On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

This poll is closed to new votes
  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.


Recommended Posts

9 minutes ago, Kelkin said:

Je viens de remarquer que sur les tweets de collabblues, dans le fil sur twitter, si on laisse le curseur sur le drapeau français on a droit à l'indication "flag of Clipperton Island"...

T7wN3OV.png

 

Techniquement parlant, ce n'est pas entièrement faux...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Kelkin a dit :

Apparemment l'explication est que ce drapeau est classé alphabétiquement à "CP" tandis que le drapeau français est classé à "FR", donc il apparait avant dans la liste...

https://en.wikipedia.org/wiki/Regional_Indicator_Symbol

Comme par hasard, cette liste prévoit la possibilité que Clipperton ait besoin d'avoir un drapeau autre que le drapeau français, mais pas Hawaii ?

  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Wallaby a dit :

Comme par hasard, cette liste prévoit la possibilité que Clipperton ait besoin d'avoir un drapeau autre que le drapeau français, mais pas Hawaii ?

Ni Porto Rico.... Ouups dérapage

==> []

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si, Porto Rico y est, sous le nom de Puerto Rico. On trouve aussi Guam, American Samoa, U.S. Virgin Islands, etc. Et Hawaii aussi a droit à son drapeau unicode, mais il n'est pas sur cette liste.

Je pense que le véritable problème, c'est qu'on a le même drapeau partout, donc pour les sociétés qui doivent fournir les graphiques pour les emojis, c'est simple, ils peuvent tout rediriger vers le drapeau français. Tandis que pour Hawaii ou Porto Rico, eh ben il leur faut faire les drapeaux. Et si la plateforme ne fourni pas encore de support pour le drapeau en question, tout ce que les gens verront sera un drapeau monochrome.

Actuellement, les seuls drapeaux régionaux qui sont inscrits dans les normes Unicode comme devant être inclus sont ceux de l'Écosse, de l'Angleterre, et du Pays de Galles.

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.theguardian.com/politics/2019/nov/07/former-labour-mp-ian-austin-urges-voters-back-boris-johnson (7 novembre 2019)

Deux anciens députés travaillistes ont exhorté les électeurs à soutenir Boris Johnson pour empêcher Jeremy Corbyn de devenir Premier ministre, affirmant que le dirigeant travailliste est "absolument inapte" à diriger le pays.

Dans des remarques saisies par les ministres conservateurs, Ian Austin a déclaré qu'il ne se représenterait pas à nouveau en tant que député, mais qu'il voulait s'exprimer contre Corbyn.

Austin, un critique de longue date du dirigeant travailliste, qui a quitté le parti parce qu'il affirmait qu'il n'en avait pas fait assez pour combattre l'antisémitisme dans ses rangs, a déclaré à l'émission Today de la BBC Radio 4 : "Il n'y a que deux personnes qui seront Premier ministre le 13 décembre, Jeremy Corbyn ou Boris Johnson. Et je pense que Jeremy Corbyn est totalement inapte à diriger notre pays. Complètement inapte à diriger le parti travailliste."

Il a déclaré qu'il disait "aux électeurs travaillistes honnêtes, traditionnels et patriotiques qu'ils devraient voter pour Boris Johnson lors de cette élection", affirmant que Corbyn "avait passé tout son temps en politique à travailler et à défendre toutes sortes de personnes : extrémistes et dans certains cas antisémites et terroristes".

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il reste encore un mois avant les élections générales britanniques, mais pour l'instant ça sent le raz-de-marée conservateur - et le massacre pour les travaillistes.

Quand l'élection a été annoncée, les conservateurs avaient une avance sérieuse sur les travaillistes dans les sondages. La question était de savoir s'ils la conserveraient, sachant que Theresa May par exemple l'avait entièrement perdue lors de la campagne de 2017.

A voir l'évolution des sondages dans les deux dernières semaines, l'avance des conservateurs ne diminue pas. Ceci alors que les libéraux-démocrates ne progressent pas et que le parti du Brexit s'efffondre. La situation des conservateurs semble presque même continuer à s'améliorer

800px-Uk2022polling15average.png

Conservateurs en bleu, travaillistes en rouge, libdems en orange et parti du Brexit en bleu ciel

Si les conservateurs préservent une telle avance, dans un scrutin par circonscription à un seul tour les résultats seront... très marqués.

Ce qui signifierait majorité absolue pour Johnson.

Et donc Brexit effectivement le 31 janvier. Voire même le 31 décembre l'accord le permet.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Soyons fous. Quelles chances pour une coalition libdems/travaillistes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oups ... :biggrin:

Citation

Boris Johnson filmé en train de faire de la pub contre le Brexit

Citation

C’est un discours, filmé à son insu, qui fait tache. Lors d’un déplacement en Irlande du Nord jeudi, Boris Johnson a affirmé à tort que son accord de Brexit signifiait “pas de contrôle” des marchandises entre l’Irlande du Nord et la Grande-Bretagne, ce qui a suscité une vague de critiques outre-Manche.

Le Premier ministre britannique a également déclaré que la libre circulation et l’accès au marché unique représentaient une “excellente affaire” pour la région.

“En fait, l’Irlande du Nord obtient beaucoup, dit-il dans un clip largement diffusé sur les réseaux sociaux (à voir ci-dessous). C’est une excellente affaire. Vous gardez la libre circulation, vous gardez l’accès au marché unique, mais vous avez également, comme il est dit dans l’accord, un accès sans entrave à la Grande-Bretagne et nous pouvons également sortir et faire du libre-échange.”

https://m.huffingtonpost.fr/entry/boris-johnson-filme-en-train-de-faire-de-la-pub-contre-le-brexit_fr_5dc6f079e4b02bf57940c5fb

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 minutes ago, prof.566 said:

Je finis par être perdu dans cette histoire de backstop etc. Ou sera la frontière marchande?

DTC ?

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 11/10/2019 at 12:44 AM, Ciders said:

Soyons fous. Quelles chances pour une coalition libdems/travaillistes ?

Elles peuvent exister, mais... Et ce sont deux GROS "mais":

- le système électoral évoqué par Alexis (majoritaire, par circonscription, un tour) a des effets puissants que la lecture des intentions de vote au niveau national peut masquer: avoir 30% au niveau national peut donner quelque chose de très éloigné de la réalité des sièges gagnés, surtout avec des partis à l'électorat très localisé (domination absolue dans certains quartiers de grandes villes, et désert ailleurs, par exemple)

- le parti travailliste est en état de guerre civile: on parle un peu de celle entre ses hiérarques, et de l'opposition toujours plus grande à Corbyn, des affrontements entre wokistes bobos urbains, sociaux-démocrates "blairistes" (qui tendent à virer libdem ces jours-ci) et "labors" traditionnels, mais on devrait aussi regarder la réalité au sol, qui est celle d'un électorat divisé, base de ces querelles au sommet. Et le fait est que le Labor n'est plus assimilé à un électorat en particulier, et que SES électorats ne semblent plus très compatibles. Avec un leader dont tout le monde sait qu'il était brexiteur mais qui a tout fait pour se positionner remainer-mais-sans-le-dire (juste pour dire "je suis pas avec Bojo/Farage" et pour attirer les bobos socialistes-like) depuis le vote, l'ambiguité du parti sur la division désormais la plus fondamentale de la politique (et de la société) britannique(s) est plus manifeste chez les travailliste que dans aucune autre formation. 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, prof.566 a dit :

gné? DTC?

Blague éculée mais toujours efficace pour les esprits un brin potache, DTC est la réponse universelle à « où », au même titre que 42 est la reponse à « quoi ».

Dans Ton Cul

(ca peut aussi vouloir dire autre chose pour les fans de bash.fr, mais là on s’enfonce dans la culture geek des +de 40ans...)

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
30 minutes ago, Tancrède said:

Elles peuvent exister, mais... Et ce sont deux GROS "mais":

- le système électoral évoqué par Alexis (majoritaire, par circonscription, un tour) a des effets puissants que la lecture des intentions de vote au niveau national peut masquer: avoir 30% au niveau national peut donner quelque chose de très éloigné de la réalité des sièges gagnés, surtout avec des partis à l'électorat très localisé (domination absolue dans certains quartiers de grandes villes, et désert ailleurs, par exemple)

- le parti travailliste est en état de guerre civile: on parle un peu de celle entre ses hiérarques, et de l'opposition toujours plus grande à Corbyn, des affrontements entre wokistes bobos urbains, sociaux-démocrates "blairistes" (qui tendent à virer libdem ces jours-ci) et "labors" traditionnels, mais on devrait aussi regarder la réalité au sol, qui est celle d'un électorat divisé, base de ces querelles au sommet. Et le fait est que le Labor n'est plus assimilé à un électorat en particulier, et que SES électorats ne semblent plus très compatibles. Avec un leader dont tout le monde sait qu'il était brexiteur mais qui a tout fait pour se positionner remainer-mais-sans-le-dire (juste pour dire "je suis pas avec Bojo/Farage" et pour attirer les bobos socialistes-like) depuis le vote, l'ambiguité du parti sur la division désormais la plus fondamentale de la politique (et de la société) britannique(s) est plus manifeste chez les travailliste que dans aucune autre formation. 

Tu nous décrit le PS il y a 3 ans?

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, prof.566 said:

Tu nous décrit le PS il y a 3 ans?

Le quoi :laugh:? "PS"? C'est quoi ce truc? 

Edited by Tancrède
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Tancrède a dit :

électorat divisé

À ce sujet, il faut noter que la division n'est pas seulement entre catégories socio-professionnelles comme on pourrait s'attendre pour un Parti des Travailleurs ; mais également entre communautés ethniques et religieuses. Par exemple, la diaspora indienne est en train de déserter le Labour parce qu'il a chercher à courtiser la diaspora pakistanaise. Voilà où mène le wokisme.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, Kelkin said:

À ce sujet, il faut noter que la division n'est pas seulement entre catégories socio-professionnelles comme on pourrait s'attendre pour un Parti des Travailleurs ; mais également entre communautés ethniques et religieuses. Par exemple, la diaspora indienne est en train de déserter le Labour parce qu'il a chercher à courtiser la diaspora pakistanaise. Voilà où mène le wokisme.

J'ai l'impression que, même si cela recoupe en bonne partie des clivages socio-professionnels d'un côté, et ethnoculturels de l'autre, la division la plus profonde est inscrite dans la géographie du pays; dans quelle mesure est-ce une cause ou conséquence des deux premières divisions (parce que c'est évidemment les deux), difficile à dire, et c'est pourquoi je reprends souvent le descriptif d'un journaliste anglais, David Goodhart, qui a mis en avant cette césure profonde entre les "somewheres" et les "anywheres" comme une incarnation politique pertinente de la mondialisation/dénationalisation (deux phénomènes conjoints, mais distincts) des pays développés, surtout occidentaux. Les seconds sont, typiquement, les habitants des villes ou quartiers les plus en phase avec la mondialisation (cad ceux qui en profitent beaucoup), les plus cosmopolites et "divers", qui ont évolué en vase clos à un point tel qu'en a émergé cette "identité" (une identité facebook/instagram à mon sens, manquant de la cohésion, solidarité et cohérence qui feraient un équivalent aussi solide qu'une "vraie" identité traditionnelle, à la fois image de soi, référent et "club" avec avantages concrets et sacrifices acceptés) propre à laquelle une autre foule, qui profite moins, mais s'y identifie (que cette aspiration se concrétise un jour ou non), se joint. Les premiers sont ceux "ancrés dans le terroir", dans les solidarités et identités collectives traditionnelles, avec souvent (mais pas que) un fort lien à une zone géographique. Typiquement, ils sont dans les villes et quartiers moins "centrales"/mondialisées (voire franchement déclassées), dans les campagnes et petites villes, dans des branches d'activité moins dématérialisées, et/ou liés à des formes d'identité traditionnelles (religion, culture et sous-cultures locales, groupe socio-professionnels....). Et entre les deux, il y aurait (c'est le fourre-tout) des "in betweeners" qui oscillent et sont tiraillés par des forces des deux bords; par exemple au RU, la grogne montante des parents musulmans contre les wokistes à l'école pourrait témoigner d'un tel tiraillement. 

Cette division plus fondamentale transcende beaucoup des divisions purement fondées sur la CSP d'appartenance, les identités politiques/partisanes traditionnelles (dont on a vu qu'elles sont aujourd'hui moins puissantes/identifiantes)... Tout se mêle dans cette redéfinition autour de la question centrale du Brexit, qui bouleverse l'organisation de la scène politique britannique, mais aussi reflète nombre des déchirements observés en Europe et ailleurs: les nations ont-elles leurs "anticorps" à la fois contre l'aliénation économique d'une scène mondialisée, et les ensembles, référents et codes d'identification supranationaux qui s'attaquent directement à l'unité, la cohésion, de la tribu? 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.spiegel.de/politik/ausland/brexit-deutsche-wirtschaft-haelt-johnson-fuer-das-kleinere-uebel-a-1295821.html (11 novembre 2019)

Malgré leurs critiques à l'égard des plans de brexit du Premier ministre britannique Boris Johnson, les entreprises allemandes favorisent le parti conservateur au pouvoir lors des élections législatives. Il s'agit d'une évaluation du " moindre mal ", a déclaré Ulrich Hoppe, directeur général de la Chambre de commerce germano-britannique (AHK) de Londres, à l'Agence de presse allemande.

"L'économie critique les plans d'un gouvernement Corbyn", a dit M. Hoppe. "En raison des nationalisations et redistributions annoncées, il n'y a plus d'incitations. Cela affaiblira le pouvoir économique", a déclaré M. Hoppe. "Cela signifie qu'à moyen terme, de nombreux consommateurs auront certainement encore moins d'argent dans leurs poches pour acheter des produits - et bien sûr, les entreprises allemandes qui servent le marché en souffriront également".

Entre autres choses, les sociaux-démocrates veulent augmenter les impôts des riches et des entreprises et obliger les grandes entreprises à placer dix pour cent de leurs actions dans un fonds qui verse des dividendes aux employés.

On ne sait pas clairement non plus à quoi ressemblera l'environnement économique sous un gouvernement travailliste, a déclaré M. Hoppe en réponse à des annonces telles qu'une semaine de quatre jours. "Est-il encore compétitif de produire ici ? Les entreprises allemandes en tiendront compte ", a dit M. Hoppe.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/11/2019 à 12:27, prof.566 a dit :

Je finis par être perdu dans cette histoire de backstop etc. Ou sera la frontière marchande?

Attends, regarde bien et sois attentif :happy:

Révélation



 

 

Le 11/11/2019 à 13:24, Tancrède a dit :

Le quoi :laugh:? "PS"? C'est quoi ce truc? 

Ouais, c'est embêtant cette manie de sortir à tout bout de champ des sigles inconnus.

Un autre exemple : j'entends des commentateurs politiques évoquer un certain "LR". Va savoir ce que c'est ça encore :unsure: ...

 

Le 11/11/2019 à 14:23, Kelkin a dit :

Par exemple, la diaspora indienne est en train de déserter le Labour parce qu'il a chercher à courtiser la diaspora pakistanaise. Voilà où mène le wokisme.

Où mène le wokisme ça on sait : dans la peau d'un casque bleu de l'ONU à Beyrouth dans les années 1980.

A ne pas confondre avec le wookisme, qui mène à de jolies chansons pour Noël :smile:

Révélation



 

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,418
    Total Members
    1,550
    Most Online
    KLD
    Newest Member
    KLD
    Joined
  • Forum Statistics

    20,726
    Total Topics
    1,254,024
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries