Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.

This poll is closed to new votes


Recommended Posts

Just now, Fusilier said:

Par ce que tu crois qu'un "marché national" (que l'on suppose protégé) serait en capacité d'assurer l'emploi ; Que face à une politique protectionniste les autres resteraient les bras croisés?  L'expérience récente montre que le protectionnisme conduit plutôt à la stagnation, aux bas salaires, à l'émigration comme soupape, voir au développement de zones de non droit où tu loues tes travailleurs pour pas grand chose.  C'est de facto le cas des premières phase de développement  de la Chine, location d'esclaves aux multinationales; certes, à l'échelle de la Chine, cela a permis une accumulation primitive de capital et un développement ultérieur; mais bon, un marché potentiel de plusieurs centaines de millions de travailleurs et un contrôle social à la chinoise, tu ne trouves pas ça à tous les coins de rue...

Peut importe ce que je crois ou pas... ce qui compte c'est ce que pense l'électeur qui va voter pour orban, marine, pepe machin ou je ne sais qui.

Lui tu peux etre certain qu'il pense qu'il y perd, parce qu'il voit qu'il y perd, parce qu'il se fait piquer ses chantiers ou ses missions par des étrangers.

C'est simple et immédiat, il voit, il croit, il vote.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, g4lly a dit :

Peut importe ce que je crois ou pas... ce qui compte c'est ce que pense l'électeur qui va voter pour orban, marine, pepe machin ou je ne sais qui.

Lui tu peux etre certain qu'il pense qu'il y perd, parce qu'il voit qu'il y perd, parce qu'il se fait piquer ses chantiers ou ses missions par des étrangers.

C'est simple et immédiat, il voit, il croit, il vote.

Et alors?  C'est une évidence que les populismes et les nationalismes surfent sur la misère des gens.  

Link to comment
Share on other sites

6 minutes ago, Fusilier said:

Et alors?  C'est une évidence que les populismes et les nationalismes surfent sur la misère des gens.  

Et comment tu les convaincs quand tu vas militer sur les marché le samedi ... en leur racontant que demain ce sera bien?!

C'est tout le drame de cette globalisation a la con ... et se fait pour les uns contre les autres ... et bien entendu ça crée suffisamment de colère pour que ça pète a court ou moyen terme.

Refuser d'intégrer cela et considéré cette globalisation comme une fatalité est pour moi criminel...

Non ce n'est ni une fatalité, ni une bénédiction... et avant tout c'est mal conçu.

Vous aller vous marrer avec la globalisation des hooligans... les hools russes expulsés par la France avant hier twittait des selfie du stade hier... :bloblaugh:

Quand on en arrive a un telle ridicule ... il convient de se poser des questions sur la pertinence de l’auberge espagnole.

Link to comment
Share on other sites

2 minutes ago, Ojs.Fisher said:

Et donc dans l'immédiat, pour éviter que le "prolo" finisse par voter Marine, Orban, De Wever, Farage, Wilders, on lui propose quoi ?

Pas grand chose malheureusement d’où les résultats électoraux des natios.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, g4lly a dit :

Et comment tu les convaincs quand tu vas militer sur les marché le samedi ... en leur racontant que demain ce sera bien?!

C'est tout le drame de cette globalisation a la con ... et se fait pour les uns contre les autres ... et bien entendu ça crée suffisamment de colère pour que ça pète a court ou moyen terme.

Je n'ai pas de pilule miracle... 

Ca n'a rien de nouveau dans le processus de développement du capital, que l'on appelle ça globalisation, ne change rien à l'affaire:  ruine des cotonnades d'Inde par le développement du textile anglais, ruine des tisserands lyonnais incapables de faire face  au métier Jacquart (révolte des Canuts, 1831) ruine des artisans et des petites industries rurales face à la grande industrie, disparition des allumeurs de lampadaires à gaz pour cause d'éclairage électrique, petit commerce vs grande distribution, le train ou le fluvial vs le transport routier, plus récemment typographie traditionnelle vs informatique, le travail des dockers face au transport par conteneurs, la poste face aux emails  et un long etc...  Ruine de la petite paysannerie par la politique agro-industrielle soutenue, et conduite, par le ministère bis, la FNSA, la même qui fout le bordel par ce que confrontée à plus industriel qu'elle. 

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

10 minutes ago, Fusilier said:

rien à l'affaire:  ruine des cotonnades d'Inde par le développement du textile anglais, ruine des tisserands lyonnais incapables de faire face  au métier Jacquart (révolte des Canuts, 1831) ruine des artisans et des petites industries rurales face à la grande industrie, disparition des allumeurs de lampadaires à gaz pour cause d'éclairage électrique, petit commerce vs grande distribution, le train ou le fluvial vs le transport routier, plus récemment typographie traditionnelle vs informatique, le travail des dockers face au transport par conteneurs, la poste face aux emails  et un long etc...  Ruine de la petite paysannerie par la politique agro-industrielle soutenue, et conduite, par le ministère bis, la FNSA, la même qui fout le bordel par ce que confrontée à plus industriel qu'elle. 

Sauf que certain s'y prennent mieux que d'autre, en mettant de coté l'idéologie, et en s’intéressant justement aux intérêts de leur pays.

Les USA qui tu affirmes non protectionniste, sont tres protectionniste. Ce n'est pas un protectionnisme quantitatif mais qualitatif... ils protègent massivement les éléments inaptes a se confronter favorablement a la concurrence mondiale. Alors certes il le font bien, discretos, avec des alibis a la mords moi le nœud, de la politique par ci, de la moral par là etc. mais il le font tout le temps.

Il protège les petites entreprise, protègent leur marchés publique, protège leur agriculture, protège leur industrie ... protègent leur start up, protège leur géant de l'information etc. etc.

Le jour ou l'union mettra 30 milliards au pot pour sauver l'industrie automobile européenne on pourra dire quelle fait du protectionnisme a l'américaine par exemple...

30 milliards ... pour une seule entreprise!

Je ne te parle pas des monceau de pognon déversé en subvention cachées via les projet militaro-industriel...

Alors essayer de s'aligner bêtement en face de ça... en prêchant la globalisation naïve... c'est criminel. Parce qu'en face eux ils sont en guerre et il te le dise ouvertement.

Donc si on est trop con ou pas assez puissant pour développer une globalisation "limitée" qui nous arrange ... parce que l'union c'est pas la Crois Rouge... autant tout couper tout de suite avant le drame.

C'est d'ailleurs la position anglaise. Les continentaux sont trop cons ils n'ont rien compris au commerce international, n'allons surtout pas se faire embarquer dans leur bordel plus que ce qui nous arrange. Ils prennent ce qui les intéresse, laisse le reste ... et se porte plutôt bien pour un pays somme tout assez pourri - a par le pétrole en mer du nord c'est pas un super spot le uk -

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, g4lly a dit :

Sauf que certain s'y prennent mieux que d'autre, en mettant de coté l'idéologie, et en s’intéressant justement aux intérêts de leur pays.

Les USA qui tu affirmes non protectionniste, sont tres protectionniste.

Par ce que tu crois qu'il n'y a pas de règles plus ou moins protectionnistes en Europe ou des subventions directes ou indirectes...  Si les négo sur le traité de libre échange, USA UE, sont complexes c'est bien qu'il y a tout un tas de normes, règles, barrières et pas que du côté US...  Faut pas prendre les européens pour des perdreaux de l'année, même si, c'est une évidence, c'est plus compliqué à gérer dans un ensemble d'Etats, surtout que certains, les GB, ne veulent pas de règles alors que d'autres sont plus favorables à la régulation. Ceci dit, faut pas s'imaginer que tous les Etats de la fédération US dansent du même pas..;

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ojs.Fisher a dit :

éviter que le "prolo" finisse par voter Marine, Orban, De Wever, Farage, Wilders,

Le vote extrême s'affranchit des classes sociales depuis pas mal de temps ...

 

il y a 4 minutes, Fusilier a dit :

Faut pas prendre les européens pour des perdreaux de l'année

Le problème ce ne sont pas les règles ou les barrières tarifaires, le problème c'est le temps de réaction en vue de leur mise en place ... beaucoup trop long

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Exemple de protectionnisme américain, le Jones Act de 1920 toujours en vigueur : il interdit le cabotage par des navires non fabriqués aux Etats-Unis ou avec un équipage non américain. Jones était un sénateur de l'État de Washington et il voulait évincer les compagnies canadienne du trafic entre la métropole et l'Alaska.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, pascal a dit :

Le problème ce ne sont pas les règles ou les barrières tarifaires, le problème c'est le temps de réaction en vue de leur mise en place ... beaucoup trop long

D'une certaine manière, c'est la preuve qu'il n'y a pas une "super structure", à l'instar de l'Etat Fédéral US, capable de gérer et imposer des règles; faut négocier entre Etats et c'est forcement long.  

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La difficulté principale à une coordination efficace est que les membres de l'UE ont un interet variable à la mondialisation et au degré d’ouverture à adopter.

Les pays nordiques et l’Allemagne doivent leur réussite éclatante au libre échange grâce auquel ils ont réussie à se tailler une place enviable dans les réseaux de l'économie mondiale. Idem pour les pays d’Europe de l'Est de par leur affiliation à l'économie allemande dont ils sont sous-traitants et en tant que récipiendaires de leur investissements. 

Ce n'est pas le cas du Sud Ouest de l'Europe qui vit une situation plus précaire, même si à l'époque des vaches grasse certains ont vécu confortablement d'un crédit  abondant. 

Et je vois mal les 1er cracher sur la source de leur prospérité - la mondialisation- pour faire plaisir aux seconds caricaturés en paresseux incapable de se réformer et faire comme les "bons élèves" de la classe. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 20/06/2016 à 14:22, Fusilier a dit :

Sauf a maintenir des niveaux de coûts bas, et ça veut dire des bas salaires, vois pas bien ce que l'on peut faire (hors de l'illusion de la protection douanière...)  

Le libre-échange conduit tendanciellement à l'importation dans chaque nation du niveau d'inégalités existant au niveau international. Ou dit autrement : les revenus des moins qualifiés des habitants des pays les plus développés se rapprochent de ceux des habitants des pays sous-développés, tandis que ceux des plus qualifiés des habitants des pays sous-développés se rapprochent de ceux des habitants des pays les plus développés.

Tu dis que tu ne vois pas bien ce qui peut être fait... c'est normal, tu as exclu d'emblée la catégorie des mesures allant à l'encontre du libre-échange :laugh: !

Le moyen de limiter les effets du libre-échange est assez évident : pratiquer moins le libre-échange, tout simplement. :happy:

Les méthodes précises imaginables, eh bien il y en a beaucoup, et certaines sont plus adroites que d'autres. Mais l'idée générale est suffisamment claire : diminuer les avantages concurrentiels éventuels dont pourraient disposer certains produits fabriqués hors du territoire.

Sur la question de la possibilité ou de l'impossibilité de le faire, mon avis est que le politique commande à l'économique et non le contraire. Pour le meilleur et pour le pire, d'ailleurs.

Sinon, au sujet des "natios", ou faut-il dire "populistes de droite" ou autre chose, il faut être conscient que seuls certains sont favorables à la limitation du libre-échange comme moyen de limiter ou de bloquer la progression des inégalités dans la nation. Par exemple, cette tendance est dominante au FN (Le Pen et Philippot) sans être unanime. Elle est absente au UKIP britannique ou à l'AfD allemande.

Aucune idée du tour que prendront les choses, mais si à l'avenir on voyait la France être dirigée par le FN, l'Allemagne par l'AfD et la Grande-Bretagne par l'UKIP, il est difficile d'imaginer que ces pays pourraient se trouver dans la même zone commerciale... ils ne pourraient pas s'entendre sur sa politique commerciale extérieure. Ou alors il faudrait que les uns ou les autres mettent sérieusement de l'eau dans leur vin.

 

Il y a 2 heures, Ojs.Fisher a dit :

Et donc dans l'immédiat, pour éviter que le "prolo" finisse par voter Marine, Orban, De Wever, Farage, Wilders, on lui propose quoi ?

Je pense que l'objectif général de la politique publique s'exprime en termes généraux : par exemple la liberté et la prospérité du pays, ou quelque autre formule de ce genre.

L'objectif n'est pas, ne doit pas être d'inciter à voter ou à ne pas voter pour Tartempion, Trucmuche ni Ribouldingue.

 

il y a 48 minutes, Shorr kan a dit :

La difficulté principale à une coordination efficace est que les membres de l'UE ont un interet variable à la mondialisation et au degré d’ouverture à adopter.

Les pays nordiques et l’Allemagne doivent leur réussite éclatante au libre échange grâce auquel ils ont réussie à se tailler une place enviable dans les réseaux de l'économie mondiale. Idem pour les pays d’Europe de l'Est de par leur affiliation à l'économie allemande dont ils sont sous-traitants et en tant que récipiendaires de leur investissements.

Tout à fait.

A signaler en passant - et en plein dans le sujet de ce fil - cet argument avancé par certains Allemands pour convaincre les Britanniques de rester dans l'UE, par exemple dans L'Allemagne a beaucoup à perdre si la Grande-Bretagne s'en va

Citation

L'Allemagne a besoin de la Grande-Bretagne comme contrepoids à la France

Mais ce n'est pas tout, (il y a) une question encore plus importante : l'Allemagne a besoin de la Grande-Bretagne à l'intérieur de l'UE comme partenaire et comme contrepoids ami du marché à la France socialiste. C'est devenu encore plus important vu le récent refroidissement des relations entre Allemagne et France, une paire autrefois décrite comme le moteur de l'Europe. Dans beaucoup de domaines - y compris le marché unique, le libre-échange, la compétitivité, la lutte contre la bureaucratie, et tout particulièrement dans la politique économique et financière - Allemagne et Grande-Bretagne ont des intérêts similaires.

L'un des petits secrets du prétendu "couple" franco-allemand, et l'une des arrière-pensées allemandes - on en a aussi du côté français soyons juste - est qu'il est nécessaire de résister aux Français toujours trop étatistes et sociaux, et que le partenariat avec la France doit pour cette raison toujours s'accompagner de certaines distances, être complété de partenariats procurant la masse critique permettant au contraire d'amener les Français à donner au marché un poids beaucoup plus grand que ce à quoi ils seraient prêts d'eux-mêmes.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 38 minutes, karim1218 a dit :

une chose est sur, c'est que le meurtre de la deputee est tombe a pic, pour retourner la situation

A signaler, cet intéressant entretien de François Asselineau le président de l'UPR le 8 juin dernier, qui rappelant l'assassinat par un déséquilibré "quelqu'un qui a un peu le profil de Lee Harvey Oswald si vous voyez ce que je veux dire" de Anna Lindh trois jours avant le référendum suédois de 2003 sur l'adoption de l'euro, suivi par une exploitation éhontée par le camp de l'adoption de l'euro, faisait cette mise en garde :

(temps 2' 40'')

Citation

Tout ça pour dire, j'espère que pour le Brexit il ne va pas y avoir... Je serais un des plus ardents partisans du camp du Oui au Royaume-Uni, je prendrais des gardes du corps parce que, vous comprenez, si, évidemment si, il y avait un attentat ou quelque chose comme ça, qui se passait au Royaume-Uni, les médias ils vous expliqueraient aussitôt, vous voyez si on sort de l'Union européenne, ils feront un amalgame qui n'a aucun rapport entre par exemple le terrorisme, le risque d'attentat et la sortie de l'UE. Enfin tout est possible, on a affaire à quelque chose, vraiment là on touche au dur (...)

 

Mise en garde prémonitoire.

Est-ce une coïncidence, ou est-ce la validation de la logique et de l'existence du risque que pointait Asselineau le 8 juin ? Chacun se fera son opinion.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, g4lly a dit :

Qu'est ce qu'il en a a foutre le prolo français, anglais, autrichien ou slovène!!!

Le prolo il bande le WE dans les tribunes d'Anfield ... pas parce qu'a la fin du mois il pourrait peut être se payer un aller retour ryan air a tiziouzou ... ou un tshirt pourrave a 1€.

En gros on t'explique que tu dois te retrouver au chomage pour faire bosser des chauffeurs roumain ... parce que quand meme les roumains ils sont pauvres alors ils meritent plus de travailler que les francais.

Le prolo français tu lui dit ça, la première fois il vote pour Mélanchon, il voit que rien ne change qu'on se fout encore et toujours de sa gueule, la seconde il vote pour Marinette, et la troisieme pour Adolf...

Après si les apôtres du développement du bout du monde contre le prolétariat local ne comprenne pas ça ... il l'apprendront tôt ou tard a leur dépend. Sauf peut être les vendeur de canon.

Le prolo, parfois, a des enfants qui font des études et qui gagnent nettement plus que leurs parents, il y a même des prolos qui voyagent, certains qui viennent de pays pauvres et y retournent, d'autres qui se délectent de séries ou de films d'ailleurs. Autant négliger ce qu'il advient des "prolos" sous prétexte qu'ils sont remplaçables est effectivement minable et dangereux, autant les réduire à un troupeau d'abrutis n'est pas nettement plus formidable.

Faudrait voir à ne pas pas caricaturer non plus : je n'ai pas prétendu que la mondialisation était exclusivement formidable : j'ai juste signalé que certains aspects étaient bon, et ils ne sont pas tous inaccessibles aux plus modestes.

Il y a 3 heures, g4lly a dit :

Sauf que certain s'y prennent mieux que d'autre, en mettant de coté l'idéologie, et en s’intéressant justement aux intérêts de leur pays.

Oui, tout à fait, et comme Shorr kan le souligne, l'enjeux c'est de s'en sortir mieux : définir des stratégies, les mettre en oeuvre efficacement, et c'est difficile si l'ensemble chargé de ces stratégies est travaillé par des dissensions fortes, des intérêts contradictoires et ouvert aux quatre vents aux pressions visant à accroître ces dissenssions. C'est bien ça l'enjeux. Où l'on revient sur l'appréciation de la PAC par les anglais ou leur jeu malsain sur l'acier...

Link to comment
Share on other sites

Enfin bon, la tendance est quand même lourdement en faveur du Remain: même avant l'assassinat, l'avance prise par le Leave était du ressort du conjoncturel et pas si vérifiée dans tous les sondages. Je ne crois pas qu'il faille voir dans l'événement et son exploitation un moment pivot qui a fondamentalement changé le courant dominant: ces choses là n'ont pas une telle puissance. Je parie toujours sur le facteur trouille. 

 

Juste par curiosité: à votre avis, combien de Britanniques sont en France cette semaine pour l'euro? Quelques centaines de milliers? Et quelle est la probabilité que la majorité d'entre eux n'ait pris aucune précaution pour voter par procuration? Spontanément, et pensant à travers de honteux clichés, j'aurais tendance à dire que la majorité des supporters de foot actifs rentrent plus dans le profil des Brexiteurs.... Donc l'Euro (double wink).... Complice du Remain? Si le référendum se joue à quelques poils de couille de chameau, quelques dizaines ou centaines de milliers d'électeurs s'abstenant comptent lourdement, tout comme des événements ponctuels comme une mauvaise météo qui dissuade plus certains types d'électeurs de se décider à aller voter (ce qui pèse lourdement et est pris en compte en temps réel par les campagnes modernes).  

Edited by Tancrède
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Monsieur Pascal, sieur de Lapalisse :happy:: tu prêches un converti.... Ou plutôt, tu tautologise ta race, avec celle-là.... Meunooooon, je n'ai aucune idée préconçue sur les supporters :rolleyes:, ni aucune animosité.... C'est juste que je vis pas loin du Parc des Princes et qu'ils me gonflent assez régulièrement, ces animaux là. 

 

Link to comment
Share on other sites

Citation

Enfin bon, la tendance est quand même lourdement en faveur du Remain: même avant l'assassinat, l'avance prise par le Leave était du ressort du conjoncturel et pas si vérifiée dans tous les sondages. Je ne crois pas qu'il faille voir dans l'événement et son exploitation un moment pivot qui a fondamentalement changé le courant dominant: ces choses là n'ont pas une telle puissance. Je parie toujours sur le facteur trouille.

Certes

Mais tu peux parier que l'evenement (meurtre de la parlementaire) sera lourdement instrumentalisé à posteriori et que ca va bien pourrir le paysage politique UK si jamais le resultat se fait à un poil de couille près

Version : si elle avait pas été tuée on aurait eu un Remain (ou un Brexit) selon le camp à qui on s'adresse

Le reste, les vrais facteurs de decision des electeurs (y compris le facteur fear) ils vont passer à l'as

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Tancrède a dit :

Enfin bon, la tendance est quand même lourdement en faveur du Remain: même avant l'assassinat, l'avance prise par le Leave était du ressort du conjoncturel et pas si vérifiée dans tous les sondages. Je ne crois pas qu'il faille voir dans l'événement et son exploitation un moment pivot qui a fondamentalement changé le courant dominant: ces choses là n'ont pas une telle puissance. Je parie toujours sur le facteur trouille.

Si on observe la courbe au cours du temps du "sondage de sondages" du Financial Times, on constate un point de retournement très visible aux alentours du 16 juin, le Leave étant alors estimé nettement au-dessus du Remain, avant de revenir à peu près exactement à l'équilibre maintenant.

Ce point de retournement a bien une cause.

Il peut s'agir effectivement du "facteur trouille", qui aurait eu relativement peu de poids jusqu'au 16, puis en aurait pris brutalement beaucoup plus à partir du 17/18. C'est une hypothèse.

Une autre hypothèse est que l'assassinat de Jo Cox ait eu un fort impact.

 

Personnellement, j'ai noté qu'après le meurtre d'Anna Lindh en 2003, même si les sondages s'étaient redressés en faveur du Oui à l'euro, c'est finalement le Non qui l'a emporté par plus de 55% des voix, démentant les sondages. D'un autre côté, il faut noter que dans ce cas, c'est le choix conservateur "on ne change rien" qui l'a emporté, et ce choix dans le cas britannique c'est le Remain.

Je soupçonne quand même qu'au moment du vote, l'effet de l'assassinat sur les Britanniques pourrait être moindre que ne le montrent actuellement les sondages. J'ignore ce qui se passera, mais à mon avis les marchés financiers et les bookmakers sous-estiment la probabilité du Leave...

 

il y a 6 minutes, Akhilleus a dit :

Mais tu peux parier que l'evenement (meurtre de la parlementaire) sera lourdement instrumentalisé à posteriori et que ca va bien pourrir le paysage politique UK si jamais le resultat se fait à un poil de couille près

Version : si elle avait pas été tuée on aurait eu un Remain (ou un Brexit) selon le camp à qui on s'adresse

Oui, et c'est une raison de souhaiter que le résultat soit net, à 52 ou 53% au moins, plutôt que 50,x%

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Tancrède a dit :

Juste par curiosité: à votre avis, combien de Britanniques sont en France cette semaine pour l'euro? Quelques centaines de milliers? Et quelle est la probabilité que la majorité d'entre eux n'ait pris aucune précaution pour voter par procuration? Spontanément, et pensant à travers de honteux clichés, j'aurais tendance à dire que la majorité des supporters de foot actifs rentrent plus dans le profil des Brexiteurs.... Donc l'Euro (double wink).... Complice du Remain? Si le référendum se joue à quelques poils de couille de chameau, quelques dizaines ou centaines de milliers d'électeurs s'abstenant comptent lourdement, tout comme des événements ponctuels comme une mauvaise météo qui dissuade plus certains types d'électeurs de se décider à aller voter (ce qui pèse lourdement et est pris en compte en temps réel par les campagnes modernes).  

Aux dernières nouvelles, la tendance parmi les supporters anglais, à une très forte majorité,  était de se séparer du Pays de Galles  :rolleyes:

Edited by Fusilier
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Alexis a dit :

les supporteurs russes,

M'étonne as qu'ils se soient trompé les Ivans,  ils ne connaissent que dale au foot, eux leur truc c'est le body building, les anabolisants et les sports de combat la baston quoi ... le foot c'est pas leur bol de bortsch la preuve ils ne se bourrent même pas la gueule avant d'aller au match de fracasser les supporters d'en face qui eux sont bourrés ... l'anglais et le gallois (les britanniques) eux ils se mettent minables et ils chantent çà ils savent faire, va faire chanter un Ural Butcher toi !

le foot est une affaire de spécialistes ce que ne sont pas les russkis

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Je serais curieux de savoir aussi le poids des votes venant de l’étranger ou de ceux qui pensent y partir. Je pense notamment a tous ces Anglais qui bossent en Angleterre mais qui ont une maison en Dordogne (ou ailleurs en Europe) et aux très nombreux retraités et futur retraités qui ont prévu de finir leur vie dans le sud de l'Europe (la ou il fait beau :biggrin: ).

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...