Recommended Posts

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/04/09/hongrie-importante-manifestation-de-soutien-a-l-universite-soros-a-budapest_5108590_3214.html (9 avril 2017)

Manifestation en soutien de l'université de George Soros menacée par une nouvelle loi.

http://fr.euronews.com/2017/04/12/hongrie-pas-de-menace-systemique-sur-l-etat-de-droit (12 avril 2017)

“Il n’y a pas aujourd’hui de menace systémique sur l‘état de droit en Hongrie”, estime Frans Timmermans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.spiegel.de/politik/ausland/ungarn-evp-erhoeht-druck-wegen-hochschulgesetz-a-1144248.html (22 avril 2017)

Pour faire pression sur Orban pour qu'il renonce à sa loi sur les universités, Manfred Weber menace d'exclure le Fidesz du Parti Populaire Européen. Mais il a bon espoir qu'Orban va faire des concessions, sans être obligé d'en arriver à cette extrémité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://hu-lala.org/hongrie-faut-qualifier-viktor-orban-illiberal/ (28 juin 2017)

L’illibéralisme sonne davantage comme un concept publicitaire que politologique, dans la mesure où il a été inventé de toutes pièces par les communicants de Viktor Orbán à un moment où celui-ci commençait à s’enliser dans une impopularité.

Viktor Orbán reste quand même l’un des plus farouches défenseurs du dumping social et de la dérégulation du marché du travail en Europe.

https://hu-lala.org/une-faute-de-presenter-horthy-comme-un-exemple/ (26 juin 2017)

Le régent Miklós Horthy fut "un homme d'Etat exceptionnel" a déclaré le Premier ministre Orbán mercredi dernier. Il était également « un grand patriote hongrois », a poursuivi le lendemain le chef du cabinet du Premier ministre, János Lázár.

http://hungarianspectrum.org/2017/06/23/emmanuel-macron-meets-the-leaders-of-the-visegrad-4-countries/ (23 juin 2017)

Orban a qualifié de "virile" (fierfias) sa rencontre avec Macron. D'après le journal Pesti Srácok (Le Gars de Pest), "les quatre de Visegrad ont remis Macron à sa place".

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.la-croix.com/Monde/Europe/En-Hongrie-ONG-visees-lEtat-contre-attaquent-2017-06-29-1200859132 (29 juin 2017)

Plusieurs centaines d’organisations au total tombent sous le coup de la loi contraignant les ONG percevant plus de 24 000 € de fonds par an de sources étrangères à faire figurer la mention « organisation bénéficiant de financements de l’étranger » dans l’ensemble de leurs supports de communication.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le porte-parole du gouvernement hongrois Bence Tuzson a annoncé hier l’organisation prochaine d’une « consultation nationale » sur le « plan Soros » de colonisation de l’Europe par les « migrants.

Le parti Fidesz au pouvoir avait déclaré la semaine dernière qu’il souhaitait que le gouvernement prenne une telle initiative».

"L’annonce de ce référendum fait suite également à l’arrêt de la Cour de Justice de l’UE qui a donné tort à la Hongrie sur l’obligation d’accueil des migrants. Une façon pour Orbán de dire aux instances de l’UE que l’affaire n’est pas close. Le secrétaire d’Etat aux affaires parlementaires, Csaba Dömötör, a d’ailleurs souligné hier lors d’une conférence de presse que le plan Soros était aussi celui de la Commission européenne et du Parlement européen, qui ne cessent de prétendre qu’une immigration massive est nécessaire."

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.politico.eu/article/hungary-accuses-us-of-meddling-in-election/ (16 novembre 2017)

Le gouvernement hongrois a accusé jeudi le département d'État américain de s'ingérer dans la campagne électorale du pays.

Le ministre hongrois des Affaires étrangères a convoqué le plus haut diplomate américain à Budapest, le chargé d'affaires David Kostelancik, après que le Bureau de la démocratie, des droits de l'homme et du travail (DRL) du département d'État des États-Unis a annoncé le 7 novembre dernier qu'il fournirait jusqu' à 700 000 $ "pour des projets visant à accroître l'accès des citoyens à des informations objectives sur les questions intérieures et mondiales en Hongrie".

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

https://www.politico.eu/article/hungary-accuses-us-of-meddling-in-election/ (16 novembre 2017)

Le gouvernement hongrois a accusé jeudi le département d'État américain de s'ingérer dans la campagne électorale du pays.

Le ministre hongrois des Affaires étrangères a convoqué le plus haut diplomate américain à Budapest, le chargé d'affaires David Kostelancik, après que le Bureau de la démocratie, des droits de l'homme et du travail (DRL) du département d'État des États-Unis a annoncé le 7 novembre dernier qu'il fournirait jusqu' à 700 000 $ "pour des projets visant à accroître l'accès des citoyens à des informations objectives sur les questions intérieures et mondiales en Hongrie".


Un petit rappel du contexte serait utile (même si le reste du sujet donne un peu l'orientation du gouvernement de Orban)

Etrangement, je n'ai pas vu ledit gouvernement hongrois se plaindre des financements ou interférences russes dans la vie politique hongroise :dry:. (principal relais public ou cachés : Hídfő (hidfo.ru), et le parti Jobbik (accusé d'être financé par les russes, ainsi que plusieurs partis politiques en Europe dont le FN, cf l'article du Guardian ci-dessous).

ça m'étonne qu'il n'ai pas cité Soros dans les accusations du jour (même si je reconnais qu'il a effectivement financé des groupes d'opposition dans les pays de l'est)


EDIT j'ai confondu avec les élections en république Tchèque (président pro russe, le PM ne l'est pas).
Alors que la Hongrie est déjà 100% sous influence avec Orban.
Rappel, il y aura prochainement les élections présidentielles : le président hongrois sortant est notoirement pro-russe.

Cf extrait du rapport ci-dessous
 

extrait

Situation tchèque très "Trumpienne", avec le président qui attaque ses SR...

Révélation

However, despite the Czech disinformation community clearly being the most advanced and established compared to other Central European states,38 the main reasons for the effectiveness of pro-Putin politics in Prague would be the direct support for it by the Czech president and the way key disinformation entities found a working business model with an estimated revenue of up to EUR 1 million just from online advertisements in the Czech Republic.39

Moreover, the Czech Republic has also been a springboard to some Russian intelligence activities.40
Russian diplomatic bodies employed 130-150 individuals in recent years, a number overwhelmingly large in a regional comparison.41
President Zeman is constitutionally a ceremonial figure, but his informal influence is significant. Zeman is the primary patron of Russian (and also Chinese) influence in the country,42 which makes it clear who the Kremlin and its proxies will presumably support in the presidential election in January 2018.

Zeman supports the local pro-Putin-disinformation community, copy-pastes Putin’s messages on Ukraine or Syria, attacks the government’s efforts to repulse Russian influence in the country, serves as a loyal Putin ally in the Russian media space and openly mocks the work of Czech intelligence agencies.43

In the parliamentary election set for October 2017, the Czech security community does not expect major interference. Front-runner Andrej Babiš (ANO party chairman) is not a pro-Kremlin figure, his foreign-policy stance is unstable given the fact that he has not focused too much or has not been interested in international affairs so far. The other key parties (ČSSD, ODS, KDU-ČSL, TOP 09) with relevant coalition potential are clearly or slightly pro-West, so there is no winning scenario for the interest of the Kremlin.

 

Edited by rogue0

Share this post


Link to post
Share on other sites

1) Autres morceaux choisis du rapport sur le niveau d'influence russe en Hongrie où les  principaux partis sont tous deux pro russes.
Donc c'est du win-win pour les russes

http://www.politicalcapital.hu/pc-admin/source/documents/western_experiences_eastern_vulnerabilities_20171012.pdf

Révélation

According to the Vulnerability Index of Globsec Institute, compiled in cooperation with Political Capital and European Values, Hungary is the most vulnerable to subversive Russian influence precisely because of the elite’s deliberate pro-Russian turn after 2010, when Fidesz-KDNP won its first parliamentary supermajority and the pro-Russian far-right Jobbik party got first into the National Assembly. Moreover, the pro-Russian government’s dominance in the media and the hostile attacks on the NGO sector following the Kremlin’s playbook that could uncover malevolent Russian influence practices are also increasing the vulnerability of Hungary.

2)(gros deal sur l'énergie subventionné, façon Ukraine):

Révélation

In Hungary, there is almost no information warfare because there is practically no opponent in the mainstream to fight, and pro-Russian disinformation comes directly from government-organized media. Hungary is the least expected to experience election meddling given the strong pro-Russian stance of the ruling Hungarian Fidesz-KDNP, and its main challenger, the far-right Jobbik is also pro-Russian. Russia has reason to believe that they practically cannot lose the geopolitical game in Hungary. Regardless, the Orbán cabinet can count on Russian support in the form of energy deals and promises for extending economic ties, as it happened during the 2014 general election.

Right before the 2014 election, President Putin had not only sealed a deal with PM Orbán on the construction of the Paks 2 nuclear power plant built by Rosatom and financed by a EUR 10 billion Russian loan, the long-term gas price was also renegotiated with Gazprom, thus allowing Fidesz to keep its biggest campaign promise on the household utility price cuts.57 PM Orbán later reiterated that the household utility cuts’ fate depends on the relation of Hungary with Russia,

3) les médias alternatifs , réseaux sociaux et fake news se financent au viagra et autres médecines alternatives

Et là-bas, les principaux médias "MSM" sortent les messages pro-russes (suite à des lois drastiques sur le contrôle des médias),
Avec même des infos directement en russe.

Révélation

A new media network of approximately 100 locally operated, Hungarian-speaking, Russia-linked disinformation sites, social media accounts is also present in Hungary, selling pro-Kremlin narratives within the more attractive, tabloid conspiracy package that also contains lifestyle news, promotion of "alternative medicine" (e.g. homeopathy") and alike.60

Since the mainstream is dominated overwhelmingly by government-organized media, and the government is strongly pushing pro-Kremlin narratives, (the public television even launched a Russian-speaking news hour on the main state channel in 2015 without considerable demand for it in Hungary) the government has nothing to fear regarding the Kremlin’s disinformation activities.61

Instead, Russian disinformation is expected to amplify the government’s domestic propaganda against its possible rivals as it happened with the anti-migration, anti-George Soros campaign.

The Kremlin’s narrative is directly using the Hungarian PM’s conspiracy theory quoting Viktor Orbán on Russia Today about George Soros, a Hungarian-born American billionaire and human rights philanthropist "driving the invasion" of mass migration into Europe.62 63

This narrative partially comes from Russia, thus creating an echo chamber between Hungarian government-organized media and the Kremlin-controlled media outlets.

le principal parti d'opposition compterait toujours un parlementaire suspecté d'espionnage sur l'Europe en faveur de la Russie?
Mazette, il peut y avoir un crime de trahison contre l'Europe ?

https://en.wikipedia.org/wiki/Béla_Kovács_(politician,_1960)

Révélation

Given the far-right Jobbik’s pro-Russian stance, and the weakness of the divided leftist-liberal opposition, there is little chance they will become a significant target of a Russian disinformation campaign apart from the regular opposition bashing already present on these pro-Russian sites. Besides, the far-right Jobbik party is firmly in the grip of the Kremlin, the party cannot even rid itself from its former head of the foreign policy cabinet, current Jobbik MEP Béla Kovács, who has been under a criminal investigation for spying in favour of Russia against the EU since 2014.64

Nevertheless, Russian meddling into Hungarian affairs has its cultural and attitudinal limitations. In Hungarian society, the historical narrative is traditionally reserved towards Russia due to the 1848 and 1956 revolutions having been crushed by the Czarist and then by Soviet Russia. Without the presence of a significant Russian diaspora or Orthodox community Hungary lacks organic grassroots pro-Russian organizations or a deeper bond to Russian culture, religion and language. The new "cultural bonds" between Russia and Hungary (e.g. via Russkiy Mir and support to the Orthodox Church) are mostly top-down, indicating that the Hungarian government’s intention is to strengthen bilateral relations

through these gestures and Moscow’s willingness to extend its soft power influence in Hungary – a country that is more important for Russia than its size would suggest – at the same time. Accordingly, the Hungarian population is one of the most Western-oriented one in the region. The latest Eurobarometer survey revealed Hungarians (46%) trust the European Union more than their own government,

65 and the relative majority (39%) considers Hungary a part of the West with only a friction (5%) favouring an Eastern geopolitical orientation according to the Globsec Trends 2017 survey.66

Hungarian scenario assessment

• Disinformation activity is likely to further the Hungarian government’s anti-NGO, anti-opposition, anti-Brussels, anti-migration agenda through mainstream channels and “alternative media.”

• Automated propaganda through botnets is not expected because Twitter is only marginally used in Hungary.

• Regular pro-Russian disinformation will mainly target Hungarian NGOs, opposition players.

 

Edited by rogue0

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, rogue0 a dit :

Rapport détaillé (les page 7 à 10 sont particulièrement intéressantes pour les Tchèque, la hongrie c'est autour de la page 13)

http://www.politicalcapital.hu/news.php?article_read=1&article_id=2199
http://www.politicalcapital.hu/pc-admin/source/documents/western_experiences_eastern_vulnerabilities_20171012.pdf

J'imagine que ce site, "politicalcapital.hu" fait partie de ces médias "indépendants" que le Département d'Etat américain veut financer.

En fait il le fait déjà puisque dans la liste des donateurs on trouve le National Endowment for Democracy : http://www.politicalcapital.hu/our_partners.php

Il faudrait rajouter une entrée au dictionnaire des idées reçues de Flaubert : média indépendant = financé par le gouvernement américain.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la fête nationale, sur fond d'élections le 8 avril prochain :

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_la-hongrie-debute-les-celebrations-des-170-ans-de-la-revolution-contre-les-habsbourg?id=9867380 (15 mars 2018)

Bien qu'elle ait échoué, la révolution de 1848-1849 reste une référence importante dans le récit national hongrois. La date du 15 mars est maintenant une des trois fêtes officielles (le "Nemzeti ünnep" qui veut dire littéralement "Fête nationale"). Ce soulèvement, vieux de 170, souligne la volonté d'émancipation du peuple, qui trouvera une ouverture une vingtaine d'années plus tard avec la double-monarchie austro-hongroise. 

http://www.sudinfo.be/id44037/article/2018-03-15/election-en-hongrie-des-dizaines-de-milliers-de-manifestants-pros-et-antis (15 mars 2018)

Dans une marée de drapeaux hongrois rouge, blanc, vert, les partisans du gouvernement défilaient derrière une banderole proclamant « La Hongrie avant tout » et « La Hongrie protège l’Europe ». Les organisateurs espèrent mobiliser plus de 200.000 personnes.

Trois autres manifestations d’opposants au gouvernement sont organisées jeudi dans d’autres lieux de la capitale.

Le parti de Viktor Orban, au pouvoir depuis 2010, reste crédité d’une très large avance dans les sondages.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/04/06/en-hongrie-un-miracle-economique-en-trompe-l-il_5281625_3234.html (6 avril 2018)

Le premier ministre sortant met en avant les performances réalisées par cet ancien pays communiste de 9,8 millions d’habitants, membre de l’Union européenne (UE) depuis 2004 : un taux de chômage au ras des pâquerettes, le plus bas jamais enregistré depuis la transition de 1989, puisqu’il est passé sous la barre des 4 % en 2017, tandis que le déficit se stabilisait à 2,4 % du produit intérieur brut en 2017 ; et, surtout, une croissance économique de 4 %, avec des prévisions flatteuses pour 2018.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.theguardian.com/commentisfree/2018/apr/10/orban-election-hungary-europe-future-past (10 avril 2018)

Malgré la rhétorique nativiste obsessionnelle du gouvernement Orbán sur le sauvetage de la nation hongroise, la Hongrie a la deuxième plus forte croissance démographique négative de l'UE. Le pays a une perte nette d'une personne toutes les 16 minutes. Alors que ce déclin brutal de la population hongroise est antérieur à la domination d'Orbán, les politiques gouvernementales visant à stimuler la population autochtone en récompensant financièrement les familles (nombreuses) n'ont pas entamé le déclin national.

En fait, la situation est pire aujourd'hui qu'elle ne l'était lorsqu'il a pris le pouvoir en 2010. Et les chiffres nets cachent une tragédie encore plus grande, l'extraordinaire fuite des cerveaux de personnes très instruites et plus jeunes, qui se déplacent vers l'Ouest.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/04/10/hongrie-apres-la-fermeture-de-plusieurs-medias-la-presse-d-opposition-en-voie-de-disparition_5283523_3214.html (10 avril 2018)

L’oligarque Lajos Simicska ["accusé par M. Orban de soutenir le Jobbik"], ferme, entre autres, le journal « Magyar Nemzet »

En affrontant le gouvernement, il a perdu tous les contrats publics qui lui permettaient, entre 2010 et 2014, d’éponger les dettes de ses entreprises de presse.

En Hongrie, les chaînes publiques sont au service de l’exécutif, selon un rapport de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, et le monopole de l’information est donc désormais quasi complet.

Reste RTL Klub, fondé par le groupe allemand Bertelsmann.

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/04/2018 à 14:53, Wallaby a dit :

https://www.theguardian.com/commentisfree/2018/apr/10/orban-election-hungary-europe-future-past (10 avril 2018)

Malgré la rhétorique nativiste obsessionnelle du gouvernement Orbán sur le sauvetage de la nation hongroise, la Hongrie a la deuxième plus forte croissance démographique négative de l'UE. Le pays a une perte nette d'une personne toutes les 16 minutes. Alors que ce déclin brutal de la population hongroise est antérieur à la domination d'Orbán, les politiques gouvernementales visant à stimuler la population autochtone en récompensant financièrement les familles (nombreuses) n'ont pas entamé le déclin national.

En fait, la situation est pire aujourd'hui qu'elle ne l'était lorsqu'il a pris le pouvoir en 2010. Et les chiffres nets cachent une tragédie encore plus grande, l'extraordinaire fuite des cerveaux de personnes très instruites et plus jeunes, qui se déplacent vers l'Ouest.

la Hongrie a la deuxième plus forte croissance démographique négative de l'UE.  => La deuxième plus mauvaise , pas la deuxième plus forte.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Boule75 a dit :
il y a 46 minutes, Castor a dit :

Mais l'occident n'a jamais redouté la Russie, et toute la diplomatie et attitude générale Européenne et Américaine des dernières années montre le peu de respect qu'elles ont pour elle.

Bof. Pas de peur, c'est à nuancer : les résultat des tombereaux de propagandes propulsés gaillardement partout, ceux du référendum anglais, l'état de la Hongrie

Qu'est-ce qu'il a l'état de la Hongrie ? Une croissance économique record, un chômage au plus bas, c'est la "faute" de la Russie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

Qu'est-ce qu'il a l'état de la Hongrie ? Une croissance économique record, un chômage au plus bas, c'est la "faute" de la Russie ?

Trois fois rien : plus de presse d'opposition, plus d'opposition d'ailleurs, justice aux ordres, propagande dure du pouvoir, corruption galopante, concurrence fiscale éhontée avec les voisins (IS à 9% je crois). Les jeunes qui le peuvent se barrent (d'où le chômage, peut être, qui est probablement bien aidé par les fonds structurels de cette UE honnie). Tout baigne.

Edited by Boule75
orthograv
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Boule75 a dit :

Trois fois rien : plus de presse d'opposition, plus d'opposition d'ailleurs, justice aux ordres, propagande dure du pouvoir, corruption galopante, concurrence fiscale éhontée avec les voisins (IP à 9% je crois). Les jeunes qui le peuvent se barrent (d'où le chômage, peut être, qui est probablement bien aidé par les fonds structurelles de cette UE honnie). Tout baigne.

Toutes ces choses là me paraissent plutôt à rechercher parmi les dynamiques internes à la Hongrie ou par la relation entre la Hongrie et l'UE et la Russie me parait avoir un rôle bien minime (sauf à regarder les choses dans une durée historique plus longue avec l'héritage communiste où bien sûr l'URSS a joué un rôle majeur, mais tant qu'à faire de regarder dans la longue durée, il faudrait voir aussi du côté du traité de Trianon de 1920 où la Russie n'était pas conviée).

Ce qui a permis le retour d'Orban en 2010, c'est la crise économique mondiale, causée par la crise des Subprimes, donc par les Américains. S'il y a un coupable extérieur à trouver, les Américains sont un suspect naturel.

D'autre part la faiblesse de l'opposition ne s'explique pas par un complot russe, mais par sa médiocrité et par le bilan de son exercice du pouvoir.

Qui est-ce qui soutient le Fidesz le plus de l'extérieur, c'est pas la Russie, c'est la CSU. La CSU, c'est un relai du capitalisme allemand qui contrôle la Mitteleuropa, semi-colonie allemande en Europe orientale.

Edited by Wallaby
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Wallaby a dit :

Qu'est-ce qu'il a l'état de la Hongrie ? Une croissance économique record, un chômage au plus bas, c'est la "faute" de la Russie ?

Sur les 4% de croissance, au moins 2 points sont l'incarnation des fonds d’investissement bruxellois.

 

Croissance globale : +4,2% au 1er trimestre 2017, limitée au 2ème trimestre à 3,2%, mais, corrigé du nombre de jours ouvrés, ramenée à 3,6% au 2ème timestre. La croissance de l’économie hongroise devrait rester robuste à l’horizon 2020 (2018 +3,7%, 2019 +3,2%), en lien direct avec la consommation des fonds européens (28 Mds EUR sur la période 2014-2020, soit environ 2 points de croissance annuelle pour les trois prochaines années)

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/File/440390 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'une façon générale, tous les autocrates qui se sont multipliés en ce début de XXIe siècle ont bénéficié de la croissance économique mondiale. Beaucoup ont tiré profit du fait que leurs pays possèdent des ressources naturelles importantes (cas de la Russie entre autres), d'autres de leur accès à de nouveaux marchés (cas de la Turquie), d'autres en Europe directement des fonds européens, UE sur laquelle ils crachent sans vergogne (cas de la Hongrie). L'amélioration du niveau de vie (malgré la corruption massive persistante dans ces pays) + l'impression/l'illusion de puissance incarnée par un leader "fort" leur a assuré jusqu'ici un soutien populaire réel. Si jamais l'économie se met à patiner, cela va devenir plus difficiles pour eux, en dépit de leur contrôle / leur emprise sur la société (médias, justice, etc.).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, DAR a dit :

D'une façon générale, tous les autocrates qui se sont multipliés en ce début de XXIe siècle ont bénéficié de la croissance économique mondiale. Beaucoup ont tiré profit du fait que leurs pays possèdent des ressources naturelles importantes (cas de la Russie entre autres), d'autres de leur accès à de nouveaux marchés (cas de la Turquie), d'autres en Europe directement des fonds européens, UE sur laquelle ils crachent sans vergogne (cas de la Hongrie). L'amélioration du niveau de vie (malgré la corruption massive persistante dans ces pays) + l'impression/l'illusion de puissance incarnée par un leader "fort" leur a assuré jusqu'ici un soutien populaire réel. Si jamais l'économie se met à patiner, cela va devenir plus difficiles pour eux, en dépit de leur contrôle / leur emprise sur la société (médias, justice, etc.).

Moi je métrais ça sur le dos de l’épuisement de la vague de démocratisation née mi-années 80/ début des années 90 avec sont lot de désillusions et de scepticisme. Le résultat est l’épanouissement de ce genre de mouvement anti-démocratique/anti-libéral.  

On nous annonçait la fin de l'histoire, cette dernière revient par la fenêtre.

Edited by Shorr kan
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,894
    Total Topics
    1,317,095
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries