Berezech

[Star Wars] La reconquête d'Ikonya

Recommended Posts

Je suis trop prit pour une partie sérieuse mais peut on utilisé des ''contrebandiers'' et ''chasseurs de primes'' pour des coups en douce ? Assassinats de leaders ennemis en faisant porté le chapeau sur une autre faction par exemple ?

Modifié par collectionneur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui ! Soyez créatifs. Mais sur vos fonds personnels, et la plupart de vos officier (à l'exception du capitaine du Principes) vous diront que "ce n'est pas convenable" pour la marine impériale de faire appel "à la racaille".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tous d'abord un grand Bravo pour ce wargame !!!!!!!!!!!!!!!

Quelques questions

Quel est l'Etat de la flotte républicaine (le battlegroup 3 sur Ikonya 5) après son affrontement avec les impériaux ?

Et y a t-il de l'infrastructure vitale aux flottes ennemis sur Ikonya 5 ?

Où se trouvent exactement le point d'entrée/terminal du système, quel est la planète la plus proche ?

 

 

 

Mon plan initiale serait de pirater le relais de communication intrasystème et intergalactique pour y diffuser des messages de propagandes et de fausses infos poussant les 3 factions à se taper dessus. On pourrait aussi diffuser des fausses infos sur des offensives impériales afin de créer une diversion et de créer des points de vulnérabilité dans l'infrastructure utile aux 3 battlegroup qui serait alors détruit par la flotte impérial.

Modifié par stormshadow

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon on peut attaquer avec toute la flotte Ikonya 5 et détruire le battlegroup 3 qui sera très en infériorité (3 destroyers contre 1). Les patrouilleurs brouillent au maximum les communications afin de retarder au maximum l'alerte des autres battlegroup. Au même moment une moitié de l'escadron de Xg1 passe en hyperespace pour aller sur Ikonya 7 et le planétoide n°83 détruire les relais de communication.

Pendant ce temps la flotte détruit les extracteur de gaz sur Ikonya 5. Une fois que le battlegroup 1 est sur Ikonya 5 pour secourir et défendre la battlegroup 3 face aux impériaux, l'autre moitié de l'escadron de Xg-1 passe en hyperespace pour Ikonya 3, qui est vulnérable à ce moment pour détruire la plateforme de ravitaillement et la base d'entrainement.

La flotte impérial après avoir détruit le battlegroup 3 et les extracteurs d'hélium 3 doivent tenir 20-30 minutes face aux battlegroup 3 le temps de recharger leurs hyperdrive avant d'aller sur Ikonya 3 aider les Xg-1 à détruire la plateforme de ravitaillement et la base d'entrainement.

Modifié par stormshadow

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tous d'abord un grand Bravo pour ce wargame !!!!!!!!!!!!!!!

Quelques questions

Quel est l'Etat de la flotte républicaine (le battlegroup 3 sur Ikonya 5) après son affrontement avec les impériaux ?

Et y a t-il de l'infrastructure vitale aux flottes ennemis sur Ikonya 5 ?

Où se trouvent exactement le point d'entrée/terminal du système, quel est la planète la plus proche ?

 

 

 

Mon plan initiale serait de pirater le relais de communication intrasystème et intergalactique pour y diffuser des messages de propagandes et de fausses infos poussant les 3 factions à se taper dessus. On pourrait aussi diffuser des fausses infos sur des offensives impériales afin de créer une diversion et de créer des points de vulnérabilité dans l'infrastructure utile aux 3 battlegroup qui serait alors détruit par la flotte impérial.

Merci ! ça a été un plaisir à imaginer et préparer.

Concernant l'état du Battlegroup n°3, il est complètement opérationnel, les vaisseaux mis hors-service ne figurent pas dans l'OdB (détruits ou pas réparable dans un délais raisonnable pour participer à la campagne), les ikonyans étaient à domicile ils ont toute facilité pour remettre rapidement en service leurs vaisseaux endommagés et se réapprovisionner (tant que leur infrastructures et leurs communications sont intactes).

Sur Ikonya 5 se trouve le QG du Battlegroup 3, je vais peut être spécifié ce qu'il peut avoir d'important dans le post initial du topic, ainsi que plusieurs extracteurs et raffinerie d'Hélium 3.
Attentio, c'est un oubli de ma part mais je vais le préciser dans le post de présentation, les planètes extérieures doivent être considérées comme ayant tout un système de lune (comme les planètes du système solaire dont elles sont jumelles) dont plusieurs sont habités et les diverses constructions ou installations peuvent être très dispersées.

Sur l'emplacement du point d'entrée / terminal, ça n'a pas vraiment d'importance en fait dans un système ou tous les déplacements doivent s'envisager en hyperespace. Il n'y a rien de précis à proximité.
On peut cependant pour plus de clarté imaginer qu'il se trouve au delà de la 2e ceinture d'astéroïde, à la limite de l'influence gravifique du soleil. (donc trop loin pour mener des opérations en subluminique). Je vais peut être aussi préciser dans le post d'entrée qu'il faut plusieurs jours en vol subluminique pour se déplacer d'une planète à une autre. 

Je laisse d'autres personnes poster avant de répondre plus,

Je reprécise aussi deux points :

Laisser le point d'entrée sans défense risque de laisser l'opportunité aux Ikonyan de le réoccuper ou de le bloquer d'une manière ou d'une autre. Sans son flux logistique et encerclée dans le système la flotte impériale est dans une situation extrêmement précaire. Dans l'autre sens, laisser Ikonya 3 sans défense est extrêmement dangereux pour les Ikonyans, quasi échec et Mat si l'un ou l'autre arrivent à positionner un destroyer (sans rencontrer de résistance) à cet endroit.
Attention aussi à l'idée de provoquer prématurément une confrontation généralisée entre les deux flottes, dans la situation que je donne en début de campagne elle tournerait à l'avantage des Ikonyans (supériorité numérique, logistique et opérationnelle totale).

Continuez à avoir des bonnes idées !

Modifié par Berezech

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

petite question (qui a son importance) mais les salopards de séparatistes ont ils une idée de l'Orbat exacte de la force expéditionnaire de notre glorieux Empereur (Gloire !) ou sont ils dans le flou total ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

petite question (qui a son importance) mais les salopards de séparatistes ont ils une idée de l'Orbat exacte de la force expéditionnaire de notre glorieux Empereur (Gloire !) ou sont ils dans le flou total ?

Ils savent exactement combien de vaisseaux lourds ont les impériaux dans le système (mais pas précisément combien de chasseurs ou vaisseaux plus petits ils embarquent), leurs capteurs leurs permettent de détecter précisément tout ce qui transite par le point d'entrée. Y compris la quantité de cargos qui vont et viennent. En fait les capteurs détectent précisément l'accélération ou la décélération hyperspatiale, mais ne peuvent pas prévoir à l'avance si un vaisseau va arriver ou non ou quel est sa destination si il est sur le départ.
Une observation avec des optiques de pointe (et par d'autres moyens de détection classiques mais qui peuvent subir des brouillages) sur le point d'entrée leur permet de compter régulièrement les vaisseaux impériaux. 

Ils ont également une bonne idée de la situation de la flotte sectorielle et de son degré de dispersion, ils savent qu'aucun renfort impérial conséquent n'est disponible à brève échéance.
Ils ne peuvent que conjecturer sur le temps qu'il faudra aux impériaux pour réparer et remettre en état la force qui a sécurisé le terminal / l'entrée du système, mais ils pensent que les destroyers seront indisponibles pendant plusieurs mois.

En revanche il y a de nombreux endroits ou il est possible de se dissimuler dans le système (les ceintures d'astéroïdes, les atmosphères de certaines planètes, près du soleil, à la surface de certains planétoïdes denses en fer), même avec un réseau de poste d'écoute bien organisé.

Ils ont des informations générales sur ce qui se passe dans le reste du secteur tant que leurs communications interstellaires sont opérationnelles.

.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Visiblement, tu voulais monter une situation défavorable à l'Empire pour tester s'il y avait un amiral digne de ce nom sur ce forum.
Ainsi soit-il, je relève le défi :)

 J'ai plusieurs questions / suggestions :

  • Déplacer la période à 2 ans après Endor pour avoir une justification du manque de ressource, et du besoin de doigté.
     
  • "mise à mort du Moff impérial local" -> à remplacer par un simple Gouverneur assassiné.
    Le Moff est LE dirigeant impérial du Secteur (sauf exception style Jerjerood): si les insurgés l'assassinent, c'est comme buter le président des USA.
    Aucun compromis ne sera possible, et la répression la plus sauvage sera décrétée histoire de faire un exemple, quel que soit les conséquences sur l'infrastructure.
     
  • Les frégates impériales ont-elles leur rack à chasseur installé ?
    Si oui, elles pourront emporter elles aussi des escadrilles de chasseur.
     
  • Les patrouilleurs avec ECM amélioré sont des IPV7 intrasystème, ou des vaisseaux avec hyperdrive ?
    Les senseurs ennemis peuvent-ils identifier le type de vaisseau effectuant le saut hyperspatial ?
     
  • Le terminal de sortie est-il armé ou fortifiable ?
  • Quel est la limite de temps allouée aux forces impériales pour la subjugation du système?
    Si c'est moins d'une semaine, ce scénario n'aura qu'une dimension purement militaire.
    Et vu la politique impériale standard, je doute avoir un rebelle assez crédule pour croire à mes promesses de carotte :dry:

    Si c'est plusieurs mois, le plus simple, c'est soit d'envoyer une équipe Destab pour que ces rebelles s'entretuent :biggrin:
    Sinon, mettre les forces impériales en retrait (dans un soucis d'apaisement et de respect de la souveraineté), puis "inviter" des pirates ou des ennemis traditionnels (style Trandoshan contre les Wookies), les armer, et leur laisser mettre le système à feu et à sang.
    Après quelques mois de chaos, revenir sur invitation d'un pantin local, pour montrer les bénéfices de la protection impériale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon, pour respecter l'esprit de ton scénario:

Voici les premières étapes d'une solution "fine" :

  • Regrouper toutes les forces impériales près de la station d'arrivée.
    Organiser une patrouille CSP renforcée pour contrer les raids éventuels de Ywing
    Maintenance préventive des forces de raid hyperspatiales (Assault Gunboat, Assault Transport, etc).
     
  • Planquer dans une ceinture d'astéroïde un battlegroup de frappe rapide avec le Victory SD, 2 croiseurs et 3 frégates.
    Couvrir la manoeuvre avec des sauts hyperspatiaux constants et du brouillage.
     
  • Filtrage sélectif mais discret de l'Holonet (communications)
  • Envoi d'émissaires à l'Union et Directorat, et marteler le message qu'on veut seulement punir la République, les assassins du Moff.
    Tentative d'obtenir la non-intervention de l'Union et du Directorat, en l'échange de promesse d'allègement de peine (ou d'une part des ressources de la République): très peu probable
  • Psy-ops publiques sur la République : révoltez vous camarades, vos dirigeants vous ont mentis, vous allez tous mourir, etc
  • Infiltration du système sous couvert de journalistes galactiques.
    Certaines équipes prendront contact avec les factions pro-impériales (Union + Directorat) pour préparer "l'alternance".
    D'autres seront bardé de senseurs ou de saboteurs (République)

Après cette première phase, le concept d'opération sera des raids légers sur l'infrastructure de la République (iko 5, 6 7), avec fort brouillage, pour simuler la présence d'un ISD à chaque raid.
Si le BG3 de la République mord à l'hameçon, un BG impérial avec ISD va aller bombarder sa capitale (30mn sans interférence).
Si une autre faction réagit et envoie son ISD, alors le 2ème BG impérial vient prendre en tenaille (pour couvrir la base, il restera toujours des frégates et chasseurs, et le 3ème BG en embuscade)
Si les 3 factions réagissent en alliées, alors on refuse la bataille, et des forces de raid vont aller bombarder les cibles stratégiques exposées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Visiblement, tu voulais monter une situation défavorable à l'Empire pour tester s'il y avait un amiral digne de ce nom sur ce forum.
Ainsi soit-il, je relève le défi :)

 J'ai plusieurs questions / suggestions :

  • Déplacer la période à 2 ans après Endor pour avoir une justification du manque de ressource, et du besoin de doigté.

Hello Rogue, merci pour tout tes commentaires intéressants.
Disons qu'un scénario ou la Task Force de l'Exécuteur débarque avec ouatemille destroyers ne serait pas très intéressante à jouer du point de vue impérial. De même un conflit strictement militaire manquerait de sel et de réalisme à mes yeux.
Concernant la période je trouve que le choix fait est déjà pleinement justifié : système certes important, mais dans un secteur éloigné de la bordure extérieure, forces impériales prélevées pour la guerre civile et ingéniosité de l'adversaire qui a mis hors de combat 3 ISD et leur battlegroup d'entrée de jeu. Inutile de mettre ces pauvres impériaux plus dans la mouise avec en plus un commandement et une log peu fiable au dessus d'eux. 
Disposer d'un outil militaire surdéveloppé  ne signifie pas qu'on doive s'abtenir de penser comme stratège maximisant ces ressources. Pour faire un parallèle historique, imaginons un général romain devant gérer une insurrection maousse à la limite de l'empire avec seulement 10 000 hommes. (ou conquérir les gaules avec à peine plus d'effectif ...)

 

 

  • "mise à mort du Moff impérial local" -> à remplacer par un simple Gouverneur assassiné.
    Le Moff est LE dirigeant impérial du Secteur (sauf exception style Jerjerood): si les insurgés l'assassinent, c'est comme buter le président des USA.
    Aucun compromis ne sera possible, et la répression la plus sauvage sera décrétée histoire de faire un exemple, quel que soit les conséquences sur l'infrastructure.

Bon point, je vais modifier le post de départ, je n'avais plus la chaîne administrative clairement définie en tête.

 

  • Les frégates impériales ont-elles leur rack à chasseur installé ?
    Si oui, elles pourront emporter elles aussi des escadrilles de chasseur.

Oui. Nébulon-B, 24 chasseurs embarqués d'après le Wiki. Itou pour les Ikonyans.
Ainsi que tous les vaisseaux de soutien (navette, transports d'assaut etc ...). Par facilité la dispo est à 100% (il faut rendre hommage au talent de la MCO impériale !)

 

  • Les patrouilleurs avec ECM amélioré sont des IPV7 intrasystème, ou des vaisseaux avec hyperdrive ?
    Les senseurs ennemis peuvent-ils identifier le type de vaisseau effectuant le saut hyperspatial ?
     

Je trouve que le patrouilleur est un peu petit pour jouer ce rôle, partons plutôt sur une corvette Corelienne lourdement en vaisseau de guerre électronique et ELINT
Je vais modifier le post d'entrée, bonne remarque !
Concernant ta question sur les senseurs, la taille des signatures d'accélération/décélération permet seulement de distinguer les Destroyers. (au moment de son départ/arrivée)
Les différences sont minimes pour les autres vaisseaux.

 

  • Le terminal de sortie est-il armé ou fortifiable ?

Le terminal est très peu armée (quelques tourelles chargées à l'origine essentiellement de tirer sur des objets en trajectoire de collision, astéroïdes, déchets ...) pas vraiment des choses prévues pour la guerre.
Les impériaux n'ont pas amené de matériel lourd pour fortifier la position, hormis quelques sentry guns légers qui peuvent être un danger pour des chasseurs.

 

  • Quel est la limite de temps allouée aux forces impériales pour la subjugation du système?
    Si c'est moins d'une semaine, ce scénario n'aura qu'une dimension purement militaire.
    Et vu la politique impériale standard, je doute avoir un rebelle assez crédule pour croire à mes promesses de carotte :dry:
     

12 mois. Vous incarnez l'amiral de la flotte, passez ce délais on viendra gentiment vous soulager de la vie pour incompétence / permettre à votre supérieur local de ne pas perdre la face vis à vis de son chef à lui.
Certains des Ikonyans seraient prêt à se soumettre, mais pas inconditionnellement, et pour Ikonya 3, vu que la planète est une démocratie (au sens ou il y a des élections et le pouvoir change de main de temps en temps entre faction) il tient compte de son opinion publique (et des apparences). Ikonya 4 et 5 ont des systèmes politiques plus complexes à appréhender mais comprendre ce qu'ils veulent peut vous aider à jouer le volet diplomatique / spec ops.

 

 

Modifié par Berezech

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tout cas bravos pour le scénario, c'était passionnant à lire. :biggrin:

Petite remarque sur les chasseurs rebelles. Autant les Z-95 et Y-Wing sont de vieux coucous assez courant dans la galaxie (particulièrement le Z-95), autant le X-Wing me semble être une exclusivité de la rébellion (plans volés avant leur destruction par les impériaux). Or la révolte dans ce système est naissante et isolé si j'ai bien compris, il me semble donc compliqué que les forces locales aient déjà accès à cet appareil. Si cela avait été le cas, cela aurait du éveiller des soupçons chez les impériaux non ?

Modifié par Dino

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je plussoie. L'UE ne manque pas de petits appareils capables de prendre la relève. Je te laisse consulter la liste d'un site où j'ai jadis fait mes classes : http://www.starwars-holonet.com/encyclopedie/liste-vaisseaux-chasseurs-stellaires.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela peut aussi être une production locale. Vu le niveau de développement du système, capable d'avoir ses propre modèle de destroyer, frégates et corvettes, il serait aussi logique qu'ils aient leur propre modèles de chasseurs, quitte à ce que certains modèles soient des dérivés locaux de modèles plus standard.

Modifié par Dino

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà un gros bravo pour ce wargame !!!

Pour moi mon plan se décompose en 3 parties :

1) Préparation du terrain :

Envoi d'émissaires à l'Union et au Directorat, on repète qu'on veut seulement taper les Républiques

Piratage du réseau Holonet local, envoi discret d'infos pour discréditer les Républiques ( trafic de drogues dangereuses, violences sur des habitants,..) auprès des habitants de l'Union et du Directorat

Contact via le capitaine du Principes avec les gros poissons de la pègre ( contrebandiers, mercenaires,...)

Analyse des principaux moyens de communication ennemis, zones de planque naturelles et des manoeuvres de l'ennemis

On empêche l'ennemi de mater le point d'entrée ( brouilleurs, lasers dans les optiques )

 

Pour la flotte :

 

On la sépare en deux groupes :

Le Principes, 2 frégates, 1 croiseur et 3 corvettes, plus un vaisseau de guerre électro. Mission du groupe : groupe "de chasse" ( pas d'engagements )pour maintenir la pression sur l'Union

Le Comitatis et le Dux Bellorum, plus le reste de la flotte, sous l'autorité du capitaine du Dux Bellorum. Mission: protection du point d'entrée

 

Enfin, l'action la plus importante :

Le capitaine du Principes prend très discrètement contact avec les anciens dirigeants du Dictatorat. Il leur fait miroiter une certaine lassitude de l'Empire, une volonté de vie pépère. Il sous entend une possibilité de défection, voir l'achat discret d'un cargo pour commencer de légers bénéfices. Il parle d'une possibilité de location de la flotte.

On renforce le tout avec des indices qui corroborent sa version : ordres de manoeuvre pas exécutés directement, pas de contrôles sur les vaisseaux du Directorat, petites infos sur la position des vaisseaux...

Si les anciens du Directorat sont pas trop cons, ils vont saisir la chance d'acquérir pour rien un BG complet, utile pour asseoir leur pouvoir et revenir discrètement au pouvoir. Sans compter la possibilité de protéger leurs cargos, de mettre la pression au reste de l'Union.                       On considère donc que le capitaine acquiert un petit cargo très discrètement et commence un peu de transport de fret, sous le parapluie des anciens du Directorat.

 

2) Action discrète :

 

On rétablit le trafic commercial avec l'extérieur, en signe de bonne volonté. 

On en profite pour masquer dans le tas quelques Q-Ships avec des torpilles à protons, que l'on envoie se cacher sur les astéroÏdes éloignés.

Via les contrebandiers, on monte une société bidon venant elle aussi du Secteur Corporatif. On envoie les équipes de commandos au compte goutte sur Iko 7 et 4, en les amenant via les contrebandiers. On les fait passer pour des représentants de la société avec leurs équipes de comptable, de communications et de protection. On négocie une entrevue avec les centres de communications.

Pendant ce temps là, on fout le bordel sur un astéroïde peut habité vers la 2nde ceinture avec les pirates, et on envoie une Corvette les calmer. On monte ainsi dans l'estime des gens ( relatif ).

 

Maintenant, le moment important :

On fait circuler le cargo du capitaine du Principes en lisière de la 2nde ceinture. On le remplit avec des membres des SF.

Pendant, ce temps, on fait courir le bruit dans les bars de la lune d'Iko 5 que le cargo transporte en douce 2 tonnes de Space Captagon. 

Logiquement, un équipage d'Hermès accro devrait flairer la bonne affaire venir faire une "inspection avec saisie". Sinon, on provoque un peu un Hermès qui passe dans le coin...

Dès que l'Hermès s'amarre pour la fouille, on pète l'antenne avant de massacrer l'équipage. 

Vlà donc le moment fun :

- On poste un max de selfies avec le space captagon avec les Space Twiiter et Spacebooks de pirates : faire croire à un futur shoot massif. Puis on fait péter le cargo et son supposé équipage..

- On fonce sur une comète habitée...et on la vitrifie en postant moults messages traitant les habitants de chiens d'infidèles, d'hérétiques...

- Enfin, on fonce sur le planétoïde 83 et on le prend en otage depuis le vaisseau ( ils encouragent à l'hérétisme avec leurs émissions obscènes et leurs communications avec l'extérieur impur ), avant de s'écraser en simulant un saut raté entraînant la destruction du vaisseau sur la station de communication.

- Bien évidemment, couverture Holonet maximale en piratant les médias, et fausses rumeurs disant que l'Alliance Rebelle serait affligée par tant de barbarie.

 

Au final, on a suivant la version officielle : un équipage fanatique qui à arraisonné un vaisseau, l'a détruit et s'est massivement shooté, avant de semer la destruction dans leur folie fanatique de drogués.

L'Union d'Iko 3 est furax : les relations avec l'Alliance sont peut être foutues, la station de com est détruite.

Les anciens dirigeants du Dictatorat aussi : un allié prometteur va peut être leur filer entre les doigts avec cette bourde

 

*A suivre*

 

 

 

 

 

Modifié par Walky

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici mon plan dans les grandes lignes :

destruction des stations de surveillance les plus proches du terminal de saut par les forces spéciales. Une fois qu'on a crée une zone vide de reco assez large on effectue des manoeuvres de harcelement sur des postes industriels/commerciaux isolés afin de faire monter la pression. L'idée c'est de faire des raids hit and run. Au boutd d'un certain temps les Ikoyans ne pourront pas rester passif et enverront des flottes de soutien/secours/represaille. On ne les affronte pas, on se met à couvert dans la zone "noire" et on réitère les raids encore plusieurs fois avant de mettre en place une embuscade pour détruire la flotte de secours.

Si cette technique échoue, on peut monter une intox du style un SD endommagé communiquant sur tous les canaux des appels à l'aide (version appeau à pigeons) alors que ses deux grands frères attendent les eventuels trop gourmands.

En tout état de cause, si on se débrouille bien en terme d'intoxication de l'adversaire, on se retrouve avec 3 SD + escorte contre l'ensemble (ou une partie importante) de la 3e flotte. Normalement ca devrait passer en terme d'équilibre. Une fois la flotte des Républiques exterieures séverement endommagée ou détruite, on peut essayer de dissocier les 2 camps restant en jouant du violon style "nous savons que l'on vous a entrainé contre votre gré dans ce conflit, l'empereur en a bien conscience, il propose d'ailleurs une amnistie générale". A faire passer vers les responsables de la 1ere et seconde flotte discrètement.

Le moindre appareil faisant defection de l'une ou l'autre des flottes Ikonyenne devra etre accueilli avec tous les honneurs sous les holocams qui diffuseront le programme (sous la version "les fils prodigues qui reviennent dans le giron du bien aimé empereur"

Si on combine cette campagne avec un peu d'agit prop organisée par des SF infiltrées par des vaisseaux marchands ou de contrebande, on devrait générer suffisemment de suspicion pour que les 2 flottes ikonyennes se désolidarisent. Ne restera plus qu'a neutraliser celle qui a encore des véléités de resistance. L'autre devrait tomber comm un fruit mur

Voilà rapido les grands axes stratégiques....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si j'ai bien compris la zone exterieure direct est la plus hostile, il va donc etre difficile de retablir un commerce, sachant que la revolte est religieuse, il est probable que des actions radicales aient lieux, avec possiblement des repressailles sur ceux qui collaboreraient.

A mon sens il faut jouer sur les hesitations de l'union à s'engager dans une guerre. Laisser une porte ouverte a la negociation, monter en epingle la radicalisation des rebelles de la zone exterieur, eviter tout crime de guerre qui pourrait radicaliser aussi l'union et surtout essayer d'obtenir au plus vite une victoire symbolique sur la 3eme flotte pour affirmer la puissance imperiale et faire douter sur la capacité des rebeles a resister.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tout cas bravos pour le scénario, c'était passionnant à lire. :biggrin:

Petite remarque sur les chasseurs rebelles. Autant les Z-95 et Y-Wing sont de vieux coucous assez courant dans la galaxie (particulièrement le Z-95), autant le X-Wing me semble être une exclusivité de la rébellion (plans volés avant leur destruction par les impériaux). Or la révolte dans ce système est naissante et isolé si j'ai bien compris, il me semble donc compliqué que les forces locales aient déjà accès à cet appareil. Si cela avait été le cas, cela aurait du éveiller des soupçons chez les impériaux non ?

Idem, j'ai mis X-wing mais ça aurait pu être n'importe quoi d'autre d'équivalent qui a des perfs correctes, un moteur hyperdrive et 6 torpilles à proton dans le bide. Je vais éditer le post d'entrée parce que effectivement on pourrait penser qu'Ikonya est cheville avec la Rébellion (ce qui n'est pas le cas).

 

*A suivre*

Oula c'est profond mais un peu tiré par les cheveux. Gaffe avec les anciens dirlos, ça pourrait inciter les nouveaux à s'accrocher encore plus dans leur attitude.

J'ai beaucoup aimé le plan de Akhi, il faut en effet mener conjointement un certain nombre d'action militaires avant de lancer la diplomatie, les Ikonyens ne vont pas se rendre (en tout cas ceux qui sont prêt à le faire) sur la base de seules promesses et dans une situation où jouer le pourrissement pour obtenir un accord plus favorable reste une option valide.

 

Gardez aussi à l'esprit qu'un de vos objectif est la neutralisation (au moins partielle) de la flotte Ikonyenne (mise sous séquestre sans moteur hyperdrives, destruction conjointement organisée dans le cadre d'un accord, ou destruction militaire). Il ne faut pas en effet qu'une fois votre task force partie ils ne recommencent le même petit jeu.
Secundo, il faut aussi que vous trouviez un moyen de supprimer durablement les violences dans le système après la campagne. Obtenir la reddition des Ikonyens mais enchaîner sur une guerre de guérilla potentiellement coûteuse signifierai de devoir assigner durablement des moyens pour pacifier le système. (imaginez qu'il y a un autre système dans le secteur qui a sans doute besoin des moyens engagés sur ce théâtre)

Déjà est ce que l'on a la 181eme légion/flottille avec nous ? ^^ ça faciliterait pas mal les choses...

T'as des conscrits et des soldats qui tirent pas droit, s'pas mal déjà, non ? :tongue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2 autres questions

Est ce que les impériaux ont des mines spatiales ?

Est ce que on peut utiliser les astéroïdes comme kamikazes ?

Le plan serait de faire une série de raid rapide façon hit and run avec un ISD et son BG sur la ceinture d'astéorides/ikonya 6/7 et le planétoide n°83 pour détruire les dépôts de traitements, les relais de communications ainsi qu'une partie des extracteur d'hélium 3. Ce qui devrait affaiblir les battlegroup Ikonya. Les 2 autres ISD restent en embuscade avec leur BG caché dans la ceinture d’astéroïdes prêt à intervenir.

Si le BG 1 réagit, on le combat et on le détruit complètement et on détruit toute l'infrastructure sur Ikonya 5 puis on continue le hit and run jusqu'à ce que les autres BG réagissent.

Si le BG1/2 réagissent, on bombarde et on détruit l'infrastructure sur Ikonya 4/5 puis on continue le hit and run

Si le BG 2/3 réagissent, on bombarde et on détruit toute l'infrastructure sur Ikonya 3

Si les 3 BG réagissent, on bombarde et on détruit toute l'infrastructure sur Ikonya 3

Lors des attaques notamment sur Ikonya 3/4/5, les ISD embarquent dans leur soutes des astéroïdes afin de saturer les défenses adverses. De même on met des champs de mines autour du terminal pour le sécuriser.

 

Pendant ce temps là on infiltre sur Ikonya 3/4/5 des agents impériaux cachés dans des vaisseaux marchands qui seront chargé d'opération de renseignement et de sabotage notamment l’assassinat des 3 gouvernements en faisant porter le chapeaux sur l'union (et pour l'union, faire porter le chapeau sur les républicains). On soutient au maximum l’opposition sur les 3 mondes et on promet à l'union et au directorat de leur donner l'immunité et toutes les ressources de la république à condition qu'ils ne réagissent pas à nos attaques, n'aide pas les républicains et se désarme complètement à la fin des hostilités.

Modifié par stormshadow

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Idem, j'ai mis X-wing mais ça aurait pu être n'importe quoi d'autre d'équivalent qui a des perfs correctes, un moteur hyperdrive et 6 torpilles à proton dans le bide. Je vais éditer le post d'entrée parce que effectivement on pourrait penser qu'Ikonya est cheville avec la Rébellion (ce qui n'est pas le cas).

Merci pour la précision, c'est en effet surtout la caractéristique (hyperdrive) qui m’intéresserait de savoir si c'était toujours d'actualité (j'expliquerai après).

 

J'ai beaucoup aimé le plan de Akhi, il faut en effet mener conjointement un certain nombre d'action militaires avant de lancer la diplomatie, les Ikonyens ne vont pas se rendre (en tout cas ceux qui sont prêt à le faire) sur la base de seules promesses et dans une situation où jouer le pourrissement pour obtenir un accord plus favorable reste une option valide.
 

C'est ce que je disais plus haut. Pour convaincre l'Union et  le Directorat de lâcher les Républiques extérieur, il faut les impressionner, leur montrer la puissance impérial afin de leur lever toute combativité (ça tombe bien la réponse forte rentre parfaitement dans le schéma mental d'un amiral impérial ^^). Pour cela il faut marquer des victoires militaires significatives et rapides, idéalement sans trop de bavures sur des civiles pour éviter de choquer et radicaliser les deux autres factions du système.

Militairement l'Empire est en position de force et à l'initiative. En effet même si elle dispose de moins de vaisseaux capitaux en nombre (si on ne compte pas les 3 SD endommagés), elle n'a qu'une zone à défendre, le point d'entrée du système et dispose pour ça au minium des 3 SD endommagés qui gardent une puissance de feu certes affaiblie mais conséquente, ce qui laisse la liberté au reste de la flotte, dont les 3 autres SD, de frapper. En face par contre les forces ikonyennes doivent défendre de très nombreuses infrastructures, mais surtout chaque destroyer doit défendre sa capital et donc ne sera probablement pas engagé, sauf attaque sur une autre capitale où infrastructure vitale. Dernier point, la majeur partie des chasseurs ikonyens ne disposent pas d'hyperdrive, ils doivent être amenés sur zone par les frégates de classe Arès ce qui réduit fortement la réactivité face à un raid de torpilleurs impériaux.

Je propose donc l'approche suivante (qui comme tout plan de bataille sera oublié dès le premier tir de turbo-laser ^^). Viser les infrastructures logistique républicaines par des raids de torpilleurs couvert par des frégates Lancer pour les plus petits raids, et des frégates Nebulon pour les plus importants. Le but est de faire des raids rapides, les frégates se placent sur le point d'extraction, les torpilleurs sautent au plus prêt de leur cible lâchent leur torpilles avant de rejoindre la protection de la frégate au cas où des X-wing (ou leur équivalent si on change) arrivent rapidement sur zone. Il est probable au début que les flottes ikonyennes ne réagissent pas suffisamment vite pour envoyer des vaisseaux capitaux à chaque attaque (leur flotte ne doit pas avoir un énorme entrainement), la protection de la frégate devrait donc suffire à défendre les torpilleurs si quelques chasseurs débarquent le temps que les moteurs hyperdrives soient rechargé.

Si les 
ikonyens décident de faire intervenir leurs frégates où corvettes, il faudra sauter sur l'occasion pour faire intervenir directement au moins 2 SD en embuscade pour les détruire tout en etirant tout envie aux ikonyens d'envoyer plus sur zone. Ainsi le sentiment d'impuissance devrait gagner les ikonyens, incapable de réagir aux raids et accusant les coups. Une fois la majorité des infrastructures logistique de la zone extérieur traités, l'attaque de plusieurs sites stratégique pourra être envisagé. Le relais de communication intrasystème sur Ikonya 7 et ldépôt de traitement de minerai n°2 seraient les premiers objectifs. Le premier serait le plus intéressant car il permettrait de désorganiser durablement les forces ennemis en compliquant leurs communications (et donc leur coordination) mais probablement le mieux défendu, surtout qu'il faudrait rentrer un peu plus dans le système. L'attaque de ses sites obligerait probablement les ikonyens à sortir plus de capitaux, il faudrait donc y mettre le paquet mais le risque c'est que la flotte ikonyens est plus forte si ils décident de sortir toutes leurs forces (plus de frégates et corvettes). Tant que la flotte ikonyen est plus puissante en volume, je déconseille d'engager une bataille majeur. Il faut d'abord provoquer une attrition suffisante par des petites actions.

Mais à ce niveau là probablement que le niveau des réactions ikonyennes et leurs réussites faces aux premiers raides auront fait bouger les plans en fonctions de leur niveaux. ^^

Modifié par Dino

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je plussoie. L'UE ne manque pas de petits appareils capables de prendre la relève. Je te laisse consulter la liste d'un site où j'ai jadis fait mes classes : http://www.starwars-holonet.com/encyclopedie/liste-vaisseaux-chasseurs-stellaires.html

Arf, alors on s'est doute croisé sur des forums SW il y a quelques années :biggrin:

Pour les chasseurs, j'ai 2 remarques:

  • Pour l'équivalent Xwing, vu la période, je suggère des variantes locales du Naboo fighter.
    Les autres choix sont trop rares d'après la continuité (Razor class fighter http://www.starwars-holonet.com/encyclopedie/vaisseau-rapiere.html, et les Preybird).
     
  • Attention, tous ces chasseurs sont plus durables que les TIE. Cependant, ils sont bien plus encombrants.
    On pourra (à peine) loger 2 escadrilles de chasseur TIE dans le hangar interne d'une frégate Nebulon B.
    Pour les Xwing, ce n'est même pas la peine d'y penser.

    En conséquence, la dotation en chasseur des Ikonyans (hors Destroyers) est à diviser par 2 minimum, sauf s'ils utilisent des racks externes exposés au vide (la combinaison intégrale avec bonbonnes d'oxygène des pilotes de TIE reprend d'un coup de l'intérêt).
     
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les Xwing (ou équivalent construction local, disons le Ikonyen starfighter) n'ont pas besoin d'être embarqué dans la frégate, ils peuvent être embarqué depuis des stations, planètes ou destroyer ikonyen et user de leur hyperdrive, idem pour les Y-wing.  Ceux qui ont besoin d'être remporté transporté ce sont les z-95, et ils me semblent plus petits. Suffisamment pour rentrer dans la frégate ?

Si ce n'est près le cas, ça voudrait dire que la seule force de réaction rapide contre un raid de torpilleurs seraient les Ikonyens starfighter (les raids vont éviter de viser au début des stations disposant de hangars capables d'abriter un escadron de Z-95). Vu le nombre réduit de ses chasseurs, ils ne pourront pas être de partout et ils devraient voir leur disponibilité baisser très vite si ils sont beaucoup sollicité entre les pertes et les besoins de maintenance.

Modifié par Dino

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un pilote impérial reste au front jusqu'à ce qu'il meurt ou ait 5 victoires, puis il est renvoyé à l'arrière former de nouveaux pilotes qui viendront remplacer les pertes.
Un pilote Ikonyen reste au front jusqu'à ce qu'il meurt (et/ou qu'il aligne les victoires à la dizaine/centaine mais il reste sur le front). Quant il meurt on le remplace comme on peut.

 

Militairement l'Empire est en position de force et à l'initiative. En effet même si elle dispose de moins de vaisseaux capitaux en nombre (si on ne compte pas les 3 SD endommagés), elle n'a qu'une zone à défendre, le point d'entrée du système et dispose pour ça au minium des 3 SD endommagés qui gardent une puissance de feu certes affaiblie mais conséquente, ce qui laisse la liberté au reste de la flotte, dont les 3 autres SD, de frapper. En face par contre les forces ikonyennes doivent défendre de très nombreuses infrastructures, mais surtout chaque destroyer doit défendre sa capital et donc ne sera probablement pas engagé, sauf attaque sur une autre capitale où infrastructure vitale. Dernier point, la majeur partie des chasseurs ikonyens ne disposent pas d'hyperdrive, ils doivent être amenés sur zone par les frégates de classe Arès ce qui réduit fortement la réactivité face à un raid de torpilleurs impériaux.

Attention, je n'ai pas été assez précis, les 3 SD de la force initiale ne sont restés dans le système que jusqu'à finir leurs réparations d'urgence et à attendre la relève de votre Battlegroup. Ils peuvent un peu traîner les premiers jours (une semaine max) mais ils doivent rentrer pour subir des réparations au QG de la flotte sectorielle. Leur potentiel de combat est très entamé, ils sont de fait considérés hors de combat, et ils sont vulnérables (et un cauchemar logistique à soutenir en plus de votre battlegroup pour la mince chaîne de cargo qui vient vous ravitailler)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 290
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Berthierch@aol.com
    Membre le plus récent
    Berthierch@aol.com
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 442
    Total des sujets
    1 177 445
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets