Philippe Top-Force

[Commandos conventionnels, GCP/GCM/SAED/PCG & opérateur 2RH]

Recommended Posts

il y a 18 minutes, Fanch a dit :

J'ai vraiment du mal par exemple à voir la plus value de fusiliers marins pour sécuriser une plage par rapport à une section d'infanterie.

Ils savent tous nager et bien ?  ^_^   

Ca n'a rien de nouveau, déjà aux Dardenelles , le ré-embarquement était protégé par des Fusiliers, qui sont restés les derniers sur la plage.   En tout cas les Fus, sont entraînés pour ce genre de mission et nativement. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 55 minutes, Rob1 a dit :

De mémoire, il y avait des MP7 et des chargeurs de 5,56mm, mais pas d'indice d'emploi de MP5.

Dans Paris Match, Patrick forestier évoque le MP7. 

Paris match /Opération Denis Allex

https://www.google.com/amp/s/amp.parismatch.com/Actu/International/Operation-Denis-Allex-521909

Révélation

Beaucoup choisissent un pistolet mitrailleur H&K MP7 de fabrication allemande. Les commandos apprécient cette arme de Heckler et Koch, légère, à la carcasse en polymère renforcé d’acier, qui peut être tenue à une main, comme un pistolet, en raison de son faible recul. Sinon, grâce à deux poignées, elle peut aussi être utilisée avec deux mains ou, pour être précis à 200 mètres, à l’épaule, en dépliant la crosse. C’est avec cette arme que les Seal du Team 6 ont tué Ben Laden.

Par sécurité, les Français emportent des chargeurs de 40 balles. Des projectiles subsoniques, lourds, qui progressent en dessous de la vitesse du son et évitent le bruit de la détonation au passage de l’embout du canon. Avec ce type de munitions, plus de bang supersonique. Mieux : chaque arme est équipée d’un réducteur de son. Aussi, les commandos sont sûrs de pouvoir éliminer leurs adversaires sans que personne n’entende le bruit des détonations. Même les pistolets automatiques sont équipés d’un réducteur. Comme moyens de liaison, ils disposent de talkies-walkies Motorola avec oreillettes et micro déporté. Tous savent que la réussite de cette mission repose d’abord sur l’effet de surprise.

 

Edited by Phacochère
Correction

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, pour le MP5SD, il a effectivement été utilisé par pratiquement toutes les unités spéciales et un certain nombre de "semi-spéciales".

On en voit un dans une équipe du GO au 1er RPIMa dans le bouquin de Manificat (p.47). Pas mal de visibles dans le bouquin sur les FS dans la guerre du Golfe.

Quelques photos de leur arrivée au 13e RDP : http://www.esprit-valmy.fr/viewtopic.php?f=1287&t=13381

Commandos-marine, CPEOM (un visible dans le reportage photos d'Armées d'Aujourd'hui de mars 2005), GIGN, RAID...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, Fusilier a dit :

@Fanch   Exemple rôle du GAE-A   Catamaran 2018  débarquement à Quiberon 

"Après une phase de déminage discrète des abords et des accès maritimes de la plage effectuée par les « forces avancées », le commandement du groupe amphibie a ordonné le débarquement de la force. La tête de plage a été d’abord prise d’assaut par une partie du « groupe d’aide à l’engagement à l’amphibie » (GAE-A) de la 9e Brigade d’infanterie de marine (Bima) soutenu par les fusiliers marins, relayant les commandos Marine dissimulés sur place qui renseignaient la force depuis plusieurs heures." 

Alors que les premiers engins de débarquement approchent de la plage de Fort Neuf, les Royal Marines de la « X ray compagnie », soutenus par un hélicoptère Tigre prennent d’assaut par la mer le fort de Penthièvre. Le reste du GAE-A est transporté par Chinook au Nord de l’isthme de la presque île de Quiberon soutenu par l’artillerie navale de l’HMS Dragon et de la frégate Jean Bart pour neutraliser des terroristes susceptibles de bloquer la route à la force débarquée.

https://www.colsbleus.fr/articles/10747

Les 9 et 6 ont travaillé ensemble à la mise au point du GAE-A  ,  on parle de 150 pax.  Je pense, sans être certain que c'est l'effectifs cumulé des deux brigades 

Donc :

Le déminage a été effectué, les FS sont sur place (et donc il n'y a peu ou plus d'opposition)

On prend d'assaut une plage  avec une partie de GAEA (principalement éléments INF et GEN j'imagine) soutenu par les fusiliers (super mission soutenir : vous rester en arrière et vous attendez si on a besoin on vous appelle)

Plus value par rapport à une compagnie d'infanterie bien drillée renforcée par une section génie combat ?

 

Le général Nicol, commandant de la 6e BLB explique ainsi le rôle du GAEA : « Nous bénéficions de la capacité des équipes de reconnaissance de plage et des forces avancées de la Marine nationale pour mener l’opération amphibie proprement dite [...]. Mais le chef d’une unité interarmes doit avoir une vision claire des premiers kilomètres alentour, dans tous les compartiments de terrain, pour prendre la bonne décision tactique. La modularité du GAEA, sa petite taille et sa capacité d’infiltration sont autant d’atouts pour obtenir une information fiable, immédiate et exploitable dans un temps très court »

 

Si tu veux avec toutes ces unités, j'ai vraiment l'impression que chaque chef se créé sa petite entité commando pour pouvoir être indépendant  et avoir encore quelque chose de spécial à commander. Je comprends bien l'intérêt théorique du GAEA mais franchement on créé une unité spécialisée qui a une utilité limité dans un cadre donné. Au final elle sera peu ou pas utilisée dans son domaine de prédilection. 

On ferait mieux de faire travailler plus régulièrement les FS et l'armée régulière ensemble. Et pour s'infiltrer et aller chercher du rens sur le compartiment de terrains suivant, il y a la mission ECLAIRER qui convient. Bon après il faut avoir le temps de s'entraîner.

 

il y a une heure, Fusilier a dit :

Ils savent tous nager et bien ?  ^_^   

Ca n'a rien de nouveau, déjà aux Dardenelles , le ré-embarquement était protégé par des Fusiliers, qui sont restés les derniers sur la plage.   En tout cas les Fus, sont entraînés pour ce genre de mission et nativement. 

Peut être je n'en sais rien. Ceux que j'ai rencontré on dû sécher les cours ou avaient piscine.

Bon c'était il y a quelques années maintenant peut être que ce que j'ai vu n'étaient pas représentatif du niveau général et je pense que la formation a été revue/renforcée depuis (à Lorient il y a maintenant des terriens pour la formation). Et j'ai à peu près la même opinion des fusiliers de l'air.

 

Pour l'organisation du GAEA :

Le GAEA est placé sous les ordres du commander landing force, le commandant des opérations terrestres dans le cadre des manœuvres amphibies. La 6e et la 9e BIMa, les deux brigades à vocation amphibies de l’armée de Terre, ont travaillé de concert pour s’accorder sur l’emploi et la formation de cette nouvelle entité. Elle est composée d’environ 150 hommes, issus d’unités variées : trois sections d’aide à l’engagement débarqué de régiments d’infanterie, deux pelotons des régiments de cavalerie, plongeurs et militaires de la fouille opérationnelle spécialisée du régiment de génie, équipe de guidage aérien et de coordination des feux des régiments d’artillerie, transmetteurs, et spécialistes santé en fonction du besoin.

 

En fait ils retirent les SAED, plongeurs offensifs et autres des régiments pour les mettre sous commandement brigade. Les SAED avaient été créées en remplacement des SRR pour que les régiments retrouvent une unité un peu typé RENS qui collent aux combats actuels et maintenant on les fait passer sous commandement brigade.  

Edited by Fanch

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pour l'histoire des MP5 je confirme que les PCG du 6 RG en ont.

 

Sinon pour l’intérêt du GAEA, c'est bien de disposer d'une compagnie légère et spécialisé pour préparer le terrain afin de permettre le débarquement d'un GTIA.

Les commando marine sont la pour prendre du renseignement en amont, les fusiliers-marins débarquent en premiers et sécurisent la plage, et le GAEA arrive, se disperse, et va dans la profondeur. Il ne reste pas sur la plage. Et ensuite, chaque groupe sa mission. Que se soit renseigné, reconnaître, bloquer un axe, taper un objectif...  

Et en plus du débarquement, ou il est vrai que marins et terriens peuvent se marcher sur les pieds, le GAEA pourrait s'occuper de tout ce qui est cour d'eau ou lac.

Il faudra encore un peux de temps je pense pour que ça fonctionne vraiment, le GAEA n'a encore jamais été employer, et dites vous bien que le procédure ont été mises en commun entre les saed, fos, pcg, jtac, prs et j'en passe.. seulement en début d'année après l'exercice pas loin  de Toulon 

 

Mais peut être aussi que le coté amphibie est juste une excuse pour permettre à la 6 et la 9 de disposer de leurs propres groupement commandos. 

 

Edited by La Balafre
  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, Fanch a dit :

Peut être je n'en sais rien. Ceux que j'ai rencontré on dû sécher les cours ou avaient piscine.

Bon c'était il y a quelques années maintenant peut être que ce que j'ai vu n'étaient pas représentatif du niveau général et je pense que la formation a été revue/renforcée depuis (à Lorient il y a maintenant des terriens pour la formation). Et j'ai à peu près la même opinion des fusiliers de l'air.

Pour la natation, c'est un fait que l'un des pré-requis pour rentrer à l'Ecole des Fus est le test des 200 m de nage ( 5 jours de test avant engagement, a effectuer à l'ECOFUS, avec aussi course avec sac etc) 

A quelle époque tu as rencontré des Fus?  A une époque c'était le bordel, il y avait des contrats courts , des moyens, longs , avec des niveaux de formation différents (pour le coup la Marine reproduisait le système avec le contingent...) Tout ça a été remis à plat, avec deux filières 4 ans et 10 ans.  Avec en plus la réforme Coupry de 2015 qui change les rythmes annuel des unités fusiliers. L'image du Fus gardien de porte c'est du passé. Par exemple, L'aérocordage,  la navigation de nuit en zodiac avec  reconnaissance de plage (et y compris en zone non permissive) font partie des compétences standard d'un Fus. Est-ce que cela fait partie des compétences standard d'une section d'infanterie? Tu sais les Fus savent utiliser les MAG , les ANF,  les AT4 , des fusils de précision s'il y a besoin  Tiens un Fus en formation TP avec un instructeur TE  ^_^

spacer.png

 

Des terriens, d'où sors-tu cette info, source? Je t'informe que le commandant infanterie à l'Ecole des Fusiliers est, depuis la fondation de l'Ecole (1850)  un officier des TDM, Commandant ou Lt Colonel, rien de nouveau sous le soleil.  Mais des instructeurs terriens, première nouvelle, s'il y en avait ils seraient sur les rangs aux cérémonies. A l'occasion j'ai bien vu quelques largeurs béret rouge, quand il y avait des sauts. 

Il y a 2 heures, Fanch a dit :

Donc :

Le déminage a été effectué, les FS sont sur place (et donc il n'y a peu ou plus d'opposition)

On prend d'assaut une plage  avec une partie de GAEA (principalement éléments INF et GEN j'imagine) soutenu par les fusiliers (super mission soutenir : vous rester en arrière et vous attendez si on a besoin on vous appelle)

Plus value par rapport à une compagnie d'infanterie bien drillée renforcée par une section génie combat ?

T'imagines mal. Les forces pré-landing plage arrivent  en Zodiac. avant l'heure H (disons 2 ou 3)  groupe à  12  fusiliers  et ~ 6 plongeurs du génie, cette équipe est chargée de déminer la plage elle-même et autant que possible, discrètement. Quand ceux-là sont en place, arrive l'équipe ERP  (Fus plongeurs de la flottille amphibie) qui donneront le 1er top après vérification praticabilité; arrive alors l'UIP (unité inter-armes ou inter-armées de plage) bulls, engins tapis,  beach master,  VAB sanitaire.  Le débarquement des troupes peut alors s'effectuer,  quand la plage est aménagée, éventuellement héliportage d'éléments pour renfort de plage.  A quoi cela ressemble exemple Catamaran 2018

Arrivée équipe Plongeurs Génie (avec le casque) et Fus (tête nue)  (théoriquement ça se fait de nuit) Les autres éléments GAE sont héliportés, dans cet exemple, assez loin de la plage (plusieurs km)  (Pour l'assaut direct sur le fort, conduit par les Royal Marines, dans nôtre doctrine ce serait du boulot pour les Commandos)  Note que je me contente de décrire l'existant,  l'analyse du bien fondé c'est autre chose. 

spacer.png

spacer.png

spacer.png

spacer.png

spacer.png

 

 

Edited by Fusilier
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, La Balafre a dit :

les fusiliers-marins débarquent en premiers et sécurisent la plage, et le GAEA arrive, se disperse, et va dans la profondeur.

Il y a les deux possibilités, soit les Fus arrivent seuls soit avec les plongeurs du génie (sur demande du (landing commander, selon spécification du PIA amphibie)  Voir photos -ci-dessus exemple de Fus plus Plongeurs. Je suis d'ac  que le GAE, mal utilisé, peut être source de pb.  Le PIA  stipule qu'autant que faire se peut, il ne faut pas devancer le phasage  afin d'éviter tirs fratricides etc La seule exception sont les plongeurs du génie, intégrés sur demande LC en pré-landing 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fusilier a dit :

 

 

T'imagines mal. Les forces pré-landing plage arrivent  en Zodiac. avant l'heure H (disons 2 ou 3)  groupe à  12  fusiliers  et ~ 6 plongeurs du génie, cette équipe est chargée de déminer la plage elle-même et autant que possible, discrètement. Quand ceux-là sont en place, arrive l'équipe ERP  (Fus plongeurs de la flottille amphibie) qui donneront le 1er top après vérification praticabilité; arrive alors l'UIP (unité inter-armes ou inter-armées de plage) bulls, engins tapis,  beach master,  VAB sanitaire.  Le débarquement des troupes peut alors s'effectuer,  quand la plage est aménagée, éventuellement héliportage d'éléments pour renfort de plage.  A quoi cela ressemble exemple Catamaran 2018

 

C'est pas forcement toujours comme ça . 

Moi j'ai souvent vue un truc comme ça 

Les Forces avancée (commando Marine ) et les GAE sont aerotransportée par les hélicos en avant du dispositif de débarqeument pour faire par exemple des embuscades aux renforts  des reco etc. (bref foutre le bordel à l'adversaire comme les para au jour J )  Et ça c'est le vrai role du GAE ( 5 ou 6 heures avant l'arrivée de la cavalerie voir plus ) avec leur JTAC ils peuvent aussi demander des tirs artilleries ou des appuis aeriens au PC  sur Navire.    

Ensuite la reco plage arrive avec un petit groupe de fusillier. Qui donne le feu vert aux engins de débarquement apres que les plongeurs MN de la flottile amphibie aient validé la landing zone  

 Et ensuite le groupe Genie arrive avec le premier EDAR qui transporte le bull et l'EGAM    

Les hommes sortent en premier avec leur poele à frire (comme sur la photo ) avance sur la plage en cherchant les mines pendant qu'un autre mec plante des petits drapeaux à droite et à gauche pour delimiter la zone sécuriser.  

Et derriere eux l' EGAME deroule le tapis qui delimite la zone securiséer et égalment sert à eviter aux engins de s'embourber.  

Ensuite le bull sort de EDAR se mets en stand by sur le coté prés à intevenir pour repousser un chaland ou treuiller un engins en panne qui boucherer la sortie des engins  

55575545_2346778182276298_76160374002837

Certains Légionnaires ne savent pas trés bien nager ( mais ils ont plein d'autres qualités) et vue le merdier qu'ils emportent  si un tombe à l'eau accidentelment il coule. Les plongeurs que l'ont voit souvent à coté des EDAR et des CTM  assure la securité nautique avec un zodiac et un plongeur Sauveteur toujours prets à intervenir.   

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Scarabé a dit :

C'est pas forcement toujours comme ça . 

Moi j'ai souvent vue un truc comme ça 

Les Forces avancée (commando Marine ) et les GAE sont aerotransportée par les hélicos en avant du dispositif de débarqeument

Je ne doute pas de ce que t'as vu.  Mais question :  dans quelle phase étaient transportés les GAE avec les Commandos? Les plans prévoient la réorganisation des FA (Commandos)  au début du débarquement ( H + quelque chose) elles sont affectées, à l'éclairage de la force et en compagnie GAE . Nôtre doctrine prévoit des variantes, off course 

Il y a 1 heure, Scarabé a dit :

Certains Légionnaires ne savent pas trés bien nager 

Et oui,  c'est une des différences entre des troupes amphibies ou non.  Chez les US Marines, sur les 12 premières semaines, une semaine entière est consacrée à la natation, aux gestes d'urgence  (se défaire du sac, casque, gilet,  au fond de l'eau) et au sauvetage;  sans compter, postérieurement, l'entrainement à l'évacuation des AAV ou des hélicos. Phase que l'on retrouve chez les Royal Marines et dans d'autres unités du genre.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

En gros, un exercice à partir de La Foudre (2011). Ils n'essayaient même pas de faire semblant (le must étant de faire percevoir un Famas G2 pour 2 parce que bon, le sable toussa toussa). Une autre fois fin 2013 ou début 2014, là c'était le SOA des fus (un ancien de TREPEL qui avait dû quitter pour passer l'équivalent du BSTAT) qui m'avait avoué qu'il en pouvait plus de sa bande de gosses.

Je sais qu'il y a un TDM sur Lorient, un CNE après-TC de mon régiment avait été muté là bas et m'avait laissé entendre que c'était récent comme dispositif (visiblement c'est une mutation sympa ^^). Merci de me reprendre si je me gourre pour d'autres instructeurs (c'est le Pit en question qui m'en avait parlél)

De base je n'ai rien contre les fus (marin ou air), mais à chaque fois que j'ai bossé avec je me suis retrouvé à faire une partie de leur taf (c'est ça quand on se gourre de plage) ou à ratisser pour chercher un Famas (et ça énerve). Alors peut être que ça à changer en 2015 et c'est tant mieux parce que c'était nécessaire si on voulait en faire une unité crédible pour autre chose que garder des bateaux.

 

Mais pour le GAE-A je reste persuadé que ça va finir comme les autres GC, ils seront sous commandement brigade à peu près en permanence mais gérés administrativement par les régiments et que petit à petit les régiments "perdront" la main dessus. Au final les régiments perdront du personnel de qualité mais qui leur boufferont quand même des places sur le TUEM. Je comprends bien l'utilité opérationnelle mais si cela consiste à former un SGTIA avec tout les éléments spé des régiments juste dans l'espoir d'une opération amphibie je trouve que c'est du gaspillage, on ferait mieux de se demander si on ne peux pas réaliser ces missions avec un SGTIA de circonstances. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Fanch a dit :

Je sais qu'il y a un TDM sur Lorient, un CNE après-TC de mon régiment avait été muté là bas et m'avait laissé entendre que c'était récent comme dispositif (visiblement c'est une mutation sympa ^^). Merci de me reprendre si je me gourre pour d'autres instructeurs (c'est le Pit en question qui m'en avait parlél)

Ecoute, je regarde les photos de toutes les cérémonies de l'Ecole et tout ce qui peut paraître et je n'ai jamais remarqué un uniforme AdT dans aucun cours (formations)  que ce soit QMF,  SMBS,  ou autres.  Comme je te dis, le commandant infanterie TDM c'est de tradition; je me souviens parfaitement des inspections qu'il faisait lors de nos exercices infanterie (mes instructeurs étaient tous commando) Maintenant il est possible qu'il y ait des échanges (il n'y a pas que l'Ecole à Lorient)  Mais instructeurs aux cours, je n'y crois pas, capitaine c'est le niveau d'un commandant de cours. 

il y a une heure, Fanch a dit :

Mais pour le GAE-A je reste persuadé que ça va finir comme les autres GC

C'est possible,  mais en principe ils ne sont activés qu'une année sur deux (un coup la 6 un coup la 9) 

il y a une heure, Fanch a dit :

 Alors peut être que ça à changer en 2015

Voila,  avant la prise de commandement de Coupry, les Fus des GFM et CIFUSIl étaient la dernière roue de la charrette. Exemple, les brigades de protection des bateaux avaient la priorité sur le matos, par ce qu'eux étaient considérés comme opérationnels...   Cela a commencé à changer en 2011 avec la formation des EPEE (protection des pêcheurs dans l'Indien)  Depuis la reforme Coupry  2015 (et effet attentats) ils ont changé le rythme annuel 4 mois de service , 4 mois de mise en condition opérationnelle / entrainement (un mois, puis on change) et 4 mois de projection , soit sur une base outremer (Djibouti et Emirats compris) soit en OPEX (protection de la base en Jordanie, ou des ATL2 en Barkane, par exemple) soit encore embarquement, il n'y a pratiquement plus aucun bateau sans un détachement Fus (renfort de l'équipe de visite par exemple) les PHA embarquent systématiquement une équipe Fus ( 20 / 22 pax)  Ils ont aussi changé l'organisation en stabilisant les équipes de base (l'EDIM) à 6 pax, qui sont toujours ensemble.  Le service a aussi changé,  les gars tournent , sur le terrestre, la nautique etc. (alors qu'avant tu prenais pour 4 ans à garder le dépôt) La Marine a augmenté le budget, armement, casques, etc,  véhicules, canots, voir les  vedettes blindées qui arrivent.  Dernière innovation la constitution d'équipes CTM qui interviennent en avant phase FS. Ca par exemple c'est des Fus.  

https://www.defense.gouv.fr/operations/france/autres-missions-interieures/manche-et-mer-du-nord-garantir-l-efficacite-operationnelle-de-tous-en-travaillant-ensemble

spacer.png

 

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Fusilier a dit :

Ecoute, je regarde les photos de toutes les cérémonies de l'Ecole et tout ce qui peut paraître et je n'ai jamais remarqué un uniforme AdT dans aucun cours (formations)  que ce soit QMF,  SMBS,  ou autres.  Comme je te dis, le commandant infanterie TDM c'est de tradition; je me souviens parfaitement des inspections qu'il faisait lors de nos exercices infanterie (mes instructeurs étaient tous commando) Maintenant il est possible qu'il y ait des échanges (il n'y a pas que l'Ecole à Lorient)  Mais instructeurs aux cours, je n'y crois pas, capitaine c'est le niveau d'un commandant de cours.

 

Ce personnel de l'armée de terre détaché à l'Ecole (a priori depuis assez longtemps) est un conseiller combat d'infanterie. Il n'a pas vocation à assurer l'instruction, juste conseiller les instructeurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Fusilier a dit :

Pour les Mini UZI, c'est l'aspect compact je pense.  Dans l'article, il parle d'un retrait, des Uzis, datant de quelques mois.  

RAID je l'achète qu'a l'occasion,  s'il y a un article qui m'intéresse, ces deux dernières années, un sur les Fus & Commandos  et un sur les plongeurs du génie...   D'ailleurs, à ce propos,  le journaliste s'emballe et il voit des plongeurs de combat ou offensifs par dizaines au sein de la 6e BLB ; au  point de proposer un "groupement commando amphibie"  ( à base de plongeurs)  équivalent des GCM et autres GCP...  J'ai essayé  d'avoir des éclaircissements auprès du journaliste, par ce que même en additionnant la 6 et la 9 je doute que l'on en trouve des masses; mais aucune réponse claire.  ^_^ 

Pour servir dans le seul régiment génie de la 6, il n'y a qu'une section par régiment, et pas grosse la section...

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, gustave a dit :

Ce personnel de l'armée de terre détaché à l'Ecole (a priori depuis assez longtemps) est un conseiller combat d'infanterie. Il n'a pas vocation à assurer l'instruction, juste conseiller les instructeurs.

Le commandant infanterie (commandant ou Lt Colonel TDM)  existe depuis la fondation de l'Ecole au 19e siècle et je l'ai vu de mes yeux en 1971, donc rien de nouveau. Est-ce que de nos jours il a des adjoints? 

 Aux débuts de l'Ecole (on disait bataillon d'apprentis fusiliers)  le commandant du bataillon était un colonel des TDM, ceci entre 1856  et 1879 ou un capitaine de frégate prend le commandement

 

il y a 20 minutes, Hilariovespasio a dit :

Pour servir dans le seul régiment génie de la 6, il n'y a qu'une section par régiment, et pas grosse la section...

C'est bien ce qui me semble. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/06/2020 à 22:04, Fusilier a dit :

C'est possible,  mais en principe ils ne sont activés qu'une année sur deux (un coup la 6 un coup la 9) 

J'ai pensé à ça, mais j'ai l'impression que l'optique des GAEA va être aussi de beaucoup s'entraîner et être aussi employé pour de l'opex classique au niveau Régiment. De facto la bascule entre les 2 GAEA sur 2 ans verra une bonne part de préparation, entraînement et donc prêt à géré la projection sur BPC

Ici on a vu un exercice majeur avec les britanniques, mais à côté de ça il y aura toujours des formations internes entre Régiment aussi, en Régiment ou au niveau brigade , opex avec le Régiment ( même si ça sera dans un cadre spécifique comme le Sahel ou la lutte contre l'orpaillage par exemple), possibilité à terme aussi d'aller s'entraîner dans des milieux spécifique comme au Gabon, Guyane poug la jungle, chez les unités étrangère vu qu'il y a des liens créé entre brigade, 9ème BIMa avec la brigade commando britannique, côté 6eme BLB avec l'USMC mais de manière concrète aussi avec les italiens des Lagunari. Il y'a eu un exercice amphibie en France à petite échelle avec le San Marco du côté de la 6eme BLB il y a quelques temps. 

Bien évidemment il y aura les exercices au niveau français avec la Marine Nationale, les stages commando classique, exercice au niveau de la brigade pour les coupures humides etc... 

Au final tout les 2 ans ça offre du temps pour se préparer en se qui concerne les GAEA des 2 brigades, tout en étant toujours sur de l'entraînement concret et bien planifié et varié, de l'opex classique aussi tout en permettant d'apprendre aussi via des unités étrangère. 

J'avais pas vu passé se gros exercice en 2019 avec les britanniques :

https://www.defense.gouv.fr/operations/maritime/autres/griffin-strike-2019-le-gae-a-a-la-manoeuvre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gibbs le Cajun a dit :

J'avais pas vu passé se gros exercice en 2019 avec les britanniques :

On en avait parlé, mais il n'y avait pas grand chose à dire sur le plan amphibie, les manoeuvres étant assez restreintes. L'objectif de GS 2019 était de qualifier l'Etat Major, cette fois-ci commandé par un amiral brit, pour l'essentiel des manœuvres de la composante maritime. Il y avait très peu de troupes françaises.  J'étais convaincu que le GAE avait travaillé avec le 12th Regiment Royal Artillery,

"Afin d’incarner cette coopération, les 40 militaires du groupement d’aide à l’engagement amphibie (GAEA) de la 9e brigade d’infanterie de Marine a embarqué à bord du HMS Albion, tandis que le Tonnerre accueillait une soixantaine de marins britanniques.  (... )  Jusque dans les terres, où le GAEA a mené un raid aux côtés du 12th Regiment Royal Artillery (Army) " 

https://www.colsbleus.fr/articles/11833

Je n'avais pas vu le le lien que tu mets. Mais j'ai l'impression que ils se la "racontent" un peu ^_^ Des "pré landing"  avec autant d'heures ça ressemble à des forces avancées, ce qu'ils ne sont théoriquement pas. Attention, je ne rentre pas dans le jugement de savoir s'ils sont capables ou pas;  je m'en tiens aux phasage / organigramme français.  Mais bon, le diagramme français, une sorte de tableau double entrée, qui organise les forces en fonction de l'opposition,  de forte / commandos seuls,  à faible / commandos + autres forces, avec des niveaux intermédiaires   (c'est valable pour le déminage : forte / nageurs ; faible /plongeurs démineurs)  Ce tableur / orbat, qui est, à mon avis, une source potentielle de bordel, doit permettre les interprétations libres...  ^_^ 

Mais pour en revenir à nos GAE-A et à l'entrainement. Dans la doc ils parlent de 150 pax mobilisables GAE-A , sans que l'on sache très bien si c'est 150, somme de deux brigades ou 150 par brigade. Quoi qu'il en soit,  40 / 34 pax (selon la source)  ce n'est qu'un fraction des mobilisables et ça ressemble au GAE-A  de Catamaran 18 : 6 plongeurs génie  sur la plage , une 30e en bouchon  à l'entrée de la presqu'île de Quiberon.  Ca laisse du temps  et de la marge pour des cycles opérationnels, autres qu'amphibies.  

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/06/2020 à 08:08, Fusilier a dit :

On en avait parlé, mais il n'y avait pas grand chose à dire sur le plan amphibie, les manoeuvres étant assez restreintes. L'objectif de GS 2019 était de qualifier l'Etat Major, cette fois-ci commandé par un amiral brit, pour l'essentiel des manœuvres de la composante maritime. Il y avait très peu de troupes françaises.  J'étais convaincu que le GAE avait travaillé avec le 12th Regiment Royal Artillery,

"Afin d’incarner cette coopération, les 40 militaires du groupement d’aide à l’engagement amphibie (GAEA) de la 9e brigade d’infanterie de Marine a embarqué à bord du HMS Albion, tandis que le Tonnerre accueillait une soixantaine de marins britanniques.  (... )  Jusque dans les terres, où le GAEA a mené un raid aux côtés du 12th Regiment Royal Artillery (Army) " 

https://www.colsbleus.fr/articles/11833

Je n'avais pas vu le le lien que tu mets. Mais j'ai l'impression que ils se la "racontent" un peu ^_^ Des "pré landing"  avec autant d'heures ça ressemble à des forces avancées, ce qu'ils ne sont théoriquement pas. Attention, je ne rentre pas dans le jugement de savoir s'ils sont capables ou pas;  je m'en tiens aux phasage / organigramme français.  Mais bon, le diagramme français, une sorte de tableau double entrée, qui organise les forces en fonction de l'opposition,  de forte / commandos seuls,  à faible / commandos + autres forces, avec des niveaux intermédiaires   (c'est valable pour le déminage : forte / nageurs ; faible /plongeurs démineurs)  Ce tableur / orbat, qui est, à mon avis, une source potentielle de bordel, doit permettre les interprétations libres...  ^_^ 

Mais pour en revenir à nos GAE-A et à l'entrainement. Dans la doc ils parlent de 150 pax mobilisables GAE-A , sans que l'on sache très bien si c'est 150, somme de deux brigades ou 150 par brigade. Quoi qu'il en soit,  40 / 34 pax (selon la source)  ce n'est qu'un fraction des mobilisables et ça ressemble au GAE-A  de Catamaran 18 : 6 plongeurs génie  sur la plage , une 30e en bouchon  à l'entrée de la presqu'île de Quiberon.  Ca laisse du temps  et de la marge pour des cycles opérationnels, autres qu'amphibies.  

 

Effectivement. 

C'est sur qu'avec le communication faut garder du recul. 

Bon 3 Estrella de Galicia ( pas top avec la morphine, mais ça faisait tellement longtemps :happy:) sont passé par là, donc humour :

Bon moi ça me va aussi se lien Royale et Troupe de Marine comme ça, comme en Indochine . 

 

Tant que le GAEA devient pas un truc mode barbu en multicam, lunette de soleil en portant des surnoms à l'américaine option copie avec mimétisme aggravé par rapport aux FS, ça m'ira.

Non je dis ça car quand je vois l'optique GCM et GCM, SAED... Au niveau visuel même si il y a des qualités derrière, ça commence à faire trop de chapelles par rapport aux régiments ... Bon je pense que ça doit toucher à divers degré toute les armées, mais bon demain je pense qu'on aura droit à un conflit bien classique... Et là faudra la ressource des compagnies de combat & Cie pour gérer. 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a été plusieurs fois question du GMHM  Groupe Militaire de Haute Montagne dans ce fil ... SAUT de FALAISE

Info du journal local des Alpes, le Dauphiné Libéré ( DL ) à propos d'une "spécialité" méconnue, le 2 juillet 2020 " Comme des avions de chasse"  ... le GMHM expérimente le paralpinisme / Base Jump "Non le paralpinime , forme la plus naturelle du Base Jump n'est pas le monopole des trompe-la-mort. Il y a 30 ans, un pilier de cette unité d'élite de l'AdT en fut l'un des pionniers. Aujourd'hui ces experts chasseurs alpins maîtrisent la troisième dimension? Pour une éventuelle application au combat ?"    Discipline qui a atteint l'âge de raison maintenant, pratiquée par 1/3 de l'effectif du GMHM

"Habit de lumière... qui permet de dériver dans l'air. Pour un mètre de chute, on avance de 2 mètres. On est vraiment dans le vol, plus dans la chute "   Avant de se lancer, rien de mieux que le jet de pierre dans le vide et l'écoute de l'impact  "la méthode est plus fiable qu'un laser "  pour déterminer la hauteur de verticale. "le point dur est sur la portion finale. Avec un choix cornélien à trancher à mesure que le relief défile. Ne pas ouvrir trop tôt son parachute au risque d'atterrir dans les arbres. Ni trop tard sinon c'est le crash. Fatal." 

Intérêt militaire .. La performance + l'Exploration du concept pour le GMHM. Au delà: "ce pourrait être un moyen d'exfiltration à l'image du parapente"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les flysuit peuvent servir de moyen d'insertion depuis un avion ... sans avoir a effectuer de longue dérive sous voile. Le souci c'est de le faire avec l'équipement d'un militaire ... la masse et l'encombrement posant pas mal de souci par rapport a l'usage civil.

Le base jump j'ai plus de mal a voir l'utilité tactique en montagne. Les point qui permet de sortie correcte en base ne sont pas légion ... il faut avoir une falaise assez vertical pour ne pas avoir a trop "tracker" et avoir un peu de marge au moment de l'ouverture histoire ne pas se retrouver projeter contre la paroi. C'est une pratique assez délicate le base en montagne ... Par contre pour s’entraîner à la verticalité c'est pas mal ... parce que ça ne laisse aucune place a l'a peu près, parce qu'il faut sérieusement tout planifier ... etc.

Le parapente ... et le paramoteur électrique sont par contre des moyens d'insertion extraction intéressant. Un parapente biplace peut accepter une charge utile conséquente et permettre de voler longtemps. Avec un moteur électrique on peut sans faire trop de bruit pratiquer le "parapente" en plaine ou dans une zone seulement vallonnée avec un départ en bas. Et si l'aérologie n'est pas trop merdique on se pose verticalement en douceur. On peut aussi facilement droniser un paramoteur pour lui faire déposer du matériel discrètement en montagne/hauteur. Ça se fait très bien dans le civil pour un coût assez modique.

Exemple miniature pour emporter une camera. Bien plus simple que les drone tactique a la con facturer des millions.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On avait vu passer l'idée il y a quelques temps, les SAED font leur apparition dans les régiments para: https://www.defense.gouv.fr/operations/barkhane/breves/barkhane-la-mobilite-au-service-du-combat-offensif-focus-sur-la-section-d-aide-a-l-engagement-debarque-saed-du-gtd-bruno

Noté que pour l'instant on ne parle que d'une "Unité créée et entraînée tout spécialement pour ce mandat,[...]", en l’occurrence au 3°RPIMa.

Morceaux choisis:

- "Avec le même volume qu’une section ordinaire, la SAED est formée de deux groupes d’aides à l’engagement débarqué. S’ajoutent une équipe d’appui, une équipe d’observation spécialisée dans le guidage des appuis aériens et artillerie, ainsi qu’une équipe du génie."

- " « J’ai essayé d’utiliser la SAED das le plus large champ de leurs compétences, que ce soit dans l’accompagnement d’autorité, ou en patrouille en profondeur à plus d’une dizaine de kilomètres de notre position. Nous avons utilisé la composante génie pour faire du travail de fouille immédiat, l’équipe d’observation leur a permis d’avoir un appui aérien permanent», précise le lieutenant. "

L'article inclut une photo d'un de leurs VLRA avec pas mal de monde à bord.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, TimTR said:

L'article inclut une photo d'un de leurs VLRA avec pas mal de monde à bord.

2020_bkn_saed_3.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces SAED semblent "de circonstance", c-a-d constituées de plusieurs éléments venant sans doute d'unités différentes (infanterie, génie, artillerie), on dirait plus un mini-S-GTIA .. En tout cas différent des SAED des RI non paras ou alpins qui sont sensées être permanentes et rattachées à la Compagnie d'Appuis.

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 25/07/2020 à 20:15, g4lly a dit :

Les flysuit peuvent servir de moyen d'insertion depuis un avion ... sans avoir a effectuer de longue dérive sous voile.

Sauf qu'un des intérêts majeurs de la dérive est justement d'éloigner le point de poser de la trajectoire de l'avion (notamment du fait de la signature visuelle et radar de ce dernier).

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, gustave said:

Sauf qu'un des intérêts majeurs de la dérive est justement d'éloigner le point de poser de la trajectoire de l'avion (notamment du fait de la signature visuelle et radar de ce dernier).

Tu n'as pas compris mon message ...

En flysuit ... tu peux dériver "sous voile" ... mais à 160/200km/h ...

Alors que sous voile ... tu peux dériver mais a 25km/h ...

... les flysuit permettent donc de réduire très sensiblement le "time on target" ... même si on perd un peu de finesse

Les voiles - les parachutes "carré" - de saut commandé c'est une finesse genre 5 ... les wingsuit autour de 4.

L’intérêt de la voile c'est qu'on peut emporter plus lourd et que la vitesse horizontale lente est souvent filtré/rejeté par les radar ...

... les wingsuit ... ont le bon goût d'emporter aussi une voile classique ... donc on peut même imaginer faire les deux trajectoire ... une partie du vol à 200km/h et une autre partie a 25km/h - au delà de la simple approche terminale -.

Si tu veux vraiment voler loin ... bien plus que la wingsuit ... il faut une voile de raid parapente ... mais à ma connaissance aucune n'est conçue pour l'ouverture en vol.

J'ai vu des transition parapente vers chute libre puis parachute comme du base ... mais pas l'inverse.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,547
    Total Members
    1,550
    Most Online
    MiG-25PDS
    Newest Member
    MiG-25PDS
    Joined
  • Forum Statistics

    21,001
    Total Topics
    1,351,673
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries