Sign in to follow this  
Benoitleg

Batailles sans histoire

Recommended Posts


Un gros tas de balles de frondes trouvé au bord de la Seine : les traces d'une bataille ?

- Un guet-apens en bord de Seine, à l’âge du bronze

Une équipe d’archéologues a mis au jour les restes d’une embuscade qui s’est déroulée à l’âge du bronze. Elle utilisait une arme meurtrière et inédite pour l’époque en Occident : la fronde.

http://archeo.blog.lemonde.fr/2014/02/18/un-guet-apens-en-bord-de-seine-a-lage-du-bronze/

- Embuscade en bord de Seine, il y a plus de 3000 ans

http://www.armae.com/blog/embuscade-en-bord-de-seine-il-y-a-plus-de-3000-ans.html

Edited by Benoitleg
Une coquille..
  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, la violence est assez inhérente au genre humain et ses proches cousins les primates (chimpanzés, gorilles, macaques..). Une théorie en vogue ces dernières décennies chez les protohistoriens voulait que l'apparition de sociétés agricoles plus complexes, avec des accumulations de biens, est provoquée l'apparition de conflits. Comme toujours pour l'archéologie, les découvertes du Kenya relativisent ce point de vue. Les sociétés agricoles ont peut être juste fait augmenter les antagonismes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette théorie qui veut que le conflit soit né de la sédentarisation de l'homme n'est que le pendant des mêmes théories qu'ont eu les archéologues sur les sociétés nord-amérindienne et sud-amérindiennes de l'après PGM. Qui est elle-même le pendant de cette image du "bon sauvage" que Rousseau détournera pour mettre en avant sa maxime que "l'Homme nait bon, c'est la société qui le corrompt" ... en soi, rien bien de nouveau sous le soleil.

Il y a 4 heures, Benoitleg a dit :

Comme toujours pour l'archéologie, les découvertes du Kenya relativisent ce point de vue. Les sociétés agricoles ont peut être juste fait augmenter les antagonismes ?

Si mes souvenirs sont les archéologues américains avaient déjà fait le deuil de cette théorie durant les années 60-80, notamment via les travaux de Steven LeBlanc.

Actuellement, on retrouve aussi une thèse populaire qui veut que ces peuples, tout particulièrement nomade, ont ne meilleur hygiène de vie alors que les travaux archéologique et anthropologique démontrent l'existence d'un nombre élevé des malformations,d'une espérence de vie bien plus courte que les sédentaires et une stérilité précoce.

Une petite vidéo sur un peuple qui fait jaser chez les anthropologues :

Révélation

 

 

Edited by Rochambeau

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, en France, certains néolithiciens avaient une vision "romantique" du paléolithique par rapport à leur propre période. Les choses ont été un peu remises en perspective depuis.

Entre nomades et sédentaires, il y a un déplacement des pathologies mais le tableau sanitaire n'est jamais très folichon :/

Pour la stérilité et les malformations, je ne sais pas, mais les études ostéologiques montrent des traumatismes importants et répétés liés à des chocs sur les squelettes pour les hommes du paléolithique. C'est souvent associé aux activités de chasse et aux chocs liés, on ne retrouve des traumatismes aussi brutaux et courants que pour les 19/20e s. avec l'apparition des transports modernes et des accidents concomitants.

Le contact avec les populations animales sauvages (cerf, sanglier, vaches ..) était aussi très favorable à l'échange de la tuberculose par exemple.

Pour les populations sédentaires/semi-sédentaires, les traumatisme osseux sont moins massifs, mais le travail manuel plus développé (creusement, fauchage, portage..) favorisent les maladies articulaires, les premiers agriculteurs/éleveurs continuant aussi à tailler du silex avec les pathologies associées.

Les transferts d'épizooties liés à la promiscuité de l'élevage ont été assez radicales, et la consommation de lait n'a fait qu'augmenter la prévalence de la tuberculose. 

Et dans les deux cas, tout le monde s'enfumait joyeusement au feu de bois, même si ca laisse pas ou peu de traces ostéologiques, les poumons devaient prendre cher, avec peut-être un avantage aux sédentaires plus souvent abrités dans un bain de fumée...

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une hypothèse sur une observation intrigante dans des sapes à Doura Europos : déjà la guerre chimique (façon enfumage de lapin) ?

Morts intrigants n°1 — Un cas de guerre chimique il y a 1800 ans

http://headbangingscience.fr/morts-intrigants-n1-un-cas-de-guerre-chimique-il-y-a-1800-ans/


La ville de Doura Europos :

Doura Europos (résumé)

https://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/doura-europos_sur_l_euphrate.asp

Pourquoi et comment Europos a été fondée à Doura ? (version développée)

http://books.openedition.org/pur/20985

Edited by Benoitleg
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ribemont-sur-Ancre, le trophée d'un champ de bataille du second âge du Fer (-260/-250 av. J.-C.)?


Reconstitution du trophée

mini_242793dessinribemont1.jpg

."Découverte d'ossements humains à Ribemont-sur-Ancre" (reportage, 1982,3'30'')

Reportage au sanctuaire gallo-romain de Ribemont-sur-Ancre où des ossements humains viennent d'être découverts. Il sont empilés et sur le pourtour enchevêtrés d'armes. Jean-Louis Cadoux du centre de recherches archéologiques de Picardie, constate que les crânes manquent, ce qui laisse supposer que ce sont des ossements de vaincus à la guerre. Ce dépôt est unique en France et correspond à un rituel qui reste à décrypter.

http://fresques.ina.fr/picardie/fiche-media/Picard00603/decouverte-d-ossements-humains-a-ribemont-sur-ancre.html

Le centre archéologique de Ribemont sur Ancre (Reportage, 2001, 3'30'')

Reportage au centre départemental de Recherche de Ribemont-sur-Ancre, où étudiants et chercheurs travaillent sur les chantiers de fouilles mais aussi à l'exploitation du matériel celtique et gallo-romain retrouvé sur place. Gérard Fercoq du Leslay (archéologue départemental)évoque le traitement des ossements humains de 500 guerriers découverts dans un "trophée" monumental destiné à accueillir leurs dépouilles. Parallèlement le laboratoire du centre travaille sur la restauration des armes. Jean-Louis Brunaux (CNRS) montre un exemple de fer de lance gauloise.

http://fresques.ina.fr/picardie/fiche-media/Picard00616/le-centre-archeologique-departemental-de-ribemont-sur-ancre.html

.Des armes celtiques dans un contexte cultuel particulier : le « charnier » de Ribemont-sur-Ancre (Somme), Thierry Lejars, Revue archéologique de Picardie, 1998, Vol. 1, n° 1, p. 233-244. (article détaillé) :

http://www.persee.fr/doc/pica_0752-5656_1998_num_1_1_2281

Qui furent donc les sacrifiés du grand sanctuaire celtique de Ribemont-sur-Ancre ? » (Audio)
Le Salon noir, France Culture, le mercredi de 14h30 à 15h, Vincent Charpentier
Emission du 1er juin 2011 – 14:30 – 30 minutes
Invité(s) :Jannick Ricard, médecin légiste, Jean-Louis Brunaux, directeur de recherche au CNRS

https://prisme.hypotheses.org/291

. La « bataille » de Ribemont-sur-Ancre (compte rendu de l'émission de France Culture)

http://association.ciras.over-blog.org/article-le-salon-noir-sur-france-culture-ribemont-sur-ancre-75476446.html

."Le sanctuaire romain qui lui succède et comment il fut découvert" (reportage):

http://fresques.ina.fr/picardie/fiche-media/Picard00600/fouilles-archeologiques-a-ribemont-sur-ancre.html

Vue du sanctuaire d'époque romaine (presque une agglomération)


mini_274591ribemontdessinChristopheAnsar
 

.Le centre archéologique de Ribemont-sur-Ancre
http://www.centre-archeologie.somme.fr/le-site-archeologiquee/histoire-des-fouilles-roger-agache.html

Edited by Benoitleg
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites


Les insignes de commandement de l'empereur Maxence

443542roma20102661.jpg

Bataille du Pont Milvius, 28 octobre 312 :
l'Auguste Constantin et le César Maxence s'affrontent à Rome pour le pouvoir suprême. Constantin remporte la victoire, assoit sa dynastie et le Christianisme.

Maxence meurt (bêtement..) et ses derniers partisans cachent les insignes impériaux.
Dix-sept siècles plus tard, les archéologues les mettent à jour.

Le peu que j'ai trouvé en français :

- Sur les traces de Rome: Promenades à la recherche de la ville antique, Paula Landart

https://books.google.fr/books?id=RuSOBAAAQBAJ&pg=PA121&lpg=PA121&dq=insignes+impériaux+Maxence&source=bl&ots=kmqDcJ_SiY&sig=TBUMkxPflBl7FRJs5hFtFTv2rao&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjZno2ZheTPAhXM1hoKHSrcC9YQ6AEIRDAI#v=onepage&q=insignes impériaux Maxence&f=false

- Trésor de Maxence Sceptre 314 Ap JC Rome
http://www.maquetland.com/article-phototheque/5569-pouvoir-tresor-de-maxence-sceptre-314-ap-jc-rome

Le reste est en italien (désolé, mais il y a plein de belles images)

-Lieu d'exposition :

Museo Nazionale Romano - Palazzo Massimo
Sala D - Le insegne imperiali

http://archeoroma.beniculturali.it/musei/museo-nazionale-romano/palazzo-massimo/medagliere/percorso-espositivo/sala-d

- Articles avec nombreuses illustrations des objets

.Le “insigna imperii” di Massenzio: i simboli di un imperatore Pubblicato il 23 luglio 2015
https://biatec.wordpress.com/2015/07/23/le-insegne-di-massenzio/

.Archeokids
Le insegne imperiali di Massenzio, ovvero quando la Storia la puoi toccare davvero.
http://www.archeokids.it/post/139780276206/le-insegne-imperiali-di-massenzio-ovvero-quando

- Article au moment de la découverte
http://archivio.panorama.it/archivio/Armi-scettri-stendardi-nel-tesoro-di-Massenzio

- Contexte de découverte :

LE INSEGNE DEL COMANDO
http://www.scudit.net/mdimperativo_insegne.htm

Edited by Benoitleg
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites


La dernière bataille des gaulois, Uxellodunum

Après la défaite d'Alésia en -52, des gaulois continuèrent d'affronter les troupes romaines en divers endroits et César les réduit les uns après les autres. Le dernier combat se déroula à d'Uxellodunum en -51, où les assiègés furent réduit par la soif. Les romains interdirent l'accès des sources par une grande tour lançant des traits et enfin les asséchèrent à l'aide de galeries souterraines.

La bataille finie, le lieu sombra dans l'oubli et sa localisation devient un objet de recherches à l'époque moderne.

hist_Siege-Aldo-Manuzio-1575.jpg

Restitution de la bataille dans l'édition des œuvres de César par Aldo Manuzio (Francfort 1575)

.Nouveaux éléments sur la bataille d’Uxellodunum - Recherches récentes à Loulié

"Au XVIIIe siècle, l’attribution d’Uxellodunum au Puy d’Issolud fut consacrée par le jugement du savant d’Anville. Elle fut remise en cause en 1819 par Jacques-Joseph Champollion-Figeac (frère du célèbre Champollion, décrypteur des hiéroglyphes) qui, après avoir visité ces diverses localités et fait exécuter des fouilles à Capdenac, soutint l'identité d'Uxellodunum et de Capdenac. Il traite la question de manière magistrale : « Je n'ouvrirai pas la carrière, dit-il, mais je tenterai de la fermer, et de présenter une série de résultats propres à lever tous les doutes, à faire cesser toutes les incertitudes, à juger toutes les prétentions ». Dès lors l'attribution d'Uxellodunum à Capdenac devint officielle dans le monde savant !

Ayant résolu d'écrire la vie de Jules César, l’empereur Napoléon III chargea, en 1862, une commission d'identifier Uxellodunum. Celle-ci plaça l’oppidum dans une boucle du Lot en face de Luzech, à la Pistoule.

Cet emplacement eût été définitivement adopté, si Jean-Baptiste Cessac, originaire de Souillac (Lot), n'avait pas protesté contre la décision officielle par l'envoi de plusieurs lettres à Napoléon III et la publication de plusieurs brochures (1862-1865)."

Le site du Puy d'Issolud fit dès lors l'objet de fouilles archéologiques pour répondre à cette angoissante question...

http://www.uxellodunum.com/fr/recherches_rec/

rrl_fig3_fouilles_l_bruzy.jpg

Fouilles des années 1920-1941 au Puy d'Issolud


* Le siège d'Uxellodunum d'après les textes antiques.

http://www.uxellodunum.com/fr/textes_antiques/

Ne jamais fâcher César...
"Terrible châtiment des assiégés. Sort de Drappès et de Lucterios
VIII, 44 - César savait que sa bonté était connue de tous et il n’avait pas à craindre qu’on expliquât par la cruauté de son caractère un acte de rigueur ; comme, d’autre part, il ne voyait pas l’achèvement de ses desseins, si d’autres, sur divers points de la Gaule, se lançaient dans de semblables entreprises, il estima qu’il fallait les en détourner par un châtiment exemplaire. En conséquence, il fit couper les mains à tous ceux qui avaient porté les armes et leur laissa la vie sauve, pour qu’on sût mieux comment il punissait les rebelles"
http://www.uxellodunum.com/fr/hirtius2

*Galeries de photos
Photographies des fouilles anciennes et récentes (1997-2006) au Puy d'Isollud:
Elles illustrent bien ce que l'on peut faire sur une opération archéologique et l'ambiance des fouilles bénévoles au tournant des années 1990-2000.

http://www.uxellodunum.com/fr/galeries/

Edited by Benoitleg
  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Néolithique n'est pas non plus une époque tranquille :

Traces de violence dans les premières sociétés européennes : l'exemple de Asparn / Schletz (5 000 av J.C.)

http://www.inrap.fr/traces-de-violence-dans-les-premieres-societes-europeennes-l-exemple-de-asparn-9334

Artefact of the Month: The Neolithic Genocide at Asparn-Schletz

http://combatarchaeology.org/the-neolithic-genocide-at-asparn-schletz/

Edited by Benoitleg
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Premières villes, premiers conflits urbains :

Urbanisation ancienne, tensions sociales et violence : les fosses communes de Tell Brak (Syrie, IVème millénaire av-J.C.)

http://www.inrap.fr/urbanisation-ancienne-tensions-sociales-et-violence-les-fosses-communes-de-tell-9335

Urbanism and the Prehistory of Violent Conflict: Tell Brak, northeast Syria (article)

http://archeorient.hypotheses.org/2797

Edited by Benoitleg
ortograf
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Conflits grecques en Sicile antique

Guerre et mort à Himère. Les tombes des soldats grecs tués lors des batailles de 480 et 409 avant JC.

http://www.inrap.fr/guerre-et-mort-himere-les-tombes-des-soldats-grecs-tues-lors-des-batailles-de-9336

Les soldats d’Himère. Une découverte exceptionnelle à Himère d’après les publications de Stefano Vassallo

http://chaat.hypotheses.org/389

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une légion à Mirebeau, la VIIIème Avgvsta

Après son ralliement à l'empereur Vespasien, la VIIIème légion vient cantonner à  Mirebeau-sur-Bèze pour pacifier le territoire des Lingons, passé en 69 à la rebellion sous la direction de Julius Sabinus. La légion y restera jusqu'en 90, y construisant toutes les installations nécéssaires à sa vie, un camp légionnaire oublié et redécouvert au 19e siècle.

- Les premières découvertes :

Les inscriptions et les tuiles légionnaires de Mirebeau (Côte d'or), séance du 28 septembre 1883, Robert Mowat

http://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1883_num_27_3_68914

- Récapitulatif des fouilles archéologiques :

Légionnaires romains chez les Lingons : la VIIIème Avgvsta à Mirebeau (Côte-d’Or), René Goguey

https://rae.revues.org/2833

- La VIIIème Avgvsta

La VIIIe légion Auguste (Historique)
http://www.musees.strasbourg.eu/sites_expos/fouilles8/fr/index.php?page=legion

La VIIIe légion Auguste avant Mirebeau-sur-Bèze
http://www.leg8.com/histoire-vivante/armee-romaine/legion-viii-avant-mirebeau

Legio VIII Augusta
https://fr.wikipedia.org/wiki/Legio_VIII_Augusta

  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Têtes coupées, crânes cloués.

mini_439998Crne.png


Quand nos "ancêtres les Gaulois" rapportaient les fruits de leurs victoires à la maison :

Documentaire:

Quand les Gaulois perdaient la tête, Court-jus Production

https://www.youtube.com/watch?v=GczRbefa16k

Émission radiophonique :

Malheur aux vaincus... les têtes coupées du Cailar (Gard), Réjane Rour
Le Salon noir, Vincent Carpentier, France

https://www.franceculture.fr/emissions/le-salon-noir/malheur-aux-vaincus-les-tetes-coupees-du-cailar-gard

Site récapitulatif  :
Les têtes coupées

http://www.cndp.fr/archive-musagora/gaulois/fichiers/tete_coupee.htm

Publications :

Le relief d'Aubergue et les têtes coupées d'Entremont, Jean Marcadé, François Salviat, Revue archéologique de Narbonnaise, 1976

http://www.persee.fr/doc/ran_0557-7705_1976_num_9_1_988


Analyse anthropologique d'une « tête coupée » à l'époque romaine. Le cas de la forêt d'Halatte (commune d'Ognon, Oise), Sandrine Thiol, Revue archéologique de Picardie. Numéro spécial, 2000

http://www.persee.fr/doc/pica_1272-6117_2000_hos_18_1_2491

Edited by Benoitleg
  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites


Les raids barbares en territoire romain et les réactions des armées impériales ont parfois laissé des traces.

Le contexte :

"Peu de textes décrivent de façon aussi vivante que le chroniqueur byzantin Zonaras les circonstances de l'accession de Postume au pouvoir : « Postume, commis à la garde du Rhin pour interdire aux barbares qui habitaient au-delà du fleuve le passage en territoire romain, s'en prit à un parti qui avait réussi à traverser le fleuve à son insu et revenait chargé de butin : il en tua un grand nombre, leur enleva tout le butin et le partagea aussitôt entre ses soldats. Albanus [recte Silvanus], l'ayant appris, lui envoya l'ordre de le lui livrer, ainsi qu'au jeune Gallien [recte Salonin]. Postume appela alors ses soldats et leur réclama leur part de butin dans le but de les exciter à la révolte ; ce qui advint » (Zon., XII, 24). Ces lignes sont les seules à évoquer de façon concrète l'atmosphère qui régnait sur la frontière du Rhin lorsque Postume se fit proclamer empereur en 260 : les Germains franchissaient régulièrement le fleuve pour aller piller les provinces gauloises et, après un laps de temps plus ou moins long, regagnaient le barbaricum chargés des fruits de leurs rapines."

À voir aussi

Chute du limes de Germanie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chute_du_limes_de_Germanie

 

• Les raids barbares au 3e s., les trésors d'Hagenbach et Neupotz :

Il fut découvert à Hagenbach (Rhénanie-Palatinat), dans un bras mort du Rhin, les restes de charriots montés sur des barques et contenant 129 feuilles votives et quelques bijoux, datés de la fin du IIIe s. Le décor et l'onomastique des dédicaces évoquent sans doute possible une origine pyrénéenne. Ces objets semblaient destinés à la refonte (pliés et répartis en paquets). On a trouvé proximité un autre  trésor à Neupotz. Ce butin semble rapporté par des Germains après des incursions en Gaule. Les barques furent probablement coulées par une intervention des troupes de Probus en 277-278.


* Hagenbach

Tresor_de_Hagenbach,_s._III_dC,_Museu_Hi
 

Un témoin archéologique exceptionnel des invasions du IIIe siècle : la trouvaille de Hagenbach (Rhénanie-Palatinat), Jean Hiernard, Cahiers du Centre Gustave Glotz, 1997, v. 8, N°1, p. 255-260
http://www.persee.fr/doc/ccgg_1016-9008_1997_num_8_1_1446
Volé et immergé dans le Rhin
Le trésor des Barbares
Exposition
 22.09.2007 - 11.11.2007

http://www.mnha.lu/fr/Archives/Vole-et-immerge-dans-le-Rhin

* Neupotz

Barbarenschatz_Wagen2.jpg

Le Trésor des Barbares, Un butin englouti dans le Rhin, M. Jean-Paul Petit

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0ahUKEwiku83WltbPAhUEORoKHUhRCiUQFggjMAA&url=http%3A%2F%2Fdocuments.irevues.inist.fr%2Fbitstream%2Fhandle%2F2042%2F34545%2FANM_2008_315.pdf%3Fsequence%3D1&usg=AFQjCNGlzeYbqUVxvxSpYtrRt86Vz9z2vQ

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Massacres collectifs du Rubané

Au tournant des 6e et 5e millénaires avant notre ère, l'Europe se couvre de fosses communes où gisent parfois des centaines de corps massacrés. Ce qui sera la France n'échappe pas à ce phénomène des violences collectives, même si les traces en sont plus ténues.

Aux origines de la guerre : actes de violence et massacres dans le néolithique européen, Alain Beyneix
Revue des Études Anciennes, 2001, 103-3-4, pp. 329-342

https://www.persee.fr/doc/rea_0035-2004_2001_num_103_3_4833

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Archéopages, 39 | octobre 2013-janvier 2014 : Le sort des vaincus

 

L’exposition d’armes et de têtes coupées au Cailar. Pratiques rituelles des Celtes du Midi au IIIe siècle avant notre ère

Elsa Ciesielski, Benjamin Girard et Réjane Roure,

https://journals.openedition.org/archeopages/530

 

Le trophée de Décines en territoire allobroge. Un témoignage des pratiques guerrières gauloises

https://journals.openedition.org/archeopages/534

Edited by Benoitleg
  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,463
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Caolila
    Newest Member
    Caolila
    Joined
  • Forum Statistics

    20,801
    Total Topics
    1,283,798
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries