On prend les paris, les british quittent,ou pas, l'Europe?  

82 members have voted

This poll is closed to new votes
  1. 1. pensez-vous que les brits vont quitter, ou pas, l'Union?

    • Ils se dégonflent et restent dans l'Europe.
    • Ils ont des "cojones" - des bollocks en fait - et quittent l'Europe.


Recommended Posts

Bon bah la GB choisit le Hard Brexit : 

 

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/theresa-may-choisit-le-hard-brexit-630857.html

« Il n'y aura pas d'adhésion partielle de l'UE, d'association avec l'UE, ni rien qui nous laisse un pied dedans et un pied dehors. Nous ne cherchons pas à adopter un modèle déjà utilisé par d'autres nations, nous ne cherchons pas à maintenir de morceaux d'adhésions »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, c'est assez complexe tout cela donc chaque terme a une signification contractuelle.

Je vous propose cette infographie pour déjà éclaircir les appartenances aux traités pour que nous discutions sur les bonnes bases de connaissances.

 

cdfe8f6f-3580-4f5d-b79c-85696b002d79-ori

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Conan le Barbare a dit :

Il ne faut toutefois pas se faire d'illusions, la City gardera son "passeport financier".

Sur quelle base ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème pour UE c'est la perte du budget de la contribution des anglais et le retour sur investissements si ceux ci dépassent leurs contributions au budget.

Cela aura un coût pour l'ensemble des Européens et on a vraiment l'impression que Madame May ne veut pas payer d'indemnités sur les conséquences pour les autres pays Européens.

 

Edited by Pierre_F

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Conan le Barbare a dit :

Sur la base que tout les banques/assurances/autres d'Europe feront pressions pour que ce soit le cas...

Les états continentaux vont cependant faire pression dans l'autre sens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Conan le Barbare a dit :

Sur la base que tout les banques/assurances/autres d'Europe feront pressions pour que ce soit le cas...

Non les banques du continent vont tout faire pour récupérer l'activité générée par le "passeport financier" de Londre. J'ai une cousine qui gère à Francfort en tant que "senior manager" 31 milliard d'euro pour le compte de la banque KFW, banque d'investissement de l'état allemand. Selon elle les banques allemandes font tout et vont tout faire pour récupérer cet énorme marché à leur profit et font pression sur l'état allemand pour arriver à leurs fins. C'est la même chose du coté français ou hollandais.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, gerole a dit :

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/theresa-may-choisit-le-hard-brexit-630857.html

« Il n'y aura pas d'adhésion partielle de l'UE, d'association avec l'UE, ni rien qui nous laisse un pied dedans et un pied dehors. Nous ne cherchons pas à adopter un modèle déjà utilisé par d'autres nations, nous ne cherchons pas à maintenir de morceaux d'adhésions »

Quelques autres extraits, issus du compte-rendu du Monde

Citation

La première ministre a toutefois plaidé pour « une mise en œuvre par étapes » d’un accord avec l’UE pour « éviter un changement trop brutal et déstabilisant ».

(...) Elle souhaite ainsi la signature d’un accord de libre-échange « global, audacieux et ambitieux » avec Bruxelles, alors que 44 % des exportations britanniques sont allées vers le continent européen en 2015.

(...) pour Mme May, le contrôle de l’immigration « c’est la leçon du vote du 23 juin » : « Si nous quittons l’UE, les gens qui veulent venir devront se soumettre aux règles que nous allons définir. Nous contrôlerons le nombre de migrants qui viennent de l’UE. »

« Il faudra des compromis demandant de l’imagination des deux côtés », a-t-elle poursuivi en annonçant également la sortie du Royaume-Uni de la cour de justice de l’Union européenne et de l’union douanière.

(...) « Pas d’accord avec l’UE sera préférable à un mauvais accord », a-t-elle fait savoir à la fin de son discours

Tout cela est logiqueArma cedant togae disaient les Romains : que le pouvoir militaire le cède au pouvoir politique. De même, le pouvoir financier le cède au pouvoir politique, et les criailleries intéressées de la City qui tient tant à son passeport bancaire européen le cèdent devant le souverain.

Or le souverain, même au Royaume-Uni et n'en déplaise à sa Très Gracieuse Majesté, c'est le peuple. Et le souverain a parlé : il veut le contrôle de l'immigration, et comme les membres restants de l'UE ne veulent pas accorder à la fois contrôle de l'immigration et passeport bancaire européen, eh bien ce sera une sortie simple et franche de l'UE et voilà tout.

Il y a eu plus qu'une apparence de flottement depuis le vote du 23 juin, et je pouvais écrire de manière moqueuse il y a quelques semaines qu'il faudrait faire un peu montre de la vertu ancestrale de stiff upper lip, que les ancêtres eux avaient et j'exprimais l'espoir que les Britanniques la retrouvent un de ces jours. Ça y est, les Britanniques sont de nouveau eux-mêmes, ils ne pleurnichent plus pour avoir le beurre et l'argent du beurre. Même si bien sûr demeure cette horreur de se découvrir sous l'emprise d'un concept de Frog - le "peuple souverain", shocking vraiment :smile: - reste que les Britanniques se sont ressaisis, ils font face à la situation et tracent leur chemin.

En cela de nouveau pleinement Britanniques... en plus d'être mieux Français que les Français eux-mêmes, lesquels semblent avoir eux mis tout à fait en sommeil :sad: l'idée de souveraineté populaire et de souveraineté nationale - ces deux faces d'une même pièce. Frontières, justice, lois... les Britanniques quant à eux vont tout récupérer. Il y a de quoi les féliciter.

Bien sûr, ils devront s'adapter quelque peu à la perte d'une partie de leurs revenus financiers, perdant probablement le statut de première place au monde pour le blanchiment d'argent. De même qu'ils sont en train de perdre le plus clair des revenus de la rente pétrolière.

 

Le Brexit est historique à plus d'un titre. Non seulement c'est le premier craquement sévère dans la façade de l'Union européenne - et aux Britanniques revient le mérite d'avoir les premiers osé, même si c'est au départ le concours de circonstance d'un premier ministre pro-UE mais stupide qui leur en a donné l'occasion - mais cela pourrait être l'entrée dans l'ère de la Grande-Bretagne post-post-impériale.

Après la perte de l'Empire et du sceptre mondial, la Grande-Bretagne s'était réinventé une posture de place financière peu regardante, jointe à une mini-Arabie saoudite, insérée dans une union européenne dont la fédéralisation était certes refusée mais qui pour le reste était acceptée, avec une position de suiveur systématique du petit frère devenu Grand Frère, devant qui Londres oubliait son droit d'aînesse. Tout cela est en lambeaux :

- Gang d'agioteurs et Lavomatic mondial de l'argent sale : pas sans le passeport bancaire européen

- Pétrole et gaz : ça se termine

- Laisser filer les lois, la justice, les frontières etc. hors de contrôle du peuple souverain : No longer !

- Le petit caniche de Washington : non plus, rappelons que c'est Londres qui en 2013 a refusé de suivre les Etats-Unis dans leurs velléités d'intervention en Syrie, en remontrant au passage aux Français en matière d'indépendance de décision

Je ne suis pas inquiet pour eux. Non seulement il n'y a rien de malsain à s'éloigner du modèle d'une mini-Arabie saoudite comme de celui d'un gang international d'agioteurs, mais les Britanniques ont suffisamment prouvé dans le passé leur valeur en tant que scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs pour arriver à rebondir en se recréant progressivement une économie d'innovation et d'industrie, ce qui sera mieux et pour eux, et pour leurs voisins.

 

Quant aux dirigeants français, ayant récupéré le pompon de premier suiveur européen des USA, visant avec appétit une partie des revenus liés à l'agiotage et au recyclage de l'argent sale que les Britanniques vont perdre, après avoir abandonné toute prétention à être maître chez eux en matière de lois ou de justice - et pas de référendum attention, ça c'est très mauvais les gens répondent souvent autre chose que ce qu'ils doivent - ils se voient déjà profiter de l'aubaine.

Peut-être pas indéfiniment ? Car enfin si les Britanniques réussissent à être eux-mêmes... peut-être les Français y arriveront-ils eux aussi un de ces jours :smile: ? C'est que les hasards ça existe, par exemple celui du référendum annoncé par intérêt politicard étroit par un politicien pro-UE que les Britanniques ont su saisir. Peut-être les Français réussiront-ils eux aussi à saisir une occasion, ou à s'en créer une...

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Conan le Barbare a dit :

Sur la base que tout les banques/assurances/autres d'Europe feront pressions pour que ce soit le cas...

Bof ils ne sont pas marie avec la City, Ils iront la ou ce sera le mieux pour eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Alexis a dit :

Quelques autres extraits, issus du compte-rendu du Monde

Tout cela est logiqueArma cedant togae disaient les Romains : que le pouvoir militaire le cède au pouvoir politique. De même, le pouvoir financier le cède au pouvoir politique, et les criailleries intéressées de la City qui tient tant à son passeport bancaire européen le cèdent devant le souverain.

Or le souverain, même au Royaume-Uni et n'en déplaise à sa Très Gracieuse Majesté, c'est le peuple. Et le souverain a parlé : il veut le contrôle de l'immigration, et comme les membres restants de l'UE ne veulent pas accorder à la fois contrôle de l'immigration et passeport bancaire européen, eh bien ce sera une sortie simple et franche de l'UE et voilà tout.

Il y a eu plus qu'une apparence de flottement depuis le vote du 23 juin, et je pouvais écrire de manière moqueuse il y a quelques semaines qu'il faudrait faire un peu montre de la vertu ancestrale de stiff upper lip, que les ancêtres eux avaient et j'exprimais l'espoir que les Britanniques la retrouvent un de ces jours. Ça y est, les Britanniques sont de nouveau eux-mêmes, ils ne pleurnichent plus pour avoir le beurre et l'argent du beurre. Même si bien sûr demeure cette horreur de se découvrir sous l'emprise d'un concept de Frog - le "peuple souverain", shocking vraiment :smile: - reste que les Britanniques se sont ressaisis, ils font face à la situation et tracent leur chemin.

En cela de nouveau pleinement Britanniques... en plus d'être mieux Français que les Français eux-mêmes, lesquels semblent avoir eux mis tout à fait en sommeil :sad: l'idée de souveraineté populaire et de souveraineté nationale - ces deux faces d'une même pièce. Frontières, justice, lois... les Britanniques quant à eux vont tout récupérer. Il y a de quoi les féliciter.

Bien sûr, ils devront s'adapter quelque peu à la perte d'une partie de leurs revenus financiers, perdant probablement le statut de première place au monde pour le blanchiment d'argent. De même qu'ils sont en train de perdre le plus clair des revenus de la rente pétrolière.

 

Le Brexit est historique à plus d'un titre. Non seulement c'est le premier craquement sévère dans la façade de l'Union européenne - et aux Britanniques revient le mérite d'avoir les premiers osé, même si c'est au départ le concours de circonstance d'un premier ministre pro-UE mais stupide qui leur en a donné l'occasion - mais cela pourrait être l'entrée dans l'ère de la Grande-Bretagne post-post-impériale.

Après la perte de l'Empire et du sceptre mondial, la Grande-Bretagne s'était réinventé une posture de place financière peu regardante, jointe à une mini-Arabie saoudite, insérée dans une union européenne dont la fédéralisation était certes refusée mais qui pour le reste était acceptée, avec une position de suiveur systématique du petit frère devenu Grand Frère, devant qui Londres oubliait son droit d'aînesse. Tout cela est en lambeaux :

- Gang d'agioteurs et Lavomatic mondial de l'argent sale : pas sans le passeport bancaire européen

- Pétrole et gaz : ça se termine

- Laisser filer les lois, la justice, les frontières etc. hors de contrôle du peuple souverain : No longer !

- Le petit caniche de Washington : non plus, rappelons que c'est Londres qui en 2013 a refusé de suivre les Etats-Unis dans leurs velléités d'intervention en Syrie, en remontrant au passage aux Français en matière d'indépendance de décision

Je ne suis pas inquiet pour eux. Non seulement il n'y a rien de malsain à s'éloigner du modèle d'une mini-Arabie saoudite comme de celui d'un gang international d'agioteurs, mais les Britanniques ont suffisamment prouvé dans le passé leur valeur en tant que scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs pour arriver à rebondir en se recréant progressivement une économie d'innovation et d'industrie, ce qui sera mieux et pour eux, et pour leurs voisins.

 

Quant aux dirigeants français, ayant récupéré le pompon de premier suiveur européen des USA, visant avec appétit une partie des revenus liés à l'agiotage et au recyclage de l'argent sale que les Britanniques vont perdre, après avoir abandonné toute prétention à être maître chez eux en matière de lois ou de justice - et pas de référendum attention, ça c'est très mauvais les gens répondent souvent autre chose que ce qu'ils doivent - ils se voient déjà profiter de l'aubaine.

Peut-être pas indéfiniment ? Car enfin si les Britanniques réussissent à être eux-mêmes... peut-être les Français y arriveront-ils eux aussi un de ces jours :smile: ? C'est que les hasards ça existe, par exemple celui du référendum annoncé par intérêt politicard étroit par un politicien pro-UE que les Britanniques ont su saisir. Peut-être les Français réussiront-ils eux aussi à saisir une occasion, ou à s'en créer une...

 

Tu nous fais l'expression d'un discours politique et de ton opinion et tout cela est plus "sentimental" et "émotionnel" qu'une réalité rationnelle. Le retour d'un Jean Monnet serait le bienvenu.

Edited by Pierre_F

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Pierre_F a dit :

Tu nous fais l'expression d'un discours politique et de ton opinion et tout cela est plus "sentimental" et "émotionnel" qu'une réalité rationnelle. Le retour d'un Jean Monnet serait le bienvenu.

Bien sûr, chacun commente à partir de ce qu'il est, et de ce qu'il pense. Je ne suis pas d'accord en revanche qu'un point de vue serait "sentimental" ni "émotionnel"... juste parce que ce n'est pas le tien, si je suis bien :tongue: ?

Il est très humain de penser que son propre point de vue est le seul rationnel. Mais c'est en général une erreur.

Au demeurant, je n'ai pas écrit une théorie de la souveraineté des peuples et des nations - ça existe déjà, voir les bons auteurs :happy: - j'ai seulement commenté un événement actuel en essayant d'aller au fond, et de prendre un point de vue de long terme. Quand on tente ce genre de choses, on montre tout naturellement "d'où l'on parle", c'est pratiquement inévitable, et bien sûr il est évident à lire mon précédent post que je suis souverainiste, mais là n'était pas le propos.

Si tu essaies de commenter et d'analyser l'événement au fond, il sera tout aussi apparent que tu es européiste, sans que tu aies besoin d'écrire explicitement "le retour d'un Jean Monnet serait le bienvenu".

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On notera aussi que la Livre supporte plutôt bien l'annonce (elle est même en hausse par rapport à l'EUR) et compte tenu de la sortie annoncée du Marché Unique qui leur ferait perdre leur passeport financier.

Si on en croit La Libre Belgique, cette montée de la Livre Sterling est due à l'annonce par May du fait que l'accord final serait voté par le Parlement. Autrement dit, ils savent qu'ils auront la possibilité de faire du lobbying auprès des MP britanniques pour rejeter un accord ne mentionnant pas leur passeport. Si, en plus, on tient compte du fait que la justice britannique doit bientôt statuer sur le rôle du Parlement britannique après un premier avis favorable au contrôle parlementaire, ils doivent être en train de penser à faire pression sur le Parlement pour influer sur les négociations.

D'un autre côté, je suppose que c'est du à la fin de l'incertitude (nous savons tous à quel point les marchés détestent l'incertitude): les milieux financiers britanniques savent désormais à quoi s'attendre...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Alexis a dit :

Je ne suis pas inquiet pour eux. Non seulement il n'y a rien de malsain à s'éloigner du modèle d'une mini-Arabie saoudite comme de celui d'un gang international d'agioteurs, mais les Britanniques ont suffisamment prouvé dans le passé leur valeur en tant que scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs pour arriver à rebondir en se recréant progressivement une économie d'innovation et d'industrie, ce qui sera mieux et pour eux, et pour leurs voisins.

Le problème c'est que ce ne sont pas les valeureux scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs britannique qui ont choisi le brexit, bien au contraire. Il y a peut-êtres quelques raisons.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Alexis a dit :

Bien sûr, chacun commente à partir de ce qu'il est, et de ce qu'il pense. Je ne suis pas d'accord en revanche qu'un point de vue serait "sentimental" ni "émotionnel"... juste parce que ce n'est pas le tien, si je suis bien :tongue: ?

Non, voici tout ce que tu écris de manière emotionelle et sentimale et tu devrais relire Jean Monnet. !

il y a 33 minutes, Alexis a dit :

Il y a eu plus qu'une apparence de flottement depuis le vote du 23 juin, et je pouvais écrire de manière moqueuse il y a quelques semaines qu'il faudrait faire un peu montre de la vertu ancestrale de stiff upper lip, que les ancêtres eux avaient et j'exprimais l'espoir que les Britanniques la retrouvent un de ces jours. Ça y est, les Britanniques sont de nouveau eux-mêmes, ils ne pleurnichent plus pour avoir le beurre et l'argent du beurre. Même si bien sûr demeure cette horreur de se découvrir sous l'emprise d'un concept de Frog - le "peuple souverain", shocking vraiment :smile: - reste que les Britanniques se sont ressaisis, ils font face à la situation et tracent leur chemin.

En cela de nouveau pleinement Britanniques... en plus d'être mieux Français que les Français eux-mêmes, lesquels semblent avoir eux mis tout à fait en sommeil :sad: l'idée de souveraineté populaire et de souveraineté nationale - ces deux faces d'une même pièce. Frontières, justice, lois... les Britanniques quant à eux vont tout récupérer. Il y a de quoi les féliciter.

Bien sûr, ils devront s'adapter quelque peu à la perte d'une partie de leurs revenus financiers, perdant probablement le statut de première place au monde pour le blanchiment d'argent.

 et aux Britanniques revient le mérite d'avoir les premiers osé, même si c'est au départ le concours de circonstance d'un premier ministre pro-UE mais stupide qui leur en a donné l'occasion - mais cela pourrait être l'entrée dans l'ère de la Grande-Bretagne post-post-impériale.

- Gang d'agioteurs et Lavomatic mondial de l'argent sale : pas sans le passeport bancaire européen

- Le petit caniche de Washington :

Quant aux dirigeants français, ayant récupéré le pompon de premier suiveur européen des USA, visant avec appétit une partie des revenus liés à l'agiotage et au recyclage de l'argent sale que les Britanniques vont perdre, après avoir abandonné toute prétention à être maître chez eux en matière de lois ou de justice - et pas de référendum attention, ça c'est très mauvais les gens répondent souvent autre chose que ce qu'ils doivent - ils se voient déjà profiter de l'aubaine.

Peut-être pas indéfiniment ? Car enfin si les Britanniques réussissent à être eux-mêmes... peut-être les Français y arriveront-ils eux aussi un de ces jours :smile: ? C'est que les hasards ça existe, par exemple celui du référendum annoncé par intérêt politicard étroit par un politicien pro-UE que les Britanniques ont su saisir. Peut-être les Français réussiront-ils eux aussi à saisir une occasion, ou à s'en créer une...

 

Bref on est pas sur un forum d'expression d'opinions politiques ..

Edited by Pierre_F

Share this post


Link to post
Share on other sites

les anglais ne font pas parti des membres fondateurs de l'Europe ....  leur départ c'est peanuts ! il faut le prendre comme ça... les ignorer ... ils seront comme avant d'y être et nous aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
46 minutes ago, Gaspardm said:

Non les banques du continent vont tout faire pour récupérer l'activité générée par le "passeport financier" de Londre. J'ai une cousine qui gère à Francfort en tant que "senior manager" 31 milliard d'euro pour le compte de la banque KFW, banque d'investissement de l'état allemand. Selon elle les banques allemandes font tout et vont tout faire pour récupérer cet énorme marché à leur profit et font pression sur l'état allemand pour arriver à leurs fins. C'est la même chose du coté français ou hollandais.

Plusieurs secteurs financiers devront obligatoirement venir/revenir sur le continent (réassurance, compensation en euros: ça doit avoisiner au moins le trillion annuel en activité) à moins d'un passe-droit hénaurme pour la City qui, s'il passait, invaliderait toute la position européenne sur le concept de "in or out", et serait mal digéré par beaucoup d'opinions publiques. Quand ça commencera à se faire, ce sera la foire d'empoigne entre Francfort, Amsterdam et Paris, avec des avantages qui ne sont pas forcément où on le pense: un détail con, mais peu de financiers de Londres se sentent emballés à l'idée d'aller vivre à Francfort (et croire que ça n'entre pas dans les motifs concrets pour de tels choix, c'est avoir des illusions; comme pour de multiples exemples, ça joue beaucoup, genre les ingénieurs aéronautiques qui préféraient gagner un peu moins à Toulouse qu'aller s'installer à Seattle-la-pluvieuse). Et outre les avantages concrets/objectifs de Paris (qui sont aussi réels que ceux de Francfort) on peut toujours compter sur les gouvernements français si "communistes" pour créer tous les régimes et statuts spéciaux pour les invités qu'ils veulent. 

Edited by Tancrède
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Je ne suis pas inquiet pour eux. Non seulement il n'y a rien de malsain à s'éloigner du modèle d'une mini-Arabie saoudite comme de celui d'un gang international d'agioteurs, mais les Britanniques ont suffisamment prouvé dans le passé leur valeur en tant que scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs pour arriver à rebondir en se recréant progressivement une économie d'innovation et d'industrie, ce qui sera mieux et pour eux, et pour leurs voisins.

Les anglais sont des commerçants avant tout le reste; Leur Empire était un Empire commercial; Il faut voir toutes leurs actions politique sous cette aune. Et donc malgré les discours de May, ils se battront pour garder leur prérogatives commerciales; Seulement ils ne sont pas en position de force. Quant au reste, l'époque ou ils étaient entrepreneurs, scientifiques, ingénieurs est finie depuis Dickens. Depuis, y'a le rejeton de l'autre coté de l'Atlantique qui a pris la place.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça va faire du bien au secteur financier français si des Front-Office/Middle-Office viennent sur Paris. Car bon les délocalisations de Back-Offices ou Middle-Offices vers l'Europe de l'Est/Portugal et Inde tu en as eu un max c'est 10 dernières années chez BNP/SG/Natixis etc...

Edited by gerole

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, gerole a dit :

Ça va faire du bien au secteur financier français si des Front-Office/Middle-Office viennent sur Paris. Car bon les délocalisations de Back-Offices vers l'Europe de l'Est/Portugal et Inde tu en as eu un max c'est 10 dernières années chez BNP/SG/Natixis etc...

A mon avis tu rêves. Les vainqueurs potentiels c'est bien plus Francfort, Dublin ou Amsterdam que Paris

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aucune idée on verra la proportion. Mais ça pourrait déjà être en partie le cas.

Environ 35% des salariés de la SG à Londres sont français, idem pour BNP. Je ne pense pas que ça les enchante d'aller à Francfort. 

Parmi les annonces HSBC avait dit ramener 1000 emplois de sa banque d'investissement liés à MIDIF II sur Paris en cas de hard brexit... 

Il y a d'autres arguments (pool de compétence plus important sur Paris etc..)

Quelques milliers de plus seulement me suffisent pour rêver ^^

sources :

http://www.huffingtonpost.co.uk/entry/hsbc-brexit-paris-london_uk_5874c5a8e4b0961f09390328

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais que le recyclage de matériaux est à la mode pour faire des économies  de ressources.

Mais la il y a des limites à ne pas dépasser :

http://www.dailymail.co.uk/news/article-4072186/Cameron-lined-UK-s-candidate-head-Nato-Britain-pledged-play-greater-role-following-Brexit-vote.html

https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/jan/17/david-cameron-lead-nato-trump

Le gouvernement Anglais va proposer à David Cameron de devenir chef de l’OTAN quand le Norvégien Jens Stoltenberg quittera son poste en 2018 ou 2019.

Le David Cameron !

Je ne blague pas, hélas. Cette annonce est cité par deux journaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, Akhilleus said:

A mon avis tu rêves. Les vainqueurs potentiels c'est bien plus Francfort, Dublin ou Amsterdam que Paris

Il y a beaucoup d'arguments en faveur de Paris (y compris les préférences personnelles/subjectives des personnels), faut pas voir la chose à l'aune des clichés qu'on a sur l'attractivité française: comme évoqué plus haut, Paris a vraiment beaucoup d'éléments dans la case "+", parmi lesquels le fait que la ville est le centre mondial de l'arbitrage via la CCI. Un autre détail qu'on mesure mal, qu'on oublie facilement, est que l'importance d'une place financière fluctue avec le temps, et peut parfois changer assez vite: la prééminence actuelle de Londres est un fait très récent. Dans les années 90, Paris et Londres étaient au coude à coude, avec Paris prenant même le lead pendant une courte période. Il n'y a aucun désavantage réellement décisif à Paris même dans le contexte fiscalo-législatif-économique de la décennie écoulée. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, gerole a dit :

Ça va faire du bien au secteur financier français si des Front-Office/Middle-Office viennent sur Paris. Car bon les délocalisations de Back-Offices ou Middle-Offices vers l'Europe de l'Est/Portugal et Inde tu en as eu un max c'est 10 dernières années chez BNP/SG/Natixis etc...

Est-ce que ça fera du bien à la France, c'est une toute autre question. :unsure:

L'hébergement de banques occupées à agioter, ça a pour contrepartie l'émargement de ces banques aux dispositifs de garantie - explicite ou implicite - par l'Etat hôte des bilans de ces banques...

Sauf à avoir des règles blindées slip-en-acier-trempé pour garantir que l'Etat ne paiera pas leurs pertes le jour où elles seront en faillite. Mais d'une part ces règles n'existent guère, ce qui a été créé au niveau européen est très insuffisant de ce point de vue, d'autre part même ces règles sont en général contournées le moment venu, comme l'exemple récent italien l'a montré, après tant d'autres...

La ponction sur le Trésor en cas de souci sera bien évidemment d'un tout autre ordre de grandeur que les impôts payés par lesdits établissements bancaires dans l'intervalle.

 

il y a 19 minutes, Marcus a dit :

Le gouvernement Anglais va proposer à David Cameron de devenir chef de l’OTAN quand le Norvégien Jens Stoltenberg quittera son poste en 2018 ou 2019.

Le David Cameron !

Je ne blague pas, hélas. Cette annonce est cité par deux journaux.

Ben d'un autre côté, est-ce que l'OTAN mérite mieux ?

Je rappelle qu'elle est "obsolète". Non seulement Trump l'a dit, mais surtout contrairement à assez souvent il avait raison :smile:

 

il y a 44 minutes, Akhilleus a dit :

Quant au reste, l'époque ou ils étaient entrepreneurs, scientifiques, ingénieurs est finie depuis Dickens. Depuis, y'a le rejeton de l'autre coté de l'Atlantique qui a pris la place.

L'époque où ils étaient les premiers au monde est finie depuis le XIXème siècle bien sûr. Mais ne pas être les premiers au monde n'empêche pas de tirer son épingle du jeu. Ce que les Britanniques feront d'autant mieux qu'un certain nombre de béquilles de leur économie sont en train de disparaître ou du moins de très sérieusement s'effilocher, les ressources fossiles en premier lieu, le rôle de place financière et plaque tournante de la spéculation en second lieu.

Rien de tel pour faire quelque chose... que d'être obligé de le faire. :happy:

 

il y a 59 minutes, Pierre_F a dit :

Bref on est pas sur un forum d'expression d'opinions politiques ..

Certes non, il s'agit d'un forum d'échanges et de réflexion.

N'hésite pas à donner la tienne à l'occasion. :smile:

 

il y a 59 minutes, Gaspardm a dit :

Le problème c'est que ce ne sont pas les valeureux scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs britannique qui ont choisi le brexit, bien au contraire. Il y a peut-êtres quelques raisons.

Ce ne sont surtout pas les valeureux, ou pas si valeureux financiers. Et oui, il y a des raisons. 

Edited by Alexis
mise en page

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,893
    Total Topics
    1,316,854
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries