Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.

This poll is closed to new votes


Recommended Posts

Il y a 10 heures, Ciders a dit :

Comment sont-ils supposés payer au juste ? Transfert de fonds de la Banque d'Angleterre ? Arrêt net des subventions ?

Je suppose qu'ils peuvent le faire comme ils le font déjà pour leur participation a l'UE.

Link to comment
Share on other sites

repris du fil UK, puisqu'on parle Brexit

Le ‎25‎/‎11‎/‎2017 à 13:11, rogue0 a dit :

Un édito (à confirmer) qui affirme que le brexit se fera malgré les difficultés qui se multiplient, car aucun parti majeur n'ose plus parler de remain.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/030884753935-pourquoi-londres-ne-renoncera-pas-au-brexit-2131103.php

 

Le ‎25‎/‎11‎/‎2017 à 13:57, Wallaby a dit :

Le contenu de l'article contredit le chapeau : "plus personne [ce qui est plus radical que "aucun parti majeur"] au Royaume-Uni ne parle plus, désormais, de renoncer à la sortie de l'Union européenne"

[Lord Kerr] rectifie : la lettre envoyée par le Royaume-Uni à Bruxelles au titre de cet article pour enclencher son processus de sortie de l'Union n'a rien d'engageant juridiquement. « Ce n'était que la notification d'une intention.  Mais les intentions peuvent changer  », précise-t-il. « Le Brexit est réversible, titre aussitôt le « Guardian ». « Nous ne sommes pas obligés de quitter l'Union », renchérit le « Times ».

Justement, j'ai changé la formulation pour être plus juste :

Si plusieurs hommes politiques prétendent (aucune idée si c'est vrai ou pas) que l'Article 50 n'est pas irréversible, et que le Brexit pourrait être annulé sur demande des anglais, le hic c'est qu'ils ne sont pas anglais (cas de Barnier, Macron), ou à la retraite (Kerr, Tony Blair), ou isolés, et non suivis par leur parti. (selon l'article)
C'est pour ça que je trouvais l'article intéressant.

Par exemple, voilà Tony Blair qui tente de relancer l'idée d'annuler le Brexit...
AMHA, c'est trop tôt.
Y a peut être une "chance" d'ici 1 an, quand l'étendue des dégâts  et des difficultés aura le temps de se manifester ...

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/11/29/20002-20171129ARTFIG00273-tony-blair-au-figaro-il-est-encore-possible-d-arreter-le-brexit.php (paywall)

http://www.lejdd.fr/international/europe/brexit-tony-blair-estime-quil-est-encore-possible-darreter-le-processus-3507377

(gratuit)

Edited by rogue0
Link to comment
Share on other sites

Les médias britanniques annonçaient une avancée sur l'Irlande du Nord, après celle sur la facture du Brexit:

Citation

Vingt-quatre heures après les révélations de la presse britannique sur la facture du divorce, place à la frontière. À en croire (...) The Times jeudi 30 novembre, le Royaume-Uni est disposé à se rapprocher de la position de l’Union européenne sur la question afin d’éviter l’instauration d’une séparation effective entre le Nord et le reste de l’île. Alors que les Européens souhaitent écarter toute “émergence de divergences réglementaires” une fois le Royaume-Uni sorti du marché unique, les officiels britanniques opteraient pour “une formulation plus vague” comme “éviter des divergences” ou encore “assurer un alignement des réglementations”.
Pour ce faire, le gouvernement de Theresa May envisagerait de déléguer au gouvernement dévolu d’Irlande du Nord certaines compétences en matière de douanes, ce qui assurerait l’avenir de cette frontière aujourd’hui “invisible”.  (...)
https://www.courrierinternational.com/article/brexit-accord-en-vue-sur-la-frontiere-entre-les-deux-irlandes  (30-11-2017)
https://www.thetimes.co.uk/article/ireland-close-to-border-deal-vlthk3mpl

Manque de chance, Barnier dément pour la facture :laugh::

Citation

Le négociateur en chef pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne dément mercredi les "rumeurs" selon lesquelles un accord financier aurait été trouvé entre les deux parties. (...)
http://www.europe1.fr/international/accord-sur-le-reglement-financier-du-brexit-rumeurs-selon-barnier-3506486

Du coup il faut aussi se méfier des avancées pour l'Irlande du Nord :dry: . On a l'impression par moment que les diplomates anglais croient qu'avec un bon story-telling, quelques fuites savamment distillées dans les journaux et un peu de pression médiatique, ils vont faire évoluer les négociations à leur avantage. Ils risquent une grosse déception :rolleyes:.
En même temps, si le gouvernement d'Irlande du Nord se retrouvait avec de nouvelles prérogatives, les indépendantistes écossais demanderaient immédiatement à en bénéficier aussi. Ce serait leur offrir sur un plateau un combat politique concret, et moins passionnel que l'indépendance. A ce rythme-là, en 2030, il faudra parler de Fédération du Royaume-Uni :ph34r:

Link to comment
Share on other sites

54 minutes ago, Desty-N said:

Les médias britanniques annonçaient une avancée sur l'Irlande du Nord, après celle sur la facture du Brexit:

Manque de chance, Barnier dément pour la facture :laugh::

Du coup il faut aussi se méfier des avancées pour l'Irlande du Nord :dry: . On a l'impression par moment que les diplomates anglais croient qu'avec un bon story-telling, quelques fuites savamment distillées dans les journaux et un peu de pression médiatique, ils vont faire évoluer les négociations à leur avantage. Ils risquent une grosse déception :rolleyes:.
En même temps, si le gouvernement d'Irlande du Nord se retrouvait avec de nouvelles prérogatives, les indépendantistes écossais demanderaient immédiatement à en bénéficier aussi. Ce serait leur offrir sur un plateau un combat politique concret, et moins passionnel que l'indépendance. A ce rythme-là, en 2030, il faudra parler de Fédération du Royaume-Uni :ph34r:

Bof, tant que la reine peut aller à Balmoral l'été, l'essentiel est sauf. 

Link to comment
Share on other sites

Toujours cette fixette sur le cas de la frontière avec l'Irlande du Nord. Ça devient vraiment le centre des tensions liées au Brexit ... Comme le dit un post ci-dessus & un post que j'avais posté un peu plus en amont.

Voici un article des Echos :

"Brexit : pourquoi l'Irlande pourrait avoir le dernier mot sur le sort du Royaume-Uni"

02/12 | 13:55

Citation

"Le président du conseil européen a affirmé que le sort des négociations du Brexit est désormais lié à l'avenir de la frontière irlandaise."

Citation

"Presque trente ans après sa signature, l'accord de paix en Irlande du Nord n'a jamais semblé aussi précaire. Car avec le Brexit, prévu fin mars 2019,  une frontière physique pourrait réapparaître entre l'Irlande du Nord, occupée par le Royaume-Uni et qui va donc sortir du marché unique européen, et la République d'Irlande, pays souverain qui, lui, y restera.

Or c'est une possibilité que Dublin n'envisage pas. Pas plus que le président du conseil européen Donald Tusk.

Vendredi, aux côtés du Premier ministre irlandais Leo Varadkar, le président de l'instance européenne ne pouvait pas être plus clair : le sort des négociations du Brexit est désormais lié à l'avenir de la frontière irlandaise.

« Les revendications irlandaises sont les revendications de l'UE », n'a pas hésité à affirmer Donald Tusk. Et de préciser que si la proposition de Londres pour régler la question est « inacceptable pour l'Irlande », « elle le sera aussi pour l'Union Européenne ».

C'est donc à l'Irlande que reviendra le dernier mot. Si Londres fait suffisamment preuve de bonne volonté, alors les négociations pourront passer à l'étape ultérieure.

Quid de la frontière

Pour l'instant, du côté irlandais, l'exécutif est plutôt sceptique. « Nous n'y sommes pas encore [à un accord] », a constaté le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney.

L'Irlande au bord de la crise de nerfs

« Nous voulons être positifs mais nous insistons aussi sur le fait qu'il ne peut y avoir de frontière », a-t-il poursuivi devant la presse à Dublin.

Avec le retour d'une frontière entre les deux Irlande, ce sont les deux économies qui risqueraient d'être fragilisées puisqu'elles échangent aujourd'hui librement.

Voilà pourquoi la principale exigence de Dublin est une garantie écrite de la part de Londres qu'aucune frontière physique ne sera rétablie.

« Les tyrans de l'UE »

De quoi excéder les partisans du Brexit les plus extrêmes, avec en ligne de front Nigel Farage, l'ancien leader du parti europhobe Ukip.

« Tusk et les tyrans de l'UE veulent juste nous humilier. (La Première ministre britannique Theresa) May devrait tout arrêter et quitter » les négociations, a-t-il réagi sur Twitter.

Si les discussions sur la facture du Brexit ont semblé progresser récemment, sans toutefois aboutir, le contentieux irlandais a de plus en plus émergé comme un point de blocage.

C'est lors d'un sommet prévu les 14-15 décembre à Bruxelles que les dirigeants européens diront s'ils acceptent ou pas d'ouvrir les négociations commerciales, nouvelle étape que le Royaume-Uni s'impatiente de pouvoir lancer."

https://www.lesechos.fr/monde/europe/030970671713-brexit-pourquoi-lirlande-pourrait-avoir-le-dernier-mot-sur-le-sort-du-royaume-uni-2135133.php

Edited by jojo (lo savoyârd)
Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 16 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Toujours cette fixette sur le cas de la frontière avec l'Irlande du Nord. Ça devient vraiment le centre des tensions liées au Brexit ... Comme le dit un post ci-dessus & un post que j'avais posté un peu plus en amont. (...) "Brexit : pourquoi l'Irlande pourrait avoir le dernier mot sur le sort du Royaume-Uni"

https://www.lesechos.fr/monde/europe/030970671713-brexit-pourquoi-lirlande-pourrait-avoir-le-dernier-mot-sur-le-sort-du-royaume-uni-2135133.php

Si on veut passer des couleuvres aux nationalistes anglais pro-Brexit, alors c'est le moment ou jamais, on a une distraction idéale.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/12/04/meghan-et-harry-sauvent-le-brexit_5224122_3214.html

Le ‎02‎/‎12‎/‎2017 à 14:21, Tancrède a dit :

Bof, tant que la reine peut aller à Balmoral l'été, l'essentiel est sauf. 

Je ne suis pas d'accord.

Sans vouloir vexer sa majesté, elle ne peut pas faire vivre l'industrie des médias tabloïds britanniques.
Pour les faire vivre , il faut du sang neuf, et des photos en petites tenue (cf plus haut)

(ou comment les tabloïds ont la place dans un sujet sérieux)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, rogue0 a dit :

 

Si on veut passer des couleuvres aux nationalistes anglais pro-Brexit, alors c'est le moment ou jamais, on a une distraction idéale. http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/12/04/meghan-et-harry-sauvent-le-brexit_5224122_3214.html Je ne suis pas d'accord. Sans vouloir vexer sa majesté, elle ne peut pas faire vivre l'industrie des médias tabloïds britanniques. Pour les faire vivre , il faut du sang neuf, et des photos en petites tenue (cf plus haut)

Meghan Markle, c'est un peu plus que de la distraction !

Dans "Suit", même si elle ne joue pas mon personnage féminin préféré, au risque de passer pour un mâle primaire, ce petit chemisier trop rempli, oaualah mamia !!

Link to comment
Share on other sites

La Libre Belgique rapporte une annonce faite par la chaîne RTE (Irlande): "Brexit : Londres et Bruxelles ont trouvé un accord sur la frontière irlandaise"

Quote

A la suite de négociations qui se sont poursuivies durant le week-end, le Royaume-Uni aurait accepté de maintenir en Irlande du Nord des règles similaires à celles en vigueur dans le marché unique européen et l'union douanière afin qu'il n'y ait "pas de divergence" avec la République d'Irlande, a précisé RTE.

Suite de l'article (sans paywall) ici: http://www.lalibre.be/actu/international/brexit-londres-et-bruxelles-ont-trouve-un-accord-sur-la-frontiere-irlandaise-5a25477ecd70b488fb03fb58

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Les éléments qui filtrent correspondent à ce qui se discute sur ce forum: 

Citation

(...) Dublin demande des engagements  (...)  pour éviter le retour d'une frontière physique avec le Nord, estimant que la réapparition de postes-frontières affaiblirait ces deux économies imbriquées et fragiliserait l'accord de paix de 1998. Au cours de ce week-end, le Royaume-Uni aurait accepté de maintenir des règles similaires à celles du marché unique européen et de l'union douanière afin qu'il n'y ait "pas de divergence" avec la République d'Irlande, selon un document  (...) obtenu par la télévision  (...)  irlandaise RTE. 
Selon le Guardian, le négociateur de l'UE Michel Barnier a confié à des parlementaires européens que l'Irlande du Nord aurait droit à un "traitement spécial." (...). Le quotidien britannique Financial Times, pour sa part, évoque un "alignement réglementaire" entre l'Irlande du Nord et son voisin du sud, après la sortie du Royaume-Uni de l'UE, fin mars 2019.  (...)
https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/brexit-vers-un-statut-particulier-pour-l-irlande-du-nord_1966078.html

Il reste à savoir si l'accord concernera uniquement les marchandises ou aussi les personnes. Inclure les deux semble le plus logique, mais, politiquement, c'est un pas supplémentaire vers la réunification de l'île. Difficile à faire avaler aux unionistes, le soutien parlementaire indispensable de Theresa May. Si jamais Dublin obtient la libre circulation des personnes, ils pourraient même se révéler taquins et adhérer à Schengen. Il deviendrait alors plus facile pour les Nord-Irlandais d'aller à Paris qu'à Londres!

Sinon, l'annonce de l'accord a déjà une petite conséquence amusante en matière de politique intérieure britannique: 

Citation

(...) Que les règles européennes soient maintenues ou réappliquées après une suspension temporaire, la solution semble toutefois remettre en cause le principe même du Brexit. Les unionistes Nord-Irlandais -pro-Brexit- du DUP se sont alarmés d'un traitement trop différencié qui remettrait en cause l'appartenance de leur province au Royaume-Uni. Tandis que la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon et le maire de Londres Sadiq Khan, hostiles au Brexit, demandent à leur tour un traitement spécial (...)

Comme prévu, Theresa May vient d'offrir sur un plateau un nouveau combat aux indépendantistes écossais. Et il y a de fortes chances qu'à long terme, ils le gagnent. Quelques clous de plus dans le cercueil du Royaume-Uni ...

Edited by Desty-N
Enregistré avant d'être fini
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@Desty-N : pour l'instant c'est bloqué. May a voulu causer au DUP, son "partenaire" de majorité, de ce dont elle avait convenu avec Junker et patatras ! le DUP n'en veut pas. Le Premier Ministre irlandais a déclaré qu'il était dommage que le Premier Ministre du RU revienne sur sa parole et son accord formel (:rougitc: !) mais qu'il la croyait néanmoins de bonne foi et qu'il restait quelques jours encore, quelques jours seulement cependant, pour finir de se mettre d'accord sur les arrangements en Irlande.

Tusk a secoué la carotte, en affirmant que c'était bien dommage, ce retard, car il était prêt à présenter dès demain les grandes lignes des propositions de l'UE en matière d'accords commerciaux pour la suite.

Évidemment, l'opposition anglaise lapide May, la décrit comme otage d'une formation régionale minoritaire sur sa propre circonscription. Ambiance !

Le fait qu'on n'en entende pas plus parler indique à quel point il y a nombre d'autres sujets de préoccupation...

Edited by Boule75
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Boule75 a dit :

Évidemment, l'opposition anglaise lapide May, la décrit comme otage d'une formation régionale minoritaire sur sa propre circonscription. Ambiance !

Ça serait marrant que les travaillistes anglais fassent à May, le coup que le SPD allemand envisage pour Merkel: soutien ponctuel sur certains dossiers (ici le Brexit), en échange de concessions dans d'autres domaines. J'imagine bien Corbyn demander des contreparties type salaire minimum ou imposition renforcée des plus riches :laugh:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Plus que de savoir qui a fait capoter quoi, cela montre que l'assise politique de Theresa May est encore plus fragile qu'il n'y paraissait. Ce n'est pas de bon augure pour la suite de son mandat.

Des nouvelles de la fronde interne au parti conservateur ? Ils n'ont pas l'air d'avoir réussi pour le moment à la mettre en minorité.

Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, Tancrède a dit :

On rit, mais c'est pas drôle, et c'est pas bon du tout, y compris pour nous: un gouvernement faible, en l'occurrence chez les Brits, n'est jamais une bonne chose. Et ce point de la frontière irlandaise me semble être un panier de crabes potentiel pour la construction européenne, la réalité de frontières européennes et de principes de droit.... Si on multiplie les accords à la carte, les régimes d'exception, les statuts spéciaux et les cas de règles à la demande, on dément beaucoup de choses qu'on essaie de mettre en place à grand-peine, on les vide de leur substance avant même qu'elles n'existent. Et c'est vrai aussi pour le RU hors d'Europe. 

Tu as raison mais :

  • c'était peut être drôle mais c'est pourtant vrai : les opposants à May au sein de son parti sont divisés tant ils n'ont en fait aucune idée de ce vers quoi ils veulent aller, aucune idée réaliste en tout cas, ou pas sans verser dans l'autoritarisme interne au RU.
  • Ils ont tous des idées sur ce qu'ils ne veulent pas : manque de bol, ça n'aide en rien.
  • on a pas trop de détails sur le régime envisagé pour l'Ulster, mais dans les grandes lignes, il s'agissait d'un statut dérogatoire au sein du RU mais... très proche du standard du reste de l'UE.

Moi, j'ai plan : Elisabeth est un peu âgée pour les aventures, appelons Charles à la rescousse...

Link to comment
Share on other sites

24 minutes ago, Boule75 said:

Tu as raison mais :

  • c'était peut être drôle mais c'est pourtant vrai : les opposants à May au sein de son parti sont divisés tant ils n'ont en fait aucune idée de ce vers quoi ils veulent aller, aucune idée réaliste en tout cas, ou pas sans verser dans l'autoritarisme interne au RU.
  • Ils ont tous des idées sur ce qu'ils ne veulent pas : manque de bol, ça n'aide en rien.
  • on a pas trop de détails sur le régime envisagé pour l'Ulster, mais dans les grandes lignes, il s'agissait d'un statut dérogatoire au sein du RU mais... très proche du standard du reste de l'UE.

Moi, j'ai plan : Elisabeth est un peu âgée pour les aventures, appelons Charles à la rescousse...

Ouais, il va trouver un compromis entièrement articulé autour du thème des produits bio cultivés à l'ancienne (c'est son dada). En Irlande du nord, c'est quoi? Patates et TNT? 

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, collectionneur a dit :

Complot pour tenté de tué Mme May déjouer par la police. Pas vraiment de détails sur les articles en français. On parle d'un engin explosif qui devait être lancé sur Dowing Street et les auteurs devait profiter du chaos pour la tué...

Hypothèse optimiste : c'est un islamiste quelconque qui voulait faire son djihadiste. Dangereux bien sûr, mais bon rien de nouveau.

Hypothèse pessimiste : c'est le chaos politique britannique qui augmente :unsure: ...

 

Le 04/12/2017 à 12:34, rendbo a dit :

au risque de passer pour un mâle primaire

Merci de ne pas abuser des pléonasmes, tu seras gentil :tongue:

Edited by Alexis
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...