Sign in to follow this  
Gibbs le Cajun

Acteurs français ayant servi sous les drapeaux et combattu.

Recommended Posts

J'ouvre ce file pour parler de Jean Gabin acteur célèbres ( je met le lien pour les plus jeunes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Gabin ) qui rejoignit le Régiment de Blindés de Fusiliers Marins ,unité servant à la 2°DB du général Leclerc ,division compagnon de la libération qui participa à la libération de la France et à la conquête de l'Allemagne .

Voici un lien qui relate son parcours durant la seconde guerre Mondiale :

http://www.rbfm-leclerc.com/gabin.html

Bon j'ouvre ce file aussi pour avoir plus d'informations sur sa période comme chef de char , des témoignages de ces camarades et de ces chefs , enfin avoir une autre vision que celle que je connais de lui ,celle d'acteur .

Enfin voilà si vous avez des infos je suis preneur .

Il avait de la gueule le Gabin ,que ce soit comme acteur ou comme combattant :

gabin1.jpg

gabin100.jpeg

 

 

T'as de beaux yeux tu sais !

Edited by Berkut
changement de titre à la demande du créateur du sujet
  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

1934-Film_Zouzou.thumb.jpg.811f9eab45ead

1934, dans le film Zouzou.

 

 

Citation

De 1924 à 1925, Jean Gabin effectue son service militaire dans la marine nationale à Cherbourg, et pendant une permission du début de l'année 1925, il épouse une admiratrice, la future actrice Marie-Louise Basset, dite Gaby, avec qui il n'aura pas d'enfant.

Le 3 septembre 1939, il est mobilisé dans la marine nationale à Cherbourg. C'est encore la drôle de guerre et il obtient une permission exceptionnelle pour terminer le film Remorques, avec Michèle Morgan. Ils ont une brève idylle.

Le 2 février 1941, refusant de tourner pour les Allemands pendant l'occupation, il s'expatrie à Hollywood aux États-Unis où il va retrouver les Français Jean Renoir, Julien Duvivier, Charles Boyer, Jean-Pierre Aumont

Là-bas, il tourne deux films, La Péniche de l'amour avec Ida Lupino, et L'Imposteur, de Julien Duvivier, long-métrage de propagande gaulliste saluant aussi la bénéfique entrée en guerre des États-Unis. Ce film est produit par le service de propagande américain. Au générique seulement deux français : Julien Duvivier et Jean Gabin.

Durant cette période, il fréquente Ginger Rogers brièvement, puis Marlène Dietrich pendant l'été 1941 jusqu'en février 1947, emménageant avec elle en Californie dans une villa que Greta Garbo leur loue. Le 18 janvier 1943, le tribunal d'Aix prononce le jugement de divorce avec sa deuxième épouse Jeanne Mauchain, à ses torts entiers et reconnus9.

Déjà très célèbre, il pourrait tenter une carrière d'acteur aux États-Unis, mais tourne peu malgré son contrat avec la Fox. Par patriotisme, il s'engage en avril 1943 dans les Forces navales françaises libres10 du général de Gaulle pour libérer son pays. Embarqué comme canonnier chef de pièce sur le pétrolier militaire Elorn, il traverse l'Atlantique en convoi à destination de Casablanca, attaqué au large par les sous-marins et par les avions allemands aux approches de la Méditerranée. Puis sous les ordres de l'enseigne de vaisseau et futur vice-amiral André Gélinet, le second maître Jean Moncorgé sert comme chef du char Souffleur II du 2e escadron du régiment blindé de fusiliers-marins qui appartient à la célèbre 2e division blindée du général Leclerc.

Au printemps 1945, il participe à la libération de la poche de Royan puis à la campagne d'Allemagne qui le conduira au Nid d'aigle d'Hitler à Berchtesgaden. À la fin de la guerre, il est décoré de la Médaille militaire et de la Croix de guerre. En juillet 1945, âgé de 41 ans, le « plus vieux chef de char de la France Libre » est démobilisé et revient au monde du spectacle avec des cheveux blancs11. Toute sa vie, il restera très attaché à la marine nationale et proche de celui qui fut son chef, le vice-amiral Gélinet et sa famille.

( source Wikipédia )

10430434_838538052868361_520836697078558

Le second maitre Moncorgé/Gabin avec Marlène Dietrich.

 

ob_ddbeab_gabinsirocob.thumb.JPG.ea3b779

1943, stage fusilier marin au centre Siroco en Algérie.

ob_afca7c_jean-gabin-souffleur.thumb.jpe

Le second maitre Moncorgé devant son char Souffleur II.

ob_54ad7c_gabin22.thumb.jpg.fb536c3a79f3

Le Souffleur II, exposé à Alençon.

 

A Brest, en novembre 1975, répondant au ministre de la défense à propos de la marine, Jean Gabin a dit ceci : «… C’est une très belle armée. Ce qu’il y a de magnifique chez les marins, c’est que tous les gars dépendent les uns des autres, tout le monde fait son boulot. C’est très chouette la Marine, j’adore la Marine ! »

A sa mort, ses cendres furent dispersées au large de la rade de Brest, depuis l’arrière de l’aviso Détroyat (F784), avec la présence du vice amiral d’escadre Gélinet, son chef en 1945 devenu son ami.

( source Aux Marins )

CCI06102014_0008.thumb.jpg.4980d59812283

 

Pour en savoir plus, le livre de René Bail :

Electre_978-2-35743-021-1_9782357430211.

 

Edited by Janmary
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'aurais du ouvrir un fil sur les acteurs passés par les Fus: Gabin, Délon, etc.... :laugh:

Edited by Fusilier
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Fusilier a dit :

T'aurais du ouvrir un fil sur les acteurs passés par les Fus: Gabin, Délon, etc.... :laugh:

Oui j'y ai pensé pour Delon .

Mais il me semblait que Delon était pas fusilier mais matelot sur les navires de la force amphibie en Indochine .

Enfin il a quand même connu la guerre .

Edited by Gibbs le Cajun

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Oui j'y ai pensé pour Delon .

Mais il me semblait que Delon était pas fusilier mais matelot sur les navires de la force amphibie en Indochine .

Enfin il a quand même connu la guerre .

Matelot radio ou transmetteur en unité de Fusiliers, compagnie de protection Saigon.  Il y a aussi Le Bris qui était en Commando de 47 à 1951( Penf, Jaubert, Trepel) 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Fusilier a dit :

Matelot radio ou transmetteur en unité de Fusiliers, compagnie de protection Saigon.  Il y a aussi Le Bris qui était en Commando de 47 à 1951( Penf, Jaubert, Trepel) 

Oui je viens de voir cela sur la page wiki . Il est aussi écrit qu'il a servi comme paras en Algérie . Mais on ne précise pas si s'est comme Commando Marine ou paras dans l' armée. Bon après rien d'impossible qu'il soit passé dans les paras , engagez-vous rengagez-vous s'était pas un problème à l' époque, idem pour rempiler dans un cadre hors Marine ,Terre ou Air .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Oui je viens de voir cela sur la page wiki . Il est aussi écrit qu'il a servi comme paras en Algérie . Mais on ne précise pas si s'est comme Commando Marine ou paras dans l' armée. Bon après rien d'impossible qu'il soit passé dans les paras , engagez-vous rengagez-vous s'était pas un problème à l' époque, idem pour rempiler dans un cadre hors Marine ,Terre ou Air .

C'est du flan. Sur le wiki on peut trouver vraiment n'importe quoi.  Delon a fait son tour dans la Marine et pratiquement dans la foulée il a commencé a faire du cinéma  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fusilier a dit :

C'est du flan. Sur le wiki on peut trouver vraiment n'importe quoi.  Delon a fait son tour dans la Marine et pratiquement dans la foulée il a commencé a faire du cinéma  

Non je ne parle pas de Delon mais de Lebris .

Mais en ce qui concerne Delon Dans un jeu de société connu ( je ne sais plus quel nom ) il y a grosse erreur sur ce qu'a fait Delon au niveau militaire puisqu'il est dit dans ce jeux qu'il avait était para  :sinterrogec: ...

Le jeux s'est du genre tu tire des cartes et s'est de la culture générale comme question . Le jeux date des années 90 et s'est en yougo lors d'une partie avec mon chef de section et des gars de la commandement que j'ai corrigé cela , lorsque j'ai lu sa je me suis dit bonjour pour de la culture générale ...

En fait je suis persuader que l'on sait que Delon a était en Indochine sans en savoir plus mais on de suite fait l'amalgame paras/indo vu qu'il joue dans le film les Centurions ...

Comme si il n'y avait eu que des Paras en Indo ...

Et de la ben sa y est Delon était devenu un ancien para ...

Pour wiki oui je sais ,il y a du très bon comme du très mauvais .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alain-Delon_exact1024x768_l.thumb.jpg.ed

Citation

Demandez à un Ouzbek, un Péruvien ou un Inuit de vous citer le nom d'un acteur français: Alain Delon, bien sûr. Ne parlons pas du Japon, où il est vénéré: on l'y surnomme même «le Samouraï du printemps». Ni de la Chine, où il reste l'un des seuls artistes français connus, tout comme au Cambodge ou en Thaïlande, où les gens fument des «Alain Delon». Quant aux réalisateurs Quentin Tarantino, John Woo ou Sofia Coppola, ils l'adorent...

( Source Slate.fr )

 

En 1953 dix sept ans, il il s' engage dans la Marine Nationale.

Après un passage au Centre de Formation Maritime De Pont-Réan, puis une affection à l' école des transmissions des Bormettes.  Il partira  en Indochine comme matelot, chez les fusiliers marins affecté dans la compagnie disciplinaire de garde et surveillance de l' arsenal de Saigon, où il restera deux ans.

 

delon_10.thumb.jpg.5041f66eb78d4f93ec33a

Alain Delon, assis au centre, en Indochine dans les années 50.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Non je ne parle pas de Delon mais de Lebris .

 

 Il y a eu trois Le Bris aux Commandos, Lucien,  Jean-François et Pierre, presque à la même époque, Je suis d'avis que c'est une confusion, le gars du Musée des Fus c'est mélangé les pinceaux...

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

On pourrait aussi mentionner Jean Marais (qui cumule pourtant les attributs -éphèbe, homosexuel- pouvant le faire rentrer -injustement- dans les pires clichés pour l'armée), qui s'est engagé dans la 2ème DB en août 44 et a reçu la Croix de Guerre, après avoir, pendant l'occupation, exercé son métier sans peur de se confronter aux critiques et attaques des collaborationnistes. 

Edited by Tancrède
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Tancrède a dit :

On pourrait aussi mentionner Jean Marais (qui cumule pourtant les attributs -éphèbe, homosexuel- pouvant le faire rentrer -injustement- dans les pires clichés pour l'armée), qui s'est engagé dans la 2ème DB en août 44 et a reçu la Croix de Guerre, après avoir, pendant l'occupation, exercé son métier sans peur de se confronter aux critiques et attaques des collaborationnistes. 

Ben moi j'ai pas de pb avec Jean Marais parce qu'il était homo ,le file je l'ais ouvert au départ pour parler de Jean Gabin .

Comme le souligné Fusilier sa serait bien d'ouvrir un file sur ces sujets ,les gens connus qui ont servi ( et pas que dans la Marine hein Fusilier :chirolp_iei:).

Au pire je demande à ce que l'on modifie le titre ,comme sa le file sera un file généraliste sur ce sujet .Jean Pierre Aumont l'acteur :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Aumont

 

Citation

 

La Guerre[modifier | modifier le code]

À la suite de l'invasion allemande, du fait de ses origines juives, il s'exile aux États-Unis en 1940.

En 1943, il est la vedette de deux films de guerre ayant pour cadre le conflit en France : Un commando en Bretagne (Assignment in Brittany) de Jack Conway et La Croix de Lorraine (The Cross of Lorraine) de Tay Garnett avec Gene Kelly.

Il s'engage dans les Forces françaises libres en juin 1943 et fait partie des troupes qui libèrent la France, notamment en tant que lieutenant, aide de camp du général Diego Brosset, commandant la 1re division française libre. Il survit à la chute de la Jeep qui provoque la mort du général Brosset le 20 novembre 1944 au pont du Rahin, àChampagney en Haute-Saône3.

Blessé deux fois, il reçoit la croix de guerre 1939-1945 et la Légion d'honneur.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Berkut a dit :

changement de titre effectué.

Merci Berkut :souritc: .

Il y a 3 heures, Fusilier a dit :

Et celui-ci , commencer comme matelot et finir écrivain de la Marine ce n'est pas si mal 

bernard-giraudeau.gif

bernard-giraudeau.-1.jpg

Superbe acteur aussi Bernard Giraudeau !

 

 

 

 

Victor Lanoux a fait 3 ans dans les Paras et il fait la guerre d'Algérie .

Résultat de recherche d'images pour "victor lanoux dupont lajoie"

http://telescoop.tv/browse/1111116/19/salut-les-terriens.html

 

 

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Giraudeau-Mordzinski.thumb.jpeg.1d306f0a

 

Militaire puis comédien

Né le 18 juin 1947 à La Rochelle en Charentes-Maritimes, fils de militaire, Bernard Giraudeau s'engage à 15 ans dans la Marine nationale et fait deux fois le tour du monde à bord de la Jeanne d'Arc. S'il exerce divers métiers aux Halles ou dans une agence de publicité, il commence le théâtre à La Rochelle à 20 ans. Il s'inscrit au Conservatoire de Paris, où il obtient un premier prix de comédie classique et moderne (1974).

Il apparaît au côté de Jean Gabin en 1973 dans le polar de José Giovanni "Deux hommes dans la ville", puis enchaîne dans son registre préféré, la comédie -- "Et la tendresse, bordel?" (1978), "Viens chez moi, j'habite chez une copine" -- où il rencontre le succès. Capitaine séducteur dans "Passion d'amour" (1980), d'Ettore Scola, Bernard Giraudeau passe du héros romantique au loubard, justicier solitaire dans "Rue Barbare" (1983), qui le révèle au grand public. Il est l'un des acteurs les plus populaires des années 1980.

Acteur à la palette large, se glissant aisément de l'univers d'un cinéaste à l'autre, il avait été dirigé notamment par Claude Miller, Nicole Garcia, Patrice Leconte, Olivier Assayas ou François Ozon.

 

Acteur aux multiples facettes

Souvent comparé à Gérard Philipe, il démontre dans ces rôles plus dramatiques, son extraordinaire capacité de métamorphose.

Le flic alcoolique qu'il joue dans "Poussière d'ange" (1987) un polar crépusculaire d'Edouard Niermans, préfigure ses personnages antipathiques ou ambigus des années 90 : prélat poudré ("Ridicule"), patron pervers ("Une affaire de goût"), beauf homosexuel ("Gouttes d'eau sur pierres brûlantes"), psychopathe diabétique ("Ce jour-là").

Parallèlement, Bernard Giraudeau retourne régulièrement sur les planches où il a débuté en 1971 à Paris avec Jacques Fabbri dans "Pauvre France".

Réalisateur, il a également signé deux longs-métrages de fiction, avec "L'Autre" en 1990 et "Les caprices du fleuve" en 1996. Mais il a aussi mené plusieurs documentaires. Ecrivain à succès, il est l'auteur d'une dizaine de romans et de récits,parmi lesquels "Le Marin à l'ancre" (2001), "Les Hommes à terre" (2004) et "Les femmes de nage" (2007). Son dernier livre "Cher Amour", édité chez Métailié dont il était l'un des auteurs-phare, où un narrateur adressait récits de voyage et de théâtre à une femme rêvée, avait remporté le Prix Pierre Mac Orlan en 2009.

 

Chevalier de la Légion d'honneur

Atteint d'un cancer du rein en 2000 puis du poumon cinq ans plus tard, il a toujours parlé sans tabou de sa maladie, et s'était fait le porte-voix de La Maison du cancer (www.la-maison-du-cancer.com), un site destiné à informer les malades sur la façon de vivre le cancer au quotidien. En mars lors de la Semaine nationale de lutte contre le cancer, l'acteur s'était fait le porte-parole des patients "confrontés aux dysfonctionnements croissants de l'hôpital".

En juillet 2009, le comédien avait lu des lettres du poète Cesare Pavese, au festival de la correspondance à Grignan (Drôme).

Chevalier de la Légion d'honneur, Bernard Giraudeau a eu deux enfants de la comédienne Anny Duperey, Gaël et la comédienne Sara, qui a remporté le Molière 2007 de la révélation féminine théâtrale.

(Nouvelobs.com)

41152863.thumb.jpg.6e5c7fcc64155013ca4b8

En Janvier 2001, TF1 diffuse un téléfilm intitulé : " une fille dans l' azur ", Bernard Giraudeau y campe un " Pacha " du Foch, la " fille " sera campé par Claire Borotra.

 

UNE FILLE DANS L'AZUR                                                                                                                         ***
TF1 - Lundi 8 janvier 2001 à 20h50

Téléfilm réalisé par Jean-Pierre Vergne avec Claire Borotra, Richard Bohringer et Bernard Giraudeau.
"Léa Daumas a depuis l'enfance une vocation : voler. Aux commandes de son hélicoptère, elle va sauver des vies qu'elles soient civiles ou militaires. Affectée à bord du porte-avions Foch, c'est au sein de cette ville hermétiquement close de 2 000 habitants que le destin va mettre Léa en présence des deux hommes qui l'aiment : Nicolas et David."

Adaptation magnifiée des aventures professionnelles du LV Zanatta-levet, première femme pilote de Super-Frelon et conseiller technique, ce téléfilm met en scène la vie d'une pilote de la 33 F. Fera sourire tous les marins, mais étonnera aussi peut-être par le bon esprit du film.

Ironie du sort, Bernard Giraudeau, pacha du Foch dans le film, est un ancien marin: 
"Je me suis engagé à 15 ans dans la Marine. J'ai commencé comme arpette à l'école des mécaniciens à Saint-Mandrier. J'ai fait 2 tours du monde avec la Jeanne. Alors, jouer le pacha du Foch, c'est émouvant !". 

bernard-giraudeau_imagelarge.thumb.jpg.3

histo76.thumb.jpg.aaf796b42d83902c3859ca

Bernard Giraudeau, Claire Borotra

 

Girau

La mort de Bernard Giraudeau, ancien matelot et écrivain de marine (actualisé)

Jean-Dominique Merchet 17 juillet 2010

On apprend la mort, ce matin, de Bernard Giraudeau, à l’âge de 63 ans, des suites d’un cancer. Né en 1947 à La Rochelle, fils d’un militaire de l’armée de terre, il entre à 16 ans à l’Ecole des apprentis mécaniciens de la Flotte dont il sort premier. De 1964 à 1966, il participe aux deux premières campagnes d’application du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, comme «bouchon gras» (mécanicien). Après deux tours du monde, il embarque ensuite à bord de la frégate Dusquesne puis du porte-avions Clemenceau.

Intéressé par la carrière d’acteur, il entre en 1970 au Conservatoire d’art dramatique. On sait le succès qu’il rencontrera. Dans les années 2000, il se met à l’écriture et obtient là encore un grand succès auprès du public. Revenant à ses premières amours, il accepte le titre d’Ecrivain de marine, en 2004, dont il portait volontiers l’uniforme.

Il était le parrain de la première promotion de l’Ecole des mousses, qui vient d’être recréée.

«Marin de cœur et de raison, il était très loyal et fidèle à la Marine» confie le capitaine de vaisseau Loïc Finaz, lui aussi membre des Ecrivains de marine. «Au delà de l’amitié dont il me faisait l’honneur, je pense que Bernard Giraudeau était un très grand écrivain. Ses »Dames de nage« est un livre d’une grande humanité, incroyablement bien écrit. Il est possible que, demain, on se souvienne plus de lui comme écrivain que comme acteur».

dsc07610.thumb.jpg.0d6d67c8ca1c4eed85c75

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bernard Giraudeau a tenu le rôle du général Leclerc dans "Leclerc rêve d'Indochine" .

http://www.jemproductions.fr/fiction/leclerc/

     

 

 

Et aussi dans la Dernière Mission , ou il tient le rôle de  Antoine de Saint-Exupéry :

https://www.youtube.com/watch?v=AkfufESrEg8&feature=youtu.be

 

 

 

Il disait : " J'aime la mer s'est tout ... on y voit la terre différemment ,les hommes aussi ." 

 

 

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Caprices_d%27un_fleuve

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

sans vouloir faire le pisse froid , je pense que les acteurs qui ont participé a la seconde guerre mondiale ne sont pas (légion) mais par contre les acteurs qui ont joyeusement participé a la collaboration ( active ou passive) ,et qui n'ont jamais été inquiété.. alors là ça se bouscule au portillon ...:dry:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, die kraft a dit :

sans vouloir faire le pisse froid , je pense que les acteurs qui ont participé a la seconde guerre mondiale ne sont pas (légion) mais par contre les acteurs qui ont joyeusement participé a la collaboration ( active ou passive) ,et qui n'ont jamais été inquiété.. alors là ça se bouscule au portillon ...:dry:

S'était une période trouble , et je préfère parler de ceux qui ont pas collaboré plutôt que de ceux qui l'on fait .De toute façon personne n'ignore qui sont ceux qui ont collaboré .

Pour le fait qu'ils n'ont pas était inquiétez s'est aussi le cas d'un paquet de personnes dans toute les strates de la société française.

On savait très bien qu'il y avait plusieurs squelettes caché dans l' armoire , mais le Général De Gaulle a préféré pas s'appesantir sur cela afin d'éviter un long chemin de passage dans les tribunaux et qui aurait secoué en permanence la société française .

Lorsque De Gaulle parle de la France qui a résistée ,s'est pas anodin puisqu'il ne fait pas de distinguo, hop tout le monde a résisté ,il s'est éviter la division au sein de la société, même si personne n'était dupe de qui avait fait quoi durant cette période sombre de l' histoire de France .

Quand on a parlé de la Francisque de François Mitterrand dans les années 80 sa n'a pas remuer jusque dans Landerneau .

Certes il y a bien quelques personnes qui sont passés au tribunal et on connu l' opprobre mais sa n'a pas secouer la France .

Je pense qu'au vu de l'implication de tant de monde à tout les niveaux de la société on en aurait pas fini avec tout sa .

Enfin je ne sais pas si De Gaulle a eu raison de faire comme sa , il n'empêche qu'a ce jour on connait qui a fait quoi dans ces heures sombre de l' histoire et cela restera gravé dans l' histoire même si dans les mémoire cela s'estompe avec les nouvelles générations.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

S'était une période trouble , et je préfère parler de ceux qui ont pas collaboré plutôt que de ceux qui l'on fait .De toute façon personne n'ignore qui sont ceux qui ont collaboré .

Pour le fait qu'ils n'ont pas était inquiétez s'est aussi le cas d'un paquet de personnes dans toute les strates de la société française.

On savait très bien qu'il y avait plusieurs squelettes caché dans l' armoire , mais le Général De Gaulle a préféré pas s'appesantir sur cela afin d'éviter un long chemin de passage dans les tribunaux et qui aurait secoué en permanence la société française .

Lorsque De Gaulle parle de la France qui a résistée ,s'est pas anodin puisqu'il ne fait pas de distinguo, hop tout le monde a résisté ,il s'est éviter la division au sein de la société, même si personne n'était dupe de qui avait fait quoi durant cette période sombre de l' histoire de France .

Quand on a parlé de la Francisque de François Mitterrand dans les années 80 sa n'a pas remuer jusque dans Landerneau .

Certes il y a bien quelques personnes qui sont passés au tribunal et on connu l' opprobre mais sa n'a pas secouer la France .

Je pense qu'au vu de l'implication de tant de monde à tout les niveaux de la société on en aurait pas fini avec tout sa .

Enfin je ne sais pas si De Gaulle a eu raison de faire comme sa , il n'empêche qu'a ce jour on connait qui a fait quoi dans ces heures sombre de l' histoire et cela restera gravé dans l' histoire même si dans les mémoire cela s'estompe avec les nouvelles générations.

 

oui en effet surtout que devant les tribunaux ..ben les juges qui ont jugé la veille les (terroristes)en les envoyant au poteau ont jugé le lendemain ceux qui la veille était leur potes !!et ça sans état d’âme bien content d'avoir bénéficié de la clémence du nouveau gouvernement et surtout prompte a faire preuve d'un zèle a toute épreuve....mais ça bien sur ..c'est une autre histoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas exactement le cas. Il y a bien eu épuration des cas évidents ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Gabolde et pas mal d'autres (tant mieux).

L'immense majorité est resté le "ventre mou" sans engagement clair d'un côté ou de l'autre. Si tu veux une image claire de l'engagement du dois avoir un pourcentage des acteurs dans chaque camp et le comparer au pourcentage de la population, par age, dans chaque camp.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, die kraft a dit :

oui en effet surtout que devant les tribunaux ..ben les juges qui ont jugé la veille les (terroristes)en les envoyant au poteau ont jugé le lendemain ceux qui la veille était leur potes !!et ça sans état d’âme bien content d'avoir bénéficié de la clémence du nouveau gouvernement et surtout prompte a faire preuve d'un zèle a toute épreuve....mais ça bien sur ..c'est une autre histoire.

comme le souligne Cracou et comme je l'ai dit aussi il y a bien eu des épurations ,jugement etc ...

Maintenant il faut prendre en compte que tout ne peut-être évident, et que bien évidemment il y a eu des gens bien placé qui ont su louvoyer sans que l'on puisse les coincer , idem pour des petits poissons .

Bon n'oublions pas aussi les vengeances personnelles qui ont vu des gens ce retrouvaient lyncher, envoyé en prison pour rien du tout ,arrêté avec des preuves plus que douteuse ... N'oublions pas les résistants de la dernière heure ...qui ont souvent lynché et envoyé en prison du monde pour rien ...

Mais ce qui s'est passé en France on l'a aussi retrouvé dans d'autres pays européens qui ont aussi était occupé...

Petit rappel il mais il me semble que les néerlandais ont fourni un gros contingent à la Waffen SS ... Si on compare a la taille du pays et au nombre d'habitants ben on peu ce poser des questions , en ce disant que la France ne fut pas la seule à connaître les affres de la collaboration .

Il y a 1 heure, cracou a dit :

Ce n'est pas exactement le cas. Il y a bien eu épuration des cas évidents ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Gabolde et pas mal d'autres (tant mieux).

L'immense majorité est resté le "ventre mou" sans engagement clair d'un côté ou de l'autre. Si tu veux une image claire de l'engagement du dois avoir un pourcentage des acteurs dans chaque camp et le comparer au pourcentage de la population, par age, dans chaque camp.

 

Oui tout à fait .

Share this post


Link to post
Share on other sites

de toute façon en 44( les terroristes d’aujourd’hui serons les résistants de demain)...  et comme la vérité appartient aux vainqueurs  la messe fut dite ... et malheur aux vaincus ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est ce que c'est que ce cette phrase? Et tu peux exactement nous expliquer pourquoi ta signature est la devise d'un nazi antisémite responsable d'un groupe d'aide aux anciens criminels de guerre?

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,499
    Total Members
    1,550
    Most Online
    creek
    Newest Member
    creek
    Joined
  • Forum Statistics

    20,873
    Total Topics
    1,310,831
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries