Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.

This poll is closed to new votes


Recommended Posts

4 hours ago, WizardOfLinn said:

il est question d'appeler des chauffeurs de l'armée

C'est juste moi ou ça sent la fausse bonne idée ? La solution temporaire "évidente et pratique" qui va déboucher sur un oubli complet de trouver une solution perenne mais un peu plus couteuse ? (tout lien avec une ou des situations déjà vécues en entreprises ou administration serait bien évidemment une coïncidence totalement fortuite... Le problème est qu'on parle ici de plus que juste une entreprise...)

21 minutes ago, herciv said:

Bon je pense que les brits ne sont pas sorti d'affaire ...:chirolp_iei:

En effet, et c'est la version polie et diplomatique ça encore :wink:

Edited by SLT
Link to comment
Share on other sites

Rapport ténu avec le sujet : quelqu'un comprend pourquoi il y a de l'ordre de 40.000 cas positifs au Covid identifiés par jour au RU, contre environ 6000 chez nous, outre-mer compris (sauf Nouvelle-Calédonie et Polynésie) et pour une population supérieure ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, g4lly a dit :

En gros c'est loin d’être le paradis pour des chauffeurs continentaux ... alors si en plus de ça le régime des visas leur rend la vie impossible et que les salaires ne sont pas/plus attractif.

mais tu peux arrondir tes fins de mois en approvisionnant une épicerie ici en produit de là bas.

Link to comment
Share on other sites

Le gouvernement anglais va-t-il annoncer qu'ils refusent d'honorer les termes de l'accord actuel avec l'UE sur le Brexit, à cause de la situation en Irlande ?
Je l'ai lu dans quelques gros titres à sensation ce matin, mais seul cet article mentionne une remise en question de l'accord (encore...)

Avant de les appeler de tous les noms d'oiseaux qui me viennent à l'esprit, je vais attendre de voir si une annonce concrète est faite, et son contenu.

https://www.belfasttelegraph.co.uk/news/brexit/plan-to-replace-northern-ireland-protocol-drawn-up-by-uk-40913681.html

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, SLT a dit :

Le gouvernement anglais va-t-il annoncer qu'ils refusent d'honorer les termes de l'accord actuel avec l'UE sur le Brexit, à cause de la situation en Irlande ?
Je l'ai lu dans quelques gros titres à sensation ce matin, mais seul cet article mentionne une remise en question de l'accord (encore...)

Avant de les appeler de tous les noms d'oiseaux qui me viennent à l'esprit, je vais attendre de voir si une annonce concrète est faite, et son contenu.

https://www.belfasttelegraph.co.uk/news/brexit/plan-to-replace-northern-ireland-protocol-drawn-up-by-uk-40913681.html

les englishes nous font "une australienne" ?  la tromperie est donc viscérale chez les anglo-saxons décidément ....

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, Lezard-vert a dit :

les englishes nous font "une australienne" ?  la tromperie est donc viscérale chez les anglo-saxons décidément ....

On peu déjà leur couper le jus et ensuite bloquer les ports de Calais Boulogne et Cherbourg ils ont déjà plus d'essence ils auront plus rien à bouffer.  :bloblaugh:

https://www.courrierinternational.com/article/brexit-la-france-menace-de-priver-lile-de-jersey-delectricite

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, Scarabé a dit :

On peu déjà leur couper le jus et ensuite bloquer les ports de Calais Boulogne et Cherbourg ils ont déjà plus d'essence ils auront plus rien à bouffer.  :bloblaugh:

https://www.courrierinternational.com/article/brexit-la-france-menace-de-priver-lile-de-jersey-delectricite

la Fleet vient de quitter Scapaflow et Portsmouth et s’apprête à faire le blocus du Havre, et de l'estuaire de la Loire  ....  d'autres navire avec l'amiral BOJO à leur tête se dirigent vers Gibraltar.

spacer.png

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Scarabé a dit :

On peu déjà leur couper le jus et ensuite bloquer les ports de Calais Boulogne et Cherbourg ils ont déjà plus d'essence ils auront plus rien à bouffer.  :bloblaugh:

https://www.courrierinternational.com/article/brexit-la-france-menace-de-priver-lile-de-jersey-delectricite

En fait, en ce moment, on rationne déjà la GB en électricité, mais ce n'est pas volontaire. Il y a une liaison de 2 GW depuis la France, mais comme une partie des installations est hors service à cause d'une défaillance, il n'y a que 1 GW qui passe, alors que la GB est en crise sur l'approvisionnement en gaz et a vraiment besoin d'importations d'électricité.

https://www.fr24news.com/fr/a/2021/09/lincendie-dun-cable-sous-marin-electrique-royaume-uni-france-declenche-une-nouvelle-flambee-des-prix-2.html

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, Scarabé a dit :

On peu déjà leur couper le jus et ensuite bloquer les ports de Calais Boulogne et Cherbourg ils ont déjà plus d'essence ils auront plus rien à bouffer.  :bloblaugh:

https://www.courrierinternational.com/article/brexit-la-france-menace-de-priver-lile-de-jersey-delectricite

J'ai tout de même de la compassion pour la population britannique : le système "conservateurs-travaillistes", dans une tentative de sauver sa rente de situation, entraine l'immersion profonde du "Royaume Uni".

Il serait temps que le bon peuple de l'empire "AUKUS" se trouve un autre maître du prêt a penser que l'honorable Rupert Murdoch.

Qu'il me soit cependant accordé l'honneur de saluer respectueusement sa Gracieuse Majesté.

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Scarabé said:

On peut déjà leur couper le jus et ensuite bloquer les ports de Calais Boulogne et Cherbourg [...]

Non mais sans aller jusqu'à ses extrémités, je ne comprends vraiment pas comment les anglais peuvent être à ce point aveugle et ignorant sur le soucis que leur sortie de l'UE pose au reste des pays membres, surtout pour cette frontière.

Ca donne l'impression de jouer au poker avec une main gagnante, face à un mauvais joueur qui veut bluffer sans aucune main, et d'être obligé de filer des jetons pour qu'il ne finisse pas complètement sur la paille, pour ensuite l'entendre se vanter de savoir mieux jouer que moi et qu'il est sur le point de tout emporter et que je devrais mieux me coucher maintenant...

 

J'ai vraiment le sentiment que le gouvernement anglais se fiche des accords de Belfast du Vendredi saint, et est prêt à jouer de l'article 16 pour de vrai, sans avoir la moindre intention de protéger quoi que ce soit. Et ce sera de fait à l'UE de mettre en place quelque chose sur place pour protéger ses frontières.... Et devinez sur qui le blâme retombera d'avoir remis en place une barrière physique entre les 2 Irlandes, alors qu'ils avaient promis de ne jamais le faire ?

Pour moi c'est une situation sans issue et avec aucun avantage pour l'UE (pas tout à fait "Lose-lose" vu que le RU en obtiendra quelque chose au final, en plus d'une vengeance mesquine et d'une bassesse sans nom)
J'avoue que je serais pour une posture plus ferme de la part de l'UE contre le Royaume-Uni, et qu'on lance immédiatement une procédure pour faire sortir l'Irlande du Nord du Royaume-Uni, pour les faire ensuite rejoindre l'Irlande et l'UE.
Le dernier réferedum était déjà serré, et ils n'avaient pas de raison de croire que le Brexit se concrétiserait. Ca nous rendrait tout plus simple, et ce serait la plus belle claque contre le RU sur l'état actuelle de la réussite du Brexit.
Que l'Ecosse suive ensuite, ce serait "the Cherry on top" et ça aurait des implications encore plus drôle pour la puissance militaire du RU... Comment ça, je rève "trop grand"? :bloblaugh:

Bon, je sais que la procédure de sortie du RU ne peut pas être lancée par l'extérieur, mais je pense que ce serait une solution idéale pour l'Irlande, et l'UE. Pour les anglais, ce serait dommage, et une vraie défaite, mais vu comment ils traitent les relations avec l'UE et la France en particulier depuis quelques années, je dirais qu'ils le mériterait presque.

Ou, pour le mettre en termes que les anglo-saxons pourront lire et comprendre plus simplement :" Karma is a bitch !" (pardonnez moi mon anglais :wink: )

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Quelqu'un a-t-il la moindre information sur ce que seraient les propositions anglaises de réforme de l'accord concernant l'Irlande du Nord et du Sud et de la frontières entre les deux ?

Le sujet re-re-revient sur la table mais je ne sais pas du tout ce que la gouvernement britannique propose(rait) : au delà des fariboles avancées durant les négociations du Brexit, quelqu'un a-t-il une idée ou une source ? J'ai l'impression d'un immense brassage d'air.

Répondre, éventuellement, mais à quoi ?

Le secrétaire d'État britannique chargé du Brexit, David Frost, a de nouveau menacé l'Union européenne, lundi, de suspendre le protocole nord-irlandais en cas d'absence d'avancée visant à le remanier d'ici une dizaine de jours.

Le gouvernement britannique a réitéré, lundi 4 octobre, sa menace de suspendre unilatéralement les dispositions douanières post-Brexit spécifiques à l'Irlande du Nord et demandé à l'UE une solution rapide.

S'exprimant en marge du congrès du Parti conservateur, le secrétaire d'État chargé du Brexit, David Frost, a affirmé avoir présenté à Bruxelles des propositions pour remanier le protocole nord-irlandais et attendre une réponse de Bruxelles "dans les dix prochains jours environ".

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Boule75 a dit :

Quelqu'un a-t-il la moindre information sur ce que seraient les propositions anglaises de réforme de l'accord concernant l'Irlande du Nord et du Sud et de la frontières entre les deux ?

Le sujet re-re-revient sur la table mais je ne sais pas du tout ce que la gouvernement britannique propose(rait) : au delà des fariboles avancées durant les négociations du Brexit, quelqu'un a-t-il une idée ou une source ? J'ai l'impression d'un immense brassage d'air.

Répondre, éventuellement, mais à quoi ?

Le secrétaire d'État britannique chargé du Brexit, David Frost, a de nouveau menacé l'Union européenne, lundi, de suspendre le protocole nord-irlandais en cas d'absence d'avancée visant à le remanier d'ici une dizaine de jours.

Le gouvernement britannique a réitéré, lundi 4 octobre, sa menace de suspendre unilatéralement les dispositions douanières post-Brexit spécifiques à l'Irlande du Nord et demandé à l'UE une solution rapide.

S'exprimant en marge du congrès du Parti conservateur, le secrétaire d'État chargé du Brexit, David Frost, a affirmé avoir présenté à Bruxelles des propositions pour remanier le protocole nord-irlandais et attendre une réponse de Bruxelles "dans les dix prochains jours environ".

une grossière diversion vu le "KK" qui règne en UK  pour rassemble les anglais contre l'UE

Edited by Lezard-vert
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Lezard-vert a dit :

une grossière diversion vu le "KK" qui règne en UK  pour rassemble les anglais contre l'UE

C'est probable, mais on risque quand même de la prendre dans le nez. C'est déjà le cas avec les pêcheurs d'ailleurs.

Link to comment
Share on other sites

Les anglais attendent peut être les contre mesures françaises , pour prendre ça comme prétexte pour faire quelque chose de très stupide comme essayer de faire joujou avec l'article 16. Je me demande d'ailleurs quand le gouvernement français va les mettre à exécution.

Vu la situation en Grande Bretagne, si bozo fait le clown et réagit, ce qu'il fera à mon avis. çà ne va pas arranger la situation des différentes pénuries. Des hausses des tarifs douaniers, plus différentes mesures punitives ou entraves à la circulation de l’Europe et principalement de la France vont vraiment leur compliquer la vie.

Mon pronostique est qu'on va continuer à aller dans le mur. On aura des grands titre du le SUN et torchons du même  type qui diront que tous les malheurs des anglais viennent de ces cochons de français et tatati et tatata... ce que la majorité des anglais devraient gober.

Rien de mieux qu'un bouc émissaire pour détourner l'attention.

Vu que nous sommes en période électorale en France et le coup de Trafalgar Aukus , je pense que du cotés français on va arrêter de faire dans la finesse.

En clair, ça sent pas bon.

 

 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

18 hours ago, almanae said:

J'aime bien suivre ces youtubers anglais. ils parlent dans leur vidéo de bozo le clown et de l'article 16.

https://www.youtube.com/watch?v=D2MjizC_jOE&t=618s&ab_channel=MaximilienRobespierre

https://www.youtube.com/watch?v=qI0XydLKDSE&t=301s&ab_channel=ADifferentBias

Moi aussi je t'avoue. Je les ai découvert il y a quelques semaines, et ça m'a surtout montré qu'il y avait des britanniques (et pas qu'un peu vu les commentaires) qui ne sont pas dupes ni aveugles de la situation actuelle de leur pays.
J'ai une préférence pour le premier je t'avoue, au format un peu plus court et un peu moins répétitif que le second. Je trouve juste qu'il leur manque des articles ou informations factuelles pour étayer leurs dires et leur donner plus de poids et de crédibilité.

8 hours ago, Boule75 said:

Quelqu'un a-t-il la moindre information sur ce que seraient les propositions anglaises de réforme de l'accord concernant l'Irlande du Nord et du Sud et de la frontières entre les deux ?

Je crois que c'est bien la question à 350 millions de livres (pensez à ça chaque semaine sur un bus rouge...) depuis le début du bousin... Et à mes yeux leur seul point de pression crédible (mais un point de pression totalement vil, fourbe et à la limite de la légalité...)
Comme beaucoup de politiques (de tous bords et tous pays, en généralisant) : ils sont prompts à dénoncer et s'offusquer en faisant de grands gestes des bras, mais pour ce qui est de proposer des alternatives viables avec un plan d'action (on ne parle même pas d'un plan de financement ici...) ça se bouscule tout de suite beaucoup moins au portillon.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, SLT a dit :

Moi aussi je t'avoue. Je les ai découvert il y a quelques semaines, et ça m'a surtout montré qu'il y avait des britanniques (et pas qu'un peu vu les commentaires) qui ne sont pas dupes ni aveugles de la situation actuelle de leur pays.
J'ai une préférence pour le premier je t'avoue, au format un peu plus court et un peu moins répétitif que le second. Je trouve juste qu'il leur manque des articles ou informations factuelles pour étayer leurs dires et leur donner plus de poids et de crédibilité.

Je crois que c'est bien la question à 350 millions de livres (pensez à ça chaque semaine sur un bus rouge...) depuis le début du bousin... Et à mes yeux leur seul point de pression crédible (mais un point de pression totalement vil, fourbe et à la limite de la légalité...)
Comme beaucoup de politiques (de tous bords et tous pays, en généralisant) : ils sont prompts à dénoncer et s'offusquer en faisant de grands gestes des bras, mais pour ce qui est de proposer des alternatives viables avec un plan d'action (on ne parle même pas d'un plan de financement ici...) ça se bouscule tout de suite beaucoup moins au portillon.

Je suis d'accord avec toi. Maximilien est un peu plus digeste. J'avoue qu'ils me permettent d'avoir des pistes de réflexion et ça me rassure de voir que tous les anglais ne soient pas frappadingues. Après à moi d'aller plus loin si j'ai envie de creuser le sujet.

Quand j'ai envie de rigoler un peu, je regarde James O'Brien. Celui la c'est pour la détente.

 

Edited by almanae
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Une menace de hausse salariale...Je pense que les anglais n'ont rien connu de pire depuis la disparition de Thatcher. En attendant, l'économie est en croissance et la City qui devait déguster (et ça ne m'aurait pas attristé) est toujours bien gaillarde. Qui plus est, chez nous qui sommes bien campés dans l'Europe qui protège, tout va bien. Nous avons des alliés sûrs, notre industrie est pimpante, les prix de l'énergie sont anormalement bas (grâce au saint marché imposé par l'UE et la sortie du nucléaire amicalement suggérée par l'Allemagne), il n'y aucune pénurie d'aucune sorte, surtout pas de semi-conducteurs, de matériaux de construction, de coton, etc et notre croissance est au moins dix fois plus élevée que chez nos perfides voisins outre-manchots. Et au moins, nous, nous sommes préservés d'avoir des salaires en hausse, ce facteur infâme d'hyper inflation. Ouf...Le Brexit ça a l'air vraiment terrible !

  • Confused 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Nicks a dit :

Une menace de hausse salariale...Je pense que les anglais n'ont rien connu de pire depuis la disparition de Thatcher. En attendant, l'économie est en croissance et la City qui devait déguster (et ça ne m'aurait pas attristé) est toujours bien gaillarde. Qui plus est, chez nous qui sommes bien campés dans l'Europe qui protège, tout va bien. Nous avons des alliés sûrs, notre industrie est pimpante, les prix de l'énergie sont anormalement bas (grâce au saint marché imposé par l'UE et la sortie du nucléaire amicalement suggérée par l'Allemagne), il n'y aucune pénurie d'aucune sorte, surtout pas de semi-conducteurs, de matériaux de construction, de coton, etc et notre croissance est au moins dix fois plus élevée que chez nos perfides voisins outre-manchots. Et au moins, nous, nous sommes préservés d'avoir des salaires en hausse, ce facteur infâme d'hyper inflation. Ouf...Le Brexit ça a l'air vraiment terrible !

T'as pas lu la dernière de ce midi ? On est aussi en croissance. :laugh:

Sinon, c'est du troll ?

Link to comment
Share on other sites

Conflit sur la pêche à Jersey : après la version française de Jean Castex, la version anglaise de Ian Gorst
https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/conflit-sur-la-peche-a-jersey-apres-la-version-francaise-de-jean-castex-la-version-anglaise-de-ian-gorst-893920.html  

Révélation

(...)  Pour résumer l'épisode précédent, rappelons que le Royaume-Uni ayant quitté l'Union européenne, les cartes des échanges commerciaux sont totalement rebattues, avec le rétablissement des frontières entre l'UE et notre voisin d'outre-Manche. 
De fait, les pêcheurs français doivent s'enregistrer et obtenir une autorisation pour pêcher dans la zone d'exclusion des 6-12 miles des eaux britanniques. Et comme les autorisations demandées sont en grande majorité rejetées, la colère monte chez les pêcheurs français dont les instances ont menacé de bloquer le port de Douvres et le tunnel sous la Manche (...) 
Hier, Jean Castex a réclamé l'intervention explicite de la Commission européenne (...) Comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement français a poussé un cran au-dessus, (...) n'hésitant pas à brandir l'arme énergétique (...) 
Directement visé par les menaces françaises, le gouvernement de Jersey a aussitôt demandé à son ministre des Affaires étrangères, le sénateur Ian Gorst, d'organiser une conférence de presse (...)  Un pool d'une vingtaine de journalistes (...) l'ont interrogé ce midi (...)

POOL- Comment gérez-vous la question de l'attribution des licences de pêche ? Jersey et le Royaume-Uni, deux ou un seul cas de figure ?
IAN GORST - Nous accordons des permis de pêche à tous les patrons pêcheurs qui peuvent prouver une antériorité de leur activité dans nos zones de pêche. Il se trouve que de fait, nous nous trouvons face à trois cas de figures, (...) Il y a les pêcheurs qui ont apporté tous les documents demandés, toutes les preuves de l'antériorité de leur activité dans nos eaux, et ceux-là se voient accorder un permis.
Il y a les pêcheurs qui n'ont fourni qu'une partie des documents demandés: ceux-là ont jusqu'au 30 janvier 2022 pour compléter leur dossier.
Enfin, troisième catégorie, ce sont les demandes pour lesquelles nous n'avons reçu soit très peu soit aucun des documents demandés (zéro information, zéro donnée).
Nous travaillons avec Bruxelles tant sur la question des preuves à apporter que sur celle des méthodologies à appliquer. Nous souhaitons engager le même travail avec Paris.
Ce qui est apparu, c'est qu'un certain nombre de pêcheurs particuliers sont persuadés d'avoir envoyé plus d'informations que celles que nous avons reçues. Ce qui signifierait que des documents et des données se sont perdus en chemin. Et actuellement, on cherche à savoir où se trouvent les points de blocage (...)
En clair, dans la situation actuelle, notre position n'est pas de nous retrancher dans une position défensive, mais très clairement de continuer à analyser la situation pour trouver des solutions.(...)

Le gouvernement français a menacé de vous couper l'électricité, quelle est votre analyse des nouvelles relations post-Brexit avec la France?
Concernant notre relation post-Brexit avec la France, notre position est de nous conformer strictement à l'Accord de commerce et de coopération signé par le Royaume‑Uni et l'Union européenne (TCA EU-UK). Et en ce qui concerne les menaces du gouvernement français, nous les jugeons simplement disproportionnées et inappropriées (...) La seule chose qui compte, c'est faire en sorte que les pêcheurs fournissent les données demandées. (...)

Le problème c'est que ces demandes de permis concernent beaucoup de petits bateaux qui n'ont pas toujours les moyens de prouver qu'il pêchaient régulièrement dans ces eaux...
Non, nous n'acceptons pas cet argument. Lorsqu'on était sous le régime des accords de la Baie de Granville [signé en 2000, qui régissait la cohabitation entre les pêcheurs normands et de Jersey, et que le Brexit a rendu caduc, NDLR], les bateaux devaient déjà fournir les données de leur carnet de bord. Bien que ces petits bateaux ne disposent pas du dernier cri de la technologie pour le traçage de leur déplacements, ils sont toujours dans l'obligation de tenir leur journal de bord, même si c'est sur papier. (...)
Jérôme Cristiani

Je ne réussis pas à savoir si cette hypothèse de données perdues en chemin constitue une démarche d'apaisement ou juste un moyen de gagner du temps. En ce qui concerne la possibilité de présenter le journal de bord du navire comme preuve, ça me semble logique, mais jusqu'ici les médias ne mentionnaient que des données GPS (en même temps si les journalistes connaissaient systématiquement les sujets sur lesquels ils écrivent, ça se saurait ...:rolleyes:)

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Desty-N a dit :

Conflit sur la pêche à Jersey : après la version française de Jean Castex, la version anglaise de Ian Gorst
https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/conflit-sur-la-peche-a-jersey-apres-la-version-francaise-de-jean-castex-la-version-anglaise-de-ian-gorst-893920.html  

  Masquer le contenu

(...)  Pour résumer l'épisode précédent, rappelons que le Royaume-Uni ayant quitté l'Union européenne, les cartes des échanges commerciaux sont totalement rebattues, avec le rétablissement des frontières entre l'UE et notre voisin d'outre-Manche. 
De fait, les pêcheurs français doivent s'enregistrer et obtenir une autorisation pour pêcher dans la zone d'exclusion des 6-12 miles des eaux britanniques. Et comme les autorisations demandées sont en grande majorité rejetées, la colère monte chez les pêcheurs français dont les instances ont menacé de bloquer le port de Douvres et le tunnel sous la Manche (...) 
Hier, Jean Castex a réclamé l'intervention explicite de la Commission européenne (...) Comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement français a poussé un cran au-dessus, (...) n'hésitant pas à brandir l'arme énergétique (...) 
Directement visé par les menaces françaises, le gouvernement de Jersey a aussitôt demandé à son ministre des Affaires étrangères, le sénateur Ian Gorst, d'organiser une conférence de presse (...)  Un pool d'une vingtaine de journalistes (...) l'ont interrogé ce midi (...)

POOL- Comment gérez-vous la question de l'attribution des licences de pêche ? Jersey et le Royaume-Uni, deux ou un seul cas de figure ?
IAN GORST - Nous accordons des permis de pêche à tous les patrons pêcheurs qui peuvent prouver une antériorité de leur activité dans nos zones de pêche. Il se trouve que de fait, nous nous trouvons face à trois cas de figures, (...) Il y a les pêcheurs qui ont apporté tous les documents demandés, toutes les preuves de l'antériorité de leur activité dans nos eaux, et ceux-là se voient accorder un permis.
Il y a les pêcheurs qui n'ont fourni qu'une partie des documents demandés: ceux-là ont jusqu'au 30 janvier 2022 pour compléter leur dossier.
Enfin, troisième catégorie, ce sont les demandes pour lesquelles nous n'avons reçu soit très peu soit aucun des documents demandés (zéro information, zéro donnée).
Nous travaillons avec Bruxelles tant sur la question des preuves à apporter que sur celle des méthodologies à appliquer. Nous souhaitons engager le même travail avec Paris.
Ce qui est apparu, c'est qu'un certain nombre de pêcheurs particuliers sont persuadés d'avoir envoyé plus d'informations que celles que nous avons reçues. Ce qui signifierait que des documents et des données se sont perdus en chemin. Et actuellement, on cherche à savoir où se trouvent les points de blocage (...)
En clair, dans la situation actuelle, notre position n'est pas de nous retrancher dans une position défensive, mais très clairement de continuer à analyser la situation pour trouver des solutions.(...)

Le gouvernement français a menacé de vous couper l'électricité, quelle est votre analyse des nouvelles relations post-Brexit avec la France?
Concernant notre relation post-Brexit avec la France, notre position est de nous conformer strictement à l'Accord de commerce et de coopération signé par le Royaume‑Uni et l'Union européenne (TCA EU-UK). Et en ce qui concerne les menaces du gouvernement français, nous les jugeons simplement disproportionnées et inappropriées (...) La seule chose qui compte, c'est faire en sorte que les pêcheurs fournissent les données demandées. (...)

Le problème c'est que ces demandes de permis concernent beaucoup de petits bateaux qui n'ont pas toujours les moyens de prouver qu'il pêchaient régulièrement dans ces eaux...
Non, nous n'acceptons pas cet argument. Lorsqu'on était sous le régime des accords de la Baie de Granville [signé en 2000, qui régissait la cohabitation entre les pêcheurs normands et de Jersey, et que le Brexit a rendu caduc, NDLR], les bateaux devaient déjà fournir les données de leur carnet de bord. Bien que ces petits bateaux ne disposent pas du dernier cri de la technologie pour le traçage de leur déplacements, ils sont toujours dans l'obligation de tenir leur journal de bord, même si c'est sur papier. (...)
Jérôme Cristiani

Je ne réussis pas à savoir si cette hypothèse de données perdues en chemin constitue une démarche d'apaisement ou juste un moyen de gagner du temps. En ce qui concerne la possibilité de présenter le journal de bord du navire comme preuve, ça me semble logique, mais jusqu'ici les médias ne mentionnaient que des données GPS (en même temps si les journalistes connaissaient systématiquement les sujets sur lesquels ils écrivent, ça se saurait ...:rolleyes:)

Réflexion malveillante : je ne serais pas surpris qu'ils exigent des journaux de bord traduits en anglais avec certification d'exactitude par traducteur assermenté.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...