Mica IR sur le Tigre à l'instar du Sidewinder sur les SuperCobra, on n'aurait pas besoin de rajouter tellement d'électronique que cela sur le Tigre et notamment pas de veille infrarouge  ?

Une interception sans radar du tout ... je suis très dubitatif, surtout sur un mode défensif. Les mistral sur le tigre c'est surtout a destination des autres helicos et aéronefs lents ou drones... pas pour taper du jet même des jet d'attaque qui détecteront le tigre bien avant que le tigre n'ai conscience de leur présence.

Et vu le prix du missile ... pas sur que ca ait un intérêt ops.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une interception sans radar du tout ... je suis très dubitatif, surtout sur un mode défensif. Les mistral sur le tigre c'est surtout a destination des autres helicos et aéronefs lents ou drones... pas pour taper du jet même des jet d'attaque qui détecteront le tigre bien avant que le tigre n'ai conscience de leur présence.

Et vu le prix du missile ... pas sur que ca ait un intérêt ops.

En fait mon questionnement est le suivant  :

La question Ops que je me pose est (toujours :'() la suivante :

Vers 2016 par exemple,  envoie un groupe amphibie avec un BPC, une horizon et 2 Fremm par exemple, avec notre CdG en IPER, hors service ou au bout du Monde au large d'une contrée africaine trop éloignée d'une base AdA résiduelle pour avoir une couverture potable.

La bulle de protection de l'Horizon est suffisamment dissuasive pour empêcher des Jets de 3ème Gén de se profiler trop près.

On a posté la flotte à environ 300 à 400 km pour éviter de se ramasser un C-803 tiré de la côte

Mais on a besoin d'envoyer un groupe aéromobile pour une ops spéciale à terre.

Dans la bulle : pas de soucis : l'Aster 30 Block 1 peut -être déjà NT fait le Ménage jusqu'à 100 km

Et à terre les hélicos sont très peu vulnérables au radar  :

Pdt une des guerres syro-israélienne, malgré la maitrise totale du ciel par les F-16 israéliens, les gazelles syriennes ont pu casser du Merkva avec très peu de pertes ,

Et il ne s'agit pas des Tigres avec toutes leurs contremesures et leur structure en composite peu réfléchissantes  et avec des pilotes du DAOS et leur vol à 10 m d'altitude !

Reste la portion de trajet en mer où les hélicos sont vulnérables à une détection par des jets en firewall mais alors stationnant en altitude (ou plus probablement envoyé pour essayer d'intercepter les hélos sur leur retour, une fois la mission effectuée)

D'où potentiellement l'intérêt de missile air-Air  plus performants pour les Tigres pour couvrir cette portion vulnérable

Mais aussi de tir de ce missiles sur  coordonnées fournies par l'Horizon laquelle doit être redoutablement précise dans une zone d'environ 400 km sur des jets en altitude (et non plus au ras des vagues).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Reste la portion de trajet en mer où les hélicos sont vulnérables à une détection par des jets en firewall mais alors stationnant en altitude (ou plus probablement envoyé pour essayer d'intercepter les hélos sur leur retour, une fois la mission effectuée)

D'où potentiellement l'intérêt de missile air-Air  plus performants pour les Tigres pour couvrir cette portion vulnérable

Aucun intérêt, et pour une raison simple : ton tigre, il ne peux pas détecter et désigner une cible à grande distance. Les distances où il peut agir correspondent grosso-modo à l'enveloppe du Mistral2 (qui, je le rappelle, a été conçu en partie pour lui)

@+, Arka

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.aviationweek.com/aw/blogs/defense/index.jsp?plckController=Blog&plckScript=blogScript&plckElementId=blogDest&plckBlogPage=BlogViewPost&plckPostId=Blog%3a27ec4a53-dcc8-42d0-bd3a-01329aef79a7Post%3ade07c957-e8d9-407b-a712-9f7221a31b54

Fast Boat Threat Faces Hail of Hellfires

Faced with the threat from swarms of small boats. the US Navy is looking to equip the sensor turrets of its shipborne helicopters with the ability to designate multiple targets for simultaneous attack by laser-guided missiles like Hellfire.

A new Office of Naval Research project, called Multi-Target Track and Terminate (MT3), aims to demonstrate a prototype multi-target laser designator on an MH-60 - including at least six simultaneous launches against maritime targets in realistic conditions - within 60 months of contract award. It's not as easy a task as it sounds.

According to ONR the inshore threat to Navy ships ranges from tens of RPG-armed raiders on jet skis to a handful of fast attack boats carrying short-range cruise missiles. A helicopter launched to defend the ship - whether a manned MH-60 or AH-1 or unmanned Fire Scout - must be able to spot the threat among other boats in the area, pick the most threatening, and rapidly engage them. The Navy does not want a repeat of the 2000 suicide attack on the USS Cole in Aden.

The way ONR sees it working, a wide field-of-regard MTI radar or mid-wave IR would cue the narrow field-of-view EO/IR sensor for tracking, identification and prioritization of each target. Six or more boats would then be designated, each with a different pulse code, the laser revisiting each up to 20 times a second to illuminate them for incoming semi-active laser-guided weapons.

There's not much information available on multi-target laser designators. Physical Optics has been working with Navy funding on a ship-mounted system using holographic telescopic optics to provide beam steering. And Boulder Nonlinear Systems is developing a multi-spot laser beam steering system using a liquid-crystal spatial light modulator. But do I know what any of that means? Of course not.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A quand Rome va commander le missile ?

Il est en service sur les SH-3D et aussi sur les EH101 visiblement.

http://frontierindia.net/aermacchi-m-346-may-get-marte-mk2-s-a-and-marte-er-anti-ship-missiles

Delivery of MARTE MK2/S for the Italian Navy took place between 2007 and 2008 for installation onboard its AW.101 and NH-90 helicopters. Integration and qualification has been completed on both the AW.101 and the NH-90.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parlais sur leur NH90  :lol: car si on pouvait faire une commande groupée des possesseurs du NFH90.

Ce serait mieux.

Euh il n'est pas question d'équiper nos NH90 ASM de Marte Mk2 ... du moins les spec proposé pour l'ANL sont assez loin de ca, aussi bien niveau masse que guidage.

Je remet le lien vu qu'il y a d'autre détail dedans

Une version Mk2/ER devrait etre développé avec un turboreacteur pour une meilleure autonomie. De plus une version Mk2/S-A va s'ajouter a la gamme pour équiper les voilure fixes légeres, M-346 entre autres.

http://frontierindia.net/aermacchi-m-346-may-get-marte-mk2-s-a-and-marte-er-anti-ship-missiles

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh il n'est pas question d'équiper nos NH90 ASM de Marte Mk2 ... du moins les spec proposé pour l'ANL sont assez loin de ca, aussi bien niveau masse que guidage.

Je remet le lien vu qu'il y a d'autre détail dedans

Une version Mk2/ER devrait etre développé avec un turboreacteur pour une meilleure autonomie. De plus une version Mk2/S-A va s'ajouter a la gamme pour équiper les voilure fixes légeres, M-346 entre autres.

http://frontierindia.net/aermacchi-m-346-may-get-marte-mk2-s-a-and-marte-er-anti-ship-missiles

Certes mais je vais inverser les rôles et cette fois-ci jouer les pessimistes comme sur l'ANF, MBDA Italie a dans sa gamme le Marte Mk2 ,existant,compatible et intégrable sur le NH90. On n'est pas les seuls, si les Bataves, Australiens, Espagnols, Allemands, Italiens voire d'autres veulent du MK2, on l'a dans le baba, car seuls les britanniques et nous opterions pour le ANL.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes mais je vais inverser les rôles et cette fois-ci jouer les pessimistes comme sur l'ANF, MBDA Italie a dans sa gamme le Marte Mk2 ,existant,compatible et intégrable sur le NH90. On n'est pas les seuls, si les Bataves, Australiens, Espagnols, Allemands, Italiens voire d'autres veulent du MK2, on l'a dans le baba, car seuls les britanniques et nous opterions pour le ANL.

Image IPB

L'objectif est d'armer les Panther ... les NH90ASM porte bien leur nom, meme s'ils sont concu aussi pour ASuW ils risquent d'etre monopolisé par l'ASW vu leur nombre réduit.

D'ou mon "projet" EC-175 ... destiné a l'ASuW ... qui pourrait emporter du plus lourd que le Panther, dont toute la panoplie d'armement héliporté en simple ou meme en double.

D'ailleurs en pratique  les frégate grées avec du NH90ASM disposeront de Block3 ... alors qu'une partie des frégate grée avec le panther ne l'auront pas ... d'ou l'ANL. Enfin j'ai compris comme ca. L'ANL c'est du vraiment léger ... on parle de nettement moins de 200kg. MarteMk2/S c'est 325kg chaque ...

En dehors de ca j'ai rien contre le missile ... au contraire mais je doute que ce soit dans les projets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui je sais, mais on parle de Kit ASM pour les NHC90. 14 kits pour 27 NFH90. On peut aussi intégrer les kits sur les NHS90. Néanmoins, vu la génèse de la missilerie on se doit d'être prudent avec la multitude de programme annulé ou non adopté par les forces françaises. Moi aussi, je n'ai rien contre l'ANL mais j'ai des doutes au vue des antécédents AS15 TT  ;) 

May 22, 2009

Work to develop a new lightweight anti-ship missile for the French and British Navies is progressing.

The Future Anti-Surface Guided Weapon (FASGW) or Anti-Navire Leger (ANL), as it is known in France, is being developed for use by both nations for fitment on the NH90 and Panther shipboard helicopters of the French Navy and the Wildcat (Future Lynx) of the Royal Navy.

The weapon, being developed by Team Complex Weapons, led by MBDA is due to enter service in around 2015.

It is designed to defeat a range of threats including small Corvettes and Fast Attack Craft as well as coastal land targets such as missile batteries and radars, replacing missiles such as Sea Skua and the AS15TT.

Sebastien Gorce, working on the programme for the French DGA said the weapon would have standard interfaces to help reduce the cost and risk of integration. He also said that the weapon would 'drop-launch' from any platform so as not to require complex firing equipment.

The weapon is still some way from firing, but seeker components are now undergoing airborne test fitted to the modified nose turret of a Puma belonging to the French Flight Test Centre, the Centre d’Essais en Vol (CEV).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui je sais, mais on parle de Kit ASM pour les NHC90. 14 kits pour 27 NFH90.

Je t'avouerais que j'ai du mal a comprendre la nuance combat support.

A l'origine les NH90 navals support devant etre des TTH sans la rampe et peint en gris. Donc avec le radar meteo sous le nez et un flir bas de gamme sur le bout du nez.

comme ca

Image IPB

Image IPB

Les combat eux doivent avec un seul radar multifonction ventrale et une grosse boule optro sous le nez comme ca

Image IPB

Image IPB

Néammoins si les NFS90 doivent servir pour du SAR ... je doute que le mini flir des TTH suffise ... et comme il leur faut bien quand meme le radar dans le nez ... je  vois pas ou mettre de grosse boule optro. Et comme y a des photo nulle part du NHS90 avec l'équipement complet ... bah je sais pas.

Mais je dout qu'on puissent passé facilement d'une config a l'autre ... d'autant qu'en plus la version combat dipose d'ouverture pour sortir le sonar trempé et éjecter les bouées sonars.

En pratique c'est tout le nez qu'il faut chnager plus le plancher avant intégrant le radar 360 plus toute l'électronique du radar qui est juste derriere le poste de pilotage. Les reste des aménagement et console de bord a l'air d'etre plus plug & play, meme si le module sonar sonobuoy traverse lui aussi le placher arriere ...

Apres ca se trouve le radar "meteo" peut etre remplacer par un modele multifonction de petite dimension comme ceux des panther et permettre le tir d'armement ... mais je me demande encore a quoi va ressemble la boule optro de la version naval support.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite aparté :J'ai eu les mêmes doutes que toi, mais c'est la surprise à la lecture de l'article de Jean-Louis Promé dans le dernier DSI HS n°6, en ce qui concerne les divers radars météo, de surveillance, d'appontage,... c'est vers ces senseurs que les soucis ont commencé et que l'on attends le premier de série depuis le mois de novembre 2005.

En plus, je l'ai dit à plusieurs reprise ici ... Je préfère la solution EC225 SAR pour le SP/SAR/SECMAR qu'attribuer la version soutien uniquement à presque ça. On a tendance à oublier que les Super Frelon hélitransportaient aussi les Commando Marine aussi. Je trouve ainsi que 14 Combat c'est trop peu pour remplacer le parc Lynx, j'attends avec donc impatience les spécificités pour le nouvel H léger interarmées à recevoir vers 2016 pour la MN (50 appareils). Quel canon sera attribué ? Quel calibre ? Quel missile ? Quel SDC ? ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite aparté :J'ai eu les mêmes doutes que toi, mais c'est la surprise à la lecture de l'article de Jean-Louis Promé dans le dernier DSI HS n°6, en ce qui concerne les divers radars météo, de surveillance, d'appontage,... c'est vers ces senseurs que les soucis ont commencé et que l'on attends le premier de série depuis le mois de novembre 2005.

En plus, je l'ai dit à plusieurs reprise ici ... Je préfère la solution EC225 SAR pour le SP/SAR/SECMAR qu'attribuer la version soutien uniquement à presque ça. On a tendance à oublier que les Super Frelon hélitransportaient aussi les Commando Marine aussi. Je trouve ainsi que 14 Combat c'est trop peu pour remplacer le parc Lynx, j'attends avec donc impatience les spécificités pour le nouvel H léger interarmées à recevoir vers 2016 pour la MN (50 appareils). Quel canon sera attribué ? Quel calibre ? Quel missile ? Quel SDC ? ...

L'option de l'EC175 défendue par G4lly (et moi sur un autre fil) serait excellente, car il pourrait faire de l'anti-navires et du transport, mais avec 7 tonnes c'est plus vraiment un hélico léger.

Rien n'empêcherait de commander 10 NH90 additionnels, et une version navale de l'EC135 pour les tâches ne necessitant, ni de capacité ASM, ni de capacité missile, ni de transporter plus de 5 personnes ; rien si ce n'est le manque de budget alloué aux moyens classiques dans notre pays ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

juste pour revenir sur le LMM de Thales...

je vois le poids du missile et je me demandais si c'était suffisant pour mettre hors de combat des chars. des APC je me fais pas trop de souci. Qu'en pensez-vous?

Share this post


Link to post
Share on other sites

GATR (Guided Advanced Tactical Rocket) is an affordable laser guided kit installed on 68/70 mm rockets to convert them into metric precision guided weapons. GATR can be used for Air-to-Ground or Ground-to-Ground missions, against soft or lightly armored stationary or fast-moving targets. GATR provides users with an optimal, affordable solution for today’s dynamic battlefield. Providing lock-on before launch capability, GATR can be launched from a variety of platforms, providing high accuracy and very low collateral damage.

http://www.defpro.com/news/details/9471/

et sinon :

ATK and Elbit Systems Conduct Successful Flight Test of GATR from Helicopter

Jun 01, 2009

HAIFA, Israel, June 1 /PRNewswire-FirstCall/ -- Elbit Systems Ltd. (NASDAQ: ESLT) and Alliant Techsystems (NYSE: ATK) announced today that they have successfully conducted flight tests of the Guided Advanced Tactical Rocket (GATR).

In a recent demonstration, conducted in Israel, GATR was deployed from a helicopter using a "lock-on before launch" method to engage an off-boresight target at a range of approximately three (3) kilometers. ATK and Elbit Systems validated flight worthiness, safe separation launch, and autonomous laser designated guided flight through a series of tests. The laser designated guided flight, launched from a standard 2.75 inch launcher, resulted in a direct impact on the target.

Originally announced in July 2008, GATR benefits from a robust design, which combines combat-proven performance, a minimum smoke signature and the reliability of an ATK-produced propulsion system, similar to a system employed on millions of rockets produced for the United States Army. GATR contains a guidance and control system built with the experience of Elbit Systems' heritage in high-performance laser seekers for the United States and international customers. It employs advanced acquisition, tracking and guidance algorithms to achieve one-meter accuracy against stationary and moving targets. In its tactical configuration, GATR will incorporate an Insensitive Munitions (IM) rocket motor and a family of IM warheads to include blast/fragmentation and penetration. GATR is a low-cost, precision strike weapon that minimizes collateral damage, while providing stand-off deployment against a wide array of target sets.

GATR supports lock-on before or after launch as well as autonomous or remote laser designation. The system can be deployed against targets at ranges of 1.5 to 8+ kilometers from fixed and rotary-wing aircraft. It is compatible with existing 2.75"/70mm launcher hardware. GATR will be particularly effective in urban areas or against targets where a low collateral damage solution is required. The GATR system fills the gap between larger, more expensive guided missiles and the current family of unguided rockets.

http://www.globalsecurity.org/military/library/news/2009/06/mil-090601-atk01.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un lien me donnant une ébauche de réponse sur la probable augmentation de portée du Mistral 3 ou Mistral RMV (rénovation à mi vie) :

Les essais de propulsion en 2008  :

logiquement si on fait des essais de propulsion c'est pour améliorer l'existant et pas seulement se contenter d'un nouvel autodirecteur (fait par Sagem par ailleurs...)

http://www.snecma-propulsion-solide.com/spip/IMG/pdf/RA2008.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un lien me donnant une ébauche de réponse sur la probable augmentation de portée du Mistral 3 ou Mistral RMV (rénovation à mi vie) :

Les essais de propulsion en 2008  :

logiquement si on fait des essais de propulsion c'est pour améliorer l'existant et pas seulement se contenter d'un nouvel autodirecteur (fait par Sagem par ailleurs...)

http://www.snecma-propulsion-solide.com/spip/IMG/pdf/RA2008.pdf

Dans l'encombrement du mistral faut pas s'attendre a des miracle non plus, le mistral est pas fait pour etre tiré BVR, peut etre que si amélioration des perf il y a c'est en vitesse et/ou en altitude.

L'objectif de la concurrence c'est 8000m de portée, on peut supposer que ce sera la portée maxi du mistral 3 aussi, mais comme le mistral 2 est pas le plus manchot du lot ca ne represente pas un saut quantitatif tres tres significatif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans l'encombrement du mistral faut pas s'attendre a des miracle non plus, le mistral est pas fait pour etre tiré BVR, peut etre que si amélioration des perf il y a c'est en vitesse et/ou en altitude.

L'objectif de la concurrence c'est 8000m de portée, on peut supposer que ce sera la portée maxi du mistral 3 aussi, mais comme le mistral 2 est pas le plus manchot du lot ca ne represente pas un saut quantitatif tres tres significatif.

Il faudrait être profondément débile pour s'attendre à un tir en BWR avec un mistral

On peut remarquer que le LKG NG fait seulement 10 000 m alors qu'il est tout récent et plus lourd/gros, donc on aura des perfo meilleures pour le RMV mais qui seront inférieures à celle du LKG :

LFK NG  Specifications

    * Length: 1,780 mm

    * Caliber: 110 mm (versus 90 mm pour le mistral)

    * Range: 10,000 m (versus 5600 m pour le mistral)

    * Speed: Up to Mach 2.2

    * Weight: 28 kg (versus 19,5 pour le mistral)

    * Warhead: 2.5 kg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Annonce conjointe des Ministres de la Défense français et britanniques, qui lancent officiellement l'étude commune d'un missile anti-navire léger :

"Les ministères de la Défense français et britannique (MoD) ont annoncé hier le lancement d'études d'évaluation visant à développer des technologies pour un nouveau missile antinavire tiré à partir d'un hélicoptère. Cette coopération, qui répond aux besoins du missile français « anti-navire léger » (ANL) et britannique « Future Anti-SurfaceGuidedWeapon » (FASGW), comprend une phase initiale d'évaluation d'une durée d'un peu plus de deux ans. Son coût est estimé à environ 50 millions d'euros. Les travaux seront conduits en France et au Royaume-Uni en faisant appel aux maîtres d'oeuvres industriels nationaux et à leurs sous-traitants. Cette phase conjointe d'évaluation fait l'objet d'un avenant au contrat du Team ComplexWeapon (TCW) notifié à MBDA par le MoD britannique pour le compte des deux pays. L'engagement du ministère de la Défense français est assuré au travers d'un mémorandum d'entente, signé par le Délégué général pour l'armement (DGA) et le Chief of defense material (CDM), entrant en vigueur à la signature du contrat.

Equiper les Panther, Lynx et NH90

Ce missile est destiné à assurer des missions navales offensives et défensives à partir des hélicoptères NH90, des hélicoptères légers (Panther ou successeur) de la Marine nationale ; et des Lynx Wildcat de la Royal Navy. L'ANL sera conçu pour être utilisé contre des navires de type vedettes rapides ou patrouilleurs, dont le tonnage est inférieur à 500 tonnes. Le futur missile doit répondre à l'évolution de la menace asymétrique (des pirates ou terroristes pourraient par exemple, un jour, mettre en oeuvre des missiles sol-air contre les hélicoptères embarqués), ainsi qu'au souhait des marins de redonner à leurs hélicoptères une capacité antinavire contre des unités de combat de faible tonnage, très présentes dans les zones littorales. Depuis 1995 et le retrait de l'AS 12 embarqué sur Lynx, la France ne dispose plus de cette capacité. Quant à la Grande Bretagne, son Sea Skua, vieillissant, doit être remplacé.

Dans cette perspective, l'ANL, voulu comme simple et peu coûteux, devrait rester dans les volumes du Sea Skua, c'est-à-dire un missile d'environ 2 mètres pour 150 kilos. Sa portée serait de quelques dizaines de kilomètres. Sa mise en service pourrait intervenir à l'horizon 2015."

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=111020

Share this post


Link to post
Share on other sites

ATK, Elbit unleash GATR for Kiowa Warrior weapon contest

By Craig Hoyle

Alliant Techsystems has confirmed its intention to bid for a US Army requirement to rapidly field a low-cost precision guided munition.

The company's Guided Advanced Tactical Rocket (GATR), which has been developed in partnership with Israel's Elbit Systems, will be tested in November with a Bell Helicopter OH-58D Kiowa Warrior armed scout.

To be conducted for the army's Aviation Applied Technology Directorate, the work will be followed next year by a separate demonstration for the service's joint attack munition systems programme office. The body in late August approached industry with a request to increase the number of "stowed kills" on its deployed OH-58Ds by fiscal year 2012.

© US Army

With a claimed range of over 8km (4.3nm) when launched from a helicopter at sea level, the 2.75in (70mm) diameter GATR has already undergone numerous ground and airborne tests, including lock-on-before-launch firings from a Sikorsky UH-60 Black Hawk. These have demonstrated precision accuracy to a circular error of probability of below 1m (3.28ft), ATK says.

© Alliant Techsystems

GATR has previously been test fired from a Black Hawk

ATK provides the rocket's propulsion system and mid-body warhead, while Elbit supplies its semi-active laser seeker and guidance equipment. The weapon's smart fuze makes it suitable for use against fixed, stationary and moving targets, including lightly armoured vehicles.

Sled testing of the system's penetrating warhead will conclude later this month, says Eric Isaacson, ATK's director, rocket programmes. The weapon will then undergo fresh firings at the White Sands test range in New Mexico, including against a manoeuvring target, he says. "Operational evaluation in a warzone" is a later objective for the company, he adds.

Speaking at the DSEi exhibition in London earlier this month, Isaacson said: "I think we're going to be competitive on price and superior on range" in the US Army competition. ATK is expected to face rival bids from domestic suppliers including Lockheed Martin and Raytheon, and also potentially from European manufacturer Thales.

ATK believes the GATR is also suitable for integration with Boeing's AH-64 Apache attack helicopter and Eurocopter products, and is already "in discussions" with original equipment manufacturers in the rotorcraft sector, Isaacson says.

The company believes the weapon could also be used to strike targets from a maximum range of between 12km and 20km when fired from a fixed-wing platform, and displayed a model of a Cessna Caravan carrying the type at DSEi.

In addition to the pending demonstrations for the US Army, Isaacson says the GATR design has also attracted interest from parties including the US Air Force and Air National Guard, and from an undisclosed international customer. The latter has asked about its capabilities both from helicopters and fixed-wing aircraft, he says, and adds: "we've responded to a couple of requests for information".

The ATK/Elbit GATR system is also being promoted in the UK by local firm Ferranti Technologies.

Share this post


Link to post
Share on other sites

while France and UK agree anti-ship missile deal

David Donald

Friday, 11 September, 2009

Image IPB

On Wednesday, the UK and French governments agreed to a joint assessment phase for a new antiship missile to equip the AgustaWestland AW159 Lynx Wildcat in Royal Navy service, and the NH90 and Eurocopter Panther of the Marine Nationale. MBDA is leading the 27-month £35 million assessment, which seeks to evaluate options and define technologies for the new weapon.

To the British the programme is known as Future Air-to-Surface Guided Weapon (Heavy), or FASGW(H), while the French requirement is termed Anti Navire Léger (ANL – light anti-ship).

FASGW(H) forms part of the wider Team Complex Weapons assessment that was launched in May 2008, and is intended to replace the current Sea Skua missile. ANL is to replace the AS 15TT, and the new weapon is due to be in service in 2015.

The UK’s FASGW requirement is split in two, and while MBDA is responsible for the FASGW(H), Thales UK has been tasked with the FASGW (Light) element with its Lightweight Multi-role Missile. The two missiles are designed to be complementary, with some small overlap of capability in the middle of the threat spectrum.

For FASGW(H) MBDA is using the Sea Skua as a start point, and the end product will certainly be of a similar size so that it has minimal effect on logistics and other existing infrastructure.

At present FASGW(H)/ANL is being presented with an infrared seeker in place of the semi-active radar homing used in the current Sea Skua and radar command guidance of the AS 15TT. However, this is only one area that will be assessed, and seeker type and configuration is far from established.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,412
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Andreas
    Newest Member
    Andreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,718
    Total Topics
    1,250,750
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries