Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

9°BIMa et 6°BLB , infos sur nos brigades amphibie .


Gibbs le Cajun
 Share

Recommended Posts

 

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/05/15/portes-ouvertes-au-2e-rima-les-25-26-mai.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 

Citation

Il y a 50 ans, 1650 marsouins du 2e RIMa entraient dans la ville du Mans

Le 2e RIMa fête ses 50 ans au Mans. Le programme: 

21 mai 2013 : prise d’armes au 2e RIMa (camp d’Auvours à Champagné) pour le retour des troupes qui ont pris part à l'opération Serval (une compagnie engagée du 11 janvier au 25 avril et dont les soldats étaient en permissions depuis le 26 avril). Elle a lieu à 11h, mais n'est pas ouverte au public

22 mai 2013 : concert de bienfaisance de la Musique Principale des Troupes de Marine au Palais des Congrès de la ville du Mans. L’intégralité des bénéfices sera reversée à l’Association Terre Fraternité qui œuvre pour les blessés de l’armée de terre en opérations, en service, à leurs familles, et aux familles des décédés en service. Sur scène 52 musiciens, un répertoire varié de Bizet à Sparke. Le prix d’entrée est de 10€ pour tous; les billets sont en vente à l’office de tourisme de la ville du Mans, au bureau environnement humain du 2e RIMa (à l’entrée); des billets seront également en vente sur place, le soir du concert. 
Le numéro de téléphone pour informations et renseignements : 02 43 54 63 04 ou sur www.2rima.fr .

23 mai 2013 : Inauguration du Monument d’Auvours, rénové par les adjudants-chefs du 2e de Marine. Ce monument commémore la bataille d’Auvours (11 janvier 1871), qui a également donné son nom au camp d’Auvours. C’est une action émanant du président des sous-officiers du 2e RIMa, l’adjudant-chef Phaliah.

24 mai 2013 : Prise d’armes à 11h, à l’ancienne Caserne Chanzy (parc Théodore Monod) et inauguration d’une plaque commémorative du passage du 2e RIMa dans cette caserne. Lorsque le régiment est arrivé dans la Sarthe en 1963 (photo ci-dessus), il s’est installé en partie au camp d’Auvours et en partie à la Caserne Chanzy (jusque dans les années 1980). L’Amicale des Anciens du 2e RIMa offre cette plaque à la ville du Mans.
L'après-midi (dès 12h) : place de la République au Mans, présentations des nouveaux matériels (FELIN) et véhicules de l’infanterie (VBCI présentés en avant-première aux Sarthois, puisqu’ils ne seront perçus par le régiment qu’en 2014). Stands avec photos, petite expo sur l’Afghanistan et le Mali. 
Le soir, un clip de 6 minutes sera projeté (en boucle) sur la façade de la visitation de 21h15 à 23h; il retracera les 50 dernières années de l’histoire du régiment à travers ses missions, mais surtout son histoire avec les Sarthois.

25-26 mai 2013 : Journées Portes ouvertes du 2e RIMa : plus de 35 stands : baptêmes hélico, paintball, murs d’escalade, karting, parcours rambo, parcours en véhicules blindés, simulateur de tir, tir à la carabine, train fantôme, pêche à la ligne, balades en poneys, maquillage, séances photos, … expositions, présentations du FELIN, démonstrations de danses traditionnelles, de maîtres-chiens, de combats au corps à corps,… Une tombola est organisée par l’Amicale du 2, avec 45 lots dont 1 voiture, 1 voyage d’une semaine, un quad, des tablettes tactiles, ….

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Sur la page Facebook du 2ème RIMa :

Citation

Dans le cadre de la validation aux techniques Amphibies de la 5°cie du 2e de Marine, Les Éléphants ont participé pendant  3 jours à des exercices de prise de positions sur les plages aux environs de Toulon et de St Tropez.
Depuis le BPC (Bâtiment de Projection et de Commandement) DIXMUDE, les Marsouins  ont effectué plusieurs débarquements renforcés par des éléments du 126°RI, de la 9°CCTMa  et le 6°RG sous le regard des vacanciers sur la plage.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
il y a 7 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Montée en puissance du GAEA de la 9ème BIMa, a l'instar de se qui a été déjà lancé avec la 6ème BLB

Le GAEA de la 9e existe depuis longtemps, bien avant celui de la 6e. En 2016, ils parlent de deux ans d’existence. je cite  

le 14/11/2016  manoeuvre en Sardaigne.  

"Durant ce type de manœuvre, le groupement d’aide à l’engagement amphibie (GAEA) joue un rôle essentiel pour favoriser l’arrivée en premier sur une zone de débarquement. Développés depuis deux ans au sein de la 9e BIMa, les GAEA ont pour mission d’apporter un appui tactique spécifique lors d’opérations amphibies, aussi bien dans la zone littorale (lagunaire, mangrove) que dans les zones fluviales et portuaires. Ce groupement, constitué autour d’une section d’aide à l’engagement débarqué (SAED) avec des renforts appuis feux, renseignement, mobilité et sanitaire, a notamment pour mission d’effectuer un travail préparatoire de reconnaissance et de déminage terrestre de la plage et de ses environs afin d’évaluer les zones sur lesquelles les chalands pourront débarquer et permettre la mise à terre des hommes et de leurs véhicules en toute sécurité. Il est également en mesure de renseigner sur la praticabilité des axes qui seront utilisés à l’issue du débarquement. 

Ce groupement, bien que récent dans la doctrine amphibie, joue un rôle clé dans la gestion de rupture de milieu. Comme le souligne le lieutenant-colonel Antoine du 2e RIMa, « le GAEA permet au GTIA [groupement tactique interarmes] d’être renseigné par ses propres moyens avant et pendant le débarquement des forces."

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Algerino a dit :

A noter aussi que les brigades blindés semblent également disposer d'une structure similaire baptisée GAAED.

Groupes autonomes d'aide à l'engagement débarqué (GAAED) 

Groupes Aide  à l'engagement Amphibie (GAEA)

Groupe de commando de montagne (GCM)

Groupe Aide à l'engagement Génie (GAEG )

Groupe Aide à engagement Aéromobile  (GAEAERO)

Groupe de commandos parachutistes (GCP

Normalement ces nouveaux groupes sont plus fournie qu'une simple SEAD et ils ont tous un JTAC.   Et ils font partie du second cercle des forces spéciales 

L''Armée de l'air à aussi plusieurs groupe comme Groupement aérien d'appui aux opérations (GAAO)

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Fusilier a dit :

Le GAEA de la 9e existe depuis longtemps, bien avant celui de la 6e. En 2016, ils parlent de deux ans d’existence. je cite  

le 14/11/2016  manoeuvre en Sardaigne.  

"Durant ce type de manœuvre, le groupement d’aide à l’engagement amphibie (GAEA) joue un rôle essentiel pour favoriser l’arrivée en premier sur une zone de débarquement. Développés depuis deux ans au sein de la 9e BIMa, les GAEA ont pour mission d’apporter un appui tactique spécifique lors d’opérations amphibies, aussi bien dans la zone littorale (lagunaire, mangrove) que dans les zones fluviales et portuaires. Ce groupement, constitué autour d’une section d’aide à l’engagement débarqué (SAED) avec des renforts appuis feux, renseignement, mobilité et sanitaire, a notamment pour mission d’effectuer un travail préparatoire de reconnaissance et de déminage terrestre de la plage et de ses environs afin d’évaluer les zones sur lesquelles les chalands pourront débarquer et permettre la mise à terre des hommes et de leurs véhicules en toute sécurité. Il est également en mesure de renseigner sur la praticabilité des axes qui seront utilisés à l’issue du débarquement. 

Ce groupement, bien que récent dans la doctrine amphibie, joue un rôle clé dans la gestion de rupture de milieu. Comme le souligne le lieutenant-colonel Antoine du 2e RIMa, « le GAEA permet au GTIA [groupement tactique interarmes] d’être renseigné par ses propres moyens avant et pendant le débarquement des forces."

Effectivement, j'en été resté à la 6ème BLB qui avait de l'avance. 

On reste dans la montée en puissance pour les 2 brigades. 

Faut dire que question communication les infos sur la 9ème BIMa c'est souvent par hasard que je tombe dessus ( articles ou Twitter) , par contre la 6ème BLB communique beaucoup plus via ses unités. 

Bon d'un côté on est pas des masses à avoir de l'intérêt pour la défense, cela explique peut être aussi le manque d'intérêt pour les unités à beaucoup communiquer via les réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook, quand les unités ont ouvert des comptes ( pas généralisé). 

 

 

Edited by Gibbs le Cajun
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Gibbs le Cajun a dit :

par contre la 6ème BLB communique beaucoup plus via ses unités. 

Des qu'il y a la Légion tout de suite il y a plus de "publicité" :biggrin:  

Il y a 4 heures, Gibbs le Cajun a dit :

j'en été resté à la 6ème BLB qui avait de l'avance. 

Faut rendre à César ce qui est à César...   Je me demande même si ce n'est pas la 9e qui invente le concept de GAE-A.  

Il y a 6 heures, Scarabé a dit :

Normalement ces nouveaux groupes sont plus fournie qu'une simple SEAD et ils ont tous un JTAC.   Et ils font partie du second cercle des forces spéciales 

Comparaison n'est pas raison. Les groupements commando (para ou montagne) ce n'est pas la même chose que les GAE , ils peuvent et ils ont, des missions complètement détachées des missions de leur brigade, ou du cadre spécifique d'emploi, ce qui n'est pas le cas, du moins pour l'instant, des GAE.  D'ailleurs, je ne sais même pas si les GAE des BB sont comparables aux GAE  des 9e et 6e.   En annexe je m'interroge sur la cohérence avec la doctrine en vigueur, de l'engagement avant phase de ces GAE-A, il y a un peu de flou artistique dans cette affaire.  

Faut arrêter avec ces histoires des cercles FS, qui n'existent pas.  

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Fusilier a dit :

Des qu'il y a la Légion tout de suite il y a plus de "publicité" :biggrin:  

Faut rendre à César ce qui est à César...   Je me demande même si ce n'est pas la 9e qui invente le concept de GAE-A.  

Comparaison n'est pas raison. Les groupements commando (para ou montagne) ce n'est pas la même chose que les GAE , ils peuvent et ils ont, des missions complètement détachées des missions de leur brigade, ou du cadre spécifique d'emploi, ce qui n'est pas le cas, du moins pour l'instant, des GAE.  D'ailleurs, je ne sais même pas si les GAE des BB sont comparables aux GAE  des 9e et 6e.   En annexe je m'interroge sur la cohérence avec la doctrine en vigueur, de l'engagement avant phase de ces GAE-A, il y a un peu de flou artistique dans cette affaire.  

Faut arrêter avec ces histoires des cercles FS, qui n'existent pas.  

Oui effectivement, rendons à César et qui est à César . 

C'est sûr que la Légion aime bien communiquer. 

Je pense qu'effectivement il y a des limites aux niveaux 2 ème cercle FS.

Je pense que les GCP et GCM sont plus dans cette optique même si ils ne sont pas lié aux FS en mode 2ème cercle , mais qu'ils ont repris des missions au Sahel que gérer les FS, permettant ainsi à celles-ci d'avoir plus de marge pour des missions d'ordre stratégique, et agir bien au delà du Mali. 

Pour les GAE des BB je vois ça comme une SAED renforcée , mais qui reste spécifique aux missions de la BB

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

@Gibbs le Cajun  si je suis bien ce qu'est dit,  le GAE-A  c'est 80 pax. Là où ce n'est pas clair c'est si 80 en additionnant les 2 brigades ou si c'est 2 x 80 

Tout ça est éminemment intéressant. Mais, je persiste à dire qu'il y a une forme de flou dans la doctrine d'emploi.  En principe ce sont des forces pré-landing, soit quelques heures avant le débarquement. Or là dans la présentation, 3 jours, on est dans une phase force avancée.  Pourtant la doctrine amphibie est claire, pas de mélange des genres, il doit y avoir même une ligne pour dire qu'il faut éviter d'envoyer trop tôt les pré-landing afin de ne pas interférer sur le travail des forces avancées. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Fusilier a dit :

@Gibbs le Cajun  si je suis bien ce qu'est dit,  le GAE-A  c'est 80 pax. Là où ce n'est pas clair c'est si 80 en additionnant les 2 brigades ou si c'est 2 x 80 

Tout ça est éminemment intéressant. Mais, je persiste à dire qu'il y a une forme de flou dans la doctrine d'emploi.  En principe ce sont des forces pré-landing, soit quelques heures avant le débarquement. Or là dans la présentation, 3 jours, on est dans une phase force avancée.  Pourtant la doctrine amphibie est claire, pas de mélange des genres, il doit y avoir même une ligne pour dire qu'il faut éviter d'envoyer trop tôt les pré-landing afin de ne pas interférer sur le travail des forces avancées. 

 

Le GAEA veut marcher sur les pieds des commando marine et des fusilers qui revendique d'etre les premier sur la plage :bloblaugh: 

Et l'armée de terre veut marcher sur les pieds de la marine en vendant son GAEA en premiere vague des forces avancées en integrant des artilleurs du genie des cavaliers et des trans et quelque fantassins . En gros des specilitées que la marine n'as pas forcement. Et qui d'aprés eux sont plus aptes à mener la mission à terre que des marins qui manque de connaisance en combats interarmes  . 

Parce que bien souvent en coalition les anglais  (royal marines ) prenez la plage et l'armée de terre arriver avec les VBCI  sauf dans le cas d'une premiere vague en nationale ou les VHM debaquer en premiers apres la reco FM commando. 

C'est vrai que sa pose question leur usine à gaz  

Comme les fusilliers et les commando Marine ont des gilets par balle light avec flotabilitée intégrer donc bien different de ceux de l'armée de terre. Alors que va t il se passer si un biffin en zodiac du GAEA tombe accidentelment à l'eau avec le matos de l'armée de terre (gilet lourd + treillis plus chaussures differentes des marins+ le reste) et bien il risque de se noyer ? Enfin comme dirais Gibbis c'est mon heumble avis. 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Scarabé a dit :

Le GAEA veut marcher sur les pieds des commando marine et des fusilers qui revendique d'etre les premier sur la plage

Je viens juste de relire la doc.  Théoriquement  le GAE est dans les H -10  au même temps que les Fusiliers (pré-landing) Cependant, il est noté que la GAE peut-être engagé auprès des FA (Commandos) sur demande du chef terrestre (AdT) après accord du commandant de la force (marin)  C'est cette partie que je ne vois pas claire.  Si l'on est dans une zone de permissive ça ne mange pas de pain. Par contre, des que l'on est en zone non permissive  (surtout fortement non permissive) c'est marqué en gros rouge sur les documents:  exclusivité commandos marine.  Alors je ne vois pas comment les deux choses sont compatibles.  Par ailleurs, les FA sont sur une chaîne de commandement différente (PC Fs organisé par Kieffer avec les PLD éventuellement) et appliquent les procédures propres aux FS,. Alors que le GAE est vendu comme les yeux du chef terrestre et dépend de sa chaîne de commandement. Ca ne me parait pas très cohérent tout ça. 

il y a une heure, Scarabé a dit :

C'est vrai que sa pose question leur usine à gaz  

C'est mon impression 

il y a une heure, Scarabé a dit :

Comme les fusilliers et les commando Marine ont des gilets par balle light avec flotabilitée intégrer donc bien different de ceux de l'armée de terre. Alors que va t il se passer si un biffin en zodiac du GAEA tombe accidentelment à l'eau avec le matos de l'armée de terre (gilet lourd + treillis plus chaussures differentes des marins+ le reste) et bien il risque de se noyer ?

Le diable se cache dans les détails... :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Fusilier a dit :

@Gibbs le Cajun  si je suis bien ce qu'est dit,  le GAE-A  c'est 80 pax. Là où ce n'est pas clair c'est si 80 en additionnant les 2 brigades ou si c'est 2 x 80 

Tout ça est éminemment intéressant. Mais, je persiste à dire qu'il y a une forme de flou dans la doctrine d'emploi.  En principe ce sont des forces pré-landing, soit quelques heures avant le débarquement. Or là dans la présentation, 3 jours, on est dans une phase force avancée.  Pourtant la doctrine amphibie est claire, pas de mélange des genres, il doit y avoir même une ligne pour dire qu'il faut éviter d'envoyer trop tôt les pré-landing afin de ne pas interférer sur le travail des forces avancées. 

 

Je ne sais pas pour les effectifs, mais il y a un lien de travail en commun entre les 2 brigades vu un message des 2 généraux que j'ai vu passait il y a quelques jours. J'ai plutôt l'impression que c'est 40 personnels qui correspond à l'effectif de chaque GAEA. 

Maintenant du point de vue de l'emploi, j'ai plutôt l'impression que les 3 jours ne correspondent pas à la phase de celle de la force avancée, mais plutôt dans la projection hors de la tête de pont , et comme précisé à pieds ou en véhicules. Se qui laisse entendre que ça ne se fera pas au détriment des commandos marine qui seront dans les 3 jours mais plutôt dès que le top par les commandos marine est donné et qui voit la mise en place de la sécurisation de la tête de pont via les Fusiliers-Marins et dans le même temps le déploiement du GAEA qui quittera la tête de pont, soit à pieds soit en véhicule, se qui laisse entendre qu'il faudra que la plage soit préparée. J'ai l'impression que la marge de 3 jours reste plutôt lié au temps qui sera alloué en sortie de tête de pont au GAEA selon la profondeur et le moyen de déploiement ( à pieds, héliporté, véhicules) , renseigner au delà de la tête de pont étant nécessaire le temps que la force en phase de débarquement se mettent en place et s'organise avec le renseignement fourni en temps réel . Permettant d'offrir du renseignement pour taper via divers appuis ( aériens, artillerie) toute approche imprévu de l'adversaire. Donc les 3 jours c'est à mon avis plutôt la profondeur au delà de la tête de pont ou va agir la force débarquée et le GAEA en pointe. 

 

@Scarabé

Par le passé, assez récent les fusiliers marins et les commandos Marine n'avait pas de gilet de se type, et pourtant la mission était effectuée... 

J'ai pas l'impression que l'on cherche à marcher sur les plats de bande de quiconque. Maintenant on ne peut se baser sur un scénario d'un exercice qui boucle un cycle d'une année de mise en condition. L' idée reste d'être accoutumé au milieu, et vérifier les acquis. Vu le nombre de plastrons, c'est pas le jour J... 

Maintenant les Commandos régissent l'offensif, et les fusiliers-marins la sécurisation de la tête de pont  qui se fera sûrement dans le même temps que la mise en place du GAEA, qui lui a pour vocation d'être en pointe hors de la tête de pont, que ce soit à pieds ou en véhicules ( donc plage préparée) comme c'est précisé dans la vidéo.

Pas trop l'optique des commandos marine je pense le déploiement en véhicule en premier jet dans une opération amphibie importante , eux qui sont dans la discrétion et le renseignement, action stratégique. 

il y a 6 minutes, Fusilier a dit :

Je viens juste de relire la doc.  Théoriquement  le GAE est dans les H -10  au même temps que les Fusiliers (pré-landing) Cependant, il est noté que la GAE peut-être engagé auprès des FA (Commandos) sur demande du chef terrestre (AdT) après accord du commandant de la force (marin)  C'est cette partie que je ne vois pas claire.  Si l'on est dans une zone de permissive ça ne mange pas de pain. Par contre, des que l'on est en zone non permissive  (surtout fortement non permissive) c'est marqué en gros rouge sur les documents:  exclusivité commandos marine.  Alors je ne vois pas comment les deux choses sont compatibles.  Par ailleurs, les FA sont sur une chaîne de commandement différente (PC Fs organisé par Kieffer avec les PLD éventuellement) et appliquent les procédures propres aux FS,. Alors que le GAE est vendu comme les yeux du chef terrestre et dépend de sa chaîne de commandement. Ca ne me parait pas très cohérent tout ça. 

C'est mon impression 

Le diable se cache dans les détails... :biggrin:

Comment alors avec se détail les fusiliers-marins et commandos Marine ont ils put travaillé avant la mise en place de ces équipements qui est quand même assez récent :biggrin:

 

Link to comment
Share on other sites

Franchement, 2 brigades amphibies c'est trop. Je vois pas comment les mecs peuvent développer une expertise en ayant si peu de possibilités d'entrainement et avec tout ce qu'ils doivent faire à coté. Pour 'linstant ça m'a surtout l'air d’être du folklore tout ça.

A mon sens, il faudrait limiter la spécialisation amphibie à une unique Brigade et renforcer le rôle des Fus Marin dans la prise de la plage et l'appui depuis de petites embarcations.

Edited by FoxZz°
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, FoxZz° a dit :

Franchement, 2 brigades amphibies c'est trop. Je vois pas comment les mecs peuvent développer une expertise en ayant si peu de possibilités d'entrainement et avec tout ce qu'ils doivent faire à coté. Pour 'linstant ça m'a surtout l'air d’être du folklore tout ça.

A mon sens, il faudrait limiter la spécialisation amphibie à une unique Brigade et renforcer le rôle des Fus Marin dans la prise de la plage et l'appui depuis de petites embarcations.

Ca fait 12 ans que l'on en débat ici et dans les armées déjà en 1957  :biggrin: (cf ci-dessous le texte que j'avais publié en 2008 ) De plus, c'est une histoire française de longue date. Outre les variations des ministres, rois t révolutionnaires républicains ou impériaux ; la Guerre (au sens du ministère de la guerre) s'est toujours débrouillée pour tuer dans l’œuf les troupes de la marine (pour des raisons diverses et variées)  Pourtant au 18e  il y a eu parfois une force qui ressemblait aux Marines des autres pays 

Contribution au débat amphibie, le bilan de Suez; propos tenus par l'Amiral Barjot au Conseil Supérieur de la Marine (1957)

Pour une force d’intervention permanente

(...........) D’où la nécessité de se doter des moyens souples nécessaires pour assumer une telle politique avec, à la base, le triptyque porte-avions, paras et corps amphibie d’assaut. Barjot est manifestement resté traumatisé par la lourdeur du dispositif, symbolisé pour lui par la 7ème DMR, véritable monstre, qui n’a servi à rien qu’à nous retarder. Je ne veux pas faire le procès de cette 7ème DMR qui est l’orgueil de notre armée, précise Barjot lors de son intervention au Conseil supérieur de la Marine en décembre 1957. Mais j’aurais bien préféré, M. le Ministre, avoir la brigade de fusiliers marins, tout simplement, et on aurait été à Suez en 24 heures avec les marins.

Ce qu’il faut retenir dans ces propos, c’est moins leur côté polémique que d’abord l’écho indirect des difficultés rencontrées dans la coopération interarmées. Ainsi, au cours des opérations, il est vite apparu que le commandement de la 10ème DP n’avait aucune confiance dans l’appui feu des bâtiments canon (90). D’où la proposition de développer les exercices combinés, mais aussi de pouvoir disposer d’un noyau effectif d’unités d’intervention urgente qui devrait être fourni par le Centre interarmées d’opérations amphibies d’Arzew, et dont les fusiliers marins seraient naturellement une des chevilles-ouvrières, mais sans exclusive insiste Barjot (..........).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 20/02/2020 à 00:56, Fusilier a dit :

Au moins 2011  pour les gilets MSA spéciaux amphibie 

2011, ça fait pas si longtemps que ça, 

Avant ils faisant sans quand même :smile:

Le 20/02/2020 à 10:47, FoxZz° a dit :

Franchement, 2 brigades amphibies c'est trop. Je vois pas comment les mecs peuvent développer une expertise en ayant si peu de possibilités d'entrainement et avec tout ce qu'ils doivent faire à coté. Pour 'linstant ça m'a surtout l'air d’être du folklore tout ça.

A mon sens, il faudrait limiter la spécialisation amphibie à une unique Brigade et renforcer le rôle des Fus Marin dans la prise de la plage et l'appui depuis de petites embarcations.

Fusilier à donné son sentiment sur le sujet. 

Voilà le mien. 

Déjà la Marine à positionné les fusiliers-marins sur la protection, et les Commandos-Marine sur l'offensif. La volonté d'être dans se format est que la Marine a d'autres priorités apparemment. 

Pour l'amphibie et le rôle des unites type RMC, j'observe que ça évolue aussi  avec un retour au source sur des types de missions, voir l'évolution de la brigade commando, moins axé sur le modèle en place depuis la guerre Froide via des gros commandos axé bataillon d'infanterie. 

L'USMC est en pleine réflexion revoit son modèle face surtout au prétention de la Chine. 

Donc pour Suez c'est très intéressant, mais on a pas connu d'échec dans cette opération, mais ça date aussi maintenant quand j'observe les évolutions chez les autres selon leur besoin face à des menaces spécifique comme avec la Chine, dans le Pacifique pour les US. 

Maintenant apparemment on reste dans l'optique expéditionnaire, capable de s'intègrer à d'autres capacités via d'autres forces amphibie. D'où les liens entre la 9ème BIMa et la Brigade Commando, et la 6ème BLB avec l'USMC. On retrouve la même chose avec la 11ème BP et la brigade paras brits, et l'unité de paras US qui est installé en Italie. 

Et apparemment vu les échanges via des manips, des échanges d'officiers muté aux état-major de part et d'autres, cela ne semble pas être un pb majeur. Chacun apportant et se complétant.  

Les 2 brigades ça reste pas inutile car quid demain vu les problématiques en Méditerranée, le retour de la Turquie etc... Et dans le futur les potentiels risque lié aux ressources naturelles dans l'Arctique. Pas un hasard si la brigade Alpine se retrouve dans la même division que la 9ème BIMa, et la 11ème BP dans la même division que la 6ème BLB, plutôt axé vers la méditerranée. 

Alors on va me dire que ça reste que des scénarios, mais on a déjà des surprises dans l'histoire, parfois malgré des signes qui n'ont pas été pris en compte...

L'optique reste la capacité double emploi comme le sont presque toute les brigades, ben voilà on gère comme ça pour avoir la capacité à fournir si besoin sur une grosse affaire non prévue, pouvant géré soit une auto-relève soit devoir gérer l'attrition. 

Enfin bref j'ai pas tout les éléments, mais j'observe que la Marine a sa vision du sujet et pour l'instant ne fait pas évoluer les fusiliers-marins sur de l'offensif de manière plus importante, les commandos Marine restent la pointe offensive, et l'armée de Terre reste dans l'optique expéditionnaire tout en devant gérer plusieurs risques potentiel , des opérations en cours avec un effectif bien moindre qu'avant. 

D'ailleurs on notera que les pays adaptent selon leur besoin, en se moment c'est remise en phase par rapport aux tensions avec la Russie via les pays au nord de la France , d'autres adaptent selon leur besoin spécifique comme les italiens , les espagnols ont une optique mini USMC... 

Alors si chacun a un modèle, c'est qu'il y a aussi des besoins spécifique selon la politique étrangère et la geostratégie de chaque pays. 

En plus on a le prépositionné sur des zones stratégique comme les EAU et Djibouti, avec les 3 composantes des forces armées présente. 

Maintenant je vois ça selon nos réalités et besoin, après si ils veulent monter une unité spécifique, c'est de la Marine que doit venir la mise en avant d'un nouveau concept amphibie via une force de fusiliers-marins importante. 

Alors après on va dire qu'il y a une guerre de chapelles qui empêche la Marine de le faire via l'influence de l'armée de Terre, mais je ne suis pas dans les arcanes des grands chefs pour avoir un avis concret et tranché sur le sujet, idem pour les priorités des uns et des autres. 

Sinon retour après une projection en Méditerranée, riche en enseignements apparemment. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Enfin bref j'ai pas tout les éléments, mais j'observe que la Marine a sa vision du sujet et pour l'instant ne fait pas évoluer les fusiliers-marins sur de l'offensif de manière plus importante, les commandos Marine restent la pointe offensive,

de toutes manières même si la marine voulait aller dans ce sens,  il faudrait l'accord du CEMA et du ministre, inter-armées et budget oblige;  pour la création du Ponchardier et Kieffer il a fallu l'accord du ministre-CEMA

La FORFUSCO avait bien l'idée de créer un "commando pour fusiliers méritants" , selon les dires de l'Amiral Coupry. Je suppose qu'ils n'ont pas eu le budget, alors ils font dans les marges disponibles , équipes spéciales de CTM,  interdiction maritime, reconnaissance plage et , ce qui n'est plus vraiment de la protection ; d'ailleurs les équipes s'appellent maintenant EDIM 'équipe de défense et d'intervention (ou interdiction)  maritime.

 

 

 

à l’instant, Gibbs le Cajun a dit :

Tu es sûr ? 

Pourtant j'ai vu sur une photo prise au  Liban avec la FMSB, celle d'un commando Marine en béret vert, FRF1 dans les mains et par-balle de l'époque :happy:

A terre sans doute.  Mais en opé amphibie?  (j'avoue ne pas savoir)  Lors de Turquoise en 1994 ils n'avaient pas de pare balles 

MjAxNzExMTFhM2M1YjZmMzAyYWM2ZTFmZWJjMDcy

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
Le 19/02/2020 à 20:07, Fusilier a dit :

Mais, je persiste à dire qu'il y a une forme de flou dans la doctrine d'emploi.  

 

Les seules qui n'ont jamais fait aucune manip amphibie et qu' de mon vivant je n'ai jamais vu sur un BPC.  

Leur 3 em compagnie semble être mieux equiper qu'un commando Marine avec des postes MMP des PVP des TLD des Plongeurs  etc et mainteant avec 4 SRA 750

Ils vont faire quoi avec leur bateau  ? naviguer  sur le Niger entre Tombouktou et Gao traquer les GAT ????  

 

2e REP - 2ème Régiment étranger de parachutistes

· 20 juin

La 3e compagnie du #2REP spécialisée en combat en milieu nautique est désormais équipée de 4 embarcations semi-rigides en aluminium (SRA 750). Cet équipement de pointe permet une manœuvre multi-milieux visant à surclasser l’adversaire #frenchforeignlegion

Ea8X-VdXkAEIfN_?format=jpg&name=large

 

Ea8X-VnWAAIYyni?format=jpg&name=4096x409

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Scarabé a dit :

Ils vont faire quoi avec leur bateau  ? naviguer  sur le Niger entre Tombouktou et Gao traquer les GAT ????  

 

Dans le temps les manips amphibies  les Commandos les faisaient avec les paras (débarquement à Suez REP et Commandos) 

Ceci dit, il est vrai que l'on ne voit pas bien quelle est la place de cette compagnie, qui ne figure pas dans les organigrammes amphibies, ni l'utilité des engin qu'ils viennent de recevoir.  Pour du fluvial, je doute de la pertinence (tout comme les engins du 13)  ça ne me semble pas adapté pour absorber les chocs des troncs et divers obstacles que l'on trouve en rivière.  Mis a part armer les commandos nautiques à La Réunion et en Nouvelle Calédonie, je vois pas l'utilité et je ne sais même pas si le REP y a des détachements.

Mais, dans l'armée il y a aussi des danseuses ^_^ 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,763
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Yucca
    Newest Member
    Yucca
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...