On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

This poll is closed to new votes
  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.


Recommended Posts

Il y a 2 heures, Skw a dit :

Tu veux nous ressortir Giscard d'Estaing du formol pour faire le test ? Je ne sais pas s'il tiendrait très longtemps à 40 % de côte de confiance, y compris en s'adaptant au jeu politique contemporain.

1:18 Les Britanniques ont toujours eu historiquement un certain dédain pour l'Europe. Ils considèrent que c'est un continent désordonné, qui ne respecte pas les règles, sur la parole duquel on ne peut pas toujours compter, ainsi de suite... Ils considèrent que l'Europe, c'est une zone - parlons franchement - inférieure, d'infériorité.

2:34. Il ne faut pas prolonger le désordre. Le désordre, ça suffit. Ils avaient deux ans pour travailler, les deux ans se terminent, on s'en va.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, nemo a dit :

Et si la cause en question venait de la insatisfaction croissante des français plutôt que de la qualité intrinsèque des politiques (même si avec Hollande on a sans doute toucher un plus bas historique pour la 5éme à mon avis). Insatisfaction qui pourrait ne pas ête d'ordre fantasmatique ou culturelle mais basé sur la réalité de la situation? Sur l'état des institutions? On sait jamais des fois que par miracle les gens aient de vrai raison d'être mécontent  :rolleyes: .

Le problème est que si tu les mets des années en arrière, ils seront encore moins contents (globalement).

Le gros paradoxe français : Ils ne sont pas moins heureux qu'avant (là la France est classée haut), ou qu'à la marge, mais de plus en plus mécontents des politiques (la France est classée bas). Par contre le sentiment d'appartenance (à la Nation ou un groupe) est de plus en plus faible.

Puis il y a un autre truc "bizarre". Les plus véhéments contre le pouvoir sont souvent des pro-Poutine, des gens qui ne voudraient pas vivre en Russie.

C'est une situation assez tordue. Les gens ne sont pas contents des politiques français, mais ils ne veulent pas aller ailleurs. En plus on est dans l'UE, on peut aller librement dans 26/27 autres pays. Y a rien de significatif de ce côté.

Édit : y a aussi un autre paradoxe. Les Français trouvent leurs politiques mauvais, que le pays va à vau-l'eau, mais ils trouvent aussi que tous les autres pays ne sont pas mieux. Le rapport aux autres s'est terriblement dégradé (d'où la méfiance pour l'accord du CETA, alors que bon, c'est le Canada, c'est pas un pays du tiers monde).

C'est horriblement compliqué à analyser, beaucoup s'y casse les dents.

Il y a 5 heures, Pierre_F a dit :

Ils veulent faire sauter la signature de l'article 50 ...

Ils le peuvent. Le R-U peut unilatéralement annuler le brexit. Décision de la cour européenne de justice sortie il y a quelques semaines.

Finalement c'est bien, ils ont l'entière responsabilité de ce qui va arriver.

Edited by web123_2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, web123_2 a dit :

Le gros paradoxe français : Ils ne sont pas moins heureux qu'avant (là la France est classée haut), ou qu'à la marge, mais de plus en plus mécontents des politiques (la France est classée bas). Par contre le sentiment d'appartenance (à la Nation ou un groupe) est de plus en plus faible.

Je pense que ça va ensemble. Les deux choses ont la même cause, une société devenue beaucoup plus individualiste, ce qui a tout un tas d'effets pervers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A force, ils vont devoir rester dans l'UE, car ils sont pris dans un labyrinthe sans issue et ils n'arrivent pas à se mettre d'accord ou mettre la porte pour pouvoir sortir.

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, zx a dit :

A force, ils vont devoir rester dans l'UE, car ils sont pris dans un labyrinthe sans issue et ils n'arrivent pas à se mettre d'accord ou mettre la porte pour pouvoir sortir.

c'est sur que s'ils ressent ils passeront pour des c... !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Kelkin a dit :

Je pense que ça va ensemble. Les deux choses ont la même cause, une société devenue beaucoup plus individualiste, ce qui a tout un tas d'effets pervers.

La société ?

On est un des pays avec le plus de transferts sociaux, on est même très probablement premier. Y a des pays tout aussi individualiste que la France avec un fort sentiment d'appartenance.

Dans le pessimisme des Français, j'me dis que les médias doivent avoir un rôle important. Il y avait une grosse étude américaine qui démontrait que les médias américains ont de plus en plus une tonalité négative. Ça a commencé au début des années 80 et ça continue encore.

Je remarque un truc avec les médias français quasi systématique. Quand le gouvernement présente une réforme, elle est globalement bien reçue par les Français (le gouvernement ne fait pas de réforme pour faire chier les Français). Quand les médias s'emparent du sujet, les Français ont une vue plus négative de la réforme. Dernière exemple qu'on a en cours, c'est la réforme des retraites. Plus les médias en parleront, plus le gouvernement aura du mal. Et là il se lance des débats à la con, comme quelle sera la valeur du point, qui brouille la compréhension. Débat sans intérêt, les dépenses des retraites sont sur la durée également aux cotisations (pour des raisons évidentes). Il n'est pas question de changer les cotisations. Remarquez aussi le gros hic, les médias ne parlent pas des cotisations. Ils font comme si l'argent tombait du ciel, il serait infini. Forcément ça ne peut que provoquer de la défiance chez les Français.

il y a 22 minutes, LBP a dit :

c'est sur que s'ils ressent ils passeront pour des c... !!

Parce que là ils ne passent pas pour des c... ?

J'avais vu passé un tweet. Un média américain disait : "L'Inde va devoir coloniser le R-U pour y remettre de l'ordre.

Edited by web123_2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, web123_2 a dit :

Parce que là ils ne passent pas pour des c... ?

J'avais vu passé un tweet. Un média américain disait : "L'Inde va devoir coloniser le R-U pour y remettre de l'ordre.

raw

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/09/2019 à 23:15, Alexis a dit :

C'est un scénario disons "un peu surprenant" - les Britanniques sont fans de litote, alors je m'adapte :happy: - mais imaginons la situation suivante :

La loi Benn "anti-No Deal" a été validée à temps (très probable), il n'y a pas eu d'élections (les travaillistes songent bien à les refuser jusqu'à la fin octobre) et Johnson est toujours premier ministre le 19 octobre, lendemain du Conseil européen où aucun accord n'a été défini chacun ayant campé sur ses positions. La loi Benn lui enjoint alors, à cette date au plus tard, d'envoyer une lettre à Donald Tusk pour demander un nouveau report du Brexit. Oui. Mais s'il ne le fait pas ?

(...) La Grande-Bretagne vit "une époque intéressante"...

Ça bouge vite. L'hypothèse que j'imaginais jeudi, ne croyant moi-même qu'à moitié à cette possibilité pourtant logique en "déroulant" le raisonnement... cette hypothèse commence à prendre corps:mellow:

Boris Johnson décidé à défier la loi plutôt qu'à demander un report du Brexit. De la partie accessible de l'article :

Citation

 

Le Premier Ministre a dit qu'il "n'appliquerait pas" les instructions du Parlement de rechercher une extension de l'Article 50 s'il ne parvient pas à obtenir un nouvel accord, ajoutant qu'il n'était lié qu' "en théorie" par la loi passée vendredi.

M. Johnson a aussi exclu l'option de démissionner pour éviter de demander une extension, disant qu'il demeurerait à son poste pour délivrer le Brexit et vaincre Jeremy Corbyn.

 

Je n'ai pas trouvé le verbatim de ce qu'il a dit, mais je suppose que le Telegraph, quoique gouverné par des fans de Johnson, n'inventerait pas des citations.

L'information se trouve aussi sur le site du Guardian d'une autre manière :

Citation

Les parlementaires se préparent à une bataille juridique au cas où le premier ministre tenterait de défier la loi qui le force à demander une extension.

(...) Vendredi, Johnson a dit qu'il ne chercherait pas une autre extension de la part de Bruxelles, ce que la loi qui arrive l'oblige à faire si aucun accord n'a été mis en place au 19 octobre "Je ne le ferai pas. Je ne veux pas de report".

David Lidington, qui était de facto le premier ministre adjoint quand Theresa May était à Downing Street, a dit que ce serait un “dangereux précédent” si Johnson choisissait de contrevenir à la loi.

 

Une chose est sûre : le feuilleton du Brexit a encore le temps de subir de multiples rebondissements d'ici le 31 octobre :unsure: !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Alexis a dit :

Ça bouge vite. L'hypothèse que j'imaginais jeudi, ne croyant moi-même qu'à moitié à cette possibilité pourtant logique en "déroulant" le raisonnement... cette hypothèse commence à prendre corps:mellow:

Boris Johnson décidé à défier la loi plutôt qu'à demander un report du Brexit. De la partie accessible de l'article :

Je n'ai pas trouvé le verbatim de ce qu'il a dit, mais je suppose que le Telegraph, quoique gouverné par des fans de Johnson, n'inventerait pas des citations.

L'information se trouve aussi sur le site du Guardian d'une autre manière :

 

Une chose est sûre : le feuilleton du Brexit a encore le temps de subir de multiples rebondissements d'ici le 31 octobre :unsure: !

 

D'un "insider". Quelqu'un demandait à Boris Johnson s'il n'allait pas respecter sa promesse ou s'il allait enfreindre la loi. Réponse : ni l'un ni l'autre.

Conclusion actuelle : un autre, mais pas le PM(!), fera la demande.

Edited by web123_2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, web123_2 a dit :

D'un "insider". Quelqu'un demandait à Boris Johnson s'il n'allait pas respecter sa promesse ou s'il allait enfreindre la loi. Réponse : ni l'un ni l'autre.

Conclusion actuelle : un autre, mais pas le PM(!), fera la demande.

Mais si c'était un autre que le premier ministre qui envoyait cette lettre, le Conseil européen ne pourrait pas la prendre en compte. Que ce soit le modérateur des débats John Bercow, le chef de l'opposition Jeremy Corbyn, voire même Elizabeth II pendant qu'on y est - les hypothèses fleurissent dans tous les sens :happy: - je ne vois pas ce que le Conseil pourrait faire d'une telle lettre sachant que le chef de l'exécutif britannique confirmerait qu'aucune demande de report n'existe et que la lettre est nulle et non avenue.

Johnson me semble bel et bien coincé. Soit c'est lui qui fait la demande et pas un autre - et il se déjuge complètement, et il est fini politiquement - soit il contrevient à la loi Benn.

En revanche, il est possible que son discours comme quoi il n'appliquera pas la loi ne soit qu'un simulacre destiné à inciter le parlement à le renverser avec un vote de défiance lundi prochain juste avant la vacance du parlement. Ce serait alors un piège destiné à obtenir finalement l'élection à la mi-octobre qu'il veut.

Révélation

C'est le moment de redonner la parole à l'amiral Ackbar :biggrin:

 

 

Ça ne sera clarifié qu'après que le parlement soit suspendu en semaine prochaine. Si Johnson continue ensuite d'affirmer qu'il n'obéira pas à l'injonction de la loi Benn... alors c'est qu'il est vraiment sérieux.

Edited by Alexis
L'amiral arrive
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Alexis a dit :

Mais si c'était un autre que le premier ministre qui envoyait cette lettre, le Conseil européen ne pourrait pas la prendre en compte. Que ce soit le modérateur des débats John Bercow, le chef de l'opposition Jeremy Corbyn, voire même Elizabeth II pendant qu'on y est - les hypothèses fleurissent dans tous les sens :happy: - je ne vois pas ce que le Conseil pourrait faire d'une telle lettre sachant que le chef de l'exécutif britannique confirmerait qu'aucune demande de report n'existe et que la lettre est nulle et non avenue.

Johnson me semble bel et bien coincé. Soit c'est lui qui fait la demande et pas un autre - et il se déjuge complètement, et il est fini politiquement - soit il contrevient à la loi Benn.

En revanche, il est possible que son discours comme quoi il n'appliquera pas la loi ne soit qu'un simulacre destiné à inciter le parlement à le renverser avec un vote de défiance lundi prochain juste avant la vacance du parlement. Ce serait alors un piège destiné à obtenir finalement l'élection à la mi-octobre qu'il veut.

  Masquer le contenu

C'est le moment de redonner la parole à l'amiral Ackbar :biggrin:

 

 

Le piège duquel n'arrive pas à sortir les conservateurs :
- pour faire le brexit il faut une majorité solide, donc de nouvelles élections
- Pour
avoir une majorité solide il faut avoir fait le brexit

C'est le problème que doit régler Bojo. Il le sait depuis le début, et c'est pour ça que depuis le début il est en campagne électorale.

Ce qu'il fait, dans les grandes lignes hein, est cohérent et logique.

il y a 27 minutes, Alexis a dit :

Ça ne sera clarifié qu'après que le parlement soit suspendu en semaine prochaine. Si Johnson continue ensuite d'affirmer qu'il n'obéira pas à l'injonction de la loi Benn... alors c'est qu'il est vraiment sérieux.

Ou pas.

Si Johnson "gagne" (ou perd, on ne sait plus) sa motion de censure, derrière il y a des élections avant le 31/10, il peut les gagner et ainsi annuler la loi.

S'il n'obtient pas d'élection avant le 31/10, à sa place je démissionne. Sa stratégie depuis le début est d'avoir des élections pour faire le brexit. Si lundi il se confirme qu'il n'y a plus de possibilité d'élection avant le 31/10, sa stratégie est morte, il a donc perdu, normal qu'il démission.

En tout cas, s'il en fait la menace, cette dernière peut avoir une certaine crédibilité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon si on pouvait éviter les commentaires de bistro sur la politique intérieure française présente et passée, complètement hors sujet? Merci par avance.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout cela devient croquignolesque comme dirait un dirigeant européen vaguement connu. Ils vont finir par arriver à un no deal et à s'arracher les cheveux sur son caractère légal ou non pendant les mois suivants.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

The (very) special relationship :

Boris Johnson est encensé par Trump et son administration. Mais ça empêche pas les canadiens de se foutrent de lui :
https://www.theglobeandmail.com/amp/opinion/editorials/article-how-bad-is-boris-johnson-we-cant-even-find-the-words/

Citation

How bad is Boris Johnson? We can’t even find the words


Édit :
Hugh Schofield (BBC à Paris) : "si quelqu'un dit qu'il sait ce qu'il se passe, il ment"

Edited by web123_2
  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Honnêtement, si BJ envoyait une demande de report, que ferait l'UE ?

  • passer pour une méchante en le refusant vu que rien n'a changé dans les positions et l'imbrogio interne anglais ?
  • passer pour une poire en accordant un énième délai quasi inutile ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, rendbo a dit :

Honnêtement, si BJ envoyait une demande de report, que ferait l'UE ?

  • passer pour une méchante en le refusant vu que rien n'a changé dans les positions et l'imbrogio interne anglais ?
  • passer pour une poire en accordant un énième délai quasi inutile ?

Ce qui va être drôle c'est quand Boris va être viré, mais trop tard par rapport au 31 octobre et que l'UE va accorder une prolongation unilatérale renouvelable de 15 jours en 15 jours à son seul bon vouloir le temps, au moins, d'avoir un gouvernement en face pour s'entendre sur la localisation des postes de douane et la langue usuelle utilisée.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Boule75 a dit :

Ce qui va être drôle c'est quand Boris va être viré, mais trop tard par rapport au 31 octobre et que l'UE va accorder une prolongation unilatérale renouvelable de 15 jours en 15 jours à son seul bon vouloir le temps, au moins, d'avoir un gouvernement en face pour s'entendre sur la localisation des postes de douane et la langue usuelle utilisée.

Comment ça :huh: ? La langue ne fait pas question, enfin !

Si les Britanniques ne comprennent pas le français, on demandera à nos douaniers de parler plus fort.

 

Il y a 3 heures, web123_2 a dit :

Édit :
Hugh Schofield (BBC à Paris) : "si quelqu'un dit qu'il sait ce qu'il se passe, il ment"

Alexis (AD.net en France) : "Si quelqu'un dit que cette imbroglio tragi-comique n'est pas fascinant en même temps qu'irritant, il ment aussi"

 

Sinon, un petit dessin du Telegraph... qui est assez bien vu, quoique en pâmoison devant Boris Johnson comme d'habitude :

BOB080919_trans_NvBQzQNjv4BqkB6NGcx1p0Y6

Reste à savoir bien sûr qu'est-ce qui joue le rôle du temple des Philistins.

La participation du Royaume-Uni à l'UE ? Le parti conservateur ? Les règles constitutionnelles britanniques :unsure: ?

Edited by Alexis
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Alexis a dit :

Reste à savoir bien sûr qu'est-ce qui joue le rôle du temple des Philistins.

La participation du Royaume-Uni à l'UE ? Le parti conservateur ? Les règles constitutionnelles britanniques :unsure: ? 

Excellentes questions ! Le Gouvernement ?

Tiens, encore une ministre qui se taille.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Boule75 a dit :

Excellentes questions ! Le Gouvernement ?

La situation est très fluide il me semble.

A noter que la manière dont beaucoup d'Anglais perçoivent les événements ne correspond pas nécessairement au point de vue qui s'exprime le plus souvent dans les médias. Les sondages pour le parti conservateur sont en train de s'améliorer.

Citation

 

Les conservateurs augmentent leur avantage sur les travaillistes à 10 points en dépit d'une semaine chaotique

(...) Pour la première fois depuis mars, plus de la moitié (53 %) des électeurs pro-Brexit ont maintenant l'intention de voter conservateur. Près de la moitié des électeurs (46 %) pensent maintenant que le Parti conservateur est devenu le parti Brexit.

(...) Les conservateurs sont en hausse de 3 points à 35% des voix, tandis que le parti Brexit est en baisse de 3 points à 13%. Les libéraux-démocrates sont en hausse de 2 points, à 17 %, et les travaillistes en baisse de 1 point, à 25 %.

(...) Seulement 37 % approuvent la façon dont Johnson gère le processus Brexit, tandis que 43 % désapprouvent. Cependant, c'est mieux que la cote de Corbyn. Seulement 17 % approuvent la réponse du chef des travaillistes et 20 % approuvent celle de Jo Swinson.

(...) Boris Johnson a suscité la désapprobation claire et nette des opposants au Brexit, en échange du soutien clair des électeurs qui votent pour la sortie. D'autre part, les chefs de l'opposition ont réussi à unir les partisans du Brexit dans la désapprobation de leur réponse au gouvernement, sans réussir complètement les partisans du maintien.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,411
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Napoléon_Ier
    Newest Member
    Napoléon_Ier
    Joined
  • Forum Statistics

    20,716
    Total Topics
    1,250,185
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries