Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.

This poll is closed to new votes


Recommended Posts

il y a 55 minutes, Patrick a dit :

les anglais seraient bien en peine aujourd'hui de nous refaire Trafalgar ou la guerre de 7 ans, sans même parler de celle de 100.

Moi, tout ce que je retiens, c'est qu'à Trafalgar ils ont perdu leur amiral et que l'on sait qui a gagné celle de 100 ans au final. Pour celle de 7 ans, je préfère l'oublier. :rolleyes:

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Desty-N a dit :

Reste à savoir quels seront les bénéfices pour la France en général et la ville lumière en  particulier ...:ph34r:

Pardonnez mon regard bassement intéressé mais, c'est ce point qui m'inquiète le plus; j'ai bien peur que cette horde de banquiers rendent Paris, déjà une des villes les plus chères, littéralement invivable.

Ou comme le disait Tommy Five-Tone dans Hudson Hawk: "c'est devenu un bar de quartier trop cher pour le quartier"

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

Est ce cela concernent réellement beaucoup de monde aujourd'hui ?

Les fameux traders qui faisaient la pluie et le beau temps dans les années 2000 sont aujourd'hui une espèce en voie de disparition remplacer par des programmes informatiques par exemple.

Edited by collectionneur
Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, collectionneur a dit :

Est ce cela concernent réellement beaucoup de monde aujourd'hui ?

Les fameux traders qui faisaient la pluie et le beau temps dans les années 2000 sont aujourd'hui une espèce en voie de disparition remplacer par des programmes informatiques par exemple.

Oui enfin là ce ne sont pas les ordinateurs qui vont aller séduire les clients potentiels pour leurs produits financiers et gérer le tout au cas par cas (assurances, gestion d'actifs, activités bancaires...)

Pour HSBC, c'est déjà 1000 personnes (1/5 des effectifs londoniens) qui devraient bouger vers Paris à cause du Brexit (Dans sa globalité, HSBC c'est 235 000 personnes à travers le monde).

Pour les nombreuses autres compagnies britanniques de la finance, certaines décident d'ouvrir ou de faire grossir des bureaux en Europe (En plus de Paris il y a Francfort, Berlin et Dublin et même l'Espagne qui sont bien placées ce qui devrait pas mal diluer le phénomène), d'autres semblent encore dans l'attente.

Après, l'objectif, c'est de continuer à faire des affaires en Europe, ça ne bouleversera sans doute pas le paysage de la finance déjà largement mondialisé et qui trouvera des astuces pour garantir leurs profits quelque soient les barrières. La Grande-Bretagne a un gros réseau financier (et très proche des USA) qui la rend difficilement contournable. Je crois même que les "Startup" dans la finance sont plus un sujet de préoccupation pour les géants du secteur que le Brexit.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Arland a dit :

Oui enfin là ce ne sont pas les ordinateurs qui vont aller séduire les clients potentiels pour leurs produits financiers et gérer le tout au cas par cas (assurances, gestion d'actifs, activités bancaires...)

avec le covid, on peut lancer des IA avec une apparence écran sexy... enfin je pense :rolleyes:

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, collectionneur a dit :

Je suis désolé mais on ne pourra pas accueillir toute la misère de l'Europe insulaire septentrionale !

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, collectionneur a dit :

"Ce n'est pas une question de devenir Français. Si j'ai bien compris, je suis Français. Ma mère est née en France, sa mère était entièrement française, et son grand-père également. Alors pour moi, c'est une question de réclamer ce que j'ai déjà. De ce fait, je suis très content", confie Stanley Johnson à RTL.

"Je serai toujours Européen, ça c'est sûr. On ne peut pas dire aux Anglais : vous n'êtes pas Européens", poursuit le père de Boris Johnson, qui refuse de cantonner l'Europe au seul marché commun. "Avoir un lien avec l'Union européenne, c'est important", conclut-il.

Ça ressemble à du trollage un petit peu quand même.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Fanch a dit :

Il y a du progrès dans les Interfaces Chaise-Clavier

A voir : l'absence de l'appui-tête en position allongée ne s'explique que parce que la tête flotte seule, remplie de gaz ou gonflée à bloc. Dans tous les cas, les équipes de support s'attendent à des problèmes de couche 8.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Boule75 a dit :

A voir : l'absence de l'appui-tête en position allongée ne s'explique que parce que la tête flotte seule, remplie de gaz ou gonflée à bloc. Dans tous les cas, les équipes de support s'attendent à des problèmes de couche 8.

D'un autre coté, avec une telle couche 8, n'importe quel membre de l'équipe de support se retrouverai en position allongée... :rolleyes:

Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Arland a dit :

D'un autre coté, avec une telle couche 8, n'importe quel membre de l'équipe de support se retrouverai en position allongée... :rolleyes:

L'abus de pizza favorise l'infarctus.

[ on aurait comme une ptite tendance à s'emmerder pour un 31 décembre ? ] :wacko::pleurec:

Edited by Boule75
Link to post
Share on other sites
Le 31/12/2020 à 00:34, Arland a dit :

Je crois même que les "Startup" dans la finance sont plus un sujet de préoccupation pour les géants du secteur que le Brexit.

One word : DeFi

 

Et oui, c'est de l'anglais. Sinon on aurait dit challenge :tongue:

 

Il y a 6 heures, Patrick a dit :

"Ce n'est pas une question de devenir Français. Si j'ai bien compris, je suis Français. Ma mère est née en France, sa mère était entièrement française, et son grand-père également. Alors pour moi, c'est une question de réclamer ce que j'ai déjà. De ce fait, je suis très content", confie Stanley Johnson à RTL.

"Je serai toujours Européen, ça c'est sûr. On ne peut pas dire aux Anglais : vous n'êtes pas Européens", poursuit le père de Boris Johnson, qui refuse de cantonner l'Europe au seul marché commun. "Avoir un lien avec l'Union européenne, c'est important", conclut-il.

Ça ressemble à du trollage un petit peu quand même.

Je rappelle quand même que les Anglois, étant tous descendants de not' bon duc Guillaume, sont tous Français.

Enfin plus précisément Normands. Mais ça revient au même :smile:

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Alexis a dit :

One word : DeFi

 

Et oui, c'est de l'anglais. Sinon on aurait dit challenge :tongue:

 

Je rappelle quand même que les Anglois, étant tous descendants de not' bon duc Guillaume, sont tous Français.

Enfin plus précisément Normands. Mais ça revient au même :smile:

Tous les Anglois sont ses descendants ?

Quelle grande activité a eu ce bon duc Guillaume:happy:...

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Benoitleg a dit :

Tous les Anglois sont ses descendants ?

Quelle grande activité a eu ce bon duc Guillaume:happy:...

On lui dit que les Normands descendent des Danois ? :laugh:

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Ciders a dit :

On lui dit que les Normands descendent des Danois ? :laugh:

En partie. Mais entre not' bon duc Rollon et not' bon duc Guillaume, il s'était quand même passé un siècle et demi, et même les Français les plus restrictifs en matière d'immigration reconnaîtront que c'est suffisant pour que l'assimilation ait lieu, surtout s'agissant d'immigrés aussi agressifs, militairement dangereux et sanguinaires bienveillants et exemplaires que les Normands :smile:

(naturellement, ce principe ne s'applique aucunement à la verte Angleterre et aux Français qui en prirent pacifiquement le contrôle en 1066 pour l'exploiter à loisir la gouverner dans la sagesse, que personne ne s'y trompe. Pourquoi ? Eh bien : parce que !)

 

Il y a 10 heures, Benoitleg a dit :

Tous les Anglois sont ses descendants ?

Quelle grande activité a eu ce bon duc Guillaume:happy:...

Mais bien sûr. Enfin, si on fait une visite de courtoisie chez son voisin pour conquête, c'est bien pour quelque chose, non :huh: ?

  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Difficile de faire plus clair :

 


 

Message renforcé par une déclaration non moins directe au Parlement par Ian Blackford, porte-voix des indépendantistes écossais : «L’Ecosse était européenne avant d’être britannique !»

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Gibraltar, sauvée in extremis du « no deal » 

Citation

Exclu de l'accord entre Bruxelles et Londres, le rocher a fait l'objet d'une négociation tendue entre Madrid et Londres pour éviter un Brexit sans accord.
https://www.lepoint.fr/europe/brexit-gibraltar-sauvee-in-extremis-du-no-deal-01-01-2021-2407874_2626.php 

Révélation

Soulagement pour les résidents de Gibraltar : ils entreront d'ici à six mois dans l'espace Schengen. À l'issue d'une négociation tendue (...), un accord sur la libre circulation des personnes entre le Rocher, (...) et la péninsule ibérique a été trouvé à quelques heures du 31 décembre, minuit. La menace d'un « no deal » aurait eu des conséquences lourdes dans la vie des quelque 15 000 travailleurs frontaliers (...)
Il a été convenu que durant la période de transition (...), chacune des parties s'efforcera de « fluidifier » les passages, dans l'intérêt de tous. Le texte signé jeudi n'est donc, pour l'instant, qu'un « accord préliminaire », (...) 

Lorsque Gibraltar rejoindra l'espace Schengen, la frontière terrestre disparaîtra. Il s'agira du seul territoire britannique membre de Schengen. Les contrôles (...) s'effectueront donc à l'aéroport de Gibraltar qui devient une frontière extérieure de l'Union européenne. L'Espagne souhaitait assurer elle-même la fonction (...). Une revendication inacceptable pour les Britanniques. On a coupé la poire en deux. Lors de la période de « mise en œuvre » de l'accord, qui s'étalera sur quatre années, c'est l'agence européenne Frontex qui effectuera les contrôles, mais l'Espagne sera néanmoins responsable du respect du Code Schengen. Concrètement, cela signifie que les agents de Frontex sur le terrain devront rendre des comptes aux autorités espagnoles  (...)

Toute personne qui rejoindra Gibraltar à partir de l'Espagne n'aura pas besoin de passeport. Mais les arrivées des passagers en provenance d'un aéroport britannique devront présenter un passeport puisque le Royaume-Uni ne fait pas partie de l'espace Schengen. Ça paraît tordu, mais c'est logique.

(...) L'accord, négocié depuis juin et conclu in extremis, a besoin d'être complété au cours des prochains mois. Il a été adressé à la Commission de Bruxelles (...). Il avait été décidé d'extraire cette négociation pénible du paquet d'ensemble (...) Un ennui de moins pour Michel Barnier, (...)
D'ailleurs, il a été précisé que l'Espagne, en dépit de cet accord, ne renonce pas sur le fond à sa revendication principale : retrouver la pleine souveraineté sur le Rocher, possession britannique depuis 1704 (trois ans avant l'union avec l'Écosse). Le traité d'Utrecht de juillet 1713 (qui met fin à la guerre de succession d'Espagne) voit la monarchie espagnole céder la propriété de Gibraltar à la Couronne de Grande-Bretagne, mais si cette dernière souhaitait revendre Gibraltar, l'Espagne posséderait alors un droit prioritaire. (...)

Mais que vaut vraiment le traité d'Utrecht, conclu à une époque où les puissances européennes jouaient à la guerre comme d'autres au Monopoly ? C'est un traité marqué par son contexte historique avec l'antisémitisme et le rejet des musulmans qui sévissaient en ce temps-là. En effet, dans l'article 10, la monarchie britannique (...) à la demande du roi d'Espagne et s'engage à interdire « aux juifs et aux Maures » de s'installer (...). Si cette clause est caduque alors pourquoi pas tout le traité ?
Vu les tensions passées entre Madrid et Londres (la frontière terrestre a été fermée entre 1969 et 1982), il n'est pas exagéré de dire que le préaccord conclu le 31 décembre 2020 entre les parties est « historique », (...). Dans quatre ans, les parties ouvriront une nouvelle consultation. Peut-être qu'alors la police espagnole pourra directement exercer les contrôles à l'aéroport de Gibraltar au lieu des agents de Frontex. (...)

Avant le Brexit, Gibraltar faisait partie de l'UE avec un statut dérogatoire (...). Après cet accord, Gibraltar bénéficiera aussi de (...) programmes européens et, paradoxalement, sera peut-être plus intégré à l'UE (...)

Donc après l'Irlande du Nord, dont les étudiants pourront continuer à bénéficier de Erasmus, on a Gibraltar qui va intégrer Schengen. Ce qui nous donne déjà en ce début d'année 2021, deux territoires britanniques avec des statuts d'exceptions par apport au reste du RU, et pas les mêmes dérogations, pour ne rien arranger.
Si Dublin et Madrid deviennent taquins, ils pourraient demander les avantages accordés à l'autre. A quand des places dans les universités espagnoles pour les jeunes étudiants de Gibraltar? Et si un jour la République d'Irlande rejoignait Schengen (une de mes mes marottes :happy:), le Sinn Fein pourra commencer à militer pour que l'Irlande du Nord fasse pareil.

Sans oublier que, pendant ce temps là, les écossais pourront se plaindre de l'injustice des anglais qui ne leur ont accordé aucun de ces avantages ...:wink:

Révélation

Pour rappel, lors du referendum de  2014 les indépendantistes écossais avaient la possibilité de voter pour trois choix: indépendance, statu quo, augmentation de l'autonomie et des pouvoirs accordés à l'écosse. David Cameron, se croyant très malin, a imposé un référendum binaire... Sauf que les sondages ont montré que l'indépendance risquait de l'emporter. Un peu affolé, le 1er ministre a promis que si l'écosse restait dans le RU, alors elle obtiendrait de toute façon plus d'autonomie et de pouvoirs. Une superbe opération politique. :rolleyes: Ça doit être pour ça que D. Cameron n'a ensuite plus jamais organisé de referendum. :sleep:

Normalement, le référendum engageait pour 10 ans, ce qui signifie qu'on peut en organiser un nouveau en 2024. Si les indépendantistes s'avéraient taquins à leur tour, ils réclameraient à nouveau un référendum avec trois choix l'un d'entre eux consistant à leur accorder les privilèges combinés de Gibraltar et d'lrlande du Nord (Schengen, Erasmus, et les autres programmes européens qui seront concernés à ce moment là) .
Si Londres accepte cette possibilité, il y a de fortes chances que les électeurs la choisissent. Si Londres refuse; les écossais risquent de se sentir insultés et piqués au vif, comme en 2014.
La GB n'en a pas fini avec les psyho drames ...:mellow:

 

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,561
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,135
    Total Topics
    1,388,220
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...