Sign in to follow this  
Scarabé

Nouvelles infrastructures pour nos armées

Recommended Posts

Nouvelles infrastructures pour l’armée de Terre

Avec l’augmentation de la FOT (Force Opérationnelle Terrestre), il est devenu nécessaire pour l’armée de Terre d’augmenter ses infrastructures afin d’accueillir les nouvelles recrues. Avec 11.000 hommes en plus, les combattants passent de 66.000 à 77.000 hommes, impliquant donc la création de 33 unités et deux régiments. De ce fait, 12 BMD, Bâtiments Modulaire Durable, seront construits et livrés, et ce dans 12 régiments

 

Capture-1.jpg

Nommé projet CATALPA, ce programme a été conçu en partenariat avec Bouygues. Le projet CATALPA est basé sur la construction de bâtiments possédant une ossature en bois, permettant une rapidité de mise en œuvre tout en garantissant une excellente qualité de fabrication globale. De plus, les toitures et les façades permettent une grande adaptation à toutes les régions. Les BMD ont des avantages indéniables : ils sont pensés pour durer entre 35 et 40 ans et le temps d’attente est de seulement huit mois entre la commande et la livraison

 

 

Edited by Scarabé
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Objet du marché : Base navale de Toulon Construction de locaux au profit de la flottille amphibie

Lieu d'exécution des travaux, de livraison fournitures ou de prestation des services :

Base navale 86000 Toulon

Possibilité de présenter une offre pour :

un ou plusieurs lots

Renseignements relatifs aux lots :

Lot n°1 : 2016-ESID-TLN-0698 Terrassement - Fondations spéciales - Gros oeuvre - maçonnerie

Les bâtiments sont fondés sur pieux ; la structure est de type béton armé.

Lot n°2 : 2016-ESID-TLN-0699 Etanchéité / Charpente métallique - couverture - bardage - vêture - désenfumage / Serrurerie

Un bâtiment dispose d'une toiture terrasse, un autre d'une toiture en pente métallique.

Lot n°3 : 2016-ESID-TLN-0700 Menuiseries extérieures - Ouvrages divers

Ce lot intègre en particulier la réalisation de brises soleil.

Lot n°4 : 2016-ESID-TLN-0701 Cloisons - Doublages - Faux-plafond, menuiseries intérieures et ouvrages divers

Au-delà de l'ensemble du cloisonnement classique dans les deux bâtiments, le lot intègre aussi la réalisation de cabines de douches.

Lot n°5 : 2016-ESID-TLN-0702 Plomberie sanitaire / Chauffage / Ventilation / Climatisation

L'ECS est produite principalement par un système solaire. La production de chaleur pour le chauffage est assurée par une chaudière gaz et des PAC de type VRV qui assurent également le rafraichissement. Des systèmes de ventilation simple et double flux sont prévus en fonction de l'usage des locaux.

Lot n°6 : 2016-ESID-TLN-0703 Electricité / Courants faibles

Le projet comprend notamment un réseau de courant ondulé. Un des deux bâtiments comprend des locaux classifiés confidentiels Défense qui impliquent des contraintes liées à la distribution BT et au filtrage de certaines liaisons électriques.Le lot intègre un pré-câblage informatique comprenant un nombre important de prise ; une centrale de contrôle d'accès ; une centrale d'alarme incendie (SSI de catégorie A avec équipement d'alarme de type 1) ; une installation de réception TV.

Lot n°7 : 2016-ESID-TLN-0704 VRD - Espaces verts

Le lot comprend notamment la réalisation d'un parc de stationnement à partir d'une plateforme existante ; des aménagements d'espaces verts ; l'ensemble des réseaux extérieurs (EEU, EEP, AEP, gaz, ...).

Caractéristiques principales :

Les travaux consistent notamment en la construction de deux bâtiments neufs à usages de bureaux, de vestiaires, d'ateliers et de stockage de matériel. Les travaux intègrent également la réalisation d'un parc de stationnement et de divers aménagements extérieurs.

Quantité ou étendue :

Il s'agit de bâtiments, possédant chacun deux niveaux, disposant d'une structure en béton armé et totalisant une surface totale d'environ 1300 mètres carrés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le CALID à Rennes ou la construction d'un cyber-bâtiment de 25 millions d'euros

 

1774042002.jpg

Pour accueillir le CALID (Centre d'analyse de lutte informatique défensive) à Rennes, un marché a été lancé, le 8 novembre, en vue de la construction d’un bâtiment cyber, dans le quartier Stéphan (complexe de la Maltière, à Saint Jacques de la lande). Le projet concerne la construction d’un bâtiment neuf à usage de bureaux.

Les travaux prévus comprennent:
- La réalisation d’un bâtiment principal R+2 sur sous- sol partiel, avec garage couvert d’environ 11000 m2 
-  La réalisation d’un « bâtiment technique énergie » d’environ 300 m2 à proximité du bâtiment. 
- La réalisation d’un parking extérieur places pour véhicules légers véhicules lourds 
- La réalisation d’une clôture d’enceinte sécurisée englobant l’ensemble des ouvrages 
- Les travaux d’alimentation en énergie du bâtiment nécessitant entre autres:
              - La création d’un poste de livraison dans l’enceinte du quartier (hors de l’emprise du chantier)
              - L’alimentation du bâtiment en HTA avec mise en place d’un transformateur en sous/ sol
              - La mise en place de groupes électrogènes à proximité immédiate du bâtiment énergie. 
-Les Installations Chauffage Ventilation et climatisation nécessitant en particulier la mise en place des installations groupes froids à eau glacée à proximité immédiate du bâtiment énergie 
- La réalisation des Installations de sécurisation des bâtiments.

La construction, en deux phases, se déroulera entre juillet 2018 et janvier 2019. Le projet, piloté par l'Etablissement du Service d’Infrastructure de la Défense de Rennes, est estimé à 25 millions €.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/11/10/calid-a-rennes-ou-la-construiction-d-un-cyber-batiment-de-25-17147.html

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La gendarmerie recrute

Une nouvelle école viens d'ouvrir à Dijon

Installée sur l'ancienne base aérienne 102 de Longvic, l'école de gendarmerie de Dijon sera inaugurée demain. Ouverte depuis le 1er septembre 2016, elle accueille depuis mi-octobre les premières promotions d'élèves-gendarmes. Grâce à une importante capacité d'accueil, de grands espaces et du matériel moderne, l'école est destinée à formée 700 élèves par an.

15232201_1270674472996745_14757794286588

 

15230622_1270674742996718_68149028202360

 

 

15094452_1270674419663417_12919450268543

15230836_1270675152996677_69803028325623

15203332_1270675456329980_18043130676385

15171284_1270675396329986_14970393318740

15178034_1270675899663269_69048394322370

15181365_1270676089663250_42261009432477

15181528_1270676209663238_72388943105734

15170951_1270676972996495_79203509753309

 

15178965_1270676769663182_52270827023723

Edited by Scarabé
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 8e RPIMa va changer la physionomie du quartier de Lardaillé d'ici deux ans

Amateurs de photos souvenir ou de clichés consacrant l'histoire urbaine d'une cité à vos appareils ! Le secteur de Lardaillé va bientôt changer d'allure. Le 8e RPIMa va en effet faire engager des travaux qui modifieront considérablement la physionomie des installations qui sont les siennes : le site dévolu aux entraînements et activités sportives et, surtout, celui affecté aux garages et véhicules.

«Après le grand chantier des logements, toujours en cours jusqu'en 2018, débutera ainsi le grand chantier d'une nouvelle zone technique permettant l'entretien et également l'entraînement des équipages grâce à la simulation embarquée», a annoncé le chef de corps du 8e RPIMa, le colonel Frédéric Danigo

320 nouveaux en 2017

Une fois confirmé l'accord national et les financements pour ce grand chantier, les études devraient aller bon train pour en dessiner les contours et exigences finales. C'est donc sans doute vers la fin de l'année que les premiers coups de pelle mécanique devraient intervenir. Tous les bâtiments actuels seraient démolis. De nouveaux locaux s'élèveront «en grignotant un peu sur les installations sportives», signale le chef de corps. «Mais, l'emblématique parcours du combattant sera préservé», souligne-t-il en souriant.

Et le colonel d'expliquer : «Nous allons vivre un changement générationnel de nos équipements : armement, véhicules, systèmes d'information et de communication. Cela nous conduit actuellement à une réflexion de fond sur l'organisation future du régiment et notamment l'accueil sur le terrain du Lardaillé des nouveaux véhicules de combat du programme Scorpion (voir encadré). Ceux-ci sont destinés à remplacer nos fidèles véhicules de l'avant blindé - Vab - qui ont maintenant le double de l'âge de nos jeunes paras.»

Le site de Lardaillé devrait également abriter des éléments des nouveaux systèmes d'information.

Le chef de corps du Huit a indiqué que ce plan équipements entre dans une «véritable inversion de tendance.» Et de rappeler : «Inversion tout d'abord marquée par la remontée en puissance de nos effectifs et la création en juin dernier d'une compagnie supplémentaire, la compagnie portée. Cela s'est traduit par le recrutement et la formation de 250 engagés volontaires et la sélection, parmi nos meilleurs engagés, d'un nombre accru de sous-officiers. La réserve n'a pas été en reste puisque les effectifs de notre unité de réserve ont connu une augmentation importante.»

Le colonel Danigo a donc annoncé également : «La manœuvre inédite de recrutement initiée en 2016 va se poursuivre en 2017 avec le recrutement et la formation de 320 nouveaux parachutistes afin d'atteindre notre objectif d'un régiment à 1 200 hommes.»

 

 

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

7 000 m2 pour les équipages de frégates

 

Plus de 7 000 m2 de surface utile, répartis sur trois niveaux, voire quatre si on y ajoute un parking de rez-de-chaussée. Avec, juste à proximité, une place d'armes de 1 000 m2. Le tout pour accueillir les équipages bis (ceux qui ne sont pas en mer pendant que l'autre est en mission) des nouvelles frégates multimissions (Fremm) de la Marine. C'est ce que projette l'établissement du service d'infrastructure de la défense (Esid) de Brest, sur l'ancien terrain de sport de Laninon, près l'ancienne base des sous-marins.

Les Fremm

Les frégates multimissions sont les nouveaux bâtiments phares de la base navale. Actuellement, deux unités sont présentes à Brest : l'Aquitaine et la Bretagne, la Provence étant désormais à Toulon. Ces navires de très haute technologie embarquent un peu plus de cent hommes. Le chef d'État-major de la Marine a récemment annoncé le doublement de ces équipages, afin d'assurer la permanence à la mer des Fremm. D'où la nécessité d'un bâtiment pour leurs équipages une fois de retour à terre.

 

34c3192dfaa75bf6021d0cbe2c9ee2a1-7-000-m

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/7-000-m2-pour-les-equipages-de-fregates-6024720

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,486
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ThomasM
    Newest Member
    ThomasM
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,299,765
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries