Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Après 2016, c'est 2017 qui arrive, les nouveaux films d'actions, de guerre, ..]


Recommended Posts

  • 1 month later...
  • 2 weeks later...

Retex de Deadpool.

Il est enfin là, le psychopathe le plus cool qui soit, l'humain (vaguement) aux pouvoirs juste-ce-qu'il-faut pour faire de la bonne action sans entrer dans le délire visuel qui lasse, plus le plus puissant de tous.... Celui de briser le 4ème mur, et donc de parler à l'audience et/ou d'agir comme s'il savait qu'il était dans un film (y z'en abusent peut-être un peu dans le film). 

Le film est vraiment bien foutu, et la prod a décidé de pas faire trop édulcoré, ce qui est parfois difficile avec une origin story où une bonne dose de pathos est généralement requise et a souvent du mal à créer de l'émotion chez qui a passé ses 12-13 ans. Donc il y a quelques moments comme ça, mais ils sont bien courts, et surtout, ils sont continuellement tempérés par les dialogues et leur humour, par leur brièveté même (ils sont disséminés, par concentrés en un gros paquet chiant), et par le tempo effréné du film dont le réalisateur a décidé qu'il piétinerait tout sur son passage pour ne pas lâcher l'ambiance qu'il a voulu créer.... Et cette ambiance, c'est résolument mener une histoire tout en chiant allègrement et narquoisement sur tout ce qui compose les codes de l'univers télé-ciné de Marvel (jusqu'aux désormais rituelles scènes "post credit", cad dans le générique de fin et après). Je dis bien chier: pas se moquer, pas parodier, pas mettre de la distance mâtinée d'un soupçon de dérision (cf Jessica Jones).... Nan, nan! Ici on fait son truc en se soulageant en toute non-innocence sur les recettes et ingrédients désormais habituels des productions Marvel. Il était temps qu'ils fassent un peu d'autodérision. Et ils la font à la masse: l'humour est très en-deçà de la ceinture, le cynisme façon adolescent se respire, c'est crade et sanglant, il n'y a pas de vrais gentils (ou même des gentils juste bourrus et un peu brutaux)..... Enfin, si, y'en a deux, mais ils sont là comme soutien ponctuel et pour qu'on se moque un peu d'eux. Le reste, c'est tout autour de l'ex-soldat-devenu-homme-de-main-puis-transformé-en-monstre. Mais un monstre très revanchard et très drôle qui, pour une fois, m'a rendu Ryan Reynolds sympathique. Il est irritant (Deadpool.... Mais en fait, Reynolds aussi), il est amoral et parfois immoral, il n'a aucune envie de sauver le monde, et il le fait très bien (ne pas sauver le monde). 

L'action est over the top, et rarement totalement sérieuse (c'est le style assumé du film), elle est bien cradasse (pour une fois, ils profitent du fait que l'un des pouvoirs du perso lui permet d'encaisser des trucs hallucinants..... Aidé par son esprit très très dérangé) avec des articulations qui craquent et des morceaux qui giclent, des coups vicieux et un agréable -assez rare, finalement, à l'écran- mélange intensif entre combat à mains nues, acrobaties, armes blanches, pouvoirs mutants et armes à feu, qui se marque par sa grande fluidité, la limitation des plans séquencés façon "just in time" (devenus trop à la mode et qui bousillent les yeux sans aider à la compréhension), et globalement de bon choix par la réalisation et les équipes de cascade/chorégraphies. 

C'est un non-héros par essence assez cartoonesque, et l'équilibre entre "réalisme" visuel, ou plutôt l'aspect concret/tangible (puisqu'il s'agit d'un film "live action"), et caractère un peu Tex Avery, est bon; j'ai franchement pas vu le temps passer, pour ce qui est au final une histoire classique dans cet univers -donc quand même chargée et riche en péripéties et protagonistes-, preuve que quand c'est bien écrit, ça glisse comme papa dans maman (désolé pour la métaphore, mais l'esprit du film ne se prête qu'à du cradasse/potache à haute densité). 

C'est le moins cher des films Marvel (un fait que Deadpool lui-même rappelle fréquemment), et pour moi l'un des plus réussis: quand on pense qu'on en était arrivé à Ant Man (pas mauvais en soi, et Paul Rudd est bon, mais..... Soyons sérieux!) ou l'équipe de bras cassés (dont un arbre qui semble s'être échappé de chez Tolkien) au fin fond de la galaxie (et pourtant j'ai bien aimé), il était grand temps que la prod nous concède ça avant de s'enfoncer encore plus dans la branlette autocélébratoire qui les force au "toujours plus" (de films, de séries, de persos centraux, de membres des équipes en cours....) qui arrivera inévitablement et assez rapidement à l'éclatement de la "bulle superhéros" au cinoche, par simple saturation. Ben à tous les sens du terme, Deadpool, c'est la valve qui fait un peu baisser cette pression.... Façon évacuation des eaux usées et avec un grand bruit de pet. 

Edited by Tancrède
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Attention, je tiens à préciser que c'est pas non plus le chef-d'oeuvre de l'année: c'est un bon moment de fun qui permet de se lâcher un peu sur tout ce qui peut vous énerver dans l'omniprésence de films de super-héros (à part..... Le fait qu'il s'agit quand même d'un film de super-héros), et c'est un excellent film d'action avec pas mal d'originalité côté visuel. Notons aussi -soyons pas hypocrites et admettons que même s'ils peuvent nous énerver, on les regarde, ces films- qu'il ne pourrait pas fonctionner sans précisément l'existence de cette surabondance de films (surtout côté Marvel, parce que DC a franchement -et avec constance- foiré son invasion audiovisuelle, pour l'instant) qui lui procurent le matériel avec lequel il se torche le cul. 

Note du geek: je sais que c'était nécessaire pour l'intrigue d'avoir cet antagoniste (quoique, franchement, ils auraient pu s'en passer), mais voir Angel Dust (jouée par Gina Carano) capable de tenir tête à Colossus (même si ça avait été 5 secondes, ç'aurait été trop), c'est franchement outrageant (si, si ma bonne dame: outrageant! Du temps du Général, ça se serait pas passé comme ça). La voir même l'emporter est choquant, même si c'est par un retournement de situation nettement plus dans l'esprit du film (qui mériterait en soi une longue discussion stérile de nerds sur les lois scientifiques du monde Marvel), heurte le geek adolescent en moi qui se souvient des heures perdues devant les comics de la franchise. 

Link to comment
Share on other sites

Le 18 février 2016à13:31, Tancrède a dit :

Attention, je tiens à préciser que c'est pas non plus le chef-d'oeuvre de l'année: c'est un bon moment de fun qui permet de se lâcher un peu sur tout ce qui peut vous énerver dans l'omniprésence de films de super-héros (à part..... Le fait qu'il s'agit quand même d'un film de super-héros), et c'est un excellent film d'action avec pas mal d'originalité côté visuel. Notons aussi -soyons pas hypocrites et admettons que même s'ils peuvent nous énerver, on les regarde, ces films- qu'il ne pourrait pas fonctionner sans précisément l'existence de cette surabondance de films (surtout côté Marvel, parce que DC a franchement -et avec constance- foiré son invasion audiovisuelle, pour l'instant) qui lui procurent le matériel avec lequel il se torche le cul. 

Pour ça faudra voir les autres gros films de l'année, qui promet d'être riche en film de super-héros. Mais disons que vu les films sortis l'an dernier (à une ou deux exceptions près), je ne m'attends pas à quelque chose d'excellent. 

Link to comment
Share on other sites

Désolé, pas au courant.

Sur le wiki néerlandais, il y a des photos du tournage :

https://nl.wikipedia.org/wiki/Michiel_de_Ruyter_%28film%29

Je fait une rapide recherche google mais je le trouve  pasen streaming, par contre je suis tombé sur un film russe nommé l'amiral racontant la vie d'Alexandre Koltchak.

https://www.zone-telechargement.com/films/dvdrip-mkv-x264/79608-lamiral.html

Attention, extrêmement romancé, la bataille navale entre son destroyer et le croiseur cuirassé SMS Friedrich Carl n'a jamais eu lieu (mais grandes scènes d'action avec des marins brulés et amputés durant la canonnade)

Sinon, pour 2017, on balance du lourd coté SF mais aucun scénario originale :

*Avatar 2,

*Blade Runner 2, mystère et boule de gomme sur celui ci

*Wolverine 3,

*Transformers 5,

*Ghost in the Shell Live (Je croise les doigts pour que ce film ne sabote la notre lieutenant cyborg adorée, On aura une blonde pour ce rôle ... : http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=27868.html )

*Prometheus 2

Edited by collectionneur
Link to comment
Share on other sites

Bon, je me suis finalement décidé à mater Admiral (aussi titré Michiel DeRuyter), et.... C'est pas fameux. Y'a du fric sur l'écran (dans la mesure de ce qu'on peut trouver comme investissement dans ce registre aux Pays Bas), y'a de grandes scènes de batailles navales et une très bonne reconstitution des environnements urbains néerlandais du siècle d'or, mais à part ça, j'avoue qu'à côté, The Patriot semblerait presque y aller mollo question pathos, nombrilisme national et manichéisme. J'entends bien qu'une oeuvre avec un thème patriotique et centrée sur quelques individus dominant leur époque et dont le réalisateur prend le parti reposera nécessairement sur un certain degré de subjectivité, mais point trop n'en faut, et surtout.... Faut BIEN le faire. Là, on est dans de l'écriture simplette et superficielle de ce côté: les Anglais, les Français et les Hollandais orangistes sont très très méchants, décadents et fourbes (surtout Charles II d'Angleterre, pourtant incarné par l'excellent Charles Dance, cad Tywin Lanister.... Ici en satrape accompagné de son harem portable... Mention aussi pour Guillaume d'Orange dont l'homosexualité est suggérée, ce qui, dans le contexte, sous-entend "décadent et pervers"), les républicains, essentiellement ramenés aux frères DeWitt, sont très très gentils et malins et forts et vertueux et mariés avec plein d'enfants, une vie de famille heureuse et un parfait bonheur conjugal qu'ils rêvent sans arrêt de retrouver même si le monde entier conspire sans arrêt pour forcer ces titans de l'Histoire à montrer leur génie surhumain. Et évidemment, DeRuyter, brave héros aussi apolitique que patriote, qui rentre dans le même moule. Je passe les scènes du siège de Maastricht avec des Français robotisés qui chassent en compagnies entières quelques femmes et les enfants dans les rues pour les exécuter en répétant sans arrêt "vive la France" (une exclamation dont je doute qu'on la prononçait à l'époque: "vive le roi", oui, de même que des cris de régiments et/ou de régions). 

C'est bouffi, simplet, les procédés sont grossiers et maladroits, et, pour entrer dans la partie plus facilement objective de la critique.... C'est mal écrit et mal raconté: le réalisateur a voulu foutre une histoire fleuve complète de la carrière d'amiral de DeRuyter, soit plus de 20 ans de carrière comme officier général, dans lesquels on trouve 2 guerres majeures contre les Anglais, une quantité d'opérations, et la gigantesque Guerre de Hollande, un des points d'orgue du film. Ce fut une apocalypse dans la mémoire néerlandaise, en raison de "l'année des désastres" que fut 1672, avec l'innondation volontaire du pays par ouverture des digues pour stopper l'invasion.... Une catastrophe économique dont la puissance hollandaise ne s'est jamais remise.... Mais aussi le lynchage des frères DeWitt par la faction orangiste qui permit la prise du pouvoir par Guillaume d'Orange. Le fait est présenté dans la lumière la plus manichéenne possible, mais aussi la plus superficielle et stupide. On ne peut pas en vouloir à un réalisateur de prendre parti, mais il doit bien le faire.

L'écriture est mauvaise, et ça s'empile donc sur le fait qu'il y a volonté de foutre plus de 20 ans d'une histoire chargée dans un format de 2h, ce qui enlève beaucoup de force potentielle au récit, s'ajoute à la faible qualité d'écriture pour accroître l'effet de stupidité et de superficialité, et prive beaucoup de scènes de punch, qui auraient pu autrement être l'occasion de grandes choses. Le seul raid sur la Medway, une des opérations militaires les plus couillues et réussies de l'Histoire, aurait pu constituer en soi l'axe majeur d'un film moins enclin à faire de la frise chronologique générale sa priorité (et potentiellement créer une petite franchise en appelant ainsi une suite de films punchy). Cerise sur le gâteau, l'acteur principal, pris pour sa ressemblance avec DeRuyter, n'a réussi qu'à calquer le côté taciturne et austère du personnage, pas son charisme..... Ce qui en fait juste un gras-double à l'allure perpétuellement déprimée. 

Malgré tout, je recommande le visionnage pour ceux qui s'intéressent au visuel de cette époque, aux batailles navales.... Parce que, comme pour d'autres genres, c'est pas comme si on pouvait faire la fine bouche devant une avalanche de films et séries. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, collectionneur a dit :

C'est bon, disponible en streaming, mais le son n'est pas au top.

A ce propos, arrestation d’un jeune homme à l’origine d’un site de streaming illégal en français, http://www.20minutes.fr/societe/1795335-20160227-arrestation-jeune-homme-origine-site-streaming-illegal-francais

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,968
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aure-Asia
    Newest Member
    Aure-Asia
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...