Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[France] Armée de l'Air


Recommended Posts

il y a 3 minutes, papsou a dit :

Pas besoin d'écluse, dans 50 ans tout est sous l'eau!:sad:

Hum…

Juste, moi, j'avais appris en 3 éme, cours de géo, que le principal intérêt de ce bout de pierre, c'était la ZEE.

Mais du coup, elle devient quoi si le bidule sombre sous l'océan? On la garde quand même?

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Niafron a dit :

Hum…

Juste, moi, j'avais appris en 3 éme, cours de géo, que le principal intérêt de ce bout de pierre, c'était la ZEE.

Mais du coup, elle devient quoi si le bidule sombre sous l'océan? On la garde quand même?

Pour des raisons de modo de méchante humeur qui rode, je rappelle qu’il est impératif que cette zee soit surveillée par l’Armee de l’Air et de l’Espace :tongue:

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Niafron a dit :

Hum…

Juste, moi, j'avais appris en 3 éme, cours de géo, que le principal intérêt de ce bout de pierre, c'était la ZEE.

Mais du coup, elle devient quoi si le bidule sombre sous l'océan? On la garde quand même?

Ben non, puisque qu’on aura plus de côtes pour délimiter la souveraineté (12nm), et par conséquent, les 200Nm de ZEE.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Oxcart a dit :

Ben non, puisque qu’on aura plus de côtes pour délimiter la souveraineté (12nm), et par conséquent, les 200Nm de ZEE.

En fait, c'est un sujet assez sensible et en plein débat actuellement, que ce soit au sein des instances onusiennes, parmi les diplomates, juristes, académiques, etc. 

Par exemple

https://www.un.org/depts/los/consultative_process/icp18_presentations/hioureas.pdf

http://www.tunapacific.org/2018/12/10/pacific-countries-move-to-protect-eez-waters-in-face-of-climate-change/

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Hirondelle a dit :

Avec une aire d’atterrissage de 1 200m extensible à 1500 : même pas besoin de sortir les abaques pour venir de Papeete avec 20 tonnes !

Bon, par contre, il ne pourra pas rentrer. Mais il y a sûrement une solution, le Mexique est à 1000 bornes. 

 

Distance     Pointe-a-Pitre - Clipperton  =     5 214 km

Distance              Papeete - Clipperton  =     5 405 km

Distance               Mexico - Clipperton   =     1 487 km

Seul l'aller retour Mexico - Clipperton - Mexico passe sans ravitaillement carburant à Clipperton pour un A400M. 

Edited by capmat
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, FATac a dit :

Avec une écluse pour préserver le caractère unique de ce lagon d'eau douce ?

pour ce qui est de l'eau douce, elle est quand meme acidifiée et avec de l'hydrogène sulfuré..

bref, eau douce, mais pas eau potable....

 

par contre, pour le carénage, c'est top ! les bestioles, le long de la coque, ne vont pas tenir la marée

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Hirondelle a dit :

Pour des raisons de modo de méchante humeur qui rode, je rappelle qu’il est impératif que cette zee soit surveillée par l’Armee de l’Air et de l’Espace :tongue:

La question avait bien entendu pour unique but de savoir si le futur format de l ADLA(E) devait tenir compte de la nécessité de défendre ce rocher...

Ahem...

Ça passe là ?

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, christophe 38 a dit :

pour ce qui est de l'eau douce, elle est quand meme acidifiée et avec de l'hydrogène sulfuré..

bref, eau douce, mais pas eau potable....

 

L’eau douce potable (pour faire le plein du lave-glace de l’A400m...) ne devrait pas être un gros problème car la zone connaît de fortes précipitations qu’on peut capter.

C’est d’ailleurs pour ça que le lagon (jusqu’à ~6 mètres) est doux ou saumâtre : les précipitations sont supérieures à l’évaporation.

Mais je vois que personne n’a encore abordé la question de l’hydravion Dassault, Airbus, ou, au pire, ATR. Déçu je suis.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Hirondelle a dit :

@Patrick : c’est tout, polder ou pateforme ?) Pour defendre une ZEE dont on concède les droits de pêche aux Mexicains.

Tu veux quoi de plus? Une piste de 3000m (j'ai vérifié, ça passe) et une ligne un cercle Maginot en béton ainsi qu'un abri pour nos SNLE et des silos façon plateau d'Albion?

***

Si tu veux rejouer le coup de la base secrète sous un rocher du détroit d'Ormuz dans "le secret de l'espadon", je conseille Kerguelen plus que Clipperton comme lieu d'implantation. :laugh:

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, capmat a dit :

Distance     Pointe-a-Pitre - Clipperton  =     5 214 km

Distance              Papeete - Clipperton  =     5 405 km

Distance               Mexico - Clipperton   =     1 487 km

Seul l'aller retour Mexico - Clipperton - Mexico passe sans ravitaillement carburant à Clipperton pour un A400M. 

Distance Hatutu - Clipperton = 4 015 km, ça passe sans ravitaillement...

 

Avec une île à plus de 5 000 km des terres françaises (permettant le soutient des A400M) les plus proches, la grosse difficulté sera en effet d'avoir assez d'autonomie. Et avec une piste relativement courte, on ne peut pas envisager un avion très long courrier (type A330MRTT) pour faire l'aller et retour sans ravitaillement. Le ravitaillement en vol ne me parait pas crédible. L'option mexicaine n'est pas optimale si on veut s'en servir pour affirmer notre souveraineté face au Mexique... C'est une option qui a été étudiée dans l'optique ou le détachement devait être composé de scientifiques internationaux étudiant la faune et la flore locale. Mais pas forcement très crédible vu que l'expédition scientifique devait en partie être financé la recette des concessions de pêche qu'on vendrait (plutôt qu'offrirait) aux mexicains...

On pourrait peut-être étudier des Falcon 8X qui doivent quasiment pouvoir faire l'aller et retour. Vu que l'atterrissage et le décollage se feront avec seulement la moitié du carburant, la longueur de piste devrait être suffisante. Mais avec un avion à réaction, il faudra accepter un risque de collision aviaire non négligeable...

La solution serait plutôt d'avoir une pseudo escale aérienne à Clipperton avec de quoi ravitailler les A400M et faire le plein pour le trajet retour.

Mais dans tous les cas, on arrive à avoir besoin de faire plus de 11 000 km à l'avion chargé de la relève. Cela ferait cher, beaucoup plus cher que les îles éparses qui sont 10 fois moins loin et peuvent être ravitaillés avec un avion presque 10 fois plus petit.

 

L'avantage d'une escale à Clipperton, c'est qu'un A400M pourrait faire le trajet Orléans, Fort de France, Clipperton, Papeete. On pourrait envisager que la relève de personnels soit mutualisée avec le passage d'un A400M en Polynésie. Vu que le trajet passant par Clipperton est un peu plus court que ceux actuellement utilisés passant par l'étranger, la relève serait même presque gratuite.

Par contre faire une escale capable de recevoir et ravitailler régulièrement des A400M (30 à 40 tonnes de carburant à chaque fois) va demander pas mal de carburant. Ce sera vite assez dimensionnant, je ne suis pas sur que la frégate qui passe tous les ans puisse s'en charger. Et la présence d'un détachement va imposer une relève au moins tous les 6 mois donc on va être obligé de planifier des vols d'A400M à un rythme pas forcément optimal pour nos autres missions logistique. Bon, si on montre régulièrement qu'on peut relever notre détachement avec nos propres moyens, on pourrait aussi faire des économies en louant un avion léger au Mexique.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, ARPA a dit :

La solution serait plutôt d'avoir une pseudo escale aérienne à Clipperton avec de quoi ravitailler les A400M et faire le plein pour le trajet retour.

Avant d'en arriver là, il y a beaucoup d'étapes a franchir.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, capmat a dit :

Avant d'en arriver là, il y a beaucoup d'étapes a franchir.

C'est évident. Il faut en avoir besoin et les moyens.

Donc il faudrait une présence permanente (on en est loin) et ne pas se contenter d'une présence symbolique comme aux Éparses (insuffisante pour faire respecter notre souveraineté à plus de 200m des côtes) donc avoir une véritable installation et donner une mission au détachement (qui ne se contentera d'être présent et de survivre) Et si on veut pouvoir exploiter notre ZEE (et ne pas se contenter de la louer aux chinois ou aux mexicains) il faudra des infrastructures permettant de soutenir un détachement de pêcheurs.

 

Parmi tous les intérêts de cet atoll, il y a la création d'une escale aérienne (ou au moins une piste de déroutement) qui pourrait avoir un intérêt stratégique pour l'armée de l'air dans un contexte de déploiement au Pacifique. À très long terme, ça pourrait même être intéressant pour une compagnie aérienne française reliant nos territoires d'outremer.

Initialement si on a revendiqué Clipperton, c'était pour l'aménager en port de ravitaillement de charbon (pour les navires sortant de Panama et allant vers l'Asie) avec l'A400M le raisonnement redevient d'actualité (mais n'est évidemment pas suffisant pour justifier une présence à Clipperton)

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ARPA a dit :

C'est évident. Il faut en avoir besoin et les moyens.

Donc il faudrait une présence permanente (on en est loin) et ne pas se contenter d'une présence symbolique comme aux Éparses (insuffisante pour faire respecter notre souveraineté à plus de 200m des côtes) donc avoir une véritable installation et donner une mission au détachement (qui ne se contentera d'être présent et de survivre) Et si on veut pouvoir exploiter notre ZEE (et ne pas se contenter de la louer aux chinois ou aux mexicains) il faudra des infrastructures permettant de soutenir un détachement de pêcheurs.

 

Parmi tous les intérêts de cet atoll, il y a la création d'une escale aérienne (ou au moins une piste de déroutement) qui pourrait avoir un intérêt stratégique pour l'armée de l'air dans un contexte de déploiement au Pacifique. À très long terme, ça pourrait même être intéressant pour une compagnie aérienne française reliant nos territoires d'outremer.

Initialement si on a revendiqué Clipperton, c'était pour l'aménager en port de ravitaillement de charbon (pour les navires sortant de Panama et allant vers l'Asie) avec l'A400M le raisonnement redevient d'actualité (mais n'est évidemment pas suffisant pour justifier une présence à Clipperton)

@pascal      "... il y a avant tout sa préservation en tant que tel"

C'est l'affichage politique des îles dépendantes des TAAF qui ont pour point communs de ne pas avoir de population autochtone. C'est aussi le cas de Clipperton mais qui n'est pas dépendant des TAAF car dans une zone géographique hors des "australes".

Cet affichage politique de préservation de la nature, qui peut aisément rallier les bonnes volontés de la planète, n'empêche pas que ces territoires génèrent de la ZEE sur laquelle la France veille assidûment et même gagne toute la surface possible

par la règle des plateaux continentaux. Cet affichage politique est un "bouclier" a peu de frais pour ces zones en attendant que nous ayons les moyens de mieux les développer et mieux les protéger.

Espérons que "préservation de la nature" et "rentabilité économique" puissent cohabiter !

 

Venons en à Clipperton.

Il est assez évident que c'est un sujet qui passionne @ARPA :biggrin:. Tout de même, Clipperton génère 436 431 km2 de ZEE.....c'est la surface de l'Allemagne additionnée  de la surface du Bénélux.

Donc, évidemment, arrivera le moment où il sera temps de s'en occuper..... ou perdre la souveraineté sur ce territoire.

C'est un atoll de 12 km de circonférence "protégé" des accès par la mer par une couronne de corail.

Durant la seconde guerre mondiale, les USA y ont aménager une piste d'atterrissage sommaire pour occuper l'île plutôt que de risquer une implantation surprise des Japonais.

Le dernier atterrissage sur Clipperton médiatisé concerne le "Catalina" du commandant Cousteau. Si vous en connaissez d'autres ....merci de le signaler.

Donc accès par air ......."possible"......sous réserve d'une importante préparation d'infrastructure et opérationnelle.

Accès par la mer....possible, bien entendu mais via des embarcations annexes pouvant franchir la barrière de corail, ce qui limite les charges débarquées en masse et volume.

Ces considérations ajoutées à l'isolement de Clipperton en font un territoire dont l'occupation humaine reste problématique sans compter qu'il faudrait encore complètement importer le ravitaillement

l'eau douce, l'énergie, le médical.....et évacuer les déchets (comme dans les Eparses).

Clipperton reste donc soumise a d'autres priorités comme la montée en infrastructures et dessertes de la Polynésie.

Mais sans aucun doute, le temps de Clipperton viendra.
 

 

     

Edited by capmat
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, capmat a dit :

Il est assez évident que c'est un sujet qui passionne @ARPA :biggrin:. Tout de même, Clipperton génère 436 431 km2 de ZEE.....c'est la surface de l'Allemagne additionnée  de la surface du Bénélux.

Pour une fois qu'on peut parler de l'intérêt aéronautique de Clipperton sans être hors sujet, il fallait que j'en profite.

Maintenant, c'est hors sujet, mais l'intérêt écologique de Clipperton me parait très douteux. En tout cas, ne rien faire n'est pas une solution plus responsable. Je constate que notre absence a laissé s'empoisonner l'intérieur de l'atoll qui ne pouvait pas survivre en eau douce, on a laissé proliférer sans limite les oiseaux au point qu'ils soient responsables d'une surexploitation des ressources piscicoles. Notre inaction a finit par avoir du positif en permettant une pollution et l'arrivée de rats sur l'île qui massacrent les crustacés et oiseaux ce qui permet de sauver la flore et les poissons qui souffraient de la surpopulation de leurs prédateurs...

A mon avis, un développement de Clipperton n'est pas forcément incompatible avec une protection de la nature.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Gibbs le Cajun a dit :

Ça reste bon enfant :laugh:

 

C'est entre escadron de la même escadre ou ce sont les DAmen qui se foutent de la gueule des Nuc' ?

Link to post
Share on other sites

C'est lamentable. Même pas capable de faire les blagues correctement... Z'avaient pas de pochoir pour le E ? :rolleyes:

 

Edited by DEFA550
Link to post
Share on other sites
à l’instant, DEFA550 a dit :

C'est lamentable. Même pas capable de faire les blagues correctement... Z'avaient pas de de pochoir pour le E ? :rolleyes:

Ne serait-ce pas un fion supplémentaire en parlant de "LA" 2/4 rapport à LAfayette ou pour féminiser les pilotes du 2/4 dans un monde où les codes transpirent la testostérone ?

"Ouh mais c'est qu'elle est mignonne la 2/4 dans son petit Rafale"...

Non ? :huh:

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Teenytoon a dit :

Ne serait-ce pas un fion supplémentaire en parlant de "LA" 2/4 rapport à LAfayette ou pour féminiser les pilotes du 2/4 dans un monde où les codes transpirent la testostérone ?

Je ne pense pas, mais quitte à aller sur ce chemin on a "le 2/4 la fiotte" pour péter un score...  :biggrin:

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, DEFA550 a dit :

Je ne pense pas, mais quitte à aller sur ce chemin on a "le 2/4 la fiotte" pour péter un score...  :biggrin:

Mais si mon général, c'est un acronyme ! Force d'Intervention Opérationnelle Tout Temps Eschatologique.

Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Boule75 a dit :

Mais si mon général, c'est un acronyme ! Force d'Intervention Opérationnelle Tout Temps Eschatologique.

Tu es pénible, Boule, tu nous forces à réviser (dans le meilleur des cas :bloblaugh:):

Citation

L'eschatologie (du grec ἔσχατος / eschatos, « dernier », et λόγος / lógos, « parole », « étude ») est le discours sur la fin du monde ou la fin des temps. Elle relève de la théologie et de la philosophie en lien avec les derniers temps, les derniers événements de l’histoire du monde ou l’ultime destinéedu genre humain, couramment appelée la « fin du monde ». Dans de nombreuses religions, celle-ci est un événement futur prophétisé dans les textes sacrés ou le folklore. Plus largement, l’eschatologie peut embrasser des concepts qui sont liés, tels que celui de Messie ou des temps messianiques, l’après-vie et l’âme.

 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,386,535
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...