Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.

This poll is closed to new votes


Recommended Posts

Il y a 4 heures, Snapcoke a dit :

Aucunes, sauf peut être effectivement une mauvaise image...

C'est bien ça. Très mauvaise.

Et très concrètement, aussi, pendant cette période là et pour pas mal de monde, beaucoup d'emmerdement et d'incertitudes, de magasins clos ou claudicants, de trains annulés, etc... Et ce n'était pas la première série de troubles "sociaux" ces dernières années : on cumule.
Ca a aussi tout simplement stoppé une bonne partie des velléités réformatrices du gouvernement, nettement aggravé les comptes publics

Il y a 4 heures, Alexis a dit :

D'une manière générale, je ne pense pas que le malaise de nombreux Français modestes devant l'inégalité croissante des revenus et le chômage de masse persistant soit sujet de dérision.

Oui pour les inégalités croissantes, et pourtant l'état est bonne pâte en cette période. Et est loin de disposer de tous les leviers pour y changer grand chose. Le chômage de masse touche les plus jeunes, les plus vieux, pas du tout la tranche médiane 25-55 ans par rapport à nos concurrents (taux d'emploi pour ces tranches d'âge très supérieur en France à ce qu'il est aux USA par exemple). Mais les campagnes souffrent, c'est probable. Là encore : pas simple d'y remédier. Retour à l'agriculture bio intensive en main d'oeuvre ? Payée comment ? Distribution de parcelles : qui en veut ?

On pourrait presque jurer que ça a un rapport avec le Brexit tant, d'une certaine manière, des maux similaires provoquent des comportements politiques du même ordre.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Pour animer un peu le topic.

Chute des exportations de nourriture et boisson britanniques vers l'UE   :
 
Source : l'office des stats britons et la Food and drinks association.
 
"Overall figures now show that food and drink exports collapsed in January, plunging overall by 75.5% year on year. Down to £256m from £1bn."
 
Les exportations n'ont baissé que de 11% vers le reste du monde, dus probablement à l'effet covid.

Donc, quitter le marché unique, c'est un choc de - 65% d'exportation pour l'alimentaire... Avis aux frexiteurs et aux agriculteurs tentés.
 
 
Vers l'UE, 62% de chute pour le whisky ; pour le saumon, la baisse est de 98%...
 
Baisse de 67,5 % des exportations de nourriture vers la France, de 80,6% vers l'Allemagne ou encore de 84,9% vers l'Irlande.
 
Mais bon, dans la bulle politico-médiatique de Westminster, tout va bien, l'essentiel, c'est la victoire de Boris contre l'UE dans la guerre du Covid grâce au vaccin anglais...  :bloblaugh:
 
Le PDF de la Food and Drinks association ici :
https://www.fdf.org.uk/globalassets/resources/publications/uk-eu-food-and-drink-trade-snapshot-jan-2021.pdf

 

Les chiffres globaux de l'office britannique de statistiques sont tombés, baisse de 40% des exports en janvier vers l'UE. Les PME sont particulièrement touchées.

Il y a certes une difficulté à intégrer les nouvelles règles douanières dues au brexit, et il y avait probablement eu un surstockage fin 2020 en prévision de l'arrivée du brexit, mais cela ne rend pas compte de l'intégralité des pertes. Quand aux douanes, les contrôles vont devenir plus stricts côté UE après une période de mise en oeuvre, et côté UK, quand ils seront enfin prêts, en octobre ou janvier prochain, les contrôles vont commencer.

 

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

https://www.bbc.com/news/uk-politics-56932551

échec des négociations de pêche avec la Norvège

Cela signifie que les flottes britanniques n'auront pas accès aux eaux subarctiques de la Norvège, connues pour leurs prises de cabillaud.

Le gouvernement a déclaré que son "offre équitable" avait été rejetée lors des négociations.

L'entreprise UK Fisheries a qualifié cette décision de "honte", affirmant que les pêcheurs de Hull seraient particulièrement touchés par l'absence de progrès.

En 2018, les flottes britanniques ont débarqué du poisson d'une valeur de 32 millions de livres sterling dans les eaux norvégiennes, selon le gouvernement.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

La France a menacé mardi 27 avril le Royaume-Uni de « mesures de rétorsion » sur les services financiers si l’accord post-Brexit concernant la pêche n’est pas mis en œuvre. « Nous demandons tout l’accord, rien que l’accord et tant qu’il ne sera pas mis en place (...) nous prendrons des mesures de rétorsion dans d’autres secteurs si c’est nécessaire », a déclaré le secrétaire d’État français aux Affaires européennes Clément Beaune sur la chaîne BFM Business.

 

https://www.meretmarine.com/fr/content/paris-menace-londres-de-mesures-de-retorsion-si-laccord-sur-la-peche-nest-pas-mis-en-0

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Kelkin a dit :

D'un autre côté, pourquoi pêcher du poisson si on n'arrive pas à le vendre ensuite ?

Doctrine Coluche : faire du stock puis faire la grève pour vendre le stock.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

« Volonté d’indépendance en Écosse, tensions en Irlande du Nord et le pays de Galles qui s’émancipe… Les élections locales du 6 mai pourraient précipiter l’éclatement du royaume. »
 

Un dossier spécial de Courrier International sur le Royaume-Uni à la veille d’élections locales qui pourraient secouer un peu le cocotier.
Si l’on a pas trop vu venir le Pays De Galles - pour l’Écosse et l’Irlande du Nord, c’était quand même évident - , il s’avère que la région se pose ses propres questions sur la raison d’être de l’état britannique.
Avec une remontée en puissance de certains mouvements indépendantistes, écologistes, pro-européens et défendant la langue et la culture galloise tout en étant internationalistes, et un parti travailliste dominateur depuis 20 ans mais coupé en 2 avec 51% de ses membres souhaitant voter l’indépendance, il devrait y avoir quelques remous et possiblement à terme une coalition entre ces partis qui ouvrirait la voie à un référendum sur l’indépendance.

 

Bref, demain sera toujours un bon indicateur des tendances post-brexit et (pseudo-) post-pandémie.

Edited by TarpTent
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, TarpTent a dit :

« Volonté d’indépendance en Écosse, tensions en Irlande du Nord et le pays de Galles qui s’émancipe… Les élections locales du 6 mai pourraient précipiter l’éclatement du royaume. »
 

Un dossier spécial de Courrier International sur le Royaume-Uni à la veille d’élections locales qui pourraient secouer un peu le cocotier.
Si l’on a pas trop vu venir le Pays De Galles - pour l’Écosse et l’Irlande du Nord, c’était quand même évident - , il s’avère que la région se pose ses propres questions sur la raison d’être de l’état britannique.
Avec une remontée en puissance de certains mouvements indépendantistes, écologistes, pro-européens et défendant la langue et la culture galloise tout en étant internationalistes, et un parti travailliste dominateur depuis 20 ans mais coupé en 2 avec 51% de ses membres souhaitant voter l’indépendance, il devrait y avoir quelques remous et possiblement à terme une coalition entre ces partis qui ouvrirait la voie à un référendum sur l’indépendance.

 

Bref, demain sera toujours un bon indicateur des tendances post-brexit et (pseudo-) post-pandémie.

On pourrait lancer un sondage sur l'éclatement du RU, comme celui qui avait été fait sur le Brexit.

Et pour lequel je m'étais planté ayant considéré les britanniques comme des gens raisonnables qui se seraient ravisé au dernier moment.

Comme je ne change pas beaucoup (dans ma tête) je ne crois pas à l'éclatement du RU, ce qui veut peut-être dire que celà va arriver...

Link to comment
Share on other sites

J'ai déjà vécu la fin de l'Union Soviétique, j'ai bon espoir de vivre la fin du Royaume-Uni. Après il restera encore l'Union Européenne et les États-Unis, mais là aussi la tendance sur le long terme est à la désunion.

 

  • Like 1
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

6 hours ago, Banzinou said:

UK to send two Royal Navy ships to Jersey after France threatens blockade of island port

https://news.sky.com/story/uk-to-send-two-royal-navy-boats-to-jersey-after-france-threatens-blockade-of-island-port-12297840

Je regrette presque qu'il n'y ait pas de commentaires pour voir les réactions des anglais, outrés à l'idée que la France ose réagir et proférer des menaces lorsqu'ils ne respectent pas les accords, dont ils sont pourtant majoritairement responsables (pas de sortie de l'UE, pas de nouveaux problèmes aux frontières...)

Blagues à part, quel est leur angle d'approche pour ça ? En quoi envoyer la Royal Navy va permettre de régler la situation ? Au plus, ça peut dissuader les pêcheur français de faire leur blocus du port... Et ensuite, il se passe quoi ? (En gros, je trouve leur réponse inadaptée, ou alors j'ai mal compris le problème, en dehors d'une tentative de Bojo de prouver à ses concitoyens (en 1 seul mot) qu'il sait montrer les muscles...)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, SLT a dit :

Je regrette presque qu'il n'y ait pas de commentaires pour voir les réactions des anglais, outrés à l'idée que la France ose réagir et proférer des menaces lorsqu'ils ne respectent pas les accords, dont ils sont pourtant majoritairement responsables (pas de sortie de l'UE, pas de nouveaux problèmes aux frontières...)

Blagues à part, quel est leur angle d'approche pour ça ? En quoi envoyer la Royal Navy va permettre de régler la situation ? Au plus, ça peut dissuader les pêcheur français de faire leur blocus du port... Et ensuite, il se passe quoi ? (En gros, je trouve leur réponse inadaptée, ou alors j'ai mal compris le problème, en dehors d'une tentative de Bojo de prouver à ses concitoyens (en 1 seul mot) qu'il sait montrer les muscles...)

Il me semble que les îles anglo-normandes ont un statut particulier : elles sont directement propriétés de la couronne.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, SLT a dit :

Je regrette presque qu'il n'y ait pas de commentaires pour voir les réactions des anglais, outrés à l'idée que la France ose réagir et proférer des menaces lorsqu'ils ne respectent pas les accords, dont ils sont pourtant majoritairement responsables (pas de sortie de l'UE, pas de nouveaux problèmes aux frontières...)

Blagues à part, quel est leur angle d'approche pour ça ? En quoi envoyer la Royal Navy va permettre de régler la situation ? Au plus, ça peut dissuader les pêcheur français de faire leur blocus du port... Et ensuite, il se passe quoi ? (En gros, je trouve leur réponse inadaptée, ou alors j'ai mal compris le problème, en dehors d'une tentative de Bojo de prouver à ses concitoyens (en 1 seul mot) qu'il sait montrer les muscles...)

Si ça évite une éventuelle escalade incontrôlée de pêcheurs français, ce n'est peut être pas plus mal. Par contre, quelle stupidité que cette escalade des tensions à l'anglaise... Incompétence dure ou agit-prop anti-UE aux dépens du frère-ennemi héréditaire français, ou les deux, ça semble surtout destiné à la consommation médiatique intérieure du RU.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 06/04/2021 à 01:30, xanthe a dit :

Pour animer un peu le topic.

Chute des exportations de nourriture et boisson britanniques vers l'UE   :
 
Source : l'office des stats britons et la Food and drinks association.
 
"Overall figures now show that food and drink exports collapsed in January, plunging overall by 75.5% year on year. Down to £256m from £1bn."
 
Les exportations n'ont baissé que de 11% vers le reste du monde, dus probablement à l'effet covid.

Donc, quitter le marché unique, c'est un choc de - 65% d'exportation pour l'alimentaire... Avis aux frexiteurs et aux agriculteurs tentés.
 
 
Vers l'UE, 62% de chute pour le whisky ; pour le saumon, la baisse est de 98%...
 
Baisse de 67,5 % des exportations de nourriture vers la France, de 80,6% vers l'Allemagne ou encore de 84,9% vers l'Irlande.
 
Mais bon, dans la bulle politico-médiatique de Westminster, tout va bien, l'essentiel, c'est la victoire de Boris contre l'UE dans la guerre du Covid grâce au vaccin anglais...  :bloblaugh:
 
Le PDF de la Food and Drinks association ici :
https://www.fdf.org.uk/globalassets/resources/publications/uk-eu-food-and-drink-trade-snapshot-jan-2021.pdf

 

Les chiffres globaux de l'office britannique de statistiques sont tombés, baisse de 40% des exports en janvier vers l'UE. Les PME sont particulièrement touchées.

Il y a certes une difficulté à intégrer les nouvelles règles douanières dues au brexit, et il y avait probablement eu un surstockage fin 2020 en prévision de l'arrivée du brexit, mais cela ne rend pas compte de l'intégralité des pertes. Quand aux douanes, les contrôles vont devenir plus stricts côté UE après une période de mise en oeuvre, et côté UK, quand ils seront enfin prêts, en octobre ou janvier prochain, les contrôles vont commencer.

 

Et combien de nouveaux débouchés pour l'U.K. ?

Parce qu'au delà des données choisies à seule fin de propagande européiste, il y a les données neutres, objectives :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_nominal

En 2 minutes tu peux constater que le Royaume-Uni maintient tout à fait son rang. Je rappelle qu'on lui avait annoncé un cataclysme absolu en cas de BREXIT. Au passage, il y récupère sa souveraineté (une paille) et nous a mis minable quant à sa capacité à produire un vaccin et à le rendre disponible.

On se donne RDV chaque année à venir pour un petit comparatif PIB et observer le déclassement de la France ? Chiche...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Boule75 a dit :

ça semble surtout destiné à la consommation médiatique intérieure du RU.

C'est un Ogre vorace jamais rassasié. Le french bashing, le french hating font partie de ses mets préférés, mais je parlerai plutôt d'addiction compulsive sur ces mets là.

Assez incroyable la désinformation tous azimuts autour de cette affaire sur twitter, on y voit des anglais et autres faire le parallèle avec les revendications turques en MEDOR et le soutien francais aux grecs et donc la mauvaise foi absolue de la France.

Comme si anglais et turques se trouvaient de subites affinités.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Certains anglais va-t-en-guerre sur Twitter qui trollent l'Athos (navire en bois, 12.7...) alors qu'ils n'ont aucune graduation dans leur réponse et qu'ils passent de vedettes de 50 tonnes à des patrouilleurs de 2000 tonnes sans aucun palier, tandis que nous privilégions une "réponse graduée" et qu'on est capable d'envoyer des navires de 100, 400, 700, 1200, 2000 tonnes en ayant une réponse beaucoup plus flexible.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...