Kiriyama

Philippines : un nouveau président original

198 messages dans ce sujet

Les Philippins ont élu Rodrigo Duterte président. L'homme s'est pour l'instant surtout mis en évidence par ses propos assez.... incorrects.

A propos d'une religieuse australienne violée il y a quelques années dans une prison

«Ils ont violé toutes les femmes (...) Il y avait cette missionnaire australienne (...) J’ai vu son visage et je me suis dit, putain, quel dommage. Ils l’ont violée, ils ont tous attendu leur tour. J’étais en colère qu’ils l’aient violée mais elle était si belle. Je me suis dit, le maire aurait dû passer en premier.»

La suite ici.

duterte-supporter-death-squad.jpg

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour avoir ete la-bas durant les elections, je peux dire que les philippains l'attendent avec impatience.

C'est un président qui a quand meme était élu en étant en exil politique à... Singapour ! Il a fait faire sa campagne à distance sur un seul theme : la fin de la corruption.

 

Mais son discours ressemble à un mélange de Melanchon et LePen... bref, on verra. Mais pour la corruption, y'a du boulot !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai entendu qu'il met en place des ''escadrons de la mort'' pour tué les trafiquants et qu'il menace de mort les journalistes.

L'alliance avec les États-Unis risque d'être refroidie avec ce type de pratique...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Asgard a dit :

C'est un président qui a quand meme était élu en étant en exil politique à... Singapour ! Il a fait faire sa campagne à distance sur un seul theme : la fin de la corruption.

D'après Wikipédia, Duterte a fait campagne "à différents endroits dans tout le pays" / at different places in the whole country : https://en.wikipedia.org/wiki/Rodrigo_Duterte_presidential_campaign,_2016#Campaign

D'autre part il est maire de Davao, la deuxième plus grande ville du pays.

 

 

Modifié par Wallaby
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En 1 mois je ne l'ai jamais vu dans sa ville (ou ailleurs) mais toujours à Singapour. Il a fait don discours de victoire depuis Singapour.

Et un philippin (anti duterte) m'avait dit qu'à cause de ses "escadrons de la mort" et de sa participation aux présidentielles, il avait des pb avec la justice. Apres... la corruption est partout la-bas et les philippins assez peu causant sur la politique avec les étrangers.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, collectionneur a dit :

J'ai entendu qu'il met en place des ''escadrons de la mort'' pour tué les trafiquants et qu'il menace de mort les journalistes.

L'alliance avec les États-Unis risque d'être refroidie avec ce type de pratique...

 

 

     Encore un qui a rien compris quand aux enjeux qui existent avec le traffic de drogue ... A quoi ça sert de mettre des "escadrons de la mort" pour tenter d'endiguer le trafic, quand il suffit de regarder tant ce qui se passe a Marseille, au Mexique ou bien dans les favelas brésiliennes pour bien comprendre qu'aussi longtemps qu'il y aura de la "demande" : Il y aura des fous pour prendre le risque de se prendre une balle entre les 2 yeux en "trafiquants" : La tentation de palper du blé sera toujours + grande que le risque, car le fric donne le sentiment de "toute puissance"

 

   Ce qui mène en général a éloigner la peur de se faire descendre, même si ils finissent toujours par se faire descendre quand même ...

 

 Regardez a Marseille, ça fait 20 ans qu'on voit des raclures se faire refroidir ci & la dès qu'ils deviennent "gênants" pour d'autres (par le risque de "balancer" ou bien par concurrence, on ne se fait pas refroidir pour 50 raisons dans le milieu, plus rarement pour faire des exemples aux mauvais payeurs, mais un cadavre ça ramène pas les ronds donc faut pas le faire trop souvent sinon ça fait trop d'argent irrrécupérable ...)  ... Et pourtant ça empêche absolument pas certains jeunes de rentrer dans le deal et le milieux, car au début ils s'estiment trop petits pour être quelconque cible, puis dès que le blé rentre bien et donc commence a être entourés : Le sentiment de toute puissance s'installe vite et se croient a tord a l'abris de tout ...

 

   Et c'est a peu près le même fonctionnement partout ... Quelques soit la dope, le pays, ou la communauté qui a le controle du deal et dans quel quartier ...

 De la croire que les nacrotrafiquants s'arrêteront car on les menaces d'escadron de la mort, d'un service secret qui serait prêt a refroidir : Mais ils s'en contrefiche de ça !

   Regardez El chapo, regardez tout les gangs mexicains : L'armée mexicaine vous croyez que ça leur a fait peur d'entrer en guerre avec eux ? Allons ...

 

 Le problème est qu'il faudrait pouvoir traiter la demande, mais on ne peut pas la traiter, car on vit dans un monde trop fou, avec trop d'injustices et de malheurs, de soucis familiaux trop lourds de partout, résultat ça amène a un appel d'air de demande de drogue, car les gens qui vivent dans la souffrance en veulent (notamment les drogues de type opioïdes, mais aussi la coke ... Le canabis et drogues chimiques festives c'est autre chose l'appel d'air est lié a la jeunesse qui s'amuse ...)

   De la il reste pas 36 solutions, le seul moyen d'éradiquer les trafics se serait de leur couper l'herbe sous le pied via la création de services publics qui prendraient la responsabilité de vendre la drogue sous controle en faisant mieux que les trafiquants : Moins cher et en fournissant des produits "+ purs" (moins coupés de merdes diverses et dangereuses) tout en encadrant la vente a un controle médical et psychologique ... Rapidement de tels services étatiques auraient un beau succès, cela ferait de grosses rentrées d'argent pour les pays qui le mettrraient en place, tout en éradiquant sans violences les trafics qui répondraient avec quoi et comment a ça ? Et tout en assurant le SAV de la possibilité de la desiontoxication a la même enseigne ...

   Généralisé a l'échelle d'un pays cela ne peut que fonctionner ... Les trafiquants avec plus rien a trafiquer se retrouvé piégés a vendre : Des clopes lol

 Souvent on dit, qu'une légalisation mènerait les trafiquants a vendre autre chose, mais si l'état vend et controle TOUT ben ils leur restera rien ...

   Alors des escadrons de la mort ? Mais ça servira a rien ... Par contre c'est sur c'est du populisme qui marche bien, car les populations qui subissent le merdier que mènent les dealeurs aimeraient en voir mourrir certains : Alors forcément ça amène du vote populaire mais c'est une fausse solution : Marseille et le Mexique l'ont assez prouvé non ?

   L'état doit se résigner a prendre le controle du trafic par lui même et la ça marchera ! Evidemment y aura tjrs quelques trafiquants encore ci & la mais immensément moins

 

Modifié par alpacks
4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Complétement HS mais la question mérite d'être posé. Notamment pourquoi ce constat relativement évident n'est-il pas appliqué?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce qu'on rentre dans des questions éthiques sur la légalisation de la drogue dans la société. 

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, clem200 a dit :

Parce qu'on rentre dans des questions éthiques sur la légalisation de la drogue dans la société. 

ça se discute au minimum pour le canabis qui cause infiniment moins de mort que l'alcool par exemple.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, alpacks said:

 

 

     Encore un qui a rien compris quand aux enjeux qui existent avec le traffic de drogue ... A quoi ça sert de mettre des "escadrons de la mort" pour tenter d'endiguer le trafic, quand il suffit de regarder tant ce qui se passe a Marseille, au Mexique ou bien dans les favelas brésiliennes pour bien comprendre qu'aussi longtemps qu'il y aura de la "demande" : Il y aura des fous pour prendre le risque de se prendre une balle entre les 2 yeux en "trafiquants" : La tentation de palper du blé sera toujours + grande que le risque, car le fric donne le sentiment de "toute puissance"

 

   Ce qui mène en général a éloigner la peur de se faire descendre, même si ils finissent toujours par se faire descendre quand même ...

 

 Regardez a Marseille, ça fait 20 ans qu'on voit des raclures se faire refroidir ci & la dès qu'ils deviennent "gênants" pour d'autres (par le risque de "balancer" ou bien par concurrence, on ne se fait pas refroidir pour 50 raisons dans le milieu, plus rarement pour faire des exemples aux mauvais payeurs, mais un cadavre ça ramène pas les ronds donc faut pas le faire trop souvent sinon ça fait trop d'argent irrrécupérable ...)  ... Et pourtant ça empêche absolument pas certains jeunes de rentrer dans le deal et le milieux, car au début ils s'estiment trop petits pour être quelconque cible, puis dès que le blé rentre bien et donc commence a être entourés : Le sentiment de toute puissance s'installe vite et se croient a tord a l'abris de tout ...

 

   Et c'est a peu près le même fonctionnement partout ... Quelques soit la dope, le pays, ou la communauté qui a le controle du deal et dans quel quartier ...

 De la croire que les nacrotrafiquants s'arrêteront car on les menaces d'escadron de la mort, d'un service secret qui serait prêt a refroidir : Mais ils s'en contrefiche de ça !

   Regardez El chapo, regardez tout les gangs mexicains : L'armée mexicaine vous croyez que ça leur a fait peur d'entrer en guerre avec eux ? Allons ...

 

 Le problème est qu'il faudrait pouvoir traiter la demande, mais on ne peut pas la traiter, car on vit dans un monde trop fou, avec trop d'injustices et de malheurs, de soucis familiaux trop lourds de partout, résultat ça amène a un appel d'air de demande de drogue, car les gens qui vivent dans la souffrance en veulent (notamment les drogues de type opioïdes, mais aussi la coke ... Le canabis et drogues chimiques festives c'est autre chose l'appel d'air est lié a la jeunesse qui s'amuse ...)

   De la il reste pas 36 solutions, le seul moyen d'éradiquer les trafics se serait de leur couper l'herbe sous le pied via la création de services publics qui prendraient la responsabilité de vendre la drogue sous controle en faisant mieux que les trafiquants : Moins cher et en fournissant des produits "+ purs" (moins coupés de merdes diverses et dangereuses) tout en encadrant la vente a un controle médical et psychologique ... Rapidement de tels services étatiques auraient un beau succès, cela ferait de grosses rentrées d'argent pour les pays qui le mettrraient en place, tout en éradiquant sans violences les trafics qui répondraient avec quoi et comment a ça ? Et tout en assurant le SAV de la possibilité de la desiontoxication a la même enseigne ...

   Généralisé a l'échelle d'un pays cela ne peut que fonctionner ... Les trafiquants avec plus rien a trafiquer se retrouvé piégés a vendre : Des clopes lol

 Souvent on dit, qu'une légalisation mènerait les trafiquants a vendre autre chose, mais si l'état vend et controle TOUT ben ils leur restera rien ...

   Alors des escadrons de la mort ? Mais ça servira a rien ... Par contre c'est sur c'est du populisme qui marche bien, car les populations qui subissent le merdier que mènent les dealeurs aimeraient en voir mourrir certains : Alors forcément ça amène du vote populaire mais c'est une fausse solution : Marseille et le Mexique l'ont assez prouvé non ?

   L'état doit se résigner a prendre le controle du trafic par lui même et la ça marchera ! Evidemment y aura tjrs quelques trafiquants encore ci & la mais immensément moins

 

Je suis assez d'accord sur ta conclusion, jusqu'à un certain point: l'idée libertarienne de légaliser toutes les drogues contre une réglementation (production, qualité, distribution) me fait tiquer; en revanche, si je regarde la désormais célèbre politique adoptée au Portugal en matière de lutte anti-drogue (accompagnement et traitement), et si je lui adjoint celle de légaliser quelques-unes des drogues les plus courantes, à commencer par le cannabis/la marie-jeanne, je me dis qu'on pourrait non seulement tronçonner une part suffisamment significative des revenus et donc des moyens des réseaux criminels, mais aussi mieux circonscrire et encadrer une bonne part de la "demande" en lui permettant de gérer le problème, le tout à un coût bien moindre que le traitement répressif (je crois que le chiffrage comparatif aux USA, effectué par la RAND, avait déterminé que l'approche par le traitement coûtait 7 fois moins cher que l'approche version "war on drugs"). Ce ne serait évidemment pas une solution définitive, et on serait encore en face de certains trafics rapportant des sommes gigantesques aux diverses mafias de toutes tailles, mais il semble bien qu'on verrait un net changement de dimension du problème. Ceci dit, il faut aussi désormais adjoindre aux trafics de drogues illégales, anciennes et nouvelles, celui désormais n°1 mondial, du trafic de médicaments (réels et contrefaçons), dont le chiffre d'affaire dépasse largement celui des premières, et qui passe pour l'essentiel par les mêmes réseaux de distribution (ou du moins les mêmes entités qui les contrôlent). 

 

38 minutes ago, nemo said:

Complétement HS mais la question mérite d'être posé. Notamment pourquoi ce constat relativement évident n'est-il pas appliqué?

Résistance culturelle, inertie des politiques en place, qui le sont souvent depuis longtemps (gérer la transition, à soi seul, est long et en apparence peu productif pendant un moment), difficultés de coordination internationale (c'est beaucoup moins efficace si un ou quelques Etats épars le font, sans du coup impacter autant les organisations visées).... 

 

Pour revenir à Duterte, il est assez terrifiant comme gars: on ne sait pas si il croit aux conneries qu'il raconte, mais sa méthode très donaldtrumpienne sous amphètes (voire notamment le constant rabâchage public de ses "prouesses" sexuelles, y compris lors d'un mariage) rejoint le schéma classique, et semble t-il de plus en plus courant un peu partout, de "l'homme fort"/"homme providentiel" dont la démagogie fonctionne face à l'inertie et au polissage excessif de politiciens classiques, technocrates et/ou magouilleurs sans relief et egoncés dans des systèmes pourris dont l'action n'a que des conséquences entropiques sans amélioration visible du sort des pays dont ils ont la charge. Bref, quand une figure de ce type parvient à s'affirmer (il faut réunir les conditions, mais il faut aussi qu'il y ait une figure capable de jouer ce rôle et de se faire entendre et voir), on est dans le thème du "tous pourris" et l'aspiration à des solutions, fausses mais plaisantes sur le moment, simples et brutales, qui, pendant un temps, donnent l'impression que "quelque chose" est fait ou va être fait. Sans aller jusqu'au sempiternel revival comparatif des années 30 qui nous ferait dire "ça recommence", ou "c'est comme ça que ça commence", on peut voir Duterte s'inscrire dans cette tradition. La brutalité policière donne l'impression de résultats rapides tant qu'on ne regarde que le court terme et qu'on ne se penche pas trop sur les conséquences directes et indirectes; innocents tués/blessés/emprisonnés, floutage de la règle de droit, autoritarisme et concentration du pouvoir, toute puissance d'une caste/mouvance qui se retranche au pouvoir, impact limité ou nul sur la criminalité en ne s'attaquant qu'aux symptômes -et le plus souvent les moins dangereux, même si plus visibles et nombreux-.... Et à part cet aspect, la "lutte contre la corruption" est bien plus souvent le cas d'un remplacement des pourris en place par les pourris du nouvel arrivant, qu'une opération "mani pulite". Comme souvent avec de telles figures "d'homme fort", Duterte, c'est en grande partie beaucoup de gueule. 

Modifié par Tancrède
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Asgard a dit :

En 1 mois je ne l'ai jamais vu dans sa ville (ou ailleurs) mais toujours à Singapour. Il a fait don discours de victoire depuis Singapour.

Tu devrais mieux vérifier tes informations.

http://www.telegraph.co.uk/news/2016/05/10/rodrigo-duterte-cries-during-visit-to-parents-tomb-hours-before/  (10 mai 2016)

Le 9 mai il est allé voter au lycée Daniel Aguinaldo de Davao et le 10 mai à 3 heures du matin il a déclaré sa victoire sur la tombe de ses parents au cimetière de Davao.

http://news.abs-cbn.com/nation/06/04/16/thousands-fete-duterte-in-grand-victory-party (4 juin 2016)

Le 4 juin il a organisé une fête de la victoire à Davao, avec un concert suivi d'un discours.

Duterte est resté à Davao depuis les élections du 9 mai / Duterte has stayed in Davao since the May 9 elections.

Modifié par Wallaby
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Tancrède a dit :

Pour revenir à Duterte, il est assez terrifiant comme gars: on ne sait pas si il croit aux conneries qu'il raconte, mais sa méthode très donaldtrumpienne sous amphètes (voire notamment le constant rabâchage public de ses "prouesses" sexuelles, y compris lors d'un mariage) rejoint le schéma classique,

Une différence tout de même avec Trump : il n'a pas trop joué la carte anti-establishment. Il s'est plutôt fait prier et fait adouber par la hiérarchie du parti. Le parti n'était pas vent debout contre lui.

http://newsinfo.inquirer.net/257590/duterte-im-not-qualified-to-replace-robredo-as-dilg-chief (25 août 2012)

Le président Benigno Aquino III demande à son "proche allié" Rodrigo Duterte de devenir ministre de l'intérieur, mais il décline le poste, se disant "non qualifié".

http://newsinfo.inquirer.net/324189/davao-council-bans-discrimination-vs-gays-minority-differently-abled (14 décembre 2012)

Le conseil municipal de Davao adopte une ordonnance anti-discrimination punissant la discrimination contre les minorités : lesbiennes, gays, musulmans et les Lumad.

http://www.nytimes.com/2016/05/11/world/asia/rodrigo-duterte-philippines.html?_r=0 (10 mai 2016)

Sous Mr Duterte, la ville de Davao a développé un "code du genre et du développement" qui a tenté d'égaliser les chances pour les femmes dans les emplois publics. Le programme a reçu de nombreuses récompenses et a été cité par le gouvernement national comme un exemple pour les autres villes. Mr Duterte a aussi mis en place un centre pour les femmes victimes de violence.

 

Modifié par Wallaby
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

   L'apparition des Trumps & des Dutertes sont inéluctables aux problèmes que posent les cycles politiques ...

En France on a bien eu Sarkozy en 2007 qui n'est qu'une version + light et qui pédale un peu + dans la semoule que les Trump et les Duterte, le traitement des flux migratoires par Trump est simplement + hard que Sarko mais y ressemble, tout comme les escadrons de la mort de Duterte fait drolement au "Karsher" de notre président qu'il voulait passer dans les quartiers ...

   Les populistes profitent toujours de la fin de grands cycles politiques d'affrontement entre socio-libéraux et droite économique élitiste

 Puis après eux le cycle repart une fois qu'ils se sont bien décrédibilisés au pouvoir , car l'exercice du pouvoir par les populistes apporte au peuple la réponse que tout n'est pas si "simple" et qu'il faut se méfier des Yaka faukon ... Et c'est comme ça que Hollande se fera élire en 2012 en tablant sur un retour au mitterandisme : Relançant le cycle socio-libéraux, droite économique classique

 

   Et j'en veux pour preuve la forte popularité et d'intention de votes autour de Juppé ... (Juppé qui est un grand classique de la droite économique élitiste)

 Les Trumps et les Duterte sont donc des épisodes de fin de cycle politique, autour d'un ras le bol sur l'affrontement idéologique classique mais qui redémarre après a l'identique une fois que le populiste c'est bien cassé les dents sur l'excercice du pouvoir ... Toute façon qui ne s'y casse pas les dents ?

   Hollande avait raison en parlant d'édentés mais il se trompait de cible lol ^^

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, nemo a dit :

Complétement HS mais la question mérite d'être posé. Notamment pourquoi ce constat relativement évident n'est-il pas appliqué?

 

 Il existe un refus populiste au sein des familles qu'on leur parle en quoique se soit de légalisation (notamment du débat de la légalisation de la marijuana et du Hashich de bonne qualité, auto-production ect)  car les familles et notamment les parents sont extrêmements axés sur le lien entre risque de déclenchement de schyzofrénie, mais aussi de l'echec scolaire, bien souvent les gens qui sont vent debout contre la légalisation se sentent concernés par le fait qu'ils ont des ados et flippent a mort qu'ils tombent de la cannabis ...

  Et les politiques flouent ces familles en suivant leur réflexe populiste, un exemple simple : Hollande en fin de débat présidentiel de 2012, 3 semaines avant le premier tour qui balaie d'un revers de la main TOUT débat autour d'une légalisation du cannabis en se justifiant sur le seul argument : Ce serait envoyer un mauvais message aux parents !

   (Comprendre en gros Hollande ne voulait surtout pas perdre l'électorat des quinquagénaires qui sont en conflit ou crainte avec leurs ados autour du cannabis)

 Alors que c'est la pire des réponses a apporter pourtant justement ! Car il est pourtant largement prouvé que le cannabis légalisé : On protège bien mieux les ados de l'échec scolaire et des risques de schyzofrénie en régulant étatiquement sa consommation !

   Un exemple simple, les Pays Bas, paradis du cannabis légalisé en Europe, mais faiblement accessible aux mineurs car la vente est bien évidemment interdite aux mineurs comme l'alcool

  Globalement sur la masse de jeunes mineurs scolarisés aux Pays bas en comparaison de la même population en France : Les jeunes néerlandais sont 16% en moins a fumer du cannabis !

    La légalisation aux Pays bas a permis de diminuer sensiblement les trafics scolaire, diminuant de facto l'exposition a la tentation du cannabis dans les établissements, le deal de cannabis aux pays bas s'étant plutot recentrer sur le narco-tourisme ... Et globalement le cannabis étant interdit a la vente aux mineurs il y a un certains frein d'accès, après évidemment contournable : il suffit de trouver un majeur de 18 pour qu'il aille vous l'acheter a votre place

  Mais tout ces freins liés au cadre légal ont permis de sensiblement diminuer la consommation du cannabis chez les adolescent ! Il y a aussi le fait que le cannabis n'étant plus un interdit, il est moins attirant par la curiosité de l'interdit ... Résultat des courses : Les Pays Bas par un cadre légal protège bien mieux leurs ados de l'échec scolaire et des maladies mentales a un age sensible que la France

   En France le trafic scolaire de cannabis est massif et le taux de consommation des ados est alarmant, et le politique en se refusant de légaliser flouent en réalité les parents qui voudraient protéger leurs enfants ... Car c'est pourtant bien dans la légalisation qu'est la réponse pour diminuer l'échec scolaire lié au cannabis et certainement pas la prohibition qui mène nul part !!

 

   En France on a conditionné les parents a refuser la légalisation par populisme imbécile incapable de réfléchir aux véritables enjeux, et Hollande en 2012 a sauté a pied joint sur ce populisme anti-légalisation pour conserver son avance dans les sondages & intentions de vote : Il avait peur de se mettre l'électorat quinquagénaire qui ont des ados > A dos ... Et c'est lamentable

   On floue les parents par de faux débats sur la schyzofrénie et l'échec scolaire pour faire "peur" et créer des anti-cannabis a tout prix, hors c'est la pire des choses en réalité

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Tancrède a dit :

Résistance culturelle, inertie des politiques en place, qui le sont souvent depuis longtemps (gérer la transition, à soi seul, est long et en apparence peu productif pendant un moment), difficultés de coordination internationale (c'est beaucoup moins efficace si un ou quelques Etats épars le font, sans du coup impacter autant les organisations visées).... 

 

Il y a 4 heures, alpacks a dit :

Il existe un refus populiste au sein des familles qu'on leur parle en quoique se soit de légalisation

C'est l'argumentation généralement proposé mais la résistance culturelle/refus des familles en question peut être combattu ou entretenu et on est tout même assez nettement dans le cas de l'entretien. L'inertie a elle aussi des causes dont tu soulignes certaines mais qui à mon avis sont insuffisante. Quant à la difficulté de coordination internationale elle est un pendant de "l'inertie" i.e. le manque de volonté politique.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
27 minutes ago, nemo said:

 

C'est l'argumentation généralement proposé mais la résistance culturelle/refus des familles en question peut être combattu ou entretenu et on est tout même assez nettement dans le cas de l'entretien. L'inertie a elle aussi des causes dont tu soulignes certaines mais qui à mon avis sont insuffisante. Quant à la difficulté de coordination internationale elle est un pendant de "l'inertie" i.e. le manque de volonté politique.

Tu connais beaucoup de dirigeants, ou de gouvernements, ou de pays, qui ont la capacité de forcer ou d'amener la majorité des pays "qui comptent" dans une direction politique voulue? Plus précisément, tu en connais beaucoup qui pourraient le faire sur cette question qui, si elle est loin d'être mineure (au contraire), n'est pas non plus ce sur quoi se fixent les priorités des dirigeants quand il s'agit de trouver des accords internationaux contraignants? La sécurité (au sens classique, donc on parle surtout des litiges effectifs ou potentiels entre Etats avec vision sur le court terme, et le moyen terme au mieux du mieux) et le commerce sont les lieux principaux où ils essaient de se concentrer, et les pas effectués dans ces domaines sont déjà réduits; pourtant, c'est là que l'essentiel du capital politique disponible pour les négociations est dépensé. Pour le reste, ils font avec ce qu'il reste, généralement des accords d'échanges d'infos plus ou moins limités, des dispositifs de consultations et procédures accélérées quand c'est possible, et quelques organisations plus ou moins concrètes, mais faiblement dotées et de capacité plus que limitée. Il y a peut-être encore une part de déformation culturelle qui fait penser à ce genre de trafics comme à des questions "mineures", du ressort de la police de chacun, et au plus d'accords régionaux facilitant leur travail, et on peut aussi trouver des raisons moins avouables (importance économique de fait de ce secteur dans tous ses aspects, tant par son importance, les marchandises traitées -de l'illégal au légal-, son impact économique et ses liens profonds avec l'économie "légale", mais aussi parfois liens de ses acteurs avec les décideurs politiques), mais le principal de l'affaire est qu'il y a aussi de profondes différences culturelles entre les cultures et populations des pays concernés sur le regard à avoir sur la chose et son traitement, qui transforment tout changement politique majeur (on parle ici de postures radicalement différentes, avec donc des mutations profondes des mentalités, des politiques, des moyens mis en place....) en une question bouleversante pour les scènes publiques des dits pays. Multiplie la chose par le nombre de pays concernés, et dis-moi quel pays (et ensuite seulement quel dirigeant ou système de gouvernement) pourrait être le moteur d'une telle révolution internationale. Je doute même que les USA, dans les meilleures conditions politiques et économiques possibles aujourd'hui (et qui sont loin d'être réunies en l'état de ce pays) pourraient avoir un leadership assez puissant pour faire changer de posture autant de pays; je doute même qu'ils aient la capacité d'impulser un tel changement à la seule Europe, à moins qu'on commence à parler d'un changement si profond aux USA que cela deviendrait un de leurs axes permanents de politique étrangère, sur au moins deux décennies (alors pas la peine d'espérer que France, Allemagne ou Angleterre puisse jouer ce rôle). Et de toute façon, le débat qui pourrait amener à ce changement de posture aux USA n'est même pas réellement entamé, donc d'ici à les voir bouger. 

Les deux exemples portugais (quelques années d'application seulement) et hollandais (quelques décennies d'application) n'ont pas fait bouger les choses d'un iota en Europe.... Indicatif? 

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne parle pas de la même chose : avant qu'un tel mouvement internationale soit possible encore faut-il que les politiques avec cette optique existe. Bon pour la marie-jeanne c'est qu'une question de temps le mouvement est certes lent mais est probablement irrésistible.. Concernant les autres trafics par les modalités devraient être différentes mais la volonté est inexistante...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
18 minutes ago, nemo said:

On ne parle pas de la même chose : avant qu'un tel mouvement internationale soit possible encore faut-il que les politiques avec cette optique existe. Bon pour la marie-jeanne c'est qu'une question de temps le mouvement est certes lent mais est probablement irrésistible.. Concernant les autres trafics par les modalités devraient être différentes mais la volonté est inexistante...

J'entends bien, et c'était mon point: souligner à quel point il faut que le débat soit au moins un peu mature dans CHACUN des pays "qui comptent", et qu'ensuite, il y en ait au moins un qui ait le capital politique disponible suffisant ET la volonté d'en consacrer suffisamment à ce sujet, pour entraîner les autres. Rien que sur ce dernier point, je ne crois pas qu'un seul pays, même les USA ou la Chine, ait le "juju" nécessaire pour accomplir cela, quand bien même il le voudrait vraiment (et quand bien même le débat chez eux aurait fait suffisamment de progrès). Et même si, mettons, une dizaine des pays "poids lourds" avaient un débat bien avancé et mûr sur la question, et Chine et USA étaient d'accord pour consacrer un peu de leurs "bargaining chips" politiques pour lancer le mouvement et assurer le suivi, visant à coordonner, harmoniser quelques trucs et créer quelques organisations suffisamment dotées (on parle de circuits économiques sérieux, là, et plus encore, d'une surveillance accrue du secteur noir et gris des médocs contrefait/de contrebande, qui est un des aspects conjoints du problème), il n'est pas dit qu'ils pèsent assez, et il est encore moins dit que le simple fait de la coordination d'entités de cette taille, avec autant de contraintes lourdes et d'intérêts divergents dans tous les domaines, soit une chose si gérable. 

Bref, j'y crois pas des masses. Des politiques nationales ayant, comme en Hollande, des résultats limités, qu'on pourrait accroître avec des trucs comme l'expérience portugaise, je veux bien: à un horizon de 10 ans et quelques petites évolutions politiques pas si lourdes (pour le cas des pays européens), je veux bien croire qu'on pourrait voir beaucoup de choses se passer et des résultats significatifs atteints (dans les limites susmentionnées). Mais pour du vrai changement, un bouleversement réel des données fondamentales du problème, que seule une coordination internationale poussée pourrait permettre..... Nan. Dans un siècle peut-être, si la 3ème GM, un effondrement écologique, un astéroïde destructeur ou une multitude de révolutions sanglantes ne sont pas arrivées d'ici là. 

Modifié par Tancrède
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/10/2014 à 16:51, Wallaby a dit :

http://www.dw.de/terrorgruppe-abu-sayyaf-deutsche-geiseln-frei/a-18001569 (17 octobre 2014)

Les deux otages allemands capturés par Abu Sayyaf en avril ont été libérés, vraisemblablement contre rançon.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/06/13/97001-20160613FILWWW00186-trudeau-annonce-l-execution-probable-d-un-otage-canadien-aux-philippines.php (13 juin 2016)

Trudeau annonce l'exécution «probable» d'un otage canadien aux Philippines[, Robert Hall].

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2016/05/26/001-excuses-execution-canadien-john-ridsdel-duderte-philippines-canada-justin-trudeau.shtml (26 mai 2016)

« Je vous prie d'accepter mes excuses pour l'incident qui a mené à l'exécution de votre compatriote », a déclaré Rodrigo Duterte à Justin Trudeau, qui venait de le contacter pour le féliciter de sa victoire.

John Ridsdel, ancien dirigeant d'une société minière, a été décapité par des membres du groupe Abou Sayyaf sur l'île de Jolo, dans le sud de l'archipel philippin, le 25 avril.

Modifié par Wallaby
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/newsroomtokyo/aired/20160630.html (30 juin 2016)

Vidéo. 7 minutes en anglais.

- Investiture du nouveau président.

- reportage sur des pêcheurs dont l'activité est contestée par les Chinois près du récif Scarborough. Depuis l'élection présidentielle, les Chinois sont moins agressifs, probablement dans le cadre d'une offensive de charme avant de négocier avec le nouveau président, un novice en politique étrangère.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Drogue et droits de l'homme :

http://www.lematin.ch/monde/faits-divers/La-police-abat-six-gardes-armes-d-un-maire/story/22667405 (3 août 2016)

La police affirme avoir tué plus de 400 trafiquants de drogue depuis l'élection de M. Duterte. Les organisations de défense des droits de l'Homme craignent que ce bilan ne soit bien plus élevé, des civils se transformant aussi en justiciers suite aux appels au meurtre du président.

http://www.la-croix.com/Monde/Asie-Oceanie/Aux-Philippines-la-lutte-antidrogue-tue-des-innocents-2016-08-02-1200779620 (2 août 2016)

Les autorités assurent que plus de 200 000 consommateurs et narcotrafiquants se sont rendus en masse depuis le lancement des opérations.

Mais des innocents ont été également pris pour cibles lors des assauts de la police ou de groupes armés. Parmi eux, Rowena Tiamson, étudiante de 22 ans...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/11/97001-20160711FILWWW00102-philippines-le-gouvernement-veut-tuer-les-trafiquants.php (11 juillet 2016)

Jose Manuel Diokno, avocat des droits de l'Homme majeur des Philippines, a accusé le président d'avoir "engendré une explosion nucléaire de violence qui dégénère de manière incontrôlable et créé une nation sans juges".

Médias :

http://www.lepoint.fr/monde/philippines-duterte-prone-la-transparence-24-07-2016-2056611_24.php (24 juillet 2016)

Le nouveau président a signé un décret permettant à tout Philippin d'avoir accès aux archives gouvernementales. C'était une demande historique des médias.

Modifié par Wallaby
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/10/97001-20160810FILWWW00058-philippines-duterte-insulte-l-ambassadeur-americain.php

Là, on commence à sortir du syndrome de Tourette. Ce type insulte un pape, un ambassadeur... et personne ne dit rien ? Une bonne excommunication et on n'en parle plus.

Plus sérieusement, à force de gueuler comme un putois, il devrait faire gaffe. Les Philippines commençaient à être un peu mieux considérées ces derniers temps. A ce rythme, il va se retrouver tout seul contre les Chinois qui sont en train de lui dévorer les eaux territoriales nationales.

Modifié par Ciders
1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il semble bien qu'il veut réhabilité l'ex président Ferdinand Marcos en voulant l'enterré au ''Cimetière des Héros'' philippins.

Mais la, manifestations dans la rue, trop corrompu et menteur de son vivant:

/14/philippines-manifestation-contre-l-enterrement-de-marcos-en-heros_1472293

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/08/2016 à 08:37, Ciders a dit :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/10/97001-20160810FILWWW00058-philippines-duterte-insulte-l-ambassadeur-americain.php

Là, on commence à sortir du syndrome de Tourette. Ce type insulte un pape, un ambassadeur... et personne ne dit rien ? Une bonne excommunication et on n'en parle plus.

Plus sérieusement, à force de gueuler comme un putois, il devrait faire gaffe. Les Philippines commençaient à être un peu mieux considérées ces derniers temps. A ce rythme, il va se retrouver tout seul contre les Chinois qui sont en train de lui dévorer les eaux territoriales nationales.

Pas grave, il affrontera la flotte chinoise lui même sur un ski nautique :combatc:. Les doigts dans le nez...

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 048
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    mike-84
    Membre le plus récent
    mike-84
    Inscription
  • Statistiques des forums

    19 958
    Total des sujets
    1 055 065
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets