On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

This poll is closed to new votes
  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.


Recommended Posts

Il y a 3 heures, Pierre_F a dit :

Il y a 2 choix 

Soit annuler la signature de l'article 50 ... Le RU réintègre l'Europe avec une démarche de transformation des instituons et politiques parlementaires, donc en essayant de convaincre à son opinion les autres pays à une nouvelle politique Européenne.

Non, c'est pas un bon choix, du point de vue européen.

Politiquement, il faut laisser la porte ouverte, bien sûr, mais stratégiquement il faut chercher à éviter ça. Le RU a voté pour partir ; après on peut faire tous les reproches que l'on veut sur la tenue du référendum, sur le fait que l'orientation à prendre pour le Brexit n'a été choisie qu'après le référendum et pas avant donc le peuple ne votait pas en toute connaissance de cause, et sur le fait que pour une décision aussi importante il aurait fallu mettre la condition d'une majorité des deux tiers pour changer le status quo au lieu de seulement 50% + 1, mais c'est trop tard pour ça.

Le fait est que le Brexit a gagné, selon les règles fixées par le gouvernement Cameron, et que le Parlement l'a ratifié en permettant à May de remettre la lettre invoquant l'Article 50.

Il y a 3 heures, Pierre_F a dit :

Soit le RU doit qui quitter sans accord et sans discussion à la fin du délai doit travailler avec l'EU pour proposer un calendrier de négociation d'un nouvel accord d'échange avec l'EU. Car de toute façon, même si le RU quitte l'Europe, il faudra rédiger un nouvel accord d'échange.

Oui, et cet accord aura nécessairement, du côté européen, les mêmes exigences que l'accord de retrait qu'ils se refusent à ratifier.

Il y a 3 heures, Pierre_F a dit :

La situation actuelle,  basée sur le règlement du passé gène tout le monde, ne permet pas de préparer l'avenir.

En quoi est-ce que l'accord de retrait est basé sur le règlement du passé ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Kelkin a dit :

En quoi est-ce que l'accord de retrait est basé sur le règlement du passé ?

Ce sont des conditions de retrait avec le règlement d'une période de transition et de dette sur les programmes engagés avec l'EU et les accords existants. Ce sont des liquidations du passé et temporaire. (2 ans)

Cela ne définit pas les nouveaux accords sur le long terme qu'il faudra définir marché par marché. Par exemple la pêche, la sécurité alimentaire, la circulation des gens.

il faudra un accord de type CETA pour cela. Dès que le Brexit sera fait ... il faudra tout renégocier.

Donc, c'est idiot de passer autant de temps à discuter le no deal. Il ferait mieux de travailler à un accord de commerce pour le futur et d'acter le Brexit à la signature de ce nouvel accord.

Edited by Pierre_F

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le RU, en tant que membre de l'UE, s'était engagé à financer certains programmes, on lui demande de tenir cet engagement. Ce n'est pas une dette. Le "filet de sécurité irlandais" est l'autre point saillant.

En fait il ne s'agit pas de régler le passé, mais de garder le présent dans une situation acceptable pour pouvoir aller de l'avant. Les accords sur le long terme est censé être négocié durant cette période de transition.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela peut se gérer dans le cadre d'un nouvelle accord entre l'EU et le R.U.

Donc, on fixe un calendrier de négociation d'un nouvel accord et avec les points à négocier. 

On garde le R.U dans l'E.U mais pas dans la gouvernance, jusqu'à signature de cet accord. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Pierre_F a dit :

Cela peut se gérer dans le cadre d'un nouvelle accord entre l'EU et le R.U.

Donc, on fixe un calendrier de négociation d'un nouvel accord et avec les points à négocier. 

On garde le R.U dans l'E.U mais pas dans la gouvernance, jusqu'à signature de cet accord. 

C'est en gros ce qui est prévu.

La démarche est :

- accord de retrait
- période transitoire (qui est dans l'accord de retrait)
- Durant la période transitoire on fait le nouvel accord. Période transitoire définie par rapport à l'ébauche de relation futur qui est également dans l'accord de retrait.

L'UE s'est toujours, et aujourd'hui encore, dite ouverte pour discuter des relations futurs.

Il est possible que le backstop qui horripile Johnson et est dans l'accord de retrait ne soit jamais utilisé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On imagine que les négociations ont été intenses et difficiles pour l'accord de retrait. C'est peut-être le cas, je n'y étais pas. Mais l'après, deal ou nodeal, sera encore plus difficile.

Par contre, le R-U étant sorti de l'UE (ou sur le chemin tracé par l'accord de retrait), le brexit ne monopolisera plus les institutions européennes. Ça sera traité comme a été traité l'accord avec le Japon ou le Canada.

Ça prendra des années.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au risque de radoter, mais il me semble que ça ne percute pas beaucoup alors que ça m'apparaît fondamental, la situation économique est très très volatile, parce qu'il y a une conjonction entre des fondamentaux qui ne se sont jamais vraiment remis de la crise de 2007 (qui pour moi n'est pas terminée) et un secteur financier qui recommence à montrer son postérieur à tous les passants en torchant le champagne, du haut d'une bulle gonflée à craquer. Une étincelle, une simple petite étincelle et tout prend feu. Nos dirigeants sont pour la plupart des outres idéologisées, ce qui expliquent leur persistance à se cogner dans le mur depuis des années, mais ils n'ignorent pas ou pas totalement que le contexte est problématique. C'est à cette aune que je vois la prolongation du report. Il y a d'autres paramètres que j'ai déjà cités, comme la volonté de ne pas rendre possible une sortie et à défaut de la rendre la plus mortifère possible pour le pays partant, le désir de voir un pilier de l'économie libérale ne pas trop s'éloigner etc...

A noter qu'à titre personnel, je souhaite un no deal le plus bordélique possible et que je n'ai jamais eu beaucoup de sympathie pour la perfide Albion. Mais je pense qu'il y a aura une prolongation du report, si demandé par la GB, à certaines conditions, pour ne pas perdre la face bien entendu, jusqu'à la fin de l'année minimum, sous pression allemande et de ses satellites. Je me demande même si l'UE n'accorderait pas un sursis au cas où la demande n'en serait pas faite. Si le départ de la GB est effectif, il sera le premier d'une série. Si les pointures européennes ne l'anticipent pas, c'est qu'elles sont encore moins compétentes que je le pense. A priori, je suppose qu'elles travaillent plutôt à ce qu'il n'y ait pas de sortie du tout en guidant vers un nouveau referendum. L'UE néolibérale ne peut que survivre au prix de la démocratie.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.theguardian.com/politics/2019/sep/07/boris-johnson-could-trigger-constitutional-crisis-over-brexit-law (7 septembre 2019)

Si le Premier ministre ne se conforme pas à la loi anti-no deal, il risque la prison, avertissent des experts juridiques.

https://www.spiegel.de/politik/ausland/boris-johnson-vor-niederlage-im-unterhaus-a-1285821.html (9 septembre 2019)

Selon le Telegraph, les consultants de Johnson se sont réunis à Londres dimanche pour élaborer une stratégie visant à éviter une prolongation du délai de Brexit. Selon le reportage, M. Johnson se conformerait à la loi élaborée par le Parlement et demanderait à l'UE de reporter l'échéance. Dans le même temps, il expliquerait toutefois dans une lettre que le gouvernement s'oppose au report de la date au-delà du 31 octobre.

Le Premier ministre a déjà déclaré vendredi aux journalistes que la loi ne prévoyait qu'"en théorie" un report du Brexit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Speaker du Parlement, John Bercow  va quitter son poste peut être  le 31 octobre.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Nicks a dit :

ça m'apparaît fondamental, la situation économique est très très volatile, parce qu'il y a une conjonction entre des fondamentaux qui ne se sont jamais vraiment remis de la crise de 2007 (qui pour moi n'est pas terminée) et un secteur financier qui recommence à montrer son postérieur à tous les passants en torchant le champagne, du haut d'une bulle gonflée à craquer. Une étincelle, une simple petite étincelle et tout prend feu.

Je suis d'accord... en partie :smile:

Que les fondamentaux ne se soient jamais remis de la crise de 2007-2009, qui n'est en réalité absolument pas terminée mais mise sous le boisseau - à coup de planche à billets assouplissement quantitatif, de taux directeur zéro voire négatif et de pétrole de schiste exploité sans rentabilité et sans lendemain - je ne pourrais pas approuver davantage.

La possibilité pour un Brexit sans accord d'être "l'étincelle qui met le feu aux poudres"... théoriquement oui, mais à mon avis en pratique non pas du tout. En effet, le scénario du Brexit sans accord aucun est connu, que les grandes banques lui affectent une probabilité 10 ou 50 ou 90% dans leurs évaluation internes de toute façon elles s'y sont préparées. C'est notablement plus facile pour une grande banque que pour une grande entreprise, la seconde peut avoir à réorganiser sites de production et chaîne logistique ce qui est tout sauf simple tout sauf rapide, la première n'a fondamentalement pas un si gros problème à déplacer une activité d'un endroit à un autre dans un marché financier mondialisé.

Le No Deal Brexit qui à mon sens est un scénario fort probable n'arrivera pas du tout comme l'Inquisition espagnole. Il est attendu, au moins comme scénario réaliste (c'est-à-dire à probabilité non négligeable, qu'on l'évalue à 10% ou 90%), par tout le monde sauf les grands ahuris, et je ne pense pas que les directeurs des plus grandes mafias au monde grandes banques soient de grands ahuris.

 

Citation

A noter qu'à titre personnel, je souhaite un no deal le plus bordélique possible et que je n'ai jamais eu beaucoup de sympathie pour la perfide Albion.

Ça a le mérite d'être dit :happy:

 

Citation

Mais je pense qu'il y a aura une prolongation du report, si demandé par la GB, à certaines conditions, pour ne pas perdre la face bien entendu, jusqu'à la fin de l'année minimum, sous pression allemande et de ses satellites.

Les satellites allemands... les Pays-Bas en feraient-ils partie :happy: ?

Brexit: les Pays-Bas préféreraient un no-deal à des mois d'incertitude

 

Citation

Je me demande même si l'UE n'accorderait pas un sursis au cas où la demande n'en serait pas faite.

Ça, légalement ils ne peuvent pas. Voir l'alinéa 3 de l'article 50 du TUE.

 

Sinon, le Telegraph - c'est-à-dire le fan club de Boris Johnson :happy: - rapporte que Emmanuel Macron et Angela Merkel vont entrer en conflit au sujet du report du Brexit.

Citation

Emmanuel Macron et Angela Merkel, les deux dirigeants les plus influents de l'UE, devraient s'affronter pour savoir combien de temps Brexit devrait être retardé.

C'est un affrontement de ce genre qui se dessine en effet. Je sais de source sûre que Merkel entend insister pour un délai au Brexit au moins trois à quatre fois plus long que celui que Macron proposera. :ph34r:

Le président français quant à lui proposera zéro mois de délai. Mais il devra céder du terrain devant la chancelière allemande, pas de doute.

A mon avis, ils toperont pour deux à trois fois plus :tongue:

Edited by Alexis
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, zx a dit :

splaf!

La reine Elizabeth promulgue la loi visant à empêcher un Brexit sans accord

http://www.lefigaro.fr/international/la-reine-elizabeth-promulgue-la-loi-visant-a-empecher-un-brexit-sans-accord-20190909

 

En même temps, la loi peut passer et même BoJo s’y soumettre, in fine c’est l’UE qui acceptera ou non ce nouveau report.

Pour BoJo, il serait plus simple de miser sur un rejet de la proposition et continuer sans rien changer à sa ligne directrice, sous couvert d’appliquer cette nouvelle loi.

 

A titre personnel, ça me plaît bien que BoJo rencontre les mêmes difficultés sur Theresa May avec ce parlement.. et pour Corbyn, ça serait pareil :)

Bref, tout change et rien ne change. Ce feuilleton des 3 dernières années bat à plates coutures toutes les séries les plus tordues produites.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, TarpTent a dit :

 

En même temps, la loi peut passer et même BoJo s’y soumettre, in fine c’est l’UE qui acceptera ou non ce nouveau report.

Pour BoJo, il serait plus simple de miser sur un rejet de la proposition et continuer sans rien changer à sa ligne directrice, sous couvert d’appliquer cette nouvelle loi.

 

A titre personnel, ça me plaît bien que BoJo rencontre les mêmes difficultés sur Theresa May avec ce parlement.. et pour Corbyn, ça serait pareil :)

Bref, tout change et rien ne change. Ce feuilleton des 3 dernières années bat à plates coutures toutes les séries les plus tordues produites.

C'est là un point essentiel.

S'il y a des élections en novembre (ou fin octobre), il est bien possible que l'UE accepte un report. Mais il n'est pas à exclure, bien que peu probable, que l'UE ne l'accepte pas car le contexte politique globale du R-U ne donne pas de perceptive de sortie. La décision de report doit être à l'unanimité. Si le R-U cherchait vraiment une sortie, s'il était sur une chemin, pour moi il n'y a pas de doute que l'UE accorderait un délai. Ce n'est pas le cas.

Certains pensent que parce c'est un gros bordel il faut accorder un long délai (au moins 6 mois) pour que le R-U y mette de l'ordre. Je n'y crois pas. À mon avis l'UE accordera le minimum (sans que ce soit non plus le strict minimum). Elle devra fixer le calendrier et si le R-U ne le respecte pas => nodeal.

Il y a aussi la question sérieuse du respect de la parole de l'UE. Le R-U, et plus spécifiquement le parlement, se fout de l'UE, il se moque des délais pour faire de la politique politicienne. Le sommet du 17-18 nous en dira plus. Mais je doute peu que ces 2 points (le bordel au R-U et le respect de la parole de l'UE) pèseront beaucoup. Beaucoup plus que le problème économique de court terme.

D'ici là, à mon avis, il ne se passera pas grand chose.

---------------------------------------------

Grave décision du parlement.

 

Edited by web123_2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, web123_2 a dit :

Grave décision du parlement.

 

Il se pourrait bien que ce soit de la flûte, surtout : ce dont il est question est d'obtenir les courriers professionnels de certains fonctionnaires auxquels a été demandé un avis légal (sur la décision de suspendre le Parlement) et une analyse prospective des conséquences de certaines décisions publiques relatives au Brexit.

Le gusse qui raconte n'importe quoi est un responsable local Tory.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, en voilà une qui n'est peut-être pas exactement ce que je pense... mais bon au moins c'est drôle :happy:

Révélation

45565246881_b53312be58_b.jpg

 

Edited by Alexis
  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Boule75 a dit :

Il se pourrait bien que ce soit de la flûte, surtout : ce dont il est question est d'obtenir les courriers professionnels de certains fonctionnaires auxquels a été demandé un avis légal (sur la décision de suspendre le Parlement) et une analyse prospective des conséquences de certaines décisions publiques relatives au Brexit.

Le gusse qui raconte n'importe quoi est un responsable local Tory.

Hum humm...

https://www.theguardian.com/politics/live/2019/sep/09/brexit-latest-news-eu-no-deal-bill-royal-assent-boris-johnson-parliament-politics-live?page=with:block-5d769ac58f083106f4558622#block-5d769ac58f083106f4558622

Citation

 

Humble addresses are considered binding on the government. The passing of this motion (see 7.24pm) means the government is now obliged to release to the Commons:

1) all private messages sent between nine advisers, including Dominic Cummings, the prime minister’s de facto chief of staff, including text and WhatsApp messages and private emails, sent from 23 July relating to the prorogation of parliament.

2) all the documents prepared within government since 23 July 2019 relating to operation Yellowhammer and submitted to the cabinet or a cabinet committee.

 

Mais (!)

Citation

However, it does not seem likely that the government will comply. The Commons will not even be sitting on Wednesday. Michael Gove, the Cabinet Office minister, told MPs that he wanted to publish some version of the Operation Yellowhammer document anyway. But during the debate Geoffrey Cox, the attorney general, suggested that the government would not have the legal power to enforce the release of the internal prorogation messages, even if it wanted to comply. (See 5.51pm.)

Disons que j'ai pas tort, mais finalement t'as raison.

Celui qui va négocier un accord avec le R-U après le brexit (s'il a lieu...) :

Point important :

 

Johnson bientôt champion du monde R-U !

 

Edited by web123_2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, web123_2 a dit :

Un parti va aller aux prochaines élections sur l'annulation du brexit :

 

C'est la garantie de rendre tout à fait impossible un accord entre Travaillistes et Libdems, alors que Conservateurs et parti du Brexit se dirigent vers un accord.

Ce qui s'appelle une fine stratégie politique :happy: ! Surtout dans des élections par circonscriptions et à un seul tour.

 

Bon, les cinq prochaines semaines devraient être beaucoup plus calmes :smile: Même si les médias et la classe politique feront évidemment tout leur possible pour faire parler d'eux. Ce qui ne peut faire que du bien aux nerfs de tout le monde.

La prochaine semaine « de folie » après celle du 2 septembre devrait être celle du 14 octobre. En vrac :

- Que dira le ventriloque Johnson par l'intermédiaire de sa marionnette Elizabeth II lors du discours de la Reine le 14 ?

- Westminster votera t il la défiance contre Johnson avant le Conseil européen des 17-18, ce qui fournirait aux 27 une ouverture pour accorder un délai, des élections étant alors prévues ?

- Johnson obéira t il à la loi Benn en demandant un report au Conseil européen ? Refusera t il tout net ? Trouvera t il un moyen de contourner la loi sans la violer ?

- Last but not least... que décidera le Conseil européen ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que dire du début de Johnson comme 1er ministre, en un mot? Fiasco.

Pour prolonger Alexis, que peut faire Johnson ?

  1. Chercher un deal avec l'UE. Il fera peut-être une demande de report si la loi l'y oblige, mais s'il a un deal on s'en fout (vu côté UE, il y aura peut-être un "report technique"). Il cherchera a le valider le plus vite possible au parlement. Je ne sais pas si techniquement il est possible de boucler tout ça avant le 31/10. En tout cas l'opposition n'y a pas intérêt. Pire encore, même après le 31/10 l'opposition n'a pas intérêt à valider un deal, elle n'a pas intérêt à le faire avant des élections. Par contre, elle pourra difficilement s'opposer à des élections. Donc report pour voir si Johnson a une majorité et si le deal est enfin validé par le parlement.
  2. Démissionner.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Alexis a dit :

La prochaine semaine « de folie » après celle du 2 septembre devrait être celle du 14 octobre. En vrac :

- Que dira le ventriloque Johnson par l'intermédiaire de sa marionnette Elizabeth II lors du discours de la Reine le 14 ?

- Westminster votera t il la défiance contre Johnson avant le Conseil européen des 17-18, ce qui fournirait aux 27 une ouverture pour accorder un délai, des élections étant alors prévues ?

- Johnson obéira t il à la loi Benn en demandant un report au Conseil européen ? Refusera t il tout net ? Trouvera t il un moyen de contourner la loi sans la violer ?

- Last but not least... que décidera le Conseil européen ?

La suite au prochain numéro. Comme dans tout bon feuilleton, le suspens est insoutenable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Wallaby a dit :

La suite au prochain numéro. Comme dans tout bon feuilleton, le suspens est insoutenable.

La première saison de la série Brexit, c'était la campagne de plus d'une décennie pour obtenir un référendum, avec Nigel en  personnage principal et David pour conclure.

Dans la deuxième saison, campagne électorale à multiples rebondissements, avec au final le résultat du vote populaire et la décision du Parlement de « suivre » le peuple : Boris vient sur le devant de la scène, Dominic en cheville ouvrière.

Pour la troisième saison, des négociations longues et difficiles, avec Theresa et Michel dans les rôles principaux.

En quatrième saison, les scénaristes se « lâchent » complètement et oublient tout souci de vraisemblance pour décrire les travaux du Parlement sur l'accord conclu à la fin de la saison 3. Jeremy devient un personnage central, Emmanuel et Angela font un pas de deux, Theresa tombe au champ d'honneur, multiples personnages secondaires hauts en couleurs tels Jacob ou John voire Donald, Boris revient, Dominic dans ses bagages... A la fin de l'avant-dernier épisode, toutes les cartes semblent avoir été rebattues. Vu que les scénaristes carburent aux drogues dures, tout semble pouvoir arriver dans le dernier épisode.

Question : y aura t il une saison 5 ?

D'ailleurs, est il vraiment nécessaire d'en faire une :dry: ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,420
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mordhin
    Newest Member
    Mordhin
    Joined
  • Forum Statistics

    20,729
    Total Topics
    1,254,680
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries