Sign in to follow this  
Gibbs le Cajun

Le blanchiment des troupes Coloniale durant la seconde Guerre Mondiale

Recommended Posts

Un sujet qui me tient très à coeur , les Tirailleurs Sénégalais .

Ce documentaire explique et apporte de vrais explications sur le blanchiment de la troupe à la fin de la seconde Guerre Mondiale .

Vous noterez que ce blanchiment n'a pas fait plaisir aux officiers de ces unités de Tirailleurs Sénégalais .

 

http://pluzz.francetv.fr/videos/le_blanchiment_des_troupes_coloniales_,142637021.html

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon Dieu, Gibbs Le Cajun !

Rien qu'avec ce titre, je bat en retraite, je me réfugie sur des positions préparées à l'avance, je pratique une retraite élastique, etc. :biggrin:

Beau sujet en vérité ou l'Empire Colonial fut notre force en hommes ou "réservoir" pour compenser notre insuffisante population -militaires en l’occurrence - face aux Allemands.

Ce fut aussi, malheureusement, de la chair à canon, tout comme les Français de souche avec des Joffre, Mangin, Nivelle, etc. ou "l'offensive à outrance est celle qui convenait le mieux à l'esprit de nos soldats" (Citation). Les Britanniques étant à la même enseigne, voir la bataille de la Somme à ce sujet. Les Italiens furent logés a la même punition.

Pas étonnant qu'en 1940, l'esprit général n'était plus a la combativité avec les pertes subies et le souvenir d'une guerre des plus horribles dans un pays dévasté avec un nombre considérable de veuves et d'orphelins , c'est à dire de familles détruites. Il nous a fallu prés de 70 ans pour retrouver une population qui aurait dû être celle que nous aurions eu sans ce conflit imbécile avec un gouffre abyssal d'emprunt auprès des États-Unis et de la Grande-Bretagne.

Nos généraux en 1914 était fier de faire porter le pantalon garance (rouge comme le sang) en ayant oublié ou pas étudié le siège de Port-Arthur par les Japonais contre la Russie ou pire la guerre de  Sécession Américaine ou transport par fer, Signaux par télégraphe, ballons d'observations, tranchées recouvertes de barbelés ou "seul la surprise pouvant être utilisé pour prendre ces tranchées" (Citation), prédominance de l'artillerie, naissance de la mitrailleuse (Gatling rotative), etc. Ce qui ne les gênaient pas de pratiquer l'assaut devant les mitrailleuses et les canons, le tout à la baïonnette, reine des batailles (Citation). Le Feu tue (de Gaule dans ses mémoires).

Les promesses - non tenues - envers les Forces de couleurs engagées sur le front occidental auront des effets pervers à long terme, accentuées après le second conflit mondial avec les retraites ou les pensions quasi-inexistantes.

Je m'écarte du sujet, mais je pense que c'était le préambule.

Merci d'avoir affiché ce sujet. Il t a tant à dire.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Janmary a dit :

Ce fut aussi, malheureusement, de la chair à canon, tout comme les Français de souche avec des Joffre, Mangin, Nivelle, etc. ou "l'offensive à outrance est celle qui convenait le mieux à l'esprit de nos soldats" (Citation). Les Britanniques étant à la même enseigne, voir la bataille de la Somme à ce sujet. Les Italiens furent logés a la même punition.

L'offensive à outrance était déjà malmené avant le début de la guerre, Joffre critiquant lui-même celle-ci . D'autant que ce n'est pas la doctrine l'offensive à outrance qui est responsable de l'hécatombe de 14-18, mais une tactique militaire non adapté à la puissances des armes ... car aucun des belligérant ne s'attendaient a des combats d'une telle ampleur, et on tous fait la même erreur alors que tous n'étaient pas imprégnés de la doctrine de l'offensive à outrance. 

Il y a 6 heures, Janmary a dit :

Nos généraux en 1914 était fier de faire porter le pantalon garance (rouge comme le sang) en ayant oublié ou pas étudié

A vrai dire, c'est une partie des politiques et le peuples qui se sont opposés à changer le pantalon garance, depuis la fin du XIXème siècle les militaires français pensaient déjà à changer l'uniforme pour le rendre plus discret prendre pour cela l'exemple de la tenue boër ou l'uniforme réséda. Qui furent tous testé sur terrain avec des bons résultat mais sont écartées par une partie de la classe politique qui ne trouvait pas ces uniformes "patriotique", en témoigne Messemy qui se voit refuser une réforme de ce type par une commission ... le plus ironique c'est que ces testes ont amené aussi à une réflexion sur l'équipement notamment de casque et d'allégement du barda par l'équipement Mills-Bruzon.( a noter qu'on aura aussi le même problème avec la cuisine roulante)

Pour illustrer:

Révélation

Barda Mills-Bruzon

equipement-mills-bruzon-1908-2.jpg

equipement-mills-bruzon-1908-1.jpg

Uniforme réséda

reforme-uniforme-3.jpg

reforme-uniforme-2.jpg

 

Ce n'est vraiment qu'au cours de 1914 que finalement tous s'accordent pour changer l'uniforme, mais bon c'est trop tard ... Joffre en attendant les futurs uniformes a distribué des capotes à mettre sur les pantalons garance.

Edited by Rochambeau
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Conan le Barbare a dit :

 

Il y a 3 heures, Jojo67 a dit :

C'est une évidence, qu'il faille le rappeler est ahurissant tout de même!

 

Effectivement  tout à fait d'accord  .

L'ambition avec l'ouverture de ce file est surtout d'aborder le contexte et de la gestion des tirailleurs sénégalais ,pas l'idée que que la France n'aurait put gagné la guerre sans l'Afrique .

Moi j'observe que ces tirailleurs sénégalais ont étaient fidèle à leur chef et au contrat qui les liés à la France en s'engageant  , au niveau régiment ,division mais que la vision politique décidée a laissé des traces .

Et je pense que bien au delà de l'image de propagande , ces hommes n'étaient pas  de simples personnes infantilisé et de l'image paternaliste de l'officier ou sous/officiers envers ces tirailleurs .

La relation n'était pas celle-ci , car quand en 1940 des officiers perdent la vie lorsqu'ils s'interposeront aux allemands qui voudront massacré les tirailleurs fait prisonnier ,sa dépasse largement l'image paternaliste du blanc vis à vis de ces tirailleurs infantilisés .

La 9°DIC sera un outil efficace , et il est bien dommage qu'on ait mal géré ce "blanchiment" , certes on doit prendre en compte le côté image ,on voulait que ce soit des blancs , les US insistaient sur ce point  ( s'est malheureux , mais on est dans un contexte d'une époque malheureusement ) mais il y avait aussi un point qu'on aborde pas , la libération devait aussi voir les jeunes français faire leur devoir , que cette libération concerne la France et pas que cela voit des jeunes français une fois libéré resté en dehors du combat à mené .

On devait cadré tout ces mouvements FFI ,qui pouvaient du fait de la politisation de certains posé problème si on les laissé sous cette forme .

De ce point de vue on peu dire que ce fut peut-être un mal pour un bien ,même si je regrette la gestion lamentable qui mettra de côté ces tirailleurs sénégalais qui auront beaucoup donné au combat .

 

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais être provocateur, mais certains ont eu la vie sauve à cause de se blanchissement, la conduite militaire à cette époque de De Lattre est critiqué aujourd'hui. Il y un côté raciste dans ce fait historique, mais pas que, certains hommes noirs supportent moins le froid que les hommes blancs, c'est physiologique, ils n'y peuvent rien, comme ils réagissent différemment à certains médicaments. Il fallait politiquement incorporé dans une armée les résistants qui étaient armés, comme cela a été dit, pour éviter des troubles sociaux supplémentaires. Les troupes nord africaines non pas été touchées par ces faits, il me semble, donc la logique colonialiste ne tient pas complètement. Sujet vaste, plus compliqué qu'il n'y parait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, charli a dit :

Je vais être provocateur, mais certains ont eu la vie sauve à cause de se blanchissement, la conduite militaire à cette époque de De Lattre est critiqué aujourd'hui. Il y un côté raciste dans ce fait historique, mais pas que, certains hommes noirs supportent moins le froid que les hommes blancs, c'est physiologique, ils n'y peuvent rien, comme ils réagissent différemment à certains médicaments. Il fallait politiquement incorporé dans une armée les résistants qui étaient armés, comme cela a été dit, pour éviter des troubles sociaux supplémentaires. Les troupes nord africaines non pas été touchées par ces faits, il me semble, donc la logique colonialiste ne tient pas complètement. Sujet vaste, plus compliqué qu'il n'y parait.

Oui on peu voir que cela a sauvé la vie à pas mal d'entre eux , mais même si De Lattre mène mal sa barque , au niveau des divisions je reste persuader que l'on a su géré malgré les erreurs de De Lattre .

Il y a une cohésion qui s'est installé depuis pas mal de temps qui permet de "gérer" un mauvais commandement au niveau de la 1°armée .

Pour le froid ,  les tirailleurs sénégalais ce trouvaient dans ces conditions depuis quelques temps déjà , sans que cela n'occasionne une sur augmentation de malade ,gelure and co pouvant mettre en péril les effectifs sur la ligne de front .

Donc oui , on ne peu nier que sa devenait plus compliqué pour des personnes pas habitué à des climats qu'elles ne connaissaient pas mais je ne suis pas certain que cela compliqua tant que sa la donne ,même si il ne faut pas non plus l'enlever de l'équation .

Pour le fait d'incorporer les jeunes de la résistance , je ne reviens pas dessus puisqu'on le ce rejoint .

En ce qui concerne les troupes nord africaine ,je pense qu'il y a eu moins de problème tout simplement parce que physiquement et en terme de couleur sa "passer mieux" , et on ne doit pas oublier qu'on avait pas forcément assez de volontaire blanc pour complètement remplacer tout les effectifs de la 1°Armée .

Bon on peut aussi pensé que pour pas mal de soldats issu du Maghreb , pas mal connaissent des conditions difficile en terme de climat , et les montagnard berbère avaient sûrement plus de capacité à supporté le froid en comparaison d'un tirailleur sénégalais .

Mais cela reste pour moi pas vraiment le point important de ce blanchiment .

Entre la volonté des américains , l'idée de casser la propagande nazi qui mettait en avant que la France employé des "races inférieures " pour combattre et donc n'étant pas capable de combattre par elle même  , poussé à une image combattante de la France en incorporant les FFI dans l'armée de la France libre en évitant que ceux-ci restent dans des des mouvements politisés plus une réalité que le problème de froid qui aurait nuit aux capacités des tirailleurs sénégalais .

On oubli souvent que les officiers de la 9°DIC ont pas très bien apprécié qu'on remplace leurs tirailleurs sénégalais expérimenté au combat  et qui grâce à une forte cohésion arrivait à gérer les conditions climatique .

Ce retrouvé avec des bleus ,même plein de bonne volonté a pas du être une chose aisée à gérer pour les officiers/sous officiers de la 9°DIC , surtout en devant faire cela sans aucune phase de formation , on remplacé les gars directement dans les trous de combat .

On peu souligné qu'à ce niveau , l'encadrement de la 9°DIC a réussi un tour de force en devant géré cela , CAD partager leur expérience et donc pour les jeunes  apprendre sur le tas .

La conduite de la guerre pour la 9°DIC ne verra pas de perte de capacité opérationnelle même si il faudra géré au fur et à mesure avec des bleus qui ont ne doit pas l'oublier seront plus que méritant au vu des circonstances de mise en condition sur le terrain , ou ce n'est plus une guerre dans l'optique FFI tel qu'ils l'avaient connu .

Pour moi le plus dommageable fut la gestion de ces tirailleurs sénégalais qu'on oubliera ... une fois qu'ils auront quitté la 9°DIC .

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet Rochambeau. J'ai pris un raccourci en parlant des généraux concernant le port du pantalon rouge des militaires. Mes excuses. Je limite mes longueurs d'affichage dû à un probleme oculaire et j'écris de l'inexact.

C'est l'Assemblée Nationale qui en avait débattu - avec passion et rage - en parlant de la couleur de ce pantalon qui avait la couleur sang.

Il faut relire les débats d'alors - émissions historiques et certains livres très anciens - qui sont d'une violence verbale certaine concernant le militaire et les propositions de lois en général de cet Assemblée.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,499
    Total Members
    1,550
    Most Online
    szymanski
    Newest Member
    szymanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,872
    Total Topics
    1,310,505
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries